• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Vos accouchements

@cagouille,

j'exagère un peu... avec du spray anesthésiant qui donne un effet froid. mais même avec une bonne dose, on sent bien l'aiguille et le fil passer...
On peu aussi avoir du kalinox au gaz, mais on réagit pas toujours très bien. la deuxième fois, ça m'avait fait tourner de l’œil, donc on a vite arrêté.

Il existe aussi des points de piqures anesthésiant, mais l'argument que déploie certaines sages femmes, comme pour la première fois, c'est que ça rajoute des points de piqures supplémentaires (à vif) donc ça ne vaut pas forcément le coup! (et je suis d'accord). Donc la première fois, je n'en ai pas eu. Donc malgré le spray selon moi c'est presque la même chose qu'à vif.

je crois que la seconde fois çi, mais je dirais que pour moi, c'était kif kif bourricot, pas senti la différence! (surement trop douillette!)
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
On peut aussi imaginer donner le choix à la maman non ? "On doit recoudre, malgré le spray anesthésiant ça fait généralement mal. Est-ce que vous voulez garder votre bébé sur vous pendant ce temps ou vous préférez le mettre dans les bras du papa ?". Je pense que pour le coup ça doit dépendre énormément de la chance : si le spray a bien "pschitté" au bon endroit, si la dose est suffisante et de sa propre sensibilité : c'est pas du tout le même genre de douleur que l'accouchement donc...

Après si on parle de blessures "classiques" recoudre à vif ça se fait aussi parfois, je sais pas à quel point ça change selon la zone du corps mais il doit y en avoir des plus ou moins sensibles...
 

Lumi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je crois que je n'ai eu que le spray moi... Mais j'avais l'axolotl sur moi il me semble 🤔
Je l'ai un peu senti passer, c'est vrai, mais en même temps le peau à peau avec mon bébé me permettait d'être baignée d'ocytocine je pense... Donc ça m'a paru assez accessoire par rapport à ce que je venais de vivre.
Mais je conçois que chacune ait sa sensibilité et je suis d'accord avec @Sekhmet , le mieux c'est d'avoir le choix.

 

Catherine06

Lactarium
Les premiers jours, pour moi l'amour est une chose beaucoup trop conceptuelle pour que je me souvienne l'avoir ressenti.
C'était plutôt "snif snif, c'est à moi ça ? Oui, c'est bien le mien. Tiens, je rajoute encore un peu d'odeur au cas où, tant qu'à faire, on ne sait jamais..." ou "grrrrrrrrrrrrrr, 'tention là, pas touche, grrrrrmfff, c'est bon ok, pass temporaire accordé... Hop, ça suffit grrrrr".
Ou alors le mode avec couche rationnelle était enclenché avec le papa.

Par contre, je me souviens du sentiment de prise en charge, vraiment vraiment prise en charge, quelque part 12h ou 24h après la naissance (sais plus dans le détail, flemme d'aller chercher le carnet). À un réveil d'un somme, je me suis sentie tout petit petit bébé si fragile, si démunie, tellement dans un monde incompréhensible qu'en pensées je voulais que ma mère me prenne dans ses bras, l'espace de quelques secondes.
Et là, je l'ai regardé dormir, je me suis gourmandée en mode "attends là, tu débloques. Lui peut penser ça, plus toi, plus jamais, fini, tu as reçu le relais". Et en même temps, il s'est réveillé en demande.
C'était tellement étrange comme sensation que je n'étais même pas certaine que ces pensées soient vraiment les miennes en fait...
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
crois que l'amour instinctif, immediat et inconditionnel n'existe pas vraiment.
Je ne suis pas d'accord. Avant d'avoir petit castor je pensais que je ne pourrais pas aimer mon bébé, que l'amour maternel était un mythe, etc. Lorsque j'ai sorti petit castor d'entre mes jambes (c'est moi qui ai tiré sa tête) j'ai ressenti une sorte de vague d'amour mêlée à un état de choc et en effet, quelque chose que je pourrais qualifier comme un amour maternel animal, primaire, inconditionnel. Et si on m'avait dit que je ressentirais cela, je ne l'aurais pas cru.
Mais je suis parfaitement consciente que ce n'est absoluement pas le cas de tout le monde. Si ça se trouve c'était juste un processus bio chimique lié au hormones. Je ne sais pas. Je sais juste ce que j'ai ressenti.
 

Jeannot

Hyperlactation
Je ne suis pas d'accord. Avant d'avoir petit castor je pensais que je ne pourrais pas aimer mon bébé, que l'amour maternel était un mythe, etc. Lorsque j'ai sorti petit castor d'entre mes jambes (c'est moi qui ai tiré sa tête) j'ai ressenti une sorte de vague d'amour mêlée à un état de choc et en effet, quelque chose que je pourrais qualifier comme un amour maternel animal, primaire, inconditionnel. Et si on m'avait dit que je ressentirais cela, je ne l'aurais pas cru.
Mais je suis parfaitement consciente que ce n'est absoluement pas le cas de tout le monde. Si ça se trouve c'était juste un processus bio chimique lié au hormones. Je ne sais pas. Je sais juste ce que j'ai ressenti.
Oui ça existe , ma mère m'a dit que ça l'avait fait avec moi mais pas avec mes frères et soeur pour qui le temps a fait les choses . Je pense qu'il y a plein de facteurs qui expliquent ça et certains doivent être au delà de notre compréhension sûrement.
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Bon je me lance à mon tour dans le récit de mon second accouchement...
Pour le contexte, la grossesse s'est passée sans difficultés particulière mais par contre j'ai vite été fatiguée (entre autre parce-que je suis anémiée en fer . ..et que j'ai un Loulou de 3 ans :whistle:) et j'ai eu pas mal de soucis de douleurs au bassin/sciatique..etc.

Pour le premier on avait fait une préparation avec l'haptonomie et j'avais accouché, suite à la rupture de la poche des eaux, 3 semaines en avance, par voie basse avec une péridurale et une episio.
Pour la seconde, on a fait une préparation avec de L'hypnonatal (auto-hypnose) et des techniques de gestion de la douleur (accu pression, respiration.. ).

2 bonnes semaines avant le terme, j'ai commencé à avoir des périodes de contractions peu intenses, toutes les 10 à 20 minutes, pendant plus ou moins longtemps mais qui finissaient toujours par se calmer. J'ai vu l'obstetricien de la clinique qui m'a confirmé que rien n'avait bougé pour le moment et qu'il fallait donc patienter..

10 jours avant le terme, je me réveille vers minuit avec à nouveau des contractions. Je sens que cette fois les contractions sont plus basses et plus intenses mais pour le moment peu régulières. Je laisse donc le papa dormir et j'essaie de me reposer. Au fur et à mesure de la nuit les contractions s'intensifient un peu mais restent espacées de 10 à 20 minutes. Je préviens le papa vers 6h pour que j'aille prendre une douche et qu'il gère le petit à son réveil. La mâtinée se passe relativement normalement, on prépare les affaires pour confier le grand à ses grands parents, et les contractions continuent.
À ce stade, je gère les contractions avec les techniques de respirations principalement. Vers 13h, au moment où le grand s'endort pour la sieste, les contractions s'intensifient et se rapprochent. Je prend une douche qui n'a aucun effet, puis j'appelle la maternité qui me dit de prendre un doliprane et un spasfon et de venir dans 1h30 si ça ne passe pas.
Ça, s'intensifie de plus en plus, le papa prépare les affaires et au réveil du grand on part le déposer puis à la maternité..

On arrive vers 15h. La sage femme qui nous accueille demande au papa d'attendre en salle d'attente et m'ausculte pour vérifier que c'est un "vrai" travail... Puis elle change de tête en constatant que je suis déjà dilatée à 7 ! :whistle: Elle me félicite pour ma gestion des contractions et me demande si je veux la peri vu que c'est la où jamais. . Je la refuse, elle m'installe en salle d'accouchement, va prévenir le papa et regarder rapidement mon dossier. Les sages femmes me laissent gérer et me laissent aller sur le ballon tout en conservant le monito. Puis ça commence à pousser alors j'appelle la sage femme. Retour sur le lit pour osculter et la ça commence à devenir vraiment compliqué à gérer. La sage femme commence à me dire que le bébé fatigue et qu'il va falloir qu'il sorte rapidement. Elle me propose alors de rompre la poche des eaux.. Au départ elle me laisse le choix puis s'inquiète de plus en plus au vue du monito donc on y va. Rupture de la poche, je suis sur le dos, et la des poussées violentes arrivent immédiatement. La le récit devient flou, on me demande de pousser, la tête arrive mais ne passe pas, ça brûle, je n'arrive plus à rien, je hurle, n'arrive pas à pousser correctement.. Bref, elles continuent de me "coacher" et la sage-femme finit par faire une episio car ça ne passe toujours pas. Dernière poussée et enfin ma fille est là ! Il est 16h42 ! Elle va très bien, on me la pose sur moi. Je tremble mais me sens immédiatement mieux. Bon ensuite un obstetricien vient faire les points, il n'est pas super agréable (genre la sage-femme m'avoue ensuite qu'elle est obligé de lui parler pour d'étendre l'atmosphère et qu'elle s'en excuse... :ennui: ) . J'ai eu du spray froid pour les points mais ça me faisait mal alors j'ai eu une petite anesthésie locale.
Et voilà ! Tétée de bienvenue et 2h de peau à peau 🥰

En conclusion, je suis contente de cet accouchement, mais si je devais le refaire, je me renseignerais sur comment mieux gérer ce problème de periné qui bloque à chaque fois car c'était vraiment dur à vivre sans péri même si je m'en suite vite remise et que je pense que c'était mieux au final pour le bébé...
 

claire42

Voie lactée
Bonjour a toutes,

Ici j ai eu un troisieme accouchement difficile dont j ai du mal a me remettre.

Pour le premier, j ai été déclenchée et peridurale, ça a mis 6h. Accouchement classique sans déchirure, episio ni aucune complication mais qui m a laissé un goût d inachevé.

Pour le second, accouchement de rêve, exactement comme je l avais imaginé ! Ça a duré 3h, j ai accouché debout en salle nature, sans péri, la SF rien que pour moi, c etait que du bonheur 😍

Et le troisième en mode boulet de canon. Je perds les eaux, et le travail a démarré le lendemain soir (j etais donc déjà a la maternité). Contractions d une extrême violence dès le debut, sans aucun répit. J etais incapable de me deplacer ni d appliquer une quelconque technique car j etais submergée par la douleur 😕 En plus il n y a avait plus de salle de libre, ni nature ni autre, donc j ai fini par atterir en salle d examen, rien pour gerer la douleur, pas de peri bien entendu, a peine j arrive a monter sur la table que la tête est là. Il a fallu que la SF me fasse sentir la tête pour que j arrête de paniquer. Après en qql poussées ma fille etait là, toute belle, mais moi par contre j etais sous le choc. Ça aura duré en tout 1h, soit a parlementer avec la SF, patienter dans le couloir ou atterrir en salle s examen, je n ai pas pu me poser du tout. J ai eu plein de pensées negatives et c est ça que je regrette le plus je crois. Apres physiquement je me suis très bien remise, 1h apres la naissance j etais déjà en chambre a prendre ma douche, et j etais chez moi ma fille avait même pas 2 jours de vie. Par contre tranchees atroces, quasi aussi fortes qu a l accouchement, surtout les premières 24h. Et là encore, rien pour soulager la douleur...
 
Bonjour,
Il me semblait que l'usage veut qu'on ne déplace pas la mère les deux heures au moins après une naissance, pour surveiller le risque hémorragique. C'est parce que vous n'étiez pas en salle de naissance normale?
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Bonjour,
Il me semblait que l'usage veut qu'on ne déplace pas la mère les deux heures au moins après une naissance, pour surveiller le risque hémorragique. C'est parce que vous n'étiez pas en salle de naissance normale?
Peut-être dû au fait qu'il n'y avait plus rien de libre, et la salle avait besoin d'être libérée d'urgence pour quelqu'un d'autre ?
 

CFD

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Même genre d'accouchement pour mon troisième @claire42 le genre accouchement si puissant qu'il vaut mieux accepter la tempête. Je crois que pour le protocole, ils sont moins regardants pour un troisième.
Et les tranchées, pareil que toi mais ma sage femme m'avait dit que c'était normal pour les multipares
 
Je crois que pour le protocole, ils sont moins regardants pour un troisième.
C'est possible. Cependant, l'argument que j'entends est que ses deux heures ont le but de prévenir ou traiter le risque hémorragique. Or, ce qu'on nous dit aussi, c'est que ce risque devient plus élévé à partir du troisième car l'utérus se contracte moins.

Enfin, je vais pas en faire toute une histoire, c'est très bien qu'elle ait pu remonter en chambre aussi vite.
 
  • J'aime
Réactions: CFD

Loezia

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Pour mon 2e il me semble qu'on est allés en chambre tôt aussi, par contre j'avais tout le temps quelqu'un qui passait voir comment ça allait les premières heures donc on était pas livrés à nous mêmes non plus.
 

MamanOurs

Montée de lait
Bonjour,
Je suis enceinte de mon deuxième (tout début de grossesse) et après un premier accouchement difficile (21h, 14h sans péri, césarienne d’urgence car cordon autour du cou et bébé bloqué + hypertension après l’accouchement avec suivi et médication pendant 1mois) j’aimerais lire des témoignages de mamans ayant accouché par voie basse après une césarienne. J’aimerais également éviter une péridurale, les quelques heures sous péri étant les pires heures de mon accouchement.
Je me pose plein de questions sur les sensations au niveau de la cicatrice (sachant que je n’ai pas d’adhérence, la gynéco avait vérifié quand je lui avais dit qu’on avait un projet de 2ème).
Bref, je ne sais pas si je suis au bon endroit mais si vous avez des histoires à partager, je suis preneuse!
Merci!!:)
 

Maléo

Hyperlactation
Bonjour @MamanOurs, je ne me suis pas encore lancée à raconter mes accouchements mais l'esprit du fil est de témoigner au fil de l'eau après une naissance ou quand on en ressent l'envie.
Je te conseille de créer ton propre fil de dsicussion
Bonne grossesse
 

MmeMarguerite

Fontaine de lait
Bonjour,
Je suis enceinte de mon deuxième (tout début de grossesse) et après un premier accouchement difficile (21h, 14h sans péri, césarienne d’urgence car cordon autour du cou et bébé bloqué + hypertension après l’accouchement avec suivi et médication pendant 1mois) j’aimerais lire des témoignages de mamans ayant accouché par voie basse après une césarienne. J’aimerais également éviter une péridurale, les quelques heures sous péri étant les pires heures de mon accouchement.
Je me pose plein de questions sur les sensations au niveau de la cicatrice (sachant que je n’ai pas d’adhérence, la gynéco avait vérifié quand je lui avais dit qu’on avait un projet de 2ème).
Bref, je ne sais pas si je suis au bon endroit mais si vous avez des histoires à partager, je suis preneuse!
Merci!!:)
Mon récit est p54 :
https://forum.lllfrance.org/threads/vos-accouchements.10537/post-525834 Envoyer un message dans la discussion 'Vos accouchements'
i i i
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
@MamanOurs Tu as peut-être déjà entendu parler d'eux, mais y'a une assoce, Césarine, destinée comme son nom l'indique à celles qui ont eu une césarienne.
Et y'a justement un forum avec des témoignages de voie basse après césa, et diverses choses...

On ne te met absolument pas dehors, bien sûr ! ;) Mais tu pourras trouver *en plus* là-bas des infos et témoignages intéressants :)
 
Haut