1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Vos accouchements

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Gna, 13 Juillet 2017.

  1. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Moi aussi j'ai les yeux tout humides... :')
     
    Mamangâteau aime ce message.
  2. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Merci beaucoup pour ce message. Je n'ai pas mal vécu ma césarienne mais je ressens cette angoisse de ne pas savoir faire pour les prochains...
    Tu écris ce que peu de gens nous ont dit alors que ça fait un bien fou au moral.
    Heureusement j'ai un extraordinaire gynécologue obstétricien. Faut vite que je fasse numéro 2 avant qu'il ne prenne sa retraite ;)
     
    Mamangâteau aime ce message.
  3. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Merci également pour ton message @Elyuna tu fais preuve d'une empathie qui fait chaud au cœur.
    C'est exactement ce que je ressens: c'est ma faute, comme c'est moi qui le porte ça ne peut-être que de ma faute.
    Je suis sûre d'aller de l'avant grâce à tes mots lorsque j'y repense.
     
    Elyuna aime ce message.
  4. Aenwen

    Aenwen Hyperlactation


    quand on en a un bon oui faut pas le quitter ^^ le mien etait gentil mais il m'a tellement gonflé avec mon poids et le diabète gesta qu'il en a oublié de voir que j’étais terrorisée à l'idée de perdre ma pitchoune, j'aimerais vraiment en avoir un deuxième mais je vais avoir 43 ans (faudrait pas traîner) et surtout j'ai détesté être enceinte enfin pas être enceinte mais ne pas réussir à profiter de ma grossesse j'ai eu peur pendant 9 mois tous les jours...
     
    Axb aime ce message.
  5. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je crois que je te comprends: j'ai dû mettre un terme à ma première grossesse à cause d'un problème au niveau du crâne de mon bébé et c'est là que j'ai rencontré ce gynécologue qui m'a suivi pour l'avortement. Je lui dois beaucoup pour m'avoir aidée à traverser ça, dans un juste dosage entre empathie et professionnalisme.
    J'ai adoré ma grossesse parce que j'étais tellement heureuse d'être enceinte mais oui quelle angoisse quotidienne, une angoisse qui a duré jusqu'à la fin.
    Ici pas de diabète mais quand même 22kg (si ça pas 26 j'ai la mémoire sélective ;) ) . Au début j'étais suivi par mon ancienne gynécologue une femme qui me disait un kilo par mois ... Quand j'ai changé à 5 mois, je lui en ai parlé et il m'a dit " mais c'est les femmes qui disent ça" ;)
    J'espère que tu pourras réaliser ton vœu :)
    Merci encore pour tes mots qui me touchent droit au cœur.
     
    Gatita et Mamangâteau aiment ce message.
  6. Aenwen

    Aenwen Hyperlactation

    moi c’était pas un kg en plus pendant la grossesse >< finalement j'ai perdu 10 kgs en neuf mois XD
    contente si j'ai pu t'apaiser un petit peu :)
     
    Christine13 aime ce message.
  7. Mamangâteau

    Mamangâteau Lactarium

    J'ai lu tous vos témoignages et je suis encore un peu sonnée... Que d'aventures et de courage. Bravo à toutes
     
  8. Mamangâteau

    Mamangâteau Lactarium

    Ici début des contractions dans l'après-midi, et douche, ballon... pendant 7h puis départ à la maternité. ''vous êtes à 3, voulez-vous la péridurale ? Heu non je préfère attendre encore un peu, jusqu'à 5 -bien madame (3 minutes plus tard, cramponnée au matelas) -vite svp la péri!! - Bien madame !
    Sous peri et 5h plus tard notre ptit chat a pointé le bout de son nez.
    La grossesse s'est très bien passée mais j'aurais aimé plus de ''contact'' avec la gynéco. Elle était focalisée sur mon poids et avait du mal à parler du bien-être de notre petit. On n'avait toujours un peu de mal à savoir si tout allait bien ou pas... Dommage et pas très rassurant. Heureusement je faisais mes cours de prepa avec une super sf, et là je me sentais à l'écoute.
     
  9. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Si je me lance pour une troisième grossesse, je me ferais suivre par un sf, juste les échos par la gynéco. Beaucoup moins anxiogène.
    La gynéco me rappelait trop souvent "si il y a ca ou ca, c'est cesarienne..."
     
    Liliju et calaimity aiment ce message.
  10. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    1er accouchement, une expérience fondamentale dans ma vie de femme :

    Je voulais le moins de médicalisation possible. Et une grossesse le moins surveillée qui soit.
    Si nos conditions de vie le permettaient, qu il y avait une sage femme qui pratiquait l accouchement à domicile dans la régions et que mon mari y croyait, je me serais tourné vers l accouchement à la maison.

    J ai été heureuse d être enceinte, je me sentais épanouie.
    Le point noir c'est le suivi, les conflits avec l'hopital, le gynécologue... et même la
     
    Elleetmoi aime ce message.
  11. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    @bzoui je le conseil vivement , bon faut tomber sur la bonne, moi j'avais l'impression d'aller voir une copine, bon ok une copine avec des moeurs bizarres mais une copine quand même. J'ai adoré mon suivi avec elle, elle a d'ailleurs eu une boîte de chocolats pour son départ à la retraite et pour les fêtes de fin d'année, truc que j'aurais jamais fait autrement.
     
    Christine13 aime ce message.
  12. Anais

    Anais Hyperlactation

    Comme je ne fais jamais rien comme tout le monde :p, je n'ai pas du tout aimé mon suivi par des sages femmes pour ma 1e grossesse, alors que j'ai adoré les gynécos de mes 2 autres grossesses.
    Et pour les 3, les 1ers mois j'ai été suivie par ma gynéco habituelle de l'époque, je l'aimais beaucoup aussi.
     
  13. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Caf.
    Désolée, je reprends.

    Donc ce soir, je me sens fatiguée, je comate sur le canapé avant le repas. Après ça va pas mieux et les contractions commencent. Mon mari commence à noter à 23h30.
    On est à J_6, j ai dit à ma tante par téléphone que ce ne serait pas aujourd'hui!

    Mais est ce que c'est cela ou pas?
    On prépare en catastrophe la valise de maternité. Mes affaires étaient pas prêtes. Mon mari est très énervé!
    On se renseigne, on tape "contractions" sur Google.

    Que faire? Je veux attendre, car hors de question de venir après 2 heures de contractions! En plus, elles sont toutes les 7 minutes, et pas toutes les 5. Et puis est-ce ça? Car je suis loin d être à l agonie, c'est supportable!
    Lors de la contraction, je ne recroqueville sur mon coussin d allaitement. Puis vais aux toilettes, (ben oui, quand ça pousse, ça pousse tout!) et essaie de me reposer sur le ventre entre chaque.
    Mon mari va se coucher en bas. Et moi je gère à ce rythme toute la nuit, et arrive à dormir entre deux contractions. Il me semble que le chat à compris et me laisse tranquille.

    En fin de nuit ça devient bien plus douloureux. Je crie. C'est difficile de marcher pour revenir des toilettes.

    Vers 6 heures, avant le changement de tour de garde à la maternité nous appelons. Car sinon, mon mari doit partir travailler. Elle me conseille de prendre une douche et un spasfon voir si ça calme. Spasfon, j ai pas. Douche, ça calme un quart d heure puis ça reprend. toujours contractions douloureuses toutes les 7 minutes.
    On fini par rappeler car l heure du départ au travail approche! Et puis je viens de perdre le bouchon muqueux.
    On me dit de venir. je pleure, je dis que je n'ai pas envie. La sage femme veut me rassurer : "on va vous chouchouter!".
    Je prends mon temps, je bois plusieurs fois. je fais des provisions. Je me re douche.
    Eh, mince, j avais un agenda complet pour aujourd’hui! Que de projets en plan.

    Il doit être peut être 9 heures quand nous arrivons. On est juste à côté.Jje reste à genoux dans la voiture. Mon mari me débarque, et va se garer. Je l attends accroupie. Un homme me propose son aide. je décline poliment.

    Je refuse qu on me roule et c'est en marchant qu on entre dans la maternité.
    On me fait entrer direct en salle nature. C'est génial. je demande tout de suite où sont les toilettes. J y passe plusieurs fois, mais sans succès... plus rien à évacuer.

    on met notre cd, on attends. on a cette immense salle pour nous.
    La sage femme des cours passe et me fait des massage sur le ballon. super soulageant! On me chouchoute car on sait que je viens plus qu à contrecœur et que je ne veux pas qu on me touche. J ai même le droit de choisir ma sage femme.

    Puis finalement monito. C'est long et ennuyeux. A partir de là je resterais sur la table sur le côté.
    L'employeuse de mon mari est casse pied elle vient l engueuler plusieurs fois au téléphone, en pleine contraction car il vient de prévenir qu il ne venait pas au travail pour cause d accouchement, pendant que je lui hurle de venir. Aucun respect! ben oui, faut prévenir avant de poser son congé de naissance!!!

    La sage femme nous harcèle plusieurs fois, elle voudrait percer la poche des eaux, je refuse...
    Je veux garder mes propre vêtements, mais elle m impose une blouse en disant que j allais les tâcher. (eh alors, c'est un tee shirt de mon mari?)
    Elle propose du gaz hilarant (Kalinox) que j'accepte.

    Je finis par céder, de toute façon, je sais que j ai pas le choix. examen. 7 cm.

    j appelle plusieurs fois la sage femme car j'ai une contraction, et que ça fait mal, ou qu'on perd le coeur du bébé! Ce qui est normal puisqu il descend. A la fin, j appelle à toutes les contractions.
    les contractions me prennent par vague et secouent tout mon corps. C'est difficile de ne pas pousser alors que ça pousse tout seul.
    Mon mari m'est d une grande aide. Sans lui, je ne pourrais pas supporter les contractions!
    La poche des eaux se rompe toute seule.
    Ah oui, mais... il reste une poche résiduelle. La sage femme, obsédée, veut la rompre! Je refuse! Elle insiste, je refuse....

    Finalement, je prévient que je pousse, j'ai pas le choix. elle me dit alors '"bon, alors allez y!"
    Elle transforme le lit en table, met un étrier, car je suis sur le côté.

    la sage femme rompe la poche sans mon autorisation pendant une poussée. Je l apprendrais en consultant mon dossier médical. Je ne suis pas du tout contente de cela!
    1eres poussée très bien! Au bout d un moment, ça stagne. L étrier, prévu pour une position sur le dos me gêne, ma jambe glisse. C'est assez bizare de pousser sur le côté, je me sens asymétrique, j ai du mal à visualiser. J'ai du mal à tenir une minutes la poussée.
    On prévient l'obstétricien, ça fait 20 minutes. je proteste!
    On me met sur le dos. La position que je voulais surtout pas, mais je ne dis rien, il faut en finir.
    Alors, là, la douleur ressentie pendant la poussée est indescriptible.
    A un moment elle m asperge d un produit qui me brûle! C'est du "savon", pour que "ça glisse mieux"! (si!)
    j'entends un bruit de ciseaux. Non, c'est pour le cordon.
    L auxiliaire de puer me montre les cheveux de mon bébé dans un miroir pour m'encourager.

    On me menace plusieurs fois de faire intervenir l obstétricien, pour épisiotomie et ventouse. J'ai largement plus que grillé le temps réglementaire de 30 minutes maxi. Je proteste vivement!

    C'est finalement, au bout d'1h10 que naît, mon bébé. C'est une fille!

    Les points de suture me seront bien plus intolérable que les contractions!

    La s f m'a redit pendant mon séjour, qu elle avait l'impression d'avoir fait son maximum. Normalement, j'aurais du avoir l'obstétricien, l’épisiotomie et la ventouse. Je ne peux qu'être reconnaissants à tous les deux de m'avoir respectée.

    Au final, un bon souvenir! Entaché de la perte temporaire de l'usage d un membre. Des souvenirs traumatiques les premiers temps et une immense, immense fatigue.
    A la fois une énorme fierté d'avoir réussi sans anesthésie. Et la déprime devant mon corps mutilé.

    J'en suis sortie transformée, physiquement, mentalement, je suis une mère!
     
  14. Liliju

    Liliju Lactarium

    Bravo à toi @anicetlaviolette, tu peux être fière de toi et de ton accouchement!
    Je ne sais pas si j'aurais été capable de supporter pendant 1h10 la descente du bébé, chez moi ça a mis 10 minutes et je me souviens de douleurs intolérables (et c'était un deuxième), alors pour un 1° sans péridurale, bravo!!

    J'ai également de très mauvais souvenirs du post-accouchement, les points déjà, je criais (peur viscérale des aiguilles) et le gynéco ne me ménageait pas vraiment genre "arrêtez de faire l'enfant!" Pffff pauvre tache je viens d'accoucher sans péri et je rêve juste d'un moment avec mon homme et mon bébé et lui qui me martyrise après des heures de douleurs merci bien quoi!!
    J'ai également un très mauvais souvenir des 1° contractions qui remettent l'utérus en place, qu'on ne sent pas sous péri car elle fait encore effet normalement, et qui là sont juste horribles, ça m'a empêché de profiter de la première tétée...
    Et puis mon bassin et mon coccyx avaient bougé pendant l'accouchement, du coup la position sur le dos c'était terrible mais pas moyen d'y couper.
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  15. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    La volonté que je n'ai pas su avoir... chapeau !
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  16. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    J'ai la bonne sage femme :), c'est elle qui m'avait débloqué mon premier allaitement par une petite phrase et avec qui j'ai fait la préparation cette fois ci et la rééducation périnéale.

    @anicetlaviolette et @Liliju quand je dit que je suis presque réconciliee avec mon corps, ce qui manque est directement lié à ce que vous décrivez pour les soutures. Je me reconnais tellement dans ce que vous dites.

    Je viens de réussir à mettre au monde mon bébé sans peridurale, je n'ai qu'une envie c'est d'arrêter de souffrir. Je savais qu'ils ne faisaient pas d'episo dans cette mater et le sage femme commence à me faire des points. Je demande si c'est beaucoup déchiré, il me dit que j'ai une belle déchirure, que c'est parce que je n'avais pas arrêté de pousser quand il l'a demandé... Tu m'étonnes j'en pouvais plus, il fallait que ça sorte, j'arrivais pas à faire autrement...
    J'ai trouvé ca très douloureux surtout parce que dans ma tete j'avais fini, j'avais réussi, j'avais droit au repos. Alors quand il me faisait mal, je grognais de la même manière que j'ai grogné pour me soulager lors des contractions. J'essayais d'exprimer cette douleur comme je travaille actuellement à exprimer mes émotions pour aider mon premier à le faire. Je me suis faite engeulée, que j'étais une chochotte, qu'en plus c'était de ma faute et qu'il n'arrivais pas à travailler comme ça. (C'était probablement dit moins durement dans la réalité mais c'est le ressenti que j'en ai eu).
    Au final, des points sur 3 étages allant jusqu'à l'anus en surface, une peur panique d'aller à la selle la première semaine, plus des urines impossibles à arrêter des que je bougeais et personne qui voulais me dire si ca avait des chances de s'améliorer rapidement. Finalement ça s'est amélioré mieux que je pensais mais il me reste des grosses douleurs dans le vagin. À hurler quand la gynéco m'a fait l'examen de visite post partum et au début de la rééducation périnéale. Ça s'améliore mais ce n'est pas encore ca. Inutile de dire que ca me refroidit complètement pour les rapport sexuels (bon ça me donne une bonne excuse car pas encore envie mais cela ajoute à l'anxiété de cette reprise).
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  17. Liliju

    Liliju Lactarium

    @bzoui Ton bébé est encore petit il faut laisser à ton corps le temps de se remettre!!
    J'ai (encore aujourd'hui) la même appréhension concernant les rapports, bien que n'ayant eu que 2 points ils étaient tellement serrés que l'examen post-partum n'a pas pu se faire 2 mois après (pareil trop douloureux), nous avons dû attendre 1 mois de plus.
     
  18. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    @bzoui
    'Je me suis faite engeulée, que j'étais une chochotte, qu'en plus c'était de ma faute et qu'il n'arrivais pas à travailler comme ça. (C'était probablement dit moins durement dans la réalité mais c'est le ressenti que j'en ai eu).'
    [Désolé j'ai la flemme de récupérer la partie de ton message un copier coller ça va plus vite]
    euh c'est quoi ses cons ?! De 1 c'est toi qui a le plus travaillé et ton. Bébé et de 2 ben s'il y arrive pas , change de boulot gars !:mad:
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  19. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    C'est ce que je fais me donner du temps. Et ça va monsieur est cool là dessus. Ma sage femme me dit aussi de masser avec des ovules cicatrisants. D'après la gynéco ca a l'air d'être un problème de connections nerveuses à rééduquer... En tout cas, au fur et à mesure des séances de rééducation du périnée c'est de moins en moins douloureux. c'est deja ca.
     
    Liliju aime ce message.
  20. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Pareil mais je pouvais moins bouger les jambes quand même ;). Un gentil anesthésiste, de très bonne humeur, rien senti à la pose, lovée dans les bras de la sage-femme.
    Et les douleurs se sont envolées d'un coup, le paradis.
    J'ai pu doser moi même jusqu'à dilatation complète donc j'ai pu sentir ce que je voulais (ni plus ni moins).
    Voilà que j'ai envie d'accoucher de nouveau :)
     
    Anais, calaimity, Jujumeo et 1 autre personne aiment ce message.

Partager cette page

Chargement...