1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Vos accouchements

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Gna, 13 Juillet 2017.

  1. Jillian

    Jillian Montée de lait

    1er accouchement : Réveil à 4h du matin, j'ai pris le temps de prendre un bain, de finir la valise, de prendre des photos... arrivée à 5H30 à la maternité et là c'est le changement d'équipe, les sages-femmes sympa mais n'osaient pas s'impliquer vu qu'elles allaient partir, je me suis un peu perdue dans la douleur et le temps que anesthésiste arrive j'avais fait le plus gros du travail:D; bref poupette est née à 9H30.

    2ème accouchement, beaucoup mieux préparée psychologiquement : réveil à 3h du matin, à 3H30 je réveil le papa et confie poupette à ma mère qui heureusement était à la maison ce week-end là. 4h15 prise en charge à l’hôpital, le temps de passer d'une salle à l'autre, de se changer d’ausculter... la sage femme à peine eu le temps d'installer le lit en mode "accouchement", 4H45 mini-poupi est né, il à mis 3min à sortir. Ravie car sans péridurale et contraction bien gérée, je ne me suis allongée que pour expulser.
    Mon seul regret ne pas avoir pris en photo le monitoring qui faisait moins de 30 cm :p

    @Axb : j'adore ta façon de voir les choses, positiver et se concentrer sur le meilleur. Bravo
     
  2. Liliju

    Liliju Lactarium

    1ier accouchement:
    17 jours avant terme, je me réveille à 5h du matin sur une contraction (comme toutes les nuits depuis 8 jours) et je me lève pour aller faire pipi: surprise je perds beaucoup de sang. Je réveille mon homme (mais tu perds du sang d'où????) et j'appelle la clinique: il faut venir voir ce qui se passe. Je n'emmène même pas la valise (elle était pas prête de toutes façons!!) tant je me dis que c'est trop tôt. Pour moi ils me gardent en observation une heure ou deux, ils se rendent compte que tout va bien et je rentre chez moi.
    Arrivés à la clinique, il y a quelques contractions, col dilaté à 5, mais le travail n'est pas franchement en route. Par contre je perds de plus en plus de sang (impressionnant, des steaks de cheval!!) mais le coeur du bébé est nickel au monito. Le papa doit vite aller chercher la valise!!! Je lui fais une liste vite fait sur un bout de table... On me pose une perf d'ocytocine pour accélerer le travail histoire de limiter au max la perte de sang. C'est hyper compliqué à gérer au niveau de la douleur et de tout le reste: le papa m'appelle ("je trouve pas ça, ni ça!! Ah et je m'arrête manger un pain au chocolat car je meurs de faim!") mais n'est pas là, la sage-femme fait pression en me proposant la péridurale toutes les 5 minutes, je dois aller aux toilettes très souvent car je perds trop de sang, bref je ne suis pas dans ma bulle.
    Quand le papa arrive on lui saute dessus avec cette histoire de péri, je craque et j'accepte. Ca ne me soulage même pas: elle est latéralisée. Du coup, je réussis enfin à me mettre dans ma bulle avec le papa qui me soutient franchement bien, et me donne à boire en fraude (une petite tisane légèrement sucrée, pile poil ce qui me fallait!).
    La sage-femme rompt la poche des eaux et appelle le gynéco qui pose une ventouse sur la tête de la petite qui n'est pas bien dans l'axe. Je pousse quelques fois en écoutant bien le gynéco ("vous attrapez vos cuisses, vous bloquez la respiration et vous poussez bien fort!": très physiologique ça!) et elle arrive à 10h38: 5h30 à peine depuis la 1° contraction. Suite à ces poussées je conserverai pendant longtemps des sensations de pesanteur, à tel point qu'après une semaine je ne suis pas capable de rester debout pour changer ma fille...

    2° accouchement:
    15 jours avant l'accouchement j'étais déjà dilatée à 4...
    Le jour J je me réveille vers 6h du matin avec des contractions mais je me rendors... On déjeune tranquillou avec ma fille, devant les dessins "namémés", j'ai quelques contractions qui passent inaperçues, j'y fais même pas gaffe.
    Vers 10h je trouve que j'ai quand même beaucoup de contractions, je chronomètre: toutes les 3 minutes!!
    J'appelle ma sage-femme qui me dit: "Appelez vite le papa, emmenez votre aînée chez la nounou, ça peut aller très vite ne trainez pas!". Je m'exécute: je prépare ma fille, on s'installe les deux et je lui explique que son petit frère (ou petite soeur) va arriver, qu'on se verra tout à l'heure mais que je dois aller chez le docteur pour qu'il arrive en toute sécurité. Pour elle ça ne changera rien elle sera chez la nounou et on se voit après. Elle se blottit contre moi et me dit en souriant "J'ai peur!" (trop mignon!) Son papa arrive et l'emmène, j'en profite pour me prendre une petite douche, qui se transforme en bain. Quand il revient, il veut manger (encore!) : pas de soucis je suis trop trop bien dans mon bain. Il m'amène même une petite tisane (encore!!) Soudain je ne suis plus bien: impossible de trouver une bonne position, ça pousse!! Il faut qu'on y aille mais une force invisible me retient chez moi: je n'arrive pas à partir. Je mets environ 1/2h à m'habiller et monter dans la voiture tant les contractions sont non-stop. Je vis alors le pire trajet en voiture de toute ma vie: je ne peux pas m'asseoir sur le siège, ça pousse trop, je me couche à demi, les pieds sur le tableau de bord et les mains crispées à la poignée du plafond, mon homme klaxonne tout ce qu'il peut, je souffre comme jamais. Quand j'arrive la sage-femme me dit ce que je savais déjà: dilatation complète.
    En salle d'accouchement je ne peux pas me mettre sur le dos, trop douloureux: la sage-femme est bien sympa, essaie de respecter mon intimité me ditt de faire comme je le sens et je me mets sur le côté. Je ne suis même pas branchée à rien du tout et je dois pousser quand je sens une contraction (euh, j'en ai tout le temps!). Et là: je bloque: non je ne veux pas j'ai trop peur! Finalement au pied du mur pas le choix, quand faut y aller faut y aller, je pousse 1 fois, la poche des eaux se perce. Je pousse une 2° fois douleur intolérable je perds mon sang-froid. La sage-femme me recentre bien, je pousse une 3° fois la tête est dehors! Une dernière fois pour les épaules et j'attrape mon bébé il est là!! Tout chaud contre mon ventre et je me rappelle soudain qu'on ne connait pas le sexe: je le soulève encore et c'est un garçon: j'en étais sûre!! Merveilleux accouchement, j'ai été entourée d'une fabuleuse sage-femme que j'ai remercié longtemps (elle n'a pas compris pourquoi) et le gynéco n'a pas eu le temps d'arriver (tant mieux...) Il rapplique après la naissance et il décide de me recoudre (histoire de faire qqch): deux points BEAUCOUP trop serrés qui me font souffrir nuit et jour pendant 3 jours jusqu'à ce que ma s-f me coupe les fils en me disant que j'avais été charcutée... Je ne suis toujours pas bien remise de ces points...
    Finalement mes accouchements auraient été top s'il n'y avait pas eu mon gynéco!!
     
  3. Elyuna

    Elyuna Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Quand je lis vos témoignages, d'un côté ça me rassure, nous sommes nombreuses à ne pas avoir vécu ça de façon idyllique. Et ça me peine de voir que c'est si compliqué pour nombreuses d'entre nous...

    Pour développer un peu plus mon accouchement, Minimoi a décidé d'arriver plus de 3 semaines avant l'heure prévue et je ne m'y attendais absolument pas!!
    Le papa devait partir à 6h pour une journée à plus de 3h de route!!
    Perte des eaux à 5h15...

    Je ne m'y attendais tellement pas que la valise n'était pas finie et je n'arrivais pas à réaliser... L'angoisse que ça allait être pour bientôt...

    Bref, le temps de me doucher (j'en avais partout), de finir la valise, d'appeler la mat, on part une heure plus tard!

    Premières contractions dans la voiture, voyage pas serein... Arrivés à la clinique (j'en ai de nouveau partout) dilaté à 1... Je sens que la journée va être longue!

    Mon gynéco arrive (j'y travaille, il est venu pour moi), écho de contrôle pour vérifier que l'accouchement voie basse en siège est toujours possible!!
    Les contractions deviennent intenables, j'en vomis, je sens que je vais mourir... Bon non, je survis, l'anesth arrive, me pose ma péri et je revis!!! Tellement que je commence à m'assoupir mais rapidement je me rends compte que la péri est latéralisée...

    Je rappelle l'anesth qui me fait un bolus et me dit que si ça suffit pas il me la repose... Juste le temps de lui dire qu'il n'y aura pas le temps et branle-bas de combat. Trop envie de pousser une horreur...
    La sage-femme rappelle mon gynéco qui est en train d'opérer au bloc et c'est parti...

    Beaucoup de douleurs... Je sens encore le coup de ciseaux! Il m'avait prévenu, Minimoi commençait à pas aller bien, il fallait qu'elle sorte! Beaucoup de manœuvres pour l'aider à sortir et ma fille est là sur moi!! Il est 10h30! Mon gynéco avait raison, il m'avait dit qu'elle serait là avant midi!!

    J'ai passé tout le travail, la poussée et les points à "insulter" mon gynéco, lui disant qu'il était désagréable et que je le détestais :rolleyes:
    Mais sans lui j'aurais eu une césarienne directe, je ne peux que le remercier d'avoir été là pour moi et d'avoir eu autant confiance en lui et en moi pour me permettre d'accoucher voie basse sans tenter de manœuvre avant pour mettre Minimoi tête en bas!!

    La sage-femme je ne m'en souviens même pas, à part qu'elle m'a dit au départ ne pas être à l'aise avec les sièges :eek: Ca met en confiance!!
    J'ai eu le droit à la visite de la cadre sage-femme aussi qui a manqué de se faire insulter, je n'avais pas encore ma péri!!

    Et sinon je m'étais préparée pour accoucher avec l'hypnose... Un cuisant échec... Les contractions ont été tellement violentes que je ne pouvais pas me concentrer...


    Bref, un accouchement qui s'est relativement bien passé mais qui m'a laissé des séquelles psychologiques que je n'arrive pas à déterminer... Ca me travaille, ça me hante même... Et je ne suis pas prête à laisser sortir un autre bébé pour le moment!!!

    Je me suis étalée mais finalement ça fait du bien de mettre ça par écrit...
     
  4. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Alors mon accouchement s'est plutôt bien passé mais m'a laissé un goût amer. J'avais une super sage-femme , proche de la retraite, pour le suivi. j'avais le projet d'accoucher sans peri en position physio,... et pour elle pas de problème et j'ai eu plusieurs fois une remplaçante [elle devait solder ses congés à mon avis ] et j'aurais du sentir le vent tourner , pour elle c'était aberrant de pas vouloir de peri elle m'a raconté des horreurs pour me décider et position gyneco on fait que ca... Le jour de l'accouchement je suis arrivé parce que j'avais fissuré la poche des eaux j'étais a 2 il était 17h , a 20h on me réexamine 2 1/2 , la sage femme dit â mon homme de rentrer [je comprends toujours pas pourquoi]3/4 h après j'rappel la sage-femme j'commençais à avoir mal j'étais à 3, ils ont rappelé mon homme et accompagné en salle de travail et là j'ai eu le droit au pas de peri ? [J'avais fait un projet de naissance]non vous etes sur ? Bref ... elle revient 10 minutes après pour exactement la même chose et moi j'étais sous monito toute seule ... 3ème fois 10 minutes après mais vu que je cédais pas elle m'a sortit qu'après ça serait trop tard l'anesthésiste serait plus là... j'ai eu l'impression d'être un chiot dans sa petite boite et comme une grosse andouille j'ai cédé, mon homme arrive l'anesthésiste arrive 30 minutes après alors que soit disant il attendait que mon feu vert [mais qu'elle c.... j'ai été] la sage-femme me reosculte j'étais a 7, oui mais voila la peri sa ralenti le travail et j'ai mis des heures a atteindre un pénible 9 1/2 pour essayer de pousser parce que ça faisait 23h que j'avais rompu la poche des eaux et j'ai eu de la chance parce que ça a marché , ça aurait très bien pu se finir en césarienne.... bref comment vous dire que je l'ai mauvaise ! Pas de physio pas d'homme pour me soutenir pas de ballon que j'avais demandé dans mon projet un anesthésiste qui était sûrement là toute la nuit parce que c'est écrit sur le carnet de la clinique bref j'ai l'impression de m'etre fait entuber et je déteste ca...
     
  5. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Désolé pour les filles pour qui ça c'est pas bien passé , j'ai l'impression de pleurer sur mon sort alors que pour certaines ça était dure.
     
  6. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Dès que l'on est pas respectée, et tu ne l'as pas été, c'est un accouchement qui peut laisser des traces. Tu n'as pas à t'excuser.
     
  7. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Merci @bzoui ça me touche beaucoup
     
    Christine13 et bzoui aiment ce message.
  8. Clair de Lune

    Clair de Lune Hyperlactation

    1ère naissance en 2013: césarienne en urgence à 36 semaines de grossesse. Douloureuse, mal vécue, traumatisante, je ne parviens toujours pas à parler d'accouchement.
    2ème naissance en 2016: voie basse physiologique, rapide (début du travail régulier à 2h30, ma fille était dans mes bras à 5h15), dans l'eau. Intense, réparateur, émancipateur.
    Entre les deux, beaucoup de doutes, de craintes, de larmes
    @mae : tes mots résonnent en moi, j'aurais pu écrire la fin de ton témoignage il y a deux ans... Je pensais aussi, j'avais cette peur de ne pas être capable, malgré ma volonté très très très forte d'un accouchement naturel. J'étais terrorisée, j'avais intériorisé l'idée qu'il y avait deux sortes de femmes, celles qui étaient capables d'accoucher et les autres. Et je me classais dans les autres. Et en même temps, je crois que j'aurais préféré mourir que de revivre ce que j'avais vécu la première fois. Alors, beaucoup de larmes, beaucoup de motivation, de chouettes sage-femmes (j'ai changé au 6ième mois et c'est une des meilleures décision de ma vie) qui travaillaient avec l'hypnose et la pleine conscience. Et finalement, m'autoriser à être triste, à avoir mal encore de cette césarienne. C'est ce qui m'a permis de laisser s'envoler un énorme poids.
    Le jour avant la naissance, je me souviens être rentrée chez moi, la nuit tombait, c'était la 4ième lune d'un nouveau cycle, j'ai pensé "Voilà. J'ai fait tout ce que j'ai pu. Je ne pourrais pas être plus préparée que cela. Advienne que pourra". Et tout s'est merveilleusement bien passé (même si sur le moment, je n'utilisais pas le terme "merveilleux"!). Je pense que l'hypnose m'a aidée à retrouver confiance et lâcher prise, mais pendant le travail et l'accouchement, je n'ai pas pensé une seule seconde aux exercices, je n'ai pas utilisé cette "méthode", d'ailleurs je n'ai utilisé aucune méthode, je me suis juste laissée emporter.

    Je suis désolée d'utiliser des mots si durs, ils ne sont que mon ressenti. S'il y a bien une des choses que la césarienne m'a appris, c'est à ne pas juger les histoires et les parcours des autres. Je ne dis pas que la césarienne, c'EST horrible, je dis juste que pour moi, ça l'a été.
     
  9. Laaura

    Laaura Lactarium

    Alors moi elle est nee 1 semaine avant terme. Ducoup sa valise etais prete mais pas la mienne !
    On se couche vers 2h30 du matin avec mon cheri ( on dormais jamais tot .. avant lol) lui s'endors et moi non.. grosse "crampes" l'impression de devoir aller au toilette.. a 3h je vais au toilette je pousse et rien. Toute les 3mn contractions sauf que pour moi cstait pas sa. N'y connaissant rien on m'avais dis : Tu verra le travail cst progressif, hyper long. Au debut cst toute les 30mn. Alors que moi des la 1ere contractions cstait toute les 5mn. Ensuite douleur tellement forte que je vomie a chaque contraction.
    A 4h30 je reveil mon cheri. Je vais me laver en me jetant a terre a chaque contraction (autant dire que j'etais a terre tout le temps..) pendant ce temps la je demande a mon cheri de preparer ma valise
    On part a la mater. Arriver labas a 5h30 la sf m'osculte : dilatee a 5et demi presque 6
    Allez Madame on va en salle de travail
    Moi et mon cheri super choquee.. on etais stressez. On a realiser que cstait le moment. J'appelle ma maman quand meme hyper rapidement.
    On me demande si je souhaite la peri, je dis non. Et 5 mn apres : JE VEUX LA PERI !!!!!
    10mn apres l'anesthesiste est la. On pose la peri ( j'etais dilatee a 8 ) donc poser au dernier moment.
    Hop la peri fonctionne, mais ralentie tooooooout le travail, finalement a 8h20 hop 10 on pousse. 6 poussé plus tard ma puce etais la.
    Elle est née le 9 Janvier qui est aussi nos 5 ans et demi pile avec le papa ( on a trouver sa super mignon ) ducoup tout les 9 de chaque mois on a 2 raisons de le feter ^^

    Seul gros pb : Episio mais non prevenue !! A la fin je vois que la sf prend du fil je dis : Bah qu'est ce qui se passe ? Une dechirure ?
    Non non une episio !
    Quoi ?! Mais quand ?! Pk ?
    Oh comme sa madame, comme on avais estimer un gros bb on prefere pas prendre de risque .... euh... pas cool du tout sa
     
    Dernière édition: 14 Juillet 2017
  10. Aenwen

    Aenwen Hyperlactation

    alors pour ma poupouillette j'ai eu des contractions le 01 novembre vers 17h00 vers 18h00 j'en avais toutes les 3 minutes on se décide donc à partir à l'hosto qui est a 3/4 d'heure de chez nous.

    arrivé la bas on me dit faux travail vous pouvez rentrer chez vous et vous pouvez prendre du spasfon pour vous soulager...

    on rentre et vers 22h00 on retéléphone a l'hosto car contractions de plus en plus fortes et toujours toutes les 3 minutes en moyennes. ils nous disent revenez on va revérifier.
    arrivé la bas col un peu plus ouvert mais rien de folichon ils pensent toujours a un faux travail mais m'installe dans une chambre avec un dérivé morphinique pour pouvoir dormir un peu.

    le lendemain matin après une nuit correcte le col est effectivement plus ouvert que la veille on me dit qu'effectivement ma puce se prépare a venir.

    on me descend en salle d'accouchement vers 12h00 avec monitoring etc (1er bébé à 42 ans avec un fort surpoids de la maman un diabète gestationnel, bébé avec 3 semaines d'avance en siège complet, la totale quoi)

    vers 15h00 on m'installe la péridurale, ho joie et bonheur les contractions sont toujours aussi fortes mais je ne les sent plus du tout (par contre chapeau bas à cet anesthésiste qui pose la péri sans qu'on le sente et surtout dose tellement bien que je sent mes jambes et peut même uriner de manière volontaire seule la douleur est absente)

    à 18h10 perte des eaux la puce s'engage dans le bassin je la sent.
    on me mets les pieds dans les étriers tout le monde se met en place (on etait 14 dans la salle d’accouchement) en plus de mon mari il y avait le médecin accoucheur la sage femme et les élèves du médecin qui venaient assister à une naissance en siège par voie basse.
    on me demande de pousser en 4 ou 5 poussée énergiques (merci l’équitation qui fait une sangle abdominale de fou) ma puce est là on me la pose sur le ventre elle est superbe elle ressemble à son papa de manière surprenante elle est toute brune avec une grand mèche de cheveux sur le haut du crane.

    ils me la reprenne pour la nettoyer un peu et couper le cordon, je remarque à ce moment là ses jolis yeux bridés j'en fait la remarque au médecin accoucheur qui me dit "oui vous savez ce que ça veut dire ?" avec mon mari on a dit oui on sait mais ce n'est pas grave elle a le chromosome de l'amour en plus.
    je me rappellerais toujours du sourire de la sage femme et de ses yeux devenus humides ( on en a reparlé plus tard elle etait tellement soulagée de voir que la puce etait aussi bien accueillie)

    bref ma poupée nous à fait le plus beau cadeau du monde en rejoignant notre famille, elle est née le 02 novembre 2016 à 18h18 en 18 minutes (entre la perte des eaux et le moment ou on me la mis dans les bras)
     
    Ptitegwen57, Elena14, Oléa et 16 autres personnes aiment ce message.
  11. Liliju

    Liliju Lactarium

    Quel beau message d'amour @Aenwen, j'en ai les yeux humides moi aussi...
     
  12. Clair de Lune

    Clair de Lune Hyperlactation

    @Elyuna @Aenwen : c'est chouette de lire deux récits de naissance en siège! On lit tellement à tout va que c'est une raison pour une césarienne, sans plus d'explication.
     
    Elyuna aime ce message.
  13. Elyuna

    Elyuna Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Oui souvent c'est césarienne!!!
    J'ai eu de la chance avec mon gynéco! Il était super confiant, ne m'a pas obligé à tenter la manœuvre externe pour la tourner (il n'a pas insisté rien!!) et surtout j'ai eu une chance folle qu'il soit là!!
    Il partait en vacances le lendemain et n'a pas hésiter à laisser une patiente sur table d'opération pour moi (je rassure, elle n'était pas ouverte, il allait commencer!)

    J'avais pas autant de monde en salle: gynéco, sage-femme et auxiliaire puéricultrice! J'ai appris après que la pédiatre et l'anesth attendait derrière la porte au cas où!!

    @Aenwen ton message m'a fait pleurer, trop beau témoignage!!!
     
    Christine13 aime ce message.
  14. meleth-marie

    meleth-marie Hyperlactation

    Pour mon grand, naissance prevue le 9 juillet, le 6 a 22h30, je fissure doucement, les contractions arrivent gentiment. Mais impossible de m'endormir, ca tire toutes les 5min. Cheri dort, je tente le coup de la douche chaude. Nan, ca calme pas.
    Bon, ils ont dit 2h de contractions a 5min? Je reveille le futur papa et on arrive a la mater a 2h.
    1/4h a chercher l'entree de la zone naissance, a 2h du mat, personne dans les couloirs, c'est entre marrant et flippant. On rigole. On trouve enfin.
    J'ai bien fissuré, tout juste a 2 doigts mais ils me gardent et me pose l'antibio, j'ai du strepto. 6h, je fatigue et je demande la péri. Ca va mieux, j'arrête de pleurer et. De me tordre a chaque contraction, forcement, y'en a plus. On me perfuse le produit.
    Je suis a 10, on attend que bébé descende, mais il ne le fait pas et commence a fziblir. Le gygy arrice pour verifier si bebe va bien (oxygene), c'est ok. On peut tenter de pousser pour l'aider, sinon, ce sera retour du gygy pour instruments.
    Je commence a pousser en écoutant la sf, euh, la stagiaire je crois. Pas trop directrice, elle m'encourage et m'accompagne. Bébé sort, papa coupe le cordon (surtout ne regardez pas m hein, un éleveur qui aide aux césariennes de, ses vaches, il a tenu bon comme prévu), 2h sur maman, et il en profite pour sortir tout le meconium. Bin oui, il avait bu en sortant.
    En chambre, moins bien, elles me bouzillent l'allaitement et je passe au tire-allaitement.

    Bebe 2. Jour J le 9 octobre, ras. Visite de controle, ras, toit va bien, assez le liquide, a dans 2 j. Le lendemain, rdv au tribunal, salle d'attente glaciale et inconfortable, mais a 5min de l' hosto, si ça pouvait le décider. Je marche, je marche, je marche.
    J+2, tout va bien, revenez dans 2j sauf si.
    Rebelotte, mais demain on vous garde et on déclenche.
    Rdv a 8h. 6h réveillée. Non... si si. Des contractions. Légères mais y en a.
    Direction hosto, ce sont bien des contractions. Col a pas bouger. On attend. Allez marcher madame, et revenez dans 2h. Ca bouge. Allez marcher.
    A je les connais encore par coeur les couloirs.
    Midi, j'ai faim, après tout personne ne m'a rien dit, je mange avec zhom un sandwich. On remonte, cette fois ça commence a s'ouvrir! On me propose le bain pour quand ils l'auront préparer, en attendant, je marche.
    Le bain fait un bien fou mais il refroidit, et comme on a aucune explication, je sors, et me retrouve en chambre d'accouchement, sur le dos, pas possible même d'aller faire pipi alors que je n'y arrive pas sur le bassin, une barre qui me fait mal au coccis, et des monito qui ne tiennent pas ,on les replacent avec chéri. Interdit de me mettre autrement. Ils arrivent tard quand les monito ne dont plus ok.et comme allongée sur le dos moyen pour qu'ils les remettent, je m'y retrouve encore.
    les contractions ne sont pas assez forte a leur goût, la poche est percée, le produit mis pour renforcer encore et sera augmenter 4 ou 5 fois. Je demande la peri, vraiment pas trop dosée. J'ai droit a du rab toutes les 10min, la dernière est juste horrible, je me tord, je pleurs, je souffre.
    Enfin a 10, mais le coeur de bebe commence a avoir du mal. Je dit a la sf que, je sais bien pousser, j'ai fait passer le bassin au grand en poussant il ne le faisait pas tout seul. On essaiera mais il faut penser que j'aurai peut-être une césarienne. En attendant, je ne doit pas pousser, bébé ne supporte pas.
    Sauf que je ne peux plus ne pas pousser, ca se fait tout seul.
    Papa appelle, elles arrivent, je pousse en les ecoutant, ca ne marche pas. Il est presque 23h, je n'en peux plus et je dit que« je n'y arriverait pas, il faut m'aider.» heureusement, personne n'entend.
    2 secondes plus tard, jai repris courage, je décide de le faire a ma façon. Je pousse comme je le sent, la sf me félicite et toit d'un coup arrêtez puis « faut couper». Je panique et dit que je ne ceux pas être coupée, c'est pour bébé, il a le cordon autour du cou. Elle coupe et sorte les bras, poussez encore, avec l.injection d'ocyto au même moment. Bébé est là. Quelques min puis emmener pour les examens.
    Le placenta ne sort pas. Re ocyto mais je le sort quand même.
    Enfin tranquilles avec bébé.
    2h du mat' pas de chambre dispo, on reste en espace naissance dans une pièce de pré travail libre, sans fenêtre, mais heureusement au final, parce que en chambre, papa aurait du partir. J'ai réussi a me lever et j'y vais en marchant, a la grande surprise de l'auxiliaire.
    Moi qui voulais sans péri, bébé dans les bras longtemps, et le moins d'intervention, j'ai été servie.
     
    Christine13, Gatita, Aenwen et 6 autres personnes aiment ce message.
  15. Gna

    Gna Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Bravo les filles !
    J'ai beaucoup ri, souri et pleuré en lisant vos histoires. Vous êtes des mamans très courageuses !
    Je fais partie des mamans "qui n'ont pas accouché" et je commence à travailler sur tout ce que j'ai pu vivre autour de la naissance de bébé ours. Nous sommes quelques unes à nous être retrouvées sur le forum de Cesarine (merci @bzoui), moins actif, mais ça fait du bien.
     
    Christine13 et Mamangâteau aiment ce message.
  16. Aenwen

    Aenwen Hyperlactation

    bah moi je ne suis pas d'accord avec toi sur le terme "qui n'ont pas accouché" car il faut un sacré courage aussi pour la césarienne, les suites de la césarienne sont bien plus galère que la voie basse, cette cicatrice sera toujours la pour vous rappeler cet accouchement justement. votre biboune est sorti de votre ventre, du plus profond de vous !!! si ça ça ne s'appelle pas accoucher merde alors !!! alors voie basse ou cesa un accouchement reste un accouchement enfin c'est mon opinion et je tire mon chapeau à toutes les mamans car la mise au monde d'un bébé c'est difficile mais tellement beau après coup :)
     
    Oléa, Zouzou84, Mamangâteau et 5 autres personnes aiment ce message.
  17. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Cesa ou pas on est toutes des championnes... d'ailleurs j'ai eu le droit a un bravo madame vous etes courageuse de la sf qui m'a accouché [j'aurais préféré avoir celle là des le début !] mais je pense qu'on est toute courageuse il n'y a pas que le physique dans l'accouchement il y a le mental, et supporté un accouchement qui s'est pas déroulé 'normalement' c'est tres courageux
     
  18. Elyuna

    Elyuna Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Tout à fait d'accord!!
    Ce que je dis aux mamans que j'accompagne en césarienne: "Beaucoup sortent par la porte mais certains bébés préfèrent la porte fenêtre! C'est une autre façon de sortir!!"

    Et je les fais toujours accompagner la sortie du bébé par les respirations apprises!! Ça aide à les sortir ces petits bouts :)

    C'est un accouchement la césarienne et ce n'est en rien la faute de la maman!! Ce sont des circonstances qui font qu'il a fallu apporter de l'aide ;)
    Soyez fières de vous mesdames :)
     
    Christine13, Nerialka, Aenwen et 1 autre personne aiment ce message.
  19. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

  20. mali&soso

    mali&soso Lactarium

    On donne la vie donc cesa voie basse (aïe est oui on est des mammifères mdr), cest la même chose pour moi on ressent toutes des émotions on porte toutes des bébés on se pose toutes des questions, on a toutes des projets pour nos enfants ... et surtout nous aimons toutes nos bouts de chouuu
     
    gwenocema et calaimity aiment ce message.

Partager cette page

Chargement...