1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Pourquoi allaitez-vous...?

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Marie33, 15 Mars 2014.

  1. yoda

    yoda Période de pointe

    En ce qui me concerne, ça date de la fac. J'ai fait des études de biologie, plus particulièrement l'écologie et l'éthologie (comportement animal - et éventuellement humain). Et un cours traitait de l'allaitement, du comportement du bébé allaité (les phéromones qui l'attirent vers le sein, l'apaisement provoqué par le lactose...). Il s'agissait de compte-rendus d'expériences faites sur les animaux et essentiellement les humains (mais oui ! les nourrissons peuvent êtres des cobayes !). Bref, moi qui ne m'étais jamais posé la question et qui imaginais plutôt le biberon (parce que je ne voyais que ça), j'ai considéré que l'allaitement avait quand même l'air bien mieux pour le bébé. Avant d'être enceinte, c'était clair pour moi que j'allais essayer d'allaiter (avec un peu d'appréhension, parce que j'ai les seins sensibles), pour des raisons de santé du petit (et accessoirement de la mère). Jusqu'aux 6 mois de l'enfant, parce que l'OMS tout ça tout ça. Finalement, après des débutes difficiles, je l'ai allaité en mixte jusqu'à ses 8 mois, je ne voulais pas continuer en travaillant ni après les premières dents.

    Pour mon deuxième enfant, la question ne se posait pas. Allaiter est tellement plus simple et pratique, tellement moins fatiguant, et tellement plus agréable ! En plus ça me permettait de perdre du poids sans régime. Les raisons de santé ? Je dois dire que c'est passé au second plan... J'ai repris le travail plus tôt, du coup j'ai continué à allaiter malgré la reprise. Et puis il a 13 mois, 8 dents, et monsieur tète encore !
     
  2. steph25

    steph25 Montée de lait

    Intéressante, cette question...
    Pour ma part, j'ai allaité pour avoir une raison de me sentir mère acceptable. Je n'ai jamais eu le sentiment de faire qqch de juste comme mère qu'en allaitant.
     
  3. toupidek

    toupidek Période de pointe

    Vaste et belle question !

    J'ai toujours ressenti la frustration de ma mère qui n'a "pas pu" nous allaité, mon frère, ma sœur et moi - ou très peu (1 mois en mixte au maximum à ma connaissance, 1 semaine pour moi). Est-ce lié, dès que je me suis projetée maman, je me suis projetée allaitant mon enfant. Ça a d'ailleurs été ma principale crainte pendant la grossesse : ne pas pouvoir allaiter ! Alors je me suis documentée, documentée, documentée, préparée, préparée, préparée... les bienfaits par ci, les bienfaits par là... comment éviter les galères...

    et voilà la première tétée, après une césarienne en anesthésie générale, juste à mon réveil (moins d'une heure après la naissance), avec un petit bout un peu prématuré dont on ne sait pas s'il est capable de téter (grosse crainte pendant le travail), et le voilà... qui prend le sein et qui tête de toutes ses forces (émotion en y repensant !) et c'est parti !

    Parce que ça m'a permis de me sentir maman de ce petit bout d'homme que j'ai mis du temps à considérer comme mon fils (dépression post partum:(), parce que je suis partisante du moindre effort:p, parce que, parce que...parce que c'est juste le bonheur !

    Et en bonus mon mari trouve ça super (il craque toujours autant quand il voit notre petit bonhomme s'installer et ouvrir grand grand grand la bouche), ma mère m'admire, ma sœur (aînée) me demande des conseils :rolleyes:

    Alors pas de doute, on continue !
     
  4. mamouin

    mamouin Voie lactée

    Parce que nous avons deux mamelles et qu'elles servent à ça! :) C'est tellement normal d'allaiter, et c'est tellement merveiLLLeux! Le LA cela ne devrait être qu'en cas de force majeur! ;)
     
  5. Elimimi

    Elimimi Montée de lait

    D'aussi loin que je me souvienne, je ne crois pas m'être un jour posé la question "vais-je allaiter ou non ?" ça me semblait si naturel......

    J'ai lu Marie Thirion à 15 ans..... Je n'avais donc pas les à prioris du type "si j'ai du lait", ni aucune influence familiale néfaste.....

    J'ai eu la chance d'avoir sur mon chemin des mamans déjà expérimentés, je fréquentais donc les réunions LLL alors que je n'étais même pas encore enceinte (elle m'y appelaient "Obélix", j'étais tombée dedans quand j'étais petite....), ce qui m'a permis, en plus d'accoucher à domicile à l'âge de 21 ans, d'avoir un allaitement idyllique, mais également, d'être préparée à l'avance aux diverses situations qui pourraient se présenter. Par exemple, j'ai très vite donner un petit nom à la tétée, pour éviter d'entendre mon bébé hurler "tétéééééééééééééééééé" en plein milieu d'une allée de supermarché...... mais aussi, faire des choix sur la conduite de mon allaitement (par exemple, chez moi, les bébés n'ont pas le droit de soulever mon haut pour téter)

    J'ai envisagé de devenir animatrice LLL, mais je n'avais connu les problèmes de l'allaitement que de façon théorique, et je trouvais qu'il me manquait quelque chose pour épauler correctement les mamans....

    Ensuite j'ai été enceinte des jumeaux. Au début je ne voulais pas allaiter, pas materner, je ne voyais pas comment cela était possible avec deux, sans devenir fada.
    Et puis, j'ai vite compris que l'allaitement, en plus d'être mon salut en me permettant de rester coucher la nuit, serait la seule chose sur laquelle je pouvais encore avoir une vraie "prise", un vrai choix, la grossesse et l'accouchement m'ayant, pour des raisons de santé, totalement échappé.....
    Et puis je trouvait injuste de ne pas donner autant à ces bébés que ce que j'avais donné au grand, juste parce qu'ils étaient jumeaux.

    J'ai bien galéré, j'ai connus presque tous les problèmes de l'allaitement.... Le tire-lait, la prématurité, les compléments, la confusion sein-tétine, la rééducation, le DAL, le doigt seringue, la baisse de lactation, les freins de lèvre, la mauvaise prise de poids, les bouts de sein, le sevrage des bouts de sein, le sevrage des compléments.... Et enfin, le bonheur d'un allaitement exclusivement au sein.....


    Petit à petit, ma vision de l'allaitement à changer. Pour moi c'est la nature, comme c'est la nature d'accoucher par voie basse. J'essaie de tourner les choses selon cette "évidence", j'évite de parler des "bienfaits" de l'allaitement, pour moi, allaiter ce n'est pas "mieux" (parce que ça rend le lait artificiel "normal") mais c'est "normal" et le lait artificiel est un substitut tout juste acceptable qui devrait servir, dans l'idéal d'une société protectrice de l'allaitement, à sauver des bébés (comme la césarienne).
    Je rejoins ainsi la philosophie d'une consultante en lactation québécoise, Chantal Lavigne : Il n'y a pas d'avantages à allaiter, que des risques à ne pas le faire.
     
  6. Tchii29

    Tchii29 Lactarium

    Il est très beau ton témoignage elimimi.

    J'adhère totalement :)
     
  7. ssof

    ssof Période de pointe

    Parce que mes filles ne sont pas des veaux.
     
    nabba aime ce message.
  8. ssof

    ssof Période de pointe

    Parce que mes filles ne sont pas des veaux. Bravo Elimimi pour ton témoignage, moi aussi j'adhère totalement.
     
  9. ssof

    ssof Période de pointe

    Tu es trop dure avec toi même, même si je ne te connais pas ! Je suis enseignante, des mères franchement défaillantes, maltraitantes, j'en ai vu quelques unes, la dernière en date a un enfant extra, avec un sacré caractère, mais qui part très bien dans la vie, et il réussira ce petit malin, c'est un élève que je n’oublierai pas ! A mon avis, tu peux guère faire pire qu'elle, alors détend toi !
     
  10. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    Est-ce qu'il y a des nouvelles venues qui veulent nous faire part de leur aventure qu'est l'allaitement ???
     
  11. Sedyna

    Sedyna Montée de lait

    Bonsoir,

    même si c'est fini, voici la raison principale pour avoir allaité : un peu comme toupidek, ma maman a eu des regrets de ne pas m'avoir allaité. Elle avait de gros seins avec de petits tétons ombiliqués et à l'époque on n'essayait pas, on disait "pas possible" et hop au LA.
    Depuis que je suis tombée enceinte, je me suis dit que j'allais au moins essayer pour ne rien regretter, malgré mes tétons ombiliqués aussi. J'avais peur de ne pas pouvoir et d'avoir des regrets...
    Et puis, ben finalement, ma Poulette malgré son mois d'avance a vite appris à téter efficacement et ne m'a presque pas fait de bobos. Je voulais allaiter 6 mois - jusqu'à la diversification, mais je n'avais pas vraiment réfléchi à la suite (reprise du travail, crèche...). Finalement, on a commencé la diversification à 5 mois et demi passés et on a arrêté l'allaitement il y a deux semaines (à 7 mois) car je me faisais opérer et que je souhaitais arrêter. J'ai aimé ce lien avec ma fille, je suis encore pleine de nostalgie d'ailleurs. Je trouve que c'est la plus belle chose que j'ai pu faire pour ce petit être et je ne le regrette pas malgré les difficultés rencontrées.
    Ces moments passés elle et moi un peu en dehors du temps ... quel bonheur ...
     
    Dernière édition: 10 Juillet 2014
  12. grudule

    grudule Période de pointe

    Bonjour , j'ai décidé d'allaiter en premier lieu pour l'aspect santé , le lait maternel est bien meilleur et je voulais essayer , je pense que toutes les femmes devraient essayer ! Je pensais allaiter que quelques mois et puis à 13 mois on y est encore , j'ai eu une période de 3/4 jours ou je n'allaitais plus en sortant de la maternité ( mal aux seins , crevasses ... ) . J'étais très triste et une maie est venue me donner des conseils j'ai pu l'allaiter à nouveau . Cela permets de créer une relation très privilégiée on a cette impression d'être tout pour son enfant c'est très plaisant . Cependant en ce moment ( je pense que c'est à cause du manque de sommeil qui s'accumule ) je pense de plus en plus au sevrage ... Cette dépendance bien qu'agréable commence à me peser , elle ne se calme qu'avec moi , je suis la seule pour pouvoir l'endormir et la rendormir . Son père se sent frustré de ne pas pouvoir la calmer ce que je peux comprendre . Voila pour mon expérience , ah si je connais pas mal de filles qui ne veulent pas allaiter en général elles me disent que : - parce que elles ne veulent pas être les seules à devoir se lever et aussi le pire que ce ne sont pas des vaches laitières !!!!
     
  13. batmarie

    batmarie Voie lactée

    bonjour,

    je n'ai pas choisi d'allaiter: je suis un mammifère et mes seins ont produit du lait, que mon bébé boit depuis bientot 7 mois. C'est ainsi que la vie est faite, et j'ai juste suivi le grand plan de la nature! Mais ça me plait beaucoup!

    Et j'allaite encore parce que j'ai eu la chance de ne pas rencontrer de difficultés. Ma première n'a été allaitée que 3 mois suite à une mauvaise conduite de l'allaitement aggravée par des conseils non judicieux de la PMI, et ma deuxième a été sevrée à 1 mois car je ne pouvais gérer de front son RGO (tétées hyperfrequentes) et ma grande, avec en plus mon mari à l'etranger pour 2 mois.

    Quand on me parle de vache laitière je réponds "et donc comme tu n'es pas une vache, tu donnes du lait de vache à ton bébé?" ou alors "mais et ton fils? c'est un veau? non? bah pourquoi lui donner du lait de vache alors?". Ce n'est pas pour agresser ou juger ou mépriser qui que ce soit, mais juste mettre les gens un peu véhéments devant leurs contradictions: l'allaitement est la façon normale de nourrir les bébés, mais parfois il faut se justifier, alors que c'est juste comme ça que notre corps fonctionne, tout comme les poumons nous font respirer: pourquoi tu ne respires pas avec une bouteille de plongée??? parce que les vendeurs d'accessoires de plongée n'ont pas encore pris possession du "marché" de l'oxygène.

    Bref, je m'emporte mais j'ai été biberonnante, j'ai été allaitante, et j'ai été entre les 2. Mes 3 maternités m'ont épanouie et je ne cherche à convaincre personne de faire quoi que ce soit. Mais je refuse qu'on manque de respect à quelqu'un pour un choix qu'il a fait, et je refuse qu'un choix soit fait sur la base d'informations fausses (et ça me révolte carrément quand il s'agit de mensonge délibéré plutot que d'un simple manque de connaissances). C'est pourquoi j'apprécie cet endroit, le forum LLL, qui semble tenir ces 2 principes pour piliers fondateurs. C'est extremement rare et précieux, et je sais que je vous dois la réussite de mon allaitement: merci à toutes, animatrices LLL comme "simples" participantes!
     
  14. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Heu moi je ne me suis jamais posée la question. J'étais enceinte de ma fille et j'allais l'allaiter. c'est tout.
    Je n'imaginais pas que cela serait aussi compliqué mais j'ai tenu le coup et ca en valait la peine :)

    Pour mon fils je me place plus en "fanatique". Je ne vois pas pourquoi je n'offrirais pas la même chose/chance/qualité à mon fils ou ma fille !
    donc pour lui j'ai choisi d'allaiter en connaissance de cause.
     
  15. Feedherbe

    Feedherbe Montée de lait

    Parce que c'est naturel, parce que moi-même je mange bio et équilibré et que je n'ai jamais voulu donner de lait en poudre industriel à mes enfants. J'évite au maximum d'acheter des produits transformés. Et en plus, c'est économique. Et ça évite le lavage des bib, la stérilisation, la préparation (un vrai truc de feignasse, hihi!).
    Et pour ces moments où mon bébé qui tète plonge son regard si doux dans le mien... Ce sera inoubliable!
     
  16. Calvin

    Calvin Voie lactée

    Je rejoins tout à fait l'avis de batmarie. Je suis un mammifère,je ne vois pas de raison de donner du lait de vache à un bébé.
    Cela dit, mon fils ne prenant pas le sein du coup je tire le lait et je tirerais encore tant que je peux, et je complète avec du lait en poudre (je produis pas assez). Mais bon le lait en poudre pue le fer ça m'inspire pas totalement confiance... :s
     
  17. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Inscrite depuis peu, je vais essayer de répondre à la question de Marie 33.
    Ado, j étais nounou et je faisais donc des tas de biberons, je me disais que je saurais bien les faire pour mes enfants plus tard (j'ai jamais fait de biberon à mon Poupon finalement ;-)) À cette époque je n avais jamais vu un enfant ou un bébé être allaité. Pour moi le biberon était une évidence, la question d allaiter ou pas ne se poser pas, l allaitement n était absolument pas une réalité pour moi.
    Puis j'ai eu deux amies qui ont allaité " longtemps " leurs enfants. Ça avait l'air sympa, facile et naturel. Lorsque j étais enceinte, je me suis dit, pourquoi pas, si j y arrive et si j'ai du lait. Par contre, je croyais qu'il était normal d allaiter aussi longtemps que l on souhaitait son enfant et que c était normal d allaiter son enfant 18 mois par exemple (ma pédiatre m'a vite fait comprendre que non! ).
    Puis est arrivé Poupon qui a bien poupar (téter) lors de la tétée d accueil, 45 minutes sur le sein gauche, s en est suivi une belle crevasse puis une autre sur le droit puis... deux bons mois de souffrances ;-)
    À la maternité on m'a dit que ce n était pas grave si je n arrivais à allaiter, je ne voyais pas pourquoi cela aurait été grave...
    Ma mère me disais que c était merveilleux d allaiter mon Poupon, je suis disais que je souffrais terriblement !
    Je me suis demandée pourquoi je me suis acharnée à souffrir pendant deux mois...
    La première explication était que j avais trop souffert pour tout laisser tomber.
    En suite, il y avait des moments quand même merveilleux comme le premier vrai sourire et le premier éclat de rire de mon Poupon, les deux fois, lorsqu il a vu le sein gauche.
    Mais la vraie raison, c'est Poupon qui me l a révélé. Au fond de moi, j'ai toujours voulu allaiter.
    Quand un homme touchait mes seins j avais toujours un profond sentiment de vide, j avais peur de ressentir la même chose avec l allaitement. Mais au contraire, lorsque Poupon téte, tout est parfait. Au fond de moi, mes seins ont toujours été voués à l allaitement.
    Ce désir profond d allaiter remonte sûrement à l enfance, lorsque ma mère racontait avec regret qu elle n avait pas beaucoup pu nous allaiter ou lorsque ma grand-mère racontait fièrement qu elle avait allaité ma mère pendant 22 mois.
    Ma nature véritable, mes désirs profonds ont été masqué par la société que je côtoie et je les avais oubliés. Mon Poupon m a révélé qui j étais réellement et quels étaient mes désirs et mes aspirations. C'est merveilleux et déchirant à la fois. Déchirant car je voudrais être une mère qui reste près de son fils, mais je ne peux pas. À défaut d'être la mère que j aimerai être pour mon fils, je fais tout ce que je peux et l allaitement en fait parti.
    Voilà pourquoi j allaite, parce que cela fait parti de ce que je suis.
     
  18. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Petite parenthèse, ma pédiatre et d autres avaient essayé de me faire peur avec le sevrage mais j'ai découvert grâce à ce forum le sevrage naturel et je pense que cela convient à ma petite famille. Donc grâce à la LLL je peux vivre cet allaitement, si merveilleux, en toute sérénité et en vérité vis à vis de mon fils, mon mari et de moi même.
     
  19. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Très beau témoignage, Oléa :)
     
  20. Emily

    Emily Colostrum

    Pour moi l'allaitement et une évidence en fait je me suis jamais poser la question c'est la continuité de la grossesse.
     

Partager cette page

Chargement...