1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Pourquoi allaitez-vous...?

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Marie33, 15 Mars 2014.

  1. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    C'est vrai finalement, pourquoi est-ce que vous allaitez vos loulous?! Est-ce un choix personnel?
    On parle de l'allaitement sous toutes ses coutures sur le forum mais...pourquoi?!!
    J'avoue être un peu curieuse de vos réponses et témoignages! ;-)
     
    LILI 42L aime ce message.
  2. Aubine

    Aubine Voie lactée

    Coucou Marie, elle est bonne ta question... parce que c'est vrai finalement pourquoi ?

    Il y a peu je me disais est ce que ma soeur et moi sommes à ce point acharné de l'allaitement car nous n'avons pas été allaitées nous mêmes ? Je n'ai pas l'impression d'en être traumatisée mais je sais qu'intérieurement je sens un sentiment très désagréable monter quand ma mère me parle des biberons (je lui ai demandé des conseils et au final elle constatait qu'on ne pouvait pas comparé un enfant au biberon et un enfant allaité). Bref c'est à force d'avoir ce ressenti que je me suis dit que en fait, ça avait du me manquer. Ce n'est pas sa faute car à l'époque ça ne se faisait pas tellement mais je me demande bien pourquoi elle ne s'est même pas posée la question de l'allaitement (ce qu'elle m'a dit).

    Bref pour moi ce fut une évidence, mais avant d'accoucher et d'allaiter ce n'était qu'une vague idée... Maintenant après 5 mois et demi de cette étroite relation je me demande comment fait on pour s'en passer ! (ça me fait presque de la peine d'avance) Au tout début ça n'a pas été simple, le 1er mois mon fils passait 12h par jour au sein à peu près... Maintenant les tétées sont beaucoup plus courtes... alors je le garde sur moi quand il s'endort (aussi car dans le cas contraire il se réveille souvent en journée) mais ça me plait tellement de l'avoir tout contre moi ! Et ça à l'air de très bien lui convenir aussi.

    Enfin, avec un minimum de bon sens le lait humain et forcément le plus adapté au bébé... (on en parle assez sur ce site pour que je ne reprenne pas toutes les infos en plus j'en oublierais !) ce qui est vrai pour toutes les espèces, d'ailleurs depuis que j'allaite je ne regarde plus le lait de vache de la même manière, comme s'il ne m'était pas du tout destiné (ça me gène beaucoup moins pour le fromage par contre)

    J'aurais sans doute des choses à ajouter par la suite car je suis une incorrigible bavarde... Merci Marie
     
    Dernière édition: 15 Mars 2014
  3. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Au tout début, sans doute pour faire mieux que ma mère (qui m'a allaité en mixte pendant trois mois puis a vite arrêté "car elle n'avait plus de lait"). Ensuite, ma 1ère fille étant née prématurément, l'allaitement a été le moyen de faire perdurer le lien mère-bébé, presque comme dans le ventre. Enfin aujourd'hui encore pour mes deux pépettes, juste le bonheur de les sentir contre moi, de leur donner le meilleur des laits. Mais je crois sincèrement qu'au fil du temps, j'ai oublié les bienfaits physiologiques de l'allaitement au profit du bonheur que cela nous procure à nous 3!
     
  4. Tchii29

    Tchii29 Lactarium

    Pour moi au départ c'étais une évidence, je ne me suis même pas posé la question.
    La seule crainte que j'avais c'est que ça fasse mal ( et au final aucune douleur, petit picotement au début et c'est tout). Au cour de ma grossesse mon choix n'a été que confirmé par tous les aspects positif (anticorps,relation avec le bébé, économie,coté pratique, perte de poid).
    Par contre au cour de ma grossesse je ne me voyais allaité que 6 mois, j'avoue même que je trouvais bizarre le fait d'allaité un enfant plus grand. Maintenant je me vois parti pour un an voir plus, on verra le moment venu ;)
    Même quand j'ai trouver dur l’allaitement quand j'ai fait des engorgement et quand parfois je craque, je n'ai jamais envisagé d’arrêté. Je trouve les tétés tellement agréable et c'est tellement pratique, déjà que je trouve compliquer de rien oublier pour sortir, j'ai pas envie de m'embeté avec un biberon.
    Et toi quel est ton ressenti?
     
  5. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Pour moi le principal argument, c'était la santé du bébé. Je me méfie des laits en poudre.

    Ensuite, en me documentant un peu, se sont ajoutées les perspectives d'économies (bon sang que c'est cher le lait artificiel !) et le côté écolo.

    En toute franchise, je n'ai jamais trouvé l'allaitement "magique", sauf quand il s'agit de calmer un bébé furieux, effrayé ou épuisé. Ce n'est que depuis quelques semaines que nous commençons à être vraiment complices avec mon fils. Je suis un peu cartésienne, le truc de "nouer une relation extraordinaire" ne m'a jamais séduite. De plus je ne voulais pas d'une relation exclusive avec cet enfant, parce qu'il a un père qui l'aime plus que tout.
     
    Laaura aime ce message.
  6. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Moi, comme Tchii, je ne me suis même pas posé la question. Il faut dire que ma mère nous a allaités, mes frères et sœur et moi... Je suis l'aînée donc j'ai vu mes frères et sœurs au sein, ainsi qu'un certain nombre de cousins.
    Je ne me donnais pas de durée précise, à part : au moins jusqu'à l'âge où ils peuvent se passer de LA... et jusqu'à ce qu'ils arrêtent eux-mêmes de téter. Je ne voulais pas les sevrer mais qu'ils se sèvrent naturellement d'eux-mêmes (même si je ne connaissais pas encore le terme de "sevrage naturel" à l'époque).
    Je savais que je reprendrai le travail et que je tirerais mon lait à cette occasion.
     
  7. Anna

    Anna Montée de lait

    Alors moi je me disais avant d'accoucher que j'allais "essayer" d'allaiter sans trop savoir où j'allais parce que je n'avais jamais vu de bébés téter ou de mamans donner le sein.
    Ma motivation principale était que c'est le meilleur pour la santé de mon bébé. Et puis je me disais une chose simple: la nature fait que j'ai du lait, je le donne à mon bébé.
    Et puis quand mon p'tit loup est né et qu'il a attrapé le sein en me regardant, j'ai été submergée par une vague d'amour intense. Je ne sais pas comment l'expliquer mais j'ai été séduite par cette connexion qui se faisait si simplement entre nous alors que nous venions tout juste de nous rencontrer. Il faut dire que j'ai eu le sentiment de vivre une grossesse très fusionnelle avec mon bébé, je me sentais extrêmement bien et j'aimais le sentir au creux de moi, le sentir bouger. Je n'avais pas forcément hâte d'accoucher, je me sentais bien et je voulais profiter au maximum de ce sentiment de plénitude. D'ailleurs le moment d'accoucher a été difficile pour moi dans ce sens où ça signifiait la fin de cette symbiose totale et j'avais très peur de ne pas retrouver cette fusion une fois mon bébé sur mon ventre (et non plus dans mon ventre).
    Ce geste de donner le sein à mon petit m'a permis de passer ce cap un peu difficile car j'ai pu garder cette relation étroite et privilégiée avec mon bébé mais sous une autre forme ;)
    Aujourd'hui mon bébé a 8mois et nous apprécions tous les deux ces moments de tendresse, de câlin, de réconfort... Je dirais que l'allaitement nous a permis de nous apprivoiser.
     
  8. frédé

    frédé Période de pointe

    Hello à toutes,

    Je voulais poser cette même question il y a quelques semaines mais je n'ai pas osé ! Merci Marie !
    Pour moi c'était une évidence d'allaiter. Tout d'abord parce que je suis très proche de tout ce qu'il y a de naturel. Et quoi de plus naturel que l'allaitement ? Pourquoi renoncer à ce que la nature a prévu et qui est le meilleur pour nos bébés ?
    Ma mère m'a allaitée 1 mois car dans les années 70, ce n'était pas encouragé du tout. Chapeau aux mamans qui ont allaité à cette époque !
    L'allaitement m'a bcp aidée comme Lily avec ma fille née préma... et aujourd'hui j'allaite encore avec fierté et bonheur le petit frère qui aura bientôt 3 ans.
    Je m'intéresse bcp à cette question de l'allaitement : pourquoi des femmes font ce choix ? Pourquoi d'autres font le choix inverse ? Comment le papa se positionne et pourquoi d'une façon ou d'une autre ? Il y a des raisons objectives et conscientes mais aussi j'en suis sûre quelque chose qui nous vient de l'inconscient et de notre histoire familiale. Pour ma part
    l'allaitement et tout l'amour dont j'entoure mes enfants vient réparer une histoire familiale assez difficile, notamment dans le rapport parents - enfants !

    Allaiter j'en suis vraiment fière et j'adore en parler, même si au final il y a peu de mamans qui ont allaité longtemps autour de moi... et qu'il n'est pas toujours si facile d'échanger sur le sujet.

    C'est un vrai plaisir de lire vos réponses !
     
  9. cindirella

    cindirella Hyperlactation

    moi issue d'une famille ou l'on n'allaite pas donc aucun modèle de ce coté là,pendant la grossesse je me disais que j'allais juste essayer et voir,et bien je suis tombée amoureuse de l'allaitement,des sensations de proximité avec son bébé,de la communication,de la tendresse,de la dévotion d'etre toujours là pour elle,..un papa qui soutient mon choix,qui m'aide pour le dodo,une envie de faire connaître et respecter l'allaitement..1ere fille allaitée 2ans et 3mois,2eme fille a 7mois et j'espere durer aussi longtemps:eek:
     
  10. aurellly

    aurellly Période de pointe

    Salut, élevée dans une famille de maraichers écolo, j'ai accouché à la maison, L'allaitement a été une évidence. Mais ce qui m'a vraiment décidée et je vais vous faire rire...C'est que alors que je gardais un bébé quand j'avais 16 ans, il n'a pas fini son bib de lait artificiel et n'ayant pas été habituée à jeter, j'ai voulu le finir,.....et c'était imbuvable!! Je me suis jurée que mes enfants n'en auraient jamais.
    J' ai toujours beaucoup de mal à comprendre qu'on puisse donner à son petit des choses à manger qu'on mangerai pas nous même ( LA, petits pots ...), moi je goute à tous les coups.
    Soutien ou pas du papa ou de la famille, je me serai fait tigresse qui défends ses petits et j'aurai allaité coûte que coûte.
     
  11. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Je partage cet avis et cette pratique à 100%. La courgette vapeur seule, c'est assez dégueulasse, surtout hors saison. Je pense que les pros de la diversification "un légume à la fois" ont tort, en tous cas sur ce légume-là ! Cela étant il faut se méfier de notre goût. Moi, par exemple, je ne suis vraiment pas fan du goût du lait maternel, mais mon fils adore.
     
    Dernière édition: 16 Mars 2014
  12. oumiza

    oumiza Hyperlactation

    j'allaite pour plusieurs raison
    pour le coté religieux (musulmane) il nous ai demandé d'allaiter nos enfants jusqu'au 2 ans de l'enfants et forcement si c'est dit dans la religion c'est qu'il y a un bien (nutrition, économique lol, fusion avec l'enfant...)

    et je kiff allaiter c'est indescriptible <3 <3
     
  13. enylekk

    enylekk Voie lactée

    J' ai toujours beaucoup de mal à comprendre qu'on puisse donner à son petit des choses à manger qu'on mangerai pas nous même ( LA, petits pots ...), moi je goute à tous les coups.


    je suis d'accord avec toi, c'est toujours la réflexion que je me fais d'ailleurs mais parfois, comme c'est mon cas, même en ayant tout essayé pour sauver son allaitement mais que l'épuisement, le stress de voir le poids de son bébé stagner et la déprime prennent le dessus, on se rend à l'évidence et on renonce, tout doucement pour ma part (car j'essaye encore de tirer ce que je peux de mon lait que je donne au biberon) et cette décision est vraiment difficile à vivre... et j'envie celles qui, comme toi, ont le bonheur de vivre ces instants sereinement et aussi longtemps qu'elle le veulent. Profite bien de ce moment unique et privilégié dans la vie d'une maman, moi je n'aurai plus la chance de le vivre...
     
  14. enylekk

    enylekk Voie lactée

    oups, la citation n'a pas fonctionné... je voulais répondre à aurellly
     
  15. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    Alors pour ma part je rejoints Anna en partie ! Au début je voulais "essayer"...un peu! Je voulais (et je veux tjs!) lui donner le meilleur alors j'ai continué!
    Pour ce qui est de lui donner des trucs que je mangerai moi aussi, on en a fait un peu une devise à la maison : "comme pour nous, mais en bcp mieux" ... et pas que pour les repas !!
    Aujourd'hui, je ne me fixe pas de "date butoire", j'arrêterai quand ON l'aura décidé!!
    :)
     
  16. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Sur le principe je suis ok, sauf que je n'aime pas le goût du lait maternel ;) Enfin, je n'aime plus... Parce que quand je tétais moi-même ma mère, j'adorais ;)
    Pour les LA, il y en a des dégueu mais il y en a qui sont bons paraît-il, ça dépend pas mal.
     
  17. Del0911

    Del0911 Période de pointe

    Parfois nous n'avons pas toujours le choix que de donner du LA ... :-(
     
  18. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    Et toi ma Delphine, pourquoi l'allaitement ?? ;-)
     
  19. Del0911

    Del0911 Période de pointe

    Pour moi c'était une évidence,c'était le prolongement de la grossesse,garder cette fusion entre moi et mon bébé.Comme je l'ai été avec ma maman :)
     
  20. allreset

    allreset Lactarium

    Pour ma part, l'allaitement n'est pas une valeur transmise par ma famille. Par contre les enfants qui présentent des problèmes liés au LA sont bien réels dans ma filiation et dans mon entourage.
    Aussi mes premiers questionnements ont trouvé des réponses auprès de l'émission "Les Maternelles" sur France 5. Ensuite je me suis auto-éduquée grâce aux documentations des organismes référents (OMS, LLL) et surtout avec le soutien de la maternité "Ami des bébés".

    Pour moi, dans sa généralité, l'allaitement est une science.

    Je suis très heureuse de vivre depuis + de trois ans cette aventure humaine. :D

    Ma citation du moment "Quand on aime et quand on est aimé, on a le coeur léger..." :eek:
     

Partager cette page

Chargement...