1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Pourquoi allaitez-vous...?

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Marie33, 15 Mars 2014.

  1. Isa Major

    Isa Major Montée de lait

    Je plussoie Yoda, tu as fait ce que tu pensais être le meilleur pour ton bébé.
    Je ne sais pas ce qu'à ton fils au niveau de sa glycémie, je ne suis pas médecin mais je pense qu'à moins qu'il ne souffre d'un diabète, le lait maternel seul peut combler les apports glycémiques de ton bébé, d'autant plus qu'il a plus d'un mois, d'autant plus que les sucres sont ce qui viennent en premier dans le lait lors de la tétée.
    Fais toi confiance, fais confiance à ton bébé. Faites vous confiance à deux en ton lait et en son appétit. :)

    Parce que j'allaite, mon pédiatre voulait faire prendre des compléments de fer à mon fils pour qu'il ne soit pas anémié. Je suis un peu cabocharde et donc je n'ai jamais emmené l'ordonnance à la pharmacie. Il n'a jamais été anémié, s'il aurait eu le moindre signe de faiblesse, les muqueuses pâles, etc, ok j'aurais pris le complément. Les médecins font tout pour nous faire cupabiliser de mal nourrir notre enfant, parce que je crois qu'eux-même n'ont pas été formés, sont restés désinformés et mésinforment les parents du coup. Je ne sais pas s'il y a des articles sur le site de la LLL sur la glycémie, une animatrice pourra sans doute te renseigner.

    Et puis, comme je te comprends ! L'allaitement est une bulle où on se sent vraiment maman, indispensable pour son enfant, irremplaçable. Et presque invulnéable face aux critiques de la famille, de l'entourage, seuls en tête à tête avec notre bébé.

    Courage ! (et gros câlins à vous deux, accrochez-vous ! ♥)
     
  2. wesma

    wesma Colostrum

    Que de beaux témoignages d'amour ! J'ai toujours été maternelle et j'ai toujours voulu être mère... pour certaines raisons je n'ai été mère qu'un peu tardivement. Il y a toujours eu un grand manque en moi, besoin de donner mon trop plein d'amour de materner, de faire autrement que ma "mère", l'allaitement est si évident pour moi... notre fille est née par césarienne tout s'est bien passé je l'ai vue la première et papa lui a fait le premier câlin. La sage femme me l'a mise au sein et tout de suite elle a tété, ce moment que j'attendais depuis toujours était enfin arrivé! les débuts furent un peu compliqués, pas si évident de comprendre son bébé et le fonctionnement de cette mécanique si parfaite. Dès les premières heures notre fille s'endormait sur mes seins, jour, nuit peut importe. Quelle responsabilité sur mes épaules, il était inconcevable que l'allaitement ne marche pas, je DEVAIS réussir, c'était bénéfique pour ma fille donc indispensable! je devais (je dois toujours) être une bonne mère donc bien l'allaiter... et puis j'ai fini par comprendre et l'allaitement est devenu mon geste d'amour quotidien, ma fille a continué à s'endormir sur moi, à se calmer sur moi...jours, nuits....combien de nuit ai je passé assise dans le lit endormie avec elle toujours sur mon sein. Je ne bougeai pas d'un millimètre, je me réveillais dans la position ou je m'étais endormie. Et puis il a fallut penser à reprendre le travail elle allait avoir 3 mois, je n'arrivais pas à tirer assez de lait pour faire plusieurs biberons par jour et c'était contraignant donc j'ai décidé d'allaiter en mixte. matin, soir, nuit c'est moi, le reste de la journée c'est le biberon et ça a permis à mon mari de partager aussi ce moment si particulier, yeux dans les yeux avec sa fille. Encore maintenant nous gardons ce rythme elle va avoir 1 an et c'est avec mes seins qu'elle s'endort, se calme, se rassure. Je n'arrive même pas à imaginer que je puisse arrêter l'allaitement c'est un lien intime avec mon bébé, un moment que nous partageons elle et moi, un acte d'amour.
     
  3. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Merci pour ce beau témoignage ! :)
     
  4. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Quel parcours Isa ! Bravo ! Mais cela me désole de voir des maternités mettre ainsi des bâtons dans les roues...

    Odile, tu n'as pas à culpabiliser ! On est tellement fragile juste après un accouchement, on fait confiance aux professionnels, c'est naturel... Sauf qu'on ignore à quel point ils sont peu formés à l'allaitement.
     
  5. Hellwyn

    Hellwyn Colostrum

    Je trouve aussi que le site et le forum sont vraiment top !

    S'il n'y avait pas les articles de la LLL le forum et le livre de la LLL j'aurais de long moment de solitude ... face aux débuts de l'allaitement, car au final personne autour de moi ne sait ce que sait, l'art de l'allaitement se perds et c'est très triste, car c'est le fondement de notre espèces...

    Pourquoi l'allaitement ?

    Simplement parce que dans la vie je me pose des questions, aujourd'hui beaucoup de gens quand ils sont face à la nouveauté prennent ce que le système le propose, mais moi, enfin nous... on se pose toujours des questions ! Et ça pour chaque choses de la vie, nos animaux, l'alimentation, le mode de vie, de consommation et du coup notre enfant ...

    Et lorsque est venu la question de son alimentation nous nous sommes posés des questions, est il a donc parut très clairement qu'il n'y avait aucune autre forme d'aliment valable pour un bébé et que c'est la meilleur chose que nous pouvions faire pour lui !
    Bien sur nous nous posons des questions chaque jour pour lui, les couches, les produits de soin, si nous avons besoin de ça et ça ? Est-ce utile tant de chose pour une bébé ou l'amour des parents n'est pas largement suffisant ?

    C'était une évidence avant d'accoucher et c'est encore bien plus que cela pour moi, même si j'ai eu de nombreuses difficultés et que j'en ai longuement pleuré il n'a jamais été question d'arrêter, il en va de l'avenir de mon fils et de sa vie, c'est le meilleur départ que je peux lui offrir.

    Et je confirme, c'est dur de trouver des professionnels compétents, informés, et juste qui ne vont pas contre l'allaitement. On se retrouve souvent fasse au discours des autres, qui se limite à ce que leurs ont appris la TV et les pubs... aux regards des autres, qui peuvent être très blessant parfois, voir accusateur ! Mais cela me renforce dans ma conviction et je suis un peu comme une militante et je défend ma cause !

    Un bébé au final cela demande peu de chose, peu de matériel peu d'argent, l'essentiel et en nous, mères, parents et nous ne devons pas oublier que la simplicité et la meilleur des choses !
     
  6. sonette

    sonette Montée de lait

    Je remonte ce post pour apporter ma réponse.

    Il se trouve que j'ai eu le désir d'allaiter avant même d'avoir un désir d'enfant.
    Longtemps j'ai dis que je ne voulais pas d'enfant, que ça ne m’intéressait pas...mais que mon plus grand regret serait de ne pas connaitre l'allaitement.

    Parce que j'ai toujours trouvé ça magique (!!), incroyable.
    On crée la vie, un être humain, tout petit et si fragile au départ. Et mes seins (qui jusque là n'avaient qu'une fonction purement récréative pour mon homme !) se mettent a fabriquer de quoi nourrir exclusivement ce petit être. Et ce lait que je fabrique exprès pour lui est le meilleur, le fait grandir, booste son système immunitaire...

    Ça m’émerveille.

    Puis j'ai eu envie d'avoir un enfant, je suis tombé enceinte, je me voyais déjà allaiter, faire des dons au lactarium...et ma petite est née a 7 mois. Pas de tétée de bienvenue, 1 mois de couveuse et de gavage...
    J'ai du tirer mon lait pendant 1 mois avant de pouvoir la mettre au sein. Rien ne s'est passé comme prévu. Mais j'ai réussi...quelle fierté ! Et ça a été aussi merveilleux que je l'imaginai.

    Ma deuxième a 2 mois et demi, née a terme. Et ça se passe très bien !
     
  7. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonsoir tout le monde,

    Maman nous a toujours dit qu'elle nous avait allaités (j'ai un frère et une sœur) alors je crois que je ne me suis jamais vraiment posé la question, ça me paraît couler de source :p
    C'est en voyant les premières copines, cousines, etc. ne pas allaiter leurs bébés que je me suis dit non toutes les mamans n'allaitent pas... J'aimerais ne pas les juger mais j'ai jamais compris un tel choix. Pire les entendre déjà se plaindre car elles devront au moins donner le colostrum au sein :confused:
    Par contre je ne savais rien sur la pratique. Mon bout de chou est né cet été, c'est mon premier. Il a très bien dormi les 3 premiers mois puis réveil toutes les deux heures. En cherchant j'ai découvert la LLL :D une source intarissable de conseils, d'encouragements.
    Je ne savais pas vraiment combien de temps j'allaiterais, avec mon mari on s'est dit au moins 6 mois (j'ai la chance de ne pas être obligée de travailler) mais maintenant je me dis autant que possible! J'espère même pouvoir faire du co-allaitement!
    Merci à ma maman donc!! :p
     
  8. yomi

    yomi Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    C'est génial de lire vos témoignages !
    Je suis née et j'ai grandi en Colombie, où j'avais vu toutes les femmes de mon entourage donner le sein. Là-bas on ne prépare pas l'allaitement, il y a toujours quelqu'un pour guider la mère (grand-mère, soeur, voisine). Je ne pouvais pas le concevoir autrement, donner un biberon de lait artificiel pour moi c'est comme demander à quelqu'un de porter mon bébé dans son ventre, si je peux le faire, pourquoi ne pas le faire ?
    Pour moi la grossesse était magique: je donnais tout le nécessaire à ma bébé, elle vivait "grâce" à moi. Allaiter pour moi continue cette satisfaction, savoir que je lui donne ce qu'il lui faut, ce qu'il y a de meilleur pour elle, c'est juste super la magie de la nature !
    Les premiers jours j'ai été obligée de lui donner un complément de LA, elle a tout de suite été constipée et elle faisait la tête en buvant ça, quand elle prend mon sein des fois elle lève les sourcils et elle ferme les yeux comme pour dire "mmmmmm que c'est bon!" c'est un sentiment extraordinaire !
     
    Christine13 aime ce message.
  9. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Moi aussi j'adore quand il lève ses sourcils pendant la tétée. Il a vraiment l'air repu de lait... et de bonheur ! :p
     
    yomi aime ce message.
  10. Brioche

    Brioche Montée de lait

    Quel beau sujet :) j ai beaucoup aimé lire les témoignages de chacune.

    De mon côté, j ai décidé d essayer d allaiter mon fils par pur sens du devoir ; au même titre que je n ai pas bu d alcool ni fumé pendant ma grossesse, je me devais de lui donner le meilleur et donc mon lait
    J avais plutôt des a priori négatifs car les deux seules femmes que j avais vu allaiter étaient mes tantes ; la première avait laissé tomber avant même de sortir de la maternité, la seconde avait du allaiter 3 semaines mais elle avait souffert de crevasses et elle donnait le sein en serrant les dents et en râlant sur son bébé qui lui faisait mal (j en avais été profondément choquée et j avais du mal à voir cette "magie" de l allaitement, ce lien si unique et privilégié dont on entend souvent parler...)
    Bref autant dire que j avais peu de motivation, puis j ai accouché, par césarienne, ce qui ne devait pas aider, et j ai tenté de me débrouiller toute seule pour la première mise au sein, mauvaise position, crevasses des deux côtés, j ai fait fort :rolleyes: Tout aurait pu s arrêter là mais j étais dans une maternité amie des bébés et j ai reçu un soutien énorme et sans faille pour réussir à corriger le tir, bref les choses se sont mises en place et ça n a pas été si difficile que ça malgré le mauvais départ mais je n ai jamais éprouvé de plaisir à allaiter, je faisais mon devoir de mère point barre. Bizarrement, c est au moment du sevrage (qui fut particulièrement brutal car il a fait suite à de très mauvais conseils que j ai suivis bêtement) que j ai compris à quel point c était important pour mon bébé et à quel point il avait souffert de ce sevrage

    Pour ma fille j ai donc décidé d allaiter par soucis d équité et sens du devoir mais hors de question de tirer mon lait ou de me prendre la tête à la reprise du boulot
    Et finalement j adore allaiter ma fille, j ai commencé à tirer mon lait en vue de la reprise du boulot et j ai même changé de mode de garde pour maximiser mes chances de poursuivre l allaitement exclusif
     
    Christine13 aime ce message.
  11. titi94

    titi94 Montée de lait

    A 35 ans, je suis la dernière parmi toutes mes amies à avoir eu un bébé, encore trop occupée à faire de (très) longues études et à privilégier la vie professionnelle. Heureusement que mon chéri m' a soutenue, non sans mal, et je lui en remercie.

    Mais je me suis toujours dit au fond de moi que quand mon bébé sera là un jour, je lui serai totalement dévouée...l' allaitement était alors une évidence.

    Avant la venue de bébé, je n' ai jamais osé prendre un bébé de moins de 3 mois dans les bras, je ne connaissais rien à la maternité, j' ignorais tout de l' allaitement, des histoires de LA et de LM...et j' ai même raté le dernier cours de préparation à l' accouchement consacré à l' allaitement. J' avançais donc dans l' inconnu total.

    Je n' ai pas cherché à me renseigner auprès de mes amies, mais apparemment beaucoup ont allaité juste les premières semaines et sont passé au mixte ensuite. J' ai aussi pensé à l' allaitement mixte au début car je devais reprendre le travail à la fin de mon congé maternité.

    Et puis le jour j est arrivé, la rencontre avec notre petit prince...bouleversement total pour moi, prise de conscience...allaitement difficile les premiers jours, à la maternité, j' appelais les infirmières bienveillantes à 2h du matin pour m' aider à le mettre au sein...je ne pouvais pas ou plutôt ne voulais pas échouer la où des cousines ou copines ont fini par abandonner...sans réfléchir, je m' étais obstinée...je vois encore les regards de compassion, d' impuissance et de bienveillance de ma mère et de mon mari à la maternité quand je tentais avec beaucoup de difficultés, toute en sueur (c' était fin juin), à mettre au sein bébé qui pleurait...

    Je suis la maman, je me dois de le nourrir, j' ai du lait pour cela, le meilleur qu' il puisse prendre, donc pas question de chercher autre chose. Je veux lui donner le meilleur.

    Mais j' allaite aussi car le papa le veut bien. Il me soutient malgré ses doutes passagers, ce que je comprends tout à fait. Il a même changé d'avis et m' a laissé arrêter de travailler. Car j'ai décidé de me consacrer totalement à bébé, jusqu'à quand je ne sais pas... Je me dis au plus tard jusqu' à ses 1 an. J' ai envie de vivre à fond le maternage, tout comme je l' ai fait pour mes études.

    C'est pour ça que j' allaite, parce que j'ai envie de vivre pleinement mon rôle de maman, donner le meilleur de moi et vivre ce lien indescriptible avec mon bébé...
     
    nabba, AnnaC, Lina42 et 3 autres personnes aiment ce message.
  12. Physalis

    Physalis Montée de lait

    Pour moi ce n'était pas un choix, c'était la suite logique de la grossesse (une façon de finir le job)... Tu as un petit, la nature a prévu ce qu'il faut pour le nourrir dès sa naissance, pourquoi se donner le choix quand tu produis du lait complètement adapté à ton nourrisson ? Je n'aurais jamais pu renoncer à allaiter et j'aurais franchement mal vécu une impossibilité d'allaiter.
    En plus je n'y vois que des avantages : excellent pour la santé de bébé et de sa maman, économique, pas de vaisselle, rien à faire chauffer et possibilité de nourrir allongée donc moins fatigant, pas de risque d'oublier la bouffe pour bébé lors de déplacements.

    Les débuts ont été très chaotiques mais une fois le 4e mois passé, ça allait mieux. Bébé a une succion beaucoup plus efficace, ça devient plus facile et donc beaucoup plus plaisant.
     
    yomi aime ce message.
  13. Jaccotte

    Jaccotte Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Pour prendre le contre-pied de ma mère ;)
     
  14. LILI 42L

    LILI 42L Colostrum

    c'est une très bonne question que tu te pose la c'est vrai que l'allaitement n'est pas vue de la même manière par chaque maman pour moi l'allaitement es très importante car cela apporte un contacte mère enfant, ma maman ma allaiter étant bébé et j’espère sincèrement pouvoir le pratiquer avec mes propres enfants car cela pour moi es importante l'enfant a tous les bien fait que peut apporter le lait maternelle même si le lait industrielle es desormer très performant ce n'est pas la même chose et je trouve que sil es possible pour la maman d'allaiter il serrait dommage de ne pas le faire je suis a fond sur l'allaitement et je le conseil vivement u maman qui on l'opportuniter de le pratiquer
    je me répétée peut être mais je suis réellement a fond avec l'allaitement
     
    yomi aime ce message.

Partager cette page

Chargement...