• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

Grossesses en cours

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Cactus2002 , je te réponds d'abord côté adulte (en espérant ne pas dire trop d'idioties, corrections bienvenues) : je ne sais pas du tout s'il est possible d'avoir une glycémie hors normes sans avoir jamais de conséquences négatives hors grossesse. Par contre, c'est, je suppose, possible durant la grossesse parce que les seuils sont plus sévères : mes taux sont anormaux pour une femme enceinte, mais tout à fait bons pour une personnne non-enceinte, donc à titre perso cela ne pose aucun souci de santé qu'ils soient "hauts" (et même s'ils l'étaient vraiment plus, car une grossesse ne représente qu'une fraction très brève de la vie d'adulte). Bref, ces taux sont, quelque part, physiologiques pour moi (édit : en fait pas forcément vrai, je trouve des sources qui évoquent un risque d'hypertension de grossesse, par exemple, mais je ne sais pas s'il faudrait que je dépasse les taux jugés physio hors grossesse ou pas pour courir ce risque). Le truc par contre, c'est que ces taux ne sont pas physio pour le bébé, car ils sont statistiquement associés à un risque augmenté de complications pour lui, qui de fait reçoit plus de sucre que les bébés de mamans non-diabétiques.

Cela dit, pour Tink, effectivement s'il n'a que peu de chances de naître à terme, le risque qu'il fasse plus de 4 kilos est super faible (je me dis pareil que toi tout le temps depuis que je suis passée grossesse à risque). Mais le hic, c'est qu'on ne peut pas avoir de certitude que je n'irai pas à terme, malgré un col bien inquiétant. Donc vu que l'insuline ne présente aucun risque pour Tink, la balance est clairement du côté de l'insuline. Également, le diabète gestationnel peut avoir d'autres conséquences que le poids sur le bébé s'il n'est pas équilibré (notamment effets sur le rythme cardiaque fœtal, prédisposition accrue au diabète de type 2 plus tard dans la vie —du coup, contrairement à ce qu'on peut se dire en blaguant, le fait que ça puisse le faire grossir plus vite n'est pas forcément un "plus" face au risque de prématurité).

Énième édit : après, il n'y a sans doute pas les mêmes risques, même pour le bébé, suivant la gravité du diabète gesta (le mien n'est pas non plus délirant), il y a aussi des débats sur les seuils d'un pays à l'autre, etc. Mais je préfère faire tout bien et prendre mon insuline, au vu de tous les paramètres, pour être tranquille et me concentrer sur le problème de la possible prématurité.
 
Dernière édition:

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
notamment effets sur le rythme cardiaque fœtal, prédisposition accrue au diabète de type 2 plus tard dans la vie —du coup, contrairement à ce qu'on peut se dire en blaguant, le fait que ça puisse le faire grossir plus vite n'est pas forcément un "plus" face au risque de prématurité).
Effectivement, quand on apprend ce genre de "détails" cela ne donne pas envie de mettre de côté les recommandations concernant la glycémie. Vraiment j'admire ton sang froid avec cette multiplication de pathologies
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Après je t'avoue qu'on parle beaucoup plus de la macrosomie que des autres risques... Certaines sources correctes (type sites d'hôpitaux) mettent l'accent +++ sur le poids (et le risque d'hypo à la naissance, qui ne fait pas non plus super flipper), n'évoquant pas les éventuels risques à long terme. Pour les effets sur le rythme cardiaque, à l'atelier de la maternité elles nous avaient expliqué que si les taux ne s'équilibraient pas (mais normalement ils s'équilibrent, quitte à avoir de l'insuline), elles monitoraient bébé pour voir et aviser.

Pour le sang-froid, je pense que je suis surtout partiellement assommée par la tournure de ma grossesse 😜 Puis dans ces situations, tu vois les choses autrement : tu trouves que tant qu'on peut insuliner, tout va bien vu tes autres soucis par ailleurs, et tu considères qu'une grossesse complète dure 7 mois vu que c'est la sortie de la grande préma (plus que 6 semaines, trop bien ^^). Il y a une forme d'incrédulité aussi : sérieusement, comment croire que je puisse perdre mon Tink ou accoucher à six mois, ça n'a tellement pas de justice, pas de sens ? Je dois y croire assez pour prendre les bonnes décisions, comme quand j'ai choisi mon suivi, mais le reste du temps j'ocille entre des moments où je réalise les risques et pleure, et d'autres où je flotte quelque part où tout est encore possible.
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Lirael j'en ai pas parlé, car je n'ai pas compris si le diabète gestationnel jouait simplement le rôle de révélateur de ce risque (en révélant les limites de l'organisme) ou s'il le créait/l'augmentait ?
 

Lullalynne

Lactarium
Il le semblait aussi qu'un diabète mal géré pouvait augmenter la prédisposition de la maman a faire du diabète de type 2 plus tard.
Pas seulement un diabète mal équilibré. Un diabète gesta tout court multiplie environ par 7 ce risque (je précise : chaque dg. J'en suis déjà à 2 par exemple 🙄)

Par contre, @Marnie, j'ai toujours entendu que ça ne jouait pas du tout sur les prédispositions du bébé à développer un diabète plus tard. On m'avait dit ça lors de mon premier dg et j'ai eu le même discours cette fois encore. Tu aurais de la littérature à ce sujet ?
 

Lirael

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Ça je l'
@Lirael j'en ai pas parlé, car je n'ai pas compris si le diabète gestationnel jouait simplement le rôle de révélateur de ce risque (en révélant les limites de l'organisme) ou s'il le créait/l'augmentait ?
Ça je l'ignore :/, mais sur le site de la fédération française des diabétiques c'est bien dit de continuer à vérifier ça glycémie une fois par an après la grossesse.

Pas seulement un diabète mal équilibré. Un diabète gesta tout court multiplie environ par 7 ce risque (je précise : chaque dg. J'en suis déjà à 2 par exemple 🙄
J'avais pas vu ça comme ça :/ , c'est encore moins cool du coup.

Bon même sans diabète gestationel je pense que c'est important de chek sa glycémie et son cholestérol une fois par an.
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
...ce qui n'est pas clair pour moi côté bébé, dans l'hypothèse où effectivement il y aurait plus de diabète plus tard, c'est si c'est le fait que sa maman développe le DG qui accroit possiblement le risque du bébé (l'asso française des Femmes diabétiques présente ça ainsi, mais du coup dans une même fratrie le risque différerait entre les enfants si le DG ne se pointe pas à chaque grossesse) ou encore si c'est le fait que sa maman lui transmette simplement sa prédisposition génétique à avoir des soucis (et dans ce cas, j'imagine que la façon dont se passe la grossesse ne change rien).

Certaines sources mettent aussi en avant le poids de naissance élevé en soi comme facteur de risque d'obésité et de diabète (mais facteur de risque n'est pas synonyme de lien cause-conséquence, c'pour ça que je me demandais ce que signifiait "augmenter le risque" sur ce sujet précis, c'est délicat à interpréter pour moi qui suis "une littéraire", on en a échangé avec Sekhmet ici d'ailleurs, je trouve que c'est assez compliqué d'interpréter le vocabulaire statistique quand on ne le possède pas, surtout quand en plus on ne maîtrise pas très bien les connaissances médicales sur le sujet, et en fait les stats ne disent que ce qu'elles disent, et il faut d'autres approches pour révéler la nature des liens sous les chiffres).

Il semble qu'on n'ait pas de certitudes en tout cas sur tous les effets sur les bébés à long terme, d'où le fait sans doute que certaines sources évoquent moins de risques que d'autres.

(Je précise que tout cela ne m'affole pas spécialement, hein, le DG c'est pas une pathologie super méga grave, je flipperais nettement plus avec une pré-éclampsie.)
 
Dernière édition:

Tautau

Hyperlactation
Risques:
bébé: macrosomie problème si né à terme car passe pas dans le bassin.
Diabete gesta si c'est une fille car probablement héréditaire.
Malformation, le 1er trimestre c'est vraiment pas bien trop de sucre (ils étaient inquiets pour moi). Mais c'est un peu comme l'alcool on ne sait pas trop quand ça ça peut faire des malformations à cause du sucre dans le liquide amiotique.
Malaise hypoglycémique à la naissance et ça c'est compliqué sur un bébé qui a d'autres prolematiques.
Obésité
Maman: diabete du type 2 des la fin de grossesse ou plus tard dans la vieillesse, sur-prolematique, surpoids pendant la grossesse.

Moi aussi, je me disais "oui mais c'est ok en tant normal mes mesures seraient bonnes. Bla bla."
Sauf que non ton pancréas doit baisser ton taux genre vers 80 à jeun, c'est ce que font les autres pancréas de celles qui mangent du Nutella toute la grossesse, si il ne le fait pas c'est qu'il ne gère rien et potentiellement qu'il ne gérera pas quand tu vieillira .
J'ai mis du temps à le comprendre et à l'accepter.
 
Dernière édition:

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Sauf que non ton pancréas doit baisser ton taux genre vers 80 à jeun, c'est ce que font les autres pancréas de celles qui mangent du Nutella toute la grossesse, si il ne le fait pas c'est qu'il ne gère rien et potentiellement qu'il ne gérera pas quand tu vieillira .
J'ai mis du temps à le comprendre et à l'accepter.

Yep. Après il reste un petit mystère, celui des femmes qui font du DG à la première grossesse mais pas à la deuxième, car cela existe (j'en connais une, sauf si son diag a été mal fait ?) même si ce n'est sans doute pas le cas le plus classique... Comme si leur organisme avait finalement plus de ressources qu'on ne pourrait le penser au vu de la première grossesse ?
 

Tautau

Hyperlactation
Ça dépend ton poids au debut de la grossesse, si tu as mangé beaucoup de patates avant la grossesse, ton niveau de stress. J'avais une liste de toutes les raisons du diabète gesta.
Et ces raisons là peuvent être mieux après.
 

Tautau

Hyperlactation
Ensuite il y a aussi le corps qui s'améliore, moi avec un diabète gesta des le début de grossesse je me fais aucune illusion, si grossesse j'en aurai un autre et si vieillesse diabete type 2. D'ailleurs tu peux le chopper des la fin de grossesse
 

Lullalynne

Lactarium
Yep. Après il reste un petit mystère, celui des femmes qui font du DG à la première grossesse mais pas à la deuxième, car cela existe (j'en connais une, sauf si son diag a été mal fait ?) même si ce n'est sans doute pas le cas le plus classique... Comme si leur organisme avait finalement plus de ressources qu'on ne pourrait le penser au vu de la première grossesse ?
@Mamenrond est dans ce cas je crois.
Ça dépend ton poids au debut de la grossesse, si tu as mangé beaucoup de patates avant la grossesse, ton niveau de stress. J'avais une liste de toutes les raisons du diabète gesta.
Et ces raisons là peuvent être mieux après.
Les facteurs de risque, il y en a plusieurs. Notamment : le surpoids, l'âge (plus de 35 ans), les antécédents familiaux et les antécédents de dg.
Mais il y a des surprises en dehors de ces critères. Pour ma part, dg dès la 1ère grossesse. Je suis loin d'être grosse, je n'ai pas 35 ans ; il y avait seulement un diabète "tardif" chez l'un de mes grands-pères.
2e grossesse, rebelotte. Mais je cochais cette fois-ci l'antécédent dg.
 

Tautau

Hyperlactation
Oui je connais ceux là mais je partageais ce qui peuvent expliquer un diabete gesta 1ere grossesse et pas deuxième.
Les patates m'avaient surprise :).
 

Lullalynne

Lactarium
Oui je connais ceux là mais je partageais ce qui peuvent expliquer un diabete gesta 1ere grossesse et pas deuxième.
Les patates m'avaient surprise :).
D'après ce que je lis, il n'y a eu qu'une seule étude de faite par rapport aux pommes de terre. Et pour des portions importantes (5 à 7 fois par semaine).
Pas sûre qu'on puisse en tirer de grandes conclusions.
Mais c'est sûr que c'est aliment à fort indice glycémique (et ça varie selon la cuisson en plus).
 

Tautau

Hyperlactation
Juste les patates, si t'es une grosses bouffeuse de patates comme moi avant ma grossesse, ça dit que ça peut être une cause de diabète gesta pendant une grossesse.
Moi en cause possible j'avais ça, un IMC au début de surpois et je suis aussi un ancien gros bébé (mais grand aussi) mais ma mère n'a pas fait de diabete gesta, c'est tout je n'avais pas d'autres facteurs à risque.

Par contre non c'est pas parce que tu manges très sucré pendant ta grossesse que tu va déclarer du diabete gesta, ça me soulait quand je voyais ça dans des reportages de la maison des maternelles.
 

Astraz

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Donc les patates c'est pire que les pâtes?
On m'a toujours beaucoup culpabilisée de manger beaucoup de pâtes et que les patates c'est mieux parce que ça pousse dans la terre (ce qui n'est pas faux) mais dans ce cas là c'est pire?
 
Haut