• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Retard de developpement, cododo, allaitement en cause ?

allreset

Lactarium
Paul a une maman "fourmi", c'est à dire une maman qui a des antennes prêtes à capter tout ce qui peut être bon pour sa famille.
Paul a de la chance, il a une maman curieuse et ouverte à tout. :D

Je ne juge pas cette maman, je ne connais pas son histoire, leur histoire. Je suis ennuyée parce que ce gosse prend des médocs pour pouvoir apprendre à lire. :(

Je ne sais pas combien de */mois il va chez le pédopsy. J'ai interprété le discours de la maman selon le fait que son fils avait une maladie honteuse.

Ce que je souhaiterais, comme tu l'as écrit, c'est qu'elle soit informée et qu'elle puisse agir (papa compris) afin d'aider au+ vite son (leur) fils.
Je suis convaincue que les progrès pourraient être fulgurants.

Nos enfants progressent à leur rythme, je refuse de les stigmatiser parce qu'ils ne vont pas dans le moule.:eek:

Je vais essayer d'avoir ses coordonnées en fait et je vais lui écrire. Qu'en pense-tu?

J'ai un énorme bouton de fièvre, une idée de remède naturel?
 

yoda

Période de pointe
L'hyperactivité est une véritable maladie, comme la dépression. Malheureusement, la plupart des gens ne la voit pas ainsi, j'entends souvent que ce sont des parents trop laxistes, on les culpabilise beaucoup. C'est triste que l'enfant soit sous médicaments, mais ce n'est pas forcément un signe de désengagementdes parents qui ne veulent pas faire d'efforts, c'est le médecin qui estime nécessaire et qui prescrit.
 

allreset

Lactarium
"Il n'y a pas de fumée sans feu" ou "C'est le chat qui se mord la queue".

Un problème et ouste on va chez le médecin pour le remède miracle qui s'avère être le + souvent un placébo.

C'est quoi être adulte : être responsable et affronter les difficultés. Il y a trop de gens qui se cachent face à leurs obligations.
Un bon coup de pied au cul à certains ne leur ferait pas de mal...

J'aimerais que des études soient faites pour savoir combien de gens sont réellement dépressifs et combien d'enfant sont réellement tdha. :confused:

"on ne peut pas courir plusieurs lièvres à la fois", malheureusement notre société nous propose tout et nous ne pouvons pas répondre à tout. Iil faut revoir les (nos) priorités et considérer en dernier les accessoires.

De plus Yoda, on ne devient pas Jedi en croisant les bras, n'est-ce pas? ;)
 
Dernière édition:

yoda

Période de pointe
Les coups de pied au cul ne résolvent pas les problèmes de déséquilibre de neurotransmetteurs, malheureusement. Ni "faire des efforts", comme on l'entend si souvent.
 

allreset

Lactarium
Tu as raison Yoda, certaines pathologies nécessitent un traitement. :)
Je reste néanmoins sur mes positions, mes expériences, mes lectures, me confortent dans mes croyances.
Et pour fermer cette parenthèse au post d'Isabelle, je serai toujours extrêmement prudente vis à vis des enfants et des personnes fragiles. Notre société de consommation nous empêche de raisonner et de réfléchir à nos actes. :eek:
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je pense que les cas extrêmes sont quand même rares, avec une pédagogie adaptée, on peut aider l'enfant à retrouver confiance en lui, et à exploiter ses capacités.

Pour ce qui est de se donner un coup de pied aux fesses, je pense que les meilleurs résultats viennent d'une prise de conscience personnelle. On ne peut pas aider quelqu'un qui ne demande pas d'aide. Peut-être il vaut mieux laisser tes coordonnées au pédopsy qui suit l'enfant et laisser le choix à cette maman de te contacter ou pas. Comme pour l'allaitement, il faut aussi avoir la volonté de s'en sortir, la volonté de chercher des solutions. Comme il y a des mères qui vont subir un sevrage même si ça leur brise le coeur et d'autres qui vont se battre pour allaiter quitte à tirer leur lait et le donner autrement que au sein.

Tout reste une question de choix.

Dans notre société, on a tendance à nous priver de ce choix par manque d'information.

Je constate qu'au CMP ils ne connaissent pas la pédagogie Montessori.

Je me sens bien mieux depuis que je n'essaie pas de faire rentrer Paul dans une case. J'espère juste qu'il s'intègre au mieux avec les enfants de son âge. Les enfants sont méchants entre eux ! Si l'enfant n'est pas entouré par des adultes bienveillants et informés de la situation, peut-être l'enfant est plus heureux sous traitement. Peut-être que Paul n'est pas assez "hyperactif" par rapport à d'autres, mais je pense qu'il peut y arriver sans médicament. J'ai eu un enfant comme ça dans ma classe, même adulte il a encore des difficultés, je pense que si il avait compris ses difficultés, il aurait eu plus de chance de s'intégrer.

Bises
 

allreset

Lactarium
Tu raisonnes bien Isabelle, en tout cas çà me parle.

Je m'explique pour les coups de pieds au cul. Nous avons des problèmes de pays riche : obésité, diabète, dépression, tdha... quand on connait les problèmes des pays pauvres, comme celui de se nourrir pour vivre et bien j'ai du mal à m'apitoyer sur certaines personnes nombrilistes. :eek:

Je préfère cesser d'en discuter si tu veux bien, çà ne mènera à rien concrètement. :D

Bonne soirée
 

Isabelle

Fontaine de lait
OK, je comprends bien ton point de vue, moi aussi ça me fait réfléchir et progresser.

Juste par rapport à moi, il m'est arrivé de vouloir emmener Paul chez sa grand mère et de le laisser quelques jours tellement je ne le supportais plus. Tu connais le burn out. Dans ces moments là, la volonté a déserté, c'est l'épuisement physique ou mental, quand on subi une pression permanente. On se met beaucoup de pression pour atteindre un idéal de "mère modèle" qu'on s'efforce d'atteindre. Quand l'enfant n'y arrive pas, c'est d'abord un échec personnel, l'entourage nous le fait ressentir comme ça. Si Paul est en retard, c'est ma faute parce que j'allaite, parce qu'il n'a pas été à l'école l'an dernier, parce qu'il ne prend pas assez de baffes etc.... c'est toujours ma faute pour notre entourage. Donc on s'efforce de faire rentrer nos gosses dans des cases pour paraître une mère normale, idéal, l'idéal que veut notre société. On oublie effectivement le plus important, que l'enfant va bien, il n'a pas de souci de santé grave, il mange à sa faim, il a ses parents et une famille etc... Il faut avoir des exigences à notre portée.

Depuis que je comprends mieux Paul, je me mets moins de stress, même si je le sens dès que Paul rentre, c'est différent aussi parce que je ne culpabilise plus. J'ai compris et je pense pouvoir l'aider. Je ne suis pas impuissante à cette situation. Comme lors de la relactation, j'ai pu louer un tire lait, j'ai eu cette chance de pouvoir "faire quelque chose" et ne pas subir la situation qui m'échappe.

Peut-être cette maman est à un stade que j'étais il y a quelques mois, découragée, démotivée, c'est ça le burn out. C'est épuisant d'avoir un gamin comme ça en permanence. Les gens nous disent: mais il est toujours comme ça ? Il doit bien dormir !

Oui, il faut rester prudent quand on veut aider quelqu'un qui semble "ne pas voir" ses enfants tel qu'ils sont, aussi "beaux" qu'ils sont. C'est peut-être signe d'épuisement. Donc peut-être cette maman est en burn out et que c'est pour ça qu'elle ne voit pas le positif chez son fils.

Bises
 

Isabelle

Fontaine de lait
Peut-être c'est aussi ce qui arrive quand on lâche l'allaitement, je pense à crocodor, qui se tape le mûr, elle est épuisée. Elle veut allaiter, elle fait une relactation, et l'épuisement lui puise sa volonté, le corps dit stop, la volonté disparaît, on lâche tout. Le burn out est un aboutissement, c'est quand on arrive à l'épuisement total, quand le corps ne tient plus, quand même la volonté n'est plus là. Avec du repos, on retrouve sa volonté, sa détermination, son courage, peut être j'ai passé cette étape quand Paul a été à l'école, j'ai pu avoir ce moment de "pause" dont j'avais besoin, et j'ai pu me reposer quand j'en avais besoin. C'est très dur de suivre une amie ou une maman qui perd pieds....

Bises
 

allreset

Lactarium
http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/psychotr/conso.html

http://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ100212155.html

Je ne souhaite pas m'étaler comme je l'ai dit, mais vous m'y pousser. :D
Je répète je ne juge pas cette maman, je m'en tiens aux faits, nous avons recours systématiquement aux médicament alors qu'il faudrait revoir notre approche face aux besoins réels des gens.

Vous trouverez aussi cet article paru au Canada :
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/advisories-avis/prof/_2006/adhd-tdh_medic_hpc-cps-fra.php

Le pédopsy établit le protocole, ok, mais quel sera le devenir de cet enfant et de cette maman?
J'ai trop d'exemples devant moi pour savoir que les médecins donnent des médocs comme la boulangère donne sa baguette, sans mesurer les conséquences. Voltaire l'évoque dans ses contes, Molière ainsi que J.Romain avec son Docteur Knock.

Exemple : "Madame, vous êtes constipée, on va vous faire une coloscopie, puis vous allez prendre des laxatifs, blablabla". Alors qu'en lui disant en toute honnêteté et fermement que si elle mangeait des légumes aux 2 repas, elle n'aurait plus de problème. Mais cela çà ne rapporte pas...

Sans compter ceux qui se mettent en dépression alors qu'ils ne le sont pas...

Je suis horrifiée par tout ce que je vois, tout ce que je vis.

Concernant le burn out, c'est une autre histoire, je sais que cela existe et je ne parlais pas de ce problème là. :D
 

Sealine

Hyperlactation
je suis de loin ce post et j'ai pensé à toi Isabelle hier soir. j'ai lu un article dans Enfants magazine (tout n'est pas bon à prendre, mais parfois on trouve des trucs bien).
ils parlaient justement des troubles de l'attention. c'était pas mal et je n'ai pas trouvé (de mon point de vue) de parti pris. ils disaient que d'une part, il y avait le lobbying des labos pharma, mais d'autre part, des pathologies réelles qui étaient très dures à deceller et qui nécessitaient toute l'attention de l'entourage et du corps médical.

si tu l'as pas, je peux le photocopier et te l'envoyer par courrier (je n'ai pas de scanner).
 

allreset

Lactarium
Coucou Sealine,

je suis preneuse pour cet article, cela m'intéresse, de quand date ton enfant magazine?

Tu as mieux résumé que moi mes pensées, merci :eek:
 

allreset

Lactarium
Merci Isabelle, j'ai lu l'article.

Pour ce qui est de cette maman et du petit garçon, je vois le kiné cet après-midi, je vais en discuter avec lui.

Je vais suivre tes sages conseils, pas de courrier. :D

Bonne journée
 

yoda

Période de pointe
@allreset
Je suis parfaitement d'accord qu'il y a en France abus de psychotropes, et que sans doute que la plupart des personnes prenant un antidépresseur ne sont en rien dépressifs. J'ai aussi eu dans mon entourage des personnes arrêtées pour "dépression", alors qu'en fait l'une était victime de surmenage et l'autre de harcèlement moral - ce qui faisait quand même de bonnes raisons d'être arrêtées.
Reste qu'un certain nombre de pathologies cérébrales ne sont pas liées à l'éducation ou à la fainéantise ou à une quelconque cause externe. Et si le déséquilibre à l'origine de la pathologie (TDAH, dyslexie ou dépression, mais aussi Parkinson - mais là on ne demande pas aux malades de "faire des efforts" pour ne pas trembler...) peut être amélioré par des médicaments, que le médecin dit qu'il faut les prendre, ce n'est pas très gentil de dire de ceux qui les acceptent qu'ils sont de "mauvais parents" ou qu'ils se désengagent. La parole du médecin est d'or pour de nombreuses personnes, et elles croient sincèrement faire le meilleur choix pour leur enfant. En plus, contrairement à la dépression, la diagnostic pour hyperactivité ne peut pas être posé par un généraliste.

Cependant, et peut-être n'ai-je pas été claire sur ce sujet, ces médicaments étant lourds avec de nombreux effets secondaires, il est carrément préférable de s'en passer, et ce que fait Isabelle avec Paul est vraiment génial !
 

Sealine

Hyperlactation
je vais voir pour scanner l'article et vous l'envoyer. il est plus complet en vrai, même si les idées principales sont là.

pour celles que ça intéresse, mp moi votre mail^^
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je partage avec vous ma très grande fierté, Paul vient de faire une phrase "complète" !!!

Il joue à la console avec son copain Flash Mc Queen, et quand il se fait doubler il dit à peu près : tu vas vois crétin...

Je le reprends quand ce mot siffle à mes oreilles, et je dis à Paul que si j'entends encore ce mot j’éteins la console... donc mon chère Paul me répond : Non, je fais la course !

Et là il vient de dire : je gagne a course !

En général il dirait :

e fais a course ou Paul fais a course.

Donc là, j'ai eu toutes les lettres ! ;) Et Je à la place de Paul

Clap clap ;)
 
Dernière édition:
Haut