1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Retard de developpement, cododo, allaitement en cause ?

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Isabelle, 18 Octobre 2011.

  1. yoda

    yoda Période de pointe

    Effectivement, dans ton cas, c'est vraiment différent que pour des parents d'enfants sans problèmes, qui ont la chance de ne craindre que de lui donner de mauvaises habitudes alimentaires.
    C'est bien que tu réussisses à obtenir des résultats sans trop priver ton pitchoun. Le plus dur effectivement, c'est quand vous êtes invités ! Et j'imagine que la cantine scolaire n'est pas envisageable...
    Bon courage à vous !
     
  2. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Bon, la fin de ce topic est là, la réunion d'aujourd'hui avec la psy de l'école et le maître auxiliaire du RASED s'est très bien passée.

    On a constaté les énormes progrès de Paul pour cette année, on a parlé de comment l'aider à développer son autonomie " en travail" et sa confiance en lui. Développer l'auto discipline.

    Cette fois, on s'est très bien comprise et c'est rassurant.

    On a même parlé du cp !

    Depuis que Paul suit la diète Hafer, ça l'aide beaucoup, les résultats sont là, c'est un petit miracle.

    L'allaitement, le cododo, ne font plus d'ombre, vu les énormes progrès.

    Nous déménageons la semaine prochaine, Paul est très content d'avoir sa chambre.

    Il aura le soutien d'un maître auxiliaire du RASED 1 fois par semaine à l'école. Une grande chance pour lui.

    Une année charnière pour lui.

    Je vous remercie encore toutes pour votre soutien et votre partage tout au long de cette année difficile.

    Paul est sur le chemin du sevrage, cela se passe très très bien. Il tète occasionnellement. Il va se coucher seul. Il a 5 ans 1/2.

    Je suis bien contente que ce topic finisse bien ;)

    Bises
     
  3. AnnabeLLLe

    AnnabeLLLe Hyperlactation

    Bravo Isabelle pour tout ce que tu donnes à tes enfants !
    Tu es une super maman et j'admire beaucoup ta volonté !
    Ce n'est pas facile de se contraindre et de modifier nos habitudes alimentaires, la diète Hafer m'impressionne mais tu sembles l'avoir apprivoisée ! Bravo !
     
  4. Elody1391

    Elody1391 Hyperlactation

    Bravo Isabelle. Ça fait plaisir a lire.
     
  5. allreset

    allreset Lactarium

    Je suis impressionnée par ta volonté Isabelle. Tu peux être fière de toi. Félicitations à Paul pour son passage au CP.
    Encore bravo
     
  6. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Bonjour à toutes, vous me manquez évidemment, mais en cette période, j'ai placé mes priorités ailleurs que sur le forum, je passe les rennes et je prends plus de temps pour moi.

    Nous avons déménagé et j'entre dans une nouvelle phase de ma vie de mère. Plus de nourrisson à la maison, mes enfants vont maintenant à l'école et je redécouvre mon intimité qui m'a manqué. Pendant toute ces années je n'ai jamais été seule, presque jamais, et mon intimité m'a manqué.

    Et plutôt que passer ce temps libre à aider les autres, j'ai déjà évoqué mon côté saint Bernard, je prends du temps pour m'aider moi-même. Je travaille sur moi, en pleine conscience, parce qu'on peut se perdre en passant son temps à aider les autres. Je me cherche, je progresse, j'ai eu un déclic, je me vois au présent et j'arrive même à me projeter dans l'avenir. Je me vois telle que je suis, en tout, avec mes défauts, et pas seulement une sorte d'idéal que j'aimerais atteindre. Je prends conscience de qui je suis, et pour la première fois, je m'aide moi-même et je continue mon chemin qui n'est pas une sorte d'imitation d'un idéal, mais qui m'est propre, avec ses bons et mauvais côtés.

    Le premier jour d'école, en rentrant, j'ai pris quelques minutes pour écouter le silence dans la maison, et ça m'a fait du bien. Pouvoir manger au calme, se laver au calme, faire les choses au calme... est maintenant possible durant les heures d'école.

    Je prends du temps pour moi, et un déclic s'est produit. Je passerai les détails, mais en gros, je me suis trouvée, j'ai un point de départ, je retombe sur mes pieds. J'ai repris le sport, 3 entraînements par semaine. Mon sommeil semble se réguler. Tout est en mieux.

    La petite Eléonore a fait sa rentrée en petite section de maternelle. Et si au début j'ai prévenu la maîtresse qu'elle n'irait que le matin et que je ne la forcerais pas à y aller si elle est traumatisée à l'école, le premier jour comme elle n'a pas pleuré le matin, genre maman s'en va, à tout à l'heure, elle répond vite fait "à tout à l'heure" et elle "travaille", bref, j'ai laissé une petite déjà bien investie à l'école, qui a toujours vu son frère y aller matin et après midi, alors en rentrant ( en vtt ), je me suis dit que la mettre toute la journée lui donnait l'opportunité de s'intégrer direct, et je me suis dit qu'elle en était capable. Alors j'ai vite cherché un oreiller et un "doudou" et elle est allée à l'école avec son frère, direct matin et après midi. Elle aime l'école, elle joue à l'école à la maison avec ses poupées, elle est en plein développement et c'est merveilleux à voir. Je lui ai donné l'occasion de s'adapter et si les premiers jours elle avait un peu d’inquiétude à partir seule en taxi pour l'école, elle a compris et m'a dit que "maman reste à la maison", elle comprend que maman ne va pas à l'école avec elle. Le déclic est fait et s'est très bien fait.

    Paul a fait son entrée en CP et on a déjà un rendez-vous avec sa maîtresse qui semblait un peu paniquée par le fait qu'il n'a pas su reconnaître le chiffre 6 et qu'il confonde les chiffres. Il a déjà du soutien, comme chaque fois il est premier servi en soutien. Il ne capte probablement pas la moitié de se qui se passe en classe, mais comme il y a pas mal de devoirs à la maison, ça me donne l'occasion de le faire suivre en reprenant à la maison et prenant tout le temps dont il a besoin pour suivre au mieux. Il a eu le déclic lecture pendant les vacances et est donc capable de lire tous les sons simples, ce qui fait que la lecture et les dictées se passent bien en cette rentrée de CP, mais la maîtresse ne sait pas qu'il apprend avec la méthode des Alphas et semble fermée à toute autre méthode que "la sienne". Pour les chiffres, je ne suis pas inquiète, on a revu les bases, avec la pédagogie Montessori, et Paul a compris le principe des dizaines et des unités. On a même fait quelques additions. Mais tous les chiffres se mélangent encore, il doit apprendre jusque 30 et la méthode à l'école est basée sur la récitation ou le par coeur, il saute des chiffres et mélange tout. Bref, à l'écrit avec ses étiquettes, on concrétise les unités et les dizaines pour que les chiffres qu'il voit prennent un sens. On va revoir tout ça, mais ça devrait aller.

    Paul n'a pas de soutien du RASED cette année, pour le moment. Au dernier entretient on nous a déconseillé d'aider Paul à la maison et encouragé à laisser faire la maîtresse. On nous a par contre encouragé à développer avec lui l'auto discipline parce que Paul quand on le laissait devant sa feuille, il ne travaillait pas seul, ou très peu. On travaille donc l'auto discipline, mais je dois quand même reprendre son éducation vu les lacunes en fin de maternelle, pour lui donner une chance de suivre de son mieux en CP.

    Les enfants sont toujours maternés au sein, Paul est un téteur occasionnel maintenant, ce qui ne devrait plus poser de problème avec la psy. Les enfants pourront avoir leur chambre ce qui permettra aussi de rassurer la psy, puisque selon elle Paul a un retard de développement parce qu'il ne veut pas grandir, et l'allaitement et le cododo n'aident pas. Nous n'avons pas reparlé de ce sujet de toute façon depuis l'implication du RASED. Il était plus question de "mon rôle" dans l'éducation de mon fils, des points à travailler et des points à ne pas travailler.

    Pour le suivi de Paul, pour l'instant on prend le temps de vivre et je le laisse mûrir un peu avant de poursuivre ( consultation à l'hopital de Besançon ). Il arrive à suivre pour le moment, donc pas d'urgence. La démarche n'est pas arrêtée, mais en suspens, depuis 1 semaine j'ai d'autres éléments. J'ai pu rencontrer une femme formidable qui vit au village et qui connait très bien les difficultés de Paul. Elle en a souffert toute sa vie, et m'encourage à poursuivre mes efforts pour que Paul puisse se construire et avoir le suivi et l'écoute qu'elle n'a pas eu. Sa fille est aussi dans les démarches pour son fils autiste, et le petit est maintenant suivi par une très bonne équipe et son état s'est amélioré d'autiste sévère à autiste léger, le petit est maintenant scolarisé. J'aurai donc probablement un peu de soutien de cette maman et un peu de soutien sera toujours le bienvenu !

    En bref, le quotidien est mieux organisé, la rentrée scolaire s'est très bien passée, j'ai du boulot à la maison, et je prends du temps pour retomber sur mes pieds, j'ai repris les entraînements et le travail de mon instrument ( piano ), je me construis et Paul continue ses progrès et s'en sort pas si mal en CP !

    Je sors d'une période très difficile, épuisante et déstabilisante, en mes débuts de maternité. J'ai été confrontée à mes limites, mes faiblesses, et la solitude face à mes responsabilités d'une jeune maman. Une période qu'on dit merveilleuse mais qui est surtout épuisante. J'ai beaucoup de chance de pouvoir élever mes enfants comme je le souhaite. Je suis plus indulgente avec moi-même et je me vois telle que je suis, avec mes limites, mes défauts, tout ça c'est moi et je me trouve pas si mal finalement. Je prends le temps.

    Je rame toujours, mais je suis plus optimiste ;)

    Bises
     
    Dernière édition: 17 Septembre 2013
  7. allreset

    allreset Lactarium

    ce que tu écris me fait penser à "L'art du bonheur!" du Dalaï Lama.

    Vivre en paix, quel repos :D
     
  8. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    La réunion avec la maîtresse s'est très bien passée ;)

    Elle va faire une demande pour qu'il ait une aide d'un intervenant du RASED.

    Elle appréhendait le CP pour Paul. Mais elle est ravie de constater qu'il lit très bien, au moins il n'est pas largué partout dès le début. Elle est ravie que je le fasse travailler à la maison ( contrairement à la psy ), c'est rare selon elle qu'une maman reprenne tout à la maison. Elle était ravie aussi que mon mari soit présent, elle ne voit jamais les papas !!! Mon mari a brillé lol.

    Il semble qu'on ait la même méthode pour les chiffres, je n'ai pas développé que je fais aussi la pédagogie Montessori, mais en gros, on avance en même temps et on constate les même beug.

    Bref, cette année, nous n'avons pas de psy et la maîtresse sur le dos, on travaille ensemble et dans la même direction ;)

    Elle constate que la petite n'a pas les même difficultés ( tient, c'est pas la faute à la mère !!! ). Paul a un cheminement intellectuel très complex, mais il est très intelligent vu son vocabulaire, malgré qu'il a parlé très tard et zappait les petits mots de syntaxe.

    La maturité aide aussi. Elle a trouvé qu'il avait beaucoup mûri pendant les vacances !

    C'est avec le stress en moins que nous commençons cette nouvelle année scolaire qui se passe bien pour les deux enfants, malgré qu'ils soient allaités et qu'ils dorment encore avec nous.

    C'est difficile, mais on y arrive ;)

    Grâce à tous nos efforts, Paul a une chance de suivre en CP ;) Il a eu le déclic lecture en fin des grandes vacances... ouff....

    La grande difficulté de Paul à capter les consignes et l'énoncé est pour le moment en suspens, parce que la maîtresse suit toujours le même rituel, c'est toujours les même exercices, donc une fois que Paul a compris, il y arrive et travaille seul pendant que maîtresse travaille avec les CE1. Parce qu'il est dans une classe CP - CE1.

    Bises
     
  9. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    :)
     
  10. allreset

    allreset Lactarium

    Belle année 2013/2014 qui s'annonce pour toi Isabelle :D
     
  11. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Paul est en bonne voie, l'évaluation par un intervenant du RASED le trouve pas si en retard que ça :D

    La psy de l'école a fait un bilan très positif, autant sur le développement de Paul que sur ses progrès scolaires. Il bouge toujours autant, mais il arrive à suivre. Pour la première fois, elle m'a félicité, et m'a dit qu'elle avait confiance en moi.

    Oufffff....

    Paul réclame encore le sein occasionnellement, genre 1 fois par mois.... et il dort encore avec nous.

    Il réclame sa chambre, YES !!! Il est prêt pour la transition, et nous avons hâte de retrouver une chambre parentale privée.

    Il aura bientôt 6 ans et j'espère qu'il aura sa chambre à lui pour son anniversaire.

    La transition est là, c'est une grande chance pour moi de pouvoir élever mes enfants à ma façon.

    Tout se passe très très bien, autant pour le sevrage du sein, que le reste.

    J'aurais tendance à forcer un peu le sevrage du sein, pour ses 6 ans. Mais une amie dont l'enfant a 7 ans et qui suit le même chemin, m'assure que ce n'est pas nécessaire, le sevrage total se fera de lui-même, naturellement.

    Ce n'est pas rassurant de ne pas faire "comme ses voisins", et d'avoir confiance en l'évolution naturelle du sevrage, tant qu'on ne l'a pas vécu, ou vu. Mais je suis curieuse de faire cette expérience, alors j'attends de voir.....

    Cette expérience de maternage par le sein est unique dans notre famille. Le rôle du sein pour mes enfants n'entre plus dans les conversations. Ce domaine est définitivement privé. Le domaine privé de cette forme de maternage est acquis depuis que je ne donne plus le sein en public. Mes enfants sont assez grands pour que cet acte de maternage reste privé. Cette limite est très bien acceptée par mes enfants, grands, de 6 et 3 ans.

    Je continue donc mon petit chemin, le topic peut s'arrêter là, Paul et moi ne subissons plus la pression au sevrage pour son bon développement, il se développe déjà très bien, la psy scolaire, l'intervenant et la maîtresse de Paul sont ravis de son intégration et de ses progrès scolaires.

    Par chance, sa petite soeur déjà très bien intégrée en petite section de maternelle, n'a pas les même difficultés que lui et semble même plutôt en avance, malgré qu'elle soit elle aussi de fin d'année.

    Merci à toutes pour votre soutien dans cette période difficile.

    Bises
     
  12. fannie

    fannie Hyperlactation

    de bonnes nouvelles!
     
  13. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Oui bravo Isabelle, je suis toujours admirative devant la manière dont tu vis ton maternage, avec force et conviction!
     
  14. allreset

    allreset Lactarium

    Je suis ravie pour toi et ta famille Isabelle.

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur. :D
     
  15. yoda

    yoda Période de pointe

    Cela fait longtemps que nous n'avons pas eu de nouvelles. Comment cela se passe-t-il pour tes enfants et toi en cette année 2014 ?
     
  16. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Bonjour Yoda, c'est très gentil de prendre de nos nouvelles !

    Tout va très bien à la maison, ma fille s'est très bien adaptée en première année de maternelle, et n'a aucun problème scolaire. Peut être l'excellente adaptation de notre fille permet de moins remettre en question nos aptitudes parentales. Nous n'avons plus de remarque sur l'éducation donnée à nos enfants, il semble que cela soit désormais un domaine privé et tant mieux. Seul ses résultats scolaires comptent et il semble que l'école reprenne sa place finalement. Même si mon fils reste le plus lent de sa classe, par son handicap, il suit tant bien que mal le rythme imposé. Nous allons consulter de nouveau le spécialiste du TDAH qui le suit déjà, encouragé par une maîtresse qu'il a eu en remplacement pendant quelques mois et qui par sa formation spéciale pour enfant en difficulté, a reconnu son handicap et nous a encouragé à faire les démarches pour qu'il puisse avoir une aide dans sa classe. Seul cette remplaçante a reconnu les difficultés de notre fils, mais elle est aussi la seule qui ait semblé connaitre le TDAH, elle a fait de l'excellent travail avec lui, elle a très bien su s'adapter à ses difficultés et le faire progresser.

    Il dort maintenant dans sa chambre avec sa petite soeur, nous avons depuis quelques mois une chambre parentale, ça y est, le cododo à 4 est terminé ! Pour cette transition, notre fils est très fière d'avoir son propre réveil qu'il sait régler. Il se lèvre seul quand il sonne, s'habille et commence à se préparer seul. Cette transition lui permet de développer son autonomie, et le valorise en tant que grand frère. Ils ont aussi une lampe à lave qu'il peut allumer et regarder si il n'arrive pas à dormir. Je lui apprends les bases de la relaxation pour s'apaiser et trouver le sommeil et surtout pour chasser les mauvaises pensées et les cauchemars. La relaxation et la pleine conscience l'aideront bien, mais il est encore petit, même pour adulte s'est difficile, c'est question de pratique et c'est une bonne chose je pense de l'initier très jeune, vu ses grandes difficultés à se concentrer. Si il peut arriver à prendre conscience de ses rêveries, et les stopper pour revenir à son travail, ce sera très efficace. Je travaille la pleine conscience pour moi et ça m'apporte beaucoup, comme la méditation.

    Il est sevré et n'a pas re demandé le sein depuis ses 6 ans, constatant que je n'avais plus assez de lait et reconnaissant que le sein est pour les petits, je ne lui ai finalement jamais refusé le sein, il s'est finalement sevré de lui même du sein, il apprécie cependant d'avoir un doudou, alors que sa petite soeur n'en veut pas, même pour la sieste à l'école. Sa petite soeur prend encore le sein et fait des tétés interminables le samedi ou dimanche matin, pouvant durer jusque 3h, enfin, jusqu'à ce que maman se sauve ! Elle apprécie la tété d'endormissement et de réveil et occasionellement quand ça va pas, qu'elle est triste ou fatiguée. Bref, normal pour son âge. Je ne lui donne pas le sein en public, si elle demande, je lui dis "plus tard", maman ne montre pas les tétés aux gens.

    Moi je reprends en mains ma santé, j'espère bientôt être remise en état et reprendre le sport.

    2014 semble une très bonne année, le sevrage se passe vraiment en douceur.

    Et toi comment vas-tu ?
     
  17. yoda

    yoda Période de pointe

    Très bien pour moi. L’allaitement du petit (qui a 13 mois quand même !) s'est maintenu malgré la reprise du travail et les prises se raréfiant en semaine. Actuellement, même le mercredi et le week-end, il ne prend plus le sein que le matin et le soir. Il vient lui aussi de quitter notre chambre pour dormir avec son frère. ça se passe très bien la nuit (je pense qu'on gênait son sommeil), mais pour la sieste, c'est autre chose, le grand grimpe dans le lit du petit, qui n'apprécie pas du tout. Bientôt la première rentrée des classes pour notre grand, ce sera une nouvelle organisation !
    La seule difficulté pour moi c'est le travail : j'ai l'impression d'avoir perdu de mon intelligence, et surtout de ma mémoire et ma concentration. Ce qui ne m'aide pas à bien bosser, pourtant entre les deux grossesses de suite, la reprise à temps partiel et une aide à un collègue en difficulté, c'est vraiment pas le moment de me faire encore plus mal voir de ma boîte ! Surtout que dans peu de temps ils vont recevoir un recommandé pour la prolongation du congé parental...
     
  18. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Humm, c'est probablement un problème de transition, la mémoire se travaille, la concentration c'est très difficile quand on est beaucoup interrompue ( la diete hafer apporte vraiment de bons résultats avec mon fils ), tu as probablement d'autres capacités qui se sont développées avec tes grossesses, plus de patience, de respect, plus de rapidité à gérer les imprévus, comme me l'a dit une amie, la maternité devrait être être prise en compte comme formation professionnelle, ça nous apporte beaucoup dans notre travail. J'espère que tu ne perds pas espoir de retrouver tes capacités, c'est une période difficile, et il faut savoir mettre en valeur les nouvelles capacités que tu développes grâce à ta maternité. C'est une période difficile pour toi, de reprendre le travail et de materner deux enfants très jeunes. ça me fait très plaisir d'avoir de vos nouvelles, je suis toujours très impressionnée par les mères qui gèrent leur carrière et leurs jeunes enfants, c'est comme cumuler plusieurs travails, je t'envoie plein de courage pour tenir le coup dans cette période éprouvante !

    C'est toujours un plaisir, grosses bises ; )
     
  19. yoda

    yoda Période de pointe

    C'est plutôt comme alterner entre deux jobs : quand on est au taf qui rapporte des sous, on laisse une autre faire notre taf de maman. Je pense qu'avec des enfants à un âge difficile, c'est moins éprouvant que de rester à la maison. Au bureau, on se repose des cris et des pleurs et des "non !", et puis ça nous évite de rester en vase clos. Cela dit, si j'avais eu le choix (et autrement qu'en abandonnant toute idée d'avoir un jardin), je serais restée au foyer. Ma mère a cessé de travailler dès son premier enfant, et ça me paraissait incontournable de faire de même, du moins jusqu'à ce que les deux soient à l'école. Quand je pense que nous vivions à 5 avec un SMIC ! Mais les temps ont changé, la société aussi. Cela dit, je ne peux m'empêcher de calculer que si je gagne de l'argent en bossant plutôt qu'en restant en CP à temps complet, j'en perds en bossant plutôt qu'en étant au chômage...

    Ce qui est bizarre, c'est pas seulement qu'en effet j'ai des compétences qui ont changé, mais également des motivations. Il y a des choses que je faisais avant que je ne supporte plus (comme faire une connerie demandée par mon chef), je ne suis plus attirée par les mêmes choses... La maternité apporte vraiment parfois d'énormes questionnements !
     
  20. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Moi aussi ma maternité m'a apporté un questionnement sur ce que j'attends de ma vie, ce que j'aime chez les autres, et ce que je veux transmettre à mes enfants.
     

Partager cette page

Chargement...