• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

Les reflexions betes des gens

meleth-marie

Hyperlactation
Ti gigoteur, 3 ans, encore des couches, on lui demande parfois :alors, c'est quand le CP ?
Ti bouchon, 2 ans et demi, 12 kg tout mouillé, des couches 1 jour sur 2, l'air plus petit, surtout en comparaison avec son frère.
Du coup, soit je généralisé à partir de ce ui est dit, soit je demande carrément.
 

Cactus2002

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
J'ai eu une discussion très intéressante avec une proche au sujet de l allaitement et du cododo. Elle est pédiatre et a environ 50 ans. Elle est très en faveur de l'allaitement jusquà 1 année mais estime quensuite ce n'est pas nécessaire et que cela empêche à l'enfant de devenir indépendant mais surtout que c'est un fil à la patte pour la maman. Elle est contre le lait artificiel mais pense quà partir de 1 an, l'enfant peut manger normalement sans avoir de carence. Elle citait d'ailleurs ma mère qui m'a allaitée environ une année, tout comme mes frères et qui n'ont jamais eu de lait artificiel. Je lui ai parlé des recommandations de l oms et elle avait l'air de dire que jusquà 2 ans ça ne posait aucun problème mais elle était persuadée qu à partir de 3 ans un enfant doit être sevré. Pour elle, il y a qqch de malsain à ce qun enfant de plus de 3 ans et surtout de 5 ou 7 ans tète encore. Ça ne la dérangeait pas que la mère tire son lait à 5 ans pour le donner à l'enfant (exemple hypothétique quand j'ai dit qu'on mangeait bien du fromage ou des yoghourt) mais c'est l'acte de téter à un âge plus avancé que de coutume qui la dégoute.
Pour le cododo, impossible de la convaincre. Elle pensait que cela fatoguait les parents, nous lui avons prouvé que non, que cétait plus facile pour nous. Et finalement elle a fini par accepter que chacun doit faire ce qui lui convient le mieux. Même si, pour elle, elle, reste opposée.
J'ai apprécié cette discussion car pour une fois il y avait de l'écoute des deux côtés et même si l'on n'était pas d'accord, chacune respectait les arguments de l'autre et tentait de les comprendre
 

Apicobi

Lactarium
On sent le discours psychanalytique dans sa formation. Nous aussi on y a eu droit, mais c'est resté neutre, avec juste une présentation de ce courant de pensée et ses grandes idées principales. On s'est senti libres de s'en servir ou non dans notre pratique, mais à l'époque ou ta médecin a du faire ses études, il est probable qu'on leur a présenté la pensée psychanalytique comme la vérité pure et dure...

Quant à l'âge de téter, ça engage tellement le rapport au corps personnel à chacun, que chacun devrait pouvoir faire son choix personnel et respecter celui des autres...

C'est une chance de trouver quelqu'un capable de prendre de la distance et de respecter tes choix :) Tu as sûrement été efficace dans ta façon de communiquer pour arriver à ça aussi :)
 

meleth-marie

Hyperlactation
Bin, ca me paraît normal de dire bonjour à un tout petit oui. Surtout qu'on nous fait bien c**** pour qu'ils disent bonjour, de préférence avec le bisous, alors si c'est pour les ignorer, c'est pas correct.
Je ne saurais pas comment réagir si il ne disait rien mais je crois que je finirais pas réagir si on le snobbait trop souvent. Du style, "c'est bien de dire bonjour mon chéri, tu montre le bon exemple, même à des adultes. Je suis fière de toi."
Histoire qu'ils comprennent (ou pas)
 

Haoden

Hyperlactation
Ici c'est tout l'un ou tout l'autre. Sois la petite dit bonjour et les gens trop contents répondent en souriant. Soit elle fait limite la leçon aux gens toute seule, "maman (très fort) il m'a pas répondu le monsieur!" Et je trouve que c'est bien fait pour eux ! Qu'on viennent pas dire des enfants qu'ils sont mal élevés si la moitié du temps ce sont les adultes qui ne répondent pas !
 

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Haha la mienne fait des réflexions aussi "j'ai dit bonjour à la dame mais elle n'a pas répondu!"

Sinon j'ai cette perle entendue dans un parc animalier: "avec les bébés oiseaux on a le même principe que vous avec vos bébés: on leur donne un maximum de nourriture pour qu'ils nous laissent tranquilles le plus longtemps possible"
 

Apicobi

Lactarium
@yomi

"Je pensais que pour faire ce métier il fallait aimer les animaux"

Quelle remarque abrutie...... Et ça se croit drôle de faire passer les enfants pour des relous...


Sinon pour le coup du bonjour, nous on a pas de problème dans deux villages que je connais bien, tout le monde est sympa.
Par contre en ville je ne salue jamais personne (sauf si un enfant me salue en premier :p) car pour une raison inexpliquée il semble que je sois un véritable aimant à kassos / individus ivres / perchés / tarés glauques en tout genre.... J'ai déjà vécu trop de situation pas banales dans la rue, le train, le centre commercial, en convention ..... alors quand un mec me dit bonjour en passant je ne réponds jamais, et quand c'est une nana ça dépend la dégaine (oui j'ai déjà eu des situations dérangeantes avec des filles aussi.... :/) C'est moche, mais je protège mon enfant - et moi avant tout.
 

Lumi

Fontaine de lait
Je ferais peut-être bien d'avoir le même réflexe que toi @Apicobi ... Je réponds toujours quand on me dit bonjour, je suis souriante, et ça m'a déjà mis dans des situations bizarres :ennui:(genre le mec qui me raconte dans le bus qu'il sort de prison, descend à mon arrêt et me suit jusque devant mon boulot (établissement public en plus)).
Dernièrement ça m'est arrivé avec l'hippocampe dans mon village. Le gars n'était pas méchant mais bizarre et je n'étais pas à l'aise du tout...
 

Cactus2002

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je ferais peut-être bien d'avoir le même réflexe que toi @Apicobi ... Je réponds toujours quand on me dit bonjour, je suis souriante, et ça m'a déjà mis dans des situations bizarres :ennui:(genre le mec qui me raconte dans le bus qu'il sort de prison, descend à mon arrêt et me suit jusque devant mon boulot (établissement public en plus)).
Dernièrement ça m'est arrivé avec l'hippocampe dans mon village. Le gars n'était pas méchant mais bizarre et je n'étais pas à l'aise du tout...
Moi aussi jattire les gens bizarres. Mais c'est d'après mon mari car je dois être très naïve. En général je les trouve gentils et je discute avec eux et par la suite mon mari me fait souvent la remarque que la personne était soit droguée, soit dérangée. Ou alors que cétait un dealer. Mais je ne me suis presque jamais sentie en danger, je pense toujours que les gens ont de l'intérêt quels qu'ils soient. Peut être qu'un jour cela va se retourner contre moi
 

Apicobi

Lactarium
Pour rester ponctuelle dans mon travail, j'ai dû développer des techniques pour abréger les conversations de fin de séance.

1) Laisser parler sans répondre ni renchérir, même sur des sujets qui m'intéressent ou me tiennent à coeur, même si la personne dit de la grosse m...

2) Répondre à toute proposition non merci, au revoir (davantage en courses celle-là)

3) Ne pas poser de questions quand les gens commencent à taper la discussion

4) Répondre "désolée je suis pressée" en continuant à marcher

5) Positionner son corps en sortie d'espace, par exemple tu parles avec quelqu'un dans une pièce et tu dois y aller, je me débrouille pour me placer vers la porte, commencer à poser une main sur la poignée..

6) Quand les gens commencent à me raconter un truc, sortir un "écho" et dire au revoir juste derrière. ("écho" = si c'est une bonne nouvelle je dis un truc du style "ah super", ou si c'est pas une bonne nouvelle je dis "ah dommage", puis je finis par "bon, à la semaine prochaine" / "bon je dois y aller" / "bon on en parlera la prochaine fois car je dois y aller")

8) Répondre de façon minimaliste aux questions qu'on me pose, style le relou qui me raconte sa life et me demande si je suis partie en vacances, je réponds un truc du style "pas autant que vous, je dois y aller, au revoir"


Ce livre (lecture format page web ici : https://www.editions-zones.fr/lyber?non-cest-non) m'a beaucoup aidée, dans le sens où il m'a permis de comprendre que le c*nnard qui m'emmerde, je ne lui dois ni mon temps, ni mon attention, ni ma courtoisie, je n'ai pas à palier son incorrection, donc s'il n'est pas correct, je n'ai pas à me plier en quatre pour le satisfaire / ne pas lui déplaire, je n'ai pas non plus à chercher à plaire à tout le monde comme on l'enseigne encore à beaucoup de petites filles de façon bien malsaine.

Faut s'affirmer et oser déplaire... Mais sans agresser.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Sinon j'ai cette perle entendue dans un parc animalier: "avec les bébés oiseaux on a le même principe que vous avec vos bébés: on leur donne un maximum de nourriture pour qu'ils nous laissent tranquilles le plus longtemps possible"
C'était "moins pire" mais dans un parc animalier où on pouvait donner des biberons aux bébés animaux, j'ai demandé comment était fait le lait. (En l'occurrence celui donné aux bébés chèvres) Réponse : "c'est du lait de chèvre en poudre reconstitué... Comme celui que vous donnez à vos bébés..." Bon, je n'ai pas résisté et j'ai répondu que moi à mes bébés, je leur donnais mon lait :whistle:
 

mini loup

Période de pointe
Alors là je viens d'entendre la perle d'un professionnel...

Une amie allaite son bébé de 1 ans elle va a la PMI une puéricultrice lui demande "mais vous ne trouvez pas ça incestueux?"

Je suis choquée!! :eek::mad:

Comment peut on penser ça?? Mon amie n'a rien osé rétorqué.
 

Nat08

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Et quand on se douche encore avec son fils de 3 ans et demi, c'est grave ?

Les gens devraient se mêler de leurs fesses. J'ose espérer que c'était une question honnête et pas un reproche. Après tout ça peut aussi ouvrir à un débat intéressant pour ouvrir les esprits.
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Si c'est une puer de la PMI, perso j'essaierais d'y aller "mollo", parce que derrière elle va voir d'autres parents, et tout, et ça vaudrait le coup de lui ouvrir un peu l'esprit (plutôt que les entrailles, de rage :p). Je sais pas, commencer par lui parler des recommandations de l'OMS, et que du coup si l'OMS le dit ça doit être tout à fait sain pour l'enfant.
Ça serait con de "bloquer" la nana sur le sujet, ou pire de la mettre en rogne (et elle va passer son énervement sur le bébé suivant qui n'a rien demandé le pauvre).

Si c'est quelqu'un dont on n'a rien à faire, c'est le moment de balancer un truc bien cinglant, du genre "Si vous voyez quoique ce soit de sexuel dans l'allaitement d'un petit enfant, alors c'est vous qui êtes sacrément pervers.e, pas moi !"
 

Gabyshka

Hyperlactation
Si c'est une puer de la PMI, perso j'essaierais d'y aller "mollo", parce que derrière elle va voir d'autres parents, et tout, et ça vaudrait le coup de lui ouvrir un peu l'esprit (plutôt que les entrailles, de rage :p). Je sais pas, commencer par lui parler des recommandations de l'OMS, et que du coup si l'OMS le dit ça doit être tout à fait sain pour l'enfant.
Ça serait con de "bloquer" la nana sur le sujet, ou pire de la mettre en rogne (et elle va passer son énervement sur le bébé suivant qui n'a rien demandé le pauvre).

Si c'est quelqu'un dont on n'a rien à faire, c'est le moment de balancer un truc bien cinglant, du genre "Si vous voyez quoique ce soit de sexuel dans l'allaitement d'un petit enfant, alors c'est vous qui êtes sacrément pervers.e, pas moi !"
C'est vrai que la réaction zen et constructive est toujours la meilleure... mais pas toujours facile quand on se fait plus ou moins traitée d'incestueuse :zen:
Ceci dit, si j'avais la zénitude requise (et ça dépend beaucoup de l'humeur du moment), je pense que le mieux dans ce genre de cas c'est d'interroger la personne : Pourquoi elle pense cela ? Pourquoi elle voit le sein avant tout comme sexuel ? Pourquoi elle voit quelque chose de malsain dans la proximité mère-enfant de l'allaitement ? Est-ce qu'elle penserait pareil si c'était une fille ? Est-ce que le biberon a sauvé l'humanité de l'inceste ?
 
Haut