• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Sevrage bambin de 3 ans

Elyuna

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Bonjour à toutes,

Je profite d’être revenue sur le forum pour vous demander des conseils pour le sevrage de Minimoi.

Minimoi a donc 3 ans depuis février et tète encore. Elle a 2 tétées de base: matin et soir.
Cela fait quelques semaines que je réfléchis à un sevrage, envie de passer à autre chose de mon côté. Mais j’ai un peu remis l’idée à plus tard car on était dans l’apprentissage de la propreté et un sevrage de la tétine en journée.

Et puis le confinement est passé par là et j’ai été séparée de Minimoi pendant 1 mois. J’étais persuadée que ça entraînerait un sevrage brutal du coup.
Ça m’arrangeait d’un côté mais de l’autre ce n’était pas le sevrage que je voulais et je ne savais plus si j’étais prête.

Bref, j’ai récupéré Minimoi et c’est une des premières choses qu’elle m’a demandé. Pas pu lui refuser... mais les 2 premiers essais: elle n’arrivait plus à téter.
J’ai donc cru que c’était fini mais Minimoi est un peu têtue et elle a fini par réussir à ravoir du lait... mais ça me fait mal surtout d’un côté.

J’essaie du coup d’induire le sevrage, en lui expliquant qu’elle devrait bientôt arrêter de téter. Elle me parle de l’école pour l’arrêt mais je ne me vois pas attendre septembre.

J’arrive à faire sauter la tétée du matin une fois sur deux. Quand elle ne demande pas, je ne propose pas et hop au petit déjeuner.
Mais celle du soir c’est compliqué. Elle est ultra courte, moins de 1 min par sein je dirai mais ça me pèse quand même...

Avez-vous des idées, des conseils, des pistes pour induire ce sevrage?
(Et si vous avez aussi des pistes pour le sevrage de la tétine en journée je prends, j’en peux plus de ce bout de plastique!)


En tout cas je suis fière d’avoir allaité 3 ans Minimoi et c’est clairement grâce à vous toutes et ce forum!! Alors merci :joie:
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Félicitations à toi pour cette bel allaitement :pom pom:

pour le sevrage, tu peux déjà laisser tomber le côté qui fait mal.
Quelques idées en vrac :
Lui expliquer que c’est douloureux, que ça vide ton réservoir de patience. Lui demander ce qui lui conviendrait pour remplacer. Câlin aux tétées, bisous, 1 histoire supplémentaire, un petit rituel...
Lui raconter l’histoire de son allaitement, expliquer que tes seins ont fabriqué pleins de bon lait spécial pour elle pour qu’elle grandisse bien et qu’ils ont plus de force pour fabriquer plus de lait, qu’ils savent que maintenant elle peut manger pleins de choses pour bien grandir et qu’ils ont besoin de se reposer.
Faire une fête de sevrage sous forme de rituel de passage.
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Aucune idée, petit castor a deux ans et demi et s'est remise à téter à fond après les premiers temps du confinement. Mais je vais suivre le fil, ça m'intéresse.
Après un mois sans téter ta lactation ne s'était pas arrêtée ? Ou tu as tiré de temps en temps ?
 

Doobida

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Ça m'intéresse assez (2 ans 4 mois) ! Les tétées de jour sont terminées depuis octobre et on écourte celles du soir de la nuit et du matin.. Celle du matin pourrait sauter si je me levais plus tôt pour descendre prendre le petit dej mais je n'y arrive pas alors je supporte cette tétée que je n'aime plus :(
Le biberon de lait chaud est bien instauré pour le soir ça a marché quelques rares fois pour qu'il ne réclame pas...
Mais c'est pas gagné et je crains un regain d'intérêt avec le lait qui coulera à flot après la naissance de numéro 2 :confused:
 

Elyuna

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Aucune idée, petit castor a deux ans et demi et s'est remise à téter à fond après les premiers temps du confinement. Mais je vais suivre le fil, ça m'intéresse.
Après un mois sans téter ta lactation ne s'était pas arrêtée ? Ou tu as tiré de temps en temps ?
Non, elle ne s’est pas arrêtée et je n’ai pas tiré. Mais au bout d’autant de temps d’allaitement ça ne se tarit pas comme ça! Je crois qu’on peut encore avoir du lait 4 à 6 mois après un sevrage o_O

Merci pour tes idées @bzoui !! Je vais en parler avec elle!!

@Cactus2002 et @Doobida j’espère que tout se passera sans heurts pour vous!

Ce qui est compliqué pour moi c’est que je ne veux pas rentrer en conflit pour ça car nous avons déjà nos sources de conflit. En rajouter une, ça n’a aucun intérêt et je n’ai pas envie d’une fin d’allaitement conflictuelle :confused:
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Un livre qui regroupe de nombreux témoignages de mères et de nombreuses infos sur le sevrage des bambins.
Il est dispo sur la boutique du site et aussi dans les groupes LLLL locaux. (actuellement les réunions sont arrêtées, mais si tu fréquentais un groupe avant le confinement, peut être que l'animatrice peut t'envoyer le livre contre règlement des frais de port par exemple.
 

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
coucou Elyuna !!
J'avais deux tétées aussi pendant un bon moment, celle du matin était plus facile de faire sauter que celle du soir, donc j'ai fini par éliminer celle-là en premier
et après, pour la tétée du soir qui était très courte (le temps d'une chanson) je lui ai dit qu'elle le ferait quand elle serait prête, au bout d'un moment ça me faisait trop mal et je lui ai dit que ça me faisait très mal et on a fini par arrêter
J'ai acheté le livre 'le petit bateau du petit ours' et on en a parlé du petit bateau comme de la tétée (le destin des ours c'est de grandir)
Bravo à toi !
Je me trompe peut-être mais tu n'étais pas dans le milieu médical? J'espère que tout va bien pour vous 💜
 

Maman-chat

Période de pointe
Je ne peux apporter de l'aide que pour la tétine... Petit chat ne l'avait que pour dormir, mais il commençait à avoir les dents en avant. (Autour de 18 mois et on voulait sevrer avant la naissance de la petite soeur à ses 2 ans) On avait tenté des couchers sans la tototte, mais première chose qu'il faisait, c'était de la sortir de sa boîte dans le tiroir en rentrant dans la chambre. Ou alors, si il oubliait, il s'en rappelait pendant l'histoire.
Tu peux éventuellement définir des moments (sommeil, ...), Et/ou des lieux (que la chambre...) où la tototte est disponible. Symboliquement, la ranger dans une boîte, fermée le reste du temps.Tu vises les situations clés ou il y en a vraiment besoin, ou tu observes les situations qui déclenchent l'envie. Et propose un détournement.
L'idée des tickets tototte (comme certains ont des tickets télé) ? Mais pour moi la tétine peut relever d'un vrai besoin, qu'il peut être difficile de surmonter si on a épuisé les tickets.
Pour le "sevrage nocturne de tototte".Ça s'est fait "facilement". Un soir, mon mari dit "bientôt, il faudra que tototte s'en aille. Elle ira voir un autre enfant qui a besoin d'elle. Etc.. il a un peu brodé autour de l'idée que tototte était venu chez nous, mais que maintenant elle avait fini d'aider petit chat, qu'un autre enfant avait besoin d'elle.... Il voulait commencer à travailler en douceur. Sauf que petit chat ne comprends pas "bientôt", et paf, range la tototte, et au revoir. Le lendemain, on a fait disparaitre la tototte du tiroir (planquée ailleurs au cas où...). Pendant 1 semaine, il la réclamait au moment de se coucher, s'étonnait qu'elle ne soit plus dans le tiroir, plus par habitude, sans grosse crise. On répétait l'histoire de tototte qui est partie ailleurs, et c'est passé...il nous demandait à quoi ressemblait l'enfant qui avait sa tototte, comment elle était partie, si elle avait bien sa boîte de protection, si elle était bien arrivée...
Bon courage pour les 2 sevrages !
 

MamanRose

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Coucou @Elyuna on en est un peu au même point depuis 1 an (de ses 3 ans à maintenant, 3 ans et 9 mois), j'ai gardé une seule tétée le matin et si elle oublie de demander elle attends le lendemain matin.
Le soir elle mange une compote gourde avant de se brosser les dents.
Pour arrêter la sucette j'ai acheté un substitut qui s'appelle machouyou, avec le cordon de son attache sucette, au début elle n'en voulait pas (plusieurs semaines) et maintenant elle adore et l'utilise par période, 2 ou 3 jours par mois environ.
J'en suis ravie.
J'ai inventé une histoire comme quoi à 3 ans, les enfants envoient leurs sucettes au père noël par la poste et il les transforme en jouet, elle a pu choisir au magasin un jouet fabriqué à partir d'ancienne sucettes (une poupee).
Pour le sevrage on continue à avancer, avant le confinement on avait commencé 1 jour sur 2, là ça fait 3 jours qu'elle ne demande pas.
Je pense qu'on va y arriver tranquillement.
Bon courage et prenez votre temps.

@Maman-chat ton histoire est super mignonne et les questions de ton fils... trop craquant.

@yomi nous aussi on lit le bateau de petit ours et aussi la suite, le grand bateau de grand ours, génial pour expliquer la fin du cododo.
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bon je poste là dessus meme si petit castor n'a que 2 ans et demi, je la trouve quand même grande. En tout cas ce n'est plus un petit bébé qui a besoin de téter toutes les heures. A cet âge l'allaitement devrait être à l'amiable. C'est le cas la journée, si je n'ai pas envie d'allaiter quand elle demande, je peux facilement détourner son envie par un jeu, un livre, voir même quelque chose à boire ou à manger. Mais la nuit, impossible ! Depuis plusieurs jours, petit castor a augmenté son rythme de tétée. Elle se couche en tétant vers 21h30-22h. Puis dort assez profondément jusque vers 2h du matin. Là elle fait une première tétée dans un demi sommeil. Ça me convient plus ou moins car je ne m'en rends pas vraiment compte. Par contre à partir de 4h du marin, elle veut téter, tète et se rendort de manière continue jusqu'au matin. Je fais des sortes de tétées groupées de 4h à 9h30. Si elle se rendort au sein, je la repousse un peu et me rendort mais en général au bout de 10 15 min, elle se réveille à nouveau, attrape mon sein et se rendort sur moi. Elle dort ou somnole comme cela jusqu'au matin et vers 8h30,finit par une grosse tétée qui la fait parfois s'endormir profondément jusqu'à 9h30 ou se réveiller pour aller jouer. J'ai essayé à plusieurs reprises de refuser les tétées nocturnes mais c'est impossible. J'ai essayé de les limiter dans le temps par des chansons, de faire un compte à rebours, de compter, de mettre un chronomètre, j'ai proposé de l'eau, de la tisane, du lait d'avoine, un biscuit, du pain mais elle refuse tout en bloc. Elle hurle de désespoir et refuse tout autre chose. Le papa a essayé de lui raconter des histoires, de lui chanter des chansons, mais elle est tellement énervée qu'elle essaye de le frapper en hurlant "non, je ne veux pas papa, je veux téter maman !". Elle rejette toute forme de proposition avec violence. Elle hurle et pleure pendant des heures jusqu'à ce que je cède. Ce matin, pour la première fois j'avais décidé que je ne souhaitais plus allaiter de manière continue et que nous allions trouver une solution, peu importe laquelle. Mais rien n'a fonctionné, nous n'avons juste pas dormi à partir de 5h du matin. Elle a pleuré, puis s'est calmée puis a pleuré et hurlé, tout cela non stop jusuqà 8h du matin, moment où elle a enfin accepté un petit déjeuner. Je lui explique qu'elle est grande que je suis d'accord qu'elle continue à téter mais pas autant car cela me fstigue trop. La journée nous en parlons dlonguement, elle est d'accord, elle m'explique qu'elle ne tétera pas la nuit. Mais lorsque vient la nuit, elle se retrouve dans un état second et rien ne semble l'atteindre. Je ne sais plus quoi faire. Des idées ?
 

mamanbio

Période de pointe
Bon je poste là dessus meme si petit castor n'a que 2 ans et demi, je la trouve quand même grande. En tout cas ce n'est plus un petit bébé qui a besoin de téter toutes les heures. A cet âge l'allaitement devrait être à l'amiable. C'est le cas la journée, si je n'ai pas envie d'allaiter quand elle demande, je peux facilement détourner son envie par un jeu, un livre, voir même quelque chose à boire ou à manger. Mais la nuit, impossible ! Depuis plusieurs jours, petit castor a augmenté son rythme de tétée. Elle se couche en tétant vers 21h30-22h. Puis dort assez profondément jusque vers 2h du matin. Là elle fait une première tétée dans un demi sommeil. Ça me convient plus ou moins car je ne m'en rends pas vraiment compte. Par contre à partir de 4h du marin, elle veut téter, tète et se rendort de manière continue jusqu'au matin. Je fais des sortes de tétées groupées de 4h à 9h30. Si elle se rendort au sein, je la repousse un peu et me rendort mais en général au bout de 10 15 min, elle se réveille à nouveau, attrape mon sein et se rendort sur moi. Elle dort ou somnole comme cela jusqu'au matin et vers 8h30,finit par une grosse tétée qui la fait parfois s'endormir profondément jusqu'à 9h30 ou se réveiller pour aller jouer. J'ai essayé à plusieurs reprises de refuser les tétées nocturnes mais c'est impossible. J'ai essayé de les limiter dans le temps par des chansons, de faire un compte à rebours, de compter, de mettre un chronomètre, j'ai proposé de l'eau, de la tisane, du lait d'avoine, un biscuit, du pain mais elle refuse tout en bloc. Elle hurle de désespoir et refuse tout autre chose. Le papa a essayé de lui raconter des histoires, de lui chanter des chansons, mais elle est tellement énervée qu'elle essaye de le frapper en hurlant "non, je ne veux pas papa, je veux téter maman !". Elle rejette toute forme de proposition avec violence. Elle hurle et pleure pendant des heures jusqu'à ce que je cède. Ce matin, pour la première fois j'avais décidé que je ne souhaitais plus allaiter de manière continue et que nous allions trouver une solution, peu importe laquelle. Mais rien n'a fonctionné, nous n'avons juste pas dormi à partir de 5h du matin. Elle a pleuré, puis s'est calmée puis a pleuré et hurlé, tout cela non stop jusuqà 8h du matin, moment où elle a enfin accepté un petit déjeuner. Je lui explique qu'elle est grande que je suis d'accord qu'elle continue à téter mais pas autant car cela me fstigue trop. La journée nous en parlons dlonguement, elle est d'accord, elle m'explique qu'elle ne tétera pas la nuit. Mais lorsque vient la nuit, elle se retrouve dans un état second et rien ne semble l'atteindre. Je ne sais plus quoi faire. Des idées ?
malheureusement pas d'idées mais je me retrouve bien sur les tétées post 4h du mat' non stop !! c'est tout à fait ce que je vis avec mon fils de 17 mois et c'est épuisant.
seule info qui puisse peut être t'intéresser, les longues discussions ne suffisent pas à cet âge là, elle peut être totalement d'accord avec toi en étant à 100% sincère la journée mais son cerveau n'est pas assez mature pour pouvoir mesurer vraiment les conséquences de ce qu'elle dit ni pour se retenir si elle ressent cette urgence qui la pousse à téter.

du coup il te reste à trouver pourquoi elle téte comme ça et comment l'empêcher et j'avoue que je cherche les mêmes réponses!!! pas facile...courage !
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Effectivement, je ne sais pas vraiment pourquoi. Ce n'est pas pour avoir ma présence ou se rassurer vu que nous faisons du cododo. J'ai l'impression que c'est une habitude prise depuis toute petite et qu'elle n'est pas en mesure de faire autrement la nuit
 

MamanRose

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
@Cactus2002 est-ce que ta fille "sait"/"à l'habitude de" s'endormir sans la tétée ?
Si non, aimerais-tu commencer par dissocier tétée et endormissement plutôt que par à l'amiable la nuit ?
Est-ce qu'elle a une sucette, un doudou ? Comment s'endort-elle quand elle est gardée ?
Personnellement j'ai commencé par dissocier endormissement et tétée puis refusé une tétée sur 2 la nuit, puis on a fait un sevrage totale de nuit en commençant par supprimer celle du soir car je préférais la grosse crise de pleurs/colère le soir plutôt qu'au milieu de la nuit.
Voilà ma fille est très sensible et elle exprimait son désaccord et sa frustration haut et fort, je l'ai accompagné avec amour, beaucoup de câlins, de chansons et de massage.
On a aussi utilisé des substituts, sucette à 2 ans et demi puis machouyou dès 3 ans et demi, compote en gourde, brique de lait avec paille, papa qui prends le relais.
J'ai préférée cela (les crises) plutôt que donner à contre coeur.

Et toi, qu'est ce que tu aimerais ?
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Cactus2002 est-ce que ta fille "sait"/"à l'habitude de" s'endormir sans la tétée ?
Si non, aimerais-tu commencer par dissocier tétée et endormissement plutôt que par à l'amiable la nuit ?
Est-ce qu'elle a une sucette, un doudou ? Comment s'endort-elle quand elle est gardée ?
Personnellement j'ai commencé par dissocier endormissement et tétée puis refusé une tétée sur 2 la nuit, puis on a fait un sevrage totale de nuit en commençant par supprimer celle du soir car je préférais la grosse crise de pleurs/colère le soir plutôt qu'au milieu de la nuit.
Voilà ma fille est très sensible et elle exprimait son désaccord et sa frustration haut et fort, je l'ai accompagné avec amour, beaucoup de câlins, de chansons et de massage.
On a aussi utilisé des substituts, sucette à 2 ans et demi puis machouyou dès 3 ans et demi, compote en gourde, brique de lait avec paille, papa qui prends le relais.
J'ai préférée cela (les crises) plutôt que donner à contre coeur.

Et toi, qu'est ce que tu aimerais ?
Merci beaucoup pour ta réponse.
Petit castor va à la crèche, elle sait donc s'endormir sans téter. Elle dort régulièrement chez ses grands parents pour une nuit et s'endort également sans téter. Ces nuits elle fait en général un réveil et se rendort en quelques minutes avec une chanson ou un câlin. Quand je suis là elle ne s'endort presque jamais sans téter. C'est arrivé quelques fois, lorsqu'elle nétait pas du tout fstiguée: elle tète longuement mais ne trouve pas le sommeil, donc elle joue un peu dans le lit avant de venir se lover sous mon aisselle ou de venir dormir sur mon ventre. Dissocier tétée et endoenissement peut fonctionner le soir mais au milieu de la nuit elle est dans un état second. J'aimerais pourtant quand même essayer, on ne sait jamais.
Je supporte facilement des pleurs de frustration pendant la journée car je sais que je peux la consoler autrement, lui proposer autre chose.
La nuit, j'ai beaucoup de mal à accepter son chagrin car je ressens chez elle une véritable angoisse mêlée à de la colère. La technique des massages ou des caresses ne fonctionne pas car elle rejette avec violence tout ce qui la détourne de la tétée et tente d'arracher mon t shirt de toutes ses forces, comme si elle était désespérée.
Petit castor a de nombreux doudous, pas forcément un préféré mais elle un prend un chaque jour à la crèche pour dormir lors de la sieste et s'endort avec un doudou également à la maison. Elle n'a pas de sucette. Elle en a eu une jusqu'à 7 mois, âge auquel elle l'a refusée du jour au lendemain. Jai parfois réassayé mais cela ne l'intéresse pas.
Combien de temps duraient les pleurs de ta fille la nuit ? Acceptait elle t'a présence sans téter ?
 

MamanRose

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je lui avais expliqué la nuit les tétées dorment, donc on regardait par la fenêtre les étoiles, le ciel foncé...
J'ai réussi à tenir sur la durée car j'étais déterminée soit ça fonctionnait (le sevrage de nuit) soit je devrais totalement.
Elle se réveillait 3 à 10 fois par nuit toutes les nuits et ma santé était en jeu.
Depuis le sevrage elle se réveille 0 à 3 fois par nuit.
On a réduit jusqu'à 1 tétée par jour, et là elle a arrêté depuis 8 jours (3 ans et 11 mois).

Peut-être que tu pourrais supprimer l'endormissement au sein totalement jour et nuit, mais donner le sein quand même la nuit, en arrêtant avant qu'elle s'endorme (je ne sais pas si j'explique bien). Et en disant une phrase d'encouragement qui vous plaise genre "tu peux t'endormir seule, tu en es capable, tu peux avoir confiance en toi etc..".
Normalement ça devrait réduire les réveils, sinon peut-être que le papa pourrait s'occuper de l'endormissement....
 

Blanchette31

Hyperlactation
Bonjour,
C'est au bout du rouleau (et en colère) que je vous écris ce matin.
Cela fait un moment que je me sens coincée dans cet allaitement (je n'ai même plus envie de dire "mon") et que je ne sais plus comment m'en sortir !
Ma fille fait ses 4 ans à la fin du mois prochain (j'ai l'impression d'être un ancêtre de l'allaitement quand je dis ça...) et reclame encore et toujours du lait, je n'en vois plus le bout. Par miracle (ou évolution) elle ne boit plus la nuit ou rarement, depuis quelques semaines, et boit au reveil, sieste et soir. La tétée du matin me fiche en l'air quand elle dure 1 h voire plus, comme ce matin quand elle se réveille à 4h40 et tete jusqu'à 6h sans s'endormir et là j'ai craqué. Je me suis agacée en lui disant que j'étais épuisée, que j'avais besoin de 15 min (timer à l'appui), que pour l'instant je voulais pas donner mais apres le timer. Mais je n'en peux plus de ces tétées qui s'éternisent (toujours celle-ci qui me pèse le plus, sauf quand j'arrive à l'écourter à 10 min pour les 2 cotés, avec timer, mais ça, c'est quand elle se réveille "normalement"), mais quand il est tôt comme ça, espérant qu'elle se rendorme, je me vois pas dire à 5h du mat, "bon je mets le timer et hop" car il est trop tôt et que j'ai besoin de me rendormir et qu'elle aussi.
Elle est toujours très en colère quand je lui refuse 1 tétée (mais c'est quand elle est fatiguée surtout) mais là je ne m'en sors plus. Je me sens en colère ++,je lui ai dit que je ne pouvais plus donner de lait en colere, j'essaye d'aller vers 1 sevrage en lui disant que bientot on enlèverait 1 tétée, celle qu'elle veut, et j'aimerais dissocier l'endormissement de la tétée, par exemple le soir : elle peut boire pendant les livres et après on arrête jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Je lui ai expliqué ça hier, elle me dit oui...

Je suis à cran parce que cela fait plusieurs jours qu'elle se réveille très tôt (5h, 5h45), je n'en peux plus du tout. Déjà qu'il y a beaucoup de tensions, je me sens souvent en burnout...Aujourd'hui je suis réveillée depuis 4h ( elle 4h40 et a tétouillé jusqu'à 6h). Bref besoin de votre aide....HELP.....
 

Blanchette31

Hyperlactation
Ce matin mon programme c'est direction la pharmacie pour acheter des somnifères et espérer dormir un peu, tellement je manque de sommeil...
 

BeatriceRB

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Ici ce qui a marché pour la nuit/petit matin ça a été de dire que les tétées fond dodos. J'essaie aussi de ne pas la faire téter allongées dans son lit le matin, mais c'est tentant de grappiller un peu de somnolence.
Et pour dissocier la tétée de l'endormissement le papa c'est occupé un temps de l'endormissement. Et maintenant c'est tétée avant les livres.
Et sinon diversion alimentaire.
 

MamanRose

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Oh @Blanchette31 je t'envoie plein de bisous et de courage.
Si ta fille va à l'école pourrais tu t'organiser pour faire la sieste tous les jours ?
"Endurer" des tétées qui nous pèsent pour espérer pouvoir dormir, ça ressemble fort au mauvais calcul de l'épuisement/burn-out, j'en suis passé par là vers les 2 ans de ma fille donc je te comprends....
Dans la tétée à l'amiable soit chacun fait un pas vers l'autre, la maman donne un petit peu plus, l'enfant remplace les tétées par des câlins, des lectures d'histoire ....
À un moment si vos désirs divergent soit tu endure soit elle est frustrée...
J'ai opté pour la 2ème option, ma fille exprime régulièrement son désaccord/sa frustration, je l'accompagne, je reste aimante et tendre mais je ne cède pas, ainsi je lui apprend le consentement et le non consentement, le respect de l'intimité, le fait qu'on ne donne jamais son corps à contre coeur.
Ça n'a pas été facile tous les jours, mais aujourd'hui je suis heureuse de son sevrage progressif et à l'amiable.
Continue à chercher, tu vas trouver ta solution, votre solution.
Bisous
 
Haut