• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Bébé ne veut pas faire d'effort pour téter. Que faire?

naimouche

Voie lactée
Et toi comment tu gères ces fluctuations?

je vais essayer de faire les tests.
mais la forme de la langue de ma fille est pas du tout celle que tu indiques.

test réalisé. mon doigt passe bien. mais je fais vérifier tout de même par le pédiatre au prochain rdv
 

naimouche

Voie lactée
au lieu d'attendre encore une bonne semaine je peux même essayer de voir demain mon médecin traitant. C'est une femme géniale.

je suis prête a tout pour sauver mon allaitement et qui ne tente rien ne trouve rien.....
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Tant bien que mal ! :(
En donnant le sein +++ les jours de baisse, comme tu le fais.
Ca va mieux en lui donnant allongé, dans le pénombre, sans bruit autour - pas très pratique quand il y a d'autres enfants dans la maison !:(
En donnant aux signes d'éveil aussi, ça marchait bien - dès qu'il était réveillé, sans attendre qu'il "demande".
En donnant en mouvement dans un porte bébé.
En compressant le sein...
En faisant durer la tétée comme tu le fais...

Bref, en faisant tout ce que tu fais également ! :)
C'est fastidieux, n'est ce pas ?
 

naimouche

Voie lactée
Très fastidieux!

est ce que tu as aussi des jours ou tu as beaucoup de lait? Si oui, est ce que tu as essayé de tirer au tire lait pour maintenir la lactation a un niveau haut? Pour ne pas avoir de chute de la lactation? et finalement utiliser le lait les jour de faible production?

C'est aussi très dur pour ma grande princesse cette situation. Je passe beaucoup de temps avec sa petite sœur et moins avec elle. je lui explique la situation mais c'est vrai que ce n'est pas évident pour elle.

Ton enfant prends assez de poids?
Tu n'as jamais pensé à donner du lait en poudre?
 

naimouche

Voie lactée
Bonjour.

Pour en finir avec les doutes qui se sont installé en moi je vais consulter le Docteur R lundi 2 février.

J'aimerais savoir si après une intervention sur la langue de mon enfant des séances d’ostéopathie sont nécessaires?

Merci de vos conseils
 
Dernière édition par un modérateur:

josee07

Montée de lait
Un peu pareil...

Bonjour Naimouche, bonjour à toutes,

Je me retrouve dans ta situation. Mon petit garçon a presque deux mois.

A la naissance, il pesait 3,5 kg. Il est descendu à 3,3 kg. A un mois, il pesait 4,9 kg. Maintenant, il pèse 5,4 kg.
A la naissance, il mesurait 50,5 cm. A un mois, il mesurait 53,5 cm. Maintenant, il mesure 58 cm (si tant est que la mesure de la puéricultrice soit bonne car j'ai un doute...).
A la naissance, son périmètre crânien était de 34,5 cm. A un mois, il était de 38 cm. Maintenant, il est de 39,5 cm.

Depuis dix jours, il tète son pouce. Parfois, c'est pour s'endormir, comme le matin après avoir tété et être resté éveillé un moment : dans ces cas-là, il prend le pouce, ferme les yeux et s'endort instantanément. Parfois, c'est pendant la tétée, par exemple si j'essaye de le faire roter après un début de tétée très abondant. Ou alors juste après la tétée sans s'endormir pour autant.

Il n'a pris que 50 gr en 5 jours lui qui prenait 400 gr par semaine pendant les premières semaines... Son périmètre crânien a moins augmenté également pendant le deuxième mois. En revanche, il a des selles bien jaunes, bien liquides et grumeleuses. Il urine bien également.

Pendant certaines tétés, en particulier le soir, il repousse le sein quand le lait arrive. Il fait quelques succions, lâche le sein quand le lait arrive, le reprend... s'énerve, se cambre et cherche à prendre son pouce. Mais il ne s'endort pas. Je ne comprend pas. Je me suis demandée s'il s'agaçait parce que le lait arrive moins vite, comme toi apparemment...

J'ai aussi une lactation yoyo parfois très abondante, parfois beaucoup moins...

Je ne sais plus comment gérer. Dois-je le laisser téter son pouce ? Dois-je lui proposer le sein dès qu'il prend son pouce ? Que faire s'il repousse le sein ? S'il repousse aussi le deuxième ?

Bref...

Merci de me donner votre avis et de partager vos expériences.

Josée 07
 

allreset

Lactarium
Bonsoir,

ton bébé semble bien grandir. Personnellement je le laisserai faire. Il est éveillé ce bébé pour arriver déjà à prendre son pouce ;)

Ensuite pour que l'allaitement continue à bien se passer, tu peux lire aussi les dossiers que tu trouveras sur le site LLL ou les magazines LLL.

Peau à peau, portage, proposer le sein, favoriser la proximité sont des attitudes qui favorisent l'allaitement. Le rot est inutile.

Vers les 3- 4 mois de mon Poupon, j'avais loué un tire-lait pour que le jet du matin soit moins fort. Je l'ai fait sur un trimestre. J'avais beaucoup de lait et je tirais l'équivalent de 100ml par jour.

Tiens nous au courant
 

naimouche

Voie lactée
Bonjour.

J'ai vu le docteur R lundi, il confirme l'existance d'un frein de type 3 et l'a sectionné.

j'ai vu aussi mardi la consultante en lactation D*** D***, qui confirme la présence d'un frein de langue. elle m'a donné des conseils pour essayer de maintenir une lactation abondante et éviter les chutes de ma lactation.

Je me pose toujours la même question : est ce que un jour ma fille saura téter correctement? Je n'en suis pas sûre.

ma fille refuse toujours de prendre le biberon avec mon lait.

Hier j'ai réussi à lui faire prendre 100 ml de on lait mélangé à de la crème de riz à l'aide d'une petite cuillère pour la compléter en attendant de relancer ma lactation.

je vais aussi essayer de lui fabriquer des flans à base d'agar agar.

j'aurais jamais pu imaginer que parfois allaiter soit aussi compliqué. C'est même devenu une histoire de stratégie.
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
OK, c'est déjà une étape de passée. Le Dr R ? Il n'a pas touché au frein de lèvre ?

Si l'intervention était lundi, as-tu senti une différence à la tété juste après ?

Est-ce que tu inclines légèrement la tête de ton bébé vers l'arrière quand il prend le sein ? Tu maintiens le bébé vers la base du cou, et tu proposes le sein un peu plus haut pour qu'il lève un peu la tête. Il vaut mieux qu'il lève un peu la tête plutôt qu'il ne baisse la tête vers le sein, quitte à soutenir ton sein avec ta main, ou baisser un peu le bébé. Cette prise asymétrique du mamelon favorise une plus grand ouverture de la mâchoire, et favorise la langue, c'est excellent comme rééducation au sein.

Ton bébé a le choix entre le sein, le biberon et la cuillère c'est bien ça ? Et il n'arrive pas à boire avec le biberon ?

A son âge, tu peux trouver en grande surface des préparations aux céréales ou vanille etc... que tu mélanges avec un liquide pour faire une "bouillie" et donner à la cuillère. C'est très pratique pour nourrir les bébés qui ont du mal à gérer les liquides ou qui souffrent de reflux important. J'ai connu une maman qui a mélangé son lait avec ces bouillies pendant deux ans pour sa fille qui n'a jamais pu téter.

Les flans avec agar agar c'est aussi une bonne idée, on en trouve aussi en grande surface maintenant, vers les préparations pour pâtisseries.

C'est excellent que tu ais pu consulter une professionnelle de la lactation.

Pour augmenter ta lactation, tu peux faire des pics de tétés avec le tire lait, c'est comme avec un bébé, sauf que quand le bébé ne peut pas ou ne veut pas téter, on doit le faire avec le tire lait. Cependant, certaines mères arrivent mieux à exprimer leur lait à la main, c'est surtout question de patience, pratique, et fréquence de stimulation.

Pour faire la super extraction, tu te consacres par exemple pendant 2h à exprimer ton lait toutes les 10 minutes, pendant quelques minutes, comme un bébé en tété continue. Ces longues séances de tétés sont normales pour un bébé qui tète suffisamment correctement, elles permettent d'entretenir la lactation. Souvent les mères ont peur de manquer de lait quand le bébé réclame toute la journée par période, mais c'est normal, il se régule et entretient la lactation, il est important dans ces périodes de laisser livre accès au sein, justement pour que le lactation s'ajuste à ses besoins. Mais avec un bébé qui ne peut pas téter ou qui ne réclame pas le sein, on n'a pas de repère et on doit absolument compenser avec le tire lait ou exprimer à la main, pour faire ce que normalement le bébé ferait au sein, donc passer beaucoup de temps, on y passe la journée, dans ces périodes de tétés continues. Quand la tété continue est tout le temps, là c'est pas forcément normal, c'est surtout la prise de poids du bébé et le degré d'épuisement de la mère qui sert de repère. Mais quand on veut relacter ou augmenter sa lactation, il faut passer du temps avec le bébé au sein, ou avec le tire lait, ou exprimer à la main, c'est juste question de fréquence de stimulation.

C'est vrai que beaucoup de mères n'auraient jamais cru que c'était aussi difficile, aussi technique, d'allaiter. Le soutien et le partage d'expérience entre mères est très précieux pendant cette période épuisante où on est seule face à son nourrisson, livré sans notice.

Je pense que le biberon est très dangereux pour la relation au sein surtout quand on a un bébé qui a de grandes difficultés avec le sein. Peut être quand cette période difficile de rééducation post frenotomie sera passée, il pourra le prendre sans trop de risque, mais là, pendant cette période, c'est assez risqué pour ta relation avec le sein. Si tu peux juste favoriser le sein, et donner ton lait tiré à la cuillère en bouillie ou flan etc... ce sera plus sûr pour votre relation au sein.

Après la frenotomie, il est important de consulter un ostéopathe compétant dans les problèmes de succion. Très souvent, il peut débloquer des tensions dans la mâchoire, le dos, un peu partout, faire des massages crâniens, ou masser directement le nerf hypoglosse, c'est très important. Même si certains freins doivent être coupés en plusieurs fois, le suivi ostéopathique est très important.

Je n'ai pas eu le temps de lire tout ton topic, mais vite fait sur le REF. Tu parles de lactation automatique, ça me fait sourire, je pense que tu penses au réflexe d'éjection, qui peut être assez puissant les premières semaines. Si je me trompe tu me dis.

De ce que j'ai observé chez mes enfants, avec une succion faible, souvent lié à un frein serré ou mâchoire bloquée etc... le bébé dépend entièrement du réflexe d'éjection. Il cesse de boire quand le sein ne coule plus. Donc la mère est obligée d'entretenir une très forte lactation et donc d'entretenir son super réflexe d'éjection, pour que son bébé prenne assez de lait. On a par exemple des tétés éclair ou le bébé boit sa quantité de lait très très vite, et la maman qui constate que son bébé est glouton. On peut allaiter ainsi pendant des mois, tant qu'on entretient cette super lactation, avec fuites des mamelons, fringales le matin etc... et quand la diversification s'installe et que le rythme des tétés s'espace, le bébé se désintéresse du sein, parce qu'il n'a jamais su l'amorcer lui même. Souvent les mères disent que leur bébé s'est sevré de lui même vers 6 mois, et naturellement comme elles n'ont plus de lait, le biberon prend le relai. Bref.

Mais dans le cas où comme ton bébé, il y a frenotomie, puis apprentissage de la tété au sein, le bébé petit à petit, va apprendre à amorcer le sein, et dépendra de moins en moins du réflexe d'éjection. Il gardera son intérêt pour le sein, même si il tète moins souvent, parce qu'il sera assez efficace pour obtenir du lait, même avec une faible lactation.

Et tu es à cette étape, le frein vient d'être sectionné pour la première fois, et ton bébé va apprendre petit à petit, en passant du temps avec le sein, à téter efficacement.

C'est une période assez pénible pour la mère comme pour le bébé, qui au début ne sait pas trop quoi faire de sa langue, et ne sait pas du tout comment prendre, attraper le mamelon. Le réflexe d'éjection puissant peut aussi l'agacer au sein, marre de se faire arroser, flux trop rapide, trop fort.

Moi j'ai fait sans trop m'en rendre compte, un drainage complet pour calmer la lactation quand ma fille a commencé à apprendre à prendre le sein, je la laissais sur le même sein plusieurs tétés de suite pour qu'elle apprenne à amorcer le sein, parce qu'au départ, elle lâchait le sein, dès qu'il ne coulait plus tout seul. Et le déclic est arrivé la nuit, alors que je lui laissais le sein comme totote pour rééducation, et c'était pas si simple parce qu'il a fallu d'abord lui enlever son pouce qu'elle préférait au sein, bref, la nuit, elle a réussi à amorcer le sein, plusieurs fois de suite et a fait sa première tété calme, c'était un moment charnière dans notre allaitement.

Cette étape peut prendre du temps, on est vendredi, ton bébé doit avoir cicatrisé maintenant et ne doit plus être gêné par le frein de langue. C'est aussi question de confiance en le sein, qui pour le moment est surtout source de frustration pour le bébé. Il faut passer du temps avec le sein, lui proposer quand elle tète ses doigts, souvent, faire des siestes avec elle, c'est une période de transition où tu la guides vers le sein. Avec ma fille, comme je t'ai parlé des "séances" d'expression, j'ai fait des "séances" de portage, et chaque fois qu'elle prenait son pouce, je lui substituais le sein, parfois elle prenait les deux, le pouce et le mamelon. Et petit à petit, elle n'a plus tété son pouce, elle a commencé à réclamé le sein, c'était nouveau, et enfin, normal.

C'est très étrange un bébé allaité qui ne réclame pas le sein, mais petit à petit, après une frenotomie, et une petite visite chez un ostéopathe, le bébé arrive à apprécier le sein, et à se nourrir au sein.

ça prend du temps, et c'est difficile quand on est épuisée. Toi aussi tu auras un peu de mal à faire confiance à ta lactation, c'est normal, mais vous estes sur le bon chemin, vers un allaitement moins galère, plus naturel.

Tu as mal quand elle tète ? Elle pince le mamelon ou reste passive ?

Il n'y a pas toujours de date où le bébé tète bien, parfois ça évolue petit à petit, la mère sait que c'est mieux, et parfois c'est après un déclic. Il faut essayer de garder confiance en tes capacités à nourrir ton bébé et en ses capacités à se nourrir au sein. C'est question de confiance, de patience, et de beaucoup de temps passé au sein.

Maman rusée, plein de courage et de patience, bises.

Vraiment navrée que mes mails soient toujours aussi longs, bises à toutes ;)
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
Oh purée, vous allez penser encore un ... mais juste parenthèse avec le bib, le bébé qui repousse le bib, je ne pense pas que ce soit forcément volontaire. Un bébé avec problème de succion, freins serrés etc... a du mal à boire avec tout, la tasse, le bib, le sein, et même la cuillère. Sa langue attachée trop serrée, ne peut pas onduler, il ne peut pas déglutir normalement, du coup sa langue pousse vers l'avant plutôt qu'aspirer vers l'arrière, c'est juste dysfonction de la langue. On sent très bien quand on donne le dal au doigt, ma fille avec sa langue attachée, elle mâchait ! Bref, chaque bébé fait comme il peut, il n'y a pas beaucoup de volonté ou choix ou flemme... c'est juste question de technique et capacités. Il peut ou peut pas.

Après, avec un frein de langue détendu, ton bébé devrait pouvoir boire avec n'importe quoi, et mieux mastiquer. Pas de complot contre maman ;)

Courage.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Eau de fenugrec

Faire cuire 1 ou 2 cuillères à soupe de graines de fenugrec dans une cocotte remplie d'eau, comme pour faire la soupe ( 1h ).

Laisser refroidir, passer, et conserver au frigo.



Alors, selon la concentration, et l'effet sur ta lactation, tu ajustes. Moi je prenais 1 verre trois ou 4 fois par jour et c'était super efficace, je sentais beaucoup plus de contractions de montées de lait.

On peut associer l'eau de fenugrec avec la tisane 3 plantes, qu'on peut acheter en herboristerie : galega, ortie blanche et chardon beni.

Moi je n'ai pas supporté la tisane, mais tu peux tester si tu veux. Moi j'ai pris juste le fenugrec.

Je n'aime pas du tout le fenugrec, alors pour le boire je le prenais avec du jus de fruit.

Évidemment, prendre un galactogène ne sert à rien si les seins ne sont pas assez stimulé, il faut surtout laisser beaucoup le bébé au sein, ou exprimer souvent à la main ou avec un tire lait.

Dans les cas où le bébé a du mal à prendre du poids, et que la lactation est fragile, faible ou lors d'une relactation, le fenugrec aide bien.

Mais le LA aussi, quand on n'arrive pas à obtenir assez de lait et si le bébé ne prend pas assez de poids, il ne faut pas dramatiser de devoir donner quelques compléments pour assurer une bonne prise de poids. Maman a aussi besoin de dormir, le repos c'est important aussi.

A son âge, tu as le choix entre donner du LA en complément de ton lait, ou donner des solides nourrissants, comme faire des bouillies au lait maternel, comme tu préfères. C'est la prise de poids du bébé qui te guide.

La façon la plus simple de restaurer ta lactation avec ton bébé qui prend le sein, est de le laisser au sein le plus possible.

Si tu n'as pas assez de lait, ou qu'elle a trop de difficultés à amorcer le sein, tu peux alterner plus souvent pour qu'elle ait plus facile à amorcer le sein, c'est l'hyper alternance. Par contre quand elle pourra mieux téter, et que le poids va toujours bien, tu pourras petit à petit calmer cette pratique d'hyper alternance et laisser ton bébé sur le même sein plusieurs tétés de suite pour calmer la lactation, la réguler, et pour que ton bébé apprenne petit à petit à amorcer le sein, et ne dépende plus du réflexe d'éjection.

En gros, pour mon fils j'ai perdu 2 fois ma lactation, il a tété à vide, personne n'a vu qu'il n'arrivait pas à téter. Pour ma fille, après la frenotomie, ma lactation est très très bien revenue naturellement, sans galactogène et sans tire lait, juste avec bébé au sein, la semaine de la frenotomie elle a pris 300g ! La prise de poids est un bon repère.

Plein de courage, essaye de te reposer autant que tu peux, quitte à faire des siestes avec bébé.
 

naimouche

Voie lactée
bonsoir;


waouhhhhhhh 300g en une semaine, c'est super!!!

Ne t''inquiète pas je ne me lasse pas de tous ces conseils, au contraire , ils m'aident à tenir le coup.

En ce moment pour éviter de perdre ma lactation a chaque fois que ma fille prends le sein, je sens que mon seins n'est pas complétement vidé alors je vide au tire lait. et ce que j'ai tiré je mélange avec de la crème de riz que je lui donne à la cuillère 3 fois par jour: midi , gouter, soir. Et le soir et le nuit je vide les deux seins et je fais de la super alternance avec le tire lait.

En ce moment je ne lui propose plus le biberon, j’essaie au maximum de la laisser au sein et j'ai revu ma position, ventre contre ventre, le nez bien dégagé, le menton dans le sein....

qu'est ce que le nerf nerf hypoglosse?


merci de ton aide.







Eau de fenugrec

Faire cuire 1 ou 2 cuillères à soupe de graines de fenugrec dans une cocotte remplie d'eau, comme pour faire la soupe ( 1h ).

Laisser refroidir, passer, et conserver au frigo.



Alors, selon la concentration, et l'effet sur ta lactation, tu ajustes. Moi je prenais 1 verre trois ou 4 fois par jour et c'était super efficace, je sentais beaucoup plus de contractions de montées de lait.

On peut associer l'eau de fenugrec avec la tisane 3 plantes, qu'on peut acheter en herboristerie : galega, ortie blanche et chardon beni.

Moi je n'ai pas supporté la tisane, mais tu peux tester si tu veux. Moi j'ai pris juste le fenugrec.

Je n'aime pas du tout le fenugrec, alors pour le boire je le prenais avec du jus de fruit.

Évidemment, prendre un galactogène ne sert à rien si les seins ne sont pas assez stimulé, il faut surtout laisser beaucoup le bébé au sein, ou exprimer souvent à la main ou avec un tire lait.

Dans les cas où le bébé a du mal à prendre du poids, et que la lactation est fragile, faible ou lors d'une relactation, le fenugrec aide bien.

Mais le LA aussi, quand on n'arrive pas à obtenir assez de lait et si le bébé ne prend pas assez de poids, il ne faut pas dramatiser de devoir donner quelques compléments pour assurer une bonne prise de poids. Maman a aussi besoin de dormir, le repos c'est important aussi.

A son âge, tu as le choix entre donner du LA en complément de ton lait, ou donner des solides nourrissants, comme faire des bouillies au lait maternel, comme tu préfères. C'est la prise de poids du bébé qui te guide.

La façon la plus simple de restaurer ta lactation avec ton bébé qui prend le sein, est de le laisser au sein le plus possible.

Si tu n'as pas assez de lait, ou qu'elle a trop de difficultés à amorcer le sein, tu peux alterner plus souvent pour qu'elle ait plus facile à amorcer le sein, c'est l'hyper alternance. Par contre quand elle pourra mieux téter, et que le poids va toujours bien, tu pourras petit à petit calmer cette pratique d'hyper alternance et laisser ton bébé sur le même sein plusieurs tétés de suite pour calmer la lactation, la réguler, et pour que ton bébé apprenne petit à petit à amorcer le sein, et ne dépende plus du réflexe d'éjection.

En gros, pour mon fils j'ai perdu 2 fois ma lactation, il a tété à vide, personne n'a vu qu'il n'arrivait pas à téter. Pour ma fille, après la frenotomie, ma lactation est très très bien revenue naturellement, sans galactogène et sans tire lait, juste avec bébé au sein, la semaine de la frenotomie elle a pris 300g ! La prise de poids est un bon repère.

Plein de courage, essaye de te reposer autant que tu peux, quitte à faire des siestes avec bébé.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Re coucou, alors le nerf hypoglosse, le plus simple c'est que tu regardes sur internet. L'ostéopathe que j'ai vu, a massé les cervicales, il a du refaire ce qu'il avait fait avant la frenotomie, et après son intervention, la langue de ma fille ne poussait plus tout vers l'avant, elle arrivait enfin à avaler. J'avais consulté parce que justement quand j'ai commencé à lui donner à manger, elle gérait très mal avec sa langue, c'était très désordonné et sa langue poussait tout dehors, comme si la petite ne voulait pas manger.

La position c'est super, je sens que tu gères super bien, comme souvent d'ailleurs, les mères en galère deviennent expertes et très attentive justement à leur bébé.

Avec ma fille je donnais la tété comme elle avait le plus facile, pour manger, donc en prise asymétrique. Mais pour jouer avec le mamelon, je la laissais presque à plat ventre sur le sein, et elle devait faire l'effort d'attraper le mamelon, souvent elle chopait avec sa main, et portait le mamelon à sa bouche. Je jouais aussi avec elle, à lui faire attraper mon doigt, je le retirais doucement, et elle devait le retenir avec sa langue, on rigolait avec ce jeux... Tu peux aussi mettre ton doigt dans sa joue, et attendre qu'elle place sa langue, puis tu vas de l'autre côté. Pour travailler la latéralisation. Souvent les bébés ont plus de mal avec un côté, on a souvent un sein qui produit plus que l'autre, moi j'étais quasi en allaitement mono sein.

Tu commences la diversification parce que la petite a trop de difficultés au sein ? Parce que tu n'es pas obligée de diversifier si tu arrives à lui donner ton lait exprimé pour compenser de sa passivité.

Tu sais, ça peut venir assez vite si tu la laisses au sein, elle peut vite apprendre... peut être par exemple tu pourrais ne pas trop exprimer ton lait le soir et lui laisser le sein la nuit, le même sein, et au matin, tu donnerais l'autre.

Tu n'es pas obligée de diversifier si le poids va bien, sauf si c'est par facilité pour que le quotidien soit moins stressant, tu peux par exemple comme tu fais c'est très bien, un petit complément de temps en temps, pour rassurer la petite qu'elle mange à sa faim, et que la mise au sein soit moins stressante aussi pour le bébé, qui du coup n'est pas affamé au sein, et plus patient. Comme tu sens...

La super alternance, c'est parce que tu as du mal à amorcer les seins ou pour augmenter ta lactation ?

Il n'est pas sur que tu manques de lait... c'est assez difficile à savoir pour moi, surtout que la lactation je me rappelle était très inégale aussi au cours de la journée. Il y a des moments où tu peux avoir trop de lait, comme le matin, et pas assez de lait comme l'après midi... c'est pas simple, mais dans ce cas, tu peux continuer de laisser ton bébé au sein, laisser un peu le tire lait et laisser le bébé au sein, au pire, faire comme tu fais, vider, drainer après la tété pour voir si il reste du lait... pour entretenir la lactation, et assurer une stimulation, et un petit complément proposé au cas où elle veut manger plus...

Quand ta fille pince, c'est je pense sa façon d'amorcer le sein, signe qu'elle a encore faim. Donc pour la rassurer, tu peux à ce moment proposer quelques cuillères et ensuite redonner le même sein, ou donner l'autre sein quelques minutes, puis revenir au premier. Je ne pense pas que ce soit volontaire, mais plutôt une technique qu'elle teste pour obtenir plus de lait. Tu peux compresser le sein, derrière la glande mammaire, pour l'aider à mieux drainer, ou masser les seins, souvent le bébé tripote l'autre mamelon, je pense aussi que c'est une technique de stimulation pour amorcer plus vite.

Alors la diversification nourrissante, c'est juste proposer de tout au bébé, petit à petit, sans privilégier les légumes et les compotes, mais plutôt ce qui a une haute valeur calorique par rapport au lait maternel, pour que bébé se remplisse le ventre avec des calories. Pas forcément en quantité, mais nourrissant, même si c'est que 3 cuillères à café.

C'est pas si compliqué, c'est par exemple émietter un biscuit nourrissant dans la compote, c'est faire des bouillies avec ton lait, c'est mettre de la viande mixée dans la soupe, du quinoa ou de la semoule etc... et tu verras les goûts de ton bébé, si il aime manger ou juste patauger dedans etc... mon fils a très vite été passionné par les bouteilles d'eau et je lui ai laissé apprendre très simplement à boire avec une bouteille avec embout sport, ou direct au goulot. Il avait sa petite bouteille, pas de bib, ni te tasse à bec, juste sa petite bouteille comme maman.
Tu peux par exemple ajouter des lentilles corail dans la soupe, une poignée de légumineuses dans la soupe etc... bref, pas que des compotes et la soupe, pour assurer les calories, et compenser du manque de lait.

Evidemment, en cas de faible lactation, il faut si on n'arrive pas à exprimer assez de lait, donner des compléments en LA, c'est très important pour un bon développement du bébé et ne compromet pas du tout la durée de ton allaitement, tout dépend comment tu vas choisir de le donner. A la cuillère, en bouillie, dans la soupe, c'est sans risque pour ta relation au sein.

C'est vrai que c'est une période de doutes, tu viens de faire la démarche pour que ton bébé ait une frenotomie et tu attends les améliorations. Tu expérimentes de donner le même sein, pour voir si bébé arrive à amorcer le même sein deux ou trois fois de suite, c'est le début d'une nouvelle façon de faire, tu essayes de calmer l'hyper alternance, et tu dois toujours essayer de te fier aux progrès de ton bébé pour limiter le plus possible la frustration au sein.

C'est très bien aussi, de laisser le sein comme totote au bébé pour qu'il se familiarise avec se nouveau contact avec le mamelon, souvent le bébé ne sait pas trop comment "ça marche". Ma fille jouait à aspirer le mamelon et lâcher, et bougeait la tète sans pincer, de gauche à droite, elle jouait avec le mamelon. C'est tout nouveau aussi pour ton bébé, elle commence seulement son expérience avec le sein et va apprendre comment "ça marche".

La diversification nourrissante, on peut commencer dès que le bébé a plus de 5 mois. Le Dr Gonzales en parle, de tout, même la viande, même les légumineuses.

Et du goût... le jus, ça peut être une patate écrasée avec du jus de viande... souvent je mixais mon repas à ma fille... elle goûtait comme nous en plus de son petit repas à elle. Souvent soupe et viande mixée ou soupe et quinoa ou semoule etc... des flans avec semoule etc...

Les biscuits, moi je prenais bio, nature, c'est moins sucré et plus nourrissant. J'évitais les laitages, mes enfants sont intolérants, mais si ta fille aime les petits suisse, elle peut manger si elle tolère, tu fais selon ses goûts, les calories et toujours favoriser l'accès au sein. Souvent mon fils il avait le sein et le biscuit dans la main ;) et moi les miettes dans le soutif.

Ton bébé peut manger maintenant, et tu as fait le plus difficile, la période d'allaitement exclusive, très stressante quand le bébé a du mal à manger au sein. Avec le début de l'alimentation autrement que au sein, c'est aussi beaucoup moins de stress, c'est le sein et à manger à table si elle veut encore plus, et si elle aime manger.

C'est très à la mode de donner des gros morceaux au bébé qu'il peut tenir, et le laisser par exemple grignoter une banane. Mais avec des bébés avec freins serrés, ou qui ont eu une frenotomie, il faut toujours faire attention et se fier à la dextérité du bébé. J'ai constaté que ma fille avait du mal avec les morceaux, à cause de sa langue qui ne savait pas quoi faire. ça a juste pris plus de temps, au début, j'ai mixé et fait très attention tout simplement, avec les liquide aussi, elle buvait au verre, tout doucement, et toujours assise pour boire.

Je te dirais que quand ton bébé va jouer avec le sein, c'est gagné, car le plus difficile aussi avec ces bébés, c'est de faire passer la frustration qu'ils ont connu avec le sein. Et avec le temps, la patience, la pratique, ça passera.

Le portage aide aussi beaucoup, à renouer le contact avec la proximité du sein.

Gardes courage dans ton projet, c'est vrai qu'il y a des mères qui accumulent les difficultés, mais avec l'aide et le soutien d'autres qui ont connu cette situation et finalement réussissent à passer cette période difficile et à allaiter des années, ça redonne courage, tu peux commencer à penser que oui, tu vas y arriver, ça va passer, la petite va faire des progrès, grandir et manger de mieux en mieux. C'est une période de doutes à passer... du mieux qu'on peut... on guette les améliorations, on est parfois déçue et parfois on a la surprise d'une bonne tété... et petit à petit, ça passe, et un jour, ça va mieux.

Tu n'as peut être pas besoin de diversifier, pas beaucoup, si le poids va bien, je te conseillerais de laisser ton bébé au sein de plus en plus à la place du tire lait, et la laisser apprendre par la pratique et les longues tétés au sein, c'est une période d'apprentissage, et la confiance en le sein va revenir par la pratique. Si ça peut te rassurer tu peux continuer à exprimer ton lait et diversifier un peu, mais c'est surtout ça, pour se rassurer. C'est difficile de refaire confiance à sa lactation, quand on s'est sentie trahie, ou de faire confiance à son bébé quand on sait qu'il a toute sa technique à reprendre. Tu fais à votre rythme, au rythme de ta fille, avec la patience, la tendresse, les jeux avec le doigt et le mamelon... tu pourrais essayer juste le sein en continue pendant quelques jours, en surveillant le poids et voir ce que ça donne... c'est ce que j'ai fait pour ma fille, des séances de tétés de 2 ou 3h, c'est super pour la relactation et l’apprentissage du bébé après la frenotomie. Tu n'as peut être pas besoin de te relever la nuit pour exprimer ton lait si tu laisses ton bébé au sein à la place.

Le tire lait, c'est si le bébé ne veut pas ou ne peut pas téter. Donc si ta fille prend le sein, tu lui laisses le sein le plus possible. Tu peux juste prendre le tire lait après la longue séance au sein pour assurer que le sein est drainé, mais laisser la petite faire son expérience au sein tant qu'elle le veut, même pour totote au début.

En gros, c'est le sein le plus possible, des solides si tu sens que ta fille a faim et veut plus, tu proposes et tu vois si elle veut manger, pour la rassurer qu'elle mangera à sa faim, du repos, toujours bien mettre ton bébé au sein, comme tu fais, le menton dans le sein, le nez dégagé, la tête qui s'incline légèrement vers l'arrière, et compresser derrière la glande mammaire ou masser le sein quand elle pince, alterner ou donner des solides, si elle pince, c'est qu'elle cherche à amorcer le sein, elle fait des expériences, refait la prise du mamelon, pour qu'elle ne prenne pas que le bout. Tu peux faire le test avec le doigt, si elle ne prend que le bout du doigt, elle pince et aspire comme une paille, c'est pas bon, c'est vasospasme avec cette technique... mais si tu mets à peine plus loin, là, elle va onduler sa langue, avaler, déglutir et enfin le mamelon sera étiré vers le fond, comme avec une ventouse, et là, elle va l'amorcer toute seule.

Si ta fille arrive à amorcer le même sein plusieurs fois de suite, alors laisse le tire lait, et favorise les tétés en alternant un peu moins pour qu'elle draine de mieux en mieux. Le mamelon le plus loin possible, quitte à refaire la prise du mamelon si elle ne prend que le bout.

Bises
 

lalouve80

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Bonjour à toutes

Je me permets d'intervenir sur ce post car je me sens vraiment concernée par ce que tu vis Naimouche.
Mon bébé a 6 mois et demi et je rencontre encore aujourd'hui des difficultés dans notre allaitment alors que pour mon aîné 27 mois sans souci.
Donc je te comprends completement.
Il a également eu une section frein de lèvre et frein de langue debut janvier par dr r, et pour autant mes douleurs aux seins n'ont pas du tout changé.

Isabelle :
J'ai lu avec attention tes réponses et j'aurai voulu une précision par rapport au petit doigt que le bebe aspire mon fils fait ca et il pince toujours le mamelon je n'arrive pas à corriger.
Depuis deux jours mes douleurs ont repris de plus belles car il tete non stop la nuit. J'ai repris le travail il y a une semaine donc il se rattrape mais j'appréhende chaque mise au sein.
Concernant la confusion seiñ/tétine comment cela se manifeste car il prends 2 biberons par jour en mon absence avec mon lait?
Si besoin je crée un autre tropic pour ne pas polluer celui de Naimouche.
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
Bonjour lalouve80, tes difficultés sont très fréquentes et je pense qu'il est bien d'en parler aussi dans ce topic, justement lié au problèmes de succion, de lactation et rapport avec le sein.

La technique avec le doigt, c'est pour que le bébé mobilise sa langue et apprenne à retenir le doigt avec sa langue, et pas en pinçant. On sent très bien avec le doigt. J'ai donné le DAL au doigt à ma fille, j'ai bien senti qu'elle ne savait pas du tout quoi faire et comment téter, même avec le dal.

Mais quand le bébé prend le biberon, il n'a pas besoin d'apprendre cette technique, il a du lait très facilement sans aucun effort.

Alors il y a plusieurs pistes à explorer quand le bébé se met à pincer. Peut être il a mal aux dents, tu peux tester simplement de donner du doliprane pour voir si le bébé pince moins.

Peut être tu as une baisse de lactation et c'est sa façon pour amorcer le sein, plus il pince fort, plus c'est signe de frustration et qu'il a faim, ma fille mordait sa main tellement elle avait faim. Pour aider, ton peux avec un sns qui ne coûte pas trop chère, donner le sein avec un petit tuyau qui assure que le bébé a du lait au sein, c'est excellent pour l'encourager à continuer ses efforts au sein, en lui assurant qu'il obtient du lait.

Si le début de son expérience avec le biberon est en même temps que le début de la diversification, le sein malheureusement perd de son intérêt pour le bébé, car il a plus de lait plus facilement avec le biberon et souvent est très passionné par la nouvelle nourriture solides, et du coup quand il revient au sein, c'est frustrant, il peut pincer par frustration.

Il est possible aussi qu'avec l'espacement des tétés, ton retour de couche soit proche. Par période, tu risques d'avoir un bébé qui pince plus et tète en continu pendant quelques jours avant les menstruations. La lactation revient après, c'est normal, on n'y peut rien, juste laisser bébé au sein, et donner un peu plus de solide, si il est diversifié.

Si tu préfères ne pas t'embêter avec un DAL, tu peux stimuler tes seins en exprimant à la main ou avec un tire lait, pour augmenter ta lactation. Peut être avec l'espacement des tétés et une passivité du bébé au sein, la lactation a quand même chuté et il faut aider le bébé à restaurer la lactation. Des heures de tétés au sein, mais aussi des séances de super extractions avec le tire lait pour aider. Le fenugrec peut aussi aider à augmenter la lactation pour limiter le plus possible la frustration au sein.

Même après une frenotomie, le bébé doit apprendre à téter et stimuler le sein, il doit apprendre à entretenir lui même la lactation. Mais quand l'accès au sein est limité, par la reprise du travail par exemple, tu peux pendant cette période délicate, exprimer ton lait si possible pendant les heures sans tété, pour continuer une stimulation fréquente et éviter une chute rapide de lactation. Parce que en ton absence, ton bébé prend des compléments au biberon, mais si tu ne stimules pas tes seins, pour le sein, ça veut dire qu'il doit produire moins... ce qui est faux, puisque en fait, le bébé a toujours besoin de lait, sauf que le sein ne sait pas, que bébé prend le bib, il va réduire sa production comme si ton bébé était bien diversifié, comme si il était bambin de 2 ans.

Pour limiter l'influence du biberon sur sa technique au sein, il vaut mieux essayer de ne pas donner de tétine artificielle, ces tétines de remplacement du sein. La totote fait que le bébé prend l'habitude de téter à vide et mordre sa tétine qui elle n'a pas mal. Le biberon fait qu'il arrête de faire des efforts et mord de protestation le sein qui lui ne coule pas tout seul.

Si tu ne peux pas faire autrement que avec un biberon, car je sais qu'en crêche, c'est tellement à la mode que le dal n'est pas toujours accepté, même si c'est le choix de la mère, tu peux par contre à la maison donner le sein avec un sns, pour tricher et faire que le sein ne perd pas sa valeur et donne toujours du lait, plus facilement pour que le bébé ne perd pas patience, et soit récompenser de ses efforts au sein.

Elle tète non stop la nuit, c'est sur qu'elle fait la relactation la nuit. C'est très bon pour ta lactation mais épuisant pour maman qui travaille.

Moi j'ai l'habitude avec le dal, c'est vraiment très pratique pour aider les mères à passer ses difficultés.

Evidemment, il ne faut pas laisser le bébé téter avec une mauvaise prise du mamelon, si elle ne prend que le bout et aspire, tu vas avoir mal et ce n'est pas comme ça qu'elle va amorcer le sein, il faut qu'elle prenne le plus possible dans sa bouche.

Tu peux essayer la position de la louve, excellent pour que le bébé prenne le plus du mamelon et donc a une bonne technique de sa langue. Parce que tant qu'il ne prend que le bout, sa langue n'ondule pas et le mamelon se rétracte. Mais si elle prend plus, le mamelon va à peine plus loin, quelques mm, et là, sa langue ondule et elle amorce le sein.

Je vous mets le lien des vidéos d'Allaitement pour tous : https://www.youtube.com/channel/UCgzP0GemLPAG5mCn3kPDDbw

On y trouve la position de la louve :
Donc très connue pour problème de canal obstrué, pour bien drainer le sein et favoriser la langue, mais aussi très bien pour problème de succion pour que bébé apprenne à onduler sa langue et amorcer le sein.

Donc en attendant le DAL ou de la super extraction pour aider le sein à produire plus, tu peux donner le sein en position de la louve, pour qu'il prenne plus du mamelon dans sa bouche et amorce correctement.

Il ne faut pas que le bébé baisse la tête vers le sein, il faut au contraire qu'elle lève toujours un peu la tête vers le sein, elle sera plus efficace comme ça.

Par exemple, comme tu donnes ton lait, et que ton bébé a plus de 6 mois, tu pourrais essayer de lui donner des bouillies de ton lait ( avec des farines spéciale pour nourrissons, en grandes surface ) et demander qu'on donne à la cuillère à ton bébé en ton absence. Il faut vraiment s'aider de tout ce qui favorise et simplifie. Pour le bébé c'est plus simple de manger à la cuillère quand maman n'est pas là et au sein quand elle est là, que le biberon je pense.

Si tu n'as pas consulté d'osthéopathe après la frenotomie, c'est une piste à voir. Et enfin, si les douleurs sont toujours là, tu peux reconsulter le Dr R, car parfois il faut couper plusieurs fois. Mais la tété douloureuse n'est pas normale, c'est signe de mauvaise technique.

Plein de courage, bises.
 
Dernière édition par un modérateur:

lalouve80

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
bonsoir Isabelle

j'avais déjà tapé un premier long message effacé à cause de mon téléphone.
par quoi commencer.... petit moral ce soir car j'ai eu mal à chaque tétée aujourd'hui et sensation de seins vides ce soir avec mon fils qui s'est endormi sans avoir bcp bu finalement.
Est ce lié à sa succion est une candidose ou autre chose? Je sais que mon mamelon est très très rose vif et parfois une grande partie de l'aréole est comme irritée et très rouge sur presque la totalité. De plus après chaque tétée et même qd je tire au tire lait mon téton est toujours partiellement blanchi, est ce un vasospame???

est ce que j'ai un souci de baisse de lactation je n'en sais rien, tout ce que je peux dire c'est que aujourd'hui par exemple il a plusieurs couches bien mouillées et celle du petit matin est toujours archi plein super lourde et il y a systématiquement des fuites pyjama et gigoteuses trempés.

j'en ai mare avoir mal çà fait 6 mois que çà dure mais je continue de persévérer car je sais que çà peut s'améliorer. une semaine après la frenectomie plus aucune douleur pendant les tétées c'était juste magique.
J'ai renvoyé des photos du frein de langue de mon fils au dr r 3 semaines après intervention il m'a dit que tout était ok selon lui, pourtant j'ai toujours mal.

Il a commencé les légumes depuis une semaine qqs cuillères à midi et les 2 biberons avec une tétine nouveau né pour qu'il ait un effort à faire qd même... La tasse à bec il n'aime pas trop.
Des bouillies je connais pas j'en ai jamais fait à mon grand mais pour qu'il ait la quantité suffisante de lait faudrait qu'il mange une sacré dose non?

Je tire mon lait 2 fois par jour au boulot 12H et 15H30 en géneral environ 400 ml, penses tu que je doive rajouter un ou plusieurs tirages?
Qd je rentre le soir c'est tétées à volonté tout comme la nuit et le wend ce qui ne me gêne pas en soi mais comme j'ai mal c'est dur de tenir. Pendant les 4 premiers mois il a tété avec des bouts de seins en silicone.

Niveau poids il a pris 1 kg les deux premiers mois et 500g/mois en moyenne jusqu'à la dernière pesée mi janvier il était à 7,800 kg à 6 mois pour un poids de naissance de 3,480 kg.

je souhaite allaiter longtemps d'autant que je viens de reprendre le boulot cela me tient encore plus à coeur.

il est très embêté par ses dents en ce moment je donne du doliprane et de l'homéopathie.

J'ai besoin de soutien, de conseils car je lutte depuis le début comme une dingue, car l'allaitement n'est ni simple ni facile et pourtant je sais que çà en vaut la peine je veux continuer merci de votre aide.
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
C'est très dur d'allaiter dans la douleur, vraiment j'ai énormément de respect pour ce courage. Il faudrait que tu essayes de traiter pour la candidose, c'est possible, si tu peux essayer la pommade tous usages du Dr Newman à la française, il y a la recette sur le site LLL et ça pourrait déjà te soulager.

Donc oui, essaye de traiter pour candidose, est-ce que tu as pris des antibiotiques ? Certains antibiotiques favorisent les mycoses je sais, c'est écrit dans la notice dans les "effets secondaires".

Tu sembles avoir assez de lait pour le moment, mais je pense que c'est plus prudent de rester très vigilante à la prise de poids de ton bébé pendant cette période de transition.

Les douleurs de poussée dentaire sont aussi source de douleur et mauvaise succion... tout comme la baisse de lactation lors des menstruations.

Mais si tu n'as pas consulté d'ostéopathe, il faut y aller, au moins une fois après la frenotomie. Et selon les améliorations ou pas, il ne faut pas hésiter à reconsulter le Dr R. C'est parfois pas facile de "voir" si le frein est bien ou pas. Moi je me fie aux progrès ou absence de progrès. Et si la succion est douloureuse, que tes mamelons sont irrités, il ne faut pas serrer les dents et laisser comme ça.

Les exercices avec dal au doigt sont vraiment excellent pour sentir les progrès de la mobilité de la langue. Quand on donne le dal au doigt, on sent très bien si le bébé pince et aspire ou si sa langue ondule. Si ça langue ondule, c'est bon.

Il est tout à fait possible que ton bébé ait la langue libérée, mais encore la mauvaise technique et que c'est pour ça que la tété est toujours douloureuse. Souvent l'irritation est lié au frein de lèvre très bas qui frotte. Moi j'ai eu un canal bouché au niveau du frein de lèvre. Et j'ai cru à de la candidose alors que 2 jours après la frenotomie du frein de lèvre, j'avais cicatrisé. Il faut soulever la lèvre avec le doigt, pour qu'elle ne pince pas.

Donc de toute façon, même si ce n'est pas de la candidose, la pommade du Dr Newman va te soulager.

Ensuite, il est vraiment très important de bien travailler la prise du mamelon. Parce que ce que tu décris c'est juste parce que ton bébé pince et aspire le bout du mamelon. Le mamelon se rétracte, oui ça créer des vasospasme et du coup comme le mamelon se rétracte, il ne va pas assez loin pour que la langue du bébé ondule, même si elle est libérée.

Il y a aussi des freins qui cicatrisent aussi serré qu'avant, parce que pendant la cicatrisation, il n'a pas assez mobilisé sa langue. Je pense que le Dr R coupe tout le frein, mais si pendant la cicatrisation, ton bébé garde sa langue au plancher buccal, sans la mobiliser en entier, il cicatrise comme avant.

Donc il est possible qu'il faut recouper, et cette fois, bien assurer une prise du mamelon qui va le plus loin possible, avec une prise asymétrique, ou exercices avec le doigt etc... pour que pendant les quelques jours où le frein cicatrise, il se détend avant qu'il ne soit cicatrisé.

Parfois, il y a des tensions et blocages qui empêchent le bébé de bien mobiliser sa langue après la frenotomie, mâchoire bloquée, torti colis etc... certaines mères font frenotomie et ostéopathe le même jour.

Tant que tu exprimes ton lait avec le tire lait, tu protèges ta lactation, rassures-toi. Mais c'est épuisant, et stressant. Si tu as des doutes, n'hésite pas à reconsulter le Dr R, et voir un ostéopathe très vite après. Et surtout, mobiliser la langue le plus possible après la frenotomie, c'est très important, sans toucher la plaie, mais assurer une bonne prise du mamelon, et si le bébé n'ouvre pas la bouche, ostéopathe ! Et dal au doigt, c'est très pratique quand le bébé a trop de difficultés avec le sein.

Tu peux essayer d'attendre encore un peu, voir si avec une meilleure prise du mamelon et une visite chez un ostéopathe ça va mieux. Et si ça va toujours pas, que tes mamelons ne cicatrisent pas, n'aie pas peur de reconsulter pour une 2e frenotomie.

Tu as du lait, surveilles la prise de poids de ton bébé, les bouillies c'est très simple à faire, c'est des farines ( dès 4 mois je crois c'est marqué sur la boîte), il suffi d'ajouter ton lait avec, et c'est très nourrissant si ton bébé a faim. Moi à l'époque je ne connaissais pas, mais j'ai connu une maman qui a fait ça pour nourrir sa fille qui avait un très faible poids, pour qu'elle ait des calories en plus du lait maternel.

Pour le vasospasme, le magnéb6 m'a vraiment soulagé. Je sentais la zone froide sur le sein, je posais ma main dessus pour la réchauffer et ça passait. C'est quand bébé aspire le mamelon comme une paille.

Plein de courage, prends soin de tes mamelons, essayes de faire faire cette pommade, tu imprimes la feuille http://www.lllfrance.org/Dossiers-d...-Pommade-tous-usages-a-la-mode-francaise.html et tu demandes conseil à ton médecin, bises.
 
Dernière édition par un modérateur:

mamandanseuse

Voie lactée
Ma consultante en lactation m'avait prescrit la pommade de newman et ça marchait bien. Ça ne soigne pas mais au moins ça anesthésie un peu la douleur.
 

lalouve80

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Bonjour!

Je n'ai pas encore eu le temps de répondre point par point Isabelle.

J'ai revu ma consultante en lactation j'applique l onguent tout usage depuis 2 jours ça apaise un peu! Je pense qu'il s agit d'une candidose... Je pense que les douleurs viennent de là principalement.
Pour la stérilisation pour limiter la Candisose je dois tout faire bouillir?
Comment utiliser le bicarbonate ?
Il met tout en bouche je vois pas bien comment tout steriliser...
Des idées ????
De plus mon bébé est très enrhume plus de la fièvre depuis 2 jours ce qui n'aide pas il a du mal à téter, et plus personne ne dort c'est tres tres dur.

Il a vu deux fois l ostheo après la frenectomie il avait la mâchoire bloquée...faut que je lâche un peu prise ya bcp de choses en même temps et ma fatigue n'aide pas ...

Je fais confiance à mon bébé
 
Haut