• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Attention sevrage très doux en cours

sophie43

Hyperlactation
Oh, je pense que mon mari fait réellement tout son possible pour que ça se passe bien. Par moments il se sent dépassé par les attentes de sa fille et dit lui-même qu'il a moins de patience que moi, que la bienveillance ne lui vient pas naturellement. Sa fermeté, c'est sa manière d'être, il est tout malheureux quand il se rend compte que ça ne se passe pas aussi bien qu'il voudrait... Mais nous avons tous des schémas dans la tête qu'il est difficile de déprogrammer.

Quand on en reparle, il est tout à fait d'accord pour dire que revenir sur un non est une excellente chose. Cependant, sur le coup de l'émotion, parfois, c'est compliqué pour lui.

Pour exemple, hier, la luciole s'endort à 20 h (très très cuite) et se réveille à 22h30. Je reviens sur la terrasse après l'avoir rendormie... au sein. Il me dit "Alors, tu l'as rendormie ?" "Oui..." "Elle a tété ?" "Ben oui !" Et là il se marre, il m'a assuré que je faisais bien, qu'il fallait être souple et qu'il ne jugeait absolument pas ce que je faisais négativement mais que c'était tout bien comme je le sentais.

Je crois que quand elle ne s'apaise pas avec lui, il le ressent comme un rejet et qu'il le vit mal.
 

toupidek

Période de pointe
c'est très dur Sophie de gérer en souplesse et bienveillance les crises de manière général, encore plus dans les moments où le conjoint n'est pas sur la même longueur d'onde, sans pour autant le mettre en défaut (ou lui faire ressentir qu'il est en défaut)

j'en ai fait l'amère expérience hier soir (c'est pas la première fois malheureusement :() avec un petit bonhomme épuisé par la chaleur et en forte demande suite à une semaine de vacances très chouette mais très loin (beaucoup de voiture dans la chaleur) où ses parents lui ont finalement beaucoup manqué malgré les joies quotidiennes et les calins de ses grands-parents (je m'égare)
bref, un repas tendu avec un petit qui ne sait pas ce qu'il veut, souhaite changer de bol au milieu de sa glace et profite de ce prétexte pour s'effondrer et évacuer toutes ses émotions (c'est ma vision des choses)... ça a duré longtemps, j'ai fait le choix de couper court à mon propre dessert et de le monter prendre un bain, en pleurs... nombreux calins en larmes et mini crises devant la baignoire, j'accueille, patiemment...
et là mon homme arrive, attrape le petit bonhomme qui commence juste à se calmer, le pose debout et lui dit "bon maintenant au bain, ça suffit" :mad: évidemment ça a relancé la machine et je n'ai pas su dire autre chose que "C. peux-tu nous laisser encore 5 minutes ?"
je pensais "on a encore besoin de 5 minutes pour se poser avant le bain, ça ira mieux ensuite", il a compris "dégage"... il est sorti en colère et entre le bain, le coucher du petit et la préparation du lendemain (où je l'ai aidé à préparer les salades en me posant dehors pour avoir plus frais ce qu'il a également pu interpréter en "je boude" :(), on ne s'est pas parlés et quand je suis venue dans la chambre il avait déjà éteins la lumière et dormait

bref je phagocyte le poste là, juste pour dire que parfois on a l'impression que nos hommes dérapent et que dans ces moments-là on se sent "le cul entre 2 chaises" à) devoir choisir entre nos bouts d'chous et notre cher et tendre... je déteste ces situations !!! et comme je comprends que tu te sois sentie triste après tout ça !
je me dis toujours qu'il est plus facile de discuter plus tard avec mon homme pour lui expliquer mon point de vue et écouter, comprendre le sien pour éviter :)confused:) la répétition et j'avoue faire largement le choix de mon petit bonhomme
en même temps je compte bien avoir une conversation avec le petit hérisson ce soir pour lui expliquer que parfois tout le monde est à cran et que même si je comprends qu'il ait besoin de déposer ses émotions, il peut-être assez grand (dans mes rêves) pour le faire tranquillement en mode 'gros calins' ou 'on joue, on rit' etc.

pour finir, ce que tu proposes Steph me parle, c'est sans doute un moyen pour nos hommes de se positionner différemment de nous et nous soutenir (dans un sevrage, une canicule pendant la grossesse ou tout simplement au quotidien)... à nous de démonter ce mythe ?!
 

sophie43

Hyperlactation
Meuh non toupidek ! L'expérience du bain, la même ici avec la luciole ! Elle est rentrée de la crèche bouillante, crevée. Je l'ai amenée au bain rapidement pour la rafraîchir mais elle ne voulait pas de bain, pas se laver. Elle pleurait tant qu'elle pouvait avec le nez qui coule et tout (ais-je droit de la trouver belle dans cette situation ?... Parce que même toute morveuse elle est bêêêêêêlle ma luciole :) !). J'ai beaucoup parlé de ce que je comprenais de ses émotions, je suis restée super zen et l'ai posée dans son bain en faisant de mon mieux pour maintenir la discussion tout en la faisant baisser en température.

C'est typiquement la situation où mon mari aurait fini par dire "bon, maintenant stop, tu vas au bain" (il ne s'appelle pas C. mais on dirait qu'ils ont un moule commun ;)). Il a choisi de me laisser gérer et je crois que c'était exactement ce qu'il me fallait à moi, ce qu'il lui fallait à lui et ce qu'il fallait à la luciole. Sagesse ! On a terminé la soirée en jouant à s'asperger avec un vaporisateur à plantes et tout le monde s'est bien amusé.

C'est vrai ce que tu dis Steph, nos hommes nous apportent leur soutien du mieux qu'ils peuvent, avec tous leurs outils et leur envie de bien faire. C'est difficile de les accueillir dans cette dynamique sans trouver qu'on passe à côté de quelque chose avec nos loupiots ou sans qu'ils se sentent rejetés. Il va falloir trouver des "habiletés" pour reprendre le langage Faber et Mazlich...

Depuis quelques jours je remâche cette phrase de Filliozat : poser des limites pendant une crise, c'est comme mettre un couvercle sur une casserole qui déborde : il faut couper le gaz.
 

Stephs13

Lactarium
Sophie je ne dis pas que c'est ça hein mais juste une piste!
Je reviens sur ton sevrage de nuit pour avoir des conseils
Je sais que tu t es comme je pense le faire inspirée de Jay Gordon
Cependant ce truc de définir des heures oui et des heures non ça me semble peu compréhensible pour l'enfant
Jusqu'à 23 je t allaite et après non... Euh ils ont une montre les enfants?
Ensuite ça réveille en moi beaucoup de similitudes avec le laisser pleurer... Même en étant à côté
Je pense que ta luciole n'a pas fait de crise pendant une heure... Je sais que la fille en est capable e que ça peut être trois fois une heure dans la nuit ... Du coup ça veut dire rester à côté et lui caresser le dos pendant qu'elle hurle c'est bien ça? Je trouve ça limite plus cruel que de laisser pleurer vraiment ( non en fait je ne sais pas!!!)
Enfin ma dernière question c'est sur les trois premiers hors je ne comprends pas bien: il s'agit d'allaiter sans endormir? Moi j'essaie de faire ça mais c'est hurlements des que je retire le sein donc je me dis que c'est pas top pour nous cette phase...
 

sophie43

Hyperlactation
Le truc des heures est exactement incompréhensible pour un enfant. Ce que nous avons fixé c'est "il fait jour, on tète, il fait nuit, on ne tète pas". Et ça, même volets fermés elle est capable de s'en rendre compte. Cette nuit par exemple, réveil à 4 heures elle a demandé à téter, je lui ai montré qu'il faisait nuit et elle a finalement demandé d'aller au pot. Et comme on est en été, ça lui laisse quand même pas mal de temps pour téter... J'ai la souplesse d'accepter une tétée si elle s'est endormie tôt et qu'elle redemande à téter à 22h quand il fait encore jour.

Les premières nuits de ce sevrage, ça n'a pas été aussi terrible que je le croyais. Elle a bien un peu pleuré mais pas très longtemps. Très vite elle s'est montrée captivée par ce que je lui racontais comme petite histoire alors que les caresses dans le dos c'était complètement contre productif. Chaque enfant a ses trucs, la mienne ce sont les histoires...

Pour l'endormissement, elle est toujours à la tétée en début de nuit mais plus pendant la nuit. Et elle parvient à s'endormir comme ça... En début de nuit, donc, elle tète et quand on a fait les deux et que j'en ai assez, je la prévient "on va s'arrêter là" et généralement elle lâche le sein d'elle-même, se met sur le bidon avec son doudou et attend son histoire.

Bon, vu qu'aujourd'hui elle est toujours très fiévreuse (39°...), elle a eu sa tétée de mi-sieste et la tétée de 17h00. On reprendra les "bonnes" habitudes quand elle sera guérie.
 

Stephs13

Lactarium
Merci!!!! Je vais tenter de trouver un truc car comme on dort avec une veilleuse il fait jour un peu tout le temps...
J'espérais vraiment faire ça pendant mes trois semaines de vacances en août. Mais mon mari m a annoncé que la semaine du milieu il partait une semaine pour le boulot... Et du coup je vais devoir avoir les deux la nuit...
Faut vraiment que je morganise!
 

sophie43

Hyperlactation
Le silence est aussi une piste que tout le monde dort alors les tétés aussi. Ça fait partie d'une de mes histoires, de lui faire remarquer le silence et que tout le monde dort. Comme tu es à la campagne, il devrait être possible de lui faire remarquer la baisse significative du bruit pendant la nuit ?

Je crois sincèrement qu'il y a deux clés au succès : avec un enfant qui est prêt (mais comment l'évaluer ?...) et surtout être très motivée. Je le sens maintenant encore, si je suis prête à accéder à ses désirs, je n'ai pas la motivation nécessaire pour trouver les clés du rendormissement. Et finalement, la souplesse est une soupape que tu te donnes pour passer à travers un moment difficile pour ta fille, pour toi, pour vous deux, que sais-je... L'objectif est à long terme, les victoires sont parfois étonnantes de par leur vitesse de survenue, mais c'est bien à long terme que tout se joue. Inutile de s'épuiser les premières nuits. Une maison se construit brique à brique...
 

sophie43

Hyperlactation
Petit retour en arrière cette semaine : la miss a une poussée dentaire, a eu un coup de chaud, est en plein apprentissage de la propreté et elle se réveille la nuit en hurlant... Rien ne la calme sauf le sein. Ce n'est qu'un réveil par nuit, mais là, vraiment, je ne vois pas d'autre solution que la tétée. Alors on retourne à la tétée nocturne, avec cette idée que tout ça est bien une danse, qu'on va vers un objectif et que les retours en arrière ne sont que les pas qui composent l'harmonie du mouvement...

Je fais ma maligne avec mes belles phrases mais je suis parfois un peu perdue même si je crois que c'est du bon sens, que de ne pas être arcboutée sur une position ferme.

Nous sommes en vacances la semaine prochaine, j'espère qu'on avancera un peu...
 

Lou33

Hyperlactation
Oui Sophie c'est super que tu sois à son écoute comme ça.
Comme tu le dis c'est une danse à 2 si elle a besoin de sa tétée nocturne en ce moment ce n'est pas un drame et c'est une seule!
Ce qui est acquis le reste et ta luciole y reviendra d'autant plus facilement qu'elle sent que si vraiment elle a besoin maman est là la nuit.
 

toupidek

Période de pointe
le petit hérisson avait également eu besoin d'un 'pas en arrière' (en est-ce vraiment un ?) en réclamant de nouveau une tétée pour la sieste pendant l'été dernier où on l'avait beaucoup bourlingué... alors que cela faisait plusieurs mois qu'il n'y avait plus qu'une tétée matinale et une pour le soir
et puis, sans doute rassuré d'avoir encore accès à ce sein réconfortant, il s'en était écarté sans heurts !
bonne continuation dans votre tango !
 

sophie43

Hyperlactation
Le retour en arrière : tout un concept ! Cette nuit il y a eu une tétée à 23h, elle s'était endormie à 21h, il faisait bien nuit pourtant mais je n'ai pas eu envie de rester ferme sur mes positions. C'est peut-être moi qui régresse finalement ;) ? Je note toutefois que les tétées nocturnes sont loin d'être la norme, elles font vraiment figure d'exception...

Nous alternons entre 0 et 2 réveils par nuit en ce moment... Ce ne sont pas les nuits complètes du début, tant pis, c'est déjà mieux que 5 réveils par nuit, n'est-ce pas ?

Il semblerait que la tétée cible de la mi-sieste disparaisse faute de combattants : il y a moins (ou plus ?) de réveil de mi-sieste.

Ma prochaine cible sera celle de l'endormissement de sieste. Je voudrais qu'elle s'endorme sans sein pour celle là, en prévision de la rentrée... Quand elle a passé 3 semaines à s'endormir en tétant le retour à la crèche est compliqué. Mais, comme d'hab, on va stabiliser ce qu'on a gagné et j'attendrais de me sentir assez costaud pour passer l'étape suivante. D'autant qu'on part loiiiiiiiin pour les vacances, chez ses grands-parents et qu'il va y avoir pas mal de changements dans le quotidien !
 
Dernière édition:

Lili69

Hyperlactation
Moi aussi je lâche un peu sur les tétées de nuit en ce moment. Mon homme ne se réveille pas et moi j'ai pas envie de trouver d'autres solutions. Mais en général, c'est une tétée vers 3h30, donc je me plains pas!
 

sophie43

Hyperlactation
La luciole est dans une phase avec deux réveils nocturnes, l'un vers 2 heures et l'autre vers 5h30/6h00. Celui de 2 heures est l'occasion de demander une tétée en pleurant, si je refuse, de demander à faire pipi et de redemander la tétée pendant trop longtemps à mon goût... Mes petites histoires ne fonctionnent pas toujours et souvent je m'endors en les racontant et elle, en revanche, reprend sa rengaine "tétééééé" dès que je tombe.

Nous avons donc vécu quelques nuits difficiles... Même si, objectivement, ce réveil à 2 heures est une amélioration par rapport à avant. J'avais pris goût aux nuits complètes :)

Nous avons discuté sevrage avec mon homme. J'étais dans l'idée de supprimer l'endormissement au sein pour la sieste. Ça me stresse énormément... Et lui me disait de ne pas me prendre la tête : nous partons 3 semaines hors de chez nous, la tétée nous sera bien utile pendant le voyage en avion. Lui ne trouve pas pertinent de changer les choses maintenant et me déculpabilise sur le retour à la crèche après 3 semaines de tétées-sieste... même s'il a envie de ce sevrage (hier il disait à la luciole qu'il aimerait bien l'endormir en lui racontant des histoires et qu'il espérait qu'elle en aurait envie bientôt).

Donc je crois que je vais en rester là pour l'instant et voir des évolutions à la rentrée... Si seulement elle pouvait se détacher toute seule, je serai très heureuse !!
 

monoi4

Période de pointe
coucou Sophie
Je n'ai pas pris le temps de lire attentivement toutes les réponses à ton post mais je voudrais savoir où tu en es dans ton sevrage en douceur avec ta fille. Ma fille va avoir 2 ans dans 3 semaines et j'avoue que j'y pense de plus en plus.
Le truc c'est qu'elle réclame de nombreuses fois dans la journée + 2-3 fois la nuit, je le vis toujours bien mais j'aimerais commencer à évoluer avec ma fille là dessus, j'essaye de récolter des infos en amont de façon à prendre notre temps...En ce moment elle est en plein apprentissage de la propreté donc je sais qu'il faudra attendre un peu...
Alors voilà si tu as des conseils astuces n'hésites pas...
Merci et bonnes vacances:)
 

monoi4

Période de pointe
PS: petit bonus c les vacances pour moi et mon compagnon jusqu'au 1er septembre, notre fille s'endort facilement avec son papa pour la sieste et le soir, ça peut servir dans notre chemin vers le sevrage....
 
Haut