• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Arguments contre l'allaitement : Les répliques

Apicobi

Lactarium
Marée... Baleine... J'espère que mes blagues étaient palourdes, parce que c'est vrai que des fois je peux toucher le fond, mais c'est rare que j'aie le vague à l'âme comme ça... En général je m'accroche comme une moule à son rocher pour nager entre deux eaux et arriver à bon port... :)
 

MamanTroll

Hyperlactation
ça me fait penser à cette phrase que me sortait ma mère quand j'étais petite : c'est assez dit la baleine, je me caches à l'eau. J'ai le dos fin, quand l'eau tarît, je suffoques. (ça marche qu'à l'oral bien sûr :rolleyes:)
Vous êtes en forme alors à vos plumes les filles, il manque une suite pour qu'on se rappelle que les phoques sont des pinnipèdes (et non des cétacés). Si possible non graveleux (pensons à ne pas heurter la sensibilité des enfants).:pom pom:
 

Apicobi

Lactarium
Au moins t'as proposé un truc safe.

Impossible de faire non graveleux pour moi, toutes mes idées finissent par dévier, c'est comme prendre n'importe qu'elle maman de ce forum et lui demander de renoncer à du chocolat..

:D

... Pinnipèdes parce qu'ils marcheraient sur leurs tarses ? Ou leur échine ? Voilà, à cause de vous encore une fois je vais avoir l'air chelou à mater wikipédia au lieu de regarder des séries comme tout le monde.. :D
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Tiens ça me fait penser... vous faites des jeux de mots sur l'allaitement, vous ? :D

J'avoue que quand mon Petit Loup tousse, je viens lui proposer "Tu veux tenter la tétée pour t'ôter ta toux ?", une jolie allitération en T, mais sinon je vois pas...
C'est important de trouver des jeux de mots sur l'allaitement.

Et des blagues sur le sujet ? Ça serait bien d'en trouver, c'est aussi un bon moyen de faire passer un message... ;)
 

#MadameRêve

Hyperlactation
Je sors d'une visite de la médecine du travail où j'ai eu le droit à une merveilleuse interprétation digne des César dans la catégorie "mime de l'étonnement, la consternation et de la révélation" qd j'ai dit que j'allaitais un bambin de 20 mois (sérieusement, la réaction neutre, c'est pas un concept en médecine ?) et je réalise que l'argument du sevrage naturel est souvent méconnu voire carrément contesté. En tout cas, même si l'infirmière est restée ouverte à la discussion (peut-être aussi que je suis maintenant très sereine sur ce choix et que j'en débats volontiers) mais elle semblait très sceptique face à cet argument...
Reste que tant que je n'avais pas évoqué l'allaitement, mon épuisement était simplement lié à mon rythme de maman et mon absence de nuits complètes depuis 2 ans et perçu normalement. Mais, comme un coupable idéal qu'on a un peu cherché, dès qu'on évoque la tétée !
 

bzoui

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je sors d'une visite de la médecine du travail où j'ai eu le droit à une merveilleuse interprétation digne des César dans la catégorie "mime de l'étonnement, la consternation et de la révélation" qd j'ai dit que j'allaitais un bambin de 20 mois (sérieusement, la réaction neutre, c'est pas un concept en médecine ?) et je réalise que l'argument du sevrage naturel est souvent méconnu voire carrément contesté. En tout cas, même si l'infirmière est restée ouverte à la discussion (peut-être aussi que je suis maintenant très sereine sur ce choix et que j'en débats volontiers) mais elle semblait très sceptique face à cet argument...
Reste que tant que je n'avais pas évoqué l'allaitement, mon épuisement était simplement lié à mon rythme de maman et mon absence de nuits complètes depuis 2 ans et perçu normalement. Mais, comme un coupable idéal qu'on a un peu cherché, dès qu'on évoque la tétée !
Moi je dois toujours aller voir le medecin du travail quand je n'allaiterai plus (limitation de poste pour les cas où je risque d'être exposée aux produits chimiques).
Je l'ai déjà prévenue que l'on se verra sûrement à la prochaine visite normale vu que mes allaitements se comptent en années. Je te laisse imaginer la tronche du medecin :D.
Bilan 1,5 ans apres, troiz est en route :)
 

bzoui

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Rdv des 2 ans avec la Pmi, remplissage du papier.

Le medecin : il a été sevré quand ?
Moi : Il n'est pas sevré.
(Yeux ronds du médecin)
Mais il va falloir le sevrer avant la naissance du troisième !
Ben non pourquoi ? L'aîné a bien teté toute la grossesse et il a été sevré à 4 ans. On a réduit pendant la grossesse parce que j'avais mal et j'ai continué à le limiter à la naissance de son frère parce que je ne voulais pas qu'il tete plus, mais je ne vois rien qui oblige à sevrer. Je trouve que ça aide à garder une continuité à l'arrivée du suivant.
(Agrandisèment des yeux ronds)
Oui, c'est vrai, pour vous, vos enfants sont tres indépendants et bien dans leur peau donc vous faites comme vous voulez (les deux étaient en train de jouer dans la salle d'attente en racontant leur vie). c'est surtout parce qu'il y a des enfants qui refusent de grandir en continuant à téter, ça fait des liens trop fusionnels, c'est mauvais pour eux.

J'aurais tellement voulu repondre que je pensais justement que, d'être allaités longtemps les a sûrement aidés à etre bien dans leur peau, et que c'était dommage de tout mettre sur le dos de l'allaitement quand il y a un soucis, sans aller chercher les vrais causes.

A la place j'ai juste commencé un "je ne suis pas sure que l'allaitement soit toujours en cause", puis mon cerveau en manque de neurones a buggé.

En tous cas, le medecin est admiratif de l'épanouissement de mon aîné malgré son handicap (on avait fait le bilan médical de l'école avec elle et elle le suis depuis petit). Peut être que ca l'aidera inconciament à faire évoluer ses perceptions sur l'allaitement long.:rolleyes:
 

Apicobi

Lactarium
Le coup du fusionnel et d'empêcher de grandir, je crois que je lui aurais fait "vous savez que ce point de vue est issu de la psychanalyse ?" en ajoutant éventuellement "n'y a-t-il pas de contradiction entre la démarche subjective de la psychanalyse et le principe de l'evidence-based medecine ?" (=la médecine basée sur les preuves, donc la médecine scientifique, mais je sais pas pourquoi, tout le monde le dit toujours en anglais...)
 
Haut