• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Endometriose et allaitement

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Oooh c'est pour ça que ma fille sera fille unique ?!
Pardon pour le HS :oops:
C'est pas HS et si j'en parle c'est aussi pour que chaque femme puisse faire un choix éclairé

Je prends cerazette à partir de demain. On verra si ya un mieux par rapport à la générique.

Pour couronner le tout je perds du sang (deuxième règles en 20 jours avec juste 4 jours de pause ...)
 

Axb

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Sans pilule tu étais "réglée" normalement? Pas de règles trop abondantes?
Je comprends parfaitement tes doutes, moi jme dis que "c'est mieux que rien" pour l'endo, moins de saignements que sans, donc moins de risque de récidive... mais c'est clairement pas l'idéal. Mais pas trop d'alternative avec l'allaitement :(
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Et reprendre rdv chez le gyneco ?
J'irai avec l'IRM. On verra si on lance la coelio ou pas.

@Axb J'ai toujours beaucoup saigne. Mais peu de temps en fait. Là je me retrouve avec 15 jours de saignements sur 20. Si tu ajoutes les diuleurs., L'acné et la libido.... Ça fait pas beaucoup de place pour mon couple.
 

Axb

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Malheureusement la coelio ne sera pas une solution durable, elle te débarassera des nodules présents mais il faudra ensuite traiter les risques de récidives...
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Malheureusement la coelio ne sera pas une solution durable, elle te débarassera des nodules présents mais il faudra ensuite traiter les risques de récidives...
Je sais. Là on a 2 options. Le bulldozer hormonal ou la tentative de babycament.
L'option deux paraissait plus probable ce matin vu l'absence de libido et les conséquences sur notre couple.
 
  • J'aime
Réactions: Axb

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je fais remonter ce post car je ne trouve pas d'information sur une pilule qui s'appelle surgeston
La molécule est Promégestone.
Si @Myriam @Tatian@ @Sylvie ont des informations car le CRAT n'a rien.

Sinon j'ai eut l'agréable surprise de voir qu'un Analogues agonistes GnRH (énantone, décapeptyl, danazol...) au moins est compatible avec l'allaitement.
Une cœlioscopie se profile et on risque de me proposer une ménopause artificielle du coup moi qui étais fondamentalement contre j'en viens à me dire pourquoi pas.
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Je fais remonter ce post car je ne trouve pas d'information sur une pilule qui s'appelle surgeston
La molécule est Promégestone.
Si @Myriam @Tatian@ @Sylvie ont des informations car le CRAT n'a rien.

Sinon j'ai eut l'agréable surprise de voir qu'un Analogues agonistes GnRH (énantone, décapeptyl, danazol...) au moins est compatible avec l'allaitement.
Une cœlioscopie se profile et on risque de me proposer une ménopause artificielle du coup moi qui étais fondamentalement contre j'en viens à me dire pourquoi pas.
Le principe actif de cette pilule est de la famille de progestatifs. Je n'ai pas de données spécifiquement en regard de l'allaitement.
https://www.vidal.fr/substances/2932/promegestone/

Voici quelques informations générales sur les progestatifs https://www.lllfrance.org/vous-info...t/1343-da-60-allaitement-regulation-naissance :
Plusieurs semaines sont normalement nécessaires avant que leur efficacité soit établie. Toutefois, s’ils sont pris par une femme aménorrhéique, et donc a priori infertile, il n’est pas nécessaire de recommander à la femme d’utiliser une autre méthode de régulation pendant la période de prise de la première plaquette : elle bénéficie d’une double protection. Les progestatifs sont susceptibles de provoquer des saignements et des irrégularités menstruelles (qui semblent toutefois moins fréquentes chez les femmes qui allaitent). Ils semblent la plupart du temps n’avoir aucun impact sur l’allaitement. Toutefois, leur utilisation en post-partum précoce peut interférer avec la lactogénèse (Kennedy et al) : le démarrage de la lactation est stimulé par la chute brutale du taux de progestérone en post-partum précoce, qui pourra être contrecarrée par une pilule progestative. La plupart des études n’ont retrouvé aucun impact sur la croissance de l’enfant allaité (Chen et al, Diaz et al), mais ces études sont d’une qualité méthodologique très médiocre, comme l’a constaté une étude de Truitt et al (voir en encadré). Ces études ne permettent pas de savoir si ce type de contraception est ou non susceptible d’avoir un impact sur la lactation, ni de faire des recommandations fiables quant à leur utilisation (Truitt et al).
Un certain nombre de cas de baisse de la sécrétion lactée ont été rapportés (voir par exemple Dos All n°52, 5-7, 2002), surtout avec la médroxyprogestérone (Depo-Provera®). Certains auteurs, ainsi que l’OMS, considèrent donc préférable d’attendre 6 semaines post-partum avant de commencer à les utiliser, et d’éviter l’utilisation d’un progestatif injectable, tout au moins avant 3 mois post-partum. Les progestatifs donnés seuls sont à privilégier pendant les 6 premiers mois lorsque la femme souhaite une contraception hormonale. Il est utile de savoir qu’ils augmentent le risque de survenue d’un diabète chez les mères allaitantes qui ont présenté un diabète gestationnel (Kjos et al). Une étude (Bassol et al) a constaté une baisse du taux de TSH chez des bébés de sexe masculin allaités par une mère utilisant un implant de lévonorgestrel (Norplant®, non commercialisé en France). Une autre a constaté une prévalence plus élevée d’infections respiratoires, de problèmes cutanés et de conjonctivites chez les enfants allaités par une mère utilisant le Norplant® (Schiappacasse et al). Le laboratoire commercialisant Implanon® (étonogestrel) déconseille son utilisation pendant l’allaitement. La mère devrait être informée de l’impact possible sur la lactation ; si l’enfant pleure davantage, semble beaucoup plus affamé, obtient visiblement moins de lait, que sa prise de poids se ralentit, il faudra envisager la responsabilité de la contraception hormonale ; la mère pourra alors si elle le désire cesser de l’utiliser (il est plus facile de cesser de prendre une pilule que d’enlever un implant).
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Merci @Myriam
Mais tu ne dors donc jamais ? <3

Bon les risques sont donc les mêmes que pour optimizette et je vais donc certainement avoir moins de lait. vu que noeunoeuf a bientôt 28 mois j'avoue c'est pas trop grave.
Je vais donc pouvoir me mettre une boîte dans ma valise au cas où mes douleurs reprennent.
Merci !
 
Haut