• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 sucre dans le sang après tété

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Je n'ai pas à proprement parler de documents sur le taux de sucre dans le sang après l'allaitement, les seuls documents dont je dispose sont ceux à propos de l'allaitement d'un enfant diabétique, ce qui n'est pas ton cas si j'ai bien compris.
En revanche, je sais que le lactose du lait maternel ne peut être considéré comme un sucre de type raffiné (celui qui est généralement déconseillé car provoquant un pic d'insuline). Le lait maternel aide à réguler la glycémie des nouveaux nés avec sa composition parfaitement adaptée à ses besoins.
Certaines mères constatent en effet que leur bambin mange moins après une bonne tétée, pour d'autres, cela ne change rien, et pour d'autres encore, l'enfant est plus enclin à manger des aliments de table si il a d'abord eu sa tétée.
Il est impossible de généraliser à ce sujet.
Cependant, le lait maternel est un aliment très complet qui permet au bébé de prendre environ 1kg par mois les premiers mois. Donc, dans le cas un bambin qui a des difficultés à prendre du poids, encourager les tétées est une façon de s'assurer que l'enfant aura au moins cet apport calorique.
Tous les enfants se sèvrent un jour et tous finissent par consommer des aliments de table.

Bien entendu, dans les situations où la prise de poids est lente et ce même lorsque l'allaitement est bien mené, une évaluation médicale est nécéssaire car comme mentionné au dessus, d'autres choses peuvent causer un gain de poids lent.
 
As-tu essayé de lui donner les mêmes aliments que vous ? Peut être a-t-il une préférence pour les morceaux que pour les purées et compotes?

Oui effectivement, les purés, il n'apprécie pas vraiment. là il les boude. Pour les aliments qu'on mange, ça dépend. Ce soir, seule avec lui, je lui ai proposé quelque chose de nouveau qu'il n'a pas aimé, des flageolets qu'il n'aime pas en ce moment, des tomates qu'il ne veut plus manger ( avoir enfin accepté de les goûter lors d'un repas commun. Il a accepté d'en manger quelques jours ensuite, mais maintenant, il recrache ou ne mange plus depuis deux ou trois jours. Pas de chance, on en en mange souvent). il a mangé quelques petits morceaux de pizza, presque une gourde de compte, des morceaux de pommes. Je précise qu'il avait mangé une gourde de compote à 5 heures. Il a avait réclamé à tété ce que j'ai refusé (trop près du repas) Donc le repas a été très très léger niveau calories.
heureusement tété pour s'endormir.

C'est pas toujours comme ça. Quand il aime, il mange un peu plus, c'est à dire de plat principal.
 
Bonjour, merci à toutes pour vos réponses, qui me donne quelques pistes.

Merci @mamanbonheur. Cette piste de l'oralité n'a pas été creusée. Ca pourrait être bien de s'y pencher pourquoi pas. Voici pourquoi.
Lorsqu'il était très jeune, peut être 5 semaines, il avait vu un ostéopathe qui m'a dit qu'elle lui a trouvé un traumatisme oral (du au passage d'une sonde). Elle avait manipulé et j'ai pensé que c'était réglé. Son discours et ses gestes m'avait paru vraiment ésotérique, donc je me demandais si c'était fondé ou pas.
Il y a déjà longtemps ma conseillère en allaitement avait évoqué cette piste, mais ne savait pas alors s'il était assez âgé pour un bilan (par un orthophoniste, si je me souviens?). Elle devait me donner un contact, mais ne l'a jamais fait, et ne répond plus à mes messages actuellement.


J'ignorais que les ergothérapeutes pouvait le faire aussi, je vais essayer de me renseigner.

Pour les pistes médicales, non je ne pense pas qu'il soit dans le spectre autistique, je ne vois absolument rien dans son comportement qui l'indique et aucun professionnel ne l'a évoqué.
Il a bien des "anomalies" (physiques, pas intellectuelles, ni de comportement) mais rien qui n'a un lien avec l'alimentation.
Il n'a pas d'allergie diagnostiqué, ni de carences (les tests ont plus d'un an, soit).
Si de nombreuses pistes ont été creusées, sans qu'aucune cause médicale n'apparaisse. Encore quelques tests peuvent être réalisés, mais ils sont de plus en plus invasifs...
L'anorexie infantile est un diagnostique d'exclusion qui est posé lorsque aucune cause médicale n'est trouvée. Donc ce n'est pas encore sûr sûr, mais on s'y approche dangereusement...

A part cela, il est bien portant. Il dort bien, est tonique, bouge beaucoup, aime les histoires, les comptines. Mais ne parle pas encore...(ce qui peut commencer à devenir un tout petit peu inquiétant, peut être).

(Non, mon aînée n'a pas de problème actuel de poids ou de croissance. Je pense que @badmon se souvient d'un vieux post où j'évoquais quand elle avait un an son poids jugé trop faible par son pédiatre (ce qu'une courbe OMS avait finalement montré sous un autre jour), ma difficulté à lui donner de la viande et ses problèmes de carence en fer et Vit B12. Puis grossesse aidant, elle a mangé plus de solides, a eu une cure de fer. Aujourd'hui elle est pas difficile au niveau alimentation, à part qu'elle ne mange plus beaucoup de viande.)
 
Dernière édition:

mali&soso

Fontaine de lait
Oui effectivement, les purés, il n'apprécie pas vraiment. là il les boude. Pour les aliments qu'on mange, ça dépend. Ce soir, seule avec lui, je lui ai proposé quelque chose de nouveau qu'il n'a pas aimé, des flageolets qu'il n'aime pas en ce moment, des tomates qu'il ne veut plus manger ( avoir enfin accepté de les goûter lors d'un repas commun. Il a accepté d'en manger quelques jours ensuite, mais maintenant, il recrache ou ne mange plus depuis deux ou trois jours. Pas de chance, on en en mange souvent). il a mangé quelques petits morceaux de pizza, presque une gourde de compte, des morceaux de pommes. Je précise qu'il avait mangé une gourde de compote à 5 heures. Il a avait réclamé à tété ce que j'ai refusé (trop près du repas) Donc le repas a été très très léger niveau calories.
heureusement tété pour s'endormir.

C'est pas toujours comme ça. Quand il aime, il mange un peu plus, c'est à dire de plat principal.
Ma dernière est un bebe potelé et très en forme donc je ne me prend pas la tete avec l'alimentation mais elle mange rien de bon pour sa santé Elle ne veut rien juste des pâtes des frites du chocolat des chips et de la purée de légumes 1 jour dur deux ... courage!!!!
 
Merci @tatiana,

Bon, donc tétés qui ou pas tété avant les repas... ça dépend des enfants, il faut observer le sien...

Cependant, le lait maternel est un aliment très complet qui permet au bébé de prendre environ 1kg par mois les premiers mois. Donc, dans le cas un bambin qui a des difficultés à prendre du poids, encourager les tétées est une façon de s'assurer que l'enfant aura au moins cet apport calorique.

C'était ce que je me disais. Comme il mange peu malgré tous nos efforts, au moins il a mon lait. Et s'il a continué à grossir (faiblement) jusqu'à présent, c'est grâce au lait, j'en suis convaincue, pas aux solides. Juste avant le confinement (donc vers 15 mois) la conseillère en lactation évaluait le pourcentage de lait maternel dans son alimentation à environ 80%.

D'où mon inquitétude. Comme je réduis les occasions de tétés (en refusant), quitte à les remplacer par de la compote. Il a eu peut etre un léger mieux... mais surtout en aliment peu caloriques, compotes, fruits, crudités, trucs sucrés etc. ça n'a eu aucune incidence sur sa consommation de viande, et je pense que très peu sur les féculents... Vas t il pouvoir continuer à prendre du poids? On verra bien.
 
C'est un peu les mêmes aliments que veut mon enfant @mali&soso!

@bzoui, coincidence ou pas, le mien aime aussi le concombre et en mange beaucoup!

C'était des fois donc où l'attention n'était pas uniquement portée vers lui et la quantité qu'il allait manger. Je pense que ça peut être une piste.
oui, c'est vrai.

à la fin du repas, comme je suis insistante, quand il a fini et part jouer, je lui propose ses restes ou du dessert. Donc il revient quand je l'appelle mange une bouché, repart. Généralement quelques bouchés de plus. Aujourd'hui a demandé à manger du poulet après sa compote et sa sortie de table, sur mes genoux. D'habitude il refuse le poulet, et aujourd'hui il m'avait rendu un à un tous les petits morceaux mis dans son assiette après en avoir recraché certains! Ensuite, il a réclamé du gâteau!

Pour participer à la préparation du repas, une puéricultrice nous en avait parlé. Pour l'instant j'y arrive pas vraiment. Il est volontaire, aime transvaser les aliments, mais trop jeune. il jette par terre trop, y compris une bouteille d'huile une fois, il faut surveiller tout, surtout les couteaux qu'il jetterais bien, et aussi qu'il ne tombe pas. C'est trop long pour lui, je m'énerve vite, surtout si j'ai les deux, et il n'a jamais accepté de mangé une fois quelque chose qu'il avait aidé à préparer.
Il aide par contre bien à mettre la table.

pour le repas en libre service, le frein c'est ensuite les mains sales sur la tapisserie.

Mais je suis d'accord qu'il faut innover.
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Merci @mamanbonheur. Cette piste de l'oralité n'a pas été creusée. Ca pourrait être bien de s'y pencher pourquoi pas
Hoptoys explique très bien ☺


Non je ne crois pas à des troubles autistiques (j'en vois pas encore partout) et je pensais au contraire que votre fille (et c'est apparemment le cas) n'avait pas Rencontré de difficultés.

Pour les spécialistes de l'oralité ils sont rares. N'hésitez pas trop à contacter l'ergo.
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
@bzoui, coincidence ou pas, le mien aime aussi le concombre et en mange beaucoup!
Concombres à la crème? ça ajouterai des calories

Ce que tu décris lors du repas (bambin qui chipote, trie, mange un peu puis veut sortir de table et revient) est décrit par de très nombreuses mères. Et dans son livre, "mon enfant ne mange pas", Carlos Gonzalez dit bien que les aliments que les parents considèrent comme sains et nourissants (fruits, légumes, purées, compotes sont en réalité peu adaptés aux besoins nutritionnels d'un bambin en pleine croissance).
Sans tomber dans la "malbouffe", proposer quelques aliments caloriques et à priori "peu orthodoxes" peut aider le bambin à avoir un apport calorique adapté à ses activités.
J'ai une coanimatrice qui dit souvent en réunion : "les frites, ce n'est jamais que des pommes de terre et de l'huile! Deux aliments adaptés pour les enfants" elle dit aussi "une pizza maison, c'est du pain, de l'huile d'olive, de la sauce tomate, du jambon et du fromage, si on proposait ces aliments séparés à un bambin, personne ne trouverait ça "mal"!"
On peut faire des frites maison de tout un tas d'aliments!
 

MamaLama

Période de pointe
Ici P'tit lama a 24 mois ! 10 kg ! (enfin presque...) Il tête encore pas mal y compris la nuit.
Les repas ressemblent un peu à ce que tu décris !
Très cahotiques ! On ne sait jamais s'il va manger ou pas. Des fois si je lui refuse une tétée juste avant le repas, il se braque et ne mange rien. Des fois j'arrive à faire diversion jusqu'à ce que le repas soit prêt.
Il adore aussi tout ce qui est sucré ! Mange peu de viande (à part le jambon, la saucisse...), peu de légumes.
Adore les mirabelles (parce qu'il sait enlever le noyau tout seul), les tomates et le melon ! On a même du le limiter car il a fini avec la diarrhée...

Je ne me suis jamais posé la question de l'influence du taux de sucre dans le sang sur l'appétit. Je pense qu'il y a tellement d'autres facteurs qui jouent que je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment déterminant.

Après la lecture de "Mon enfant ne mange pas" on a décidé de lâcher prise sur les repas, même si ce n'est pas toujours facile... Ma patience est mise à rude épreuve quand il tartine sa purée sur la table, veut manger son riz avec son couteau (grain par grain), jette ce qu'il ne veut plus par terre, ou se met à hurler parce qu'il a les mains sales et qu'il faut les essuyer dans la seconde !

Il est très très dynamique, dort bien, est très peu malade, mais c'est vrai qu'une fois encore j'appréhende la visite chez la pédiatre car il continue de baisser par rapport à la courbe de poids...
La lecture de ce sujet me fait aussi me poser des questions. Y a-t-il un souci que nous aurions négligé ? Pourquoi faut-il qu'il suive cette satanée courbe de poids si le développement psychomoteur et la santé au top ?!

En tout cas je compâtis tout à fait avec toi ! Ce n'est pas facile non plus chez nous avec ma mère qui me pousse au sevrage pour qu'il mange plus !
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Que se passe t il quand il est gardé ? Va t il à la crèche par ex ? Mange t il mieux sans ses parents ? Jusquà récemment ma fille mangeait très peu avec nous et était très difficile. A l'extérieur en revanche, les gens me disaient qu'elle mangeait bien. Depuis ses 2 ans et demi, ça a un peu changé, elle a toujours un petit appétit mais mange mieux avec nous
 
Il n'est pas gardé.

Mais il arrive que certains enfants mange mieux à l'extérieur sans leur parents car il sont pris dans la dynamique, et qu'il n'y a pas tout l'affect qui se trouve dans la relation parents-enfants.
 
Bonjour,

Je suis bien désolée pour vous!

Ma patience est mise à rude épreuve quand il tartine sa purée sur la table, veut manger son riz avec son couteau (grain par grain), jette ce qu'il ne veut plus par terre, ou se met à hurler parce qu'il a les mains sales et qu'il faut les essuyer dans la seconde !
Comment réagissez vous dans ces cas là? Particulièrement quand il jette par terre ou étale à sa purée?

Grand débat chez nous. On avait dit qu'on testerais tous les deux de ne plus le laisser faire, mais finalement je ne le fais pas...

Il est très très dynamique, dort bien, est très peu malade, mais c'est vrai qu'une fois encore j'appréhende la visite chez la pédiatre car il continue de baisser par rapport à la courbe de poids...
A peu près pareil, il va bien aussi. En géréral les enfants avec faible prise de poids sont très dynamiques et n'ont pas d'autres problèmes.

La lecture de ce sujet me fait aussi me poser des questions. Y a-t-il un souci que nous aurions négligé ? Pourquoi faut-il qu'il suive cette satanée courbe de poids si le développement psychomoteur et la santé au top ?!
les questions aussi...
Pour la courbe, je doute aussi que ce soit si important, souvent.
Bon un des éléments, est que s'il casse sa courbe, déjà c'est très dur de revenir en arrière (quelle que soit la pression médicale qu'on met sur nous) et qu'il y a des chances que la taille et la musculature et les os adulte soient impactés, surtout s'il s'agit d'un garçon qui a de plus fort besoin caloriques... En gros, il serait plus petit et plus maigre qu'il ne l'aurait pu être...
ça paraît un peu superficiel pour malmener toute une famille, mais c'est vrai que ce n'est pas tellement un cadeau pour un homme d’être plus petit que la moyenne des autres...

Quand à l'argument "il ne va pas bien", ben j'aimerais qu'on me donne des éléments plus concrets que cela. En quoi?
 
Pour les spécialistes de l'oralité ils sont rares. N'hésitez pas trop à contacter l'ergo.

le contact de mamanbonheur à Dijon?

C'est vraiment trop loin pour nous, donc j'espère qu'elle n'est pas ennuyée par les demandes de références à d'autres professionnels!

J'ai juste survolé l'article pour l'instant. je constate juste qu'il y a plein de symptomes qu'il n'a pas (ouf?). J'étudierais cela plus en détail demain. Merci.
 

mamanbonheur

Fontaine de lait
Vous pouvez l’appeler les yeux fermés elle sera ravie de vous orienter! J’ai une amie sur Paris qui l’a contacté pour avoir Des coordonnées et elles ont très bien échangé par téléphone. mon amie a trouvée une professionnelle dans son secteur par la suite!!
 

Vio59

Hyperlactation
@anicetlaviolette je suis désolée de voir que l'alimentation de ton fils est toujours aussi difficile.
J'ai vécu ça avec ma fille, mais chez elle y avait aussi un énorme manque d'énergie, et vers 19 mois une maigreur à faire peur.

Globalement, elle mangeait mieux dehors. Dès qu'on allait au parc, j'embarquais de la nourriture bien calorique et je lui en donnais quelques cuillères quand elle jouait au bac à sable...

Vous parlez beaucoup de viande. Ici, elle a été vegan pendant assez longtemps, puis a accepté les jaunes d'oeuf, puis les blancs d'oeuf, puis un peu de viande. Elle refuse encore les produits laitiers à 6 ans. Dès qu'elle prenait une bouchée qu'elle n'aimait pas, elle arrêtait de se nourrir. On avait donc privilégié les aliments végétaux pleins de protéines (sarrasin, quinoa, lentilles, association céréale légumineuse...), le tout arrosé d'huile. Ou des purérs de cacahuètes, noix de cajou...

On s'est aussi rendu compte qu'elle buvait très peu d'eau. Quand on a introduit le jus d'avoine, elle s'est mise à boire beaucoup plus et à manger plus aussi.

Maintenant, à 6 ans, elle mange très bien, déborde d'énergie... on ne peut plus imaginer le calvaire par lequel on est passés. Elle reste juste sélective sur les aliments: aime que tous les aliments soient séparés, pas de produit laitier... mais si elle n'aime pas, elle se prépare semoule huile d'olive ou pain cacahuète, et ça nous va très bien comme ça !
 

MamaLama

Période de pointe
Comment réagissez vous dans ces cas là? Particulièrement quand il jette par terre ou étale à sa purée?
Grand débat chez nous. On avait dit qu'on testerais tous les deux de ne plus le laisser faire, mais finalement je ne le fais pas...

Quand il était plus petit, on laissait un peu faire en se disant qu'il fallait qu'il découvre sensoriellement les aliments quitte à en mettre partout. Maintenant, je pense qu'il a compris que la purée ça colle, que l'eau ça coule et que le riz ça s'éparpille... Si on est très patient, on l'encourage à tartiner plutôt sur un morceau de pain, à repousser son assiette quand il n'a plus faim plutôt que d'en vider le contenu, à couper ses fruits dans l'assiette plutôt que directement sur la table... Mais j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à garder mon calme et parfois je lui dis juste stop ou non plus ou moins fort avec plus ou moins de rappel de la consigne... Je lui demande s'il a fini et si c'est oui, je l'encourage à quitter la table et aller jouer à côté.

Bon un des éléments, est que s'il casse sa courbe, déjà c'est très dur de revenir en arrière (quelle que soit la pression médicale qu'on met sur nous) et qu'il y a des chances que la taille et la musculature et les os adulte soient impactés, surtout s'il s'agit d'un garçon qui a de plus fort besoin caloriques... En gros, il serait plus petit et plus maigre qu'il ne l'aurait pu être...
ça paraît un peu superficiel pour malmener toute une famille, mais c'est vrai que ce n'est pas tellement un cadeau pour un homme d’être plus petit que la moyenne des autres...

Avec une maman d'1m58 et un papa d'1m70, on espérait pas en faire un basketteur ! J'espère juste qu'on ne sera pas obligés de passer par l'étape hormones de croissance de synthèse... C'est quand même un pu stressant tout ça !
 
Avec une maman d'1m58 et un papa d'1m70, on espérait pas en faire un basketteur ! J'espère juste qu'on ne sera pas obligés de passer par l'étape hormones de croissance de synthèse... C'est quand même un pu stressant tout ça !

pourquoi donc ça le serait?

ce n'est absolument pas une médication banale ni donnée souvent.

Ce n'est certainement pas prescrit (ou ça m'étonnerait fort et on ne m'en a jamais parlé) pour une cassure de courbe dù à un manque d'apport alimentaire

Et dans tous les cas, rien ne se fait sans le consentement des parents...Et/ou du patient.
 
Bonjour,

Juste quelques nouvelles après quelques mois.

Enfant toujours allaité, mais les tétés n'interfèrent plus avec les solides (plusieurs fois la nuit et le matin avant le lever , avant sieste, soir).
Il mange beaucoup plus de solides... quoique ça stagne un peu en ce moment et il commence à bouder les féculents, nomment les pâtes (très embêtant), mais il se gave de beurre pris tel quel et de produits laitiers genre suisse sucré et aromatisé. La viande, il n'en veut pas et de toute façon n'arrive à l'avaler, il mastique et il recrache. Il aime la soupe que j'essaie de faire épaisse et j’enrichis en crème fraiche.

la diet était enthousiaste...

On pensait que son poids allait décoller. Et bien non, ça reste comme avant.

Donc au mieux il a remplacé l'apport calorique des tétés par des solides, mais sans augmenter les apports totaux.

Bref, on en revient au point de départ, mais entre temps ce que j'ai lu dans ce fil m'a donné de nouvelles perspectives, et je compte maintenant explorer la piste des troubles de l'oralité, car il y a plusieurs indices qui pourraient conduire en ce sens. J'ai demandé une prescription orthophonique que j'ai obtenue. Le médecin ne semblait pas vraiment savoir de quoi il s'agit. Rester à trouver un orthophoniste disponible bientôt (pas gagné) et surtout spécialiste des troubles de l'oralité, car certains orthophonistes/psychologue m'ont dit que s'il n'est pas spécialiste cela ne servirait à rien.

Il y a un professionnel qui pourrait peut etre nous recevoir à la fin de l'année pour un bilan, mais il n'a pas répondu à ma question quand à sa spécialisation. Donc je ne sais pas trop...
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour,

Juste quelques nouvelles après quelques mois.

Enfant toujours allaité, mais les tétés n'interfèrent plus avec les solides (plusieurs fois la nuit et le matin avant le lever , avant sieste, soir).
Il mange beaucoup plus de solides... quoique ça stagne un peu en ce moment et il commence à bouder les féculents, nomment les pâtes (très embêtant), mais il se gave de beurre pris tel quel et de produits laitiers genre suisse sucré et aromatisé. La viande, il n'en veut pas et de toute façon n'arrive à l'avaler, il mastique et il recrache. Il aime la soupe que j'essaie de faire épaisse et j’enrichis en crème fraiche.

la diet était enthousiaste...

On pensait que son poids allait décoller. Et bien non, ça reste comme avant.

Donc au mieux il a remplacé l'apport calorique des tétés par des solides, mais sans augmenter les apports totaux.

Bref, on en revient au point de départ, mais entre temps ce que j'ai lu dans ce fil m'a donné de nouvelles perspectives, et je compte maintenant explorer la piste des troubles de l'oralité, car il y a plusieurs indices qui pourraient conduire en ce sens. J'ai demandé une prescription orthophonique que j'ai obtenue. Le médecin ne semblait pas vraiment savoir de quoi il s'agit. Rester à trouver un orthophoniste disponible bientôt (pas gagné) et surtout spécialiste des troubles de l'oralité, car certains orthophonistes/psychologue m'ont dit que s'il n'est pas spécialiste cela ne servirait à rien.

Il y a un professionnel qui pourrait peut etre nous recevoir à la fin de l'année pour un bilan, mais il n'a pas répondu à ma question quand à sa spécialisation. Donc je ne sais pas trop...
j'espère que tu trouveras un spécialiste car si je me souviens bien, depuis tout bébé, ton petit présente des signes. 🥰
 
j'espère que tu trouveras un spécialiste car si je me souviens bien, depuis tout bébé, ton petit présente des signes. 🥰
Merci Emilie.

Comme signe, il a aussi qu'il ne parle pas encore. Enfin si, comme mon mari l'a fait répéter, il dit à présent "papa" "maman", "dodo" "caca", mais c'est tout. à deux ans.
En revanche, il comprends très bien ce qu'on dit et adore qu'on lui lise et relise des histoires. Pas de souci sur la motricité en revanche ni de déficience dans sa capacité à communiquer et à interagir.

Il aura deux ans très bientôt.
 
Haut