• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Quelle relation?

Bonjour à toutes,
Je me permets de vous contacter pour vous demander de l'aide en lien avec l'allaitement de ma fille qui vient d'avoir 2 ans.
Même si notre relation d'allaitement est plus que merveilleuse, il est aussi vrai que les réveils nocturnes ne diminuent pas depuis maintenant 2 ans (3 à 6 fois par nuits).
C'est une enfant joyeuse et confiante, qui n'a aucun problème à la crèche où elle dort et joue bien avec les autres enfants.
J'ai consulté un psychologue qui a relié (peut-être par une forme de suggestion, mais peu importe, cela a eu l'effet d'un nuage noir sur moi) que le cododo, l'allaitement long et les réveils nocturnes seraient liés à une forme d'ambivalence et une hypervigilance traumatique chez moi. Des choses en moi forcément néfastes, car entravant l'autonomie et le sommeil de mon enfant.
Bon, en lisant le forum, je vois que d'autres enfants allaités ne dorment pas (désolée de l'écrire comme ça, je ne me réjouis pas des difficultés des autres, juste cela me déculpabilise un peu :)
Je me dis qu'en effet, je peux faire preuve d'ambivalence en donnant le sein et en n'ayant pas envie de le redonner parfois en pleine nuit, ce qui a pour effet de déstabiliser ma fille qui pleure ce refus imprévu, non-verbalisé.
Et pour l'hypervigilance, c'est sûr que désormais, lorsqu'elle dort, à force d'avoir adapté mon sommeil au sien, il m'est difficile de dormir ailleurs qu'à ses côtés, car je reste en attente du réveil qui suivra tôt ou tard. Et en plus (voire pire), j'aime bien dormir avec elle, sa respiration me berce.
Donc en tout honnêteté, je me sens dépassée, certes un peu ambivalente, et même à côté de la plaque à certains égards...
Mais je sens que toutes ces pensées négatives ne m'aident pas à faire le lien vers une autre relation possible avec mon enfant.
Je souhaiterai éventuellement consulter ailleurs pour avoir un peu plus de clarté sur le sujet.
Merci beaucoup d'avance, si vous pouviez me conseiller quelqu'un pour m'aider vers un sevrage nocturne progressif ou bien le passage vers une autre relation sans l'allaitement
 
Dernière édition:
Bonne question. Je suis retournée voir le psy qui m'avait suivi avant la naissance de ma fille, car j’avais mis du temps à tomber enceinte et j'ai été contente d'être suivie à ce moment là de ma vie. Je suis allée le revoir, pour m'appuyer dans mon rôle de mère, car de nature, je doute beaucoup et j'ai peur de mal faire les choses. Et je me questionne, si vraiment c'est bien d’allaiter son enfant lorsque les 40 autres à la crèche ne le sont plus depuis longtemps. Et aussi, car je suis fatiguée, il faut le dire...
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Tu sais ils ne sont pas formés à l'allaitement les psy et il y a un super livre qui s'appelle l'allaitement long expliqué à mon psy.... Peut être le lire te ferait du bien ?

La fatigue on connaît toutes. Tu voudrais faire quoi toi ?
 

CFD

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je ne comprends pas où est le problème : tu es satisfaite de la situation actuelle ?
Peu importe comment ont l'air de faire les autres si la situation vous convient à vous.

Et puis pour revenir à l'allaitement, pour beaucoup de "spécialistes" c'est le problème à tout ou fourre-tout !
 
Merci, voilà je suis venue glaner ce type d'info: depuis ce matin j'ai acheté 3 livres: Sommeil paisible et sans pleurs. + On a volé mes tétés + Quand l’allaitement s’arrête…

Et j'ajoute volontiers l'allaitement long expliqué à mon psy.
Sinon, oui, je m'informe un peu, mais au fond, je n'ai jamais pensé allaiter mon enfant 24 mois, c'est juste que c'est aujourd'hui devenu un langage, comme par exemple la langue des signes pour certains bébés. Et il me paraît difficile, insurmontable, extrement fatiguant de la faire passer à autre chose.
Or, je ne sais pas, mais bon, il va falloir quand même l'a guidée en ce sens.
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Or, je ne sais pas, mais bon, il va falloir quand même l'a guidée en ce sens.
Alors quand j'en ai eu ma claque (18mois) noeunoeuf est passé dans sa chambre en cododo inversé
Quand jen ai eut marre des tt dendormissement on instauré une tt à côté du lit puis dodo
Quand j'en ai eut marre.....

Et vers 3.5 ans il s'est sevré.... Tout seul 😁

Non il n'y a aucun devoir de coacher son enfant. Si toi et ton mari vivez ça bien les choses vont suivre leur cours.

Repasse pour des conseils quand tu en auras marre 🤣
 
Je ne comprends pas où est le problème : tu es satisfaite de la situation actuelle ?
Peu importe comment ont l'air de faire les autres si la situation vous convient à vous.

Et puis pour revenir à l'allaitement, pour beaucoup de "spécialistes" c'est le problème à tout ou fourre-tout !

Disons que c'est difficile de se positionner. J'y trouve bien sûr mon compte, c’est une proximité absolument merveilleuse, c’est une relation unique. Perso, c’est quelque chose de très fort pour moi qui m'a surpris...

Sauf que, passer vers une autre relation lorsque l’on a connu une aussi complète me semble plus que difficile. Comment dire…

Je ne me voie pas allaiter ma fille jusqu’à 3 ans, mais je sens que je n’ai rien d’autre d’équivalent à lui offrir.

Donc on passera par une phase qui me terrifie d’avance ou je la priverai pour la priver et « point c’est tout ». Or, j’ai l’horreur de l’éducation type « point et c’est tout ».
 
Repasse pour des conseils quand tu en auras marre 🤣
:) aïe, aïe, aïe... mais justement, je sais que c'est bien ça le problème... je ne m'en crois pas capable. Franchément, parfois en pleine nuit j'en ai plus que marre. et le matin, rebelotte... j'ai juste envie de la retrouver pour la tétée.. C'est super compliqué 😭
 

CFD

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Comme @bad mom j'ai géré les choses quand j'en ai eu marre. Et puis je suis persuadée que nos petits le sentent quand ils doivent s'adapter. Mon petit de 4 mois a commencé à s'endormir seul 1 semaine avant de commencer nounou. Il l'a senti je crois et moi j'ai laissé faire 🤗
Pas d'anticipation, de réflexion ou autre c'est trop prise de tête pour moi😂
 

Nienna

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Salut.

Alors ma fille est plus jeune que la tienne mais récemment j'en ai eu marre de l'allaitement. Il fallait que quelque chose bouge, mais je voulais aussi être à l'écoute de mon bébé. J'ai d'abord pensé à la sevrer de jour à la faveur des journées chez la nounou. Mais finalement c'est de nuit que ça s'est avéré plus facile. Donc j'ai supprimé les tétées nocturnes "un point c'est tout" comme tu dis. Tout en continuant à allaiter plus sereinement le reste du temps. Tout est possible, il faut juste choisir votre voie, identifier ce qui est important pour vous et, si possible, pas en fonction du regard des autres. Qu'en pense le papa d'ailleurs ?
 
J'ai bien lu sur le forum et ailleurs que l'attitude à adopter est celle-ci.
La mère doit être décidée, car l’enfant le ressent et cela débloquera la situation.
C’est d’ailleurs une autre formulation de ce qu’un psy allaito-septique pourra dire autrement, mais cela revient au même. Une autre formulation de l’ambivalence maternelle.
Mais de nouveau, cela me fait une belle jambe, car je ne me sens pas capable, car ma nature n'est pas comme ça. Je n'ai jamais été dans une situation à trancher Yes ou No...
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Mais de nouveau, cela me fait une belle jambe, car je ne me sens pas capable, car ma nature n'est pas comme ça. Je n'ai jamais été dans une situation à trancher Yes ou No...
C'est à la mère de trancher quand elle le veut ! Pas en fonction des qu'en dira t on !
Tu peux aussi vivre les choses sereinement dans l'intimité de ton foyer et laisser le sevrage se faire. On a rarement vu un adolescent tt encore 🤭
 
Salut.

Alors ma fille est plus jeune que la tienne mais récemment j'en ai eu marre de l'allaitement. Il fallait que quelque chose bouge, mais je voulais aussi être à l'écoute de mon bébé. J'ai d'abord pensé à la sevrer de jour à la faveur des journées chez la nounou. Mais finalement c'est de nuit que ça s'est avéré plus facile. Donc j'ai supprimé les tétées nocturnes "un point c'est tout" comme tu dis. Tout en continuant à allaiter plus sereinement le reste du temps. Tout est possible, il faut juste choisir votre voie, identifier ce qui est important pour vous et, si possible, pas en fonction du regard des autres. Qu'en pense le papa d'ailleurs ?
Merci beaucoup... C'est assez formidable de lire que cela peut bouger d'un coup et de cette manière.
Le papa n'est ni contre, ni pour... Il aimerait que l'on passe à autre chose, également. Et il admet que sans la tétée les nuits sont impossibles. On a fait quelques essais, et ce fût un fiasco...
 
C'est à la mère de trancher quand elle le veut ! Pas en fonction des qu'en dira t on !
J'ai une très grande admiration pour celles qui peuvent affirmer n'agir que de la sorte. Par contre, c'est plus compliqué que cela pour moi. Au risque de paraître chiante, ce n'est pas seulement s'affranchir de l'avis des autres, c'est aussi être sure et certaine que l'on agit au profit de l'enfant...
 
On a rarement vu un adolescent tt encore
:) Oui ce que je crois aussi, cela va tout de même s'arrêter un jour. Je fais un peu l'avocat du diable, car j'ai besoin de comprendre des choses qui me tournent dans la tête pour avancer. L'animal en moi, c'est peut-être un péroquet névrosé, je suis loin de la lionne... :)
Je trouve par exemple que le sevrage naturel, c'est un peu lache, c'est porter la responsabilité de la rupture à l'enfant...
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Bonjour,

Mais s'il parle "d'hypervigilance traumatique", c'est qu'il y a eu un traumatisme ? Je veux dire est-ce que tu aurais une raison d'avoir eu peur pour ta fille par exemple ? Si oui ça peut effectivement créer des situations ambivalentes, si non je vois pas pourquoi il penserais ça ?
Le soucis avec les professionnels de santé c'est qu'ils ont forcément un biais qui fait que quand tu va les consulter ils vont avoir tendance à chercher un problème dans leur domaine... Et pour peu que tu sois influençable car en recherche de réponses ça peut créer des malentendus. Si ce que tu recherches c'est plus de l'apaisement, de la confiance en tes ressentis...etc peut-être aller plutôt vers des choses moins médicales, plus dans le bien être ? Et pour ton rôle de maman, plus vers des groupes de paroles, des associations... Etc ?

Ensuite maintenant qu'elle a deux ans as-tu essayé d'en parler avec ta fille ? Même si elle ne te répond pas forcément elle peut entendre et comprendre et ça peut aider. Tu peux aussi utiliser des livres, des Jeux pour parler du sommeil, des câlins... Etc.
Moi quand il réclame en dehors des 2 tetees vraiment quotidienne, j'ai pris l'habitude de lui dire que s'il a soif il peut boire de l'eau dans sa gourde, s'il a faim il peut demander a manger, s'il veut un câlin il peut me demander, s'il a mal quelque part il doit me le dire. Des fois il choisit ce qu'il a besoin, des fois il insiste et des fois j'accepte complètement, des fois je raccourcis, des fois je refuse... A 2 ans l'allaitement c'est l'art de la négociation 😅

Ensuite pour la nuit, certaines maman préfèrent stopper certaines tetees net, d'autres vont raccourcir les tetees et introduire du cododo inversé... Etc il y a autant de façon de faire que de famille !
 
Haut