• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

 Mastite encapsulée

Fabienne2

Colostrum
Bonjour,
J'ai eu cet hiver une mastite et après une boule dure est apparue sur le sein. Au début petite et indolore, mais elle a grossi de plus en plus et fait mtn mal. J'ai fait echographie, IRM et biopsie, et la conclusion des médecins est que la mastite s'est encapsulée et que mon corps n'arrive plus à s'en débarrasser, et il y a une grosse inflammation.

J'allaite encore et aimerais bien continuer, mais cette boule me gêne de plus en plus. Les médecins n'ont rien à me conseiller, sage femmes et consultantes en lactation non plus, j'ai essayé osteo, secret, drainage lymphatique et acupuncture, rien ne fait vraiment effet.

Quelqu'un a-t-il déjà eu ça ou une idée quoi faire? Je désespère gentiment...

Merci,

Fabienne
 

Arielle

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @Fabienne2,

Alors d'abord pour l'inflammation es-tu traitée?

J'ai eu de nombreuses mastites sévères, j'en suis à chaque fois sortie, mais dans l'extrême douleur c'est vrai;

Je ne comprend pas ce que signifie "mastite encapsulee": si cette boule ne disparaît pas malgré tout ce que tu as mis en'place je trouve ça surréaliste qu'aucun doc ne sache de quoi il s'agit !

J'ai eu et j'ai encore souvent une boule au bout du téton, copié conforme d'une ampoule classique: ma doc (qui est aussi consultante en lactation) m'a expliqué que j'avais un canal "plein" de lait "caille", que les bébées vident à chaque tétée mais qui se remplit en permanence de ce lait "épais" et cela forme cette masse au bout, que je ne perce surtout pas.

Mais moi ca n'est pas douloureux contrairement à toi semble-t-il?

Ou se situe cette boule sur ton sein?

Est-il possible que ce soit juste un ou des canal/aux bouchés? Dans ce cas as-tu essayé de faire un massage profond en triturant très fort ton sein, jusqu'à la "boule", si possible sous un jet d'eau chaude?

Lorsqu'un canal se bouche un chapelet de boules apparaît tout le long du canal, certaines vraiment grosses et dures, extrêmement douloureuses, puis si rien n'est fait elles grossissent, mais massages+tirage manuel dans un saladier d'eau chaude+tétée en louve en général ça arrive à faire sortir les bouchons et soulager, mais si tu n'as pas de gros placard rouge, de fièvre, qui sont signes de mastite, c'est bizarre tout ça

Peut-être que l'apparition de cette boule n'a pas de lien avec la mastite que tu as faite précédemment?

Ils ont exploré la piste de l'abcès?

Est ce que du pus sort de ton sein?

Je ne sais pas trop comment t'aider, à part te dire que la poursuite de l'allaitement est possible même en cas d'abcès bébé peut continuer à téter alors fonce, prend un antidouleur compatible si vraiment tu ne supportes pas la douleur et hop, tetées +++++, bébé au sein en permanence !;)

Courage tiens nous au courant :)
 

Fabienne2

Colostrum
Bonjour Arielle,

Merci pour ta réponse!

Alors je ne suis pas traitée "officiellement" vu que les médecins n'ont aucune idée... Le radiologue a dit qu'il n'avait jamais vu qqch comme ça et le gynécologue dit que c'est très atypique. Donc je mets de la néo décongestine et crème de silicium pour calmer l'inflammation.

La théorie du gynéco c'est que mon corps a surréagi à la mastite et a fait une barrière autour, mais que mtn il n'arrive plus à s'en débarrasser. Le fait de tirer dessus en allaitant maintiendrait l'inflammation... C'est possible car ça a empiré depuis que j'ai repris le travail et tire mon lait 3x par semaine. Mais vu qu'il n'est pas sûr il ne m'a pas dit clairement d'arrêter. Par contre je réfléchis à n'allaiter plus que matin et soir pour me passer du tire-lait.

La boule est à la base du sein en haut, donc loin du téton... J'ai essayé massages et co au début mais j'ai l'impression que plus j'y touche pire c'est.

Le gynéco m'a parlé d'abcès au début mais d'après la biopsie c'est pas ça. Et je n'ai pas de pus qui sort non plus.

Donc voilà je cherche qqn qui aurait déjà eu ça même si visiblement c'est super rare, et si je trouve une solution je la transmettrai largement autour de moi!!!

Fabienne
 

Arielle

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Ah oui ça me turlupine ton histoire, c'est fou qu'avec l'imagerie les médecins ne soient pas en capacité de te dire ce que tu as !!!?

Mais une mastite il me semble que ça touche tout un quartier entier du sein, donc je ne comprends pas comment ça pourrait "s'encapsuler" et provoquer juste une boule isolée, résiduelle, tout en haut du sein qui plus est?

C'est bizarre, et en plus l'argument comme quoi ton corps n'est plus capable de lutter contre l'inflammation c'est dingue, les inflamations ça se traite très bien ???

Le fait que quand tu tires ton lait tu entretiens l'inflamation ok je veux bien mais ça se traite! Moi pendand les épisodes de mastites mes deux bébées ont continué à téter, les deux, à la demande, donc non stop, et l'inflamation a disparu !???

Et vu où la boule se situe à priori Le tire lait n'y est pas au contact ?

Je suis bien embêtée et incapable de t'aider mais je te souhaite de trouver enfin un/e professionnel/le compétent/e pour au moins mettre un nom sur ce qu'il t'arrives, et au mieux le soigner :)
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Je ne suis pas médecin, mais une "boule" contenant un liquide qui peut être du lait peut faire penser à un galactocèle. (En PJ un cas clinique assez récent publié dans les Dossiers de l'allaitement n°131 - Février 2018, p.4-5)
Un galactocèle c'est un kyste rempli de lait qui peut se former suite à un canal lactifère bouché.
Que penses-tu de partager cette piste avec ton médecin ?
 

Pièces jointes

  • DA131 p5.pdf
    573.9 Ko · Affichages: 6
  • DA131 p4.pdf
    425.6 Ko · Affichages: 7

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Autre piste par rapport au tire-lait : l'extraction du lait peut ne pas être aussi efficace au tire-lait par rapport à un bébé… d'où des canaux bouchés ou un engorgement ?
 

Arielle

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Oui c'est vrai que quand j'ai des canaux bouchés il arrive souvent que j'ai de grosses boules presque jusque sous les aisselles, assez difficiles à drainer, mais bon elles ne restent quand même pas tout le temps, mais certaines mettent plusieurs jours à disparaître;

Ça vaudrait le coup de tenter un gros gros vidage drainage efficace en prennant 3/4 jours de congés avec tetees en louve h24 ! Plus massages et compagnie, pour voir si ça passe ?
 

Fabienne2

Colostrum
Bonjour à toutes,

Merci pour vos réponses et désolée pour la réponse tardive. Mais j'ai quelques éléments nouveaux. J'ai demandé une copie du rapport de biopsie, voici ce que ça dit:

"Parenchyme mammaire avec inflammation chronique en poussée aiguë (péricanalaire et périlobulaire), des canaux galactophoriques dilatés et des modifications de lactation au niveau des lobules.

Description microscopique: parenchyme mammaire avec signes de lactation, avec par endroits une fibrose/hyalinose péricanalaire et périlobulaire associée à du tissu de granulation, avec amas de lymphocytes, histiocytes et des polynucléaires péricanalaires et périlobulaires. Quelques canaux galactophoriques dilatés. Présence à côté du tissu de granulation de petits foyers de liponécrose. Pas de signe de malignité."

De plus, après avoir parlé avec la conseillère en lactation de l'hosto où j'ai accouché, j'ai pris des anti-inflammatoires pdt 4 jours, et c'est tombé sur 4 jours ou j'ai entièrement allaité. La bosse a bien diminué et je n'avais plus mal. Là j'ai dû partir 2 jours pour le travail et ai donc tiré pdt 48h. De nouveau énorme et douloureux... Je pense que c'est plus le mouvement du tire lait qui déforme qui embête que le fait de moins bien vider, car je vide manuellement dans l'évier tous les soirs...

Donc voilà je pense recontacter mon gynéco pour voir s'il faudrait continuer avec les antiinflammatoires sur une période plus longue, mais si vous avez une autre idée avec ces nouvelles infos je suis preneuse... Sinon je pensais aussi essayer de tirer que le sein droit au travail et vider manuellement le gauche...

Belle soirée à vous!

Fabienne
 

Elodie01

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
euh inconnu au bataillon.

La seule fois où j'ai fait une bonne mastite (glande douloureuse sous l'aisselle) anti-inflammatoire et position louve avaient suffi.
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
@Arielle, @Nerialka, @Tatian@, @Myriam, @Elodie01

Pas réalisé qu'il fallait vous taguer, plus d'infos dans le post ci-dessus! De plus un autre gynéco m'a entre temps dit qu'il pouvait s'agir d'une mastite granulomateuse idiopathique. Ça vous parle? Affaire à suivre...
Je me suis permis de transmettre le CR de la biopsie à des animatrices qui ont des bases de médecine… histoire de décoder/comprendre ce qui y est écrit.

Ce qui m'interpelle c'est que ça reprend avec l'utilisation du tire-lait. Quelques questions :
Quelle est la marque de ton TL ? certains modèles sont moins efficaces que d'autres
Quelle est la taille de tes téterelles ? en standard c'est souvent 24 mm
Est-ce que tu tires ton lait souvent ou de façon espacée ?
Est-ce que tu tires une durée fixée ou est-ce le débit du lait qui fait que tu arrêtes ?
 

Fabienne2

Colostrum
@Myriam merci pour la transmission! L'autre gynéco dit qu'il faudrait un traitement antibio et anti inflammatoires en allaitant, ou corticoïdes en arrêtant d'allaiter (ce que j'aimerais éviter justement...)

J'utilise un tire-lait Ardo avec des téterelles 31 car les 24 me blessaient le mammelon. Je tire 3x par semaine à midi (lu, ma et ve), et j'arrête quand plus rien ne sort...

Là ça fait qq jours qu'il n'a plus réclamé de lait la journée donc je pense que je vais arrêter et allaiter plus que matin et soir en espérant que ça aide!
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Voilà déjà une information concernant les mastites granuleuses :
Mastites granulomateuses idiopathiques :
présentation de cas
Idiopathic granulomatous lobular mastitis : report of 43 cases from Iran ; introducing a preliminary clinical practice guideline. Omranipour R et al. Breast Care 2013 ; 8 : 439-43.
La mastite granulomateuse idiopathique est une pathologie mammaire mal connue, se présentant souvent sous la forme d’une masse inflammatoire mal limitée, située le plus souvent dans le quadrant supéro-externe du sein ou dans la zone péri-aréolaire. Elle peut s’accompagner d’un phénomène de peau d’orange, d’une rétraction du mamelon, et/ou d’ulcérations cutanées, le tout étant très évocateur d’une tumeur maligne. La mammographie, l’échographie et même l’IRM ne permettent pas d’affirmer le diagnostic, qui ne pourra être fait que par biopsie et examen anatomo-pathologique.
Les auteurs présentent 43 cas de mastites granulomateuses idiopathiques suivis dans leur service de sénologie à Téhéran (Iran), qui dépend d’un centre d’oncologie. Les femmes ont été suivies en moyenne pendant 16 mois. Un examen clinique soigneux a été effectué, ainsi qu’un recueil des antécédents. Divers examens ont été pratiqués, mais dans tous les cas le diagnostic a été porté sur l’examen anatomo-pathologique après biopsie ou excision chirurgicale de la tumeur. Une tuberculose a été recherchée (un cas de mastite tuberculeuse constaté, non pris en compte dans cette étude), et des examens bactériologiques ont été pratiqués.
Les femmes avaient entre 24 et 49 ans, sauf une qui avait 55 ans. 92% n’étaient pas ménopausées, et les autres étaient en périménopause. La ménarche était survenue entre 12 et 16 ans. Toutes sauf une étaient mariées, elles avaient 0 à 5 enfants, et elles avaient allaité pendant 0 à 120 mois au total. Aucune n’avait d’antécédents familiaux de cancer du sein. La mastite était bilatérale dans 2 cas. Elle perdurait depuis en moyenne 2 mois, mais certaines femmes en souffraient depuis jusqu’à 4 ans. 78% avaient été traitées par antibiotiques de façon empirique. L’échographie était anormale dans 95% des cas, avec des lésions nodulaires et une densité hétérogène. L’examen anatomo-pathologique constatait des lésions granulomateuses ductolobulaires, avec présence de micro-abcès chez la moitié des femmes, et de zones de nécrose chez 1/3 des femmes. 45% des femmes présentaient une hyperleucocytose. Un traitement par corticoïdes per os a été débuté en première intention chez 22 femmes, et une ablation chirurgicale de la masse a été effectuée chez les autres femmes. Cela a permis la disparition des troubles chez 39 femmes. Toutefois, 5 femmes traitées par corticoïdes ont eu besoin d’une chirurgie, malgré les injections répétées de stéroïdes. La mastite a récidivé chez 9 femmes, avec formation d’une fistule nécessitant une chirurgie chez 3 femmes.
Les cas présentés dans cet article étaient similaires aux cas déjà rapportés dans la littérature. Ce type de mastite survient le plus souvent dans les années qui suivent un accouchement, ou chez des femmes qui utilisent des contraceptifs oraux. Le premier objectif est d’éliminer une tumeur maligne, en particulier un cancer inflammatoire, et l’examen ana-tomo-pathologique est le meilleur outil diagnostique. L’hyperleucocytose constatée chez certaines femmes soulève l’hypothèse d’un problème systémique, qu’il sera utile de rechercher. Aucune de ces femmes ne présentait de calcifications mammaires. La présence de micro-abcès était plus fréquente chez les femmes qui avaient allaité pendant une courte période, et un allaitement court pourrait être un fac-teur de risque. Une stase lactée, avec extravasation interstitielle du lait, pourrait favoriser la survenue locale d’un phénomène auto-immun.
Il n’existe pas de consensus concernant le traitement de ces mastites. Les stéroïdes sont le plus souvent efficaces (3 à 6 mois sont habituellement nécessaires), mais les récidives sont relativement fréquentes, et l’ablation chirurgicale pourra être inévitable, avec parfois mastectomie dans les cas les plus sévères et rebelles. Le service des auteurs ne prescrit pas de méthotrexate ou d’azathioprime, même si des études ont fait état de leur efficacité. Certains spécialistes estiment qu’il est préférable d’éviter les implants lorsqu’une chirurgie de reconstruction mammaire est effectuée.
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
En cas de mastite, engorgement, canal bouché, le traitement de base consiste à
- se reposer
- extraire le lait TRES souvent et de façon efficace (ou faire téter bébé TRES souvent)

- appliquer du froid entre les expressions ou les tétées
- on peut appliquer du chaud juste avant (pour ramollir d'éventuel dépôt de lait un peu séché)
- éventuellement prendre un anti-douleur

Donc tant que ce n'est pas fini, ralentir le rythme des expressions risque d'aggraver le problème

Après quand ce sera fini, très progressivement ralentir le rythme afin de converger vers la lactation qui convient à ton allaitement.
 

Fabienne2

Colostrum
@Arielle, @Nerialka, @Tatian@, @Myriam, @Elodie01

Bonjour à toutes, je me permets de rouvrir cette discussion car je galère toujours avec mon même problème. Je vous fais la version courte, mais après avoir vu 5 gynécos on m'a diagnostiqué un galactocèle atypique. Atypique car si j'ai bien compris c'est sensé être une boule un peu comme un kyste, mais moi ça forme des extensions qui redisparaissent et ressortent ailleurs... J'ai arrêté d'allaiter début septembre mais pas tellement d'amélioration. 2 mois après j'ai mangé du fenouil et ça a presque doublé de volume, puis avec menthe/sauge ça s'est calmé. Maintenant le gynéco veut m'opérer pour enlever ça. Mais son seul argument est l'esthétique donc je ne vois pas trop l'intérêt, une cicatrice c'est moche aussi...

Bref, ma question à moi à laquelle il n'a pas de réponse est: pour allaiter un 2ème enfant est-ce mieux de laisser ou d'enlever? Quelqu'un a-t-il déjà vu qqch comme ça?

Merci d'avance et bonne soirée!
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonsoir @Fabienne2 , navrée de lire que ta situation ne s'arrange pas.
Si je comprends bien, cette boule dure est surtout gênante car inesthétique. As tu mal? As tu de la fièvre?
Galactocèle signifie que du lait s'est accumulé, en gros, c'est une boule de lait "caillé".

Nous avions notre séminaire LLL il y a 15 jours et j'ai assisté à une conférence sur les abcès du sein. L'intervenante disait que souvent une "coque" dure se formait autour de l'abcès ce qui isolait naturellement la partie malade du sein de la partie saine. D'après elle, cette coque dure peut persister très longtemps après la résolution du problème, un an environ. Elle a elle même utilisé cette image de "lait caillé" de "vieux fromage" pour décrire ce qui s'écoulait du sein lorsque l'abcès sortait à la peau. Elle a insisté sur le fait que le sein avait la capacité de "s'auto-guérir" et que dans son service ils n'opéraient plus les abcès mais procédaient à des ponctions répétées pour "vider" le "vieux lait" et permettre ainsi au sein de se "nettoyer" de l'intérieur car du lait rinçait ensuite la cavité et permettait la cicatrisation. https://www.lllfrance.org/vous-info...-du-sein-lactant-et-si-on-ne-les-operait-plus

Alors, dans ton cas, les médecins n'ont pas diagnostiqué d'un abcès, mais la coque et la description que tu fais de ta situation me fait vraiment penser à ce que disait cette conférencière.

D'où es tu?
 

Fabienne2

Colostrum
Merci @Tatian@ pour ta réponse! En effet ce que tu décris ressemble beaucoup à ce que j'ai, et aussi ce que m'ont décrit les médecins... Ce n'est pas super douloureux mais quand je porte mon petit et que ça appuie dessus ça fait un peu mal quand même. J'ai refait une IRM la semaine dernière et visiblement ça a grossi, ça fait mtn 5x3 cm... Toujours pas de signes d'appel que ça pourrait être une tumeur et effectivement mon gynéco avait déjà ponctionné une fois, mais ça s'était rerempli, et l'analyse bactériologique n'avait pas montré d'infection. Il dit que si c'était un abcès avec cette taille je serais déjà aux soins intensifs avec une septicémie. En gros là il me laisse le choix entre opérer tout de suite ou continuer à faire des irm et biopsies de contrôle très régulièrement... Pour finalement devoir probablement opérer quand même. Du coup d'un côté je me dis qu'autant en être débarassée une bonne fois pour toutes. Ça fait bientôt un an que je traîne ce problème et 3 mois après avoir arrêté d'allaiter aucun signe d'amélioration... Au moins j'ai bien fait de ne pas écouter les médecins et d'allaiter aussi longtemps que mon bébé l'a voulu!
Je suis de Suisse...
En tout cas merci pour ces informations, je vais en parler à mon médecin et voir ce qu'il en dit!
 
Haut