• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Les reflexions betes des gens

frédé

Période de pointe
Oui je te rejoins Vanou, il y a beaucoup de femmes qui ne sont pas bien dans leur corps (et l'entourage n'arrange parfois pas les choses...) et ça peut aussi beaucoup jouer. Comme tu le décris bien, le parcours qu'on va avoir et notamment la rencontre avec le papa de notre bébé compte énormément pour la suite. Moi j'avoue que j'ai la chance d'avoir un compagnon pro-allaitement et ça m'aide beaucoup, même si je savais au fond de moi que je voulais allaiter longtemps. C'était tellement évident et normal d'allaiter ! C'est pour ça que je suis toujours très curieuse de savoir pourquoi une femme fait le choix inverse. J'essaye de ne pas juger mais c'est dur à comprendre quand même. Vos messages éclairent ma lanterne ! MERCI !
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Sinon, vu l'état de connaissance des femmes sur leur propre corps toutes catégories de femmes confondues, et vu les taux d'allaitement dans les classes socio économiques défavorisées, il est probable que certaines femmes ne savent même pas qu'il est possible de nourrir avec ses seins son enfant ! Ce ne sera pas une majorité mais cela ne me surprendrait pas.
Oui, tu as raison !
Une anecdote qu'on m'a racontée : un enfant, voyant un poulain téter, a demandé à sa mère : "Maman, est-ce que les juments font du lait ?" Et sa maman lui a répondu : "Non, il n'y a que les vaches qui font du lait !"
Probablement cette maman ne sait donc pas qu'elle peut nourrir ses enfants avec ses seins !
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Une autre raison possible, peut-être plus anecdotique : certaines personnes considèrent que l'amour qu'elles portent à leurs enfants se mesure par la quantité d'argent qu'elles dépensent pour eux... Du coup, elles préfèrent acheter du LA plutôt que de leur donner leur lait gratuit ;)
 

lamiss

Hyperlactation
Dans les gens que j'ai rencontré et avec qui j'en ai parlé (pas beaucoup) : le sentiment de faire trop animal (vache a lait), et l'organisation/place du pere.

De mon cote l'allaitement n'etait pas naturel. J'ai pourtant plein d'image positive de tetees. Mon corps n'a pas ete respecte, et les contacts physiques sont compliques pour moi. Les premieres tetees ont ete du bonheur (hormones ?) et tres compliquees car j'avais le sentiment de subir, c'etait desagreable pour moi. Heureusement j'ai pu depassé ca et continuer.

Je presume aussi que l'image corporelle est importante. A 1ans et demi, ma niece s'entends dire de baisser son tee shirt, que ca ne se fait pas de montrer ses tetees. Je me dis que ca la suivra...
 

frédé

Période de pointe
Un des trucs les pires que j'ai entendu :

le papa dit à la maman qui avait renoncé à allaiter (car pas conseillée en amont par une personne compétente), devant plusieurs personnes :

"tu ne seras jamais une bonne laitière"...

Très encourageant, isn't it ?

Isabelle Filliozat parle dans un livre des "mots qui stoppent le lait". Je trouve que c'est un bel exemple...
 

Elody1391

Hyperlactation
Oui, tu as raison !
Une anecdote qu'on m'a racontée : un enfant, voyant un poulain téter, a demandé à sa mère : "Maman, est-ce que les juments font du lait ?" Et sa maman lui a répondu : "Non, il n'y a que les vaches qui font du lait !"
Probablement cette maman ne sait donc pas qu'elle peut nourrir ses enfants avec ses seins !
OMG !!!!!!
Et combien dans ces femmes là savent aussi que pour que ces fameuses vaches fassent du lait, il faut qu'elle fasse un veau d'abord ?
Je vis a la campagne avec une ferme pédagogique à coté, les trucs qu'on entends c'est incroyable.
Entre le lait qui coule tout seul des vaches comme par miracle (quand les enfants savent que ce sont les vaches d'ailleurs, parce que combien pensent que le lait c'est dans les briques Oo) et l'histoire des poules qui pondent des œufs qui donnent des poussins ou pas si il y a un papa (je schématise hein !)
 

milou82

Hyperlactation
Avec les visites de ferme, on en a entendu des choses: les enfants qui veulent bien gouter le lait, et quand ils voient d'où ça sort sont dégoutés... Les parents qui pensent qu'une chèvre, ça fait du lait à un age donné et pas besoin d'avoir un chevreau... Par contre, quand on leur explique que nous récupérons les chevreaux dès leur naissance pour éviter une maladie que les chèvres transmettent par leur colostrum (uniquement entre elles, pas d'inquiétude; c'est une espèce d'arthrose, qui se déclare plus ou moins tard au cours de leur vie, et qui ne se soigne pas) la plupart des gens trouvent ça inadmissible, et ne comprennent pas pourquoi on ne laisse pas le bébé avec sa mère...
 

frédé

Période de pointe
Avec les visites de ferme, on en a entendu des choses: les enfants qui veulent bien gouter le lait, et quand ils voient d'où ça sort sont dégoutés... Les parents qui pensent qu'une chèvre, ça fait du lait à un age donné et pas besoin d'avoir un chevreau... Par contre, quand on leur explique que nous récupérons les chevreaux dès leur naissance pour éviter une maladie que les chèvres transmettent par leur colostrum (uniquement entre elles, pas d'inquiétude; c'est une espèce d'arthrose, qui se déclare plus ou moins tard au cours de leur vie, et qui ne se soigne pas) la plupart des gens trouvent ça inadmissible, et ne comprennent pas pourquoi on ne laisse pas le bébé avec sa mère...
Je t'avoue que ça me fait très mal au coeur de voir comment mes voisins agriculteurs retirent le veau de la mère au bout d'1 jour. Et là il n'y a pas une histoire de maladie. C'est comme ça, pour que le veau ne tête pas trop de lait si j'ai bien compris...! Quand j'entends la vache appeler son petit, quand j'entends le veau appeler sa maman... et tout ça pendant des jours et des jours, ça me rend vraiment triste. Pourquoi les animaux n'auraient pas droit à ce contact si précieux, au moins pendant un petit temps de leur courte vie (les veaux mâles partant à l'engraissement et à l'abattoir très rapidement...) ? Est-ce que cela ne fait pas partie aussi du "bien - être animal" dont on nous rebat les oreilles régulièrement ? Je ne fais pas de sentimentalisme, je ne suis pas végétarienne mais je m'interroge sérieusement sur les conditions d'élevage aujourd'hui ! Les vaches sont la plupart du temps devenues des usines à lait et des "mamans express". Bien entendu il n'y a plus de taureaux dans cet élevage, insémination oblige...
Ce message n'est pas du tout dirigé contre toi, j'espère que tu le comprends. C'est un constat que je fais et qui m'attriste pour ces animaux.
 

oumiza

Hyperlactation
hihihi il est rigolo ce post :)

alors moi j'ai pas reussi a allaiter bb1 pour plusieurs raisons mais surtout a cause d'un manque d'information, et on m'a dit que c'est parce que j'avais des petits seins ?!?! mdrrr

et encore que laisser bébé pleurer développait ses mâchoires euuuuh?? mwé
 

Salomé

Voie lactée
Je rigole bien en vous lisant ( et parfois, ça me fait tout de même grincer des dents :( )
Pour les vaches, un copain éleveur me disait qu'il séparait les veaux de leur mère parce que le lait des vaches ( poussées pour être des vaches à lait ) était trop gras et que les veaux seraient malades. Il préférait payer du lait industriel pour les veaux plutôt que le vétérinaire.
Surprise, je lui demande :"mais, le lait des vaches dont tu parles, il est pour qui ?"
Et serein, il me répond : "ben, pour nous ! les hommes" :(
Misère... ce lait plus bon pour les veaux parce que trop gras, il est destiné aux hommes :( misère de misère :(
 

frédé

Période de pointe
Je rigole bien en vous lisant ( et parfois, ça me fait tout de même grincer des dents :( )
Pour les vaches, un copain éleveur me disait qu'il séparait les veaux de leur mère parce que le lait des vaches ( poussées pour être des vaches à lait ) était trop gras et que les veaux seraient malades. Il préférait payer du lait industriel pour les veaux plutôt que le vétérinaire.
Surprise, je lui demande :"mais, le lait des vaches dont tu parles, il est pour qui ?"
Et serein, il me répond : "ben, pour nous ! les hommes" :(
Misère... ce lait plus bon pour les veaux parce que trop gras, il est destiné aux hommes :( misère de misère :(
Ce qui me frappe au final, c'est l'industrialisation et l'artificialisation du vivant. Le bon sens, où est passé le bon sens ?
Récemment j'entendais que les chinois investissent dans l'industrie laitière française (en Normandie plus précisément) pour pouvoir fournir leur pays en LA... ce qui nous conduit de grosses grosses exploitations agricoles !
Bon je sais qu'on est pas là pour parler des vaches mais vraiment ça me fait réagir tout ça...
 

Tanit

Montée de lait
Lorsque j'explique que je fais du cododo et que ça choque certaines personnes qu'est-ce-que ça peut m'énerver..:mad:
"Tu vas en baver plus tard"..ouais bah ça c'est mon problème, toi t'en bave déjà et il dormait dans son lit non..
"et l'intimité du couple dans tout ça" comme si l'intimité d'un couple n'existait que la nuit dans un lit pff aucune imagination :rolleyes:
Bref et j'en passe du coup je ne le dis plus et comme ça j'ai la paix.
Quant à l'allaitement je n'ai pas trop entendu de remarques désobligeantes plutôt des compliments, peut-être parce qu'il est encore petit.
 

milou82

Hyperlactation
Frédé: j'avais pas vu ta réponse, je ne le prend pas mal, t'inquiète pas!

Tanit: idem, venant d'une amie qui n'a pas d'enfants, n'est pas prête d'en avoir, et n'en a jamais trop côtoyé... "tu devrais la laisser pleurer"... Elle repassera!
 

Mimie

Montée de lait
Hello,
Pour moi la remarque la plus bête : "Je n'ai pas allaité car je trouve que le lobby pro-allaitement est trop important". Pff, je n'ai pas su quoi répondre...

Très intéressante la discussion sur les fermes. J'ai été éleveuse de chèvres il y a qqs temps (du bon temps d'ailleurs) et aussi entendu des choses assez rigolotes.
A la question pourquoi on ne laisse pas les veaux téter leur mère je répondrai :
-les professionnels de l'élevage ont tout simplement sélectionner des animaux qui répondaient à ce qui était le plus rentable pour eux, ce qui les faisaient le plus vivre à savoir produire un lait de plus en plus riche (mais trop riche pour un veau). Les éleveurs sont payés sur la quantité de lait produite mais aussi sur la richesse du lait.
-c'est bête à dire mais élever un veau au lait en poudre coûte moins cher à l’éleveur que ne pas vendre le lait qui serait destiné au veau !!

Salomé : j'adore la petite réflexion que tu as relevée !!
Cerise : je trouve ton analyse sur les raisons de ne pas allaiter très pertinentes !
Milou 82 : c'est vrai dur, d'expliquer aux visiteurs pourquoi on retire les chevreaux de leur mère...
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Pour moi la remarque la plus bête : "Je n'ai pas allaité car je trouve que le lobby pro-allaitement est trop important". Pff, je n'ai pas su quoi répondre...
Tu peux répondre que le but d'un lobby est de faire des profits.
Or, personne ne fait de profits avec l'allaitement, puisque c'est gratuit ! (Au contraire du lait artificiel... Où là il y a un lobby, un vrai, un dur ;)) Donc il n'existe pas de "lobby pro-allaitement".

EDIT : par contre on peut tout à fait dire "Je n'allaite pas parce que je n'ai pas envie." C'est la réponse qui me semble la plus censée et raisonnable pour expliquer le choix d'un non-allaitement, et c'est celle que je comprends et accepte le mieux. Je ne comprends pas pourquoi les gens se cherchent tout le temps d'autres "excuses"...
 

yoda

Période de pointe
Pour certaines (mais plutôt de la génération de nos mères ou grand-mères), il peut y avoir des raisons du côté des "revendications féministes". Lors des débuts du féminisme, le biberon a été considéré comme une libération, la femme n'était plus "l'esclave" de son enfant, etc.
Maintenant, on en revient. Les hommes prennent de plus en plus de place dans le foyer, pour ce qui est de s'occuper des enfants et de faire les tâches ménagères, alors on peut arriver à un équilibre dans le couple, même en donnant le sein. (Le papa fait d'autres choses.) Et puis on a maintenant des tire-lait efficaces qui permettent sans trop de problème de reprendre le travail même si on allaite. Bref, l'allaitement n'est plus vu comme un "asservissement de la femme", mais certaines des anciennes générations le voient encore comme ça... (Bon, et aussi certaines femmes des générations actuelles, si elles sont très sensibles au discours des générations précédentes, justement.)

Pour d'autres femmes (toutes générations confondues), le problème vient de l'hypersexualisation du sein dans notre société. Elles voient le sein avant tout (voire uniquement) comme dédié au plaisir sexuel. Alors forcément, avec ce point de vue, ça les gêne de voir un enfant avec un sein dans la bouche...

Troisième raison à laquelle je pense : il y a des femmes qui ont "peur" d'être un mammifère, qui veulent s'éloigner le plus possible de la nature, parce qu'elles sont l'impression de ne pas être assez "évoluées" si elles se rapprochent trop de la nature. Elles ne veulent surtout pas "faire mammifère", alors donner le sein leur donne l'impression d'être une vache laitière... (Ces femmes peuvent d'ailleurs assez mal vivre leur grossesse, être dégoûtée de leur corps pendant cette période, mais comme elles n'ont pas (encore) le choix pour avoir un enfant qui a leurs gènes...)
J'ajouterais à cela :
- les idées reçues sur l'allaitement (les nuits, le bébé qui pleure plus) et celles qui le sont moins (l'allaitement à la demande est très contraignant le premier mois). Cela enclenche aussi un refus de l'allaitement pour le deuxième enfant parce qu'on espère que comme ça il fera ses nuits plus tôt que son aîné. Une amie biberonnante exclusive a fêté son accouchement à l'alcool...
- la peur de la douleur (crevasses), surtout suite à un premier allaitement qui s'est mal passé.

Parce qu'il y a des cas qui ne sont pas si rares de choix du biberon pour un enfant dont un ou plusieurs aînés ont été allaités (cas de ma mère, ma belle-mère et ma belle-soeur).
 

Tchii29

Lactarium
c'est pas une réflexion bête reellement mais plutôt un sentiment qui ma fait un peu mal quand même
Dimanche je parlais avec ma mère de ma reprise de travail et du fait que petit chat refusais le bibi et ma mère ma dit mais de toute façon tu va devoir le sevrer (déjà premier coup au ventre je n'ai jamais imaginé le sevrer).
Après quand je lui est expliquer que je comptais tirer mon lait elle semblait dubitative je lui est demande si elle trouvais sa bizarre et elle ma dit oui sans réellement avoir d'argument. Ça ma fait un peu mal quand même j'ai pas beaucoup de soutien a par mon mari (lui quand je lui est demander si il trouvais sa bizarre il ma dit non et quand je lui est demander jusqu’à quand il ne trouvais pas sa bizarre, il ma dit 7 ans en rigolant et sérieusement il ne sait pas trop mais peu être vers 2 ans).
La plus part des femmes de mon entourage soit non pas d'enfant ou certaine n'on pas aimé l’allaitement, alors quand j'en discute j'en est un peu assez qu'on trouve sa étrange et qu'on me demande quand je vais arrêté l'air de dire " c'est assez maintenant" et qu'on se moque gentiment mais par exemple on se moque pas de celle qui donne le biberon.
Enfin bref un gros RAS LE BOL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 

lamiss

Hyperlactation
C'est des choses que j'ai beaucoup rencontré, surtout le "si tu l'allaite c'est pour toi, parce que maintenant elle n'a plus besoin..." (sur le plan nutritif, immunologique ou affectif). Genre a partir de 6 mois le lait de vache c'est aussi bien que le lait de femme.
Pour mon conjoint, au debut je lui ai demandé quand ca le generai que j'allaite, il m'a dit 6 mois, puis plus tard, il me disait 9 mois puis 1 an... en disant elle est petite encore. C'etait dur pour lui de projeter aussi loin, les hommes...
 

oumiza

Hyperlactation
pourquoi vous avez besoin de soutiens si vous le faite par envie et conviction ?

pour ma part c'est normal d'allaiter c'est comme dormir ou manger donc ce n'est pas un sujet que j'aborde avec les gens. souvent ma mère me demande si je l'allaite encore je lui répond que oui et hop je zap la conversation j'ai pas besoin de savoir ce qu'elle en pense ou ce qu'en pense la cousine germaine ou la voisine.

c'est mon choix et qu'importe ce qu'en pense les autres. tu ne devrai pas te préoccuper des avis des autres, fais comme tu veux c'est TON enfants. Eux on eu les leurs ils ont fait comme ils voulaient.
 
Haut