• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

Les reflexions betes des gens

milou82

Hyperlactation
Vervaine, je ne compte pas utiliser de lait autre que le mien, et plus je me renseigne, et moins j'en ai envie!

Perso, ce qui me gène dans le LA, c'est toutes les huiles de palme et autres choses bien chimiques qu'on y trouve... Hum!

Edit: sinon j'ai eu droit encore cet aprem à "tu vas allaiter,? on pourra pas lui donner le biberon alors..." de la part d'une cousine. "Ben oui, je vous laisserai lui changer les couches " (que je compte prendre en lavable à y être!).
 

ladyl

Montée de lait
Coucou les filles! Merci d'avoir relancé ce post!
Je fais un passage éclair pour dire que attention, le lait de chèvre n'est pas "meilleur" que des préparations pour nourrissons! Avant 6 mois, il faut utiliser la poudre si on n'allaite pas (c'est du lait de vache transformé et donc + adapté que du lait brut). Aucun lait animal (ni jus végétal) ne remplace le lait de sa mère avant 6 mois !
A partir de 6 mois, on peut donner des yaourts/fromages blancs, au lait de vache ou chèvre ou brebis. Et seulement à partir de 12 mois, du lait animal. Le lait de chèvre à la réputation d'être + digeste, c vrai. (Et le lait de croissance, c juste de l'arnaque commerciale...)
Ne t'inquiète pas Vervaine, c'était une petite boutade :) Ce sera lait humain jusqu'à plus soif pour moi ;-)

J'aime beaucoup ta remarque Milou82 : pas mal le coup des couches !!!
 

milou82

Hyperlactation
Et je suis mesquine, des couches lavables avec un bébé allaité...Hum! Un régal! :rolleyes:

Plus j'avance dans a grossesse, et plus je me dis que je veux garder mon bébé pour moi toute seule, et mon homme (transformé en lion depuis quelques temps, il ne veut absolument pas voir de photos du bébé placardées partout, et se met à grogner! non, j'exagère... )
 

Vervaine

Voie lactée
Bravo à vous les filles, honnêtement, l'allaitement, c'est génial (en toute objectivité ;) )
Ici, Choupinette alias bb2 aura bientôt 7 mois et n'a connu que le lait de sa mère! (dont 3 mois avec tire-lait au travail et bib de LM chez nounou).

Sa mère qui a connu toutes sortes de réflexions et qui, maintenant, se marre bien en les entendant !

Bon courage à vous et n'ayez crainte, quoi que vous fassiez, vous serez critiquées, donc... faites comme vous le sentez! (et prenez les VRAIES infos)
 

milou82

Hyperlactation
Bah moi j'ai déjà mis un tir à ma mère hier soir: elle n'arrête pas de secouer la tête en disant "pff! si tu as autant de lait et de patience que moi, tu allaiteras pas longtemps!" Et ça, ça m'énerve!

Sans compter que papa commence à avoir ses hormones de papa qui montent, et quand on commence à critiquer nos décisions par rapport au bébé, il se met à grogner, voire à mordre, c'est à mourir de rire!

t ma tante m'a donné le livre de la leche league "l'art de l'allaitement maternel", donc je lis... :D
 

karibou

Hyperlactation
oui les réflexions bêtes... j'ai rappelé à ma belle-mère que nous étions des mammifères... ;)
je vous laisse imaginer la tête....
 

Inadvertance

Colostrum
Je pensais pas qu'on pouvait avoir des reflexions aussi nazes avec l'allaitement...

L'autre jour, je vais chez le pédiatre. Il pèse ma fille qui prend entre 250 et 300g par semaine et me sort "Ah bah c'est parfait elle grossit bien... et sinon vous avez encore du lait ?'
...
"Bah non là j'en ai plus justement...D'ailleurs elle grossit pas, ça se voit. Du coup je comptais la faire hiberner jusqu'à l'année prochaine, vous pensez que c'est possible ?"

Et vendredi soir, on va au resto avec des amis qui savent que j'allaite : "Han mais ça va lui paraître long peut-être la soirée... T'as pris de quoi la nourrir ?"
"Non bah non, j'ai laissé mes seins à la maison ce soir, ils gardent les chats..."

Qu'on soit pas familier de l'allaitement, je le conçois mais un peu de bon sens fait pas de mal quand même. :rolleyes:
 

lamiss

Hyperlactation
Moi c'est pas une reflexion... j'ai eu pour noel un assortiment de biere, 1 metre, de la part de ma belle soeur (qui sait que j'allaite et boit pas d'alcool). Elle a arreté son allaitement par manque de lait et je sens que ca la gene que j'allaite. Heureusement que mon homme me soutient.

J'ai eu droit a "mais tu lui donnes a manger ET le sein ? mais elle va devenir obese !" alors moi j'ai pas votre reparti. Je regarde les gens je souris et je dis "oui, oui"... si mon homme est par la, c'est lui qui reponds.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Pour la bière, sache que tu peux boire de l'alcool avec modération pendant l'allaitement, si tu en bois juste après (ou pendant) la tétée et que tu sais qu'il y aura pas mal de temps avant la tétée suivante ;) Ça aura le temps d'être évacué ;) Et puis la concentration dans le lait est très faible (c'est la même que dans ton sang), c'est pas comme si ton bébé buvait directement dans ton verre, donc même si tu bois un petit verre et qu'il reréclame plus tôt que ce que tu pensais, c'est pas très grave.
(C'est pas comme quand on est enceinte, ou là on est en "perfusion" directe avec notre bébé, donc si on boit de l'alcool, la concentration dans son sang se retrouve la même que dans notre sang... Alors que s'il boit ton lait qui a une très faible concentration en alcool, bah c'est encore très fortement dilué avant de passer dans son sang à lui, et donc la concentration dans son sang se retrouve vraiment très très faible, infime.)

Mais par contre, c'est pas cool que ta belle-sœur soit gênée par ton allaitement :( Surtout si elle-même a dû sevrer à contre-cœur (probablement plutôt par manque d'information que par réel manque de lait !), et que du coup elle te fasse "subir" sa frustration :(
 

milou82

Hyperlactation
Ici, la principale question, c'est "tu lui donnes pas de tétine?" Ma réponse: "pas pour l'instant. C'est pas la même façon de téter la tétine et le sein"

"bah, au biberon ils tètent bien!" Ma réponse: "oui, mais le biberon lui, il a pas de crevasses!!! Et s'il a mal, il ne crie pas!" Nan mais oh!
 

frédé

Période de pointe
Inadvertance, tu ne te laisses pas démonter, chapeau ! J'ai été obligée de "travailler" un argumentaire pour pouvoir répondre aux réflexions parfois déstabilisantes... mais avec quelques années de recul et beaucoup de lectures + les échanges sur ce forum depuis quelques semaines, ça commence à être bien rôdé. Ceci dit on ne me fait pas trop remarques malgré l'âge de mon fils (2 ans 1/2). C'est soit de l'admiration, soit des silences qui en disent long, soit des regards interrogatifs...
Sur les réflexions des mamans qui n'ont pas allaité ou pour lesquelles ça s'est mal passé.... j'essaye d'être indulgente parce que j'ai remarqué en discutant avec certaines que souvent c'est douloureux. Et parfois sous des dehors de moqueries ou de doutes, il y a de la frustration. En fait ce sujet m'intéresse particulièrement, sans savoir pourquoi exactement (peut-être parce ma mère m'a allaité seulement 1 mois ?) : pourquoi des femmes font le choix délibéré de ne pas allaiter ? Celles avec lesquelles j'en ai parlé me disent qu'elles ne pouvaient pas imaginer une seconde mettre leur enfant au sein ! Comment c'est possible ? Est-ce qu'il peut y avoir des raisons psy ? Avez-vous lu des trucs sur ce sujet ou échangé vous aussi avec des femmes qui n'ont pas souhaité allaiter ?

Merci pour vos retours !
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Pour certaines (mais plutôt de la génération de nos mères ou grand-mères), il peut y avoir des raisons du côté des "revendications féministes". Lors des débuts du féminisme, le biberon a été considéré comme une libération, la femme n'était plus "l'esclave" de son enfant, etc.
Maintenant, on en revient. Les hommes prennent de plus en plus de place dans le foyer, pour ce qui est de s'occuper des enfants et de faire les tâches ménagères, alors on peut arriver à un équilibre dans le couple, même en donnant le sein. (Le papa fait d'autres choses.) Et puis on a maintenant des tire-lait efficaces qui permettent sans trop de problème de reprendre le travail même si on allaite. Bref, l'allaitement n'est plus vu comme un "asservissement de la femme", mais certaines des anciennes générations le voient encore comme ça... (Bon, et aussi certaines femmes des générations actuelles, si elles sont très sensibles au discours des générations précédentes, justement.)

Pour d'autres femmes (toutes générations confondues), le problème vient de l'hypersexualisation du sein dans notre société. Elles voient le sein avant tout (voire uniquement) comme dédié au plaisir sexuel. Alors forcément, avec ce point de vue, ça les gêne de voir un enfant avec un sein dans la bouche...

Troisième raison à laquelle je pense : il y a des femmes qui ont "peur" d'être un mammifère, qui veulent s'éloigner le plus possible de la nature, parce qu'elles sont l'impression de ne pas être assez "évoluées" si elles se rapprochent trop de la nature. Elles ne veulent surtout pas "faire mammifère", alors donner le sein leur donne l'impression d'être une vache laitière... (Ces femmes peuvent d'ailleurs assez mal vivre leur grossesse, être dégoûtée de leur corps pendant cette période, mais comme elles n'ont pas (encore) le choix pour avoir un enfant qui a leurs gènes...)
 
Dernière édition:

frédé

Période de pointe
Merci Cerise pour cet éclairage fort intéressant !
Dans ce que j'entends aujourd'hui, c'est surtout la 3è piste que tu donnes qui ressort : la peur (inavouée) de faire trop "animal". Cela illustrerait une nouvelle fois à quel point on s'est coupé de ce qui est naturel.
Pour ma mère au début des années 1970, c'était la peur de voir ses seins complètement déformés. Elle avait des quantités pas possible de lait, a donné au service néonat pendant tout le mois où elle m'allaitait... mais effectivement, la sexualisation des seins a eu le dessus sur tout le reste ! D'ailleurs sa poitrine n'a pas du tout évolué comme elle le souhaitait... malgré trois grossesses sans allaitement ou presque.
Sinon j'entends aussi des femmes qui disent que leur compagnon / mari le vivrait mal. Est-ce si vrai que ça ? N'est-ce pas une façon de se voiler la face ?
En tous cas je me réjouis si davantage de femmes et d'hommes se positionnent pour l'allaitement et si les générations se suivent et ne se ressemblent pas forcément dans ce domaine...

à bientôt.
 

Lili69

Hyperlactation
ça arrange pas mal d'hommes au début : bah oui, ils ne se lèvent pas la nuit. Après, au fil des mois, cela se complique car ils n'arrivent pas à trouver leur place et/ou on leur a piqué "leur jouet".

En cas d'allaitement long, je pense que les maris sont un véritable soutien. Mais dans pas mal de cas d'abandon d'allaitement prématuré dans mon entourage, le papa a été le déclencheur.
 

Vanou

Période de pointe
Bonsoir frédé,

Je partage l'avis de Cerise, à une nuance près, sur le dernier point. Indépendamment de trouver que cela fait mammifère (pour moi je ne descends pas du singe même s'il y a de grandes similitudes, l'Homme a une place à part dans la création), il y a probablement des femmes qui ne sont pas assez à l'aise avec leur corps, qui le cache, le nie, n'aime pas le contact physique.

Sinon, vu l'état de connaissance des femmes sur leur propre corps toutes catégories de femmes confondues, et vu les taux d'allaitement dans les classes socio économiques défavorisées, il est probable que certaines femmes ne savent même pas qu'il est possible de nourrir avec ses seins son enfant ! Ce ne sera pas une majorité mais cela ne me surprendrait pas.

Ce qu'en dit le père aussi. Je pense qu'il y a des papas qui ne veulent pas que leur femme allaite. Il y a beaucoup de femmes qui sèvrent plus tôt qu'elles n'auraient voulu pour cette raison, alors pourquoi pas un non allaitement d'emblée ?

Vanou
 

Vanou

Période de pointe
Aussi petite anecdote.

Adolescente, je n'étais pas à l'aise dans mon corps et comme j'avais une certaine idée de l'Amour pas très en vogue à l'heure actuelle (je n'en ai pas changé d'ailleurs), je n'avais pas de copain. Bref, ce qui fait qu'on me prenait pour une fille coincée qui ne savait pas s'amuser, etc.
Quand ma fille avait 15-16 mois, j'ai retrouvé d'anciens chefs scouts et j'ai allaité ma fille comme ça, simplement à la demande. Enfin comme d'habitude pour moi. Il y en a un d'eux qui m'a dit : " Ben toi, t'allaite totalement à la demande !" Avec un regard à la fois surpris, amusé et admiratif (enfin rien de négatif). Je lui ai répondu oui avec mon plus grand sourire et me suis dit que je venais de prendre ma revanche moi l'ancienne ado dont on disait que j'avais un balais dans le c.. !

Cette simplicité et l'acceptation de soi ne m'est pas venue uniquement avec l'allaitement, on prend de l'assurance lorsqu'on grandit, et puis la rencontre d'avec mon mari, notre mariage, la vie commune, la grossesse et l'accouchement y sont aussi pour beaucoup.

Vanou
 
Haut