• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 co-allaitement et rejet du grand

Cerisia

Hyperlactation
Voilà, j'écris par ici car notre petit S. a 6 jours maintenant et son grand frère a 32 mois... Et depuis mon retour de la maternité, les tétées avec le grand son source de grande tension chez moi. Pendant ma montée de lait je l'ai repoussé assez violemment, c'était juste pas possible pour moi physiquement. Je ne m'attendais pas du tout à réagir comme ça. La première nuit (on est rentrés de la maternité le lendemain de l'accouchement), je lui ai refusé la tétée et ça a été très dur pour lui (des pleurs déchirants) mais moi aussi je me suis effondrée en pleurs avec lui dans les bras tellement ça m'était insupportable...

Depuis que la montée de lait est passée et que ça se régule, c'est nettement plus supportable mais au bout de 10-15 minutes de tétée du grand j'ai mal aux mammelons et j'ai de nouveau envie de le repousser... Alors j'essaye d'écourter mais il pleur, il râle et je dois trouver des remplaçants très attractifs pour éviter la crise. En journée c'est pas trop difficile mais à 4h du matin c'est beaucoup beaucoup plus compliqué!

En parallèle, mon grand qui n'a jamais dormi de nuit complète seul (cododo inversé jusqu'à l'accouchement) et se réveillait encore minimum 2 fois par nuit pour téter il y a une semaine, passe certaines nuits sans se réveiller de 20h30 à 6h15 et miracle supplémentaire, quand papa est allé à 23h le rassurer (j'étais entrain de changer petit S.) il a demandé une tasse de lait (et une deuxième) puis il s'est rendormi tout seul dans son lit jusque 6h15, ce qui n'avait jamais été possible jusque maintenant.

Est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont vécu ce sentiment de rejet vis à vis de l'aîné qui tète? Est-ce que ça s'estompe? J'ai l'impression de partir vers un sevrage avec lui alors que je pensais aller jusqu'au sevrage naturel et ça me fend le coeur... J'ai envie de pleurer en écrivant ça. Et ce matin en lui refusant une troisième tétée en 45 minutes, j'avais les larmes aux yeux en le voyant si triste et fâché de ne pas pouvoir téter...
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Alors déjà, par rapport à cette phrase :
J'ai l'impression de partir vers un sevrage avec lui alors que je pensais aller jusqu'au sevrage naturel et ça me fend le coeur...
Même s'il se sèvre maintenant, tu pourras considérer ça comme un sevrage naturel. Alors peut-être que tu te dis "oui mais s'il n'y avait pas eu le petit frère il aurait tété plus longtemps", mais la naissance d'un nouvel enfant cela fait partie des processus naturels qui peuvent mener à un sevrage.
Le sevrage naturel ne veut pas dire que ça vient de l'enfant et seulement de lui. Ça peut venir aussi de la maman. Dans la nature, on voit les mamans mammifères repousser leurs petits au bout d'un certain temps.

Maintenant la question à te poser est : qu'est-ce que tu souhaites toi ? Je comprends tout à fait que ça te fende le cœur si tu as l'impression d'imposer un sevrage à ton enfant alors qu'il n'en a pas envie.

Tu peux négocier avec lui, trouver des compromis, pour essayer de respecter à la fois son envie de téter encore et ton ressenti à toi. Ça peut être en limitant la durée de la tétée, en limitant le nombre de tétées par jour... Tu en parles avec lui, tu lui expliques ce que tu ressens (et que ce n'est pas de sa faute), et tu lui proposes des indicateurs simples pour limiter la tétée. Par exemple : "pas plus de 4 tétées par jour" et on compte le nombre de tétées (tu peux aussi dessiner des cases sur un calendrier et les cocher, pour que ce soit visuel, par exemple), ou alors "on compte jusqu'à... 10... 50... et on arrête" ou bien avec un réveil : "quand ça sonne, on arrête la tétée".
Souvent les enfants acceptent mieux de se limiter s'il y a un indicateur extérieur et objectif.
 

Cerisia

Hyperlactation
Merci cerise pour ton soutien! Je trouve déjà pas mal de compromis avec lui... Concrètement, la tétée d'endormissement du soir ne me dérange pas et celle du matin non plus... tant qu'elles ne durent pas plus de 10-15 minutes. Les autres tétées sont franchement embêtantes car il demande en général à chaque épisode de frustration (et donc quand je ne suis pas calme). Si on lui dit non pour quelque chose il va demander une tétée et être encore plus frustré si je lui dit non pas maintenant.

Pour le moment, on essaye qu'il ne tète plus la nuit de son endormissement à son réveil... Et contre toute attente ça marche si je n'y vais pas et que c'est le papa qui va le voir. Il a aussi commencé à faire des nuits complètes depuis mon retour de la maternité. Et ça c'est depuis cette nuit difficile où je lui ai refusé la tétée tellement c'était douloureux. Il s'était finalement endormi dans mes bras avec sa tute après avoir beaucoup pleuré.

Je limite aussi en durée mais c'est difficile pour lui en ce moment... avec l'alarme de mon téléphone. Je n'ai pas encore tenté les dessins ou les cartes pour compter le nombre de tétées car notre problème se situe(ait) surtout le soir et la nuit et cette technique ne me paraissait pas très appropriée à 3 ou 5h du matin!

C'est vrai que dans la nature les mères repoussent leurs petits... mais je trouve ça vraiment difficile! Ce serait tellement plus agréable s'il arrêtait de lui-même... J'ai peur qu'il m'en veuille et qu'on perde notre relation si harmonieuse en perdant les tétées et en sevrant maintenant, avec l'arrivée du petit frère...
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonjour @Cerisia , tu n'es pas la seule à ressentir des sentiments parfois contradictoires envers ton aîné comme expliqué dans cet article
https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1598
En cas de co-allaitement justement, il arrive que la mère, dépassée par la trop forte demande du bambin, le pousse au sevrage, avec, là aussi, des sentiments mitigés, et parfois une certaine culpabilité de ne plus pouvoir répondre à cette demande.
Ou encore ici https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1148
Une autre difficulté rencontrée par bon nombre de mères ayant co-allaité, c’est le sentiment d’irritation face au grand, qui peut devenir très intense. Cette impression qu’ont toutes les mères que, tout d’un coup, l’aîné est devenu un « géant » à côté du nouveau-né, ce besoin de protéger, voire de privilégier le petit, en même temps que la culpabilité et la peur de ne plus autant aimer le grand, tout cela semble exacerbé chez les femmes qui allaitent des non-jumeaux.
 

MagPuceron

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
@Cerisia je comprends très bien. J'ai ressenti cela dès le deuxième trimestre de ma grossesse. La tétée devenait insupportable pour moi au-delà de 15 minutes, il fallait vraiment qu'elle me lâche (mon aînée avait alors 27 mois), je devenais agressive, c'était irrépressible. J'en suis venue à supprimer la tétée du soir car c'était devenu un calvaire. Pourtant, je n'avais aucune envie de sevrer, et ce fut un déchirement après plus de 2 ans d'endormissement au sein le soir. J'ai conservé tant bien que mal la tétée du matin, pensant qu'elle allait se sevrer, mais que nenni!!!
Depuis la naissance de sa sœur (début janvier) mon aînée tète matin et soir, et elle y tient! Ce n'est plus aussi désagréable qu'avant, mais je ne tiens pas plus de 10 minutes généralement et je ne supporte pas qu'elle tetouille. Ce n'est pas toujours simple de la faire lâcher... Certaines tétées se passent très bien, pour d'autres j'ai du mal. Je ne sais pas combien de temps cela durera, j'aimerais la laisser profiter de la tétée tant qu'elle en a besoin, mais j'ai parfois peur d'abîmer cette belle relation lactée par mes réactions abruptes (heureusement ce n'est pas à chaque tétée). Le seul moyen que j'ai trouvé est donc de limiter la durée des tétées.
 

Nerialka

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je l'ai ressenti un peu et j'ai recours à la négociation. Mais pendant les tous premiers temps, j'essayais de répondre le plus souvent possible par l'affirmative, parfois pour des temps très courts.

"D'accord mais un petit tétou, on le compte jusqu'à 6"

Ça désamorce bien et limite l'irritabilité de mon côté. Et quelques co-tétées pour l'aspect partage+câlin au bébé qui étaient parfois compliquées pour moi mais qui plaisaient beaucoup au grand.

J'ai refusé plus fréquemment au fil du temps (en essayant de dire "oui, ce soir" pour éviter le "non"), à partir de un mois environ et plus de tétées à deux depuis les deux mois de bébé a peu près. Petit à petit, on revient aux deux tétées par jour (matin et soir) parfois une, parfois trois (si chagrin "gros énorme")
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Ici aussi rejet du grand à la naissance. Il etait devenu si grand à mes yeux en une journée !
Et puis apres un accouchement notre corps à besoin de repos, cela me paraît logique qu'il se protège en rejetant des sollicitations.
C'est donc normal ce que tu ressens. Cela devrait s'atténuer. L'enjeu est de trouver un équilibre avec les besoins de chacun.
Des pistes :
Expliquer que le bébé est tout petit et à beaucoup beaucoup besoin de maman. Que lui aussi c'était pareil et que tu etait là pour lui, lui parler de ses premiers jours à lui, comment celà s'est passé. Que tu comprend qu'il soit inquiet, à quel point tu l'aimes et que tu sais qu'il a aussi besoin de toi et que tu ne l'oublie pas. Explique tes besoins à toi aussi.
Laisse parler ton cœur, nos enfants sont bien plus réceptifs quand ils sentent qu'on est sincère.

Et délégue le plus possible au papa. C'est une super occasion pour qu'ils créent des liens très forts.

Courage :)
 

Cerisia

Hyperlactation
Merci les filles pour vos témoignages... Je me sens moins seule de ressentir de tels sentiments envers mon grand!!

@MagPuceron moi aussi j'ai très peur de rompre cette belle relation lactée qui dure depuis 32 mois!! Et je n'ai jamais laissé pleure mon fils plus de quelques minutes alors le voir se mettre à pleurer et réclamer sa tétée si fort ça me fait mal et je pleure avec! C'est assez nul comme réaction! J'ai peur de ne plus retrouver mon petit bonhomme souriant et toujours de bonne humeur et qu'il m'en veuille de ne plus le laisser téter surtout avec son petit frère qui tète beaucoup à côté...

@bzoui j'ai essayé de parler à mon fils ... Mais quand je lui demande si on peut arrêter la tétée c'est "non" et si on peut remplacer par un gros câlin c'est "non" aussi et si je demande s'il a besoin de la tétée c'est "oui"... Je lui ai expliqué mon ressenti, les sensations, la douleur etc et aussi que je l'aime beaucoup beaucoup même sans tétée, qu'il y a plein de choses que j'aime faire avec lui et que ça restera... On verra ce que ça donne demain !
 

bad mom

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Il ne va pas entendre ton ressenti tout de suite mais dans quelques jours ça va faire son chemin :)
 

Cerisia

Hyperlactation
Question... Est ce qu'un sevrage maintenant réglera les problèmes??? Est ce qu'une fois les tétées supprimées ont retrouverait un bonhomme souriant et qui ne pleure pas à chaque mini frustration ??? Ou est ce que ça ne changera rien et ce sera toujours aussi difficile?

Combien de temps peu durer un sevrage? Combien de jours ou semaines devrais je tenir bon face à ses colères quand je refusé les tétées?? Je ne pourrais pas tenir de longues semaines...est ce qu'il faut être clair et refuser toutes les tétées ou en garder certaines ??

Et si je continue le co allaitement, arrêtera t'il rapidement de réclamer des tétées pour un oui ou pour un non??

J'ai la boule au ventre toute la journée attendant la prochaine crise avec tetee à la clé... C'est horrible! Et je pleure beaucoup alors que ce n'est pas du tout habituel chez moi... En plus il se réveille de nouveau la nuit et je dois aussi l'allaiter longtemps... Cette nuit j'ai pas dormi de 3h30 à 5h15 car enchaîne les deux en tétées et 6h réveil définitif du grand... J'ai plus aucune patience avec lui c'est juste horrible.
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
C'est dur les débuts avec un bébé et le grand qui cherche sa place.
Je t'envoie tout mon soutien.
Je ne suis pas sure qu'un sevrage brutal règle le problème. Il est possible qu'il réponde comme celà face à ton rejet. Un sevrage ne ferait qu'empirer les choses.
Les pistes qui marchaient chez moi :
- non pas de tetee maintenant, on en fera une (à un moment qui te conviens et s'y tenir).
- le papa, le papa, le papa. Pour s'occuper du petit pour avoir un moment spécial avec le grand, pour s'occuper du grand pour pouvoir profiter du petit. Pour les nuits aussi (maman a besoin de se reposer)
- demander à quelqu'un de faire une activité cool avec le grand tout un après midi (en cadeau de naissance ça peut être cool)
- expliquer, expliquer que bébé à beaucoup besoin de maman mais qu'il va grandir et que ce sera plus facile. Expliquer que les seins de maman maintenant font du lait pour le bébé. Comme ils en ont fait pleins pour ton aîné quand il était bébé. Qu'il a de la chance, car il y a un peu de lait aussi pour lui, mais c'est bébé qui en a le plus besoin.
- j'avais fait un post sur les activités spéciales à faire avec mon grand. Je te cherche ca, les filles m'avaient donné pleins d'idée sympas.
 

Cerisia

Hyperlactation
Merci pour les idées d'activités à faire avec le grand... Aujourd'hui réveil à 6h20

(mais pourquoi fait t'il 12h de dodo sans réveil chez ses grands parents et à peine 9hchez nous... Argh)

J'ai vraiment l'impression que c'est l'envie de téter qui le réveillé... Sauf qu'il ne se rendort jamais une fois le matin arrive... Même à 5h45... Même si je donne une longue tétée dans son lit ou dans le nôtre...

Et donc il est 9h20 et on a déjà... Joué dans sa chambre avec papa, fait un pique nique dans la cuisine... Construit un train en bois ( et détruit et rangé), sorti vaguement un parcours de billes et range, sorti la pêche zua canards et rangé... Fait 30-40 minutes de dessin/peinture/gommettes et le papa l'a embarque pour chercher une ampoule au magasin... Encore 3-4h a occuper avant la sieste, suis déjà épuisée ! Le tout en jonglant avec les tétées et siestes du petit bien sur ! Et si on le laisse jouer seul... Il jette tout par terre, se met à courir partout et a crier... Il ne joue pas seul même quelques minutes !

Allez, on sort cette après midi après la sieste... On va retrouver sa cousine au parc et présenter son petit frère à son arrière grand mère ....
 

Al dente

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
est-ce que lui proposer d'écouter une histoire vous permettrait de souffler 30 / 45 minutes ?

On a sorti mon vieil appareil à cassette, et ma fille a appris à retourner la cassette, et elle écoute très souvent une histoire sans qu'on ait besoin de rester avec elle. Bon c'est juste la 545ème fois qu'on écoute les aristochats (pourtant j'ai tout une collec'!)
Elle va jouer avec ses duplos en écoutant le plus souvent.

J'ai juste cette idée qui me vient, en tout cas balaise tout le programme de ce matin, j'en reviens pas...
 

Cerisia

Hyperlactation
Bon allez, petit retour par ici aussi pour donner quelques nouvelles et un peu de baume au coeur aux mamans qui vivraient la même situation! Rassurez-vous, le sentiment de rejet passe et disparaît complètement! J'aime toujours autant mon grand, je suis de plus en plus fière de son parcours, de son état d'esprit. Il n'est pas sevré et les mini-tétées du matin et du soir sont de nouveau agréables pour moi. Je sens que ça lui fait du bien d'y avoir encore accès. D'ailleurs, ce matin encore il m'a dit "une tétée maman pour me rassurer"... J'ai dû le réveiller pour partir à l'école et la tétée est le meilleur réveil en douceur que je puisse lui apporter avant la course du matin (même si ce n'est qu'1 ou 2 minutes).

J'avais peur de perdre le lien spécial que j'ai avec mon grand... Et bien, je reste encore et toujours sa référence. Il ne se calme qu'avec moi, continue à me réclamer pour tout un tas de choses. Si c'est possible que je réponde à ses demandes, il préfère quand c'est moi, même si le papa peut me remplacer dans une certaine mesure. La fin des tétées de nuit et la grande diminution des tétées de jour n'a donc pas entaché notre relation malgré les grosses crises de frustration qu'il a fallut gérer. J'aime passer du temps "de grands" avec lui : l'emmener à la piscine de temps en temps pendant que papa gère le petit, lire des livres blottis sous la couette l'un contre l'autre, lui apprendre les lettres en créant un domino papier avec lui...

Et je ne me sens pas vraiment nostalgique du temps où il était allaité jour et nuit. Je le vois plutôt comme une belle preuve de confiance et de prise d'autonomie de sa part.
 
Dernière édition:

Mei-ly

Montée de lait
merci cerisia de ton message qui me rasure car je sort de la mat et me retrouve ds la mm situation que toi ca me reconforte que sa dure pas j espere que sa va vite passe car dur dur de resentir sa pour son premier bebe qui est tres fusionnelle avec maman
 

Cerisia

Hyperlactation
Coucou @Mei-ly ! Comment vas tu ? J'espère que vous trouvez vous places les uns les autres avec l'arrivée de ce petit deuxième ?

So ça peut te rassurer, y he sits toujours aussi fusionnelle avec mon grand qui ne veut que moi la plupart du temps !
 

Gaelle67

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Après etre rentree de la maternite, Ouistiti demandait a teter a chaque fois que bebe chimpanze tete et meme temps! Au debut j'ai accepté et c'etait effectivement sympa ce partage de tete... MAIS tres vite ca a dégénérer Ouistiti voulait la priorité, ne mz laisser pas le temps d'installer Chimpanzé, enlever Chimpanze du sein assez violemment... Bref ma tete et mon corps on dit stop. Actuellement je ne supporte plus que Ouistiti tete. Je limite au maximum a matin et soir et seulement 5 secondes... J'imagine comme ca doit etre violent pour Ouistiti mais je ne peux pas faire autrement en ce moment 😢
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Gaelle67 bough j'imagine à quel point ça doit être dur pour ton cœur de maman :(
As-tu discuté des règles avec Ouistiti ? Je ne sais plus son âge ?
Il réagit comment au fait d'écourter les tétées ?
Ici La Cabriole ne saurait tarder et le petit Grec répète souvent "un tout petit peu pour moi et beaucoup pour bébé Cabriole". Il tête encore pour l'endormissement (le temps d'une chanson par sein mais parfois ne réclame pas) la nuit (idem mais parfois ne se réveille pas) et le matin (la tétée que j'aimerais conserver car elle nous fait gagner jusqu'à 2h—3h de sommeil !)
Je sais qu'il risque d'y avoir des régressions (récemment il a beaucoup chouiné en disant noooon TOUT pour moi !!! TOUT pour moi !!!"
je ne sais plus si j'ai tenu bon ou si je l'ai laissé reprendre un côté le temps d'une chanson finalement...)
J'espère vraiment trouver un équilibre..
 
Haut