• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Ilena

Colostrum
Bonjour à toutes,

J'ai beaucoup hésité avant d'écrire ici. J'ai d'abord lu beaucoup de choses, sur le site, le forum, j'ai même acheté le livre L'art de l'allaitement maternel. Mais je pense que j'ai quand même besoin d'avis extérieurs alors je profite d'une des rares siestes de mon petit pour vous écrire...


Je suis la maman d'Evann, 7 semaines, que j'allaite tant bien que mal, a priori plus mal que bien...

Peut-être serait-il judicieux que je raconte depuis le début ?

Voilà, Evann est mon premier bébé et je vous l'avoue tout net, même si je voulais des enfants, je n'étais emballée ni par la phase grossesse, encore moins par la phase accouchement, et pas forcément non plus remplie d'instinct maternel à l'idée du pouponnage...
Ceci dit, mon bébé est à mes yeux la plus belle chose qui soit au monde ^^

Bref, ce que je viens de dire explique sans doute le fait que je ne me sois que peu voire pas renseignée du tout sur l'allaitement. En fait, au cours de préparation à la naissance, j'ai commencé à me poser la question. Pour moi, au contraire de beaucoup de mamans, ce n'était pas une évidence, pour des raisons personnelles. Puis, à force de nous entendre dire que l'allaitement est la meilleure chose qui soit pour nos bébés, je me suis laissée convaincre. Le discours de la sage femme était rassurant : "les crevasses sont causées en immense majorité par une mauvaise position au sein", "si vous avez la bonne position tout se passera bien", "il faut placer le bébé comme ceci, sa tête comme cela, vérifier ci et ça et tout ira bien", "l'allaitement ne doit pas faire mal", etc...

C'est donc confiante (à peu près) que je suis allée à la maternité. J'ai très rapidement déchanté. Tout a très mal démarré, le séjour à la maternité a été un calvaire. J'ai eu mal dès le départ, et en 7 semaines d'allaitement, je n'ai souvenir que d'une petite semaine où les choses se sont plutôt bien passées, mais vu d'ici, je n'en suis même plus sûre, je crois que c'était seulement "moins pire" qu'à la maternité...

A la maternité, j'ai eu très vite des crevasses, quand bien même la position de mon bébé semblait correcte (confirmé en tout cas par la sage femme ou l'auxiliaire puér, je ne me souviens plus). Je suivais la consigne de l'allaitement à la demande, sans limiter le nombre ni la durée des tétées. Mon fils pouvait de fait rester au sein plus d'une heure : il s'endormait mais ne lâchait pas pour autant.

Lorsque je le mettais au sein, je devais faire attention à ne pas me mordre la langue en serrant les dents pour ne pas hurler, je ne pouvais m'empêcher de pleurer tellement la douleur était insoutenable, la sensation que mon petit avait des lames de rasoir à la place des gencives...

Le personnel là bas ne m'a été presque d'aucun secours, à peu près sourd à ma détresse... On m'a dit "ah mais le début de l'allaitement, ça fait mal" (ça contredisait ce qu'on m'avait dit avant), "il faut quelques jours pour que ça se mette en place et pendant ce temps, ce n'est pas forcément agréable" (il y a quand même un monde entre "pas forcément agréable" et "franchement douloureux" mais personne n'a semblé en tenir compte...

Au bout de deux jours, alors que des croûtes de sang commençaient à se former sur mes mamelons violacés, en plus des crevasses, j'ai voulu arrêter, mais il n'était bien sûr pas concevable de laisser mon bébé pleurer de faim. Je voulais quand même être sûre d'avoir tout tenté, alors j'en ai encore parlé au personnel. Quelqu'un a fini par me proposer une téterelle (en fait un bout de sein en silicone), et l'espace de quelques tétées, j'ai cru la solution trouvée. J'avais encore mal mais rien de comparable aux jours précédents. Malheureusement, le répit a été de courte durée, et j'ai eu à nouveau mal avec la téterelle, comme avant que je ne la mette.

On m'a dit des tas de choses, que l'allaitement ne devait pas faire mal, que l'allaitement faisait mal au début, qu'il fallait une dizaine de jours pour que ça se mette en place, qu'il fallait environ un mois pour que ça se mette en place, qu'il fallait donner le sein aux premiers signes d'éveil (càd yeux qui se plissent, bras qui s'étirent, etc), qu'il ne fallait pas réveiller un bébé endormi (càd ne pas prendre les bruits et mimiques et mouvements pour des signes de réveil et prendre le bébé dans ses bras alors qu'il dort encore), qu'il ne fallait pas trop le couvrir (mais une auxiliaire puér l'a emmailloté dans un drap chaud la 3e nuit parce qu'il pleurait depuis des heures), qu'il ne fallait pas dormir avec lui dans mon lit (et d'ailleurs, pour être sûrs qu'on ne s'y risque pas, pas de barrières au lit dont le matelas est situé à au moins 80 cm du sol...), que notre bébé avait un très fort besoin de succion et qu'il fallait lui acheter une tétine, etc.

Je crois quand même que la pire réflexion qu'on nous a faite, c'est la dernière nuit... Evann pleurait depuis des heures, j'étais à bout de nerfs, mon conjoint également, aussi désemparés l'un que l'autre. Nous avons fini en désespoir de cause par sonner pour que quelqu'un vienne nous voir, et nous aide, ne serait-ce que par quelques paroles apaisantes. La sage femme est venue nous voir, apparemment nous l'avions tirée du lit (??? cette dame travaille de nuit... pourquoi dort-elle sur son lieu de travail ???) et elle ne semblait de fait pas d'une humeur très joyeuse. Lorsque nous lui avons expliqué que notre fils pleurait depuis des heures et que nous n'arrivions pas à le calmer, elle nous a répondu, le plus sérieusement du monde : "Tous les bébés pleurent", sous-entendu "on ne vous avait pas prévenus ?"
Nous sommes restés sans voix.

Cette nuit-là, nous avons dormi une demi-heure chacun, en nous relayant pour bercer notre bébé. Nous sommes rentrés chez nous dans un état de fatigue extrême, autant physiquement que nerveusement. Rien ne semblait se passer correctement. Je me sentais impuissante, incapable d'allaiter mon fils. J'avais tellement mal que je sentais les larmes me monter aux yeux dès qu'il pleurait pour manger, j'essayais de repousser le moment fatidique par tous les moyens possibles...

Ce soir-là, après en avoir parlé avec ma maman, elle m'a fortement déconseillé de laisser mon bébé au sein aussi longtemps que je le faisais, en m'expliquant que les dix premières minutes suffisaient en général à ce que le bébé prenne ce qu'il lui fallait et qu'il fallait donc que je limite les tétées. Ça vaut ce que ça vaut, n'empêche que sur le coup, et pendant une petite semaine, ce conseil m'a permis d'allaiter presque sereinement.

Ensuite, vers ses 3 semaines, je ne sais pas pourquoi, mon sein droit est subitement devenu douloureux, avec des boules dures, des élancements à l'intérieur, et mon fils n'a plus réussi à téter efficacement de ce côté là. J'ai essayé le massage aréolaire, l'expression manuelle, le tire lait, les douches chaudes, les massages du sein, rien n'y a fait. Deux jours après, alors que je pouvais à peine bouger tellement le moindre mouvement me faisait mal, Evann a réussi finalement à téter et le soulagement a été quasi immédiat.
Mais depuis, le sein droit pose tjrs problème...

Depuis ma sortie de la maternité, en vrac, j'ai :
- acheté un tire lait manuel, avec une efficacité toute relative (j'ai réussi une fois à tirer 80ml d'un sein et une autre fois 60 ml. Sinon, c'était quelques gouttes, rarement plus d'une cuillère à café)
- acheté du lait artificiel HA, que j'ai donné au biberon (eh oui, je l'ai fait, c'était perdre ma santé mentale à force de torture ou donner un biberon... j'ai choisi le biberon...), et en moyenne, mon fils a un biberon de complément par jour (un tous les deux jours en ce moment, ça dépend de mon état de fatigue et ma tolérance à la douleur). Si j'avais connu dès le départ l'existence du DAL, j'aurais plutôt utilisé cette méthode.
- acheté des tétines, beaucoup utilisées pendant un temps, un peu moins depuis quelques jours (mais de toute façon, il ne les veut plus, il les éjecte)
- eu plusieurs fois des boules douloureuses dans les seins, des deux côtés mais plus souvent à droite, là où les tétées semblent les moins efficaces...
- eu un traitement pour relancer ma lactation parce que la sage femme m'a dit que si mon fils ne tétait pas bien à droite, c'est parce que je n'avais pas assez de lait (contredite par la sage femme que j'ai vue une semaine après)
- essayé un tire lait électrique (kitett), inefficace mais douloureux

Et aujourd'hui ?

Mon fils va bien, prend tjrs du poids (après une stagnation entre la 3e et la 4e semaine, où seule une tétée sur 3 semblait efficace), et grandit. Il est vif et éveillé, bref, aucun souci !

Et moi, eh bien je continue à serrer les dents.

Depuis 2-3 jours, Evann passe la moitié de ses journées au sein, où il s'endort bien sûr. Si j'essaye de le décrocher, ça le réveille et il réclame à nouveau, alors je lui redonne. Lorsqu'il lâche le sein, le mamelon est rose vif, avec la marque très nette de ses gencives dessus. Depuis hier, j'ai une ampoule à gauche, ainsi que des crevasses, qui ne guérissent jamais vraiment. J'ai toujours les mamelons rose vif, parfois violacés par endroits, toujours hypersensibles au contact (même au jet de la douche) donc j'ai toujours pommade + compresses pour éviter les frottements des vêtements. Je ne peux pas rester sans soutien gorge, ça me fait en plus mal en tirant vers le bas.

La sage femme que j'ai vue lundi m'a dit qu'il n'y avait pas de problème de frein de langue, quand je lui ai demandé de vérifier. La position du bébé contre moi semble bonne aussi, et s'il ne prend pas le sein correctement, ça serait dû au fait que j'ai les seins et les mamelons trop volumineux... :(

Evann dans mes bras, elle l'a mis au sein en pinçant mon sein et en le poussant en même temps. Sauf que moi, pour faire pareil, il me manque une main, et puis le soulagement est tout relatif. J'ai essayé de pincer mon sein à chaque fois que je lui donne mais il ouvre rarement assez la bouche.

En plus, au bout de quelques minutes (une ou deux à droite, un peu plus à gauche), il commence à s'énerver, grogner, il se cambre, tire la tête (et donc le mamelon) en arrière, griffe des pieds et des mains, agite les bras, fronce les sourcils, sanglote, parfois tire tellement fort en arrière que le mamelon lui échappe mais s'il est assez près, l'aspire à nouveau goulûment sans que j'ai le temps de réagir (et bonjour la douleur).
La sage femme me dit que c'est parce que le lait lui arrive trop fort... moi j'ai plutôt l'impression que c'est parce qu'il ne lui arrive plus !

Bref, malgré mes efforts, malgré la pommade (purelan) que je mets après chaque tétée (enfin, quand il m'en laisse le temps), allaiter est toujours une épreuve pour moi. J'ai failli baisser les bras à de nombreuses reprises, lorsque j'ai donné le sein à mon fils en pleurant (pas plus tard que lundi), je vais d'espoir en déception, de confiance en désillusion, et j'en suis venue à me demander si réellement, mon fils et moi avions un problème d'allaitement ou si je suis simplement trop douillette (ça je le sais) ou utopiste ? Quand je lis que l'allaitement est quelque chose de merveilleux, une communion en harmonie avec son bébé, je me dis que je dois juste manquer d'instinct maternel...
Sinon, comment expliquer que tout va bien mais que ça ne marche pas ? Pour preuve, malgré cette apparente mauvaise position de la bouche de mon bébé, ça ne l'empêche pas d'avoir tout le lait qu'il lui faut...

Alors, ai-je, avons-nous mon fils et moi, un vrai problème ? :(

Même si je n'ai pas de réponse à ce message (ce pavé !), l'avoir écrit est quand même bénéfique pour moi, une sorte de catharsis !
Je vous remercie si vous avez pris la peine de me lire jusqu'au bout !
 
Dernière édition:

Chocolann

Montée de lait
Bonjour Ilena,

je te conseille vivement d'aller voir un ostéopathe avec ton fils. Moi aussi, pendant un mois j'ai galéré. Pas autant que toi, mais j'avais aussi des crevasses, ma fille pleurait beaucoup, elle s'installait pas confortablement au sein, mais se tortillait, lâchait le sein et le revoulait de suite, elle me mordait...
Je suis allée voir des sage - femmes et des puéricultrices qui me corrigeait des toutes petites détailles de rien du tout dans les positions.
En faite, ma fille avait la hanche bloqué à cause de l'accouchement. L’ostéopathe, spécialisé dans les bébés l'a vue de suite de la façon qu'elle bougeait ses jambes. C'était un homme très doux et à l'écoute, qui l'a remis en place sans que ma fille a su quelque chose. Et le lendemain j'avais une autre fille!!
En faite pendant chaque tétée, je posait ma fille sur sa hanche douloureuse!
mais depuis, toutes les galères sont fini et mes seins se sont guérit dans 2 jours et depuis l'allaitement c'est un bonheur.
J'espère pour toi que c'est ça!
Bon courage!
 

Dolf911

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Non ton fils et toi n'avait pas de problèmes.
A la maternité tu n'as pas été bien conseillé et la reaction de la sage femme en disant que les débuts de l'allaitement sont difficiles et que au début ca fait mal, t'a mal conseillé.
Il faut soigner ta poitrine et essayer de tirer ton lait et donner du lait en complément.
Y'a til une reunion de la leche league près de chez toi??? Mes débuts avec l'allaitement ont été durs, j'ai appelé la leche league pour avoir une animatrice et une conseillère en lactation au téléphone. Elle m'a été d'un grand secours N'hesites pas à communiquer sur le forum et a contacter une animatrice.

Amitiés
 

Sophie du moulin

Période de pointe
Bonjour,
Si tu as des eu des crevasses et/ou que cela fait toujours mal, c'est qu'il y a quelque chose qui cloche, d'autant plus si ton bébé pleure au moment de la tétée et même entre les tétées (si j'ai bien compris). Si ce n'est pas la position, cela peut être la succion, un vasospasme, etc...Je comprends que tu te sentes dans une impasse et je pense qu'il ne faut pas que tu restes seule à essayer de gérer cela tant bien que mal. Daprès ce que tu décris, j'ai quand même l'impression que ton bébé a du mal a bien prendre le sein ou bien ouvrir la bouche (puisque tu dis qu'il faut pincer le sein pour lui donner) et la piste de l'osthéopathe est peut-être intéressante. Je ne peux que te conseiller de voir une animatrice LLL pour faire le tour de la question. En plus si ton bébé continue de beaucoup pleurer cela doit être épuisant !
 

fatjab

Montée de lait
Bonsoir,

Tout d'abord je compatis beaucoup à ta situation, la fatigue,la douleur, c'est très dur.
J'ai eu des crevasses terribles pour ma fille, d'où un sevrage précoce. Pour mon fils rebelote. La première fois, on m'a dit mais oui votre fille est bien positionnée. C'était faux. Pour mon fils, j'ai consulté une conseillère en allaitement. J'ai aussi dû serré les dents, la voir deux fois, mais ces conseils m'ont servi, et les crevasseront guéri. Je te conseilles vivement d'en voir une si cela t'es possible
http://www.consultantenlactation.com/trouver-ibclc/trouver-ibclc.html

Et comme dit plus haut, si tu peux contacter une animatrice lll, cela est très utile aussi, et t'apportera certainement du réconfort...

Je repense au fait que tu t'es bien documentée, c'était également mon cas, mais cela n'avait pas suffit : avec le recul du second enfant, je pense vraiment que rencontrer qqn de réellement compétent est parfois indispensable pour solutionner les problèmes.

A bientôt!
 

Sealine

Hyperlactation
oulala... j'ai lu ton récit et je me suis retrouvée... les débuts sont hyper durs dans ces conditions. ne culpabilise pas, tétine biberons.... on a donné une tétine à notre fils au bout de deux jours de vie à peine.. sinon j'arrêtais d'allaiter.
quand mon mari me donnait le petit pour la TT, je prenais la main de mon mari et je lui broyais pour ne pas me crisper sur le petit ou crier de douleurs...

il y a tout un tas de solutions possibles, il faut vraiment que tu saches que tu pourras être aidée et que ça ira mieux !!! le mieux : contacter une animatrice LLL près de chez toi ou une consultante en lactation. ne perds pas de temps, il faut explorer toutes les pistes, ici sur le forum ou avec une spécialiste de l'allaitement près de chez toi, on t'aidera, et on trouvera ce qui sera le mieux pour toi et ton petit !!!

bon courage surtout :)
 

Ilena

Colostrum
Tout d'abord, merci à toutes pour vos messages, je ne pensais pas que je recevrais autant de réponses en si peu de temps !
Merci également pour tous vos encouragements, qui me vont droit au coeur et m'incitent à tenir encore un peu !

@Chocolann : je l'ai emmené chez l'ostéo déjà, mais il lui a simplement manipulé la nuque pendant deux minutes et la seule différence que j'ai vue avant/après, c'est sur mon compte en banque :( Je pense que je suis mal tombée... On m'en a conseillé une autre, j'hésitais à l'appeler ne sachant pas si c'était vraiment nécessaire. Je l'appellerai demain, il paraît qu'elle s'y prend bien avec les bébés...

@Dolf911 : je ne parviens pas vraiment à tirer mon lait. Une des sage-femmes que j'ai vues m'a dit que certaines femmes ne pouvaient pas tirer leur lait, que c'était comme ça (je ne lui ai pas demandé pour quelle raison et elle ne me l'a pas dit non plus), et apparemment, je fais partie du lot... J'ai vu qu'il existait différentes sortes de tire-lait, mais la pharmacie où je suis allée n'avait qu'un seul modèle, et pas de première jeunesse je dirais... Comment faire pour être sûre d'avoir un tire-lait adapté ?
Pour l'animatrice LLL, je crois qu'il y en a une ou deux à quelques dizaines de kilomètres de chez moi, mais la prochaine réunion n'est pas avant un petit moment je crois... Et vaut-il mieux que j'aille à une réunion ou que j'ai une animatrice au téléphone ? D'ailleurs, est-ce qu'on peut rencontrer les animatrices en dehors des réunions ?

@Sophie du moulin : en effet, il pleure entre les tétées, donc pas très longtemps vu le temps qu'il passe au sein, en général aux trois quarts endormi... Disons que si je le décroche moi-même, il y a 9 chances sur 10 pour que ça le réveille et qu'il pleure... alors je le laisse, tant que je peux...
Je pense aussi qu'il a du mal à prendre le sein correctement, mais bizarrement, ça fonctionne quand même pour lui, même si c'est difficilement supportable pour moi...

@fatjab : malheureusement, il ne semble pas y avoir de consultante en lactation dans mon département, en tout cas pas en regardant le lien que tu me donnes... Donc oui, je vais voir pour contacter une animatrice LLL, en espérant pouvoir la rencontrer et pas seulement parler au téléphone ou par mail, parce qu'effectivement, je suis d'accord que rencontrer quelqu'un de réellement compétent est sans doute la meilleure solution, quand tout le reste aboutit dans une impasse...

@Sealine :
quand mon mari me donnait le petit pour la TT, je prenais la main de mon mari et je lui broyais pour ne pas me crisper sur le petit ou crier de douleurs...
Oui, c'est exactement ce qu'il se passait à la maternité, je l'ai vu plus d'une fois récupérer sa main en masquant par un petit sourire crispé le fait que je lui avais broyé les doigts :eek:


Pour détailler un peu plus ce qu'il se passe ces jours-ci, je peux prendre l'exemple de ce soir (comme lundi soir) : il commence à téter puis s'énerve rapidement, alors je le fais lâcher, j'essaye de le remettre plus ou moins correctement mais ça ne marche pas mieux, il s'énerve et pleure toujours, donne des claques toutes griffes dehors. Essayer de le repositionner dans ces conditions est difficile mais quand en plus, ça n'est pas efficace, c'est frustrant...
Je le redresse contre moi, pour lui faire faire un rot mais rien ne vient, il continue à pleurer et à s'agiter. Parfois, il entre dans une véritable rage, devient tout rouge et hurle de colère...
Je le mets à l'autre sein, il se calme, boit pendant quelques minutes (rarement plus de trois-quatre minutes) puis s'énerve à nouveau. Et là, plus moyen de le calmer, malgré plusieurs changements de position du corps et de la bouche, malgré des câlins et des bercements... Pourtant, en appuyant sur mes seins, il y a bien du lait, parfois même un jet (très fin mais un jet quand même). Cela dit, impossible d'obtenir quoi que ce soit avec le tire-lait... Et la seule solution est alors le biberon... tout à l'heure, 180 ml, descendus d'une traite après une demi-heure infructueuse à essayer de l'apaiser et de lui donner le sein (qu'il ne prend alors plus du tout, il pleure avec le sein dans la bouche, comme s'il n'y était pas)...

C'est dans ces moments-là que je doute le plus sur ma capacité à allaiter mon petit. Voir mon bébé pleurer quand j'essaye de lui donner le sein est une des choses les plus difficiles que j'ai eues à vivre, cette impuissance face à sa détresse à laquelle je ne suis pas en mesure de répondre par moi-même...
Autant je peux supporter la douleur physique, serrer les dents, me rentrer les ongles dans la paume des mains... autant cette scène-là m'est insupportable...

Cela ne se produisant que le soir ou en fin de journée, est-il possible malgré les apparences que je n'ai plus suffisamment de lait pour mon bébé en fin de journée ? Et si c'est le cas, comment faire pour en avoir plus, sachant que je m'acharne en vain sur le tire-lait et que j'y gagne juste des douleurs en plus, et que je ne peux pas me résoudre à forcer mon fils à téter alors qu'il ne veut pas et pleure ?

Merci encore, et d'avance, pour tous vos messages !
 

fatjab

Montée de lait
Hello,

Pour les tétés du soir comme celle que tu décris qui sont très agitées, as-tu essayé de donner dans une autre position, comme allongée ?
Pour le tire-lait, si tu as des crevasses, ça fait mal aussi, en effet. Et avec un bébé qui tète bcp, c'est difficile je trouve de tirer. Quel modèle as-tu?

Essaie vraiment de rencontrer une animatrice, en as-tu trouvé une ?

A plus tard!
 

fatjab

Montée de lait
Ah oui je voulais aussi te dire niveau mental, moi pour tenir le coup cette fois-ci, je me suis fixé des petits objectifs : tenir 1 mois. Puis 6 semaines. Puis 2 mois. Puis 3. Mes problèmes se sont "réglés" à 2 mois en gros. Maintenant, je vise 6 mois...

Quant au fait qu'il pleure beaucoup, il a peut-être des coliques (il se tortille ?) ou un reflux? As-tu pu en parler avec ton pédiatre?
 

Sealine

Hyperlactation
vite fait car je pars bosser :

voici un autre lien pour les consultantes IBCLC : http://www.consultants-lactation.org/annuaire-grand-public-global-dept.pdf

mais tu peux contacter une animatrice LLL en dehors des réunions, ou appeler la permanence (il y a un numéro de tel sur le site LLL), n'hésites pas à le faire rapidement

pour l'ostéo, va en voir une autre, moi, elle a dénoué la nuque du petit et manipulé le diaphragme ça lui a fait du bien pour les coliques et régurgitations

pour le tire lait : oui, une femme n'est pas faite pour donner son lait à une machine, mais non je ne crois pas qu'il y ait des femmes qui ne puissent jamais donner à une machine. il faut d'une part de l'entrainement et d'autre part trouver le tire lait qui te convient le mieux (manuel, électrique, double ou simple pompage, etc...). il y a beaucoup de modèles différents. parmi les meilleurs : symphony de medela (en pharma et si ta pharma ne fait pas, tu demande qu'ils commandent, sinon, tu vas dans une autre) et celui à louer sur grandir nature que beaucoup ici aiment. moi je fais partie des très très rares qui ont mieux réussi avec un manuel.

pense tu que c'est vraiment la faim qui le fait pleurer ?? s'il avait faim, il pleurerait en journée, la nuit, etc... non ? le fait qu'il boive le bib, c'est peut etre pour se calmer, ça coule tout seul, pas d'effort à faire, mais peut etre pas pour calmer une faim. à creuser avec une animatrice.

pour le bib, c'est vrai que plus tu vas donner des bibs, moins tu vas stimuler ta lactation. je fais partie des femmes qui ont juste ce qu'il faut pour le bébé (jamais eu à me servir de coussinets....). je prenais aussi des tisanes (une par soir, peut etre un effet placebo, mais bon, ça n'est pas un mal dans tous les cas), j'ai pris aussi de l'homéopathie pour stimuler la lactation.

je comprends vraiment ce que tu traverses, car ça me renvoie à ce que je vivais : mon mari rentrait en fin d'après midi et me retrouver en larmes, avec un bébé hurlant dans les bras, ne sachant pas quoi faire ni quoi en faire... dur dur les débuts d'une nouvelle maman.... le coup du : "je hurle quand même alors que j'ai le sein dans la bouche", j'avais filmé ça pour la consultante pour lui montrer, elle m'avait dit que vu le poids du bébé, son éveil, la teneur de ses couches et vu qu'il tétait souvent dans la journée et nuit, qu'il ne pleurait la plupart du temps qu'en fin de journée, que ce n'était pas la faim.

un conseil : change de tire lait, ça ne doit surtout pas te faire mal comme ça (moi, ça n'a jamais été super agréable, j'ai toujours eu plus ou moins mal aux seins car le petit serre les gencives, mais petit à petit, j'arrive à corriger et ça va beaucoup mieux).

dernière chose : vu que j'avais trèèèès mal pendant qu'il tétait (le pire: à la fin de la tétée quand il tétouille avec le tremblement de menton... l'horreur !) j'étais obligée de lui retirer le sein de la bouche dès qu'il avait fini (certains bébés tètent très vite, en qqs minutes à peine) et de ruser pour lui remplacer par une tétine symétrique (pas de haut bas).

je ne suis pas pour la tétine (surtout que du coup, ça peut entrainer d'autres pbs), mais ça a permis au petit de se calmer tout en étant contre moi (comme s'il tétait) et de laisser mes tétons se reposer...

allez bon courage :)
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonjour Ilena,

Je lis toute la souffrance et les difficultés que tu rencontres dans ce début d'allaitement. Je lis aussi tout le courage et la détermination que tu montres, et je comprends ta fatigue et ton ras-le-bol après 7 semaines où les moments d'allaitement sont si difficiles.

Allaiter ne doit pas faire mal.
Il peut y avoir une sensibilité au début ( une sensibilité, pas une douleur ).
Mais souffrir comme tu souffres n'est pas normal.
Oui, il y a un problème.

Parmi les idées qui me viennent en tête, je pense à une candidose.
Est ce que c'est une piste qui a déjà été évoquée ?
Veux tu les liens vers les pages du site LLL concernant la candidose ?

Je pensais aussi aux freins de langue / de lèvres.
Il existe plusieurs discussions sur le sujet dans le forum.

Pour les tire lait, mon expérience personnelle m'a montré que les tire lait ne se valent pas tous. Avec certains, je ne tirais pas une goutte et avec d'autres, je parvenais à tirer 70 ml !
Pour obtenir un tire lait double pompage efficace ( les mamans sont contentes des tire lait de marque Médéla quand on évoque le sujet en réunion ), les prescripteurs ( médecin, pédiatre, sage femme...) précisent "tire lait double pompage et la marque" sur l'ordonnance. Les pharmacies peuvent contacter des centrales de location qui leur fournissent le matériel médical ( lits médicalisés, gros matériel...). Pour la pharmacie, ça va vouloir dire louer à une centrale ( et peut être gagner moins d'argent qu'en louant son propre matériel ), mais si l'ordonnance le demande, la pharmacie n'a pas le choix.

Les animatrices LLL sont des mamans bénévoles qui donnent de leur temps pour apporter information et soutien aux mamans qui allaitent. Certaines animatrices peuvent être disponibles pour rencontrer les mamans en dehors des réunions, pour d'autres, les rencontres ne seront possible qu'au moment des réunions. N'hésite pas à téléphoner aux animatrices près de chez toi et ose leur poser la question de savoir si tu peux les rencontrer avant la prochaine réunion.

Pleins de pensées +++ pour toi !
 

Lisemeuh

Période de pointe
Bonjour Ilena,

Je passerai plus longuement plus tard et j'espère qu'un Animatrice LLL aura un peu de temps pour t'amener des éléments, mais je voulais te dire...

Comme c'est dur, ces premiers temps, avec son enfant... Comme c'est dur la douleur de la naissance, les suites de couches, les pleurs de ce tout petit bébé qui dépend de nous pour tout, comme c'est dur les douleurs de l'allaitement et le fait de ne pas savoir ce qui se passe... On se disait que tout allait être naturellement pris en charge par le corps et puis...

Comme on est démunie, effrayée, fatiguée, endolorie, parfois, dans ces premiers temps.
Comme c'est grinçant aux oreilles d'entendre les "Que du bonheur!"

Et puis...
Comme c'est fort, vrai, écho, ce que tu écris:
"C'est dans ces moments-là que je doute le plus sur ma capacité à allaiter mon petit. Voir mon bébé pleurer quand j'essaye de lui donner le sein est une des choses les plus difficiles que j'ai eues à vivre, cette impuissance face à sa détresse à laquelle je ne suis pas en mesure de répondre par moi-même...
Autant je peux supporter la douleur physique, serrer les dents, me rentrer les ongles dans la paume des mains... autant cette scène-là m'est insupportable.."


Quand ma première fille est arrivée, j'étais encore dans une longue période d'adulescence.
Sa naissance m'a bouleversée, a bouleversé ma vie. Plus de sorties au pied levé, ses pleurs, des heures, des heures, des heures, des jours, la perspective de ses pleurs - l'angoisse et la boule au ventre de ne pas savoir, ne pas pouvoir...
Et l'allaitement, qui démarrait mal, avec:
-un bébé bien placé au sein
-un frein de langue vérifié
-des tétées longues pour éviter les coliques, à volonté, etc
mais:
-des crevasses tellement profondes qu'à la maternité -horreur!- un bout de chair était posé sur la lèvre de mon bébé
-une douleur tellement forte que j'en suis tombée dans les pommes plusieurs fois
-un pb d'hypertension qu'il fallait à tout prix faire descencdre mais qui remontait à chaque tétée...

Et puis...

J'ai allaité ma fille 8 mois, et j'ai adoré ça pendant 6 de ces mois.
L'accouchement est violent, mais ne dure que qq heures et le corps fonctionne à merveille en freinant une partie de la mémoire tampon... mais ma naissance à mon rôle de maman a duré bien plus longtemps, parfois avec des sentiments tout aussi difficiles et que tu exprimes très bien ci-dessus...

Et pourtant... Vers ses 1 an, quand un ami m'interrogeait sur les changements de la vie d'adulescent vers celle de maman, et que je me refusais justement à dire ce "que du bonheur!" qui m'avait isolée autant que culpabilisée à l'époque, j'ai réfléchi et j'ai dit cette évidence...:

"Avec ma fille, rien n'est parfait... Mais tout est mieux avec elle que sans".

Et dans mon vocabulaire de maman adulescente amatrice de jeu vidéo, il y aurait pu y avoir un une voix qui aurait dit:
"Maman gagne un niveau!"

:)

Courage, les premières semaines sont très difficiles, mais tu te poses les bonnes questions. Tu vas y arriver. Je te souhaite une très belle naissance à la vie de maman, on est tout plein de mamans à avoir connu des débuts cahotiques pour t'accompagner.

L

PS: Dans mon cas, c'était une candidose... Je l'ai compris 2 ans plus tard... ;-)
 

fatjab

Montée de lait
Je repasse : je t'ai envoyé un MP ;)

Je plussoie Sealine : j'ai énormément de lait, et pourtant cela arrive que mon bébé pleure la bouche grande ouverte, au sein, sans téter. Parce qu'il pleure pas parce qu'il a faim, mais pour autre chose (douleurs, coliques, reflux, énervement, que sais-je, ....); C'est traumatisant pour la maman!!!!
Et pour la tétine, vu l'état de mes mamelons aux débuts, j'ai donnée une tétine (comme dit Sealine, non "physio" mais bien symétrique) pour ne pas laisser bébé au sein une fois la tétée "finie", c'est-à-dire lorsqu'il ne tétait plus très fort, ou qu'il ne déglutissait presque plus. Pas question de servir de tétine lorsque cela fait mal, en tout cas pour moi!

Pour le tire-lait, j'avais le lactina de medela, qui un jour m'a fait atrocement mal. J'ai changé, et comme aucune pharmacie (et je suis à Paris!) ne faisait le symphony, j'ai téléphoné chez grandir nature http://www.grandir-nature.com/product_info.php?products_id=1390 afin de le louer.

Mais tout cela ne vaut pas une rencontre avec une animatrice!
 

Charentaise

Colostrum
Bonjour Ilena,

Ton récit me tracasse...

Les premières semaines d'allaitement ont été cahotiques pour moi aussi. (Toi tu serres les dents quand tu mets ton bébé au sein, moi, je tapais du pied...)
J'ai accouché en mai, donc, c'est tout encore tout frais dans ma tête.

Je lis que tu as des crevasses qui ne guérissent pas. J'en ai eu aussi (mes seins saignaient, c'était dingue et extrêmement douloureux comme tu le décris) et à l'hopital, on m'a conseillé la crème Dermalibour de chez Avène. (Elle est fraîche, non grasse et ne comporte ausun risque pour bébé) Cette crème m'a énormément soulagée en plus de laisser mes seins à l'air au maximum pour que les plaies guérissent plus vite...(mes voisins m'ont peut-être vue et pensent sans doute que je suis exhibo mais bon, c'est pas grave :p)

Sinon, en plus des animatrices LLL qui te seront j'espère d'un grand secours, tu peux peut-être t'orienter vers la PMI ?

Tiens bon ! Courage !

Carole
 

Dolf911

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Tu peux rencontrer une conseillère en lactation ou une animatrice avant la reunion :))) ou appeler une animatrice au téléphone :))
L'allaitement ne dois pas faire mal . Peux tu contacter un médecin qui puisse te prescrire un tire lait specifique. Ou faire un point avec une sage femme ou une conseillère pour observer une tétée. J'ai un tire lait electrique , des jours ou je prélève beaucoup et d'autres pas assez.
 

Dolf911

Animatrice LLL
Animatrice LLL
J'utilise la crème Meleda qui est très efficace. J'ai eu des crevasses au début, je mettais de la crème et laisser ma poitrine à l'air pour calmer et cicatriser.
 

Sealine

Hyperlactation
(j'adore le "maman gagne un niveau", ça me fait penser à Naheulbeuk)

pour les crevasses, un truc fantastique et tout simple : compresses de lait maternel. penser, en revanche, à les mouiller pour les enlever.

Sylvie a donné la piste de la candidose, il faut aussi regarder ça ;)

bon courage
 

Ilena

Colostrum
Bonsoir à toutes,

Ça y est, mon petit bout s'est enfin endormi, j'ai l'impression que c'est de plus en plus rare ! A part la nuit dernière... je ne sais pas si c'est le biberon ou la fatigue accumulée mais il a dormi 6h d'affilée, au lieu des 2 ou 3h habituelles...

Cet après midi, à partir de 13h, les tétées se sont passées comme celle d'hier soir, beaucoup de pleurs à chaque fois, le fait de le changer de sein n'a plus l'air très efficace, ça ne marche qu'une minute. Néanmoins, en lui donnant le sein allongés tous les deux, il finit par se calmer, après quand même cinq bonnes minutes de pleurs et le double de "râlage"...

Ce soir, il a eu un biberon, encore, impossible de le faire téter efficacement, et vu l'état de mon mamelon gauche (l'ampoule s'est percée, maintenant ça brûle en plus du reste), impossible de l'y laisser dans l'espoir qu'il finisse par s'apaiser... Du coup maintenant, je commence à sentir à nouveau des boules dures et douloureuses qui se forment...
Biberon descendu d'un trait, 180 ml encore, il paraît que c'est beaucoup pour un bébé de cet âge là ? Il s'est endormi de lui même dans son couffin une heure, une heure et demie plus tard, on pensait qu'il était parti pour la nuit... Mais ensuite, il s'est réveillé quand je commençais à écrire ce message (oui, vous n'avez pas vu la pause :) ), et là, j'ai constaté avec horreur que sa couche avait débordé... pas d'urine, mais de selles ! Ça faisait plusieurs jours qu'il n'en avait pas eues mais je ne m'inquiétais pas plus que ça, je crois que c'est assez fréquent chez les bébés allaités. Mais quand j'imagine qu'il avait dans le ventre tout ce qu'il a mis dans la couche, je me prends à espérer que c'est ce qui le rendait grognon ces derniers jours...

Bref, cela ne résout quand même pas nos problèmes, donc après un bain (à 23h !) et un long berçage, il dort à nouveau et moi je reviens écrire...

J'ai rendez-vous lundi avec une ostéo qui m'a été conseillée. Au téléphone, elle m'a posé quelques questions, elle a l'air de s'y connaître et elle a l'air sympa. Elle pense qu'il peut y avoir un problème de mandibule. On verra ce que ça donne ! J'ai peur de fonder trop d'espoirs sur cette séance, et d'être abattue si ça ne donne rien...

Pour en revenir à vos messages, merci encore de votre soutien, on sous estime souvent le pouvoir des mots mais même si pour le moment, rien n'a changé en mieux pour mon fils et moi, j'ai quand même la motivation de poursuivre grâce à vos encouragements !

@fatjab : j'ai acheté un tire lait manuel Avent (de Philips) en sortant de la maternité, c'est avec celui là que j'ai réussi à avoir une fois 80 et une fois 60 ml, mais par rapport au nombre de fois où j'ai essayé en vain, je trouve ça dérisoire...
Concernant un éventuel reflux, je ne sais pas, j'ai rdv avec la pédiatre le 14, pour l'examen du 2e mois.
Merci pour le PDF que tu m'as envoyé par mail ! Mais... mon bébé n'ouvre pas la bouche grand comme ça ! On dirait qu'ils vont se décrocher la mâchoire, ceux là ! Mon fils ouvre moitié moins... voire encore moins que ça... et "attendre" qu'il ouvre davantage est une utopie, il est tellement agité quand il a faim, il cherche partout et parfois renifle comme un petit cochon (avec le bruit et tout !) en secouant la tête dans tous les sens ! :confused:

@Sealine : merci pour le PDF ! Il y a apparemment quelqu'un dans mon département mais pas de numéro de téléphone :confused:
Pour le tire lait, dans l'idéal je préfèrerais ne pas en avoir besoin mais au cas où c'est indispensable, je note donc qu'il faut que je demande une marque en particulier à la personne qui me fera l'ordonnance...

Et oui, je pense vraiment qu'il a faim, en tout cas ça en a tout l'air ! Cet après midi, alors qu'il pleurait après avoir tété 2 ou 3 minutes, je l'ai changé de position et j'ai entendu qu'il déglutissait à nouveau, et bien il a tété calmement pendant encore 2 ou 3 minutes... Quand il pleure, j'ai vraiment l'impression que c'est parce qu'il tète mais que rien ne lui arrive ou en quantité insuffisante... Après, c'est sûr que je peux me tromper et que parfois, je crois qu'il a encore faim alors que le bercer un peu en le promenant finit par l'apaiser. Il faut dire que ces pleurs pendant/après la tétée sont très récents, avant il s'endormait au sein et il fallait le changer au milieu pour qu'il prenne le deuxième et mange suffisamment...

Pour la tétine, ça ne marche plus :( Au début en sortant de la maternité, on lui donnait souvent, c'était la solution de facilité après les débuts galère mais maintenant il n'en veut plus, ça ne calme pas ses pleurs. En fait, à part le biberon, je n'ai rien trouvé d'autre qui le calme réellement : ni sein, ni tétine, ni le petit doigt qui marchait même si la tétine ne marchait pas...

@Sylvie : non, la piste candidose n'a pas encore été évoquée, mais je ne me retrouve pas vraiment dans les symptômes... enfin, je ne sais pas, les douleurs que je ressens ne peuvent pas vraiment être apparentées à des brûlures (à part ce soir où mon ampoule s'est percée), ça fait plutôt la même sensation que des écorchures fraîches (désolée pour l'image :( ), et des élancements douloureux dans les seins par moments (mais pas forcément pendant la tétée).
Quant à mon bébé, je n'ai pas décelé de traces de muguet...
D'après ce que j'ai lu, il n'y a rien qui permet de diagnostiquer une candidose a priori, il faudrait donc que je me traite pour voir si ça change quelque chose ?

Concernant les freins de langue et lèvre, en ayant regardé un peu des photos sur d'autres sites, j'ai l'impression que ça pourrait être une des causes mais la sage femme qui a regardé le frein de langue m'a dit qu'il n'y avait pas de souci à ce niveau-là. J'ai essayé de faire des photos pendant qu'il pleurait pour les montrer mais peine perdue, c'est trop flou et je me sens mal de le photographier pendant qu'il pleure au lieu de m'occuper de lui :(

@Lisemeuh : je me reconnais bien là... J'ai eu 30 ans il y a quelques jours mais ce terme "adulescent" (terme que je n'aime pas trop d'ailleurs ^^) s'applique encore à moi ! La preuve, voilà le message d'un ami pour mon anniversaire : "Alors juste bravo pour ton level up, encore bravo pour le spawn du nouveau joueur, et bonne chance à tous les trois !")
Si mon fils est là aujourd'hui, c'est parce que l'horloge biologique tourne et que j'étais bien consciente que si je voulais avoir les trois enfants dont je rêvais, il allait bien falloir s'y mettre un jour !
Mais voilà, n'avoir la responsabilité que de soi-même, décider sur un coup de tête d'aller à un salon du jeu à l'autre bout du pays, partir en week-end improvisé, passer des week-ends à jouer sur le PC avec mon cher et tendre... ce sont des choses auxquelles j'ai eu du mal à renoncer. Parfois, je me dis que ça reviendra, dans une vaine tentative pour m'auto-remonter le moral mais ça marche pas x)

Rien n'est comme avant bien sûr, et pour rien au monde je ne voudrais que les choses redeviennent comme avant... c'est juste... qu'on est encore en version bêta :p Quand on aura une version stable qui tourne, tout ira bien ! :D

@Charentaise : je ne connais pas cette crème, je vais voir si je la trouve ! Si ça peut guérir au moins les crevasses, ça sera toujours ça de gagné !
Quant aux voisins, volets fermés du côté du vis-à-vis, et de l'autre côté... ben, les passants n'ont qu'à pas zieuter par mes fenêtres ! :)
La PMI, je n'y avais pas songé... il faut dire qu'ici, il n'y a qu'une après midi de permanence par semaine... ça tombe pas forcément au bon moment ^^ Mais j'y songerai, si rien d'autre ne fonctionne ! :)

@Dolf911 : c'est ce que j'avais fait, demander à une sage femme d'observer la tétée, et elle m'a dit que j'avais les seins et les mamelons trop volumineux pour mon bébé, pour ça qu'elle me fait pincer mon sein pour le donner. Pas pratique, et pas suffisamment efficace pour que ce soit la solution miracle que j'attends... Sans doute qu'avec une animatrice LLL ou une conseillère en lactation, j'aurai des avis différents !


Voilà, pour résumer où j'en suis :
- rdv avec l'ostéo lundi après midi
- rdv avec la pédiatre dans une semaine
- rdv à prendre avec un médecin ou une sage femme pour traitement candidose éventuellement + ordonnance pour tire lait électrique double pompage Medela (j'ai entendu parler du symphony à plusieurs reprises)
- contacter une animatrice LLL pour la rencontrer dans l'idéal, ou au moins pour parler. J'ai repéré une réunion à moins de 50 km de chez moi le 11 octobre. Il y a des animatrices plus près mais elles ne font pas de réunion avant novembre. Je verrai ça demain, en espérant que je trouverai un créneau pour appeler !
- vous remercier encore pour vos conseils, votre soutien et vos encouragements ! Je crois encore que le miracle peut avoir lieu !

Et maintenant, je vais dormir...
Bonne nuit/bonjour !
 

fatjab

Montée de lait
Hello? J'espère que tu as pu te reposer... Profites-tu des biberons pour aller dormir si c'est ton mari qui les donne ? Le re pos est indispensable!

Pour la position, oui, il faut que bébé ouvre grand. Sur les images, se sont des nouveau-nés, donc c'est plus impressionnant que sur un bébé de deux mois, c'est sûr. Il faudrait vraiment voir ça avec une animatrice ( ou celle-ci pourra peut-être te conseiller une sage femme ou un médecin pas loin de chez toi).

Pour l'ordonnance du tire-lait, demande vite à ton généraliste.

Pour son " méga caca", il arrive que ce soit pareil pour le mien, râlage toute la journée et puis qd ça sort, détente. Tu peux essayer de lui masser le ventre en mettant la main à plat dessus, le pouce d'un côté, les doigts de l'autre, en resserant la main tout doucement. Demande au pédiatre de te montrer, et ce qu'il pense des probiotiques type biogaïa.

Pour le dodo, on a essayer la couverture miracle de Re Castl*, emmaillotage donc, et cela a été salvateur... Ainsi que le portage en écharpe ou autre en journée

Je sais que c'est dur à croire, mais oui, bébé va grandir, et un jour, pas si loin, tu pourras de nouveau avoir du temps pour toi, ton couple, jouer, voir un film, boire un café, etc...
Y-a-t-il une quelconque structure près de chez toi qui accueille parents, enfants aves un espace de jeux ?
Je vois une maman au square, même si son petit est tout bébé et ne peut donc pas faire de toboggan, elle vient comme ça cela lui permet de voir du monde...

J'espère que tu as pu dormir, je te trouves très courageuse...
 

Sealine

Hyperlactation
Je sais que c'est dur à croire, mais oui, bébé va grandir, et un jour, pas si loin, tu pourras de nouveau avoir du temps pour toi, ton couple, jouer, voir un film, boire un café, etc...

je passais aussi énormément de temps sur les PC (mmorpg), et après la naissance, je me suis dit que ma vie était finie... mais comme le dit fatjab, ça revient, bien sur, c'est différent et ça ne me manque pas vraiment. je ne passe plus toutes mes journées du matin au soir sur l'ordi, car je prends maintenant plaisir à m'occuper de mon fils.

l'attachement à son enfant est un processus très particulier. certaines réussissent à créer ce lien pendant la grossesse, d'autres, dès la première minute de naissance, d'autres encore, comme moi, plusieurs jours voire plusieurs semaines après.

maintenant, je suis folle de mon fils ^^ mais c'est plus facile quand ils grandissent un peu car il y a plus d'interactivité entre la maman et le bébé. on comprend mieux (je trouve) ce qu'il veut.

avec tes pbs en plus, ça n'arrange rien, mais tu as déjà des pistes, c'est très bien !! tu vas voir, tout va bien aller.

pour les bib, c'est du LA, peut etre qu'il a du mal à le digérer non ? comment sont ses selles ? couleurs consistance ?

bon courage :)
 
Haut