• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

Barpat

Colostrum
Merci pour vos réactions, et je croise les doigts @Chocob pour que le transfert prenne.
Oui, moi aussi je crains le sevrage induit. Le seul "bon" point, c'est que la médecin qui me suis côté PMA sait que j'allaite et ça n'a pas l'air de lui poser problème.
 

Laitmotiv

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je rejoins la discussion… je n’ai pas trouvé de sujet spécifique pour une stimulation ovarienne + insémination ( sinon, n’hésitez pas à déplacer mon commentaire 🙂)

J’allaite encore ma puce de + 3ans , environ 2-3 fois par jour. Je n’ai pas mentionné l’allaitement en cours - en même temps, on ne m’a pas posé la question 😇 -
A priori , le traitement sera le suivant:
- gonal (gonadotrophines)
- ovitrelle ( FSH)
- utrogestan ( progestérone)

D’après ce que j’ai trouvé, le risque serait considéré comme très faible avec utrogestan, et faible avec les 2 autres ( großes molécules très peu susceptibles d’être excrétées dans le lait et très faible biodisponibilité orale), mais en l’absence de données/études spécifiques sur ce cas de figure, on ne peut pas exclure tout risque.

On réfléchit encore avec mon partenaire… vu mon âge, c’est maintenant ou jamais.
Certaines sont passées par là?

La doc voudrait aussi me donner un traitement pour agir sur la thyroïde, pour optimiser les chances ( Eu-thyrox, levothyroxine) . Ma thyroïde étant normale, je pense refuser , d’abord parce que j’ai peur de la dérégler ( 2 cas d’hyperthyroïdies dans ma famille) et peur aussi que soit dangereux pour ma puce . J’ai rien trouvé sur lecrat, ni sur e-lactancia. Quelqu’un aurait des infos ?
 
Dernière édition:

Trefle

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ah ? Est-ce que tu allaitais à ce moment-là?
Mon traitement était de 37.5 de gonal, ovitrelle pour déclencher puis 3 capsules de 200 de progestérone jusqu'au négatif ou écho de datation .
J'ai enchaîné 5 cycles de stimulation d'affilée, et fait 3 tentatives l'insémination artificielle. 1 fois on a loupé lovulation et une fois j'ai pas pu arriver à temps pour l'insémination. Donc j'ai eu un truc à prendre presque tous les jours de janvier à fin juillet.

J'ai estimé que le traitement était compatible avec l'allaitement et je ne voulais pas sevrer pour ça. Je pense qu'en début de parcours ma fille tetait 2 fois par jour. Et moins à la fin car en fait je nous ai senties prêtes à diminuer et ça c'est fait tout tranquillement en ne proposant plus, en en reportant certaines et en en esquivant d autres si je trouvais que c'était possible .

Pareil, à 39 ans c'était le moment où jamais pour un 2e . Je n'avais pas l'intention d' allaiter enceinte ou de coallaiter, je suis contente de cet allaitement et de la manière ou ça se finit. Actuellement elle fait une micro tétée toutes les 3 semaines peut-être.

C'est bizarre de traiter une thyroïde qui va bien . Du moment que la tsh est en dessous de 2 c'est bon pour une grossesse
 

Laitmotiv

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Mon traitement était de 37.5 de gonal, ovitrelle pour déclencher puis 3 capsules de 200 de progestérone jusqu'au négatif ou écho de datation .
J'ai enchaîné 5 cycles de stimulation d'affilée, et fait 3 tentatives l'insémination artificielle. 1 fois on a loupé lovulation et une fois j'ai pas pu arriver à temps pour l'insémination. Donc j'ai eu un truc à prendre presque tous les jours de janvier à fin juillet.

J'ai estimé que le traitement était compatible avec l'allaitement et je ne voulais pas sevrer pour ça. Je pense qu'en début de parcours ma fille tetait 2 fois par jour. Et moins à la fin car en fait je nous ai senties prêtes à diminuer et ça c'est fait tout tranquillement en ne proposant plus, en en reportant certaines et en en esquivant d autres si je trouvais que c'était possible .

Pareil, à 39 ans c'était le moment où jamais pour un 2e . Je n'avais pas l'intention d' allaiter enceinte ou de coallaiter, je suis contente de cet allaitement et de la manière ou ça se finit. Actuellement elle fait une micro tétée toutes les 3 semaines peut-être.

C'est bizarre de traiter une thyroïde qui va bien . Du moment que la tsh est en dessous de 2 c'est bon pour une grossesse
Merci pour ta réponse si détaillée 😀 !
Je ne connais pas encore mes taux, on verra bien.
S’il y a une grossesse, j’aimerais bien un sevrage en douceur comme le tien, ce serait top ! 😃
 

Barpat

Colostrum
Ma pédiatre (très pro allaitement) ne m'a fait part d'aucune préoccupation sur les injections pour la stim, donc j'ai été plutôt rassurée là-dessus. Mon traitement sera a priori : 137,5 de Pergoveris ; puis orgalutran et ovitrelle. Est-ce que certaines d'entre vous connaissent l'effet de ces traitements-là (voire de ces doses là car beaucoup + fortes pour pour les IA) sur l'allaitement ?
Ma préoccupation, c'est le sevrage induit, j'aurais bien continué à allaiter encore un peu. @Trefle : ce sont les traitements qui ont mené au sevrage de ta fille ? Ou c'est plutôt un chemin que vous avez pris progressivement et volontairement ?
 

Trefle

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
C'est un chemin pris progressivement et volontairement. Je nous sentais prête à toutes les deux . Elle aura tété 3 ans, j'aurai pas pensé au départ.
Quand je vois mes chèvres je me dis que le sevrage naturel c'est celui qui est induit par la mère . Elles refusent des tetees au fur et à mesure que les petits grandissent et petit à petit ils sont sevrés.
Y'a pas de souci à prendre le traitement et continuer à allaiter et voir comment ça se passe . Il faut être conscient qu'une grossesse peut induire un sevrage par baisse de quantité, changement de goût ou sensibilité des seins ... l'idéal c'est de pas se forcer ni dans un sens ni dans l'autre!
 

Chocob

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
@Laitmotiv pour le levothyrox c'est parfois prescrit car les gens de pma aiment bien que la tsh soit dans les bornes basses de la normale (augmentation du risque de fausse couche quand c'est augmenté). Tant que la tsh reste dans les bornes de normalité aucun risque pour ton bébé s'il est allaité. Au sujet de l'intérêt d'en prendre dans ta situation je ne sais pas.

Concernant la poursuite de l'allaitement j'ai choisi de continuer pendant mon transfert d'embryon, en cycle naturel et uniquement sous utrogestan forte dose en 2eme partie de cycle. Ras sur ma production de lait et je n'ai rien remarqué chez ma fille de 20 mois qui tete matin et 2 fois le soir en général + 1 ou 2 fois en plus les week-end quand je suis avec elle.

Le transfert n'a pas marché et je vais devoir recommencer une stimulation avec probablement les mêmes médicaments que toi. Je compte poursuivre mon allaitement (à savoir que mon centre n'est pas au courant; la question ne m'a jamais été posée et je ne souhaite pas leur en faire part car j'ai trop peur de ne plus être prise en charge...)
 

Laitmotiv

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
C'est bizarre de traiter une thyroïde qui va bien . Du moment que la tsh est en dessous de 2 c'est bon pour une grossesse
J’ai quelques résultats. Ma TSH est à 2,85 … Mais la gyneco est plutôt contente, le traitement pour la thyroïde ne lui paraît pas nécessaire du coup. Tant mieux… mais… Tu es sûre que c‘est bien en dessous de 2 , et non pas au dessus de 2 ? 🤔
 
Dernière édition:

Chocob

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
@Laitmotiv en général on a comme seuil moins de 2.5 juste en début et au premier trimestre et moins de 3 pour la suite. Tu es globalement dans les zones recommandées donc fie toi aux avis médicaux qui te prennent en charge car rien n'est anormal dans ta situation.
 

Trefle

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Tant mieux qu'il n'y a pas besoin de traitement pour la thyroïde, tu peux faire confiance en ta gynéco!
 

Laitmotiv

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
@Chocob et @Trefle , je n‘ai rien compris à cette histoire de THS , je crois 🤦🏻‍♀️.

De toute façon, se faire des noeuds au cerveau ne boostera pas la fertilité 🤪, j‘ai assez à réfléchir avec les traitements et leur compatibilité avec l’allaitement.
 

MamanCé

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
pfff contente de pas avoir sevré. Au final suite au résultats de Mr soit avoir des examens complémentaires (écho testicules et visite chez une andrologue).
la gyneco ne m'a pas demandé si j'allaitais toujours donc je n'ai rien dit.
Bon y a plus qu'a reprendre rdv avec elle pour la suite (avec un peu de chance on ne va pas attendre 3 mois que le sperme de Mr se renouvelle avant de comment la stimulation)
en attendant on continue les tetees !
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Arf pas cool ça @Cécile P.
Mais au moins tu as bien fait de ne pas interrompre l'allaitement, je doute qu'il ait une influence sur la fertilité de monsieur... ou alors il va falloir m'expliquer ce qui se passe :lol:.
Et puis au moins vous avez une piste !
Courage et je croise les doigts pour vous (si ça se trouve avec le bon traitement de son côté ça va rouler pour vous !) 🤞
 

Chocob

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
pfff contente de pas avoir sevré. Au final suite au résultats de Mr soit avoir des examens complémentaires (écho testicules et visite chez une andrologue).
la gyneco ne m'a pas demandé si j'allaitais toujours donc je n'ai rien dit.
Bon y a plus qu'a reprendre rdv avec elle pour la suite (avec un peu de chance on ne va pas attendre 3 mois que le sperme de Mr se renouvelle avant de comment la stimulation)
en attendant on continue les tetees !
Courage...nous sommes dans la même situation que vous. Resultats mauvais et en attente d'autres pour confirmer une prise en charge début 2022
 
Haut