1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Allaitement et courage??

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par Lili69, 12 Avril 2011.

  1. isis

    isis Voie lactée

    Contrairement à vous je trouve qu'il faut du courage pour allaiter. C'est sûrement parce que j'ai un bébé aux besoins intenses...
    Ne pas faire de nuits complètes depuis 18 mois, être réveillée parfois toutes les heures la nuit, avoir un bambin qui tête très souvent aussi la journée: plus d'une serait passée au bib pour être tranquille.
    J'envie celles qui allaitent et qui ont un bébé qui fait ses nuits depuis belle lurette...
     
  2. Emmanuelle

    Emmanuelle Hyperlactation

    Bonjour Isis,
    oui beaucoup passent au bib (je ne les juge pas, c'est dur un bébé qui pleure beaucoup) mais elles ne sont pas plus tranquilles après malheureusement : (
    Quant au bébé qui fait ses nuits tout de suite, il y en a, ça existe (si, si !!), moi j'en ai eu une sur mes 3 loulous ...
    Courage, dans quelques (années ??), tu feras des nuits complètes, lol
     
  3. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    isis, je te comprends, j'ai aussi un bébé aux besoins intenses. Ce que je soulignais, c'est que ce serait encore pire (selon moi) avec des bibs. Je travaille à temps complet et les réveils nocturnes m'épuisent moi aussi. Sans compter que la journée, moi, au moins, elle est chez la nounou (c'est triste à dire mais je suis bien plus reposée quand je bosse la journée que le week end!!). En tout cas, chez moi, l'allaitement me permet d'assumer les nuits, de me rendormir plus vite, et de globalement tenir le choc (avec un traitement intensif de cododo pendant les maigres siestes de ma puce le week end). Mais pour moi, ce n'est pas l'allaitement qui nécessite du courage mais plutôt de gérer un bébé aux besoins intenses.
     
  4. isis

    isis Voie lactée

    Avec le bib tu peux passer le relais et laisser papa s'en occuper la nuit alors qu'en allaitant tu es irremplaçable. Je sais qu'on peut tirer son lait aussi mais j'ai jamais réussi à faire sortir plus d'une gorgée...

    @Emmanuelle: Comme tu dis, dans quelques années je pourrai dormir. Je ne suis plus à quelques près maintenant et qui c'est peut être le 3ème fera ses nuits tôt :D

    @Lili69: Gérer un bébé aux besoins intenses c'est vraiment fatigant, tu as raison. Vive le portage et le cododo qui permettent de les descotcher un peu du sein.
     
  5. Emmanuelle

    Emmanuelle Hyperlactation

    Tu l'as dit toi -même, tu es irremplaçable, ton lait et ton maternage valent tout l'or du monde pour ton p'tit bout !!
     
  6. shah

    shah Montée de lait

    le courage d'écouter son instinct peut etre.....dans un monde qui nous apprend a l'ignorer.
     
  7. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Je vous rejoins, du courage il m'en a fallu beaucoup beaucoup les 2 premiers mois où j'ai enchainé les galères: frein de langue trop court donc stagnation de poids de mon bébé, douleurs insupportables aux mamelons, déprime +++.... Je me suis accrochée, aidée par plusieurs personnes dont une animatrice LLL. Aujourd'hui mon fils a 4 mois 1/2 et je me dis qu'en effet, ça valait vraiment le coup que je m'acroche! L'allaitement quand ça roule c'est non seulement du bonheur mais tellement de facilité!!!! Récemment j'étais chez des amis qui recevaient des amis à eux, leur fille de 5 mois 1/E (plus allaitée) était perturbée par ce séjour, toutes ces nouvelles têtes... elle n'arrêtait pas de pleurer, n'arrivait pas à s'endormir tout en étant très fatiguée... J'ai vraiment réalisé quelle chance j'avais d'allaiter mon petit bout, dès qu'il râle, hop! au sein et ça marche à (presque) tous les coups, il s'endort s'il a besoin, se repose, boit, mange et après il est tout frais!!
    Du courage, oui dans les situations difficiles, sinon, que du bonheur!
     
  8. galoui

    galoui Hyperlactation

    oui je te rejoins annaelle...apres une eviction PLV.pr eczéma.de BB....une candidose qui n'en finissait pas...beaucoup de doutes car BB s'agitait beaucoup au sein et pleurait (REF)...j'ai failli stopper l'allaitement plusieurs fois mais avec un peu de soutien....on continue: et j'espere encore pr un moment !!!
    et qd tout va bien...on oublie tout et on regarde BB s'endormir paisiblement, bien au chaud au sein de maman !!!
     
  9. labrioche

    labrioche Hyperlactation

    oui entièrement d'accord avec toi ... ma fille à 1 mois de moins ..mais début d'allaitement tout aussi difficile !
    heureusement que mon mari était là !
    en plus avec ma reprise du boulot il y a 1 mois déjà ...pffffff faut tenir ;)
    et à la question "mais vous n'allaitez plus alors??" je suis fière de répondre si si 100%!!!!
     
  10. Gaufi

    Gaufi Période de pointe

    et j'en ai marre les gens qui demande toujours.. tu nourris encore?? j'ai envie de dire.. bah faut pas qu'il creve de faim non plus.. et je leur dit même pas que je suis parti jusque ses 6mois (mini) j'entendrais "t'a bien du courage" (on y reviens toujours avec ce courage)
    pour moi avoir du courage c'est pas l'allaité c'est l'entendre hurler de douleur sans savoir ce qu'il a, chercher des pros du nourrisson pour m'aider a le comprendre et le soulager.. mais sa tout le monde s'en fou.. t'es pas la seule chez qui sa pleur.. je m'en fou de savoir que celui de ma belle soeur pleur toute la nuit pour ses dents (elle sait pourquoi il pleur lui)
    et a la maternité ils sont pas réconfortant pour l'allaitement.. si on arrive pas ... vous êtes sur de vouloir allaité (et ma main dans ta tête tu la veux??) j'aurais pus me faire avoir avec un bib en tant normal mais la hors de question.. j'ai déjà pas eu la grossesse "voulu", l'accouchement voulu, ils vont pas m'interdire l'allaitement voulu.. non mais oh c'est qui qui décide??
     
  11. cecile40

    cecile40 Montée de lait

    Et bien Gaufi, te voilà bien remontée ! lol Mais je te comprend, le "tu le nourris encore", j'y ai droit, et plus ça va aller, pire ça va être je crois ! Là il a 3 mois, et j'avoue avoir du mal à comprendre l'étonnement des gens quand je répond qu'il ai toujours allaité, à la demande bien sûr. ça ne me semble pas si exceptionnel que ça, juste... naturel du moment que je le peux et que je le souhaite.
    Du courage ? Peut-être au début, perso j'ai bataillé pendant 2 mois, entre engorgements, fièvre, canaux bouchés, crevasses à sang, petite prise de poids de bébé, RGO, REF, candidose... Mais pour moi c'est plus de la détermination qu'autre chose, ça me tenait à cœur, c'est toujours le cas. Le plus difficile est sûrement de devoir se battre contre les "bons" conseils (qui n'en sont pas !), les "tu devrais arrêter" (de ma pauvre maman qui devait se sentir bien désemparée quand je l'appelais en pleurant), et mon propre mari qui là commence à me mettre la pression quant à la reprise du boulot et le fait que je risque de ne plus avoir assez de lait. Il ne comprend pas pourquoi c'est si important pour moi, et j'avoue avoir du mal à l'expliquer, mais surtout de pas comprendre pourquoi je dois me justifier (et ça, ça vaut pour tous ceux qui se croient obligés de se soucier de l'alimentation de mon fils !). Heureusement, la généraliste qui suit mon fils est très rassurante sur le sujet de l'allaitement, même si elle reconnait elle-même ses limites (ce qui ne la rend pas moins compétente à mes yeux pour autant, au moins elle a le mérite de m'avoir dirigée vers la LLL ou autre assoc' d'aide).
    Ce qui est "rassurant" dans un sens, c'est de finalement voir qu'on est quasi toutes logées à la même enseigne ! lol
     
  12. Gaufi

    Gaufi Période de pointe

    oui je suis completement remonté... des fois je passerais mes nerfs sur les gens qui dise un truc de travers (au lieu de les passer sur mr et bébé)
    et c'est vrai que c'est rassurant de savoir qu'ici ont a toutes plus ou moins les mêmes galeres (lol)
    et j'aimerais bien que nos hommes comprennent (ne serai qu'un peu) nos choix et nos inquiétudes quand y a des soucis de ce coté la.. je crois que je me serais battu avec si il n'aurait pas voulu que j'allaite mais j'aimerais qu'il comprenne pourquoi j'ai pas envie que sa s'arrete (pas maintenant)

    et non l'allaitement il faut pas du courage, juste de la volonté, de la patience (ouch c'est dur des fois sa) et se sentir épanouie en le fesant

    bon courage les filles... euh... bonne lactation plus tot (mdr)
     
  13. MaXAm

    MaXAm Hyperlactation

    ho combien je te comprend !! L'espace de quelques mois j'ai cru qu'il avais compris que je continurai à allaiter Mattéo au dela de sa "limite psychologique des un ans" mais ce week end il nous a ressorti une de ses réflexion dont j'ai tellement honte que je ne vais pas vous l'écrire, il ne comprend pas que ce n'est pas juste une lubie ou je ne sais quoi. J'espère qu'il comprendra avant qu'on ai à se battre :))

    C'est sur qu'à mes yeux notre plus grand courage dans le fait d'allaiter est de devoir constament se confronter aux jugement pas toujours sympathiques des gens qui, comme eux sont dans "la norme", pensent savoir mieux que nous ce qui est bon pour notre enfant.

    Mais ça vaut vraiment le coup de supporter ces quelques désagrèments en contrepartie de la relation que l'on crée avec notre enfant, de tous les avantages et de touts les merveilleux moments que nous apporte l'allaitement.
     
  14. Lovely

    Lovely Montée de lait

    Oh oui. J'hallucine quand on me dit que je dois être crevée ou que je suis une héroine. Ce qui me fatigue le plus c'est toutes ces remarques idiotes! Je ne suis pas une héroine, au contraire, je me demande ce que ça fait d'avoir un bébé qu'on n'allaite pas, et de passer à côté de toute cette expérience incroyable, de ce bonheur inoui et qui coule de source. C'est tellement consubstantiel à l'amour que je ressens pour ma fille et à la relation qu'on a toutes les deux, je n'arrive pas à imaginer notre vie autrement.
     
  15. Oby

    Oby Colostrum

    Bonjour,

    J'aurais un peu envie de prendre le contre-pied de cette discussion. En effet, sur tout le forum et le site de la LLL, je lis qu'allaiter est moins fatigant et plus pratique que de donner des bibs. Je suis d'accord sur un certain nombre de situations (la nuit, en voyage et chaque fois que je suis chez moi). Cependant, personnellement, je trouve qu'allaiter lorsque l'on travaille demande beaucoup de courage.En effet, je tire mon lait sur mon lieu de travail, ça me prend du temps (aller à l'infirmerie, faire la vaisselle du tire-lait...) et ceci deux fois par jour, temps que je ne passe pas sur mes copies qui s'accumulent de façon effrayante. Par ailleurs, une question m'a toujours tracassée : un bébé si j'ai bien compris, boit entre 500 et 800 ml de lait par jour. Ne pensez-vous pas que cela engendre une certaine fatigue pour le corps de créer tout ça ? Même si c'est naturel. On admet que la grossesse fatigue, pourquoi pas l'allaitement ?
    Je trouve que l'allaitement est une relation formidable avec le bébé, et même si cela me fatigue de tirer, je ne regrette pas d'avoir pris cette décision, et j'encourage mes copines en demande à le faire aussi. Plus les mois passent, plus je deviens une pro-allaitement. La seule chose qui me blesse un peu, c'est d'avoir le sentiment que la fatigue engendrée est un peu niée sur ce forum (mais non, c'est le rythme du bébé qui te fatigue etc...). Tirer le lait quand on travaille, et bien oui, il faut parfois du courage, et quand certains me le disent, parfois ça me fait du bien, car je me sens reconnue dans mes efforts.
    Je rejoins par contre certaines mamans de cette discussion, à qui ce mot de "courage" n'est en fait adressé que pour faire passer de façon un peu polie le message "tu es à moitié folle, une espèce de baba-cool attardée". Là en effet, ce genre de remarque est extrêmement désagréable, et c'est encore trop fréquent.

    Après, tout ceci reste personnel, tiré de ma seule petite expérience de 7mois et demi, donc à relativiser évidemment.
    Adeline
     
    Dernière édition: 13 Mai 2011
  16. allreset

    allreset Lactarium

    Oui Oby tu as raison, je ne suis pas sûre d'avoir ta volonté. Je suis en congé parental et je vis au rythme de mon bébé. Je n'aurais pas dépassé les 3 mois si j'avais dû travailler. Bravo.
     
  17. Emmanuelle

    Emmanuelle Hyperlactation

    Bonjour Oby,
    oui effectivement, travailler ET allaiter est forcément plus fatigant puisque tu as les contraintes du quotidien + l'expression du lait à gérer.
    Le message qu'essaie de faire passer les mamans allaitantes est que l'allaitement à lui seul n'est pas plus fatigant que de donner le biberon, c'est même plutôt le contraire. L'organisme de la femme est fait pour, au même titre que tes reins ou ton foie font leur rôle de filtre. Il est évident qu'une mère dénutrie ou surmenée verra son corps réagir (moins de lait, baisse des défenses immunitaires ...) mais sinon la période d'allaitement a plutôt tendance à améliorer le fonctionnement de notre corps (meilleur assimilation des nutriments, etc).
    Je reconnais qu'il faut du courage pour tirer son lait au travail car les conditions pour cela en France sont généralement déplorables (dans les toilettes pour beaucoup ...).
    Ton témoignage servira à d'autres mamans, c'est bien d'avoir osé dire ce que tu ressentais.
     
  18. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Oby, voilà 7 mois que je tire mon lait au travail et effectivement cela demande du courage. C'est contraignant et c'est aussi devoir s'assumer devant ses collègues (surtout que ma fille a 13 mois et que c'est de plus en plus mal perçu). En revanche, mon expérience est différente de la tienne. Je dors beaucoup mieux avec l'allaitement. Cela me permet de rendormir ma fille plus facilement. Sans l'allaitement, je ne dormirais quasiment pas la nuit. En cela, cela me facilite la vie. Après je te rejoins, titrer son lait est une vraie contrainte. Mais je suis globalement bien moins fatiguée que pendant la grossesse. Et l'allaitement y contribue. Cependant, comme toi, ce n'est que mon expérience personnelle, et je ne nie aucunement que l'allaitement puisse être source de fatigue pour certaines mamans.
     
  19. maloudaine

    maloudaine Période de pointe

    pour ma part je me sens à mi-chemin entre vous deux Oby et lili69.
    J'allaite et tire mon lait depuis les 3 mois de mon fils qui a 11 mois. C'est pour moi une grande satisfaction de pouvoir continuer cet allaitement qui commence à soulever des questions voire des suspicions comme pour toi lili69.
    Je trouve aussi qu'allaiter et travailler demande beaucoup d'énergie, pour ma part au travail, j'ai parfois eu à peine le temps de manger (et mes copies et corrections s'empilaient!)... Mes collègues ont souvent l'air de penser que je suis un peu excentrique et on m'a souvent dit "c'est pas un peu contraignant???" à vrai dire est ce que le fait que quelque chose soit "contraignant" peut justifier l'arrêt de cette chose? Est ce que changer les couches de son enfant n'est pas contraignant"? Cesse -t-on pour cela de les changer? Je dis des stupidités mais j'espère que je suis claire...!
    Et puis quand c'était vraiment une contrainte (faire fi du manque de sommeil, laver le matos, trimballer le dit matos d'école en école, réfrigérer le lait, le stocker....) je gardais en tête les besoins de mon fiston et les bénéfices tirés de cet allaitement (pas de maladies ou presque!) en plus de tout le plaisir que j'en tire et les liens formidables tissés avec mon loupiot.... Je ne me sens pas l'âme d'une wonderwoman mais je suis heureuse d'être passée au travers (par vraiment au -dessus) de ces difficultés!
    Pour résumé, difficile mais satisfaisant, voire comblant!
     
  20. Gaufi

    Gaufi Période de pointe

    d'accord avec vous.. allaiter et travaillé demande du courage, de la volonté de faire tout ça.. et sa doit être fatiguant physiquement et pshychiquement aussi
    pfff je commense a en avoir marre des gens... "tu le nourris toujours??" bah a 3mois c'est un explois?? "t'es pas fatigué??" d'allaité non, c'est bébé qui dort pas la journée et tes remarques qui me fatigue.... les gens sont éttoné d'entendre oui a 3mois j'allaite toujours...
    je sais pas si le fait de travaillé en extérieur j'aurais continué... heureusement la question se pose pas, je travaille a la maison et en plus j'ai plus de boulo
    avec l'allaitement je me sens proche du bébé mais éloigné du papa (bah oui des fois il comprend rien... il est conscient qu'il faut de la volonté, de la patience pour le faire et dépassé les petits soucis... bah oui y en a pas beaucoup qui allaite aussi lontemps...)

    c'est pas parseque 3mois d'allaitement releve de l'explois dans notre societé que je suis wonderwoman... je comprend toujours pas pourquoi il pleur comme ça et il ne dort pas de la journée... mais oui mais tout les bébés sont comme ça, j'ai pas a me plaindre (je vais les bouffé les gens)déjà pour la grossesse je les aurait tué... je remarque qu'un bébé fait parler beaucoup de monde et même ceux qui en ont pas (ou va le monde)
     

Partager cette page

Chargement...