1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

je n'ai pas pu allaiter mes jumeaux : comment en faire le deuil ? - relactation

Discussion dans 'Allaiter des jumeaux et plus' démarrée par crocodor, 25 Novembre 2011.

  1. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Je suis une maman qui tire pour sa petite préma et elle a beaucoup de mal avec le symphony, elle vient de changer pour un Lactina et a de meilleurs résultats.

    Il semble que les tires lait à pistons soient plus efficaces, et le Symphony n'est pas à pistons.

    A pistons il y a :

    _Elite de Ameda

    _Lactina de Medela

    Donc à tester !

    Pour la diversification, ta fille a besoin de LA mais pas avec PLV, est-ce que tu t'es renseignée pour un lact-aid ? C'est plus facile qu'un sns ou dal de fortune d'après les mamans utilisatrices.

    Tu n'es pas obligée de donner du yaourt, surtout avec intolérance pLV ! Tu peux donner de la compote avec du biscuit écrasé dedans pour que ce soit plus nourrissant. Tu peux favoriser des aliments riches en calcium autre que le lait de vache et lait de soja, et donner un eau minérale riche en calcium. Tu peux favoriser les aliments riches en fer.

    Je te mets un lien sur la diversification précoce à cause de faible lactation :
    http://www.allaitementpourtous.com/...ubstituts-ou-aliments-solides--nutrition.html

    Au cas où tu passes à côté, je te mets le pdf fer :
    http://www.allaitementpourtous.com/uploads/1/4/2/4/1424617/fer.pdf

    Je ne comprends pas pourquoi à l'hôpital ils refusaient de donner ton lait à cause d'éviction PLV et que maintenant ils disent que tu peux donner des yaourts ! Si la petite ne tolère pas le lait de vache, ça peut lui redonner de l'irritation...

    Les probiotiques aident aussi, j'en donne à mes enfants quand ils ont des périodes de constipation à cause de trop de PLV.

    Bises
     
    Dernière édition: 29 Janvier 2012
  2. crocodor

    crocodor Voie lactée

    bonjour,
    désolée de ne pas être venue depuis un moment...Astrid recommence à mal manger, elle a été constipée puis a commencé à vomir. Je me suis rendue compte que la bouillie que je lui donnais était avec des traces de lait de vache. Je suis trop nulle, je lui ai fait mal ! J'ai donc changé ce matin et ça va mieux, elle a bien mangé aujourd'hui et n'a plus vomit.

    Elle a eu une fibro qui ne montre pas de problème à l'oesophage ni à l'estomac. Elle aurait bien un problème à la bouche car elle refuse catégoriquement de téter le bib et le sein, elle n'accepte que sa tétine. Elle est au lait de riz, les yahourt au lait de soja elle n'aime pas donc je me débrouille avec ça et de la bouillie.

    J'arrive à bien tirer mon lait, j'en ai de plus en plus. Depuis qu'elle mange à la cuillère elle a moins de reflux, mais elle a aussi un traitement inexium + gaviscon qui l'aide.

    Pour l'instant je ne l'embête pas avec le sein, ni Mathilde d'ailleurs et j'avoue ne pas avoir le courage de tenter trop longtemps tellement je suis crevée...Je tente de ne pas m'épuiser mais c'est dur. JE dors peu et mange mal, c'est vraiment pas facile de tout gérer.

    Merci pour le soutien, ça m'aide à tenir malgré tout. Je ne sais pas si je les remettrais au sein un jour mais je m'accroche à l'envie de leur donner ne serait que mon lait en complément de la diversification plutôt que le LA.

    Juste une petite question : les bouillies d'Astrid se préparent au micro onde. Je ne peux donc pas lui donner mon lait dans ce cas non ? Parce que si je le passe au micro onde ça tue les anticorps ?

    Bises
     
  3. isabelle steffan

    isabelle steffan Animatrice LLL Animatrice LLL

    Il y a surement un moyen de les préparer autrement qu'au micro onde, non ? Je n'ai pas de micro-ondes chez moi et j'utilise des casseroles pour tout, même pour réchauffer (je fais une bain marie et le mets les trucs dans un bol)
     
  4. poucepouce70

    poucepouce70 Montée de lait

    bonjour,
    Crocodor je suis ton post sans avoir jamais écrit parce que je n'ai pas de conseils ...
    je te trouve bien courageuse et tenace dans ta relactation . j'ai juste envie de te dire que pour mon premier, j'ai du le tire allaité puisqu'il n'a jamais réussi à prendre le sein ( avec le recul, je pense que la mise au sein a été trop violente pour lui, mais là n'est pas la question ). j'ai tiré mon lait pendant 6 mois et il buvait le bib, ça a été une bonne alternative puisque il a quand même été allaité 6 mois et malgré les "non-compréhensions" de mon entourage à ce momentlà je suis fière de l'avoir fait. et je sais aussi combien c'est difficile et déroutant d'essayer de donner le sein à un bébé qui le refuse...
    prends soin de toi aussi, tes enfants ont aussi besoin d'une maman en forme et sereine ...
     
  5. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Je me doute bien que tu n'as pas le temps de venir souvent sur internet, c'est très gentil que tu prennes le temps de nous donner des nouvelles, et on comprend toutes que le plus important est que tu prennes du temps pour dormir, manger, voir tes enfants et tirer ton lait, pour donner le plus de calories à la petite. Ta lactation revient bien, ce sont tes efforts juste à toi, c'est ta petite victoire, bravo !

    Tu n'as pas vu les "traces de lait " et la petite a vomi, au moins tu es fixée pour l'intolérance au lait de vache ! Courage !

    La petite n'aime pas les yaourts au lait de soja, de mon expérience je te dirais que c'est pas plus mal ! Mon petit Paul ne tolère pas non plus le lait de soja, donc peut-être il vaut mieux ne pas lui en donner, et tenir compte des allergies croisées.

    Pour préparer la bouillie, si tu restes une pro du micro onde, moi j'ai été élevée au micro onde et mon mari à la casserole, chez nous on n'a pas de micro onde, bref, pour préparer des bouillies avec ton lait, que ce soit à la casserole ou au micro onde, je te conseil de ne pas mettre tout ton lait à chauffer, tu peux mettre 1/3 de lait et un peu d'eau minérale et ajouter le reste de ton lait à la fin. Je te conseille une eau minérale riche en calcium.

    La petite n'a pas d'irritation interne, c'est rassurant, au moins cette piste c'est fait !

    Si tu veux préserver les anticorps, ils sont concentrés en début de tété, c'est ce qu'on m'a dit, peu importe les ml, si on a moins de lait, ils sont plus concentrés, même avec peu de lait bébé est toujours protégé avec nos anticorps, même si il ne tète qu'une fois par jour à 4 ans ! Si tu veux préserver ce lait il suffi de séparer le lait que tu tires au début, que tu ne feras pas chauffer, tout simplement. Le lait de début de tété peut aussi te servir à combattre une infection dans les yeux, les sinus etc... de tes enfants ou pour toi.

    Sinon pour le micro onde, ça tue beaucoup de choses pas que les anticorps et le souci c'est que les molécules ne sont pas chauffées de façon homogène, donc il y a plus de risque que bébé se brûle.

    Pour que la préparation ne refroidisse pas trop vite, tu peux laisser dans un bol au bain mari, comme ça même si bébé est long à manger, ça reste un peu chaud.

    Bises
     
  6. crocodor

    crocodor Voie lactée

    c'est un échec cuisant, veuillez m'en excuser

    Je crois que je vais mettre fin à la relactation. Enfin "je", les évènements font que ça va prendre fin. Je suis épuisée littéralement, je n'ai plus la force de tout assumer entre ça et les soucis de santé d'Astrid. Le toubib veut l'hospitaliser à nouveau parce qu'elle ne va pas bien, elle refuse les bouillie où il y a mon lait et Mathilde refuse également mon lait. Elle ne seront jamais au sein, elles ont 6 mois maintenant. Les problèmes d'Astrid font qu'elle est toujours en demande des bras, que je n'ai plus une minute à moi...Ca fait près d'une semaine que je fais des nuits blanches, que le lait se tari à nouveau et que ça me rend malade:(

    Je vis ça comme un échec, je ne serai jamais maman à part entière de ses jumelles que je n'ai pas porté jusqu'au bout, dont j'ai loupé l'arrivée dans ce monde et à qui je n'aurai pas su donner le meilleur...

    J'en pleur, mais en silence. Je ne veux pas que mon mari sache ma souffrance...

    J'espère qu'ici vous ne m'en voudrez pas. Je suis vraimentdésolée de cet échec alors que vous m'avez toutes encouragées et aidées. Ca fait 2 mois maintenant que j'avais commencé, et ça fini mal...

    Merci encore, vraiment.

    Bises:(
     
  7. Ingrid

    Ingrid Période de pointe

    Je ne crois pas que tu ais d'excuses à faire Crocodor...
    Je lis ta douleur, j'espère que les soucis de santé d'Astrid vont s'améliorer
    Je suis de tout coeur avec vous, bon courage
     
  8. Tigrou

    Tigrou Voie lactée

    Oh crocodor, ça me fait mal de te lire! Tu n'as pas à t'excuser auprès de nous, surtout pas! On t'a soutenue pour t'aider, mais le but c'est que vous alliez bien, toi y compris. Tu as fait preuve d'une volonté époustouflante! Tu es vraiment une maman à part entière tu sais! Tu te bats jour après jour pour tes filles! Même si tu n'as pas pu les allaiter comme tu le souhaitais, elle en ont eu une partie! Vraiment tu es une maman exceptionnelle! Je ne pense pas que j'aurais pu tenir autant de temps dans les mêmes conditions. Tu dis que tu ne leur a pas donné le meilleur, moi je trouve que si tu leur a donné tout ton amour même quand c'était hyper difficile. Je comprends néanmoins ta tristesse...mais il n'y a pas que l'allaitement, il y a aussi tout le maternage autour, les calins, etc...

    Prend soin de tes filles, et de toi... J'espère de tout coeur qu'Astrid va aller mieux. Plein de courage!
     
  9. poucepouce70

    poucepouce70 Montée de lait

    Crocodor,
    je ne lis pas du tout ton parcourt comme un échec, tu as porté 2 enfants en même temps, pour la plupart on en fait qu'un à la fois, c'est extraordinaire pour toi, pour vous , moi j'ai toujours trouvé ça épatant!!! et je crois que rare sont les grossesses jumellaires qui vont à terme .
    il y a des tas de mamans qui n'allaitent pas par choix, elles n'en sont pas moins de vraies mères !
    ta relactation c'est un vrai parcourt du combattant, tu t'es battue comme une lionne, et tu as osé déplacer des montagnes, tes filles ont bu ton lait, et surtout ta rage pour y arriver, je suis sûre qu'elles en ont conscience !

    il est certain qu'il faut que tu sois en forme, parce qu'élever 3 enfants c'est un sacré challenge ! et elles ont besoin de te sentir aussi en force et sereine. si tu choisis d'arrêter ( et je peux te comprendre 1000 fois, j'ai tiré allaité mon premier fils, c'était déjà pas facile ) fais le en ton âme et conscience, et va de l'avant. il y a des moments ou ils faut faire des choix, qui ne sont pas faciles et qui vont au delà de ce que nous aurions préféré, et comme Tigrou l'a dit, il y a tout ce qui va autour, et ça aussi c'est chouette !
    j'espère de tout coeur qu'Astrid ira mieux très vite , je te fais de grosses bises championne :)
     
  10. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Je t'envoie pleins de pensées réconfortantes, Crocodor. J'entends tes larmes dans tes mots.
    Je te sers très fort dans mes bras et je te laisse pleurer ta tristesse, ton inquiétude, ta fatigue... J'imagine combien tout ce que tu portes depuis des mois peuvent peser.

    Avec toute mon affection, et mon admiration pour la maman que tu es !

    Sylvie
     
  11. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    J'ai déjà suivi pas mal de remises au sein, ou tentatives de remises au sein, et je constate chaque fois le même phénomène. Une phase d'épuisement qui réduit à néant la volonté. Souvent la maman laisse tomber, et quelques jours après, comme elle a pris un peu de repos, elle change d'avis et reprend son tire lait, même si elle tire moins, même si elle ne fait pas aussi bien qu'elle voudrait, aussi bien que c'est écrit sur les documents ou certains témoignages qui nous font envie.

    Depuis le début on constate que tu sembles seule, avec peu, très peu de soutien des équipes médicales pour ton allaitement.

    Je pense que tu peux parler du burn out avec la psy qui te suit. Le burn out c'est l'aboutissement d'une période d'épuisement. Le corps dit stop, la volonté s'en va, on a envie de tout plaquer.

    Le mieux que je peux te conseiller c'est de te reposer. Je pense que tu es au bout de tes forces. Il faut que tu demandes de l'aide pour alléger ton quotidien. Tu as besoin de repos.

    La petite va peut être être encore hospitalisée, je pense que ce serait bien que tu puisses voir le Dr M et le Dr LML, mais peut-être tu es découragée, trop épuisée. Je sais que c'est barbant de devoir chercher les professionnels qui vont nous aider, c'est fatiguant, c'est de la route à faire, un voyage à organiser, les enfants à gérer, et quand on en a marre, on a envie de laisser tomber et se laisser porter.

    Peut-être tu vas arrêter de tirer ton lait définitivement, et peut être dans quelques jours tu voudras re tirer un peu, même si c'est moins souvent. Tu feras comme tu le sens. J'ai une amie qui me confie aussi qu'elle se sent mieux depuis qu'elle ne tire plus son lait, elle se sent moins stressée.

    Je pense que tu peux aussi parler avec le psy qui te suit de l'idéal de mère que tu vois pour toi. On a toutes un idéal, on a toutes nos objectifs de faire le mieux pour nos enfants, le mieux selon nous. Pour toi le mieux c'est d'allaiter au moins 1 an, c'est de vivre une naissance normale avec tes filles, et d'être assez forte pour atteindre cet objectif.

    Tu ne peux pas aller au delà de tes forces. Ce n'est pas un échec d'allaitement, ta lactation est revenue, tu as pu donner ton lait à Astrid, même si c'était avec une sonde, tu as constaté qu'elle ne vomi pas ton lait et qu'elle acceptait de le boire mieux que le LA. Mais tu es épuisée, ta volonté s'en va, le corps dit stop !

    Alors oui, peut être il faut mettre de côté cet idéal de vouloir remettre les petites au sein, tant que tu n'as pas vu le dr LML et le Dr M si tu les vois. Peut-être tu vas arrêter de tirer ton lait, ou juste tirer deux fois par jour. Peut-être que ne plus tirer ton lait va te redonner de l'énergie, dont tu as besoin pour accompagner ta fille qui est hospitalisée. Peut-être tu ne pourrais plus lui donner de ton lait, ou peut être elle peut en avoir du lactarium ou peut être tu ne lui donnerais que quelques ml, même si ce n'est pas assez par rapport à ton idéal, ce serait déjà un bonus pour l'aider. Peut-être tirer un peu t'aiderais à te sentir moins impuissante.

    Tu dois trouver ton chemin, et parler de tout ce qui te pèse sur le coeur.

    Je ne pense pas que c'est un échec d'aller jusque épuisement. Tu as besoin de repos, on n'est pas sur humaine, même si on veut allaiter.

    Je constate souvent cette culpabilité face à cette volonté qui s'échappe. On ne sait pas pourquoi on veut allaiter un jour et un autre jour on en a marre et on laisse tomber.

    C'est je pense signe d'épuisement, et non signe d'échec.

    Lors d'une relactation, on a ces haut et bas, selon notre état de fatigue, selon comment on est aidé à la maison aussi.

    Je suis aussi des mamans qui me disent, j'ai fait beaucoup d'efforts pour mon premier avec le dal et le tire lait, mais je ne me sens pas la force de le refaire pour le 2e, comment trouver la force, j'ai besoin qu'on me rappelle que je ne fais pas ça pour rien.

    Tu n'as pas fait ça pour rien, tu as fait ça pour tes filles, et pour toi, parce que tu as senti que tu avais besoin de le faire, et tu l'as fait.

    Maintenant, tu es épuisée et j'espère que tu vas pouvoir reprendre des forces, j'espère que tu arrives à dormir, si tu as du mal à dormir il faut aussi que tu en parles avec ton médecin ou le psy qui te suit. Ce qui t'arrive n'est pas si rare, je pense que c'est fréquent et effectivement, on veut tellement faire de notre mieux qu'on arrive à nos limites.

    Ce n'est pas un manque de volonté, pas vraiment, car je pense que si tu n'étais pas si épuisée, tu ne baisserais pas les bras.

    Prends le temps de réfléchir à ce que tu fais, à ton quotidien, ce que tu fais reste extraordinaire.

    Je pense que tu peux garder de cette expérience que pour tes filles tu as tout donné, même sans le soutien de l'équipe médicale. Tu as été jusque l'épuisement. Tu ne peux pas aller au delà de tes forces. Sinon c'est toi qui va aller aussi à l'hôpital.

    Je te souhaite de te reposer, de retrouver des forces, et qu'en retrouvant des forces, tu retrouves ton courage, ta force et l'estime de toi.

    Tu n'oses pas montrer ta peine à ton mari, j'ai une amie qui m'a dit la même chose, elle sentait qu'il ne comprenait pas sa douleur, sa peine, parce qu'il ne le vit pas aussi intensément qu'elle. C'est aussi peut être une forme de pudeur, tu gardes ton chagrin pour toi ( et pour nous ). C'est peut-être une douleur "de mère", qu'on ne veut partager qu'entre mères. Quand le sevrage vient trop tôt, quand on ne fait pas comme on avait idéalisé. J'espère que tu imprimeras quand même ton parcours pour tes filles. Pour toi c'est un échec, mais moi je trouve qu'aller au bout de ses forces pour ses enfants, c'est triste pour nous de te lire si déçue, mais pour tes filles c'est tellement énorme d'aller jusque là, pour elles, même si elles ne peuvent pas téter, ce qui est très frustrant pour toi.

    L'histoire n'est pas terminée, tu nous donneras des nouvelles j'espère.

    On pense toute à ta petite Astrid, embrasses-là bien pour nous, j'espère qu'elle voudra se nourrir.

    Pour le moment tu fais tes priorités, donc arriver à nourrir la petite et si elle ne mange pas, oui, il faudra peut être qu'elle retourne à l'hôpital. Et te reposer, quand tu peux, sinon toi aussi tu risques de te retrouver incapable de t'occuper des petites à cause d'épuisement. Si tu n'as pas le temps de tirer ton lait assez souvent, ou si tu ne tires pas assez, il ne faut pas t'en rendre malade ! Si les petites ne veulent pas de ton lait, tu le mets au congel et basta ! Simplifie ! Reposes-toi et ne te mets pas trop de stress à cause de ta relactation. Ton lait est là, mais tu es épuisée. Tu le sais. Si il faut que tu en fasses moins, alors c'est comme ça. Tu fais tes priorités, personne ne tient longtemps sans dormir ! Dors bien, mange bien, fais-toi aider pour le ménage et la garde des enfants. Et cesse de culpabiliser d'être épuisée. C'est pas ta faute, c'est pas de chance ! Tu enchaînes les difficultés, déjà avec des jumeaux c'est pas de la tarte même quand tout se passe bien !

    Prends soin de toi, tes filles ont aussi besoin d'une maman en forme. Peut-être qu'après un peu de repos tu vas retrouver toute ta force et que tu sauras que ta relation avec tes enfants ne se limite pas à l'allaitement. Après l'allaitement, la vie continue, le maternage continue. Relève la tête et soi fière de toi !

    Bises ma belle
     
    Dernière édition par un modérateur: 20 Février 2019
  12. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Bonjour crocodor, Isabelle et les autres mamans ont tout dit et je me joins à elles pour t'apporter tout mon soutien dans ce jour difficile.
    Je ne vois pas ton parcours comme un échec, loin de là car tu as fait tout ce que tu pouvais pour allaiter tes filles. Mais en effet tu es bien seule dans ce parcours et c'est bien difficile.
    Je trouve aussi que ce que tu fais est extraordinaire!! Isabelle a raison, si tu peux parler de ton idéal de maman avec la psy qui te suit. Je te l'ai déjà dit, avant je pensais que pour être maman idéale je "devais" allaiter. Je me mettais une pression énorme. Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Et puis j'ai envisagé d'arrêter d'allaiter et j'ai réalisé que je resterais une bonne mère quand même! Tu restes une bonne mère pour tes filles crocodor, parce que tu es leur maman!!
     
  13. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Oui, c'est aussi le point que je voulais ajouter, merci Annaëlle de le souligner.

    Il y a ici des mamans qui ont cessé d'allaiter, cessé de tirer leur lait, qui ont pris cette décision, car elles ont pensé que c'était le mieux vu la situation. Je pense à Natur'elle ou bebe par exemple. Il y en a probablement d'autres mais je n'ai pas pu tout lire, ce forum est très actif. Ces mères auraient continué d'allaiter si la situation n'avait pas été si difficile. Bebe avait son bébé qui refusait le sein, elle a tiré son lait quelque temps aussi, Natur'elle a son bébé qui souffre beaucoup de reflux et avait beaucoup de difficultés avec le sein.

    J'ai aussi des amies qui n'allaitent pas. Par choix pour certaines, et pour d'autres, c'est aussi suite à des difficultés, comme le reflux par exemple.

    Avec des amies qui comme moi ont un parcours assez difficile d'allaitement, on a aussi parlé de nos regrets, notre lactation ruinée dès le départ, et notre acharnement à restaurer une lactation même faible et nourrir le bébé au sein. Même quand on a réussi pour son premier enfant, on reste au même point de découragement quand pour le 2e ou le 3e enfant les soucis reviennent, qu'il faut reprendre le dal et le tire lait et en plus s'occuper des autres enfants.

    Certaines mères font le choix de ne pas allaiter et pour beaucoup d'autres, la fin de l'allaitement arrive plus tôt qu'elles auraient voulu. Sont-elles plus mauvaises mères que si elles avaient pu allaiter des années tous leurs enfants ?

    Je regrette toujours d'avoir sevré Paul, il a été bien malade, et ça a pris des mois pour qu'il guérisse de sa constipation. Il a manqué de lait, c'est évident, et on ne peut pas revenir en arrière. J'ai fait ce que j'ai pu, à ce moment là, avec les connaissances et le soutien que j'avais. Reste que sans ce sevrage, je ne serais pas la même mère qu'aujourd'hui. Les expériences que l'ont traverse nous font telle que nous sommes, échecs compris !

    Cette relactation ne t'a-t-elle apporté que la satisfaction d'avoir pu donner quelques ml de ton lait à tes filles ? Ne t'a-t-elle pas donné plus que ça ?

    Peut-être cette expérience te rendra plus sensible aux mères qui n'ont pas pu allaiter aussi longtemps qu'elles auraient voulu, aux mères qui sèvre leur bébé lors de la reprise du travail parce que selon elles c'est le mieux pour leur famille. Peut-être ça fait que l'enfant est allaité moins longtemps, mais la maman a moins de stress aussi.

    L'allaitement ce n'est pas un but, c'est un chemin. Nous ne sommes pas égales face à l'allaitement, selon les difficultés qui nous tombent dessus.

    Même pour une animatrice LLL ou quelqu'un qui a fait son métier en rapport avec l'allaitement, ce n'est pas facile ! Dans les AA on lit aussi toutes sortes de témoignages qui montrent bien ces difficultés.

    Ce n'est pas parce qu'on sait ce qu'on doit faire, qu'on va y arriver. C'est aussi pour ça que le soutien entre mères est tellement important.

    Nos expériences nous font telle qu'on est.

    J'ai suivi aussi des mères qui n'ont pas pu allaiter. Mais elles ont quand même su créer un lien très fort avec leur enfant, par le maternage, le portage, elles n'en sont pas moins mères pour autant.

    Alors les bonnes mères et les mauvaises mères, c'est quoi une bonne mère finalement ?

    Avec l'allaitement, on apprend à être à l'écoute de ses enfants, de son mari, de soi aussi. Ce n'est pas la durée de l'allaitement qui fait de "bonnes" mères, c'est notre personnalité, c'est ce qu'on est, si on est maternante ou pas. Je connais une mère très maternante qui n'a pas allaité ( je pense hypoplasie mammaire ), et une autre mère qui a allaité et que je trouve bien peu maternante, sans arrêt à rabaisser ses enfants !

    L'estime que tu as de toi ne dépend pas de l'allaitement. Même parmi les animatrices LLL il y des mères qui n'ont pas pu allaiter aussi longtemps tous leurs enfants comme elles auraient voulu, n'est-ce pas ?

    Je souris car je me dis dans ma tête qu'heureusement que notre qualité de maternage ne dépend pas de si on est un bonne laitière ou pas ;)

    Tu peux avec le portage, compenser ce manque et créer un lien très fort avec tes filles.

    Le besoin de nourrir ses enfants reste naturel, mais tu dois aussi tenir compte que le fait de ne pas pouvoir nourrir tes filles comme tu aurais voulu, ne fait pas de toi un moins bonne mère.

    Si je prends mon cas, c'est plutôt l'inverse. Certes Paul a manqué de lait et a tété comme il a pu pendant 3 ans 1/2, avec une période où il tétait "à vide". Mais sans ce remarquable plantage, je n'aurais pas connu ni LLL, ni allaitement pour tous, ni toutes les mamans qui m'ont aidé à devenir meilleur mère, pas que par l'allaitement, mais surtout par le maternage.

    Etre une "bonne" mère n'est pas un but, c'est un chemin, avec des ratés et des p'tites victoires. Tous les jours, même quand l'allaitement se termine.

    Bises
     
  14. Ingrid

    Ingrid Période de pointe

    Bonjour Crocodor,

    Comment allez-vous, toi, Astrid et le reste de la famille?
     
  15. crocodor

    crocodor Voie lactée

    c'est avec émotion que j'ai relu ce fil de discussion.
    Je m'excuse vraiment, j'ai eu besoin de prendre du recul face à tout ça, je n'ai pas pu aller au bout, mettre mes filles au sein comme je l'aurai voulu...
    Elles ont aujourd'hui 2 an et demi, vont à l'école. Astrid a toujours des petites soucis de santé mais bien moindre.
    Et une petite soeur est venue agrandir la famille. Cette fois j'allaite et personne ne pourra mettre un bib à ma fille.

    J'ai fait un post de représentation, encore milles excuses
     
  16. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    On a toutes nos limites, je suis contente d'avoir de vos nouvelles et de savoir que les petites vont bien. Je n'ai pas eu de jumeaux, mais avec un seul bébé c'était déjà bien difficile pour moi. Un nouvel allaitement commence donc ;)
     
  17. crocodor

    crocodor Voie lactée

    Astrid nous a posé quelques soucis alimentaires encore quelques temps mais bien moindre. Son reflux s'est arrêté à ses 2 ans et elle a enfin pu prendre confiance en elle. Aujourd'hui elle est suivie par un neuropédiatre pour retard de développement mais rien de trop important.

    Je compte mener ce nouvel allaitement aussi loin que possible, au grand dame de mon mari qui lui estime que je me mets trop de pression...
     
  18. cecilefaiz

    cecilefaiz Montée de lait

    Bonjour Crocodor,
    J'ai découvert ce post aujourd'hui par hasard...et je l'ai lu en entier ce matin, tellement il est touchant. c'est merveilleux ce que tu as fait là. Tellement éprouvant. Dommage que les ennuis de santé de Astrid ont peut être compliqué encore la situation déja tres éprouvante.

    Je suis donc vraiment tres ravie d'avoir de tes nouvelles tres recentes !! et je tiens a te féliciter pour ta 4émé fille et ton nouvel allaitement! C'est un beau dénouement. super!
    N'hésite pas a nous faire partager cette nouvelle joie qui je l'espere guérira tes blessures d'allaitement.

    Je suis admirative de comment tu t'es litterallement battue pour tes jumelles et je suis sûre que tout ce que tu as fait pour elles les a aidé, les a rapprochées de toi.
    Accepterais tu d'ailleurs de nous dire quel en a été la conclusion au niveau du pédiatre que tu avais décidé de poursuivre?
    Excuse moi si ce sujet te rappelle de mauvais souvenirs et te peine, auquel cas oublie ma question.
    Bonne journée. Bien a vous toutes.et encore félicitations!!!!!
     
  19. sandrinnette58

    sandrinnette58 Colostrum

    tres toucher par ton histoire...Je t'encourage pour cette nouvelle décision.Je suis avec toi de tout cœur...Et tiens nous informer.
     
  20. crocodor

    crocodor Voie lactée

    Bonjour,
    je n'ai pas entamé plus de poursuite envers le pédiatre, je voulais me concentrer sur mes filles et la relations que je voulais mener avec elles. Ceci dit quand notre petite Astrid a commencé un suivi au CAMSP pour ses problème j'ai su que ce pédiatre était le "chef" là bas. Il a demandé à revoir Astrid et j'ai bien sûr refusé.

    Il m'arrive de culpabiliser en allaitant ma petite dernière devant mes jumelles parce que je n'ai pas su le faire pour elles. Mais elles int l'air de bien comprendre la situation puisqu'elles s'y intéressent fortement et me font plein de calin quand la pette est au sein.

    Ma relation avec mes jumelles est très forte, presque aussi fusionnelle qu'avec mon aînée finalement, pour mon plus grand bonheur et un peu moins de celui de mon entourage mais peu importe : ce qui importe c'est notre bonheur à nous.

    Je pense que je vais imprimer cette discussion pour mes filles, pour plus tard, qu'elles comprennent que j'aurai tout fait pour leur donner ce que je pense être le meilleur pour elle même si j'ai échoué.

    Par contre je me demande si la douleur finira par partir : quand je vois une maman de jumeaux qui allaite j'ai mal, je ne supporte pas. Et quand on me demande des conseils pour l'allaitement de jumeaux je les donne (bien sûr que je les donne, ma douleur ne dois pas entraver celles qui ont besoin de renseignement de les avoir) mais mon coeur se serre encore très fort. Bref, vous l'aurezcompris malgré un nouvel allaitemnt qui se veut parfait je n'ai pas fait le deuil de mon histoire avec mes jumelles.

    En tout ces je ne cesserai jamais de vous remercier pour votre soutien, il m'a été plus que précieux.
     

Partager cette page

Chargement...