• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

 Syndrome premenstruel

Nounine

Montée de lait
J'ai acheté de l'huile d'onagre et du magnésium pour essayer d'atténuer les inconforts que j'ai avant mes règles (transit ralenti, humeurs changeantes )mais je ne sais pas si c'est bien recommandé pendant l'allaitement. Le magnésium j'ai confiance mais l'huile d'onagre je ne sais pas trop.

Si vous avez des infos sur le sujet; je prends !
 

Nounine

Montée de lait
Oups j'ai bugué et ait créé une double conversation mais je ne sais pas comment l'annuler.
 

Nounine

Montée de lait
Pardon je me rend compte que je n'ai pas répondu.
Merci pour ce lien :) Du coup j'en ai pris et je vais voir s'il y a une amélioration.
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je squatte un vieux sujet désolée.
J'ai eu des migraines atroces toute ma pre-adolescence et jusqu'à 18 ans. Puis j'ai pris la pilule sur conseil de ma gyneco pour des règles ultra violentes.
Pfiout. Plus de migraines. Pendant plus de 10 ans.
Arrêt de pilule en décembre 2017, retour du côté obscur des migraines 😱
Enceinte en mars pfiout plus rien.
Et ça fait 4 ans et demi que rien sauf les deux mois d'ovulation fausse couche re-ovulation en 2019. J'ai un diu cuivre depuis novembre en attente de mon retour de couche.

Hier journée un peu hard avec les enfants mais pas plus qu'une autre journée seule avec eux enfin je sais pas.
Toujours est-il qu'à 18h ça commence à monter. J'essaie de me poser, de respirer, c'est étrange parce que ce sont des sensations que je connais tellement bien même si ça fait une éternité que ça n'était pas arrivé.
Je me couche à 19h30 avec ma toute douce qui met loooongtemps à s'endormir. 21h15 je me relève pour prendre un doliprane. Je crois que ma tête explose, j'ai la nausée, j'ai des frissons. Douleur insupportable pour dormir, bruit de la télé en bas insupportable, respiration de ma toute douce insupportable.
Finalement réussi à m'endormir.
Réveil à 3h30 (ma toute douce aurait dormi jusque là..???) migraine encore présente même si mieux mieux.
6h quasi disparue ouf.


Bref. En fait je ne sais pas si je suis faite pour vivre sans hormones. Cette migraine annonce peut-être un retour de couche prochainement je verrai. Mais ça me fait peur pour la suite. Je ne serai pas capable de vivre ces douleurs avec les enfants je crois :(
Ça me fait super bizarre de ne pas être capable de vivre dans mon propre corps.
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Non. Adolescente on m'avait fait faire un scanner et c'est tout..
Je viens de discuter avec ma belle-mère qui me dit que ce sont des céphalées et non des migraines car mes douleurs ne sont pas ciblées d'un seul côté.
Je change de région je vais en parler avec ma nouvelle généraliste effectivement je ne peux pas laisser comme ça si ça reprend avec un éventuel retour de couche..
Béni soit l'allaitement pour la trêve hormonale :)
 

Maman-chat

Lactarium
Il peut effectivement y avoir des liens avec les hormones, qui ont des actions sur les vaisseaux sanguins, grosse cause de maux de tête (de léger à très très forts). Il y a aussi des liens sur les zones tendons/muscles, qui au niveau de la nuque peuvent provoquer des tensions.
Il y a pas mal de médicaments contre les migraines/céphalées selon la situation. Une vraie consultation sur ce thème, des essais de Médoc, de doses sont parfois nécessaires, mais il y a sans doute des solutions autres que des hormones si tu souhaites garder un cycle hormonal naturel.
Il reste à trouver le(s) professionnel(s) a l'écoute.
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Encore moi sur ce vieux sujet..
Vous parlez à vos mecs de vos spm ?
Tout à l'heure (ça y est c'est passé donc je vais mieux) j'ai pu en discuter un peu pour lui dire que j'avais besoin de soutien pour ces deux jours là de mon cycle (36h avant mes règles + 1ere journée de règles) car irritabilité exacerbée puis bout de ma vie envie de me rouler en boule sous la couette.
Hier j'étais tellement mal et agressive qu'il a décidé sans m'en parlé de coucher les deux enfants (première fois alors que je suis présente 😍)
Aujourd'hui je me suis murée dans le silence et la tristesse. Puis j'ai siesté et ça allait mieux. Et donc je me suis sentie conne.

Je déteste être aussi fragile comme ça...
Bref je l'ai remercié pour le soutien d'hier soir et je lui ai dit que j'avais besoin de ça à cette partie de cycle. Mais vu l'agressivité que je ressens je ne me vois pas lui dire ça au bon moment je fais comment... Je le préviens sur l'agenda de la date.. ? 😅
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Certains couples s'entendent sur des signes d'indisponibilité/disponibilité sexuelle : la couleur des fleurs d'un bouquet, d'une décoration, d'une bougie...
Rouge : ça va bof, besoin de calme, de silence et d'attention.
Blanche : je vais bien, besoin d'échange, d'intimité et de tendresse...
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Doobida , j'ai eu un SPM +++ pendant 4 mois et oui, j'en parlais à mon mec. J'avais pas les migraines, j'étais plutôt épuisée (comme dans les débuts de grossesse). Il a bien compris. Vous pouvez pas convenir d'un sms type, genre "Help SPM" ?

Edit : On parle bien de besoin de calme/soutien pour gérer les enfants, pas de sexe, si ?
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Encore moi sur ce vieux sujet..
Vous parlez à vos mecs de vos spm ?
Tout à l'heure (ça y est c'est passé donc je vais mieux) j'ai pu en discuter un peu pour lui dire que j'avais besoin de soutien pour ces deux jours là de mon cycle (36h avant mes règles + 1ere journée de règles) car irritabilité exacerbée puis bout de ma vie envie de me rouler en boule sous la couette.
Hier j'étais tellement mal et agressive qu'il a décidé sans m'en parlé de coucher les deux enfants (première fois alors que je suis présente 😍)
Aujourd'hui je me suis murée dans le silence et la tristesse. Puis j'ai siesté et ça allait mieux. Et donc je me suis sentie conne.

Je déteste être aussi fragile comme ça...
Bref je l'ai remercié pour le soutien d'hier soir et je lui ai dit que j'avais besoin de ça à cette partie de cycle. Mais vu l'agressivité que je ressens je ne me vois pas lui dire ça au bon moment je fais comment... Je le préviens sur l'agenda de la date.. ? 😅
Moi j'ai une * dans mon agenda pour le début prévu de mes règles (parce que je suis nulle pour m'en rappeler et ça m'évite de partir en weekend sans matériel adapté...). Du coup il le voit aussi.

Mais sinon, je le lui dis si il ne remarque pas que ça va (encore plus) mal.
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
On parle bien de besoin de calme/soutien pour gérer les enfants
Oui on parle bien de ça
Et d'éviter les discussions qui me blessent ou de m'attaquer enfin me prendre vraiment avec des gants de velours...
J'en demande beaucoup alors que je suis très très très agressive moi-même mais là on a tous les deux eu l'impression que l'un voulait quitter l'autre tellement c'était fort :(
Alors que pas du tout..
 

Moumoune64

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
@Doobida lui dire cash, '' je commence à me sentir patraque les vilaines ne sont pas loin '' ou un truc du genre
Il devrait comprendre s'il sait que c'est violents pour toi cette période
Courage
 
Haut