• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Sommeil = calvaire

Aurelala

Hyperlactation
Bonjour les mamans, j’espère que vous allez bien.

Je viens auprès de vous, pas nécessairement pour avoir des solutions car je ne suis pas sûr que dans l’immédiat je serais en mesure de « changer » les choses mais surtout pour vider mon sac, sur ce sujet sur lequel je suis déjà venue poster plusieurs fois déjà ...

Ma fille a 16 mois bientôt, toujours allaitée, toujours en cododo et c’est ce sujet qui pose problème.

Son sommeil est une catastrophe, c’est même de pire en pire, elle met de plus en plus de temps à s’endormir (je reste avec elle dans la chambre et j’attends qu’elle s’endorme), en ce moment c’est minimum une heure, voire 1h30, du coup je sors de la chambre, je mange rapidement et je vais me coucher.

Deja a ce moment là je suis souvent sur les nerfs, enfin pas au début, au début je suis toujours pleine de bonnes intentions, je lui explique les choses, et je suis tendre mais quand je vois l’heure tourner je me dis que déjà elle va perdre du sommeil car bien sûr elle ne dort pas forcément plus le lendemain pour compenser du coup elle accumule de la fatigue et c’est encore pire, et puis me dire que je vais passer juste 10 minutes avec mon conjoint pour manger rapidement, ca me peine, parfois il me dit qu’il comprend, qu’il veut m’aider (je ne le laisse pas l’endormir je l’avoue car notre rituel est comme ça, et mon conjoint ne pourrait clairement pas rester tous les soirs dans la chambre à attendre qu’elle s’endorme, et moi encore pire je ne pourrais pas attendre dans le salon en attendant, je veux avoir le contrôle de tout ca)

Ensuite vient la nuit et la c’est encore une autre histoire ...
Des réveils toutes les heures voire moins, à demander le sein même si ca en soit c’est pas un souci, le souci est qu’elle bouge tellement en le prenant que je ne peux pas espérer retrouver le sommeil en lui donnant le sein, elle pince elle tapote, elle bats des pieds etc
J’ai déjà essayé de la laisser pour voir si elle se rendormait seule comme on me l’a si souvent dit dans mon entourage mais non, si elle n’a pas le sein c’est finit c’est un vrai réveil qui m’attend et c’est plus compliqué encore si c’est le cas. J’ai essayé de lui expliquer que je lui donnais la tétine pour qu’elle se rendorme mais rien a faire, si elle sent la tétine sur sa bouche elle la pousse et demande le sein :/
A partir de 5h-5h30 elle demande le sein mais là je ne peux pas espérer qu’elle se rendorme une heure, c’est toutes les 10 minutes jusqu’au réveil en gros donc vers 6h30-7h donc moi à partir de 5h30 je suis réveillée car bien sûr impossible de me rendormir.

Tout ça est déjà très difficile à gérer sans qu’en plus je m’énerve, parfois je m’énerve vraiment beaucoup la nuit ... je n’en suis bien sûr jamais arrivée à la malmener mais je suis surtout très dur dans mes paroles, je lui dis souvent des choses que je regrette avant même de les avoir prononcé ... je suis parfois un peu brusque quand j’enlève ses mains de mon sein, qu’elle pince et tape car j’aimerais bien sûr pouvoir me rendormir en lui donnant le sein mais déjà qu’elle se réveille toutes les heures alors si je veux espérer pouvoir dormir ne serais ce que 45 minutes sur une heure et ne pas perdre trop de sommeil je voudrais me rendormir vite mais je ne peux pas ...

Je me sens honteuse car bien sûr son papa m’entends pester comme ça contre elle et lui bien sûr ne se rend pas compte de ce que je vis même si je lui dis toujours que j’attends juste du soutient ... je culpabilise, je m’en veux terriblement de parler mal à ma fille et je passe mon temps à m’excuser et je ne supporte plus ça ...

Je sais qu’on m’a déjà dit d’essayer de la passer dans sa chambre ou même en cododo inversé mais je ne veux absolument pas car j’ai réellement à cœur de pouvoir profiter de ce cododo avant de la mettre dans son lit et perdre ces instants qui finalement devraient être tendres et doux même si en ce moment ils ne le sont pas, j’aimerais tellement qu’elle puisse bien dormir, juste 3-4h de suite ce serait déjà tellement agréable pour moi ...

Voilà, encore désolée, je me répète tellement dans mes posts, mais c’est la seule ombre au tableau magique que je vis avec elle et ça me peine beaucoup ...

Merci à vous de m’avoir lu :calin:
 

Moumoune64

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je lis dans ton message de la crainte sur plein d'aspect, tu as peur de perdre des moments doux, peur de perdre du sommeil (et on est nombreuses ici à savoir que la privation de sommeil est une vraie torture qui peut nous amener à être celle que l'on ne veut pas)

Tu dis que tu ne pourrais pas laisser le papa gérer le coucher
Est ce que PARTAGER le coucher avec le papa serait envisageable pour toi ?
C'est à dire,
Tu allaites, tu restes avec ta fille jusqu'à ce que tu sentes que c'est trop pour toi et à ce moment là papa prend le relais, et si bébé fait d la résistance et papa est sur le point de craquer, hop maman remonte.
Pendant qu'il l'a couche, (ou du moins tente) tu prend une douche, tu vas prendre l'air si c'est possible, (si t'as un jardin ou une terrasse), tu vas grignoter un petit truc.
Pour ce qui est de partager un repas avec ton conjoint, peut être manger avant le coucher de votre fille comme ça si jamais ça traîne pour l'endormir tu seras moins frustrée ?
Pour ce qui est de gigoter pendant la tétée, as tu essayer de lui faire des papouilles sur les bras, les jambes, l'arrête du nez en vers le crâne, etc pour qu'elle se concentre sur quelque chose de doux.
Peut être en associant des paroles chuchotées, une histoire ou SON histoire.

Je lis le désarroi dans ton message mais je n'ai pas les mots juste, excuses moi si mon message est mal venu.
J'ai du mal à mettre en forme ce que j'ai en tête.

Ici actuellement on est sur des endormissements long, très long.
Je compatis.
 

Jud

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je trouve que c'est dommage que tu préserves à tout prix ces "moments doux" qui du coup ne le deviennent plus. L'Ourson est en cododo inversé depuis qu'il a 9 mois et j'estime que j'ai encore de multiples moments doux avec lui. Si je n'ai pas "ma dose", rien ne m'empêche de rester dormir avec lui dans son lit. Bref, ce n'est peut-être pas ta solution mais juste pour préciser que les mamans qui ont choisi le cododo inversé n'ont pas renoncé à avoir des moments de tendresse avec leur bébé, mais ont simplement écouté leur propre besoin de sommeil qui évite de se "transformer" parce qu'on ne supporte plus.

Ton besoin de "contrôle" sur le sommeil de ta fille me paraît également questionnant. Si ce n'est pas indiscret, as-tu une histoire personnelle/familiale qui explique ce besoin de contrôle et de contact le soir et la nuit ? Est-ce que tu cherches à te rassurer ?

Une idée : tu peux aussi te prendre une soirée pour toi, avec des amis, laisser papa gérer tout ça et faire abstraction. Ca pourrait te faire du bien, ta fille serait en sécurité et entourée d'amour avec son père, ça permet au papa de jouer son rôle de soutien au duo bébé/maman... bref, je sais pas si ça te parles mais ça peut redonner un équilibre en cette période difficile pour vous trois !

Je suis au boulot donc j'écris en vitesse, j'espère que mes mots ne sont pas trop mal choisis !
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Ma petite expérience : ma deuxième s'est endormie au sein jusqu'à... 9/10 mois je dirais, après c'est devenu bien plus compliqué.
Jusqu'à ce que, vers ses un an, mon mari n'en pouvant plus me demande de le laisser essayer.
J'étais réticente au début, peur qu'elle pleure beaucoup, qu'il la laisse pleurer, qu'elle veuille le sein...
Et puis... ça a roulé tout seul. Elle s'est endormie calmement et rapidement. À partir de ce moment c'est le papa qui s'est chargé des couchers pendant longtemps ;)
Je pense que ma fille avait besoin de changer de rituel à ce moment...
 

Siana

Voie lactée
Adhérent(e) LLLF
Salut Aurelala,

Bien d'accord avec les autres mamans: tu peux peut-être envisager de laisser le Papa t'aider pour le coucher?

Ici, on a eu quelques endormissements un peu compliqués ponctuellement, quand elle ne s'est plus endormie au sein (vers ses 14 mois je crois? Ça passe vite et j'oublie!) ça durait quelques jours et ce qui a marché, c'est que je me chargeais du rituel tétée-câlin-couchage, puis comme la poulette se relevait sans cesse dans son lit au bout de deux minutes, j'appelais mon conjoint qui venait prendre le relais. Avec lui en 10 minutes c'était généralement plié, elle couinait quand je sortais de la chambre mais s'arrêtait dès la porte fermée...
Il ne fait pas grand chose pourtant, juste un petit câlin et "il faut dormir maintenant", puis il s'installe dans le fauteuil et attend qu'elle s'endorme.
Encore maintenant c'est moi qui me charge de l'endormissement le soir 99% du temps, mais quand je vois que ça coince, il prend le relais.
On a changé de méthode, ce n'est plus endormissement au sein mais petite tétée, suivie de quelques chansons en la berçant, puis je la mets dans son lit quand je sens qu'elle commence à partir.

Ce n'est pas parce que tu délègues une partie du coucher ou que tu passes au cododo inversé que tu dis adieu à la tendresse et aux moments privilégiés avec ta fille, ils se transforment simplement ;-)
 

Lumi

Fontaine de lait
Bonjour @Aurelala , je voudrais commencer par t'envoyer une cargaison de câlins :calin::calin::calin::calin::calin: car on te sent vraiment affectée par la situation – ce qui est bien normal : tu dois être épuisée par ces nombreux réveils o_O

Comme t'ont suggéré les autres mamans je pense qu'il pourrait être bon de changer un petit peu vos habitudes. J'entends bien ton souhait de préserver vos moments de douceur, mais à te lire il semble que ceux-ci soient déjà fortement impactés par la situation : tu es très fatiguée, le sommeil de ta petite ne semble satisfaisant ni pour toi ni pour elle, tu te retrouves à t'énerver et à te culpabiliser de l'avoir fait (alors qu'on a toutes connu ces moments d'énervement irrépressible liés au manque de sommeil, je te rassure).

Tester le cododo inversé pourrait te permettre de voir si le sommeil de ta fille s'en retrouve amélioré, tout en gardant la possibilité de dormir avec elle si toi ou elle en ressentez l'envie. En ce qui me concerne l'hippocampe est passé dans sa chambre vers ses 18 mois. On avait installé un lit de grand au sol et je pensais l'habituer d'abord à y faire la sieste... sauf qu'il a demandé tout seul à y passer la nuit ! Il était plus prêt que moi ;) et ça s'est bien passé. Je ne sais plus si ça a eu une incidence rapide et notable sur les nuits, mais je dois avouer que nous n'étions pas au nombre de réveils de ta fille.

Quant au rituel de coucher, sans le déléguer entièrement au papa il reste effectivement possible de le faire participer un peu plus. Ici on a testé en gros deux configurations : 1) je gère tout de A à Z... et j'appelle le papa quand ça s'éternise, qu'il est super tard et que je n'en peux plus (car oui, des couchers d'1h-1h30, on en a connu et on en connaît encore 😓) ; 2) le papa gère le début pendant que je prends ma douche ou que je prends un peu de temps pour moi, puis je finis (et au pire on repasse à la configuration 1, mais là c'est que c'est VRAIMENT la cata 😁). J'aime bien la configuration 2 parce que le papa et l'hippocampe ont un petit moment ensemble et moi j'arrive plus détendue en sachant que j'ai fait une partie de ce que je voulais avant de me coucher. Ce n'est pas miraculeux mais dans l'ensemble ce changement nous a fait du bien.

J'espère que tu trouveras quelques pistes dans ce témoignage et celui des autres mamans. Plein de courage à toi :calincoeur:
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Bonsoir,

Petite question, vous la couchez à qu'elle heure ? Sans vouloir être indiscrète c'est un choix de ne pas manger avec elle et de la coucher avant votre repas ?
Ici aussi le coucher est très long et plus ou moins facile suivant les périodes et pourtant c'est le papa qui s'en charge et pas de tetee d'endormissement ni de cododo... Par contre c'est après le repas, le papa le prépare à se coucher, puis je raconte les histoires, puis le papa le couche et reste jusqu'à ce qu'il s'endorme. Pendant ce temps moi je m'occupe de ranger le repas, préparer les affaires du lendemain.. Etc. Puis une fois qu'il est coucher on a notre soirée. Tout ça pour dire que même 1h/1h30 de coucher peut être bien vécu si on l'integre a son rythme.

Bon par contre, les nuits la c'est plus embêtant. Ça me semble énormément de réveils quand même. Ici il dort dans sa chambre et je sais qu'il se réveille une fois ou deux pour boire de l'eau (il a une gourde dans son lit) mais c'est tout.
 

Aurelala

Hyperlactation
Merci pour toutes vos réponses, ça me fait chaud au cœur !
Ce soir encore une heure et demie pour l’endormir, c’est vraiment très long et je sais que je ne peux pas continuer comme ça mais je ne sais pas si j’ai précisé que faire participer le papa c’est très compliqué dans le sens où il manque vite de patience, il ne ferait pas ce que je fais tous les soirs et même prendre le relais, je ne sais pas si ça fonctionnerait, enfin je me créé peut être des blocages moi même, je n’ai pas encore le déclic de la passer dans sa chambre, je ne sais pas si je dormirais beaucoup mieux car je suis anxieuse de la laisser seule, je n’ai pas eu de souci particulier dans mon enfance si ce n’est que d’avoir reçu une éducation très stricte, dont je suis fière malgré tout mais qui m’a aussi sûrement fait devenir la petite fille et lado que j’étais, une enfant angoissée, en manque de tendresse, ce que je veux éviter à tout prix avec ma fille même si je suis en train de reproduire un peu ce schéma :/ je pense à aller voir quelqu’un aussi pour en parler, ça me fera du bien je pense.
 

Aurelala

Hyperlactation
Bonsoir,

Petite question, vous la couchez à qu'elle heure ? Sans vouloir être indiscrète c'est un choix de ne pas manger avec elle et de la coucher avant votre repas ?
Ici aussi le coucher est très long et plus ou moins facile suivant les périodes et pourtant c'est le papa qui s'en charge et pas de tetee d'endormissement ni de cododo... Par contre c'est après le repas, le papa le prépare à se coucher, puis je raconte les histoires, puis le papa le couche et reste jusqu'à ce qu'il s'endorme. Pendant ce temps moi je m'occupe de ranger le repas, préparer les affaires du lendemain.. Etc. Puis une fois qu'il est coucher on a notre soirée. Tout ça pour dire que même 1h/1h30 de coucher peut être bien vécu si on l'integre a son rythme.

Bon par contre, les nuits la c'est plus embêtant. Ça me semble énormément de réveils quand même. Ici il dort dans sa chambre et je sais qu'il se réveille une fois ou deux pour boire de l'eau (il a une gourde dans son lit) mais c'est tout.
Merci de ta réponse et oui pour répondre c’est un choix que de la faire manger avant nous, pour le moment car nous envisageons de changer ca dans les semaines à venir, c’est un peu le seul moment où nous nous retrouvons à deux avec mon conjoint car en dehors de ça je ne suis qu’avec ma fille, et concernant l’heure du coucher je commence à lui donner le sein vers 19h15, avant elle s’endormait à 19h45 maximum, nous avons essayé à plusieurs reprises de repousser l’heure du coucher mais en vain car à chaque fois ça n’a fait que repousser son endormissement et pas faire en sorte qu’elle s’endort plus rapidement enfin tu comprends ce que je veux dire ? Et c’est pas pour autant qu’elle dort plus longtemps le matin donc elle perds beaucoup en sommeil c’est pourquoi on continue à garder cette heure là pour limiter les dégâts, ayant déjà essayé de voir si c’était trop tôt pour la coucher :/
En réalité je l’analyse comme des micro réveils, seulement si je la laisse pour qu’elle enchaîne sur un autre cycle elle ne le fait pas, elle se réveille si elle n’a pas le sein, c’est pour cette raison qu’à chaque micro réveil je donne le sein et donc cet engrenage un peu complexe.
 

Aurelala

Hyperlactation
Je trouve que c'est dommage que tu préserves à tout prix ces "moments doux" qui du coup ne le deviennent plus. L'Ourson est en cododo inversé depuis qu'il a 9 mois et j'estime que j'ai encore de multiples moments doux avec lui. Si je n'ai pas "ma dose", rien ne m'empêche de rester dormir avec lui dans son lit. Bref, ce n'est peut-être pas ta solution mais juste pour préciser que les mamans qui ont choisi le cododo inversé n'ont pas renoncé à avoir des moments de tendresse avec leur bébé, mais ont simplement écouté leur propre besoin de sommeil qui évite de se "transformer" parce qu'on ne supporte plus.

Ton besoin de "contrôle" sur le sommeil de ta fille me paraît également questionnant. Si ce n'est pas indiscret, as-tu une histoire personnelle/familiale qui explique ce besoin de contrôle et de contact le soir et la nuit ? Est-ce que tu cherches à te rassurer ?

Une idée : tu peux aussi te prendre une soirée pour toi, avec des amis, laisser papa gérer tout ça et faire abstraction. Ca pourrait te faire du bien, ta fille serait en sécurité et entourée d'amour avec son père, ça permet au papa de jouer son rôle de soutien au duo bébé/maman... bref, je sais pas si ça te parles mais ça peut redonner un équilibre en cette période difficile pour vous trois !

Je suis au boulot donc j'écris en vitesse, j'espère que mes mots ne sont pas trop mal choisis !
Merci de ta réponse :)
Effectivement j’ai besoin de ce contrôle permanent, dans quasi tous les domaines, donc la laisser à son papa pour une soirée c’est impossible pour moi, la journée c’est déjà compliqué, ou même quand je la laisse chez ma maman .. et je pense que tout ça est du à une éducation stricte, dont je suis fière mais qui m’a forgé de cette manière, en besoin de contrôle beaucoup de tendresse avec ma fille d’où le fait que j’ai du mal à la laisser s’éloigner, je suis ce genre de maman qui n’accepte pas que le cordon aie été coupé et qui fait tout pour garder ce lien intact :/
 

Aurelala

Hyperlactation
Bonjour @Aurelala , je voudrais commencer par t'envoyer une cargaison de câlins :calin::calin::calin::calin::calin: car on te sent vraiment affectée par la situation – ce qui est bien normal : tu dois être épuisée par ces nombreux réveils o_O

Comme t'ont suggéré les autres mamans je pense qu'il pourrait être bon de changer un petit peu vos habitudes. J'entends bien ton souhait de préserver vos moments de douceur, mais à te lire il semble que ceux-ci soient déjà fortement impactés par la situation : tu es très fatiguée, le sommeil de ta petite ne semble satisfaisant ni pour toi ni pour elle, tu te retrouves à t'énerver et à te culpabiliser de l'avoir fait (alors qu'on a toutes connu ces moments d'énervement irrépressible liés au manque de sommeil, je te rassure).

Tester le cododo inversé pourrait te permettre de voir si le sommeil de ta fille s'en retrouve amélioré, tout en gardant la possibilité de dormir avec elle si toi ou elle en ressentez l'envie. En ce qui me concerne l'hippocampe est passé dans sa chambre vers ses 18 mois. On avait installé un lit de grand au sol et je pensais l'habituer d'abord à y faire la sieste... sauf qu'il a demandé tout seul à y passer la nuit ! Il était plus prêt que moi ;) et ça s'est bien passé. Je ne sais plus si ça a eu une incidence rapide et notable sur les nuits, mais je dois avouer que nous n'étions pas au nombre de réveils de ta fille.

Quant au rituel de coucher, sans le déléguer entièrement au papa il reste effectivement possible de le faire participer un peu plus. Ici on a testé en gros deux configurations : 1) je gère tout de A à Z... et j'appelle le papa quand ça s'éternise, qu'il est super tard et que je n'en peux plus (car oui, des couchers d'1h-1h30, on en a connu et on en connaît encore 😓) ; 2) le papa gère le début pendant que je prends ma douche ou que je prends un peu de temps pour moi, puis je finis (et au pire on repasse à la configuration 1, mais là c'est que c'est VRAIMENT la cata 😁). J'aime bien la configuration 2 parce que le papa et l'hippocampe ont un petit moment ensemble et moi j'arrive plus détendue en sachant que j'ai fait une partie de ce que je voulais avant de me coucher. Ce n'est pas miraculeux mais dans l'ensemble ce changement nous a fait du bien.

J'espère que tu trouveras quelques pistes dans ce témoignage et celui des autres mamans. Plein de courage à toi :calincoeur:
Merci de ta réponse :)

elle a son lit de grande mais elle n’y faire ni ses nuits ni ses siestes qu’elle fait sur moi, j’ai déjà essayé mais je n’ai pas le cœur à la laisser hurler jusqu’à ce qu’elle s’endorme, je n’ai pas trop de volonté leur être je pense ! C’est justement pour ça que ce post est compliqué car je ne suis pas satisfaite, je me plains mais je peine énormément à changer les choses, et je sais que c’est un souci :/
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Merci de ta réponse et oui pour répondre c’est un choix que de la faire manger avant nous, pour le moment car nous envisageons de changer ca dans les semaines à venir, c’est un peu le seul moment où nous nous retrouvons à deux avec mon conjoint car en dehors de ça je ne suis qu’avec ma fille, et concernant l’heure du coucher je commence à lui donner le sein vers 19h15, avant elle s’endormait à 19h45 maximum, nous avons essayé à plusieurs reprises de repousser l’heure du coucher mais en vain car à chaque fois ça n’a fait que repousser son endormissement et pas faire en sorte qu’elle s’endort plus rapidement enfin tu comprends ce que je veux dire ? Et c’est pas pour autant qu’elle dort plus longtemps le matin donc elle perds beaucoup en sommeil c’est pourquoi on continue à garder cette heure là pour limiter les dégâts, ayant déjà essayé de voir si c’était trop tôt pour la coucher :/
En réalité je l’analyse comme des micro réveils, seulement si je la laisse pour qu’elle enchaîne sur un autre cycle elle ne le fait pas, elle se réveille si elle n’a pas le sein, c’est pour cette raison qu’à chaque micro réveil je donne le sein et donc cet engrenage un peu complexe.
Ok, ici c'est la même heure en fait. On mange vers 18h45 jusqu'à 19h15/30 et on enchaîne avec le coucher et il s'endort entre 20h30 et 21h en ce moment. Et c'est donc après qu'on a notre moment a deux.
J'avais remarqué chez mon fils que s'il s'endormait en tetant il se réveillait en sursaut en réclamant le sein. Du coup maintenant, si il y a un réveil la nuit, je dis Ok pour qu'il tête mais je ne le laisse pas s'endormir. Je lui répète toutes les x minutes qu'il va finir de téter et dormir. Et au bout d'un moment il arrete, se retourne et s'endort. Bon faut ensuite que je reste un moment a côté pour qu'il ne se réveille pas mais ensuite il dort bien.
 

Piyo

Voie lactée
Bonsoir,
Tu dis être anxieuse de la laisser, est-ce qu'elle ne le ressentirais pas? Si tu lui transmet ta peur qu'elle soit seul dans son lit, ça pourrait gêner son endormissement car elle peut sentir qu'elle n'est pas en sécurité dans son lit pour se laisser aller au sommeil (les humains sont programmés pour ne pas s'endormir dans un endroit sûr)
Le papa va peut-être ne pas faire exactement comme toi pour le rituel avant le coucher mais ce n'est pas forcément gênant, ta fille comprendras vite que c'est différent avec papa. Ici, on alterne un soir sur deux celui qui va la coucher dans sa chambre pour lire l'histoire et la coucher, on ne fait pas exactement pareil mais ça marche dans les deux cas même si on a de la chance qu'elle s'endorme très facilement le soir depuis un moment déjà (elle a 9 mois).
Je te fais une montagne de calin pour emplir ton réservoir :calincoeur:. Bon courage.
 

Aurelala

Hyperlactation
Ok, ici c'est la même heure en fait. On mange vers 18h45 jusqu'à 19h15/30 et on enchaîne avec le coucher et il s'endort entre 20h30 et 21h en ce moment. Et c'est donc après qu'on a notre moment a deux.
J'avais remarqué chez mon fils que s'il s'endormait en tetant il se réveillait en sursaut en réclamant le sein. Du coup maintenant, si il y a un réveil la nuit, je dis Ok pour qu'il tête mais je ne le laisse pas s'endormir. Je lui répète toutes les x minutes qu'il va finir de téter et dormir. Et au bout d'un moment il arrete, se retourne et s'endort. Bon faut ensuite que je reste un moment a côté pour qu'il ne se réveille pas mais ensuite il dort bien.
Ici elle ne s’endort pas vraiment puisque si je lui donne elle ne se réveille pas du tout en fait donc le sein est sa tétine ce qui ne me gênerai pas si elle ne bougeais pas autant je dirais haha
Et le soir finalement elle s’endort avec sa tétine mais elle la refuse la nuit, c’est catégorique, si elle n’a pas le sein elle se réveil et hurle
 

Lumi

Fontaine de lait
Merci de ta réponse :)

elle a son lit de grande mais elle n’y faire ni ses nuits ni ses siestes qu’elle fait sur moi, j’ai déjà essayé mais je n’ai pas le cœur à la laisser hurler jusqu’à ce qu’elle s’endorme, je n’ai pas trop de volonté leur être je pense ! C’est justement pour ça que ce post est compliqué car je ne suis pas satisfaite, je me plains mais je peine énormément à changer les choses, et je sais que c’est un souci :/
Je ne suis pas de celles qui conseilleraient de laisser hurler un enfant, j'en suis moi-même incapable !
Pour l'hippocampe la transition vers le lit de grand s'est faite en douceur, à son initiative. Il n'y a pas du tout eu besoin de le contraindre, et encore moins de le laisser pleurer. Mais du coup c'est peut-être une bonne idée d'explorer de ton côté car si tu ressens une vive angoisse à l'idée de cette séparation ta fille le ressent peut-être...
Peut-être pourrais-tu regarder du côté des méthodes douces d'apprentissage du sommeil genre la méthode Pantley. Le principe est de dissocier très progressivement la tétée de l'endormissement.
Pour la participation du papa au coucher, s'il fait la première partie il n'a pas spécialement besoin de faire preuve de patience puisque tu viendras le relayer au bout d'une période déterminée.
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Merci de ta réponse :)

elle a son lit de grande mais elle n’y faire ni ses nuits ni ses siestes qu’elle fait sur moi, j’ai déjà essayé mais je n’ai pas le cœur à la laisser hurler jusqu’à ce qu’elle s’endorme, je n’ai pas trop de volonté leur être je pense ! C’est justement pour ça que ce post est compliqué car je ne suis pas satisfaite, je me plains mais je peine énormément à changer les choses, et je sais que c’est un souci :/
Les autres mamans ont déjà donné de bonnes idées et j'ai l'impression que tu as déjà identifié un peu le "problème". Comment ta fille pourrait elle apprendre à devenir autonome sur le sommeil si toi même tu as du mal à la laisser devenir autonome ? Les bébés et les enfants ressentent beaucoup de choses non exprimées, nos angoisses, nos craintes...

Ça peut valoir la peine de travailler sur toi-même, quand on devient maman, ça change beaucoup de choses dans nos habitudes et certitudes. Alors pas forcément dans l'immédiat si tu ne le sens pas, mais quand tu seras prête.

@Belfée, je crois que tu avais vécu un peu une situation identique avec les réveils de minichou où tu as travaillé sur toi au final ?
 

Belfée

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @Aurelala .

Que c'est difficile lorsqu'on se sent empêtré dans une situation qu'on ne supporte plus mais qu'on arrive pas à modifier.

@Eclira m'a citée car, en effet, le fait que tu dises être angoissée et avoir un grand besoin de tendresse a du lui faire penser à ce que j'avais expliqué pour moi.

Alors ici, lorsque minichou avait presque 1an, il se réveillait encore en moyenne 7fois par nuit.
Il dormait dans sa chambre (le fait de dormir dans la notre n'avait rien changé) et j'étais exténuée de ses réveils et allers retours sans compter que chaque tétée pour rendormir prenait en moyenne 30min.

Je suis allée consulter une ostéopathe pratiquant la méthode "poyet ". Lorsque je suis arrivée avec minichou en consultation il dormait comme une masse dans son cosy. Lui qui se réveillait d'habitude des le moteur coupé n'a pas bronché d'un cil... j'ai même du le réveiller en fin de séance lorsque ce fût son tour... oui parce qu'en fait la séance c'est contre toute attente avérée être pour moi....!

En discutant avec elle nous avons retracé mon parcours. Il s'avère que quelques mois après la naissance de sa grande sœur, on m'avait diagnostiqué des problèmes de santé, ça m'est tombé sur le coin du nez assez violemment et lorsque j'ai du subit une intervention chirurgicale dans la foulée j'ai cru que j'allais mourir.
Apres l'accouchement de minichou, des symptômes sont réapparus à cause d'une thyroidite post partum..
En gros, elle m'a expliqué que mon corps envoyait des signaux à mon fils pour qu'il me réveille.. (le comble moi qui m'énervait en lui disant que je voulais dormir :( ) car un être réveillé est un être vivant.... or j'avais eu très peur de mourir.
Donc tout cela était biensur inconscient.
Elle m'a manipulée. A vérifié minichou qui avait quelques tensions en raison des poussées dentaires mais clairement cela venait plus de moi.
Apres ça nous sommes rapidement passé sur 3 réveils les nuits.

Moi j'ai peu de temps après entamer une thérapie.(pour plusieurs raisons pas uniquement celle-ci).

Aujourd'hui il a 30mois.
Les endormissements ont eu une grosse régression il y a 2 ou 3 mois et je mets 1h à 1h30 pour l'endormir.
En revanche la nuit il dort. Parfois se réveille 1fois.
Parfois me rejoins tot dans mon lit le matin pour se rendormir.

Les nuits ne me dérangent pas.
Les endormissements me prennent bien la tête
Il refuse son père.
Et pourtant samedi j'ai du m'absenter toute la journée (ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps) et il a dormi nickel à la sieste. Son père a mis 3min à l'endormir (loi il en faut 15) et il a même dormi sans couche (moi il veut que je lui mette).
Bref...
J'ai le problème aussi de ne pas réussir à déléguer au papa pour les mêmes raisons que toi.
Ici s'ajoute beaucoup de doute quand à mon couple de mon cote.

Mais clairement au vu de ce que tu décris, il se peut que ta puce sente ton besoin de tendresse et de réassurance et qu'elle veuille simplement le combler.

Je ne peux que t'inviter à creuser de ce côté là si tu t'en sens capable car parfois nos mots ne suffisent plus à les rassurer...

Je t'envoie des montagnes de courage. Tu es une super maman. Tu trouveras les clefs.
 

Aurelala

Hyperlactation
Bonjour @Aurelala .

Que c'est difficile lorsqu'on se sent empêtré dans une situation qu'on ne supporte plus mais qu'on arrive pas à modifier.

@Eclira m'a citée car, en effet, le fait que tu dises être angoissée et avoir un grand besoin de tendresse a du lui faire penser à ce que j'avais expliqué pour moi.

Alors ici, lorsque minichou avait presque 1an, il se réveillait encore en moyenne 7fois par nuit.
Il dormait dans sa chambre (le fait de dormir dans la notre n'avait rien changé) et j'étais exténuée de ses réveils et allers retours sans compter que chaque tétée pour rendormir prenait en moyenne 30min.

Je suis allée consulter une ostéopathe pratiquant la méthode "poyet ". Lorsque je suis arrivée avec minichou en consultation il dormait comme une masse dans son cosy. Lui qui se réveillait d'habitude des le moteur coupé n'a pas bronché d'un cil... j'ai même du le réveiller en fin de séance lorsque ce fût son tour... oui parce qu'en fait la séance c'est contre toute attente avérée être pour moi....!

En discutant avec elle nous avons retracé mon parcours. Il s'avère que quelques mois après la naissance de sa grande sœur, on m'avait diagnostiqué des problèmes de santé, ça m'est tombé sur le coin du nez assez violemment et lorsque j'ai du subit une intervention chirurgicale dans la foulée j'ai cru que j'allais mourir.
Apres l'accouchement de minichou, des symptômes sont réapparus à cause d'une thyroidite post partum..
En gros, elle m'a expliqué que mon corps envoyait des signaux à mon fils pour qu'il me réveille.. (le comble moi qui m'énervait en lui disant que je voulais dormir :( ) car un être réveillé est un être vivant.... or j'avais eu très peur de mourir.
Donc tout cela était biensur inconscient.
Elle m'a manipulée. A vérifié minichou qui avait quelques tensions en raison des poussées dentaires mais clairement cela venait plus de moi.
Apres ça nous sommes rapidement passé sur 3 réveils les nuits.

Moi j'ai peu de temps après entamer une thérapie.(pour plusieurs raisons pas uniquement celle-ci).

Aujourd'hui il a 30mois.
Les endormissements ont eu une grosse régression il y a 2 ou 3 mois et je mets 1h à 1h30 pour l'endormir.
En revanche la nuit il dort. Parfois se réveille 1fois.
Parfois me rejoins tot dans mon lit le matin pour se rendormir.

Les nuits ne me dérangent pas.
Les endormissements me prennent bien la tête
Il refuse son père.
Et pourtant samedi j'ai du m'absenter toute la journée (ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps) et il a dormi nickel à la sieste. Son père a mis 3min à l'endormir (loi il en faut 15) et il a même dormi sans couche (moi il veut que je lui mette).
Bref...
J'ai le problème aussi de ne pas réussir à déléguer au papa pour les mêmes raisons que toi.
Ici s'ajoute beaucoup de doute quand à mon couple de mon cote.

Mais clairement au vu de ce que tu décris, il se peut que ta puce sente ton besoin de tendresse et de réassurance et qu'elle veuille simplement le combler.

Je ne peux que t'inviter à creuser de ce côté là si tu t'en sens capable car parfois nos mots ne suffisent plus à les rassurer...

Je t'envoie des montagnes de courage. Tu es une super maman. Tu trouveras les clefs.
Merci pour cette magnifique réponse :)
Effectivement j’ai ce besoin de l’avoir constamment avec moi, et même en journée parfois je sens qu’elle ne veut que moi alors qu’elle est tout à faire capable de jouer seule, mais inconsciemment je lui montre que je veux garder ces moments de tendresses et d’amour et j’ai l’impression qu’arrêter le cododo me priverait de ça dans un certain sens ...

je suis pareil, je ne délègue rien et bien sûr quand je veut déléguer mon conjoint ne veut pas toujours alors que bon il est demandeur de moments avec sa fille (il est assez contradictoire ce monsieur ! )
Il faut que je lâche prise sur bien d’autres choses et que je prenne conscience que oui, le manque de sommeil est une torture, finalement le cerveau vrille complètement, je le dis souvent le sommeil c’est le carburant du corps au même titre que la nourriture et je suis de celles qui avaient pour habitude de beaucoup dormir, mais j’essaie toujours de relativiser en me disant que ma fille est en bonne santé et que ça n’a pas de prix, enfin je me raccroche à ce que je peux :/

cette nuit, toutes les heures sans exception, a crier néné jusqu’à ce qu’elle ai le sein dans la bouche et encore si ça pouvait l’apaiser...

je suis un peu désemparée mais je pense aller voir quelqu’un pour parler de tout ça car déjà je sens que j’en ai besoin et je pense que ça ne peut que m’aider à me retrouver (car je ne me sens pas mal dans ma peau, mais je pense avoir besoin d’exprimer ça de manière différente avec un regard neuf sur tout ça, un peu comme vous le faites vous, les supers mamans, avec vos conseils en or et vos mots réconfortants)

merci encore pour ces mots !
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Pour ton conjoint ce ne doit pas être évident non plus s'il sent (plus ou moins consciemment) que tu n'es pas à l'aise quand tu lui "délègue" quelque chose. Ici la règle d'or (une fois qu'on est d'accord sur les grands principes) c'est "celui qui fait à raison " et l'autre n'intervient pas. Et souvent je ne sais même pas ce qu'ils font ensembles dans le détail du coup.. Peut-être que je ferais mieux que lui ou pas mais peu importe en fait.
Peut-être que ce qui pourrait aider c'est de ne pas réfléchir en terme de tâches a déléguer mais plutôt en terme de plage horaire. Genre le soir tu peut très bien lui proposer un temps avec sa fille pendant lequel il fait ce qu'il veut. Peut-être il lui donne un bain ou la met en pyjama ou lui raconte une histoire ou autre moment calme.. Peu importe mais il a un temps avec elle et toi un temps pour faire autre chose. Et sans que ce soit "le coucher" si ça passe mieux que ce soit toi qui "gère" ça. Ça peut paraître bête mais parfois formuler les choses différemment change tout !
 
Haut