• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

S'il vous plaît, aidez-moi !

celllinette

Colostrum
Bonjour à toutes,

Il y a 8 ans, ce forum m'avait été d'un grand soutien après un abcès au sein. Après cette épreuve, et une grande persévérance pour reprendre l'allaitement avec le sein opéré, j'avais eu le plaisir d'allaiter mon petit garçon jusqu'à ses 18 mois, soit le milieu de la grossesse du second... Qui fut allaité pour notre plus grand bonheur jusqu'à environ ses deux ans et demi, moment où eut régulièrement tendance à oublier les tétées.
Pour ce troisième bébé, je pensais naturellement allaiter tout pareil, jusqu'à ce que ma petite, vers 2 ans, se détourne du sein. Or, elle a 7 mois et demi, et depuis quelques jours elle se détourne du sein, et surtout depuis hier et aujourd'hui, elle se met carrément à pleurer quand je lui propose de têter ! Je voudrais la respecter, et ne pas insister trop si elle veut passer à autre chose, mais je suis désespérée, moi je ne suis pas du toute prête à arrêter l'allaitement, j'en ai encore trop besoin ! Cela me perturbe tellement que je lui en veux, que j'ai l'impression de moi l'aimer, c'est terrible !
Alors, j'ai repris le chemin de ce site et de ce forum qui m'avait tellement aidée il y a longtemps... J'ai vu les histoires de grèves de la tétée, ça m'a un peu encouragée, car une grève, c'est temporaire, ce n'est pas le sevrage, mais je ne retrouve pas trop ce qui se passe pour nous.
En bref : j'ai repris le travail à mi-temps il y a 4 mois, comme pour mes deux grands, je tire mon lait au boulot pour donner les bibs de lait maternelle à la nounou. Tout s'est bien passé. Vers 6 mois j'ai essayé de lui faire goûter purées et compotes, mais elle recrachait tout. Comme mes deux grands avaient tardé à passer à autre chose que le lait maternelle, j'ai réessayé de temps en temps et toujours pareil, sauf il y a une semaine, où elle s'est mise à manger, et là, pour de bon ! Les rations ont augmenté toute la semaine. A la maison, je lui ai donné systématiquement le sein avant les purées, et la nounou donnait les purées avant le bib, réusltat, il restait du lait dans les bibs ce qui arrivait jamais avant.... Dans le milieu de la semaine j'ai bien eu l'impression qu'elle tétait moins en journée pour bien manger après, et ce we j'ai même eu du mal à la mettre au sein en journée, elle pleurnichait. Il n'y avait que la tétée du matin qui passait bien. Aujourd'hui, c'est la cata : elle n'a pas bu de lait du tout chez la nounou, elle a refusé notre tétée de "retrouvailles" en pleurant dès qu'elle a vu le sein, et idem le soir quand j'ai voulu la faire téter avant les purées. J'ai attendu pour voir, elle pleurait car elle avait faim, mais refusait toujours de téter. J'ai fini par lui proposer la purée, et là, elle s'est jetée dessus. Et moi, je me sens repoussée, isolée dans ma détresse car je ne m'étais pas du tout préparée à une telle possibilité avec les deux grands qui avaient tété bien plus longtemps...
Je ne sais pas quoi faire : dois-je me résigner à voir déjà si vite venue la fin de l'allaitement et accepter pour la respecter (mais pour l'instant, j'ai beau essayer de me dire que je dois respecter, je lui en veux terriblement ! et du coup je m'en veux !), ou - si seulement ! - ce pouvait être une simple grève, dois-je insister pour bientôt retrouver de longs mois de bonheur partagé lors des tétées ? Mais dans ce cas, comment insister sans la rebuter, sans la traumatiser ?
Lutter contre les douleurs physiques en début d’allaitement ce n'est pas facile, mais on peut y arriver, mais on ne peut pas lutter contre son petit qui ne veut pas têter... et on se sent impuissant, perdu, isolé, délaissé... et je lui en veut de me faire ça, c'est comme si elle me trompait, j'ai l'impression que c'est un lien puissant qu'on avait entre nous qui est entrain de se rompre, c'est terrible, quelle détresse !
Aidez-moi s'il vous plaît !
 

frédé

Période de pointe
Bonsoir Célllinette,
J'ai vécu un peu la même chose lorsque ma fille n'a plus voulu téter à 16 mois et je comprends ton désarroi ! La mienne se détournait ou me mordait le téton ! Je regrette aujourd'hui de ne pas avoir essayé de maintenir l'allaitement. C'était mon 1er enfant, je n'avais guère d'expérience et je n'ai du coup pas insisté, ne voulant pas tout comme toi la forcer d'une manière ou d'une autre. J'espère que d'autres mamans pourront te conseiller mieux que moi et je te souhaite de poursuivre cet allaitement tant désiré ! Bon courage !
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonjour Celllinette,

Je connais cette sensation terrible de rejet ! c'est affreux !!!
Une chose est sûre : à 7 mois, ça ne peut pas être un sevrage voulu par l'enfant. Nos bébés ont encore trop besoin de notre lait à cet âge là pour se sevrer tout seul.

Parmi les idées qui fonctionnent pour encourager un bébé greviste à reprendre le chemin du sein : peau à peau +++, le jour ( en portage, toi torse nu, elle en couche ), la nuit, la sieste... un bain ensemble, le sein à disposition : tu proposes, elle dispose. Si elle ne veut pas, tu reproposes plus tard.
Proposer des tétées dans son demi sommeil.

Parmi les idées qui me viennent et qui peuvent être des pistes : as-tu eu ton retour de couche ? est-ce que ça peut être ça qui travaille pour toi et qui la gêne ?
Des dents qui poussent ?
Une douleur pour elle ? des aphtes dans la bouche ? du muguet ? une angine ? une otite ? ( un examen médical peut éclaircir ces pistes )
Aurais-tu changé de parfum ? de déodorant ?

Courage ! une grêve peut se terminer !
Patience et courage !

Pleins de chaudes pensées ! je sais combien on se sent esseulée et profondément triste !
 

Gamète

Période de pointe
Bonjour cellinette,
Comme les autres mamans au dessus, je comprends complètement tes sentiments, et en particulier celui d en vouloir a ton bébé et de te sentir rejetée! Comme j en ai voulu a mon fils quand il a arrêté brutalement de téter du jour au lendemain a 13 mois! Et quel sentiment de rejet! J avais l'impression qu on n avait presque mis rien en commun.
Je me suis renseignée aussi sur les grèves, et a ces âges, comme pour ta fille, ce n est pas un servage naturel, surtout si ça arrive aussi brutalement.
Sylvie a évoqué plein de pistes sur les raisons et sur les moyens de la ramener vers le sein... J ajouterai aussi les soucis de freins linguaux et labiaux. C était le cas pour mon fils, donc forcément, je vois peut être des freins partout, mais ça me paraît être aussi une piste a explorer...

Je t envoie plein plein de pensées positives, ce n est pas un moment facile!
Tiens nous au courant
 

celllinette

Colostrum
Bonsoir à toutes,

Tout d'abord, merci pour vos réponses, cela fait vraiment chaud au coeur !
C'est incroyable quand tout peut basculer d'un coup quand votre bébé ne veut plus téter et pleure à la vue du sein ! Jusqu'à ces derniers jours, je n'aurais jamais cru ça possible, et quel désaroît quand ça arrive!

Les nouvelles de la grève : je me remets à espérer : le front faiblit !
Comme la veille, tétée du matin normale. Ouf ! Je ne vous dit pas comme je l'ai savourée cette tétée après la crise de la veille ! Mais l'appréhension était quand-même toujours-là. C'était une journée de boulot, alors j'ai bien dit à la nounou d'essayer de donner les bibs de bon lait de maman avant la purée. A priori ma choupinette a commencé par refuser le bib, mais au bout d'un certains laps de temps, elle a fini par boire (elle n'avait rien bu la veille), et ensuite seulement elle a mangé la purée. Idem pour le goûter. Je ne vous raconte pas mon appréhension en retrant à la maison jusqu'au moment de la tétée de retrouvaille... Et là, elle a tété, en ralant de temps en temps, mais elle a tété ! Et le soir aussi ! Quel soulagement !

Alors, pourquoi ? Pourquoi ?
Dans les pistes de Sylvie, il y a le retour de couches... Ca colle carément ! J'avais bien noté cette drôle de coîncidence, mais je m'étais dit que ce n'était pas si étonnant que ça puisque le fait qu'elle se mette sacrément à manger avait logiquement pu déclencher tant le retour de couches que son désintérêt pour la tétée... Alors, c'est quoi le lien possible entre un retour de couches et la grève de la tétée ??? Quand tu dis que c'est peut-être ça qui travaille pour moi, tu penses à quoi ? l'aspect hormonal, psychologique, ou autre ? Ah, si ça ne pouvait être que ça !!! Même si la journée d'aujourd'hui m'a rassurée, j'apréhende toujours ses réactions à venir au moment des futures tétées...

Gamète, même si je pense qu'il faut creuser pour moi du côté du retour de couches, ce que tu disais sur les freins m'intrigue : ton petit a pu téter sans problème pendant 13 mois et après, du jour au lendemain ça l'a gêné pour téter ?
Comme c'est difficile un arrêt du jour au lendemain, quand tout se passe bien, qu'on n'a rien vu venir et qu'on n'a pas eu le temps de se préparer psychologiquement... Même des années après ça doit continuer à faire mal... Quand ils sont plus grands, on s'y attend plus, et on voit bien que peu à peu ils en ont de moins en moins besoin, et c'est dans l'ordre des choses ! Mais là, encore si petits, tout d'un coup, comme c'est difficile ! Et si on n'a pas allaiter, on ne peut pas comrendre ce sentiment de rejet, même un papa pro-allaitement ne peut pas comprendre à quel point c'est bouleversant !

Alors un grand merci pour votre soutient et pour ces pistes à explorer...
A bientot
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Je lis dans le ton de ton message qu'il reste encore de l'appréhension, mais que les tétées qui se sont bien passées te redonnent espoir et confiance !
La grève s'essouffle ! tant mieux ! c'est une épreuve vraiment terrible !

Pour le retour de couche, je n'ai à vrai dire aucun document, aucune étude à fournir, juste l'expérience - riche ! irremplaçable ! inestimable ! - des mamans depuis que je suis animatrice : beaucoup - vraiment beaucoup - de mamans témoignent que leur bébé a une attitude "étrange" au sein au moment de l'ovulation et quelques jours avant les règles. C'est une discussion qu'on a déjà eu sur le forum aussi ( où ?). Une maman qui tire-allaite me disait la semaine dernière que les jours avant ses règles, elle ne tirait "rien". Ces jours-là, elle utilise son tire lait +++ et la quantité revient normalement en deux jours.

Alors ? que se passe-t-il ? un changement de débit du lait ? un blocage de l'ocytocine ? un changement de gout du lait ??? je n'en ai aucune idée...
Peut-être que d'autres mamans voudront bien témoigner là dessus ?
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Mon bébé n'a pas changé d'attitude lors de mes ovulations, mais en revanche, moi je notais une différence : des petites douleurs survenaient lors des tétées à ce moment-là ! Et je crois, aussi, une légère baisse de lactation.
 

Gamète

Période de pointe
Super nouvelle! Surtout si la cause est trouvée, car si c est cela, tu peux désormais mettre en place les solutions! Je comprends néanmoins ton appréhension pour la suite et la peur que cette grève se renouvelle. C est tellement déstabilisant. Et une journée de grève, ça paraît rien comme ça, mais quand on la vit, c est tellement long et anxiogène!

Sur les grèves liées aux retours de couche, j avais aussi lu (article ou témoignages? Je ne me souviens plus) que cela entraînait une petite baisse de lait, que le sein était plus difficile a amorcer et que cela pouvait déstabiliser des bébés habitues a un débit important et facile a obtenir. A ce moment, le peau a peau, proposer souvent, encourager permettait généralement de passer cette étape, le bébé s habituait. Tu sembles aussi être sur la bonne piste vis a vis des repas pris chez la nounou.

Pour ce qui est de mon histoire, j avais poste il y a un an, si tu as envie de lire c est ici http://forum.lllfrance.org/showthread.php?t=3253
Cela fait un peu plus d un an et, tu vois, je n ai pu revenir sur ce forum donner des nouvelles qu il y a un mois a peine... Le fait qu un nouvel allaitement, avec son lot de surprises et d imprévus, se profile m aide je pense (bb2 d ici un mois). En réfléchissant au parcours de mon fils, j avais senti un souci dès ses deux mois, et je ne l ai identifié qu a ses 13 mois, quand il a fait sa grève définitive, tout comme tous LesPetitsPetons soucis d allaitement qu on avait rencontrés et que je n arrivais pas a lier ensemble. Dès ses deux mois, j ai fortement stimulé ma lactation en vidant au TL le sein qu il avait têté, je ne sais pas pourquoi, c est mon instinct qui m a dicté cela. C était contraignant mais je sentais qu il le fallait. Donc je pense que mon fils, malgré le frein, arrivait a prendre ce dont il avait besoin car il y avait beaucoup, voire trop, de lait. Je m imagine qu a 13 mois, dans un contexte familial un peu tendu car nous déménagions et changions de vie, et étant bien diversifié, il s est dit qu il se passerait du sein, que c était peut être trop difficile pour lui d avoir ses calories par le sein et qu'il n y trouvait pas suffisamment de plaisir pour continuer.
Aujourd'hui, même si je suis très triste que cela se soit fini comme cela, je me dis que cela a permis d identifier rapidement ce problème de frein et de prévenir tous les autres effets que cela peut avoir (cf. mon dernier message du post). Nous sommes toujours aussi proches avec mon fils, le sentiment de lui en vouloir est vite passé car ce n était tout simplement pas de sa faute, et son papa et moi l avons accompagné dans cette étape de son histoire a lui. J ai continue a tirer pour lui jusqu a ses 20 mois, jusqu a ce que je sente que je pouvais arrêter.
(Dsl du pavé, je me suis rétreinte pourtant :p)

Tiens nous au courant de comment s est passée cette journée de tétées!
 

celllinette

Colostrum
Bonsoir,

Plus de grève aujourd'hui, je suis soulagée ! J'apprécie d'autant plus les tétées, mais j'appréhende toujours un peu... Merci pour votre aide !

Pour le retour de couches : comme je tire-mon lait j'avais bien noté une petite baisse de lactation, mais je me disais que c'était la fatigue... Mais j'avais aussi noté que je ne ne sentais pas de réflexe d'éjection pendant ces deux jours de grève / retour de couches... Peut-être la choupinette n'a-t-elle pas apprécié ? Pourvu que ce ne se reproduise plus...

Gamète, tu mettais : "J ai l impression que quelque chose est rompu entre nous, une vraie fracture. Et je m en veux encore plus alors de limiter notre relation a l allaitement, notamment vis a bis de mon mari qui lui n a jamais eu ça!! Et le sentiment de vide laisse place au sentiment de culpabilité d être une mauvaise maman vu que je n ai plus l allaitement a offrir a mon bébé, j ai lnimoression de n avoir rien d autre a lui donner, je me sens paumée..."
C'est tout à fait ce que j'ai ressenti, et sur mes 3 allaitements, c'est la première fois que le papa ne comprenais pas à quel point ça pouvait bouleversé.
Tu as vraiment eu du mérite de continuer à tirer ton lait jusqu'aux 20 mois de ton petit. Je ne sais pas si j'aurai été capable de faire ça pour un petit déjà diversifié... Chapeau ! Je te souhaite beaucoup de bonheur avec cette nouvelle naissance !

Ton histoire est touchante, comme beaucoup sur ce forum, et c'est beau cette entraide à distance ! J'ai replongé dans la lecture des posts, 8 ans après mon premier congé mat où j'y ai passé des heures et des heures après l'avoir découvert suite à mes soucis d'allaitement... C'est prenant ! Mais il ne faut pas que je "replonge", je me lève tôt le matin maintenant et avec les 3 enfants et le boulot, il faut que je me concentre sur l'essentiel !
Mais promis, je reviendrai vous donner des nouvelles, et essayerai de suivre de temps en temps !
 

Gamète

Période de pointe
Super nouvelle cellinette! Je vous souhaite une belle suite d allaitement!

Merci aussi pour ton message pour mon histoire, j espère qu elle aidera d autres bébés dont les freins n ont pas été diagnostiqués trop courts...
 
Haut