• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Rééducation post frénotomie

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Ma fille de 9 mois a eu vendredi dernier son frein de lèvre et son frein de langue coupé. La dentiste nous a donné des exercices à faire, et l'animatrice LLL également. Nous avons fait une séance d'ostéo hier. Eu une petite discussion avec notre fille pour lui expliquer sa mobilité nouvelle, comment téter...
Ca reste dur... Elle accepte facilement qu'on lui remonte la lèvre (mais pas toutes les heures comme demandé par la dentiste...) mais la langue, le Papa arrive juste à lui passer le doigt sous la langue, parfois à masser les gencives, pas plus de 3 fois par jour, mais elle hurle, mord :(
Au niveau des tétées, j'ai du mieux à gauche, en position BN. Mais pas toujours. A droite j'ai toujours des douleurs. Et la nuit, c'est la cata, elle tète ++++ et j'ai mal ++++.
Je suis partagée entre la repositionner systématiquement (notamment lui relever la lèvre, qui ne s'ourle pas souvent toute seule encore) et la laisser faire, parce qu'au bout d'un moment, si je la repositionne trop, elle boycotte le sein, et je me retrouve à tirer mon lait. Mais à la laisser faire, j'ai peur que sa succion ne s'améliore jamais...
On m'avait aussi dit que les traces de dents disparaitraient quand elle pourrait ourler la lèvre, elles sont toujours là... Je me demande pourquoi?
Vu mes douleurs à droite aussi, la tension et le stress que ça crée entre ma fille et moi, je me disais que j'allais peut-être faire la rééducation sur le sein gauche, où ça se passe mieux, tirer à droite, et voir pour l'y laisser téter quand elle tétera bien à gauche.
Comment ça s'est passé pour vous après la frénotomie?

Petit ajout, notre histoire depuis le début est ici.
 
Dernière édition:

Isabelle

Fontaine de lait
Les exercices sont très importants dans les 24h après la frenotomie. Avec le lait maternel ça cicatrise très vite. Donc pour le moment la cicatrisation doit déjà être bien commencée. Il n'est donc plus utile de soulever la langue ou la lèvre pour éviter que ça se recolle.

Par contre les petits exercices avec les doigts peuvent toujours être utile pour mobiliser la langue, qui devrait avoir une plus grande mobilité. As-tu observé une plus grande mobilité, quand elle tire la langue ou suce ses doigts ou pour la prise du mamelon ?

Il ne faut pas toucher les plaies, mais passer deux doigts de chaque côté comme tu peux voir sur les photos.

Pour la douleur, j'ai donné du doliprane quelques jours à mon fils, il avait 3 ans 1/2 pour l'intervention sous anesthésie générale et m'a donc dit quand il avait mal. Pour ma fille, je n'y ai pas pensé... elle a pincé pendant 4 jours ! Pauvre petite. Maintenant je conseille de donner du doliprane même si bébé ne pleure pas, si bébé pince, il a peut être encore mal.

Pour la prise du mamelon, c'est toujours difficile, surtout qu'on ne sait pas si elle peut "mieux faire" ou si elle n'ose pas à cause de douleur etc.... par contre tu peux faire des petits exercices avec tes doigts, tout simple. Tu glisses ton doigt et tu attends sa langue. A gauche, à droite, sur la langue et tu laisses téter etc... tu peux sentir sa succion et sentir le point où la technique s'inverse. Si tu mets ton doigt trop au bout, elle va pincer et pousser ton doigt vers ses dents du haut, c'est comme ça qu'on a les marques des dents sur le mamelon et que le frottement irrite, brûle le mamelon. Si tu pousses un peu plus, tu va sentir le moment où la succion va aller vers l'arrière, vers le palais mou, c'est là la bonne technique, d'où l'utilité de rééducation avec dal au doigt quand bébé refuse le sein. Si elle a un haut le coeur, c'est que tu es allée trop loin avec ton doigt, c'est le réflexe nauséeux.

Avec frein serré, la langue ne peut pas onduler. Donc la succion est inversée, le bébé pince et pousse le mamelon vers l'avant. Avec la langue libérée, la langue doit pouvoir onduler, tu dois la sentir avec ton doigt. Et si elle ondule bien, alors ton doigt va aller vers le palais mou, comme le mamelon si il va assez loin.

Pour atténuer les marques des dents, il faut incliner légèrement la tête de la petite, vers l'arrière, pour qu'elle soit en position asymétrique. Cela favorise sa langue et diminue la pression des mâchoires. Tu devrais avoir moins mal.

Il faut lui mettre le plus possible du mamelon dans la bouche. Avec une succion inversée, le mamelon est repoussé alors qu'avec une succion normale il devrait s'allonger, s'étirer dans sa bouche, vers le palais mou. Mais avec sa technique, elle pousse probablement le mamelon contre les gencives, comme avec ton doigt et pour inverser ce mouvement il faut que le mamelon aille assez loin, comme ton doigt. Pour cela, la prise asymétrique aide bien, ainsi que l'assouplissement par contre pression pour assouplir le mamelon.

http://www.lllfrance.org/Videos/Assouplissement-par-contre-pression.html

Fais très attention aux fausses routes, prends bien ton temps, la diversification à la mode, avec les morceaux, les gros morceaux, n'est pas très adaptée pour les enfants à mobilité réduite de la langue et palais creux. Ils ont aussi du mal à boire au verre. C'est normal, il faudra plus de temps. Grâce à la frenotomie, la petite devrait pouvoir mieux mâcher, et avaler moins d'air. Pour introduire les plus gros morceaux, tu dois te fier à la dextérité de ton bébé, peu importe le temps qu'il faudra, ça viendra, rien ne presse.

Il est aussi possible qu'elle pince plus d'un côté parce qu'il y a moins de lait. Le bébé est beaucoup aidé par le réflexe d'éjection, et la lactation est inégale, un sein produit "toujours" plus que l'autre et il est possible qu'elle pince plus parce qu'elle a plus de mal à l'amorcer, est-ce que c'est le "gros" ou le "petit" sein qu'elle pince ?

Sa succion devrait s'améliorer, avec la pratique. Tant qu'elle ne prend pas de tétine de substitut, et qu'elle prend le sein. Mais tu dois lui apprendre à lever un peu la tête pour prendre le sein en position asymétrique. Tu l'inclines pour qu'elle ne pince pas. Au besoin tu peux revoir une animatrice LLL pour qu'elle te montre cette prise du mamelon très importante en cas de douleurs des mamelons.

Bises
 
Dernière édition:

Isabelle

Fontaine de lait
La prise asymétrique

Maureen Minchin, consultante en lactation en Australie, pense que « des problèmes particuliers peuvent surgir quelle que soit la position d'allaitement si la personne qui aide la mère se focalise sur la position elle-même et non sur le résultat et la qualité de la bouchée de sein prise par le bébé dans cette position ». Le Dr Jack Newman est convaincu que « de nombreuses mères et de nombreux bébés trouveraient la tétée plus facile si la pris du sein se faisait de manière asymétrique, avec la lèvre inférieure couvrant une plus grande surface de l'aréole que la lèvre supérieure ».

Dans leur livre The Breastfeeding Atlas, Kay Hoover et Barbara Wilson-Clay écrivent : « L'astuce pour aider le bébé à prendre le sein et non le mamelon est de se souvenir que c'est l'orientation de la mâchoire inférieure qui est capitale. La mâchoire supérieure est immobile et sert uniquement d'appui. L'ouverture et la fermeture de la mâchoire inférieure sur son articulation et l'action massante de la langue sur le sein créent l'alternance de pressions et de dépressions nécessaires à l'extraction du lait. C'est pourquoi il est essentiel que la mâchoire inférieure soit correctement placée. Les mères devraient tendre à placer la bouche du bébé de manière décentrée sur l'aréole, avec beaucoup plus de la 'cible' couverte du côté du menton. Ainsi, la fermeture des mâchoires se fait sur les sinus lactifères et le mamelon risque moins d'être pincé. »

Elles poursuivent avec les méthodes qui aident le bébé à ouvrir grand la bouche. « Il est nécessaire d'attirer le corps du bébé contre soi, de manière à ce que son torse, son ventre et ses genoux touchent le corps de la mère, soient comme 'drapés' autour de lui. Le corps du bébé est placé avec son nez en face du mamelon, de manière à l'obliger à se déplacer d'abord vers lui pour prendre le sein. Cela oblige le bébé à ouvrir grand la bouche. Sa tête doit pouvoir s'incliner légèrement en arrière. Avec une petite extension de la tête, il approche la mâchoire inférieure et la place en premier sur le sein. Si, au contraire, la mère pousse sur la tête, elle va fléchir en avant et ce sont le nez et la mâchoire supérieure qui entreront en contact avec le sein en premier. C'est comme essayer de mordre dans une pomme avec le menton appliqué sur le torse. »

La prise asymétrique permet au bébé de prendre une grande bouchée de sein. Elle l'aide à garder les lèvres retroussées. Lorsque la mère amène le bébé au sein par le menton, au moment où la langue entre en contact avec le sein, la mère peut l'utiliser pour encourager le bébé à ouvrir la bouche un peu plus grand. La lèvre supérieure est la dernière partie à entrer en contact avec le sein. Alison Hazelbaker explique que « la prise asymétrique facilite le placement correct de la langue sur le sein maternel. Lorsque le menton du bébé est bien placé et qu'il place correctement sa langue, les lèvres se retroussent automatiquement ».

De nombreuses mères trouvent qu'avec la prise asymétrique, toutes les douleurs de mamelons qu'elles avaient pu ressentir disparaissent. Dans plusieurs cas, j'ai aidé des mères dont les mamelons étaient douloureux. Lorsque le bébé relâchait sa prise, le mamelon était déformé et portait des marques évidentes de compression. Lorsque j'ai montré à ces mères la position « madone » inversée combinée avec la tenue en U et la prise asymétrique, elles ont pu mettre bien mieux leur bébé au sein. Lorsqu'il relâchait le mamelon, ce dernier n'était plus déformé. Les tétées étaient plus efficaces, les bébés avaient une plus grande quantité de lait, et les douleurs aux mamelons avaient disparu.


http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-55-Positions-d-allaitement.html
 

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Merci Isabelle :)
Au niveau de la langue, je n'ai pas vraiment observé de différence. Peut-être sur les tétées, cette impression que sur certaines ça va, puis d'un coup, que la langue fait "n'importe quoi" (enfin ce qu'elle peut!). Comme si elle se fatiguait.
Je lui donne toujours du doliprane / dafalgan. J'ai l'impression qu'elle fait une poussée dentaire en plus, elle mord et grince des dents...
Quand je mets mon doigt dans sa bouche, elle me mord. Elle ne le tétait que quand elle était toute petite, là ça fait quelques temps qu'elle ne le tète plus, donc je ne me rends pas bien compte...
J'utilise la position asymétrique (en journée!), je pointe mon mamelon vers son nez, pour qu'elle ouvre grand, je bascule sa tête pour que son menton touche bien... J'enroule bien son corps, en appuyant parfois sur les fesses, ou les épaules, pour la basculer. Parfois pas de traces, parfois traces, enfin je devrais dire entailles en ce moment :s. Elles ne sont pas sur le mamelon mais sur l'aréole, plus ou moins éloignées du mamelon. Parfois aussi clairement, quand j'ai réussi à lui faire prendre THE position non douloureuse pour moi, elle se repositionne différemment... Des fois pas grand chose, elle tourne la tête de 5 mm, mais ça suffit à me faire très mal...
Je vais essayer l'assouplissement par contre pression. Je le pensais réserver aux seins engorgés, mamelons plats.
Elle pince davantage le sein droit. C'est celui qui avait un REF assez puissant, toujours présent mais moins puissant. Mais elle pince toute la tétée. Idem pour le sein sans REF. Des fois je me dis qu'elle s'accroche peut-être pour ne pas le perdre.
J'avais commencé la DME avec gros morceaux, mais on est vite revenus sur de tout petits morceaux et des textures purées, parce qu'elle s'étranglait. On remarque une amélioration avec la frénotomie de ce côté. Et plus d'appétit (de solides).
Cette nuit je n'ai donné que le sein gauche (bonjour l'engorgement au réveil à droite!!) parce qu'à droite, c'était insupportable. A gauche, j'ai improvisé une position qui m'a permis de ne pas avoir mal: je lui ai fait prendre le sein alors que j'étais complètement couchée sur le dos, elle à plat ventre sur moi, puis j'ai mis mon bras autour d'elle, j'ai roulé sur le côté, pas complétement, et j'ai calé ses jambes entre les miennes.
 

Isabelle

Fontaine de lait
C'est une très bonne nouvelle qu'elle mange mieux les solides !

Le REF se calme, c'est bien aussi, tu devrais être moins fatiguée et moins avoir de fringales lorsque ta lactation va s'ajuster. Le REF c'est surtout je pense à cause d'hyper stimulation, hyper alternance, le bébé avec succion pas assez performante, dépend entièrement du réflexe d'éjection, et pour arriver à lui donner assez de lait, la mère est obligée d'entretenir ce REF pour assurer que le bébé prend du lait malgré sa succion faible voir passive. Alors soit le bébé mord le mamelon pour l'attraper, soit il titille le mamelon pour l'amorcer, mais sans vraiment téter. Il peut aussi titiller en début de tété et pincer en fin de tété, quand il commence à se détendre et s'endormir au sein... tu peux alors glisser ton doigt pour interrompre la tété avant qu'il ne morde. Et continuer l'endormissement par des caresses ou des guilis, plutôt que au sein.

Ton bébé a-t-elle eu une totote ?

Les tétés sont fatiguantes, et selon la lactation elles se passent plus ou moins bien. Le réflexe d'éjection n'est pas facile à gérer pour la mère comme pour le bébé et après une frenotomie et lors de la diversification, il se calme, la lactation est moins forte. Mais après une frenotomie, le bébé est capable normalement, d'entretenir la lactation même quand elle diminue. C'est normal qu'elle diminue lors de la diversification. Sauf que dans de nombreux cas de succion passive, lors de la diversification, la lactation peut chuter très rapidement et très souvent abouti à un sevrage précoce. La mère ne sait pas pourquoi elle n'a plus de lait etc.... genre à 6 mois la lactation s'arrête. Mais après une frenotomie, le bébé pourra entretenir la lactation, même si il tète moins parce qu'il mange. Par contre si le bébé prend aussi le biberon ou la totote, ça peut perturber l'évolution de la lactation évidemment.

Fais très attention aux engorgements ( canal bouché, blessures ). Quand il y a engorgement, ta lactation baisse, c'est normal, c'est comme ça que petit à petit tu vas réguler ta lactation et calmer le réflexe d'éjection. Ta petite devrait pouvoir amorcer le même sein plusieurs fois de suite, voir téter le même sein plusieurs heures de suite.

Dans les cas avec frenotomie j'ai observé deux extrêmes. Soit la mère n'avait pas assez de lait et devait tirer son lait et donner des compléments ( avec un dal par exemple ) et là, sa lactation augmentait après la frenotomie où elle n'avait plus besoin du tire lait. Soit elle avait trop de lait, avec REF, et elle devait calmer sa lactation car avec une langue plus mobile, le bébé pouvait mieux amorcer et drainer le sein, elle avait trop de lait, et souffrait d'engorgements. Moi j'ai connu les deux situations. Le poids du bébé est un très bon indicateur aussi, ma fille a pris le double de poids la semaine de la frenotomie !

Avec ma fille, les améliorations ont été quasi immédiates. Elle avait 7 semaines pour l'intervention. Et ça a été très bien coupé, par le Dr M. Pour mon fils, ça a été plus difficile. Il a été opéré à 3 ans 1/2 et la suture sous la langue a été très douloureuse. J'ai observé rapidement des améliorations de son élocution et de sa digestion. Il rotait beaucoup avant. Pour la succion, j'ai souffert des années de vasospasme, mais je ne savais pas que c'était à cause du frein de lèvre... mais le vasospasme a cessé immédiatement après la freinectomie ( ablation du frein de lèvre avec laser ).

La succion de mon fils est moins douloureuse, plus de vasospasme, mais il pince toujours malgré la plus grande mobilité de sa langue. Il lève mieux la langue mais elle ne s'étire pas beaucoup plus, probablement la technique avec suture qui donne ce résultat et empêche la langue de s'étirer. L'orl m'a assuré qu'elle a coupé le frein entièrement.

Il est donc possible que tu continues à sentir les dents pendant les tétés. Mais tu pourras améliorer la prise du mamelon et ta lactation devrait se calmer et tenir dans le temps, sans que tu sois obligée de la protéger avec un tire lait.

Si tu peux mettre des photos, tu peux les mettre dans ton topic ou les envoyer pour le fichier spécial freins serrés du forum : http://forum.lllfrance.org/showthread.php?t=1638

La petite de Mana a continué ses progrès au file des mois. Elle a eu une frenotomie tardive aussi, je te mets le topic : http://forum.lllfrance.org/showthread.php?t=2810

Je te félicite pour avoir tenu jusqu'ici, et je te souhaite d'autres améliorations avec la pratique ;)

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Merci Isabelle, ça fait du bien de discuter :)
Non, ma fille n'a pas eu de tétine, ni de biberon. Quand j'ai du lui donner du lait tiré, c'était pipette ou petit gobelet. On a fait très attention à cela, déjà que je voyais que sa technique n'était pas optimale, je ne voulais pas l'embrouiller encore plus!
Ce que tu dis de ton ainé, ainsi que d'autres témoignages me font réfléchir pour ma grande... Elle a 4 ans, petite a souffert de soucis digestifs importants, là rote régulièrement quand elle parle, parle mal... Quand elle tétait, j'ai aussi eu des traces de dents et des douleurs, mais pas suffisantes pour que je m'inquiète plus que ça et fasse des démarches comme j'ai fait pour ma petite. Mais je ne me vois pas retourner voir cette dentiste, sans Meopa, sans anesthésie, rien.
Revenons à ma petite. Cette nuit, beaucoup de réveils, des tétées relativement ok, des 2 côtés. Par contre là une seule tétée depuis son réveil, et 4 belles dents profondément inscrites dans mon sein, tétée abrégée, trop mal... Je m'accroche je m'accroche!
J'ai leurs freins de lèvre en photos. Langue par contre, je ne savais pas que la petite en avait, donc pas de photo. La grande, faudrait que j'essaye, vous pourriez me dire si vous trouvez que sa langue est retenue ou pas. En tout cas la grande a une membrane apparente, à mon avis plus facile à couper que la petite, dont on ne voyait rien.
Je vais lire l'histoire de Mana.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je comprends, d’ailleurs je ne pense pas qu'on puisse opérer en toute sécurité un enfant de 4 ans sans anesthésie générale. Mais c'est pris en charge en clinique ( et hôpitaux ). Je ne regrette pas pour Paul, il a hâte de siffler avec ses doigts.

Pour l'intervention en clinique, il a du faire une prise de sang, il a eu très peur, mais on peut mettre un elma patch quand on peut prévoir l'intervention. Nous on nous a pris par surprise tout de suite après la consultation. L'orl a tout de suite vu que les freins étaient un peu serrés, pourtant pour Paul ce n'était pas évident. La seule piste que j'avais était sa succion passive, et éventuellement l'articulation ou qu'il rotait beaucoup et passait pour un enfant pas poli.

On nous a demandé d'arriver pour 7h à la clinique, avec l'enfant à jeun. Il a été pris le premier. L'intervention n'a duré que 20 minutes et l'orl a fait du très beau travail. Elle a complètement enlevé le frein de lèvre avec laser, Paul n'a pas semblé avoir mal, mais il avait des freins très fins. Pour le frein de langue, elle a coupé entièrement, il a eu 4 points de suture. Il a eu mal à sa langue, mais avec le doliprane pour soulager sa douleur, il a pu manger normalement. La cicatrisation s'est très bien passée, nous n'avons pas eu besoin d'autre consultation. Il a fait sa rééducation au sein. Si ta grande ne tète plus, tu pourras lui montrer les petits exercices pour sa rééducation après cicatrisation. A son retour en chambre, il pleurait évidemment. Je l'ai rapidement calmé et il a dormi. A son réveil il avait mal, j'ai donc réclamé qu'on soulage sa douleur, on lui a donné du doliprane. 1h après son réveil il a pu manger, on lui a apporté une collation. On a revu l'orl vers 15h avant la sortie et elle nous a expliqué ce qu'elle avait fait. Nous sommes sortis juste après.

Paul a eu très mal, beaucoup plus que la petite, mais on peut soulager la douleur et je pense que l'orl qui l'a traité a fait du bon travail.

C'est une décision pas facile à prendre, surtout qu'énormément de gens vivent avec leurs freins plus ou moins serrés. Même les cas extrêmes ne sont pas traités, j'ai vu des gens avec une dentition lamentable à cause de freins très épais.

Certains freins sont plus difficiles à traiter que d'autres, selon si ils sont très épais.

Si ta petite n'avait pas de frein de langue visible, elle avait probablement un frein de langue type4, comme ma fille.

Pour mes deux enfants, on voit la rotation des dents du bas, je pense que les dents définitives seront droites puisque le frein a été coupé.

Après la frenotomie, le frein cicatrise et se reforme. Mais il est moins serré. Avec mon fils, on voit très bien son frein de lèvre qui s'est reformé, mais il est "bien" maintenant. Les freins de langue aussi. Ma fille par exemple qui avait un frein de langue invisible, a maintenant un frein visible, très souple, elle tire une grande langue maintenant. Par contre mon fils ne tire pas plus la langue, mais elle a beaucoup plus d'amplitude ce qui est important pour l'ondulation de la langue, la déglutition se fait mieux et l'enfant avale moins d'air. Mon fils aussi a commencé à manger plus de viande après la frenotomie.

Si tu souhaites t'informer pour la grande, et éventuellement faire suivre ta petite, je te conseille de te renseigner en clinique, en stomatologie ou service orl. Moi j'ai pris rendez-vous à la clinique de ma région et ça s'est très bien passé.

La nuit, avec le pic de prolactine, peut être la petite arrive mieux à amorcer les seins. La tété du matin est généreuse. Il peut être normal que les tétés soient plus espacées, parce que probablement le bébé draine mieux les seins et la tété est plus nourrissante. Le poids est un bon indicateur si tu as des doutes sur la nouvelle fréquence des tétés. Quand on a eu un bébé qui a eu des difficultés à se nourrir, on a toujours peur qu'il manque de lait. L'espacement des tétés n'est pas toujours rassurant, comme lorsque la lactation se calme, et que la mère n'a plus de fuite, ses seins sont plus souples et elle découvre un plus grand confort. Pourtant, même avec les seins plus souples, le REF qui se calme puis disparaît, l'enfant arrive toujours à amorcer le sein. D’ailleurs plus le REF va se calmer, plus la petite va progresser dans son apprentissage de la tété, à amorcer le sein. Car plus le REF va se calmer, plus elle devra par elle même amorcer le sein. Elle va seulement apprendre à téter par elle-même et que ses efforts au sein soient récompensés par le lait, même sans se faire arroser.

De nos jours, on peut traiter les freins serrés même adulte, il suffi de consulter pour avoir l'avis d'un professionnel. Mais dans notre culture non allaitante, comme les freins serrés peuvent être dépistés lors des difficultés de l'allaitement, avec la mode du biberon et du maternage "à distance" avec tous ces accessoires qui remplacent tant bien que mal la mère auprès du nourrisson, ce problème de santé n'est plus dépisté et plus traité. On observe aussi la grande mode des appareils dentaires très très couteux pour notre système de santé. Il y a d'ailleurs des dentistes et stomatologues qui se révoltent de ce gâchis, de ce massacre.

Tu pourras trouver des documents, photos, vidéos et témoignages sur la page consacrée à l'ankyloglossie de notre site : http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

Une grande chance pour ces bébés allaités ou non qui seront dépistés et traités très tôt.

Courage pour la suite... heureusement elle mange maintenant, la diversification est un soulagement.

Bises
 
Dernière édition:

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Ah c'est dur dur pour ma grande de se décider. Je sais qu'il y a des stomatos à la clinique d'à côté, où j'ai accouché, mais c'est un mauvais souvenir pour ma fille, car j'ai été hospitalisé 5 fois pendant la grossesse de sa petite soeur. En plus, tu me parles d'Emla, ça fonctionne mal sur elle... Bref, émotionnellement, ça risque d'être très dur. Surtout qu'elle ne tète plus! On va faire un point avec mon orthophoniste avant. Car tiens, étonnant, je vais voir un orthophoniste et un occlusodentiste :s Mais bon, comme pour ton fils, c'est gênant, les rots, les phrases pas forcément compréhensibles des autres, et aussi, elle postillonne à fond quand elle fait des efforts de prononciation la pauvre...
Pour la petite, on l'a pesée un peu après l'intervention, pour mesurer la différence. Elle a toujours eu une prise de poids juste au minimum ou juste en dessous, avec x moyens mis en place pour y parvenir.
Le rythme des tétées n'est pas super encore. Parfois j'ai le sentiment qu'elle prend bien, draine bien. Mais là, au moment où j'écris, j'ai un des seins plein, et elle n'en a pas voulu. Je vais devoir aller tirer mon lait. Parce que sur cet allaitement, je pars vite en mastite. 3 mastites en 9 mois contre 0 en 34 mois pour la grande.
 

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Je viens de mettre à jour mon 1er message pour partager notre histoire dans son intégralité, ici.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je comprends, traumatiser le moins possible c'est important. Avec Paul, j'avais très peur d'une hospitalisation, mais ça s'est fait en journée, et j'ai pu rester auprès de lui, avec la petite. Je n'ai pas parlé de "couper", mais de "réparer" sa langue. L'enfant comprend mieux. Paul était très fière que sa langue soit réparée ! On peut aussi faire un petit livre avec des photos pour que l'enfant puisse s'exprimer sur son histoire.

Je trouve incompréhensible qu'on fasse perdre son temps par des heures chez un orthophoniste pour un problème de frein de langue serré. On remet toute la responsabilité sur l'enfant et ses "progrès" et sa "bonne volonté". Il s'agit pourtant de capacités ! Comme lorsqu'on parle des bébés fainéants au sein, quelle horreur, c'est question de survie pour un nourrisson de téter, il ne fait pas exprès de ne pas assez téter, c'est beaucoup de frustration et de difficultés, pas question de volonté.

Mon petit Paul a toujours eu une courbe limite aussi, et on me disait que "ça existe les petits bébés" pfff.... pauvre Paul. L'impacte de la frenotomie se voit sur ses courbes, même après 3 ans !

Enfin, tu t'informes par toi même pour améliorer la santé de tes filles, c'est déjà une belle performance, de chercher par toi-même là où des professionnels de santé n'ont pas su voir et proposer une aide.

Si tu entreprends les démarches pour ta grande, tu pourras lui parler de mon petit Paul, qui a eu sa langue réparée lui aussi. On comprend bien qu'il faut traumatiser le moins possible l'enfant, mais passer des heures pendant des années, chez un orthophoniste, que les autre enfants de sa classe se moquent, ou passer quelques jours à prendre du doliprane.... si la petite est opérée, elle pourra vraiment progresser et enfin elle pourra comprendre que ses difficultés n'étaient pas de sa faute et qu'un docteur a pu l'aider pour qu'elle parle très très bien. Je n'ai pas trop été dans les détails avec Paul, je lui ai juste expliqué qu'il a vu un super docteur qui lui a réparé sa langue pour toujours. Et après, c'est fini.

Bises
 

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Mais mon orthophoniste justement dit comme toi, ça ne sert à rien d'y passer des heures si c'est un souci de frein! Et comme elle a vu celui de la petite, je lui fais confiance pour détecter ça chez ma grande.
Qu'est-ce que tu as mis dans le livre?
C'est une bonne idée de parler de réparer sa langue. Même si elle ne semble pas avoir l'impression encore qu'elle ait un souci. Peut-être lui dire qu'elle prononcerait plus facilement, parce que là, elle peut y parvenir, mais au prix de gros efforts et en postillonnant.
Ma petite a relativement boycotté le sein aujourd'hui, 3 tétées depuis ce matin, dont 1 lâchée en plein REF...
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je n'ai pas fait de livre, je n'ai pas senti le besoin pour Paul. Mais tu pourras mettre des photos par exemple. Tenir un petit carnet. Noter ce qui se passe, à quelle heure. Pour "après". Un petit livre histoire qui raconte son jour à l'hôpital, comme on peut trouver dans les livres pour enfants, par exemple Paul a aimé "Mini loup à l'hôpital ". Tu peux trouver un petit livre pour l'occasion pour lui lire à l'hôpital, pour la rassurer et qu'elle comprenne ce qui va se passer, mais pas à l'avance, juste le jour J. Il y a aussi un Franklin va à l'hopital etc.... je pense que c'est bien de dédramatiser et que l'enfant puisse se projeter dans ces petites histoires. Si ta fille a un personnage de dessin animé qui va à l'hopital. Paul a découvert mini loup à l'école, il a emprunté ce livre à la bibliothèque, c'était son choix personnel, et il a beaucoup aimé ce livre. Même quelques semaines après l'intervention.

Peut être ta petite est gênée par le REF, et qu'il faudra calmer ta lactation. Moi j'ai fait une fois le drainage complet, sans faire exprès... mais je conseille de le faire après une frenotomie quand la mère a un REF. L'enfant pourra amorcer le sein même sans le REF.

Il suffi de drainer tes seins avec le tire lait, et ensuite de donner le même sein le plus longtemps possible, pour calmer l'alternance. Ensuite tu donnes le même sein plusieurs heures de suite, tant que c'est supportable. Tu exprimes le premier jet, le plus fort, dans un verre ( pour ses céréales par exemple ), pour qu'elle ne soit pas arrosée par le REF.

Tu ne fais qu'une seule fois le drainage complet et ensuite tu attends de voir ce que ça donne, tu laisses la lactation se calmer en espaçant l'alternance des seins.

Peut être ta petite n'a plus besoin d'une alternance fréquente, mais du coup, tu souffres d'engorgements.... J'ai déjà parlé de cette étape dans d'autres topics.

http://www.lllfrance.org/Allaiter-A...ode-du-drainage-complet.html?q=hyperlactation

Bises
 

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Sur le lien, il est déconseillé d'appliquer la méthode quand un seul sein a ce souci.
Hier et aujourd'hui, 80% des tétées non douloureuses!!!!
En fait j'ai lâché prise sur la position de la bouche et de la position globale. Je la laisse s'installer sans trop regarder (histoire de pas me stresser ^^) et si douleur, je la décroche, sinon, je la laisse. Parfois la position n'est pas ce qu'on décrirait comme optimale, mais je n'ai pas mal, elle tète bien, déglutit bien...
Pour ma grande, rdv fin de mois chez l'orthophoniste pour bilan et vérification du frein de langue. Comme elle a su le déceler pour la petite, je lui fais confiance pour vérifier pour la grande. Et je vais faire une photo aussi, vous montrer.
 

Isabelle

Fontaine de lait
J'ai fait le drainage complet sans faire exprès, donc je n'ai pas eu à me poser trop de question. J'ai tiré mon lait le matin pour les céréales du grand, et ensuite la petite a tété "son sein". Les enfants avaient chacun leur sein, donc la petite a tété le même sein plusieurs heures de suite, sur le côté où elle avait le plus facile, car elle avait beaucoup de difficultés à gauche, et au moment où l'autre côté commençait à être inconfortable, elle a tété l'autre aussi ou je l'ai donné au grand, je ne sais plus.

Tu fais comme tu le sens évidemment. Les méthodes nous aident, mais moi j'ai un parcours assez particulier parce que j'ai trouvé mon chemin en grande partie toute seule. J'ai donc compris ce que j'avais fait, après.

C'est très encourageant ces progrès au niveau des douleurs ;)

Bonne continuation

Bises
 

Alison

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Merci!! Journée moyenne aujourd'hui...
Moi aussi j'ai compris pas mal de choses de mon 1er allaitement a posteriori! Et quelque part, heureusement que je ne savais pas tout ça avant, ça m'aurait bloquée je crois.
 

Pollyjourn

Colostrum
La 1ère fois le frein à été coupé à l'age de 3 semaines, et avec plein d'autres problèmes la douleur aux mamelons continuait. Ma consultante en lactation à demandé de faire vérifier le frein à nouveau. Alors il a 2 mois 3 semaines, rt Dr R constate que le frein c'est cicatrisé. Selon lui, ça arrive avec 15% des bébés, surtout ceux dont la mère insisté beaucoup sur les exercices. Il y a 2 mois il nous a donné le papier: il faut faire le massage 4 f/jour pendant 2 semaines. Cela a pu aider la cicatrisation... Maintenant il dit qu'il faut juste "déchirer " la plaie avec un coup sec une fois par jour pendant 1 semaine...
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
Pas sûr qu'il aurait dit vraiment "déchirer". Entre étirer et déchirer il y a une sacré différence.
Il faut étirer, vers le haut d'un coup rapide sans insister, sans le faire pleurer et sans appuyer sur la plaie. Masser autour de la plaie ok, mais pas sur la plaie.

Je mets les liens si tu veux lire ou pour celles qui ont besoin d'infos plus précises :

http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

http://www.allaitementpourtous.com/uploads/1/4/2/4/1424617/etirementscontretraduction-lm.pdf

Tous les freins cicatrisent, c'est normal. Certains cicatrisent aussi serré, c'est pourquoi il est recommandé une grande mobilisation de la langue après frenotomie, la succion au sein est optimale, mais si le bébé ne sait pas téter, le DAL au doigt et exercices au doigt sont bien aussi.
 
Haut