• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

Projet bb et spondylarthrite ankylosante

Marion74

Colostrum
Voila, j'ai retiré mon stérilet il y a peu et je me pose beaucoup de questions :confused:

Je suis en plein diagnostic de spondylarthrite ankylosante, et bien que ce ne soit pas encore officiel, tout les signes cliniques vont dans ce sens. En ce moment c'est la grosse crise, mais ça fait un an que cela dure et mon mari et moi sommes prêt à avoir un deuxième enfant malgré tout. Les seuls médicaments qui peuvent m'aider à traverser ces périodes de douleurs intenses sont les antalgiques mais surtout les anti-inflamatoires...

En ce qui concerne la grossesse, j'ai commencé à voir avec mon gynéco qui m'a l'air plutôt perdu, à part me préciser que les corticoïdes sont parfois possible et que je ne dois pas hésiter avec le doliprane (soit, mais le paracétamol ne me fait rien du tout)...Je verrai bientôt avec mon rhumatho qui pourra peut-être m'en dire un peu plus! Au pire je me dis que je peux prendre sur moi pendant neuf mois comme je le fais ces derniers temps ou je suis traitée au lance-pierre. Au mieux, les hormones agiront dans le bon sens, on peut toujours rêver:p

Mais pour la suite? Je sais que les traitements pendant la grossesse et pendant l'allaitement ne sont pas les mêmes.
J'ai bien l'intention d'allaiter mon bébé le plus possible, mais je ne tiendrai pas le coup avec un enfant en bas-age sans traitement en période de poussée...Pour ma fille ainée (4ans et demi maintenant), j'ai du arrêter de l'allaiter à 18mois pour la bonne raison que je me suis retrouvée le dos complètement bloqué et que le médecin d'urgence n'a rien trouvé de compatible, il y avait des prémices...

Certes j'anticipe un peu vu que je ne suis même pas encore enceinte mais l'allaitement est une étape tellement essentielle pour nous que je souhaites partir avec de bonnes informations et envisager les choses plus sereinement malgré les difficultés...Je ne veux pas me retrouver aux pieds du mur!

Si vous avez des conseils ou des liens pour me documenter, merci d'avance!:)
 

Ingrid

Période de pointe
Bonjour Marion,

J'ai vu plusieurs fois mentionné le site du CRAT pour tous les médicaments. Si tu ne connais pas voici ce que dit leur page d'acceuil:
Le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT)
Service d’information sur les risques des médicaments, vaccins, radiations et dépendances, pendant :

•la grossesse
•l’allaitement
Le site du CRAT est destiné aux professionnels de santé.

Le financement du CRAT est exclusivement public et indépendant de l’industrie pharmaceutique.

http://www.lecrat.org

En espérant que tu trouves les infos dont tu as besoin.

Sinon j'utilise des poches de gel selon la méthode de France Guillain et il me semble qu'elle mentionne la spondylarthrite ankylosante comme pouvant être soulagée par le froid des poches de gel, à vérifier. Tu peux lui envoyer un email, elle répond. Son site est http://www.bainsderivatifs.fr/

Bon courage,

Ingrid
 

Léonide

Voie lactée
Salut Marion :)

J'ai une maladie proche dans le retentissement fonctionnel et les problèmes de douleur : la fibromyalgie. Je ne peux te parler que de mon cas, mais déjà mes premiers signes de grossesse (je suis à 3 mois là) ont été une réduction importante de ma douleur... c'est un peu du quitte ou double il semblerait selon les mamans atteintes de maladies chroniques... mais je croyais dur comme fer que j'aurai une rémission et MERCI LES HORMONES :) c'est ce qui s'est produit, je te souhaite que ce soit ton cas aussi !

Ensuite il existe des traitements antalgiques compatibles avec la grossesse et l'allaitement, autres que le doliprane heureusement... bon aussi beaucoup de courage je ne te le cache pas, même si je suis mieux que quand je n'étais pas enceinte j'ai de bonnes vieilles crises de douleurs par moment gloups... mais on est des costauds, fais toi confiance :) puis la nausée ça fait oublier un peu la douleur je trouve (ça change quoi MDR :)

Essaye de te rapprocher dès maintenant d'un centre anti-douleur car sinon les gynécos et autres médecins vont généralement te proposer de serrer les dents... et ce n'est pas une solution (la co-morbidité de la douleur est importante : difficulté à s'alimenter, réduction de l'exercice quotidien etc... les femmes enceintes n'ont pas à souffrir :) ce n'est pas bon pour elle :) ni pour le bébé si on a du mal à manger !), je regrette de ne pas l'avoir fait dès le début de la grossesse, j'ai du attendre un RdV dans l'urgence après pendant un mois qui a été... long ! Mais j'ai survécu (en plus question confiance en soi, tu te regardes dans la glace genre Rocky Balboa est une mauviette à côté de toi ;) ) Les centres anti-douleur ne sont pas frileux en matière de prescription de kiné et autre c'est le gros avantage, et ils peuvent être un interlocuteur d'autres médecins, dont les gynécos ou le généraliste.

Il y a des médicaments compatibles... mais bon je pense que ça nous angoisse toutes de devoir en arriver à prendre des trucs pendant la grossesse... mais c'est déjà ça de savoir que c'est possible (chaque cas est différent, moi on m'a parlé en particulier de codéïne et du CRAT aussi LOL, s'il faut vraiment car je suis trop gênée je le ferrai... cette décision nous appartient à nous seule je pense. Les gens réagissent souvent : olala tu vas pas faire ça, pense à ton enfant, on est déjà assez culpabilisée de devoir en arriver là hein, c'est à nous de faire notre choix en conscience.)

Surtout il y a des méthodes alternatives... j'ai eu un séance d'acupuncture, efficace mais bon c'est un peu cher pour mon mini budget, je fais de la kinésithérapie, de la balnéo en eau chaude et ça me soulage (kiné à visée antalgique hein, allongée sur la table massage toussa, pas le naze qui te fait pédaler sur un vélo d'appartement en répondant au téléphone.) Là je vais essayer les TENS, c'est un petit appareil portable qui délivre des courants électriques à visée antalgique, c'est pris en charge par la sécu (location) et je fais le faire seule à la maison (je suis kiné, si cela t'intéresse j'essayerai de t'expliquer mieux ce que c'est)... pas de risque pour le bébé (enfin je ferrai pas sur mon ventre ou le bas du dos... mais il reste les bras, les jambes, le haut du dos...) gros avantage ça peut être utilisé pendant l'allaitement (je connais même des femmes qui l'ont eu pendant le travail lorsqu'elles ont accouché... on sait jamais si je suis devenue accro d'ici là MDR).
Pour l'huile pour le kiné j'ai fait le choix de détourner l'huile anti-vergetures de Weleda... qui contient un peu d'Arnica, faut aussi faire attention à ce qui nous est mis sur la peau qui passe parfois :(

J'espère que cela pourra t'aider et te rassurer... la douleur ne doit pas être une fatalité, je fais ma fière mais je te comprends car ça m'angoissait beaucoup je te l'avoue. Si tu trouves des solutions grossesse ou allaitement compatible, je suis preneuse ! Tu auras je l'espère la chance grâce aux hormones de connaître tes premiers instants de répits depuis un bout de temps, et ça compense aussi les moments où cela va moins bien !

Amicalement :)
 

Marion74

Colostrum
Merci de vos réponses :eek:

Ingrid, je vais aller jeter un coup d'oeil à ce site, en plus, je suis "presque" une professionnelle de la santé (j'avais repris mes études en école d'infirmières et j'ai été obligé d'interrompre). Je trouve ça tellement dommage que les professionnels de la santé soient si mal informés, surtout les médecins qui prescrivent! Pour les bains dérivatifs, je connais le principe, mais dans mon cas, c'est plutôt l'inverse, seule la chaleur me fait du bien, et un bien fou!

Leonide, ça fait du bien de se sentir moins seule! Je croise les doigts que ma future grossesse aille dans le bon sens, ce qui n'a pas été le cas pour ma première. Je n'étais pas encore au stade ou j'en suis, loin de là, et je me suis retrouvée avec une méchante sciatique et lombalgie+++ des le premier trimestre.
Comme toi, petit budget donc médecine douce limitée, mais je penses quand même investir dans ce sens...J'ai la chance que mon rumatho soit l'ancien interne du centre anti-douleur du CHU de Montpellier. Il est vraiment top, donc je ne pense pas que ça soit indispensable de prendre rdv avec le centre lui-même, si besoin, je pense qu'il m'y enverra d'office!
Pour le TENS, il me semble que j'ai eu droit à quelque chose dans le genre chez le kiné pour ma première grossesse justement...Je veux bien en savoir un peu plus, je serai curieuse aussi de savoir comment tu gère ton métier et ta maladie, mais c'est hors sujet, alors peut-etre à l'occasion en privé! Dans tout les cas, je prends note de tout ces bons conseils et je te tiens au courant si je trouve de nouvelles astuces ou si mon rhumato m'apporte quelques précisions :)
 

Marion74

Colostrum
Bonsoir!
Après avoir parcouru le site du CRAT, il semblerai qu'aucun anti-inflammatoire non stéroïdien soit compatible avec la grossesse...La bonne nouvelle c'est que plusieurs le sont avec l'allaitement. Merci encore pour ce lien très utile.
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Bonjour Marion,

Si jamais il s'avère nécessaire que tu prennes un traitement pendant l'allaitement, il y a deux numéros des Dossiers de l'Allaitement (n°76 et 77) dont la rubrique Le Coin du Prescripteur est consacrée aux antirhumatismaux.
Ces articles peuvent t'être transmis (auprès de ton animatrice LLL ou via le forum en indicant par message privé une adresse couriel valide à laquelle ces documents seront adressés) ou les numéros achetés auprès de la boutique en ligne LLLF.
 

Léa&Cloé

Montée de lait
Bonjour,
Je te fait part de mon "expérience" en ce qui concerne douleurs et grossesse. Pour la première petite puce, j'ai passé la majeur partie de la grossesse ( du début à 7 mois environ) avec des patchs de morphinique que tu change tout les 3 jours. Mon gyneco ( qui suit pas mal de grossesses à risques) m'a dit que la seule chose à faire avec ce type de traitement est, si on peut, de l'arrêter un peu avant le terme du fait du risque de détresse respiratoire due aux morphiniques. Ma grande a maintenant 2 an 1/2 et se porte comme un charme et est très énergique depuis sa naissance malgres mon traitement. Par contre je ne peux pas te dire pour les retentissement sur un allaitement car tout le temps où j'ai allaité j'ai pu m'en passer (1 an). J'espère que trouvera réponse à tes questions.
 

Léonide

Voie lactée
Marion,

Je ne travaille plus, j'ai une fibro de type invalidante et je suis donc reconnue adulte handicapée... la loose en temps habituel, mais pour une fois ça m'aide :) long congé maternité et allaitement :) je galère comme d'hab, mais au moins le temps passé à me reposer à la maison est utile à qq'un :) très positif ! D'ailleurs les femmes qui ont des maladies chroniques devraient toutes avoir autant d'arrêts que nécessaire pour être enceinte et allaiter car la vie devient vraiment rock'n'roll

Pour les TENS alors j'ai l'appareil à la maison, pour en faire chaque jour, plus pratique que de devoir se déplacer chez le kiné. Il y a plusieurs programmes qu'on peut tester pour voir ce qui convient le mieux, comme je l'ai dit déjà ça utilise des propriétés "naturelles" du système nerveux... pas de molécules donc. Il y a 2 programmes principaux : gate control, qui utilise la sensibilité superficielle pour annuler les messages douloureux (comme quand on se frotte quand on se cogne), et endorphiniques : les courants sont plus forts et de fréquence plus lente pour faire sécréter des endorphines... moi le second ça me fait mal, je fais que les courants légers (justes perceptibles, ça fait des genre de fourmis).

Pas en zone gynéco (ventre, bas du dos...) principe de précaution oblige. Et pour moi ça marche mieux en zone osseuse (genre genoux, chevilles) car sur mes muscles de fibro sinon après j'ai des courbatures MDR même si le travail de contraction est minime !

J'ai une bonne sédation des douleurs articulaires, mais bon ça dure à peu près comme un antalgique quoi, qq heures, mais c'est déjà ça et ça empêche la douleur de flamber (dès qu'on a mal un peu qqpart on se met à avoir mal partout, faut tuer la douleur dans l'oeuf).

Juste celui que j'ai est à piles... c'est nul, j'attends avec impatience un autre sur secteur !

Merci à toutes pour les partage d'infos

Léo
 

Marion74

Colostrum
Merci à toutes pour le partage d'expérience et d'informations. :)
C'est tout simplement encourageant et rassurant.

Myriam, je vais garder précieusement les références au cas ou, en espérant pouvoir m'en passer. Merci encore.

Léa&Cloé, c'est bien de savoir que la morphine est là, même si elle a moins d'effet qu'un AINS pour mon cas. Ton témoignage fait plaisir à voir étant donné que ta puce se porte très bien!

Léonide, bien que n'ayant aucune reconnaissance vu que c'est tout neuf et qu'il n'y ai pas encore de caractère officiel (même si ça fait des années que ça traîne...), je ne suis pas capable de retravailler et encore moins de garder un emploi pour le moment. Il est clair pour moi que dans mon malheur d'être coincée" à la maison, tout comme toi, je trouve beaucoup de réconfort à l'idée d'être là pour ma famille (du moins quand je ne suis pas en mode "loque") et de pouvoir m'occuper à fond de bb2. Je ne perçois pas la maternité autrement. Pour ma fille, j'ai été en maladie à partir de deux mois de grossesse à cause de la lombalgie et sciatique à ne plus pouvoir poser un pied par terre et après sa naissance, même si ce n'était pas tout rose financièrement, j'ai tout arrêté de moi-même pendant deux ans (j'ai pu aussi en profiter pour bosser le concours d'entrée à l'IFSI à la maison, à mon rythme). Il faut bien trouver des ponts positifs dans tout ça!
Je parlerais du TENS au rhumato!

J'ai fait ma première visite chez une homéopathe aujourd'hui, elle m'a également conseillé un kiné qui est également un très bon ostéo et qui a l'habitude de manipuler aussi des personnes "fragiles" (nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées etc...)
je suis contente car si ça me fait du bien, je pourrai profiter de ses soins également pour la suite.
Vous avez tenté en plus de vos traitements habituels l’homéopathie? Je ne m'attends pas à un soulagement miracle mais au moins il n'y a aucun risque et si ça peut aider, pourquoi s'en priver?
 

Léonide

Voie lactée
Concernant l'homéopathie, oui, toutes les techniques alternatives sans effets secondaires sont bonnes à prendre ! Moi j'adhère pas trop mais ça c'est selon les sensibilités de chacune :)

Je reviens pour parler de l'acupuncture :) Ca continuait à coincer un peu niveau douleur malgré le kiné et les TENS... et je me suis décidée, j'avais déjà eu des séances efficaces, mais je suis pas une grande fan de me faire picoter de partout :) Et je ne regrette pas plus d'énergie (la douleur me fatigue) moins de stress et moins de douleur... c'est pas miraculeux non plus hein, mais je sens nettement quelques jours de mieux après la séance :)
 

Marion74

Colostrum
J'ai fait du chemin depuis la dernière fois que j'ai posté, mais je ne suis malheureusement toujours pas enceinte. L'homeopathie, je ne sais pas si c'est efficace mais comme l’homéopathe qui me suit est bien, je poursuis son traitement, après tout ça ne peut pas me faire de mal. J'ai testé l'acupuncture et j'ai trouvé ça pas mal du tout aussi! Le j'ai vraiment ressenti l'effet antalgique après la séance, par contre mon acuponctrice ne travaille que sur du local, donc quand on a mal partout, c'est pas top mais mieux que rien.
Sinon mon diagnostic se confirme et ne supportant pas les AINS (le seul qui passe ne fait pas d'effet), mon rhumato est passé à la vitesse supérieure. Il avait deux mollecules à me proposer, une ou il faut être impérativement sous contraceptif (methrotrexate, son premier choix) et une une qui est compatible avec la grossesse. Il a bien pris en compte mon projet bb pour une fois et a donc opté pour tester la seconde (sulfasalazine). J'espère que ça va me soulager et surtout que je vais supporter les effets secondaires...car dur dur de tomber enceinte quand on est endolori!
Comment se passe ta grossesse Leonide? Est ce que les hormones sont toujours de ton coté?
 

Léonide

Voie lactée
Salut Marion :)
Ne te stresse pas sur tomber enceinte malade, endolorie, pourrie de fatigue et tout :) ça marche quand même :) je suis tombée enceinte alors que ma maladie avait beaucoup évolué, alors que je n'y étais pas arrivée "en forme" (j'ai eu un long parcours de PMA avant cette grossesse spontanée :) )
Concernant ma grossesse là j'en suis à 6 mois, j'ai du prendre de la codéine une fois une semaine (tour de rein en jetant un truc au sale MDR !!!) et deux-trois fois juste un cachet pour casser un peu un cercle douleur/mauvais dodo/fatigue. Plus le temps passe et moins ça pose de soucis à mon bébé qui grossit, donc moins ça me fait culpabiliser (c'est les docs olala ! Là j'aurai eu besoin d'une nouvelle prescription, le généraliste n'a pas voulu l'assumer... centre anti-douleur injoignable à cause des fêtes, chut faut pas dire c'est le psychiatre de mon chéri qui m'a prescrit 2 nouvelles boîtes :) il est habitué à prescrire des trucs bien plus fort à des mamans enceinte, à lutter contre la souffrance morale, et a trouvé que ça valait pas le coup de subir de la souffrance physique inutile :) )
Le fait d'avoir mes 2 boîtes sur la table de nuit, j'en ai même pas ouvert une du coup, suffit à me rassurer, à me dire ça va si c'est pire, j'aurai un soulagement et je tiens mieux psychologiquement.
En ce moment ça va niveau douleur, donc je voudrais te dire : ah oui, méga cool la grossesse malade ! Ce sont ces fichues hormones qui te gomment vite fait tous les tracas... y'a des jours où je douille ma race comme disent les djeuns :) pubalgie, ligaments de l'utérus qui tirent, sensation que mon bide va exploser, mal au dos, sacro-iliaques déglinguées, muscles en compote, paresthésies de fou, j'ai eu le droit à des coups de poignard dans le périnée eeerrr, etc. mais je tiens sans quasi aucun médoc donc... les hormones sont toujours là !
Par contre ça me prend du temps et de l'énergie de me maintenir à des niveaux de douleur acceptables par des moyens alternatifs ! 2 fois la kiné par semaine, massage de chéri un soir sur 2, acupuncteur tous les 15 jours, 2h dans le bain par jour et beaucoup beaucoup de repos... même assise des fois ça ne suffit pas, il faut accepter de s'allonger et de prendre des positions adéquats pour faire céder certaines tensions...
Je devrais finir par avoir un peu d'aide à la maison d'une TISF... plusieurs mois que je suis sur ce dossier !
Je te souhaite d'aller mieux, de moins souffrir et de tomber enceinte :) Et je suis sûre que toi aussi tu seras encore vivante à la fin de ta grossesse :D
 

Marion74

Colostrum
Je suis contente de voir que ta grossesse se passe bien Leonide, même si ce n'est pas toujours facile :)
Merci de tes encouragements et comme pour te donner raison, un petit +++ pour moi aujourd'hui ! Je ne m'emballe pas avant que ma grossesse ne soit un peu plus avancée et confirmée par le gygy...mais un joli + tout de même :)
 

Léonide

Voie lactée
Super ! Oh avec les hormones j'ai des petites larmes dans les yeux :)
Oui oui je comprends... j'ai un parcours PMA avant et je sais ce que c'est de pas s'emballer :)
Quand j'ai vu mon test de grossesse positif je me suis coupée en 2 : arrêt sur image de la partie émotionnelle au cas où et pleine acceptation de la partie rationnelle, pour faire ce qu'il faut et tout, ce qui me rendais déjà très heureuse... le ++ se confirmant, les échos passants, la fin du premier trimestre... peu à peu je me laisse pleinement aller à être méga heureuse :)
En tout cas je croise les doigts super fort pour toi... accroche toi petit bébé !!!
 

Vanou

Période de pointe
Oh Marion,

C'est un sacré cadeau de Noël que tu nous annonces !
Félicitations.

La grossesse est une longue attente. On avance étape par étape. On attend les 3 mois puis les 26 semaines puis les 34 semaines puis les 37 puis l'accouchement.
Réjouis toi de ce petit niché en toi comme il se doit. Si par malheur, il ne restait pas, tu auras vécu avec ce tout petit tout ce qu'il t'aura été possible de vivre.

Bonne attente
Vanou
 

Marion74

Colostrum
Merci pour vos petits mots :)
J'ai du mal à me projeter, ça m'avait fait pareil pour ma fille aînée puisque j'avais perdu une petite crevette avant elle... Je commence quand même à prendre conscience petit à petit qu'un deuxième petit bout sera bientôt dans nos vie...un sacré cadeau de Noël en effet! Et je le sens...appuyer sur ma vessie lol! Et les nausées qui pointent leur nez, la poitrine tendue, le ventre légèrement gonflé...c'est plutôt bon signe...:)
Et le top, les hormones sont de mon côté pour le moment, mes douleurs régressent à vue d'oeil depuis quelques jours, j'ai pu donc hier, arrêter mon traitement sereinement.
Résultats de ma prise de sang aujourd'hui pour le dosage des beta hcg!
 

Léonide

Voie lactée
Super ! Les douleurs qui régressent ça fait presque partie des signes de grossesse pour nous MDR :)
Continue à bien les prévenir par toutes les mesures dont tu disposes :) et prépare toi des filets au cas où (j'ai qd même eu qq belles crises)

Ouah je me souviens ouais le premier trimestre le poids sur la vessie ! Heureusement ma puce est bien remontée à M4, là elle est blottie dans mon flanc droit là où elle peut le moins me faire mal (fibrome à gauche, et en bas c'est la sortie et tous les trucs délicats) ils sont tops ces bébés :) Je l'ai fait bougée aussi qq fois car elle me gênait un peu trop, elle réagit super et se remet bien... c'est si touchant d'avoir une sorte de *partenaire* dans la gestion de nos douleurs.

Un bébé quelque part c'est un peu un parasite MDR... ça pompe les réserves pour se développer... nous avons la chance de vivre une vraie symbiose... un bébé qui nous soulage quelques mois pendant que nous lui permettons de se développer :) et je trouve que cela crée un lien très particulier. Je suis reconnaissante à ma fille de ces quelques demi-journée *normales* que j'aurai eu en l'attendant... ce que je n'avais pas connu depuis des années !!

Ah quel beau rebondissement (c'est le cas de le dire) à nos échanges :)
 

Kay

Animatrice LLL
Animatrice LLL
je voudrais juste vous dire toute mon admiration pour vous les mamans qui doivent tant vous battre pour pouvoir réaliser vos projets

je me sens toute petite à côté de vous, je ne sais pas si j'aurais eu votre courage

je vous souhaite une belle grossesse à chacune et un merveilleux accouchement,

et on attend la suite avec autant d'impatience ;-)
 

Marion74

Colostrum
Oui Leonide, une vraie chance et j'espère qu'elle ne tournera pas car parfois ce peut être pire (c'est le cas d'une future maman sur un forum de malades, la pauvre ne vit pas très bien sa grossesse du coup...)
J'ai rdv chez le rhumato mi-janvier, je vais discuter un peu avec lui pour savoir comment je peux gérer les urgences...en attendant je prends pas mal de bain (pas trop chaud) et je garde près de moi le numéro des acuponcteur et homéopathe qui me suivent pour les contacter en cas...:)
J'aime aussi beaucoup la tournure que prend ce post :)

Merci Kay, même si je ne me sens pas particulièrement méritante, ça nous tombe dessus, on a pas le choix que de s'adapter, ni toujours très courageuse. Il y a des hauts et des bas moralement...et on a tendance à vivre au jour le jour et à redéfinir toutes nos priorités et nos projets. Parfois c'est même de la "survie" car on devient incapable de voir le long terme. Pour l'envie d'un enfant c'est compliqué, beaucoup de culpabilité pour ma part sur l'idée d'être une mauvaise mère...mais d'un aute côté,perso ma famille est ma priorité ( et vu que je ne peux pas faire 2 choses en meme temps) et je me sens capable de donner tout ce que je peux pour mes enfants.
Je me dis que malgré les difficultés, je peux quand même leur apporter plein de choses et beaucoup d'amour...et puis je ne suis pas seule!! Un grand soutient de mon mari qui est un papa très implique, ca aide, c'est sur...et quand je vois ma fille aîné, si souriante et pleine de vie, elle n'a pas l'air si malheureuse finalement :)
Elle aura 5ans et demi quand son petit frère ou petites sœur naîtra, physiquement, je n'aurai pas pu gérer deux enfants en bas âge je pense, la ça devrai aller :)
 

Léonide

Voie lactée
Avoir un parent handicapé n'est pas qu'une limite pour un enfant... cela représente aussi des opportunités :) Je pense souvent à ce que dit Winicott des bonnes mères... les meilleures ne sont pas les mères "parfaites" mais celles qui suffisamment bonnes s'occupe avec chaleur de leur enfant sans l'étouffer d'amour, tout lui donner... ce qui l'empêche d'apprendre à gérer ses frustrations et développer son autonomie... et par ricochet la confiance et l'estime de lui :)

Nous on peut pas tomber dans le travers de la mère parfaite au moins MDR :) on n'en a pas l'énergie :)
 
Haut