• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

peur de co-alaiter!

fannie

Hyperlactation
Bonjour!

je suis enceinte de 8 mois et mon petit de 23 mois tète toujours un peu pour s'endormir pour la sieste et le soir.

j'ai essayé de le sevrer, mais j'ai juste réussi à ne plus lui donner ni la nuit ni la journée jusque pour l'endormissement, mais là impossible d'arrêter, il refuse réclame et s'ennerve, et moi de fatigue je craque car il s'endort vite au sein, si je ne lui donne pas c'est conflit jusqu'à ce que je craque.pourtant je n'ai plus de lait, quand je presses mes tétons rien ne sort, et il a sa sucette qu'il adore.

donc me voilà surement partie pour un co alaitement, mais vu ce que je lis sur le site de la LLL et les témoignages de Mamans, ça a l'air super dur et cela me fait très peur, d'être épuisée, de rejeter mon ainé, j'en suis à ne pas avoir envie que mon bébé naisse, là on est tranquille avec mon ainé, et la naissance va tout bousculer...

y a t il des coalaitement heureux ou c'est toujours la méga galère?

je vais encore essayer de sevrer mon petit...
 

Ingrid

Période de pointe
Coucou,

Je suis enceinte de 3 mois et je n'ai pas encore avancer aussi loin dans ma réflexion mais voici tout de même mon sentiment.

Ma petite aura presque 2 ans lors de la naissance du bébé. Pour l'instant elle tète 3 fois par 24h la semaine et plus le weekend quand nous sommes ensemble.

Je me demande aussi comment cela va se passer mais pour l'instant pas de stress. L'équilibre actuel va de tout façon changer avec la naissance et ma fille qui grandit... J'ai envie de prendre les choses comme elle viennent et de voir comment cela se passe avant de me faire du soucis.

Oui le co-allaitement est une situation particulière tout comme la naissance d'un enfant, que se soit le premier, le deuxième...

Les choses vont de toutes façon changer, alors je ferais comme quand je rencontre des situations inédites avec ma fille, je prendrais des infos (merci LLL), j'écouterais les enfants, moi, mon mari et nous ferons au mieux.
 

blandinedh

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonsoir fannie!
Ouh là là je t'ai répondu en deux minutes, pas une bonne idée d'être sur mon ordinateur à l'heure de pointe dans la famille!
Je vois que l'allaitement est important pour ton aîné. Il est devenu le grand mais en fait est encore si petit!
De ce que je connais des mamans qui ont co-allaité, c'est qu'il y a souvent au début une petite période de rodage, qui ne doit pas trop effrayer. Genre l'aîné qui se met à demander à fond les boulons. Mais apparemment une fois qu'il est rassuré sur son accès au sein (et à sa maman surtout!) selon ses besoin, il peut très vite retrouver un rythme de tétées plus habituel pour lui.
Les mamans qui comme toi avaient un peu cadré en douceur les tétées avant l'accouchement disaient que du coup ça rend la situation tout à fait simple... Car rares sont les moments délicats à gérer.
Le feuillet pour lequel je t'ai mis un lien m'a paru à la lecture rassurant, car il permet à la maman de se sentir libre de ressentir tout un tas de truc. Ce serait même normal d'avoir vis-à-vis du co-allaitement un sentiment parfois ambivalent. Et toutes les mamans ne seraient pas fait pour ça, mais la majeure parties de celles qui l'ont fait seraient prêtes à le refaire, si l'occasion se présentait.
Je ne sais pas si ma suggestion est celle que tu as besoin de lire, mais j'ai envie de te proposer de vivre pleinement ta relation d'allaitement avec ton aîné maintenant et aujourd'hui, l'accompagnant vers le sevrage si vous le souhaitez, et comme vous le souhaitez, et de laisser les choses se réorganiser avec patience après le chamboulement de la naissance...

Qu'en penses-tu?

Bonne soirée, bon courage!

Blandine
 

fannie

Hyperlactation
merci pour ta réponse...

crois tu qu'à la naissance il faut que je reste ferme et ne donner que comme actuellement pour s'endormir à la sieste et au coucher du soir?

je pense qu'avec le retour du lait et le septacle du bébé qui tète, mon ainé va vouloir teter plus lui aussi, quand je vois comme il adore le lait de son biberon,mais allaiter deux enfants, je vais faire que cela...de plus ma famille sera là et ils me prennent pr une folle d'allaiter encore mon ainé, quand je le couche c'est discret mais au milieu du salon, moins...!

ou le laisser teter tant qu'il veut pour le rassurer sur son droit à l'accès au sein et à sa maman?

merci
 

salombo39

Voie lactée
Bonsoir Fannie,
Je viens d'amener ma petite epérience.
J'ai allaiter ma première qui a 3 ans pendant toute ma grossesse et je coallaite mes deux enfants depuis que j'ai accouché il y a 17 jours. Le coallaitement n'est pas super galère mais n'est pas toujours facile non plus.
Personnellement je ne supporte pas qu'ils têtent les deux en même temps donc il faut arriver à gérer l'attente de la grande quand le petit est déjà au sein. Je lui ai expliquer qu'elle, elle pouvait manger plein de choses mais que le bébé ne pouvait boire que du lait pour grandir donc qu'il avait la priorité. Au fil des jours, on arrive à trouver un équilibre.

Je ne pense pas que refuser fermement des tétées soient une bonne choses, du moins au début, l'arrivé d'un bébé est perturbant pour le premier donc un accès libre au sein les 1er temps, leur permet de comprendre que leur maman est toujours là pour eux et qu'ils ont toujours un "nènè" pour eux. Après c'est à chaque maman de voir ce qui lui convient ainsi qu'à sa famille.

Si tu as d'autres interrogations, je me ferrai un plaisir d'essayer d'y répondre.

Je te souhaite une belle naissance et bcp d'heureuses tétées.

A bientôt
 

blandinedh

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonsoir fannie.
C'est sûr que quand le lait reviendra, que tu sera fatiguée et que ton aîné sera très demandeur, cela peut être rude pour vous deux d'être ferme...
D'après ce que je sais, ce moment où il demande beaucoup dure vraiment peu de temps. Et très vite les aînés acceptent, au moment de la tétée du bébé, de manger ou boire autre chose, ou bien d'aller chercher une histoire que tu lui racontes... Pour rester près de toi, et avoir un moment de tendresse pour autant!
Tu peux te poser la question au fond de toi, qu'as-tu vraiment envie de faire, quelles sont tes propres limites, et ce que tu es prête à accepter. Et surtout, ne pas figer ces réponses, et les réévaluer au fur et à mesure que la situation évolue...
Pour chaque maman c'est différent, avant, juste après la naissance, ou encore un peu plus tard...

Bon courage, profite-bien de ces dernières semaines en petit comité!

Blandine
 

ammouna

Montée de lait
salut fannie,
j'espère que tout se passera pour le mieux pour ton accouchement, je suis aussi à 8mois de grossesse, je ne pense pas que sevrer ton bébé maintenant est une bonne idée, j'ai sevré ma fille à 4mois de grossesse et ca lui a pris 2mois pour oublier totalement le sein, et en plus du sevrage il y aura la naissance du futur bébé, ton grand sera chamboulé,
à mon avis laisse le téter à sa guise, et relaxe toi pour te préparer à l'accouchement, pour pouvoir t'occuper de tes petits sereinement.

bon courage

salut salombo, félicitations pour ton accouchement, et bienvenue à ton bébé, prends soin de toi
 

Isabelle

Fontaine de lait
Félicitations Salomo39 ! Un petit bébé en plus sur le forum...

L'arrivée d'un autre bébé dans la famille bouscule nos habitudes, on aime tellement être organisée... et se retrouver sans repère n'est pas rassurant !

Mon petit Paul aussi tétait à vide pendant la grossesse, j'avais déjà limité la durée de la tété à cause de douleurs due au vasospasme, j'avais lu le livre sur le sevrage et le sevrage partiel m'avait paru une bonne alternative puisque je ne voulais pas sevrer Paul. Mais sa succion m'agaçait beaucoup, donc quand j'en avais marre, je lui proposais des papouilles pour l'aider à s'endormir, ou je donnais le sein le moins sensible.

A la naissance de la petite, Paul m'a soulagé de l'engorgement, Ouuufff !!!! Ma petite avait beaucoup de mal à téter et Paul m'a beaucoup aidé.

Mais je n'aimais pas allaiter les enfants en même temps, et la succion passive de Paul m'agaçait toujours.

Pour l'endormissement, la petite était au sein et je massais Paul.... depuis quelques jours, je les endors au sein en même temps dans une position biologique, mais c'est surtout par facilité, la petite devient plus longue à s'endormir parfois, donc au lieu de faire chacun son tour, je ne fais plus patienter Paul pour qu'il s'endorme plus vite.

Bref, je me débrouille....

Les premiers mois étaient très difficiles, je criais beaucoup, j'étais fatiguée, je m'en veux un peu d'avoir tant crié après Paul, mais j'étais à bout, Paul a donc vite compris que j'avais mes limites. Maintenant je suis moins fatiguée et Paul va à l'école ce qui me permet d'avoir une pause, donc je crie moins, et avec Paul on a retrouvé une complicité, différente, puisqu'il est "grand", par rapport à la petite soeur.

Mais je suis contente d'avoir encore ce moment de tété avec lui, pour lui laisser le temps de grandir. On lui demande beaucoup d'efforts à l'école, et à la maison il se détend, il se sent bien chez lui, je suis contente d'avoir passé la période difficile, car maintenant je suis comblée avec mes enfants maternés au sein en même temps.

Je trouve très beau qu'ils se partagent la tété, le soir ils ont chacun leur sein, ils se tripotent la main, c'est très épanouissant pour moi.

Paul est beaucoup aidé par le sein pour se calmer, et c'est une "astuce" qui est bien pratique, surtout quand je suis fatiguée.

Quand je dois privilégier la petite, Paul reste compréhensif, aussi parce que je ne le prive pas quand il peut téter, je respecte ses besoins.

Ce n'est pas facile de satisfaire tout le monde, on peut très vite arriver à l'épuisement, entre les enfants et le mari, son corps de femme qui n'est pas non plus prêt pour la performance et a besoin de se remettre de la grossesse... je pense qu'il ne faut pas trop culpabiliser et simplement faire de son mieux selon comment ça se passe.

Si tu as besoin d'être avec le bébé, le papa peut aussi prendre le relai avec le grand. Avec Paul je sens que de toute façon le papa ne peut pas rivaliser, mais il a ses astuces aussi et Paul au moins ne se sent pas trop délaissé si son papa prend du temps pour lui.

Je te souhaite une belle fin de grossesse et que l’accueil du bébé se passe pour le mieux. A toi aussi ammouna !

Par rapport à ta famille, je te sens stressé par leur opinion qui n'est pas en faveur de l'allaitement, donc je pense que pour te protéger de cette pression il vaut mieux limiter les visites, et aller au calme pour la tété. Si tu n'es pas à l'aise pour allaiter en présence de la famille, il vaut mieux aller au calme, tu as le droit de défendre ton intimité, tu n'es pas un spectacle ! Les gens voudrons assouvir leur curiosité, mais tu peux garder l'allaitement privé. Quitte à planter ton mari seul au salon avec tout le monde ! Il ne faut pas te laisser fragiliser par "les regards curieux", voir le bébé et lui souhaiter la bienvenue c'est normal, mais pas camper dans le salon, n'hésites pas à aller te reposer avec le bébé, quand tu as besoin.

Cette peur que tu as c'est aussi parce que tu ne te sens pas soutenue dans ta famille ? Prends confiance en toi, fais ce qui te semble le mieux pour tes enfants, pour ta famille. ça fait du bien de partager avec d'autres mères qui allaitent, au milieu des biberonnantes on n'est pas très soutenue et souvent critiquées, c'est très dur, la société est très dure avec les mères allaitantes.

Je me rappelle que je me sentais agressée par le regard et le jugement hostile sur mon choix d'allaiter mes enfants, pour les visites à la maternité je ne savais pas comment j'allais tolérer cette intrusion ! Finalement je n'ai pas eu de visite car je suis rentrée très rapidement à la maison. ça m'a déjà soulagé de pouvoir être tranquille à la maternité.

Et à la maison, j'étais très protectrice, j'ai laissé la famille à ses papotages ( elle ressemble à son père, à son oncle, au cousin de truc etc... ) et je me suis concentrée sur mes enfants. La petite qui souffrait de reflux a passé tout le temps de visite en tonga contre moi. Je me suis mise à l'aise pour la tété, dans un fauteuil.

Encore maintenant il arrive que Paul demande le sein en public, je lui demande de patienter et je lui explique que je n'aime pas montrer mes nénés aux gens.

A cause de l'hostilité des gens face à l'allaitement, je deviens très discrète pour allaiter, même avec un bébé. Finalement que j'allaite ou pas, ça ne les regarde pas ! C'est privé. Autre chose qui me choque, c'est quand on demande à une jeune mère si elle a son retour de couche, devant tout le monde... pff, moi je n'aime pas parler de ces choses intimes en grand public surtout si il y a des hommes !

Les débuts de vie à 4 à la maison ont été difficiles, j'ai le sentiment d'avoir repoussé Paul effectivement, je le regrette, mais que veux-tu, on a toutes nos limites face à l'épuisement, et personne n'est venu m'aider. A part dans le cercle de LLL, je trouve peu de soutien entre mères, mais beaucoup de jugement, comme si on était évaluée sur nos capacités de mère, c'est stressant, protège toi de cette perversité ! Les réunions LLL font du bien quand ça va pas, et même quand tout va bien aussi. Là-bas, tu ne seras pas jugée sur tes performances de mère !

Donc non, le co allaitement n'est pas toujours difficile, c'est aussi selon notre état de fatigue et la pression familiale, donc il n'y a pas que l'allaitement qui entre en compte. Il peut aussi très bien se passer, c'est une belle expérience, surtout avec des enfants en bas âges. Ils apprennent à partager, et à patienter. C'est difficile, mais avec des parents maternants, pour nous c'est très bien comme ça on est ravi.

Bises
 
Dernière édition:

Sandrine

Montée de lait
Bonjour Fannie,

je n'ai pas co-allaite mes 2 enfants, mais j'avais envie de te repondre car tes sentiments me semblent tout a fait legitimes, naturels et emouvant. Personnellement, meme si ma grande ne tetait pas, je suis aussi passee par des phases ou je la rejetais elle et je regrettais de ne pas pouvoir m'occuper de mon premier comme j'avais pu m'occuper d'elle, a 100% ; mais aussi des phases ou je rejetais mon nourrisson car j'aurai voulu continuer ma vie "comme avant" avec seulement ma grande.
Peut-etre que ce sont des emotions toutes bestiales et naturelles, apres tout. Heureusement, cela passe, et comme de passer d'une vie de couple-sans-enfants a celle avec un bebe, on arrive a trouver un equilibre avec ses 2 enfants, avec eux, avec chacun d'entre eux.

Peut-etre meme que ce co-allaitement te faciliterait la tache ? J'ai entendu ca aussi, comme temoignage. Etre sure, sans devoir se casser la tete, de donner 100 % de Maman a son nourrisson grace a son lait, et de continuer de donner 100% de Maman a son bambin qui va rapidement voir que sa Maman est toujours la, et que lui a l'avantage de pouvoir en profiter autrement.
Et au moins, tu sais qu'il pourra s'endormir rapidement. Et si ton nourrisson s'endort aussi au sein, ce sera la mega-sieste pour tous les 3 :D

Bon courage !
 
Dernière édition:

fannie

Hyperlactation
merci pour vos réponses!

j'ai laissé tomber le sevrage de mon grand car il a été malade et retète la nuit aussi, et l'accouchement est très proche, trois semaines, donc je ne vais pas y arriver je pense et je n'ai pas envie de perturber mon ainé qui sent déjà que quelquechose se prépare et est très pot de colle avec moi!

du coup je compte limiter les tétées au lit comme on fait actuellement et être cool avec ses demandes surtout les premiers temps en espérant tenir le choc de la fatigue et ne pas trop lui crier dessus...!la c'est la fusion totale et le bonheur avec mon grand,l'arrivée de bébé va tout bousculer, pourtant je le désire ce bébé et je l'aime déjà mais je ne me sens pas super woman! et ne pas allaiter mon grand en public, seulement dans sa chambre dans son lit comme je fais actuellement d'ailleurs.

détail technique, je l'allaite seulement couchée lui contre moi dans son lit pour l'endormir ou le consoler la nuit, comment faire avec le deuxième bébé( je suis svt seule, le papa travaille énormément), si je le laisse seul dans une autre pièce il va pleurer, mais tous dans le lit de mon grand, comment allaiter les deux couchée pour que le grand s'endorme?

je te comprends bien Sandrine, en fait c'est l'arrivée du bébé qui me fait peur car on a un super équilibre avec mon grand, et tout va changer avec l'arrivée du bébé, ça me fait peur mais bon c'est la vie, cela va être du chamboulement et après quelques mois on aura trouvé un nouvel équilibre...

merci pour votre soutien!
 
Haut