• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

mycose recidivante...dernier recours ??

samantha

Période de pointe
Bonjour !
Ma candidose a été "diagnostiquée" il y a environ 2 mois face à des douleurs spécifiques : douleur intense en début de tétée, persistante pendant la tétée mais moindre, et de nouveau intense en fin de tétée. De plus, j'ai mal entre les tétées : douleurs lancinantes irradiant dans le sein. (seul le sein gauche est atteint). Je me suis rendu compte qu'un dépôt blanc est présent à la fin des tétées et j'ai parfois le mamelon qui passe du rose au blanc ! Mon fils (Tom, 4 mois et demi) n'a pas de muguet ni d'érythème fessier.
J'ai commencé par mettre du Kétoderm prescrit par mon médecin traitant mais non efficace. La sage-femme conseillère en lactation m'a prescrit violet de gentiane puis daktarin à mettre sur le bout de sein avant les tétées pour traiter Tom malgré l'absence de symptômes.
Je suis ce traitement depuis maintenant 3 semaines (daktarin tous les jours, violet par cures de 5 jours avec des pauses de 3 jours)
Les douleurs étaient toujours présentes en début de tétées mais se calmaient réellement en milieu de tétée. La fin n'était pas forcément douloureuse, mais douleurs toujours présentes entre les tétées, plus ou moins...
Mais depuis ce matin, les douleurs sont de nouveau intenses ++ même pendant les tétées !! et entre les tétées, ça me lance dans les seins, ça me démange...
Je reviens à la case départ après 2 semaines de nette amélioration, c'est rageant...
Alors voilà mes questions :
J'ai entendu parlé du triflucan per os...mais j'hésite par rapport à mon fils...y a t'il des risques pour le bébé ?
Est ce que nettoyer le sein avec de l'eau de Vichy par exemple peut être un bon moyen de traiter le candida ?
Qu'est ce que je n'ai pas essayé qui pourrait m'aider ????

Je veux poursuivre mon allaitement, ma volonté est plus forte que la douleur, mais c'est vraiment trop désagréable !!!

Merci de votre aide !!!
 

aurellly

Hyperlactation
Bonsoir, pour moi on m'a prescrit Fluconazol( générique), le traitement était de 2 semaines, et au bout de 2 prises(une demi journée) la douleur a disparue , quel soulagement!!!c'est uniquement sur ordonnance, peut-être que les animatrices LLL te conseilleront d'autres choses, que tu pourras à ton tour conseiller à ton médecin.
J'avais mal comme si ma petite pinçait,ensuite ça irradiait; pour ma part c'était absolument insupportable.Je serrais les dents pour ne pas crier. Aprés 2 allaitements sans aucun souci, j'étais perdue, je ne comprenais pas cette douleur, et je pensais vraiment que ma petite, qui n'avait que 3 semaines, tétait mal. Ma mère a vu du muguet sur son palai alors qu'elle bayait, ça ressemble vraiment à du lait caillé mais c'est "fixe". J'ai consulté le médecin de famille pour ce muguet. Aprés l'auscultation, je l'ai mise au sein pour la calmer, et quand il a vu ma grimace, il m'a dit "ohlaa, vous il vous faut quelque chose aussi!!"
Le seul effet secondaire que j'ai constaté, sur Delphine et sur moi, ce sont les gazs intestinaux...

J'ai lu plusieurs livres sur l'allaitement dont celui de LLL, j'ai beaucoup parlé nénés avec les copines, mais jamais alors que j'avais très mal, je n'ai pensé à une candidose du sein.

j'ai été très sensible aux candidoses vaginales, et j'ai souvent des aphtoses, j'ai essayé, toutes sortes de traitements, naturels ou pas, la seule chose qui me soulage est la suppression totale des produits laitiers de vache (ne pas oublier le beurre dans les gateaux et le gruyère sur les grattins et les quiches), je ressens l'efficacité au bout de 3 jours.
Je suppose qu'on sous-estime les candidoses dans les douleurs des tétées.
 

samantha

Période de pointe
Arrêter complètement le lait de vache ?? :( Moi qui suis une grande consommatrice de lait...ça va pas être facile...
Si j'ai bien compris ce que tu m'as dit, ça vaut peut-être le coup d'essayer...
Arrêt total ou possibilité de garder au moins le lait du petit dej ? :eek:
 

Isabelle

Fontaine de lait
On peut aussi confondre une candidose avec un problème de succion.

Vasospasme, irritation du mamelon à cause de palais creux et freins serrés ( langue et lèvre sup) et du coup infection qui remonte dans le canal lactifère.

J'ai eu ces douleurs, qui ont disparu sans aucun traitement, juste suite à une freinectomie.

Donc il faut aussi s'assurer que c'est bien une candidose et non une irritation à cause de succion.

Par exemple as-tu mal plus d'un côté que l'autre ?

Le mamelon est-il déformé après la tété ?

Pour soulager le vasospasme, j'ai fait une cure de magnéb6.

Bon courage ! C'est horrible d'allaiter dans la douleur, j'espère que vous allez trouver comment guérir tout ça.

Bises
 

samantha

Période de pointe
On peut aussi confondre une candidose avec un problème de succion.

Vasospasme, irritation du mamelon à cause de palais creux et freins serrés ( langue et lèvre sup) et du coup infection qui remonte dans le canal lactifère.

J'ai eu ces douleurs, qui ont disparu sans aucun traitement, juste suite à une freinectomie.

Donc il faut aussi s'assurer que c'est bien une candidose et non une irritation à cause de succion.

Par exemple as-tu mal plus d'un côté que l'autre ?

Le mamelon est-il déformé après la tété ?

Pour soulager le vasospasme, j'ai fait une cure de magnéb6.

Bon courage ! C'est horrible d'allaiter dans la douleur, j'espère que vous allez trouver comment guérir tout ça.

Bises

J'ai mal seulement à gauche...depuis la naissance, ce sein est douloureux...Mais ces douleurs particulières sont apparues il y a 2 mois seulement. Si c'était dû à un frein de langue, l'autre sein me ferait mal également, non ?
Vos 2 enfants ont subit une frénectomie plus ou moins tardive...Je pensais que le frein de langue se voyait rapidement...A la mater, ils ont vérifié parce que Tom n'arrivait pas à téter, mais n'ont rien décelé...
Mon mamelon a une apparence normale après la tétée...je crois...
Mais bizarrement, aujourd'hui, j'ai moins mal, c'est plus supportable, et quasiment pas de douleur entre les tétées...
 

Isabelle

Fontaine de lait
Si c'était dû à un frein de langue, l'autre sein me ferait mal également, non ?
Je pense que c'est l'inverse. Si c'était de la candidose, les deux seins seraient contaminés non ?

Justement quand on n'a mal que sur un sein, c'est plus signe de souci de succion car le bébé a plus de difficultés d'un côté souvent.

D'autre part, il arrive souvent qu'on passe à côté d'un problème de succion à cause de freins serrés, car on pense que seul l'ankyloglossie complète pose problème à l'allaitement, donc on voit très bien quand la langue est collé, évidemment ! Mais en cas d'ankyloglossie partielle il n'y a pas forcément quelque chose à voir surtout avec des freins type 3 et 4. Mais lorsqu'il y a souci de succion et allaitement difficile et douloureux, c'est suffisant pour justifier une freinectomie.

Je ne sais pas pourquoi on ne fait plus les freinectomies à la maternité. Pour mes 2 enfants personne n'a regardé dans leur bouche, j'ai galéré toute seule pour les nourrir.

Tu as moins mal, peut-être parce que le bébé a moins tété ou moins raboté le mamelon.

Les douleurs que tu décris sont fréquentes en cas d'ankyloglossie. Tu peux regarder si ton bébé a le palais très creux.

Ce qui peut bien aider, c'est de donner le sein en position asymétrique pour favoriser la langue et la mâchoire inf. Tu connais cette position ?

C'est très bien expliqué dans ce document.

http://www.allaitementpourtous.com/uploads/1/4/2/4/1424617/coryllos_fr.pdf

Le bébé rabote et pince le mamelon en cas de frein de langue serré, mais même après une freinectomie du frein de langue les douleurs aux mamelons peuvent rester si le frein de lèvre est attaché très bas et est serré aussi, ça frotte et ça brûle le mamelon. On a ainsi les même douleurs qu'en cas de candidose, surtout qu'avec le frein de lèvre serré, les germes restent vers le frein et donc peuvent remonter dans le canal. J'ai aussi cru que j'avais un début de candidose, mais la douleur a disparu 2 jours après la freinectomie du frein de lèvre.

D'autre part, ce que tu décris est un vasospasme, très fréquent en cas d'ankyloglossie car le bébé pince le mamelon. Il faut éviter le froid. Quand tu as mal, tu peux regarder si ton mamelon se contracte. Pour faire passer la douleur plus vite je cherchais la zone froide du sein, pas forcément le mamelon. Je mettais ma paume sur la zone froide pour que la contraction passe plus vite. Tu peux consommer une eau minérale riche en magnésium, mais le mieux reste d'associer magnésium et vitamine b6.

http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

La succion est plus douloureuse quand le flux de lait est moins fort, car bébé pince plus.

Bises
 

Isabelle

Fontaine de lait
Pour évaluer si un frein de langue est serré, si c'est un frein type3 ou 4, il faut le sentir avec le doigt. Le diagnostique ne se fait pas à l'oeil ! Il faut tenir compte des difficultés d'allaitement qui sont souvent les même, il faut regarder le palais, un palais creux, déformé, haut, est un indice en cas de frein de langue serré. Il faut évaluer les capacités de succion du bébé en utilisant par exemple une sonde au doigt pour lui donner un complément, on peut alors sentir la disfonction de la langue qui "ne sait pas quoi faire", qui pousse le doigt, le bébé qui mâche le doigt etc... et le doigt qui va dans le trou du palais. On peut aussi évaluer la latéralisation de la langue, souvent le bébé a plus de mobilité d'un côté, d'où le fait qu'il tète plus d'un côté ou une hyperlactation d'un côté où un allaitement mono sein. Souvent les mères décrivent que leur bébé boude un sein et préfère l'autre. Je pense qu'il ne s'agit pas d'un choix mais de capacité. On peut observer sa technique au sein, si la succion de brise facilement, si il a du mal à prendre le mamelon, si les tétés sont très courtes, si il s'étouffe, si ça fait du bruit comme un bruit de claquement ou de bisous etc...

Pour le frein de lèvre tu peux voir déjà si il te semble épais et attaché très bas ou pas. Tu peux voir si le bébé retrousse sa lèvre quand il tète ou pince.

Quand un bébé ne peut pas téter, ce n'est pas normal ! Il peut s'agir de blocages ou tensions et un ostéopathe peut aider. Mais en cas d'ankyloglossie, même partielle, même si l'ostéopathe aide bien, il faut qu'il refasse régulièrement son travail tant que la langue n'est pas libérée.

Tout reste une question de degré, si le frein est beaucoup ou un peu serré. Si tu souhaites allaiter longtemps ou pas. Si ton bébé a des soucis digestifs ou pas etc...

Bises
 
Dernière édition:

samantha

Période de pointe
Bon...en effet, quand je lis les liens que vous avez mis, je me rends compte que ça peut être un frein de langue...
Quel professionnel de santé serait le plus apte à le diagnostiquer ? La sage-femme conseillère en lactation, mon médecin traitant ou un pédiatre ?
 

samantha

Période de pointe
J'ai fait le test du doigt...il pince avec ses gencives et ça lui file carrément la nausée !!!...
Merci pour toutes ces infos, je vais essayer de voir ça rapidement dans ma région.

Si c'est ça, je ne vous remercierai jamais assez !! ;-)
 

Isabelle

Fontaine de lait
Pour le traitement, si il ne s'agit pas d'une candidose, tout ce qui sert à traiter le champignon ne sert à rien, effectivement. Par contre une maman m'a dit que la pommade pour traitement des mamelons douloureux du Dr Newman lui faisait du bien, donc tout ce qui peut aider à la cicatrisation, limiter l'infection peut soulager.

Par exemple, ne pas laver les mamelons avec du savon asséchant, poser des pansements de lait maternel etc... Alterner les positions pour que le frottement ne soit pas toujours au même endroit. Toujours mettre bébé en position asymétrique, les joues contre le sein, le nez dégagé et le menton dans le sein. La tête légèrement inclinée vers l'arrière.

http://www.lllfrance.org/Feuillets-du-Dr-Jack-Newman/Les-mamelons-douloureux.html?q=vasospasme

http://www.lllfrance.org/Feuillets-...our-les-mamelons-et-les-seins-douloureux.html

Ton bébé pince, avec ma fille ça m'a fait comprendre que c'était sa technique pour amorcer le sein, la pauvre faisait pareil avec le dal, elle avait beaucoup de mal avec le sns ! 4 jours après la freinectomie ( langue ) elle ne pinçait plus.

Voilà, pour les candidoses mystérieuses qui ne guérissent pas et ne font mal que sur un seul sein.

Bon courage !

Bises
 
Dernière édition:

samantha

Période de pointe
J'ai regardé, je ne suis vraiment pas sûre que Tom a un frein de langue...Il tire la langue pour la passer sur ses lèvres, il ne semble pas y avoir de frein...Je vais quand même vérifier ça avec une pédiatre en qui j'ai confiance...Je ne suis pas sûre qu'elle s'y connaisse vraiment, ou du moins elle doit surtout connaitre le frein le plus courant...
Mais c'est vrai que depuis sa naissance, Tom tète mal...donc, est-ce qu'il a pris une mauvaise habitude ? est-ce que le fait que j'avais un fort réflexe d’éjection l'a obligé à trouver un moyen de pallier ça ?
Pfff ! ça pourrait être beaucoup de choses...
J'essaie de le mettre en position asymétrique en attendant...on verra bien...

A suivre...;-)
 

Isabelle

Fontaine de lait
Tout le monde a un frein de langue ! Mais les freins de langue type 4 ne se voient pas. Ce qui n'empêche pas qu'il peut être serré même si il est très postérieur. Le Dr M sait le faire apparaitre, il a l'habitude. Les freins de langue type 3 et 4 sont les plus difficiles à évaluer, mais si les freins type 1 et 2 se voient très bien, il arrive que la freinectomie soient inefficace si uniquement la partie visible du frein a été coupé, on a donc une freinectomie partielle qui est inefficace.

Il vaut mieux voir quelqu'un qui connait tous les types de freins de langue et tu peux donner le lien du site Allaitement pour tous à ta pédiatre, elle va dans ressources, et dans freins de langue, palais creux, elle trouvera des photos, des documents et des témoignages.

http://www.allaitementpourtous.com/uploads/1/4/2/4/1424617/coryllos_hors_serie.pdf

http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

Je t'ai fait un mail privé.

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

samantha

Période de pointe
Merci pour cet article ! Je vais l'imprimer pour le rdv avec la pédiatre. Je vous tiens au courant. Bonne soirée !
 

samantha

Période de pointe
Bonjour !
J'ai vu la pédiatre ce matin qui m'a affirmé qu'il n'y a pas de frein ! Par contre, je l'avais remarqué aussi, il a le palais creux... Y a t'il quelque chose à faire ?
A ce jour, j'arrête le daktarin, je vais bien voir..., j'essaie de le mettre en position asymétrique, mais pas facile...Tom se tortille, n'est pas très calme au sein (quoique ça dépend des fois)...
Bref, je vais voir dans les prochains jours comment ça se passe, et si ça ne va pas mieux ou que ça empire...j'irai voir la sage femme consultante en lactation.
En ce qui concerne les crevasses, je sais que le lait est cicatrisant, mais étaler une goutte de lait ne suffit pas. Je n'ose pas mettre de compresse de lait parce que si j'ai une candidose, je me dis que ça ne va pas aider à me soigner...et puis je l'ai fait de sa naissance à ses 2 mois et demi, et en fin de compte , la candidose a été diagnostiquée...???
Merci pour votre soutien,
 

Isabelle

Fontaine de lait
C'est idiot, je t'assure que TOUT LE MONDE A UN FREIN DE LANGUE !!! Quand on ne le voit pas, c'est que c'est type4. Je te conseille de voir quelqu'un qui connait les 4 types de freins de langue.

Le palais creux est signe de frein serré, puisque c'est la mobilité réduite de la langue qui a déformé le palais ou empêché de former le palais. C'est très bien montré dans les documents sur Allaitement pour tous. Si ta pédiatre ne veut pas s'informer sur l'ankyloglossie et les différents freins de langue, il vaut mieux voir quelqu'un d'autre qui sait ce qu'il faut chercher. De toute façon il faut trouver quelqu'un qui saura traiter l'ankyloglossie, pas seulement la reconnaitre. Je t'ai donné les coordonnées du Dr M en privé si tu ne trouves personne et que tu ne veux pas perdre du temps à faire tous les médecins de ta région.

Une consultante en lactation a déjà plus de connaissances mais j'ai déjà suivi des mamans dont la consultante en lactation est passée à côté. Le Dr M a coupé les freins mais la maman a été pénalisée pour sa lactation à cause de mauvais démarrage, la freinectomie a été faite bébé avait 5 mois. Sa consultante en lactation lui a dit que si elle n'avait pas de lait elle devait se faire une raison et passer au sevrage.

Moi je te donne mon avis et je te conseille de voir quelqu'un qui connait ce domaine !

Il ne sert à rien de traiter une soit disante candidose alors que ton bébé a un palais creux et que tu n'as mal que sur un mamelon ! Je ne pense pas que tu as de la candidose.

Tu peux faire un test très simple, si tu donnes ton lait avec ton doigt, au dal au doigt, et que tu tires ton lait, peut être la douleur va passer. Tu sauras alors que c'est la succion du bébé qui te fait mal. Certaines mères décrivent leur première tété non douloureuse après une freinectomie.

Bon courage !

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

samantha

Période de pointe
Merci pour cet article qui est vraiment très très intéressant et qui me concerne en tous points ! Vous me l'aviez déjà donné d'ailleurs ;-).
J'ai essayé de le mettre en position asymétrique...ce n'est pas toujours facile...autant je peux me livrer à des expériences avec le sein droit, autant coté gauche, c'est compliqué. Il me fait vraiment mal ! Alors mycose, frein de langue, ou tout simplement mauvaise succion, je ne sais plus quoi en penser...J'allais d'ailleurs faire un autre post intitulé différemment pour avoir l'avis d'autres personnes (ne vous vexez pas, j'essaie juste de trouver la solution).

Il se peut qu'il a un frein de langue type 4, je vais essayer de voir à Bordeaux si quelqu'un s'y connait...(ce serait plus pratique que Paris) Je pense qu'il a un frein de lèvre supérieur qui lui empêche de retrousser se lèvre, je suis obligée de la retrousser quasi systématiquement.
J'ai arrêté les traitements pour la mycose...J'ai toujours un petit dépôt blanc qui semble sortir des canaux à la fin de la tétée, plus ou moins et que du côté gauche.
Les douleurs sont plus ou moins importantes chaque jour. Aujourd'hui par exemple, j'ai eu mal pendant la 1ere tétée, et à la 2e pendant et surtout après pendant au moins 2h ! (toujours coté gauche. Il prend un sein à chaque tétée, donc j'alterne...heureusement !)
Mais il faut dire aussi que les débuts n'ont pas été faciles !!! Tom est né à 37 SA. Il était fatigué puis a fait un ictère qui a nécessité une photothérapie. Dès les 1eres tétées, il n'arrivait pas à attraper le sein. Il ouvrait grand sa bouche mais ne sortait pas la langue. Je suis puericultrice, et je savais qu'il fallait éviter de donner le bib. Mais le personnel n'a pas été au top. Déjà, on m'a proposé un complément de LA très tôt ! A contre coeur, j'en ai accepté un, mais ensuite, je refusais qu'on lui donne autre chose que mon lait. Je suis restée 6 jours à la mater (pour soigner l'ictère de Tom) et ils ont mis bien 1 à 2 jours avant de me proposer de tirer mon lait pour le lui donner...mais pas à la tasse...Je le leur ai demandé pourtant mais ils ont insisté pour lui donner au bib. J'étais motivée, et persevérante, mais crevée aussi. Donc j'ai fini par accepter. Surtout que tout ce qui comptait pour eux c'était la reprise du poids. Pour moi aussi bien sûr, et j'avoue que tirer mon lait et lui donner au bib m'a permis de me reposer un peu pendant sa photothérapie. Je lui proposais le sein à chaque fois quand même. Durant tout le séjour, il a dû téter à peu près 4 fois correctement au sein. Elles ont fini par me proposer les bouts de sein pour l'aider à attraper. Je suis donc rentrée chez moi avec les bouts de sein, mais je me suis très vite rendu compte que Tom ne prenait pas bien ! Le lendemain, j'ai appelé une association (allaiter calin) qui m'a aider. J'ai enlevé les bouts de sein et Tom s'est mis à téter nickel. Cependant, il me fait mal au sein gauche depuis sa naissance. Donc je dois avoir une certaine sensibilité de ce côté là.
Alors est ce que le fait qu'il a été nourri au bib dans les 1ers jours lui a donné une mauvaise habitude de succion ? C'est fort possible.

Mais l'autre souci, c'est qu'il a tendance à s'agacer au sein. Notamment, il tourne la tête vers le bas, même si il est bien positionné et du coup lâche le sein. Aujourd'hui, c'est un peu tendu...il n'arrête pas de faire ça ou de lâcher et reprendre le sein sans arrêt. Ca m'agace je dois bien avouer, même si je sais qu'il faut éviter de s'énerver, mais bon, j'ai été stressée ces 2 derniers jours, je pense que Tom en ressent le contre coup...
Cela dit, ce comportement au sein n'est pas systématique, peut être que ça dépend de mes humeurs (plus ou moins conscientes) ?

Bref, il pourrait y avoir beaucoup de raison à mes douleurs aux mamelons...mais laquelle est la bonne ???

Je me demandais si je pouvais mettre des compresses de lait sur mon sein douloureux. Je le faisais avant mais devant le diagnostic de mycose, je me suis dit que ce n'était pas top de laisser une compresse humide sur mon sein sans arrêt. Peut-on analyser le lait en labo pour rechercher la présence de candida ? est-ce fiable ?
 

Isabelle

Fontaine de lait
Ce qui est important pour vous, c'est déjà de ne pas vous décourager, pour le moment le bébé a du mal à téter, et vous cherchez de quoi ça peut venir et surtout à guérir les mamelons, il ne faudrait pas que ça s'infecte !

C'est une bonne idée de faire une analyse de votre lait, vous exprimez un peu de lait dans un flacon stérile, ça peut aussi permettre de chercher si il y a infection.

Pour les douleurs, est-ce que vous avez parlé d'une éventuelle cure de magnésium avec votre médecin pour soulager le vasospasme ? Moi ça m'a bien aidée. Allaiter dans la douleur est terrible ! On serre les dents !

Pour la freinectomie, probablement les deux freins sont à voir, effectivement, ce qui est fréquent, je pense que c'est normal, mais je n'ai lu aucun document qui prouve ce que je dis. Trop peu d'étude sur ce sujet je pense !

Pour le bébé qui semble être frustré au sein, peut être vous pouvez dès maintenant assurer votre lactation et donner des compléments au sein avec un dal, pour assurer que bébé mange à sa faim et n'a pas de frustration au sein. Vider le sein et lui donner le lait qu'il ne peut obtenir seul, peut aussi permettre de restaurer son transit.

Pour la freinectomie, peut être donc vous renseigner directement en CHU, une consultation en chirurgie, dans ma région on peut avoir un rendez-vous assez rapidement. Il suffi d'expliquer que les tétés sont trop douloureuses, vous ne pouvez pas rester comme ça, non seulement le bébé peut avoir de plus en plus de mal à prendre assez de lait, mais il faut que vos seins cicatrisent ! Et oui, il faut aussi vous assurer qu'il n'y a pas déjà une infection.

Votre lait limite l'infection, mais quand il y a irritation, parfois à vif, c'est porte ouverte aux infections !

Si vous ne trouvez pas dans votre région pour faire traiter rapidement ce problème, en dernier recours, vous pouvez contacter le Dr M, j'ai une amie sur Paris qui pourra vous héberger avec votre mari si vous avez besoin. En France, traiter l'ankyloglossie reste un problème, selon les régions. Le Dr M voit des mamans qui font le voyage de toutes les régions de France et même Belgique. Ce n'est pas normal, mais pour le moment, les mères n'ont pas souvent beaucoup le choix, c'est soit voir le Dr M, soit tire allaiter, soit sevrer.

Tout n'est pas perdu et effectivement, savoir qu'on peut compter au moins sur le Dr M qui prend les nourrissons en urgence, c'est rassurant, au moins vous n'estes pas sans adresse.

Mais si vous trouvez dans votre région, alors tant mieux.

Pour le moment, peut-être il est plus prudent de surveiller la courbe de poids du petit, et peut-être avec un dal de fortune, assurer de donner à manger à sa faim au bébé, au sein, pour limiter la frustration au sein. Il doit faire déjà énormément d'efforts et en donnant un petit complément au sein, si il a encore faim, c'est aussi le récompenser de ses efforts.

Peut-être assurer votre lactation en vous aidant d'un tire lait sera moins douloureux. Entretenir un bon flux de lait peut faire que la succion serait moins douloureuse. Si vous estes en hyperlactation, ce n'est que quand le bébé pourra bien téter qu'il faudrait régler ce détail. Toujours dans le but d'éviter la frustration au sein.

Je vous mets une vidéo pour faire un dal de fortune, c'est pas difficile.


Peut-être le biberon n'a pas joué en votre faveur, mais ce n'est peut être pas la faute au biberon. Votre bébé semble avoir des freins serrés qui l'empêche de bien téter et qui rend la succion douloureuse. Il a un palais très creux d'après les médecins qui l'ont vu. Le biberon a permis qu'il prenne assez de lait et prenne des forces ! J'ai une amie dont la petite ne voulait pas du sein, ni du dal, elle a donc donné quelques biberons. Maintenant, à force de séduction et patience, la petite accepte le sein et prend ses compléments au sein avec un dal. La maman tire son lait. Donc même avec des débuts au biberon, ce n'est pas joué d'avance, il faut de la patience, tenir compte des difficultés du bébé, voir si une freinectomie est nécessaire, et garder patience, avec un dal, on peut nourrir son bébé au sein, et lui redonner confiance en ses capacités à se nourrir au sein autant qu'il a besoin.

Courage !

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:
Haut