• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Le sommeil

Caribouc

Hyperlactation
Bonsoir,

J'ai assisté à un rdv sur le sommeil des bébés avec un spécialiste sur le sujet.

Je ne parle que pour mon cas, voici les conseils :
Ne surtout pas associer tétée et dodo
Ne pas allaiter la nuit mais juste faire un bisous sans parler et par le papa si réveil la nuit
Mettre bébé dans son lit et le laisser pleurer sans dépasser le raisonnable (15/20min)
Et cela marche très bien pour ma paupiette
C'est valable pour mon cas.

Bon week-end
Tu appliques depuis combien de temps ces conseils ? Est-ce que cela te convient surtout ?

Il m'a précisé que c'était très dur de laisser pleurer mais qu'à cet âge là, ils comprennent très bien et qu'il ne faut pas lâcher
Je trouve que c'est très dur de laisser pleurer à tout âge :oops:
Après, j'aimerais bien savoir comment il peut affirmer que les bébés arretent parcs qu'ils comprennent.
De la même manière, comment les spécialistes comme C. Gueguen peuvent affirmer que les pleurs s'arrêtent pour faire baisser le taux de cortisol. "Oh, tiens, mon taux de cortisol est vraiment haut, je vais arrêter de pleurer pour le faire baisser" :confused: j'avoue que cela me semble parfaitement stupide : cela fait des mois que je suis en état de très gros stress. Je le sais. Je sais que mon taux de cortisol doit atteindre des plafonds, que ce n'est pas bon pour moi ni ma lactation ni mon bébé par ricochet. J'ai même sous le coude des méthodes jugées efficaces pour faire baisser ce taux de cortisol (EFT ou EMDR, rien que ça)... et j'ai bien du mal à me contraindre à faire mes exos et tenter de me détendre quand l'extérieur n'est pas cohérent avec ça. Alors, je sais que je prends mon exemple pour raisonner mais c'est juste pour relativiser la parole des "pros" :ennui:

Ma croyance à moi est qu'en effet, après quelques jours les bébés cessent de pleurer car ils apprennent que ça ne sert à rien dans cette situation. Ils expérimentent qu'on ne répond pas à leur besoin dans telle ou telle situation. Je me base sur ce qui se passait dans les orphelinats de l'est dans lesquels les bébés cessaient de pleurer très vite car il n'y avait aucune réponse de la part du personnel (pas de parole, quasi aucun contact physique à part pour le change ou le biberon, ça a fait des cas d'hospitalisme terribles :( )

Mais parfois, les bébés ont aussi besoin de pleurer. 2 ou 3 fois, ma crevette m'a fait ça : des pleurs qui ne s'arrêtaient pas... mais comme j'avais fait mon possible (changer la couche, proposer le sein, le biberon, les câlins, les bercements...) j'ai fini par accepter qu'il décharge le trop plein, en continuant de le bercer et en lui parlant, même si ça reste dur :zen:

Je crois @Denise que tu dois faire ce en quoi tu crois. :calin: Peut-être expliquer à ta fille ce que tu fais et pourquoi pourrait être un bonus...

Ce n'est pas pour rien qu'empêcher de dormir est une torture répandue, ça rend dingue.
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
De la même manière, comment les spécialistes comme C. Gueguen peuvent affirmer que les pleurs s'arrêtent pour faire baisser le taux de cortisol. "Oh, tiens, mon taux de cortisol est vraiment haut, je vais arrêter de pleurer pour le faire baisser"
Le bébé n'arrête pas de pleurer pour faire baisser son taux de cortisol ;)
L'état de stress cesse à un moment car l'émotion (peur, tristesse) est un état qui ne dure que quelques minutes. Ce que décrit C Gueguen, ce sont les réactions neuro biologiques qui ont lieu au moment où les émotions sont les plus intenses. Une émotion est quelque chose de fugace, qui s'accompagne d'une réaction endocrinologique (sécrétion d'hormones au niveau du cerveau) l'émotion passe et laisse ensuite la place à des sentiments (qui eux sont plus durables).
On sait à présent de façon assez précise ce qui se passe dans le cerveau lorsque nous ressentons une émotion grâce à des dosages sanguins des différentes hormones (cortisol, adrénaline, noradrénaline, ocytocine....) et à l'imagerie fonctionnelle (IRM fonctionnelle).

Ceci dit, je comprends ce que tu veux dire, lorsqu'on est parent, on essaye de trouver la solution qui correspond à sa famille et à son enfant à cet instant "T".

C'est aussi ce que dit LLL, nous affirmons que les parents sont les experts de leur enfant et qu'ils sont les mieux placés pour savoir ce qui convient à leur famille. Nous invitons les mères à partager leurs expériences et libre à chacune de garder ce qui lui parle et de laisser de côté ce qui ne lui convient pas.

C'est pour cela que les "experts" en sommeil ne remplaceront jamais l'expérience des mamans, il n'y a pas de mode d'emploi universel ;)
Le plus important est que chaque famille se sente libre de faire ce qui lui parait juste.
 
Dernière édition:

Caribouc

Hyperlactation
Je te remercie de la précision, j'avais mal compris ton message. Et au demeurant, j'aime bien C. Gueguen qui explique de manière claire ce qui se passe au niveau hormonal et neurobiologique, je trouve ça passionnant mais je manque de temps pour approfondir :ennui:
 

Denise

Voie lactée
D'expérience, quand ma paupiette ne faisait pas ses nuits, donc moi non plus, j'étais dans un état déplorable, une loque et très très énervée par le manque de sommeil à force, figurez-vous que Melle était pire et après, ça fait 2 énervées encore pire.
On fait ce que l'on peut, je m'adapte au max à elle.
 
Haut