• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

j'hésite à recommencer...

fonfec9

Voie lactée
Bonsoir...
Certaines ont dû lire mon post " c'est la fin"...pleins de rebondissements pour au final tout arrêter puisque j'ai stoppé mon éviction des plv et que ma fille ne supporte pas.
Oui mais voilà...je n'arrive pas à passer le cap. Je trouve que l'arrêt de l'allaitement est un plus gros sacrifice que l'arrêt des plv.
Mais évidemment je n'aurai pas de soutien de mon entourage puisqu'il pense que je suis déjà folle d'avoir tenu si longtemps.
Et j'ai aussi peur de ne plus avoir de lait puisque je devrais attendre d'évacuer le gros des plv avant de lui redonner le sein. J'ai les seins engorgés mais je ne tire presque plus rien.
Bref vous en pensez quoi? Je suis perdue...
 

Stephs13

Lactarium
Le manque de soutien est difficile mais peut être moins difficile que d'arrêter pour toi non?
Et si tu commençais par tirer ton lait pour évacuer les plv le temps d'y réfléchir et de relancer ta lactation? Après tout ça ne coûte rien....
Ça te laisse quelques jours de plus pour prendre ta décision non?
C'est très dur d'arrêter a contre cœur je trouve.
(Après j'ai pense a toi car je suis en we et je rêvais d'un vrai apéro.... Et j'ai pris du sans alcool et c'est pas bon du tout)
Je lis dans tes messages que tu n'es pas prête a arrêter
Ta lactation peut être relancée c'est sur!
As tu un groupe lll près de chez toi? Je trouve que ça aide quand on n'a pas de soutien!!!'
Et ici tu auras notre soutien à nous!
Et le kebab je trouve que c'est meilleur sans la sauce qui gâche le goût de la viande ;-)
 

batmarie

Voie lactée
Comme le dit Stephs13, tirer ton lait permettrait de réfléchir à ta décision le temps d'éliminer les PLV (et l'apéro du WE!!) tout en relançant ta lactation. Si tu penches pour la reprise d'allaitement (ce que je crois lire dans tes messages), tu peux aider à redémarrer ta lactation en prenant des tisanes et/ou gélules de fénugrec.

L'avis de l'entourage n'entrait pas en ligne de compte tandis que tu allaitais "trop longtemps" selon eux; à toi de voir si tu y es plus sensible maintenant ou non.

Un avis personnel pour finir: je lis dans tes interventions que tu n'es pas prête à arrêter, ta petite fille continuerait bien également, et c'est ta petite dernière. Loin de moi l'idée de vouloir te dire que faire, mais j'ai l'impression que tu nous le dis déjà, ce que tu veux faire! Si c'est le cas, fonce: la reprise de l'allaitement est tout à fait possible. Et laisse les autres dire!
 

Aubine

Voie lactée
Coucou fonfec, j'ai suivi tes aventures aussi dans l'autre post

J'interviens car je pense exactement comme Stephs et batmarie qui te donnent d'excellents conseils. Ecoute ton coeur et décide ou non du sevrage définitif pendant que tu tires ton lait ! Ecoute ton coeur de maman, car tu sais mieux que quiconque ce qui est bon pour ta famille, en particulier pour ta petite dernière et toi

Tiens nous au courant, allez j'ose : C O N T I N U E !
 

oslo79

Voie lactée
Bonsoir Sophie,

Tu pèses le pour et le contre pour poursuivre cet allaitement? Seule toi est capable de savoir mais le fait d ene pas avoir de sooutien et les évictions n'aident pas à la lucidité. Pour ma part, j'espère que tu continueras car pour un bébé rgo et APLV, il n'y a pas mieux....Bien sûr, je comprend parfaitement si tu ne reprend pas!!!!!
Pour ma part, nombreuses évictions aussi mais même si au début certaines choses me manquaient, quand je vois que ma fille va mieux, j'arrive à zapper. Pour te dire : maintenant je devrais tenter de manger certaines choses pour tester et ben j'y arrive pas!!!! Je bloque devant un carré de choco, un peu de beurre....
Je me dis aussi qu'en continuant à allaiter, elle souffrirait moins en buvant mon lait même "empoissonné" plutôt que de tester l'aliment direct...Un écart de temps en temps(apéro ou pizza)doit pouvoir être possible quand même.

A l'age de ta fille, ta lactation peut être suffisante en tirant peu et avec 2 tétées par jour, c'est carrément jouable je crois car elle est déjà bien diversifiée.

Bon courage et tiens nous info

Pas simple mais sois certaine que tu prendras la bonne décision
 

fonfec9

Voie lactée
Hello!
merci de vos réponses!
Bon, j'ai pris un peu de recul... j'ai tiré deux fois mon lait...sans grand succès et puis ensuite j'ai eu 24-48h difficiles... gros coup de blues!
Je pense que je devais faire mon deuil de l'allaitement! jamais je n'aurais cru celà si difficile! en même temps, je suis contente de pouvoir ressortir et manger de tout (impossible d'allaer au resto avant), mais qu'est ce que c'est difficile de se dire que c'est fini (j'ai encore du mal à l'écrire).
J'ai beaucoup pleuré, surtout quand ma fille cherchait desesperement mes seins alors que je voulais juste lui faire un calin!
Mais elle prend plutôt bien ses biberons, (bon c'est un petit appetit, donc 150 en moyenne), elle semble bien le supporter, et l'attrape même quand je lui donne!
donc bon, il faut que je tourne la page... je n'aurais surement jamais du gouter cette satanée pizza et continuer un peu, juste un peu encore, mais bon... je l'aurais allaitée 6 mois, c'est deja pas mal!
Il faudrait le dire, avant, que c'est si difficile d'arrêter... et ca me manquera!
 

Lili69

Hyperlactation
Que c'est dur effectivement de dire adieu à ces beaux moments. Mais bravo pour ce bel allaitement, ce courage et cette détermination.
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Je pense que je devais faire mon deuil de l'allaitement! jamais je n'aurais cru celà si difficile! en même temps, je suis contente de pouvoir ressortir et manger de tout (impossible d'allaer au resto avant), mais qu'est ce que c'est difficile de se dire que c'est fini (j'ai encore du mal à l'écrire).
J'ai beaucoup pleuré, surtout quand ma fille cherchait desesperement mes seins alors que je voulais juste lui faire un calin! [...] Il faudrait le dire, avant, que c'est si difficile d'arrêter... et ca me manquera!
Bonjour fonfec9,
Les sentiments que tu partages sur le forum, sont également parfois ressenti par des mamans qui ont vécu des allaitements épanouissant. Certaines les ont partagés dans ce numéro d'Allaiter aujourd'hui : Comment les mères vivent la fin de l'allaitement (dossier documentaire en lecture sur le site http://www.lllfrance.org/Allaiter-A...les-meres-vivent-la-fin-de-l-allaitement.html)

L'allergie c'est une épée de Damoclès au-dessus de la tête des familles : le risque est omniprésent (le nombre de fois où j'ai entendu que le beurre ce n'est pas du lait alors qu'on était en sortie :eek: :mad: :confused: :().
A travers l'allaitement, l'allergie peut être vécue comme un fardeau. Dans certaines familles, les enfants (qui ont grandi) se sentent épaulés lorsqu'un des adultes de la famille suit le même régime d'éviction qu'eux. D'autres familles font "régime commun" : éviction pour tous les membres de la famille.
Une maman racontait que de ce fait son allaitement "long" (par rapport aux normes de la société) passait comme un dévouement pour son enfant et donc était accepté :eek:.

Quoiqu'il en soit, tu es la mieux placée pour connaître ce qui convient le mieux à ta famille. Ces 6 mois d'allaitement t'ont permis au-delà de la relation alimentaire compliquée, de tisser des liens forts avec ta fille et cela restera pour vous deux.
 

fonfec9

Voie lactée
Tu sais, pour moi, ça a été un allaitement épanouissant, malgré tout! Bon, les premieres semaines (aller, premiers mois...) ont été difficiles puisque ma fille semblait souffrir malgré mon régime et que j'avais la sensation de "l'empoisonner"... mais ca s'est calmé!
En fait j'ai eu du mal à digerer cette fin, car effectivement, je n'ai pas vraiment pris cette decision pour moi, le regime ne me derangeant pas plus que ça! mais nous n'avons pas une vie sociale de folie depuis trèèèès longtemps (forcement avec 3 enfants rapprochés) et mon mari avait envie qu'on ressorte, qu'on se fasse des diners dehors etc... et ce n'était pas possible avant car je stressais à l'idée de manger par erreur du beurre ou de la crème (comme tu le dis: "mais le beurre c'est bon, tu peux en manger non?")
Voilà, donc j'ai surtout arrêté pour ça... et c'est un peu difficile!
Ma fille me fait bien comprendre qu'elle a besoin d'attention particuliere depuis. Quand je lui donne un biberon, elle se blottit contre mes seins et avec sa petite main, elle me malaxe comme elle le faisait avant. Et cette nuit, elle a fini dans mon lit, dans mes bras, la tête contre ma poitrine! besoin d'être rassurée je pense.
C'est vrai qu'avec le rythme de mes journées, la tétée était un moyen de lui assurer un moment rien qu'à elle... là il faut que je pense plus souvent à me poser, à dire aux grands: stop, je m'occupe de votre soeur; elle a besoin d'un calin.
Et c'est la seule, de mes 3 enfants, à faire de vrais calins, elle me sert avec ses bras et je craque :eek:
Voilà! si je pouvais revenir 5 ans en arrière, je les allaiterais tous hihi! j'ai vecu des grossesses difficiles, des accouchements pas drôles (cesarienne à chaque fois) et je peux dire maintenant que ces 6 mois d'allaitement sont les plus beaux moments que j'ai vécus!
Desolée pour cet epanchement de sentiments, mais j'ai besoin que ça sorte!
 
Haut