• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Bébé qui dort peu. Comment l'aider?

Misscactus062

Hyperlactation
Bonsoir

Je reviens vers vous pour vos conseils éclaires de maman..

Mon fils william va avoir 3 mois jeudi.
C'est un bébé qui ne s'endort qu'au sein. Le soir il me fait une tétée d'une heure une heure trente vers 18h - 18h30 avant de commencer ses nuits. Il se reveille encore toutes les 3h la nuit et je lui donne systématiquement le sein et il fini sa nuit vers 5h du matin (il ne s'endort ensuite que pour une heure). Ses coliques sont passées, et son reflux traité ne lui fait plus mal.
La journée c'est un autre combat il dort en tout et pour tout 1 à 2h sur toute la journée.
Il s'endort au sein. Je le garde un peu sur moi et le redresse doucement pour son rot, puis je le couche dans sa nacelle qui est en bas. Et la systématiquement il se réveille au bout de 5min et impossible de le rendormir. J'ai essayé de le coucher sur le dos, le coté avec son bidon calé, et sur le ventre. Mais rien n'y fait. (quelque fois sur le ventre il s'endort une heure max mais c'est rare). J'ai donc essayé de le mettre dans sa chambre volet ouvert mais plus au calme. Idem.. Donc on est parti jusqu’à la prochaine tétée avec un bébé très demandeur et qui s'épuise vite et devient ronchon. La je sors l’écharpe de portage (mais j'en suis tres déçu car elle a accentué mes problème de dos et d'épaule et je trouve que bébé est complètement cassé dedans) et au bout de 5-10min de pleurs dans mes bras en cherchant à teter sa main il s'endort pour 30 min au grand maximum.. et c'est reparti jusqu'a la prochaine tétée jusqu'au soir.. c'est un vrai combat car on voit qu'il est fatigué (il montre tout les signes) et ca devient dur et alors qu'il tient maintenant au moins 4h entre chaque tétée, je suis obligé d'en donner une pour qu'il se repose mais il ne s'endort pas.
j'ai essayé juste apres une tétée de le poser pas encore endormi dans sa nacelle. et la pleure.. j'ai essayé de lui donner mon doigt a sucer (il ne veut pas de la tétine) mais pareil il s'énerve et ca dure. Je n'ai pas pris l'habitude de le laisser pleurer. Avant ses 3 mois je me disais qu'un bébé ne pleure pas pour rien et qu'il a besoin de reconfort, de présence, etc
Tout a l'heure premiere fois, il s'est endormi dans son transat avec le bruit de la hotte 45min pendant que je faisais la cuisine...:confused:
La semaine prochaine je commence le sevrage.. Alors j'ai un peu peur
Maintenant qu'il a 3 mois je me dis qu'il est plus a même de comprendre. Alors j'ai entendu parler de la méthode pentley et j'ai bien envie d'acheter son livre. Qu'en pensez vous?
La actuellement il n'y a que moi qui arrive à l'endormir un peu soit au sein (pour la nuit), ou dans l'écharpe. La voiture ca l'endort sur le coup mais dès que l'on rentre il se réveille; Et la poussette si je le met dedans et qu'il ne dort pas rien y fait il ne s'endormira pas.
Quand je le pose pour essayer de le faire dormir ou qu'il est dans son transat et qu'il fatique il se met d'abord a pleurer puis à hurler et j'ai beau lui parler, rester avec lui, le rassurer. Il devient tout rouge et hurle encore de plus belle. et ne se calme que quand on le prend a bras.

Je suis épuisé et c'est aussi pour ca que l'on commence le sevrage la semaine prochaine. Tout a l'heure mon mari a proposé de le garder une heure pendant que je faisais une petite sieste. Il l'a gardé avec lui a joué un peu avec lui et a commencé à le bercer quand il a montré des signes de fatigues (en tout ca a duré 50 min) et il a commencé à être grincheux, et à pleurniché et donc fini la sieste pour moi car ca m'a réveillé..
J'ai besoin de vos conseils car c'est le grand sujet de discussion avec le papa qui lui veut le laisser pleurer pour lui apprendre et j'ai une amie qui est puéricultrice qui m'a conseillé la même chose.

merci
 

Misscactus062

Hyperlactation
J'ai oublié de dire que chaque tétée dure au minimum 1h pas moins il tête vraiment 15min environ puis tetouille et que si je le Retire du sein qd il tetouille avant qu'il le lache de lui même il rale et cherche a retourner au sein..si je me lève et le berce puis le pose ca va mais si je le remets au sein il retetouille sendort et on repart dans ce que je décris ds le message précédent. .
Est ce que pour qu'il perde cette habitude de tetouiller je le retire du sein car de tte façon il ne dort pas
 

frédé

Période de pointe
Bonsoir Misscactus,
J'ai relu ton message deux fois et ça me rappelle un certain vécu perso... J'ai l'impression que ton enfant a besoin de beaucoup de contact puisqu'il reste longtemps et s'endort au sein, il s'endort dans l'écharpe... Mais il n'a que 3 mois, c'est normal. Tu as raison de ne pas le laisser pleurer car il n'y a aucune raison valable de faire ça ! Je n'ai jamais laissé pleurer mes enfants. Autour de moi il y a des parents qui l'ont fait et qui passaient sans doute de meilleures nuits, mais laisser pleurer un bébé était au-dessus de mes forces, malgré des périodes de grande fatigue durant lesquelles d'ailleurs le papa prenait le relais. Mon fils tout particulièrement avait beaucoup besoin d'être rassuré et de sentir notre présence.
Qu'as-tu comme modèle d'écharpe de portage ? Une bonne écharpe ne devrait pas faire mal au dos.
Je comprends que tu sois épuisée... avais-tu prévu d'arrêter ton allaitement à cette période ?
As-tu vu la discussion en cours sur les Trucs et astuces pour endormir les bébés ?
Bon courage et à bientôt !
 

Misscactus062

Hyperlactation
Bonsoir. .je n'ai pas vu la discussion sur le sommeil. ..
J'ai une écharpe sling et je me cambre trop avec et sa tête n'étant jamais calé qd il s'endort je dois laisser min bras (celui qui a la tendinite) pr soutenir sa tête car la poche est tjrs trip large et il tombe sur le côté. .. la je viens d'investir dans un porte bebe "amazonas".. j'attends de le recevoir. .et oui c un bébé qui a énormément besoin de contact et de bras. .
La ce qui est dur pr moi comme mon mari c'est qu'il n'y ait que moi qui arrive a loccuper l'apaiser et le faire dormir. .et c épuisant c du 20h sur 24 Et mon mari aimerait prendre le relais pr m'aider. .il pense que le sevrage pourrait être la solution. .
Pr le sevrage avec mon boulot je pensais passer au mixte mais en fait une tétée d'une heure avant daller travailler quand je suis du matin ca sera impossible. .dc je verrais comment ca va se passer et je reevaluerais a ce moment. ..
Merci
 

frédé

Période de pointe
La discussion sur l'endormissement est dans la rubrique "Vie de famille". Oui j'ai eu aussi une écharpe comme la tienne qui ne s'adaptait pas bien à la morphologie et aux positions avec mal de dos et cervicales... Du coup on a acheté une Storchenwiege de 5m20 si mes souvenirs sont bons et elle a servi pour mes 2 enfants. Utilisée bcp par le papa d'ailleurs. Ma fille a beaucoup dormi dedans, mon fils moins mais ça l'apaisait et le rassurait beaucoup.

Bonne continuation à toi !
 

melleAlyce

Voie lactée
Bonjour Misscactus.
Déjà c'est bien que tu es tenue 3 mois malgré ta fatigue.
Mon fils ressemble tellement au tien !
J'étais épuisée !
Un bébé RGO qui dort peu, tète beaucoup, besoin de beaucoup de contact, se réveille quand on le pose, pleurs incessants sans les bras de maman.
Connais-tu les BABI (Bébé aux besoins intenses ) ?
Je ne dis pas que ton fils en fait parti. Pour ma part je n'ai pas cherché à savoir si mon fils en fait parti malgré les nombreuses similitudes mais leurs conseils mon beaucoup aidé.
Pour la nuit est ce que ton fils se réveille aussi systématiquement quand tu le poses ? A t il sa chambre ou dort il en cododo ou son lit dans votre chambre ?
As tu rencontré des problèmes au niveau de sa courbe de poids ?
Au niveau de ses freins de langue et lèvre supérieure, ont ils été vérifié ?
Mon fils jusqu'à ses 4 mois dormait par tranches de 30-45min la journée pour un total de 2-3h. À 4 mois il a fait un pic de croissance d'enfer ! Un petit tyran en culotte courte pendant plus de 15 jours ^^ + au même moment section du frein de langue (type 4) au laser
Et pouf bébé adorable est revenu ! Maintenant il dort environ 1h30 le matin soit d'une traite soit en deux fois s'il est en vadrouille car j'ai compris aussi qu'il a besoin d'être occupé le matin. Il tète avant de partir ; s'endort dans la poussette ; nous faisons certains jours des activités pour bébé ou allons à l'accueil enfants/parents de ma ville. Puis se réveille de retour à la maison. Et 2h l'après midi d'une traite par contre exclusivement sur maman. C'est toujours plus douillet les bras de maman à côté de ce lit glacial :) (je connais une maman qui emmaillote son bébé pour le poser). Et la nuit rien n'est figé. Parfois il dort 4-5h d'affilié puis se réveille souvent ; parfois il se réveille toutes les 2h et de temps en temps toutes les heures de la nuit. Et mon petit coq chante à 6h !
Es tu sûre qu'il est fatigué ? À cause du reflux mon fils se frottait énormément le nez car cela leur pique malgré le traitement. Mais je sais qu'il n'est pas fatigué car il est très éveillé.
Ma fatigue joue aussi sur sa fatigue.
Pour ta fatigue est ce que ton mari peut t'aider en prenant le petit le matin ? Mon mari prend notre fils dès qu'il est réveillé au alentour de 6h et il joue avec lui jusqu'à ce qu'il me réclame pour dormir puisqu'il ne dort qu'en ma présence (environ 1 à 2h après). Cela me permet de dormir un peu plus. Et j'ai demandé de la vitamine D (uverdose) à mon médecin cela m'a fait du bien.
Pour les tétées depuis un mois je lui propose systématiquement le deuxième sein (sauf quand il est sur le point de s'endormir) et il tétouille mille fois moins. Donnes tu les deux seins ? Moi je fais un REF donc cela joue aussi sur ses reflux mais j'ai la chance que mon fils gère.
Depuis une semaine quand il fait son premier réveil nocturne et que nous ne sommes pas encore couché, je regarde s'il est réveillé dans ce cas je l'emmène avec nous dans le salon et le recouche au sein s'il est fatigué au bout de 5 min ou 1h. De ce fait il me fait moins de réveils. Mais il se réveille tout de même souvent, je pense que ce sont les reflux qui le réveille car régulièrement quand je le prend je constate que le drap est humide sous sa tête (mon pauvre louveteau). J'ai fait les mêmes tests que toi sans succès (couché non endormi...). Très rarement il s'endort en jouant dans son lit.
Pour le sevrage si ton bébé a besoin d'énormement de contact cela risque d'être encore plus dur pour vous. Mais si tu as besoin de ce sevrage je te conseillerais de te renseigner auprès d'une conseillère LLL pour qu'il soit vécu le mieux possible par ton bébé.
Surtout j'ai personnellement lâché prise sur tous les on dit (qu'il faut faire comme ça). Je me détend quand il dort sur moi (comme maintenant ^^). Tant pis pour le linge non plié, la couture non faite.
Il y a beaucoup de docs sur le site LLL sur le sommeil. Cela m'a aussi aidé à lâcher prise.
Je ne laisse jamais mon fils pleurer (de toute façon ça ne sert à rien puisqu'il se met dans des états pas possible si je ne le prend pas). Aujourd'hui il a 5 mois et il m'en est reconnaissant en pleurant très peu tant que je suis dans la mesure du possible à son écoute. Il me fait comprendre par des gazouillis, des râlements ou des gestes ce qu'il veut. C'est un vrai bonheur de le voir grandir sereinement les yeux plein d'amour pour moi !
Je comprends ton ressenti. Ne te laisse pas polluer par ce que les autres voudraient que tu fasses. Tu es la personne la mieux placer pour comprendre ce dont ton bébé a besoin (même si parfois on perd le nord). Cela prend du temps mais il finira par prendre confiance en lui grâce à toi et dormira comme une souche !
J'espère que mon roman sur mon vécu t'aidera un peu. Ah ces bébés et leur sommeil !
A bientôt
 

Sissi69

Colostrum
Bonsoir. .je n'ai pas vu la discussion sur le sommeil. ..
J'ai une écharpe sling et je me cambre trop avec et sa tête n'étant jamais calé qd il s'endort je dois laisser min bras (celui qui a la tendinite) pr soutenir sa tête car la poche est tjrs trip large et il tombe sur le côté. .. la je viens d'investir dans un porte bebe "amazonas".. j'attends de le recevoir. .et oui c un bébé qui a énormément besoin de contact et de bras. .
La ce qui est dur pr moi comme mon mari c'est qu'il n'y ait que moi qui arrive a loccuper l'apaiser et le faire dormir. .et c épuisant c du 20h sur 24 Et mon mari aimerait prendre le relais pr m'aider. .il pense que le sevrage pourrait être la solution. .
Pr le sevrage avec mon boulot je pensais passer au mixte mais en fait une tétée d'une heure avant daller travailler quand je suis du matin ca sera impossible. .dc je verrais comment ca va se passer et je reevaluerais a ce moment. ..
Merci
Bonjour,
moi aussi ça me rappelle des souvenirs pas très lointains puisque mon fils a maintenant 3 mois et demi. Durant les 8 premières semaines environ il ne s'endormait que sur moi ou papa et on faisait du co-sleeping pour avoir quelques heures de répit la nuit. La journée il faisait (il fait toujours) des micro-sieste d'une demi-heure. Je pense que ça avait avoir en partie avec son reflux : il était mieux en position verticale. C'est dans le port-bébé (marque Manduca) qu'il dormait le mieux. Comme son reflux va mieux depuis quelques semaines, je l'ai de plus en plus couché dans son lit dès qu'il montrait des signes de fatigue (vers ses deux mois, deux mois et demi). Il n'était évidemment pas content mais à chaque fois je le laissais pleurer un peu. Pas longtemps, en lui caressant la tête je lui expliquais pourquoi je faisais ça, que c'était pour son bien car il fallait qu'il dorme un peu. Si ça ne marchait pas, je le reprenais dans mes bras. Je faisais ça 10 fois par jour... Petit à petit il a pris ses marques dans son lit et il a fini par réussir à s'y endormir. Mais je le laissais chouiner pendant 5-10 minutes parfois (ce n'étaient pas des hurlements mais des pleurs qui semblaient l'aider à trouver son sommeil). Il ne dort jamais bien longtemps la journée, c'est un petit dormeur (en revanche, la nuit, il dort bien). Je crois que ça, ça dépend des bébés... En tout cas, moi j'allaite toujours, il s'endort parfois au sein aussi et on fait une sieste ensemble. Je ne sais pas si le sevrage pourra changer les choses. Je n'en suis pas sûre...
 

Sissi69

Colostrum
Ah oui j'oubliais un truc aussi : quand le papa ou un autre proche s'en occupe et que je veux faire une sieste, je mets des boules quiès pour vraiment me reposer. En plus, pour moi, c'est un acte symbolique aussi : faire confiance aux proches pour s'occuper de mon bébé (car ils le font très bien). Et, du coup, je ne me mêle pas de ce qu'ils font. Et ça me repose! Et je me dis que c'est bien aussi pour le bébé de voir d'autres façons de faire. Cela lui permet par exemple de s'endormir sur une autre personne que sur moi. Dans sa petite tête, tout n'est pas lié à moi (même si je reste celle qui lui donne à manger!) Voilà mon expérience, ce n'est pas grand-chose mais j'espère que ça peut être utile...
 

Misscactus062

Hyperlactation
Bonjour
Alors le sevrage c'est décidé mais en douceur. D'abord une tétée pdt une semaine puis on augmentera. Je dois retourner au kine et mon mari gardera notee fils et il pourra tranquillement donner le biberon
Pour répondre aux différentes questions
Mon fils la nuit dort ds son lit dans sa chambre entouré du coussin d'allaitement car il a encore des mouvements reflexes qui le réveille. .et la il dort un peu mieux mais se réveille toutes les 3h (pdt une semaine il a dormi 5h d'affile mais du jour au lendemain plus rien) cest plus après la tétée de 3h qu'il se réveille un peu qd je le pose dc je dois faire attention et après la tétée de 5-6h c'est une fois sur deux qu'il se rendort.
Je pense que cest un BABI il en a de nombreux signes. .
Pas de pb au niveau de sa courbe de poids il mange très très bien.
Sinon il ya un mois on a découvert un frein de lèvre epais pareil j'ai fait un post la dessus. .jj'ai vu un premier spécialiste qui ne fait qu'au bloc et qui n'a pas vu de frein de langue (alors qu'il semblerait qu'il en ait un type 4) je suis en attente d'un autre spécialiste qui pourrait oe faire au laser. .j'espère qu'il acceptera de le faire et qu'il regardera bien sa langue..et surtout que ca changera qq chose avant la fin du sevrage et je pourrais continuer l'allaitement en mixte. .n
Pour sa fatigue oui c'est sur qu'il est vraiment fatigué car il a les yeux qui brille baille frotte ses oreilles et ses cheveux. .et si on est en train de l'occuper il devient ronchon et pleure. Il faut donc le prendre a bras pr quil s'apaise et on en tire plus rien jusqu'à la sieste sil en fait une ou la tétée. .
Mon mari est très present mais il travaille une semaine du maton et une autre d'après midi en alternance dc des qu'il est la il prend le relais. .et lui est très strict. Pr le moment il a respecté mon choix de ne pas laisser pleurer bébé car il était encore oetit et qu'il avait mal avec sin reflux et ses coliques mais maintenant qu'il a grandi eta bcp moins mal je sais qu'il va le laisser pleurer plus facilement moins le prendre a bras et le pb du coucher va se poser. .c pr ca que g un peu avancé le sevrage car je lui ai dit c'est une chose a la fois..en tout cas je lui ai dit ok pr moins le prendre le laisser pleurer (pleurer pas hurler) a chaque condition de l'accompagner et lui expliquer les choses. .c pr ca que je me demande si le livre de pantley ne pourrait pas nous aider
Je fais toute a fait confiance a mon mari pr s'en occuper (et je sais que qd il est tt seul il le prend moins et le laisse pleurer) mais ca n'empêche pasmon fils d'être autant captivé et attiré par son pere que par moi
Voili voilou et merci pr vos réponses. .
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Le besoin de contact est intense chez un bébé : il a vécu en contact étroit, sans arrêt, pendant 9 mois à l'intérieur.
Les anglophones parle de "grossesse hors de l'utérus" pour les bébés entre la naissance et 9 mois ! ça veut dire que ce besoin d'être "collé", serré, en contact, jour et nuit, avec maman - et papa - est intense, aussi important que son besoin de manger et de boire, au moins jusqu'à 9 mois... et bien souvent plus !

Le terme BABI est bien souvent utilisé et montre bien les besoins INTENSES immédiats, irrépressibles, du tout petit... Il faut avoir en tête que son besoin est tel que s'il pleure, c'est comme s'il s'était fait mal : il souffre, pour de vrai, de ne pas être entendu dans son besoin.
C'est une exigence intense pour les parents.
Et le laisser pleurer, comme tu en as l'intuition, n'est pas une solution recommandable.

Ca fait d'ailleurs plus de 10 ans maintenant que les académies de médecine sortent des textes de recommandation pour que cette "technique de dressage" au sommeil soit définitivement abolie.
Physiologiquement, laisser pleurer déclenche la production de l'hormone du stress. A haute dose ( au bout de quelques minutes de pleurs ), cette hormone est toxique pour le cerveau.
Or, le cerveau de nos bébés est en pleine construction.
C'est un moment délicat dans leur construction, et la destruction neuronale est irrémédiable.
Les médecins s'alarment d'entendre encore des personnes recommander de laisser pleurer alors que la science a maintenant les outils pour en voir les conséquences dramatiques.

Mais comme partout, chaque personne doit se sentir libres de faire les choix qui lui convient : ce n'est pas parce que les gens savent que fumer est mauvais pour la santé qu'ils ne fument pas, n'est-ce pas ? en revanche, c'est important que l'information que "laisser pleurer est mauvais pour la santé" soit connue : à chaque parent ensuite de faire le choix qui lui convient.

DA 61 : Ne laissez pas pleurer les bébés


Article paru dans les Dossiers de l'Allaitements n 61 (Octobre – Novembre – Décembre 2004)




Controlled crying : AAIMH Position Paper. October 2003. Mots-clés : pleurs, bébés.

L’Association Australienne pour la Santé Mentale Infantile (AAIMH) se dit préoccupée par la tendance actuelle, dans les pays industrialisés, à vouloir contrôler les pleurs des jeunes enfants. Le contrôle des pleurs est défini comme un ensemble de tactiques destinées à amener les enfants à moins pleurer et à ne plus se réveiller la nuit : laisser le bébé pleurer de plus en plus longtemps avant de s’occuper de lui, ne pas se lever s’il pleure la nuit afin qu’il apprenne à se rendormir seul. L’AAIMH estime que ces pratiques ne correspondent pas aux besoins émotion*nels et psychologiques des jeunes enfants, et qu’elles peuvent avoir des conséquences négatives à long terme sur leur santé psychologique.

L’AAIMH fait les commentaires suivants sur le contrôle des pleurs chez les bébés :

Les pleurs du bébé sont un signal de détresse physiologique ou émotionnelle.
Les bébés doivent s’adapter à un monde totalement nouveau, et même de petites choses aux yeux des adultes peuvent être très difficiles à vivre pour eux. Laisser un bébé pleurer sans lui apporter de réconfort, même pendant une courte période, peut être très angoissant pour lui.
Entraîner un jeune enfant à ne pas pleurer pourra effectivement amener un enfant à ne plus pleurer. Mais cela pourra aussi lui apprendre qu’il ne peut espérer aucune aide lorsqu’il en a besoin.
Les bébés à partir de 6 mois éprouvent souvent de l’anxiété lorsqu’ils sont séparés des personnes qu’ils connais*sent bien. Cette angoisse s’atténuera lorsqu’ils auront compris que l’absence est un phénomène temporaire et ne présente pas de danger pour eux. Cet apprentissage peut aller jusqu’à l’âge de 3 ans.
Presque tous les enfants cessent d’avoir besoin qu’on les rassure à l’occasion de leurs réveils noctures vers 3 à 4 ans, et beaucoup y arrivent plus tôt.
Les enfants se sentiront beaucoup plus en sécurité si leurs pleurs déclenchent rapidement et systématiquement une aide adéquate de la part de la personne qui s’occupe d’eux. Un attachement lié à un solide sentiment de sécurité représente le fondement d’une bonne santé mentale.
Les enfants dont les parents répondent rapidement lorsqu’ils pleurent apprennent à se calmer plus rapidement et facilement, au fur et à mesure qu’ils prennent conscience que leurs besoins émotionnels sont pris en compte.
Le mode de vie occidental et les avis de certains « experts » ont amené à penser que les jeunes enfants doivent dormir toute la nuit sans interruption au bout de quelques mois, voire de quelques semaines. En réalité, les jeunes enfants se réveillent plus souvent que des enfants plus âgés ou des adultes, car leurs cycles de sommeil sont plus courts. Ces cycles courts ont pour objectif d’augmenter le temps de sommeil paradoxal, dont on pense qu’il est important pour le développement du cerveau.
De nombreux parents se disent épuisés en raison des réveils nocturnes de leur enfant, d’une part en raison de la fa*tigue physique induite par ces réveils, et d’autre part en raison des attentes irréalistes en matière de sommeil chez un jeune enfant.
De nombreux bébés et de nombreux parents dorment mieux quand ils dorment ensemble. Il n’existe aucune raison valable pour dire qu’un enfant ne devrait pas dormir avec ses parents, et dans la majeure partie du monde l’enfant dort avec ses parents ou avec d’autres membres de la famille, soit dans le même lit, soit dans un berceau près du lit des parents. Ces derniers ne devraient pas prendre leur enfant dans leur lit s’ils ont consommé de l’alcool ou des médicaments affectant la vigilance, et certaines conditions doivent être respectées (matelas, couvertures…) pour que l’enfant soit en sécurité dans le lit parental.
De nombreux parents ont constaté qu’il était efficace de laisser un bébé pleurer. Dans d’autres cas, cela n’a eu aucun résultat positif, ou cela a été tellement difficile à vivre pour l’enfant et les parents que ces derniers ont re*noncé à ce type de stratégies.
Aucune étude n’a été entreprise pour évaluer le niveau de stress vécu par un bébé qu’on laisse pleurer, ou pour en évaluer l’impact psychologique et émotionnel à long terme.

En conséquence, l’AAIMH fait les recommandations suivantes :

Le fait de se réveiller la nuit est normal chez les bébés et les bambins. Cela ne doit pas être qualifié de « problème » sauf si le comportement de l’enfant est tel qu’un problème est évident.
Les parents doivent être rassurés sur le fait que répondre immédiatement aux pleurs du bébé ne risque pas de lui donner « de mauvaises habitudes ».
Le fait qu’un bébé ou un jeune enfant se réveille la nuit peut être dû à l’anxiété générée par la solitude. Dormir avec les parents ou près d’eux est une bonne option, qui permet souvent une bonne nuit de sommeil.
Les pratiques parentales destinées à assurer aux parents une bonne nuit de sommeil ne doivent pas nuire à la santé émotionnelle de l’enfant ou compromettre son développement mental.
Si les parents souhaitent « contrôler les pleurs de leur enfant », cela ne devrait se faire que lorsque l’enfant a acquis suffisamment de maturité pour comprendre que ses parents seront bientôt là, et pour être capable de se sentir en sécurité en l’absence de ses parents. Une telle maturité n’est acquise que vers environ 3 ans ; cela varie suivant les enfants ; observer l’enfant et répondre à ses besoins est le meilleur moyen de déterminer quand un enfant est prêt à dormir seul.
Avant de démarrer un programme de contrôle des pleurs, un professionnel de santé qualifié devrait évaluer soigneusement la santé de l’enfant et la qualité des relations entre les membres de la famille. Les parents devraient être mis en contact avec des associations susceptibles de les aider à gérer les angoisses et difficultés rencontrées par tous les nouveaux parents. Les autres stratégies de gestion des pleurs devraient être discutées avec les parents.
Si l’enfant a déjà expérimenté une séparation d’avec ses parents (maladie, absence…), le programme de contrôle des pleurs ne devrait pas être utilisé. Les enfants qui ont déjà subi une séparation traumatique sont plus vulnérables encore aux effets négatifs du stress qu’ils subissent lorsqu’on les laisse pleurer.
Dans la mesure où les pleurs d’un enfant peuvent amener un parent à maltraiter l’enfant, il est essentiel que les parents puissent bénéficier d’un soutien social, ou d’une aide thérapeutique.

Les parents doivent être avertis qu’il n’existe aucune donnée sur l’impact à long terme, sur le développement émotionnel et sur la santé mentale, du programme de contrôle des pleurs. S’ils souhaitent quand même suivre un tel programme, leur conseiller de prêter attention au niveau de détresse exprimé par l’enfant plutôt qu’au temps pen*dant lequel on le laisse pleurer, et d’arrêter immédiatement le programme s’il semble poser un problème quelconque.
 

Misscactus062

Hyperlactation
Bonjour sylvie
Aurais tu des liens a me donner car avec le papa on n'est pas d'accord la dessus...et comme je lui dit il parle il conseille mais comme pr l'allaitement il consrilke sans rien y connaître sans rien avoir lu..et c'est toujours mieux d'écouter les autres qui n'ont pas allaité mais qui conseillent qd mm

Sinon la technique de retirer bébé du sein et de le coucher encore réveiller vous avez testé? Ca marche? Car tt a l'heure la tétée avec le tetouillage a duré 1h30 et au bout d'un moment j'ai mal au dos..
 

Aubine

Voie lactée
Misscactus je te souhaite bon courage car c'est pas toujours évident quand on ne voit pas les choses de la même manière avec la papa. J'espère que les infos de Sylive le feront changer d'avis !

Merci Sylvie pour ce document

Désolée de poser une question au milieu d'un post qui n'est pas le mien mais après avoir lu ce qui concerne les réveils nocturnes, j'ai un stress. Mon fils se réveille la nuit parfois 1 seule fois mais en général c'est 2. Il dort dans son petit lit juste à côté du notre donc il me réveille et j'entends qu'il bouge un peu, suce sa main mais ne pleure pas du tout, il ne ronchonne même pas... Et il se rendort, parfois au bout de 5 min et parfois au bout de 15 ou 20. Vu qu'il ne pleure pas et qu'il semble bien, je ne le prends pas. S'il n'y a pas de pleur, il n'y a pas d'angoisse ou de stress pour lui ? Car c'est ça qui m'inquiète là du coup (je précise que quand il était plus petit et qu'il pleurait je le prenais tout de suite)
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Misscactus, tu peux trouver des informations vraiment intéressantes dans plusieurs livres qui traitent de la question :
- Claude Didierjean Jouveau, Ne pleure plus bébé
- Cohen, Tu ne laisseras pas pleurer
- Gonzalès, Serre-moi fort

Aubine, tout le monde se réveille la nuit : un adulte a entre 6 et 8 réveils nocturnes, pendant lesquels il se retourne, remonte le drap, rabaisse le drap, tape l'oreiller...
Les réveils des bébés sont plus fréquents.
La plupart des bébés se manifestent pour qu'on les accompagne de nouveau dans le sommeil.
Certains bébés, comme le tien, ne se manifestent pas.
Tu remarques ses réveils parce qu'il y a une grande proximité physique entre toi et lui.
Pour les parents qui ne dorment pas près de leur bébé, ce type de bébé "fait ses nuits", puisqu'il ne gêne pas papa et maman pendant la nuit : toi, tu entends bien qu'il se réveille tout de même.

Tu te demandes si tu peux l'allaiter à ce moment-là, c'est ça ? ou si tu peux le laisser se rendormir seul ?
 

Aubine

Voie lactée
Bah en fait je me demande s'il est angoissé ou stressé et s'il a besoin de moi du coup... Pour ce qui est de l'allaiter je ne serai pas forcément contre mais je me demande si c'est vraiment judicieux car mon fils a été pesé à 8kg600 lundi et il avait 4 mois et 10 jours (ça ne me dérange pas du tout que se soit un gros bébé, bien au contraire mais vu qu'il dépasse la courbe max...et surtout quand il a faim il se manifeste bien)

Ce que je veux par dessus tout c'est qu'il soit bien et pas angoissé (bon au vu de ses réveils qui sont habituels je ne ressens pas qu'il soit en stress mais je voulais que tu me rassures Sylvie sur le fait qu'un bébé de 4 mois et demi se rendort seul sans "souffrance" s'il ne se manifeste pas, c'est surtout ça qui me tracasse maintenant)

Merci d'avance pour tes conseils
 

pioquette

Montée de lait
Aubine je dirais que ton bébé se réveille et ses mains le rassurent ce qui fait qu'il se rendort paisiblement sans besoin de maman.
Ca doit être dans son premier sommeil ou il y a des micro-réveils.
C'est trés bien je trouve.
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Cet essai contrôlé randomisé de 5 ans de suivi
Le suivi de cette étude dure 5 ans.

Quid du fait qu'on est les consommateurs champions de tranquillisants et de somnifères alors même qu'on a conseillé à nos parents de nous laisser pleurer pour ne pas nous nourrir la nuit ?


A lire avec les dernières études sérieuses sur la question : un enfant heureux - faites des choix éducatifs avertis grâce aux récentes découvertes scientifiques de Margot Sunderland.
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Aubine, ton petit est un magnifique bébé qui ne semble pas avoir besoin de tétées supplémentaires pour se nourrir, c'est ça ?

A LLL, on parle de maternage par l'allaitement, dans le sens où nous pensons que l'allaitement, ça n'est pas "que" de la nourriture, ou plutôt qu'il s'agit d'une nourriture générale : quand on donne le sein, on nourrit le corps, on nourrit les sens ( notre odeur, nos bruits de coeur, notre chaleur, notre peau, notre contact ), on nourrit notre relation ( le lien entre bébé et sa maman : la maman garde son bébé en peau à peau de longues minutes par jour et le connait ainsi de mieux en mieux chaque jour, a une relation et une communication fine avec lui, "même" sans les mots ), on nourrit l'esprit ( nous communiquons avec notre bébé de façon intense et fine )... on nourrit sa confiance en lui et on lui montre ainsi une façon d'aimer.
Si ton coeur de maman pense qu'en lui proposant le sein au cours de ses réveils, vous allez vous nourrir l'un de l'autre, tu peux vivre librement ces tétées ! elles sont bonnes pour toi et elles sont bonnes pour lui ! :)
 

pioquette

Montée de lait
Je pense que ça dépendra beaucoup de l'enfant en réalité. Selon son caractère ça pourrait être plus ou moins mauvais de le laisser pleurer.
Et ça dépend aussi surement de comment c'est fait, en étant prés de lui ou non par exemple.
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Selon son caractère ça pourrait être plus ou moins mauvais de le laisser pleurer.
Oui, et comme dirait une animatrice expérimentée : "sauf qu'on ne peut pas savoir si c'est mauvais ou pas pour lui..."

S'il faut attendre plus tard et regretter ce qu'on a fait, autant faire ce qui est le mieux selon notre coeur de maman aujourd'hui, non ?:)
 
Haut