• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

laets72

Colostrum
bonjour,
je suis maman de 4 enfants dont une petite puce de 17j que j'allaite sa croissance est bonne le rythme des tt est entre7 et 9 tt par jour

mon soucis c'est que j'ai tres mal surtout au debut de la tt et ce depuis la naissance
tout d'abord notre petite puce est née avec une machoire partiellement bloquée qui s'est resolu avec une seance d'osteo a la maternité j'ai eu des crevasses qui apres cette manip se sont resolues
cependant je garde une vive douleur au debut de la tt jusqu'a ce que le lait sorte et apres quand elle le relache et le reprend
j'ai modifié la position, rien n'y fait
je ne veux pas mettre de bout de sein car pour mon 3 eme cela avait compliqué mon allaitement
avez vous des pistes pour m'aider merci
 

Brusieg

Hyperlactation
Animatrice à la retraite
Bonjour laets72,

Je comprends que cette situation doive être difficile et douloureuse à vivre !
Allaiter en ayant mal, ce n'est tout simplement pas vivable... Je te trouve très courageuse de t'accrocher malgré la douleur. Ta puce a de la chance d'avoir une maman comme toi !

Je lis que ta fille est née avec une mâchoire partiellement bloquée. Vous avez consulté un ostéopathe qui a pu aider. C'est formidable !
Est-ce qu'une autre consultation chez cet ostéopathe ne serait pas intéressante ? Histoire de voir si tout est bien rentré dans l'ordre ?

Par ailleurs, ce que tu décris me fait penser à une mauvaise prise du sein... tu dis toi-même que ta fille relâche le sein, le reprend, etc...
As-tu pu faire vérifier sa succion par quelqu'un de compétent en allaitement ?
Ouvre-t-elle sa bouche bien grand ?
Prend-elle une "bonne bouchée de sein" ?
Positionnes-tu bien ta petite en position asymétrique (comme si elle mordait dans un sandwich) ? La prise asymétrique est expliquée ici : http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-55-Positions-d-allaitement.html?q=prise+asymétrique
Sa langue est-elle bien placée en gouttière sous ton mamelon ?

Les pistes de freins de langue et de palais creux ont-elles été écartés ? Comment ressort ton mamelon après la tétée ? Est-il bien plat et allongé ?
Une autre idée serait un vasospasme.... En as-tu déjà entendu parlé ? Tes mamelons ont-ils une couleur différente (blanc, bleu à après la tétée) ?

As-tu essayé d'autres positions d'allaitement ? Peut-être qu'en allaitant allongée ou en ballon de rugby, cela se passerait mieux ?

Je te mets les liens du site LLL concernant la mise au sein :
- http://www.lllfrance.org/Feuillets-du-Dr-Jack-Newman/Effectuer-la-mise-au-sein.html?q=mise+sein
- http://www.lllfrance.org/Feuillets-de-LLL-France/Mettre-votre-bebe-au-sein.html?q=mise+sein

Enfin, Susan Colson a mis à jour une technique très intéressante pour aider les bébés à prendre le sein.
Voici un copié collé explicatif : Plus récemment, Suzanne Colson a montré avec le « Biological Nurturing » que les mères avaient également des compétences pour guider leur bébé au sein quand elles étaient elles aussi mises dans des conditions optimales. La position « transat » qu’elle a décrite permet une nouvelle approche de l’allaitement, plus spontanée.
La mère est installée en position inclinée vers l’arrière (environ 30-35° par rapport à l’horizontale), semi-allongée afin d’être détendue, aussi confortablement que possible, tout son corps soutenu (tête, cou, épaules, bras). Elle peut soutenir son sein, ou pas. La mère et le bébé sont habillés légèrement. Le bébé est installé le corps plaqué contre celui de sa mère, à plat ventre sur son torse, pieds en appui sur elle ou sur un coussin, couché longitudinalement, transversalement ou en oblique (4).
Dans cette position « transat », la mère fait instinctivement un « nid » avec ses bras et guide spontanément le bébé.
Quant au bébé, en appui ventral, il utilise ses réflexes néonataux qui l’aident à se déplacer, prendre le sein et téter efficacement. C’est ainsi que l’appui des pieds lui permet de se déplacer et déclenche ses réflexes buccaux, et que l’appui du menton favorise la prise du sein et la succion.
À l’inverse, en position assise, ces réflexes néonataux peuvent être une barrière à la prise du sein.
En effet, en position assise, la mère doit soutenir le dos du bébé, et il ne peut utiliser ses appuis pour se mettre au sein. Le réflexe de fouissement peut donner l’impression que le bébé dit « non » de la tête, et les réflexes qui, lorsqu’il est à plat ventre, lui permettent de se déplacer, se traduisent, en position assise, par des cercles avec les mains, des mouvements des pieds qui donnent l’impression que le bébé boxe le sein ou se bat avec, et l’éloignent du corps de sa mère, donnant parfois aux mamans l’idée fausse que le bébé « ne veut pas » du sein.
Les balancements de la tête qui devraient lui permettre de trouver le mamelon donnent, dans la position assise, l’impression que le bébé « fait le pivert ». Il n’arrive pas à saisir le sein en bouche, car il n’est pas en appui sur sa mère. Souvent, lorsque le bébé est assez vif et a des difficultés à prendre le sein en position assise, la mère a l’impression de ne pas avoir assez de bras pour le mettre au sein ! Alors qu’en position « transat », la mère a au moins un bras de libre.
Et finalement, le bébé ou la mère se lasse, et on en conclut... que le bébé n’a pas envie de téter, alors qu’il n’est tout simplement pas dans une position qui facilite la prise du sein.
Dans ma pratique professionnelle (je suis sage-femme dans une maternité, en suites de couches), j’ai régulièrement l’occasion, dans des situations où les bébés s’énervent beaucoup au sein et n’arrivent pas à le prendre car ils s’agitent en tous sens, de proposer de mettre le bébé et la maman en position « transat ». Lorsqu’on pose le bébé à plat ventre sur sa mère, soudain, les mouvements incohérents qu’il avait quand sa mère était assise et lui suspendu sur le côté, prennent sens. Le bébé avance et grimpe vers le sein. Les bébés ne tètent pas toujours au premier essai, mais cela rassure beaucoup les mamans de comprendre pourquoi leur bébé fait des gestes qui n’ont pas de sens quand elles sont assises, mais qui prennent sens quand elle sont inclinées.


Voici un lien internet qui parle de cette méthode. http://www.biologicalnurturing.com/
Il est en anglais, mais les images parlent d'elles-mêmes ;) !

Peut-être pourrais-tu essayer et me dire si cela a marché ? Qu'en dis-tu ?

Bon courage et à plus tard.
 
Dernière édition:

laets72

Colostrum
merci de ta reponse, je vais taché de repondre a tes questions
consernant l'osteo je l'ai revu pour moi la semaine apres sa naissance et tout etait toujours bien libéré selon lui au niveau de la machoire

la mauvaise prise du sein j'y ai pensé c'est pourquoi j'y fais super attention, mais j'ai du mal car j'ai une tres forte poitrine 105 E ce qui ne facilite pas c'est qu'avec le poids du sein le mamelon pointe vers le bas donc je suis obligé de le soulever pour que la petite y ai acces!
j'ai deja testé la madone, a califourchon, ballon de rugby allongé je ne suis pas a l'aise je ne vois pas bien ce qu'elle fait
aucune ne donne de resultat probant

l'ouverture de bouche n'est pas tres grande, mais c'est surtout que des que je l'approche du sein elle aspire tres fort
sa langue est bien en gouttiere sa langue sort bien par contre j'ai un doute sur un eventuel frein de levre sup serré?? quand elle tete sa levre n'est pas retournée
la douleur est surtout importante au debut quand elle l'attrape
je vais reessayer la position decrite par suzanne colson je l'avais deja testé a la mat mais sans grand succes

j'ai tres envie d'allaiter ma derniere petite puce mais c'est vraiment tres dur a supporter je retarde les tt car j'apprehende

merci de ton soutien
laetitia


Bonjour laets72,

Je comprends que cette situation doive être difficile et douloureuse à vivre !
Allaiter en ayant mal, ce n'est tout simplement pas vivable... Je te trouve très courageuse de t'accrocher malgré la douleur. Ta puce a de la chance d'avoir une maman comme toi !

Je lis que ta fille est née avec une mâchoire partiellement bloquée. Vous avez consulté un ostéopathe qui a pu aider. C'est formidable !
Est-ce qu'une autre consultation chez cet ostéopathe ne serait pas intéressante ? Histoire de voir si tout est bien rentré dans l'ordre ?

Par ailleurs, ce que tu décris me fait penser à une mauvaise prise du sein... tu dis toi-même que ta fille relâche le sein, le reprend, etc...
As-tu pu faire vérifier sa succion par quelqu'un de compétent en allaitement ?
Ouvre-t-elle sa bouche bien grand ?
Prend-elle une "bonne bouchée de sein" ?
Positionnes-tu bien ta petite en position asymétrique (comme si elle mordait dans un sandwich) ? La prise asymétrique est expliquée ici : http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-55-Positions-d-allaitement.html?q=prise+asymétrique
Sa langue est-elle bien placée en gouttière sous ton mamelon ?

Les pistes de freins de langue et de palais creux ont-elles été écartés ? Comment ressort ton mamelon après la tétée ? Est-il bien plat et allongé ?
Une autre idée serait un vasospasme.... En as-tu déjà entendu parlé ? Tes mamelons ont-ils une couleur différente (blanc, bleu à après la tétée) ?

As-tu essayé d'autres positions d'allaitement ? Peut-être qu'en allaitant allongée ou en ballon de rugby, cela se passerait mieux ?

Je te mets les liens du site LLL concernant la mise au sein :
- http://www.lllfrance.org/Feuillets-du-Dr-Jack-Newman/Effectuer-la-mise-au-sein.html?q=mise+sein
- http://www.lllfrance.org/Feuillets-de-LLL-France/Mettre-votre-bebe-au-sein.html?q=mise+sein

Enfin, Susan Colson a mis à jour une technique très intéressante pour aider les bébés à prendre le sein.
Voici un copié collé explicatif : Plus récemment, Suzanne Colson a montré avec le « Biological Nurturing » que les mères avaient également des compétences pour guider leur bébé au sein quand elles étaient elles aussi mises dans des conditions optimales. La position « transat » qu’elle a décrite permet une nouvelle approche de l’allaitement, plus spontanée.
La mère est installée en position inclinée vers l’arrière (environ 30-35° par rapport à l’horizontale), semi-allongée afin d’être détendue, aussi confortablement que possible, tout son corps soutenu (tête, cou, épaules, bras). Elle peut soutenir son sein, ou pas. La mère et le bébé sont habillés légèrement. Le bébé est installé le corps plaqué contre celui de sa mère, à plat ventre sur son torse, pieds en appui sur elle ou sur un coussin, couché longitudinalement, transversalement ou en oblique (4).
Dans cette position « transat », la mère fait instinctivement un « nid » avec ses bras et guide spontanément le bébé.
Quant au bébé, en appui ventral, il utilise ses réflexes néonataux qui l’aident à se déplacer, prendre le sein et téter efficacement. C’est ainsi que l’appui des pieds lui permet de se déplacer et déclenche ses réflexes buccaux, et que l’appui du menton favorise la prise du sein et la succion.
À l’inverse, en position assise, ces réflexes néonataux peuvent être une barrière à la prise du sein.
En effet, en position assise, la mère doit soutenir le dos du bébé, et il ne peut utiliser ses appuis pour se mettre au sein. Le réflexe de fouissement peut donner l’impression que le bébé dit « non » de la tête, et les réflexes qui, lorsqu’il est à plat ventre, lui permettent de se déplacer, se traduisent, en position assise, par des cercles avec les mains, des mouvements des pieds qui donnent l’impression que le bébé boxe le sein ou se bat avec, et l’éloignent du corps de sa mère, donnant parfois aux mamans l’idée fausse que le bébé « ne veut pas » du sein.
Les balancements de la tête qui devraient lui permettre de trouver le mamelon donnent, dans la position assise, l’impression que le bébé « fait le pivert ». Il n’arrive pas à saisir le sein en bouche, car il n’est pas en appui sur sa mère. Souvent, lorsque le bébé est assez vif et a des difficultés à prendre le sein en position assise, la mère a l’impression de ne pas avoir assez de bras pour le mettre au sein ! Alors qu’en position « transat », la mère a au moins un bras de libre.
Et finalement, le bébé ou la mère se lasse, et on en conclut... que le bébé n’a pas envie de téter, alors qu’il n’est tout simplement pas dans une position qui facilite la prise du sein.
Dans ma pratique professionnelle (je suis sage-femme dans une maternité, en suites de couches), j’ai régulièrement l’occasion, dans des situations où les bébés s’énervent beaucoup au sein et n’arrivent pas à le prendre car ils s’agitent en tous sens, de proposer de mettre le bébé et la maman en position « transat ». Lorsqu’on pose le bébé à plat ventre sur sa mère, soudain, les mouvements incohérents qu’il avait quand sa mère était assise et lui suspendu sur le côté, prennent sens. Le bébé avance et grimpe vers le sein. Les bébés ne tètent pas toujours au premier essai, mais cela rassure beaucoup les mamans de comprendre pourquoi leur bébé fait des gestes qui n’ont pas de sens quand elles sont assises, mais qui prennent sens quand elle sont inclinées.


Voici un lien internet qui parle de cette méthode. http://www.biologicalnurturing.com/
Il est en anglais, mais les images parlent d'elles-mêmes ;) !

Peut-être pourrais-tu essayer et me dire si cela a marché ? Qu'en dis-tu ?

Bon courage et à plus tard.
 

Brusieg

Hyperlactation
Animatrice à la retraite
Bonsoir Laëtitia,

J'ai d'autres suggestions à te proposer. Dis-moi ce que tu en penses, d'accord ?

Voici un document tiré du site LLL qui parlent des positions d'allaitement : http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-55-Positions-d-allaitement.html?q=poitrine
En voici un extrait :
De nombreux experts encouragent la mère à placer la tête du bébé sur son avant-bras plutôt que dans le creux du coude. Lorsqu'elle a une forte poitrine, le creux de son coude peut être trop proche de son corps pour que le bébé puisse bien attraper le sein. Pour d'autres femmes, le creux du coude met la tête du bébé trop loin de l'extérieur du sein. Ce qui fait que pour prendre le sein, le bébé doit abaisser le menton vers le torse, ce qui éloigne du sein la mâchoire inférieure et la langue, qui effectuent l'essentiel du travail lors de la tétée. Le bébé ne peut alors prendre une bonne bouchée de sein, et peut se retrouver mal arrimé au sein, voire suspendu au mamelon. De plus, il peut lui être difficile d'avaler lorsque son menton est abaissé sur sa poitrine.


J'ai aussi pensé à la position de la louve : maman est à 4 pattes au dessus de bébé (qui est allongé sur le lit par exemple). Qu'en penses-tu ?

Aux mamans qui ont des seins volumineux, les spécialistes préconisent de surélever la poitrine une petite couverture de bébé roulée ou une petite serviette de bain sous le sein pour le soulever et le soutenir légèrement. Qu'en penses-tu ? Peut-être que ça marcherait aussi avec un coussin d'allaitement ?

Penses-tu à soutenir ton sein en positionnant ta main en C ? Plus particulièrement la partie du sein près de l'aréole, sans toucher l'aréole et ne pas se préoccuper du reste du sein ?

Peut-être serait-il est préférable de soutenir le sein le plus près possible de sa hauteur naturelle pour maintenir l'effort et l'attention requis pour le maintenir en place ?

Que penses-tu de ces nouvelles pistes, Laëtitia ?
Je te sens vraiment désemparée face à cette douleur. Et tu as TELLEMENT envie de réussir l'allaitement de cette petite puce, ça se sent vraiment !!!

Pour ce qui est du frein de lèvre supérieure, as-tu la possibilité de voir avec un professionnel ? Dans quelle région habites-tu ?

Je t'envoie beaucoup de courage.

A plus tard.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je pense que si il y a frein de lèvre serré, il y a probablement aussi frein de langue serré, si la petite attrape le mamelon en pinçant, si elle a un palais très creux, tu peux consulter rapidement pour avoir un avis sur le frein de langue et la frein de lèvre sup.

Je te mets un lien vers quelques documents, photos et témoignages : http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

Tu peux nous mettre des photos des freins si tu veux.

Ma fille aussi attrapait le mamelon en pinçant avec les gencives, elle mâchait pour amorcer le sein. Elle pouvait tirer un peu la langue et plaçait très bien en gouttière sous le mamelon, mais elle n'arrivait pas à prendre assez le mamelon, elle ne prenait que le bout et la mise au sein était trèèès difficile.
Voir la pièce jointe 344

Mettre le bébé en position asymétrique m'a bien aidé. La petite ne pouvait attraper le mamelon que du côté droit.

Certains orl coupent le frein de lèvre et le frein de langue sans anesthésie, direct au cabinet, c'est rapide. Ma fille a été traité par le Dr M, orl à Paris.

Peut-être la position de la louve sera intéressante car le sein tombe et ça peut aider à mieux attraper le mamelon.

Ce n'est pas normal que tu ais si mal, et comme tu as déjà vu un ostéopathe, le plus logique est de contrôler ses capacités de succion, frein de langue et frein de lèvre sup.

Le frein de lèvre sup peut irriter le mamelon, comme une brûlure à cause de frottements. Avec la forte aspiration pour compenser la faible succion, on peut aussi souffrir de vasospasme. Mais si la petite ne peut pas attraper le mamelon sans pincer, c'est le frein de langue qui est peut-être un peu serré et qui empêche le mouvement normal de la langue.

Si la succion de la petite est trop douloureuse, en attendant de comprendre ce qui se passe, tu peux avec un dal, donner ton lait avec ton doigt. Tu peux tirer ton lait et donner ton lait au sein, avec bout de sein et dal. ça te permettrait de protéger ta relation au sein, ta lactation et tes mamelons en attendant... et éviter les douleurs. J'ai lu des mamans qui ont fait comme ça.


En attendant la frenotomie, j'ai aussi donné mon lait avec un sns
IMGP2614.jpg

En cas d'irritation, peut être la pommade tous usages du Dr Newman te ferait du bien.
http://www.lllfrance.org/Dossiers-d...-Pommade-tous-usages-a-la-mode-francaise.html

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

laets72

Colostrum
merci
alors concernant le maintient du sein je le rehausse deja avec un lange et je le soutien avec ma main en C, j'ai plus de favilité a gauche qu'a droite (certainement parce que je suis droitiere!)
aujourd'hui j'ai reussi en ballon de rugby a droite sur une tt c'etait pas trop mal
par contre la nuit derniere, j'ai craqué et j'ai essayé avec un bout de sein c'etait encore pire, je l'ai du coup enlevé aussitot!
je suis dans la sarthe
A plus tard
 

Brusieg

Hyperlactation
Animatrice à la retraite
Bonsoir Laëtitia,

Formidable, tu as réussi à faire quelques avancées qui ont dû t'encourager, n'est-ce pas ?

Aurais-tu envie de participer à une réunion LLL ? Peut-être que tu pourrais y rencontrer d'autres mamans ayant vécu ce genre de difficultés ?
Voici le lien vers les réunions dans ton département : http://www.lllfrance.org/Nous-contacter/Coordonnees.html?cedepartementid=79
Il y aune réunion vendredi 16 novembre à Mulsanne. Puis, une autre lundi 19 novembre à La Chapelle St Aubin. L'une des deux pourait-elle te convenir, Laëtitia ?
 

laets72

Colostrum
merci de ton soutien isabelle,
alors au vu de ce que j'ai lu et vu, je penche de plus en plus sur un frein levre serré je ne sais pas comment on peut mettre une photo pour avis
le bout de sein j'ai testé cette nuit et c'etait encore plus douloureux!
je voulais savoir si ma production doit etre booster avec le tire lait car j'ai jamais reussi a tirer beaucoup de lait pour mes ainés, et j'aimerai eviter!
je vais essayer de prendre rdv avec un ORL par chez moi sinon j'irai a Paris sais tu si les delais sont longs
bonne soiree
 

Isabelle

Fontaine de lait
Super, tu as raison de t'entourer de mères qui allaitent et de voir une animatrice LLL, c'est important pour garder le moral et se sentir soutenue. Tu pourras essayer de voir d'autres astuces pour la mise au sein, ce n'est pas ton premier allaitement, au moins tu sais déjà à peu près mener ta barque.

Par exemple pour la mise au sein, tu peux regarder si la langue file au palais et si elle monte trop, tu baisses avec ton doigt avant de fourrer le mamelon aussi loin que tu peux. Tu maintiens bébé bien contre toi, en soutenant à la base du cou, sans toucher sa tête. En position asymétrique, donc qui incline légèrement la tête vers l'arrière, cela favorise la mâchoire inf et le rendra plus efficace. Peut être tu auras moins mal si il peut prendre plus du mamelon en bouche. Car plus il est au bout du mamelon, plus c'est sensible. Donc pour avoir moins mal, tu dois veiller à ce qu'il ne prenne pas que le bout du mamelon. Normalement il ne faut pas laisser le bébé aspirer le mamelon, mais je reconnais qu'avec ma fille, avant la frenotomie, c'était comme ça qu'elle y arrivait le mieux, donc comme la mise au sein était très difficile, je la laissais faire comme elle avait le plus facile.

Le Dr M prend assez rapidement en général, et si les freins sont serrés, il pourra couper tout de suite, c'est rare qu'il ne peut rien faire. Mais avant de le rencontrer ou de voir ton orl, c'est vraiment important si tu peux voir une animatrice LLL ou une consultante en lactation, ne serait-ce que pour faire un bilan de la situation. Tu seras plus à l'aise avec l'orl si quelqu'un qui connait bien les difficultés d'allaitement et les freins serrés ont déjà vu ton bébé.

Si le frein de langue est serré, tu devrais voir la forme du palais de ton bébé, qui doit être plus creux que normal. Tu pourras demander à l'animatrice LLL de regarder le palais ou à ta sage femme, elles ont l'habitude.

Le bout de sein plus douloureux... humm, pas de chance ! C'était quelle taille ? Je connais une maman dont le bébé avait un frein de langue serré, elle avait au début pris la grande taille. Puis elle a pris la moyenne. Elle avait très mal aux mamelons, mais elle nous a assuré que les bouts de seins avaient sauvés son allaitement. Après son bébé a eu une frenotomie par le Dr M, qui a du couper une 2e fois 1 mois après, un frein particulièrement difficile à traiter. Mais après tout est rentré dans l'ordre.

Pour ce bébé, chose très intéressant, et là, il ne s'agira que de mon interprêtation de la situation, la nounou de ce bébé donnait le dal avec le doigt et les dents ont percées très tôt. La nounou avait le doit entamé à vif par les dents du bébé. Je ne suis pas certaine que le bébé mordait volontairement le doigt de la nounou. Je pense que c'était sa technique de succion qui était très douloureuse et la nounou a eu les même irritations au doigt que la maman avait aux mamelons, sauf que la maman on lui a donné un traitement pour la candidose pendant des semaines et cette soit disante candidose, ne guérissait pas.... sauf après la frenotomie, avec les progrès de succion du bébé.

Donc si tu ne veux pas passer ton temps à tirer ton lait, oui, c'est vraiment très bien si tu peux faire voir ces freins rapidement. Car tes difficultés ne sont pas normales et tu n'es pas novice !

Je suis navrée pour toi que l'allaitement soit si douloureux pour le moment, mais si c'est un souci de frein, ça peut se régler rapidement et après tu ne devrais plus avoir mal.

Bon courage en attendant ! Une chance que tu sembles avoir une très bonne lactation et que ton bébé prend bien du poids !

Si c'est le frein serré qui empêche le bébé de bien téter à droite, tu peux essayer de mettre le bébé dans la même position, donc si il tète en madone à gauche, tu le mets rudby à droite pour qu'il tète du même côté. Parfois c'est la langue qui n'a pas la même mobilité des deux côtés. On peut même parfois observer un palais asymétrique.

Sur le forum il y a pas mal de topics sur les freins serrés et il y a aussi un album photos. http://forum.lllfrance.org/album.php?albumid=15

Si tu veux tu pourras envoyer tes photos ici pour le dossier du AA : http://forum.lllfrance.org/showthre...e-de-photos-de-freins-de-langue-et-de-l%E8vre

et ici pour l'album du forum : forum@lllfrance.org

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
La prise asymétrique

Maureen Minchin, consultante en lactation en Australie, pense que « des problèmes particuliers peuvent surgir quelle que soit la position d'allaitement si la personne qui aide la mère se focalise sur la position elle-même et non sur le résultat et la qualité de la bouchée de sein prise par le bébé dans cette position ». Le Dr Jack Newman est convaincu que « de nombreuses mères et de nombreux bébés trouveraient la tétée plus facile si la pris du sein se faisait de manière asymétrique, avec la lèvre inférieure couvrant une plus grande surface de l'aréole que la lèvre supérieure ».

Dans leur livre The Breastfeeding Atlas, Kay Hoover et Barbara Wilson-Clay écrivent : « L'astuce pour aider le bébé à prendre le sein et non le mamelon est de se souvenir que c'est l'orientation de la mâchoire inférieure qui est capitale. La mâchoire supérieure est immobile et sert uniquement d'appui. L'ouverture et la fermeture de la mâchoire inférieure sur son articulation et l'action massante de la langue sur le sein créent l'alternance de pressions et de dépressions nécessaires à l'extraction du lait. C'est pourquoi il est essentiel que la mâchoire inférieure soit correctement placée. Les mères devraient tendre à placer la bouche du bébé de manière décentrée sur l'aréole, avec beaucoup plus de la 'cible' couverte du côté du menton. Ainsi, la fermeture des mâchoires se fait sur les sinus lactifères et le mamelon risque moins d'être pincé. »

Elles poursuivent avec les méthodes qui aident le bébé à ouvrir grand la bouche. « Il est nécessaire d'attirer le corps du bébé contre soi, de manière à ce que son torse, son ventre et ses genoux touchent le corps de la mère, soient comme 'drapés' autour de lui. Le corps du bébé est placé avec son nez en face du mamelon, de manière à l'obliger à se déplacer d'abord vers lui pour prendre le sein. Cela oblige le bébé à ouvrir grand la bouche. Sa tête doit pouvoir s'incliner légèrement en arrière. Avec une petite extension de la tête, il approche la mâchoire inférieure et la place en premier sur le sein. Si, au contraire, la mère pousse sur la tête, elle va fléchir en avant et ce sont le nez et la mâchoire supérieure qui entreront en contact avec le sein en premier. C'est comme essayer de mordre dans une pomme avec le menton appliqué sur le torse. »

La prise asymétrique permet au bébé de prendre une grande bouchée de sein. Elle l'aide à garder les lèvres retroussées. Lorsque la mère amène le bébé au sein par le menton, au moment où la langue entre en contact avec le sein, la mère peut l'utiliser pour encourager le bébé à ouvrir la bouche un peu plus grand. La lèvre supérieure est la dernière partie à entrer en contact avec le sein. Alison Hazelbaker explique que « la prise asymétrique facilite le placement correct de la langue sur le sein maternel. Lorsque le menton du bébé est bien placé et qu'il place correctement sa langue, les lèvres se retroussent automatiquement ».

De nombreuses mères trouvent qu'avec la prise asymétrique, toutes les douleurs de mamelons qu'elles avaient pu ressentir disparaissent. Dans plusieurs cas, j'ai aidé des mères dont les mamelons étaient douloureux. Lorsque le bébé relâchait sa prise, le mamelon était déformé et portait des marques évidentes de compression. Lorsque j'ai montré à ces mères la position « madone » inversée combinée avec la tenue en U et la prise asymétrique, elles ont pu mettre bien mieux leur bébé au sein. Lorsqu'il relâchait le mamelon, ce dernier n'était plus déformé. Les tétées étaient plus efficaces, les bébés avaient une plus grande quantité de lait, et les douleurs aux mamelons avaient disparu.

http://www.lllfrance.org/Allaiter-Aujourd-hui/AA-55-Positions-d-allaitement.html?q=prise+asymétrique




Le Dr Newman a fait des vidéos pour montrer une prise du mamelon asymétrique : http://www.mamancherie.ca/fr/info/articles_dr_newman.htm
 
Dernière édition:

laets72

Colostrum
alors quelques nouvelles j'ai vu une consultante qui me dit qu'il n'y a pas de frein de langue, qu'il s'agirait d'une hypersensibilité de ma part certainement accentué par une langue volumineuse de ma poupette et une petite bouche qui devrai s'ameliorer avec le temps
d'autre part les tt sont de plus en plus confortable ce qui m'aide a patienter et la miss continue de bien grossir
merci de vos conseils et votre soutiens
laetitia
 

Isabelle

Fontaine de lait
Tout le monde a un frein de langue. Si on te dit qu'il n'y a pas de frein de langue, je te traduis : le frein de langue est très postérieur, type4, on ne le voit pas. Mais il est là et il peut être trop serré et causer les difficultés d'allaitement, dont l'ouverture de la mâchoire ! Quand on ne voit pas le frein de langue, il faut le sentir avec son doigt, donc a-t-elle senti avec son doigt ?

Langue volumineuse, pour moi ça veut dire : langue attaché serré qui ne peut pas avoir une extension normale. Oui, on peut voir des photos sur les documents du Dr Coryllos on voit la langue qui fait la bosse.

Le frein de lèvre serré peut aussi irriter le mamelon, il ne s'agit pas forcément d'hyper sensibilité ! Enfin, tu verras comme ça évolue, si tu préfères ne rien faire, voir si tu cicatrises ou si les irritations persistent. Les irritations aux mamelons et crevasses ne sont pas dues à une hyper sensibilité, mais plutôt à une succion douloureuse, ce n'est pas normal de souffrir quand on allaite.

Si les tétés se passent bien, et que la petite prend bien du poids, alors tant mieux. C'est aussi tout à fait normal avec la tété continue, j'ai connu ça aussi.

Si tu as des doutes, tu peux toujours prendre un autre avis surtout auprès de quelqu'un qui connait les freins type3 et 4. Après 6 mois le Dr M ne coupe plus sans anesthésie.

Tu peux aussi nous mettre des photos si tu veux.

Avec le temps... ça ne passe pas toujours.... Samantha a perdu un temps précieux à cause de mauvaise interprétation de ses douleurs ( par une consultante en lactation ) et traitement pour la candidose pendant des mois, pour traiter des douleurs à cause de freins serrés et d'un frein de langue qui n'existait pas, mais que le Dr L a quand même coupé un peu.

Si tout va bien tant mieux, mais si ça ne va pas, ne reste pas dans la douleur, continue de te renseigner.

Je suis peut- être une alien qui beug sur les freins serrés, mais en général je tombe juste et c'est normal puisque les difficultés d'allaitement sont le plus fréquemment à cause de freins serrés et que les freins serrés sont aussi très fréquents... hors il y a une grande ignorance dans ce domaine, et aussi beaucoup de refus de traiter les freins serrés pour permettre l'allaitement... ce qui reste une grande incohérence avec le soit disant soutien à l'allaitement en France.... pour aider les mères à allaiter 6 mois voir plus, il faudrait déjà accepter de traiter les freins serrés et pas que les type1.

La nature est imparfaite, beaucoup de gens ont une mauvaise vue et beaucoup de gens ont des freins serrés. Hors à notre époque, avec les progrès de la médecine et la chirurgie, on peut très simplement permettre au bébé de mieux téter, ce qui permet d'éviter un sevrage précoce et de grandes douleurs pour la mère.

Dire qu'un bébé ne tète pas bien parce qu'il a une grosse langue où que la mère a des douleurs parce qu'elle est trop sensible, ce serait comme dire à un myope qu'il se cogne parce qu'il est maladroit et qu'il doit faire plus attention... pfff, ce serait plus simple qu'il porte des lunettes. Ben pour le bébé c'est pareil, c'est beaucoup plus simple quand on libère sa langue et sa lèvre. Il n'y a pas de rapport entre la mauvaise vue et l'ankyloglossie, mais le principe reste le même. Essayer d'allaiter un enfant avec des freins serrés, c'est un peu comme un myope qui voudrait jouer aux quilles ou faire du vélo. On n'a pas tous les même capacités. Mais heureusement à notre époque il y a des alternatives au sevrage précoce et aux douleurs.

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

laets72

Colostrum
merci de ta reponse je comprend ce que tu veux dire je vais mettre des photos et tu pourra peut etre me dire ce que tu en pense
laetitia
 

laets72

Colostrum
bonsoir,
alors apres 1mois 1/2 de douleur, je me suis decidé a prendre RDV avec DR m en janvier j'ai franchement un gros doute
au moins je serai fixee je n'arrive pas a mettre les photos faut dire je ne suis pas tres douee
bonne soiree
laetitia
 
Dernière édition par un modérateur:

Isabelle

Fontaine de lait
OK, tu nous donneras des nouvelles j'espère.

Le Dr M a un très bon geste, mais il n'a aucune formation en allaitement. Il est possible que le frein de langue et le frein de lèvre soient en cause et si il ne fait que l'un des freins, ça risque de continuer à te causer des douleurs.

Donc j'espère que si les freins posent problème, il pourra traiter les deux freins. Parfois il refuse car il "pense" que ça va et la maman retourne chez elle avec ses douleurs, donc parfois il faut insister ou voir quelqu'un d'autre. Il y a d'autres professionnels qui pratiquent les frenotomies sur les nourrissons à Paris.

Je te souhaite que tout soit très vite réglé, ce n'est pas normal d'allaiter dans la douleur.

Une fois l'intervention faite, n'oublie pas de bien lever la langue et la lèvre pour bien voir la petite plaie en forme lozange, pour une cicatrisation optimale, et éviter que ça cicatrise trop serré. Il faut beaucoup mobiliser la langue avant que la cicatrice de la refixe de nouveau.

Tu pourras soulager la douleur avec du doliprane par exemple, les quelques jours après l'intervention si ton bébé pince, je pense que la petite plaie gêne comme un aphte.

Une fois la langue libérée, mise au sein autant que tu veux, la succion au sein permet de faire travailler la langue, il y a aussi quelques petits exercices simples à faire dans les 24h après l'intervention, car après ce sera déjà cicatrisé.

Pour une meilleure prise du mamelon, quand il aura traité le frein de lèvre, si il le fait, tu pourras la soulever avec ton doigt si elle ne se met pas bien, pour éviter qu'il continue de pincer. Ainsi si il ne peut plus pincer comme il a l'habitude, il va devoir plus accrocher avec sa langue et si le frein de langue est coupé, il pourra mieux accrocher le mamelon.

Prise du mamelon asymétrique, toujours.

Bises
 
Dernière édition par un modérateur:

laets72

Colostrum
isabelle as tu un autre nom de professionnel que le docteur m peut etre aurais je un rdv plus vite????
 
Dernière édition par un modérateur:

imanAlexandra

Hyperlactation
il y a aussi Dr L(je ne connais pas d'autres), qui opère par laser qui demande une anesthésie locale mais qui est beaucoup plus cher.
 
Dernière édition par un modérateur:
Haut