• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

6 mois et des nuits de pire en pire

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Bonjour,
D'avance je m'excuse car ce sujet va faire redondance avec bien d'autres, que j'ai pu lire dernièrement, mais je ressens le besoin de "vider mon sac" à mon tour.
Mon bébé a un peu plus de 6 mois. Les nuits n'ont jamais été "parfaites", mais on arrivait quand même à se reposer un peu. Depuis un mois, notre bébé enchaine les petits maux : gastro, puis dents, puis rhume, puis redent, puis constipation...A chaque fois, son sommeil est perturbé, et les nuits deviennent de plus en plus dures à gérer. Mais entre chaque petites maladies, il nous offrait de belles nuits, alors on s'est dit que ça passerait quand il irait mieux.
Depuis plusieurs jours, il n'est plus malade et ne fait plus ses dents...Or ça n'a jamais été aussi difficile. L'endormissement se passe plutôt bien. Mais les réveils nocturnes sont de vraies tempêtes. Il se réveille en hurlant, comme jamais je ne l'ai entendu, et cela pendant un temps très long (une/2/3h parfois.). Le papa n'arrive plus a le rassurer et la seule chose qui fonctionne c'est de venir dormir tout contre moi.
Il n'y a pas de raisons "physiques" à ces réveils et j'en viens à douter de moi même. Le sommeil est quelque chose de difficile pour moi : j'ai un très mauvais sommeil, et ai été sujette à de fortes angoisses il y a quelques années, qui se déclenchaient la nuit.
Est ce moi qui lui transmet ces angoisses? Ce peut il qu'il vive déjà l'angoisse de séparation? Si ça vous est arrivé, comment avez vous vécu les choses ?
C'est très dur, on se demande ce qu'on loupe avec le papa, je culpabilise terriblement de cette situation et ai l'impression qu'il ne dort pas car je fais mal les choses.
Merci de votre lecture et belle journée à toute !
 

gamazoe

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je nai évidement pas de solution (sinon je me les appliquerais) mais je t'envoie mon soutient. C'est dur, très dur le manque de sommeil. Alors évite de te mettre la pression en plus avec la culpabilité. J'ai aucun soucis avec le sommeil et mon fils dort de façon pourrie.
Courage !!
 

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Merci Gamazoe, je ne sais pas s'il y une solution à cela, mais c'était juste pour lâcher un peu la pression...Pas simple ces nuits sans sommeil ! C'est pas facile de ne pas culpabiliser, de se demander ce qu'on loupe pour qu'il soit si peu "secure" quand il se réveille l nuit. Merci de ton soutien, je sais que pour toi aussi c'est la galère !!
 

Sorcelica

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Aller courage raphael, 5 mois, pleure aussi dans son sommeil (sieste) et hurle parfois ma mere pense qu'il fait des cauchemard mais moi je ne suis pas sur, le soir je cododo et le voila calme pour la nuit enfin calme il tetouille la nuit entiere si je m'eloigner il bouge les bras comme si il me cherchais.
Je t'envoie tous mon soutient pour ma part depuis que j'ai lacher prise, je me dit que c'est normal il sont si petit et ba je dort mieux!
 

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Merci sorcelica...T'as bien raison, faut réussir à lâcher prise. Le cododo j'arrive pas trop : j'ai le sommeil super léger et dès qu'il fait un geste je me réveille. Et puis j'ai toujours la treuille de l'écraser même si c'est un gros bonhomme.
 

Klara

Montée de lait
Et ben moi aussi, je suis épuisée! Les deux premières dents du bas sont sorties, plus rien d'autre en vue pour le moment, pourtant les nuits sont pareilles (ou un peu moins pire quand même que avant la sortie de la 2e pour être tout à fait honnête): nous on dort tous les deux dans un grand lit avec mon baby (10 mois), et depuis septembre il se réveille... quoi, 6,8, 10 fois par nuit? je ne compte plus et j'ai débranché le réveil! Ce matin pour la 1e fois me suis demandé si on loupait pas quelque chose, une allergie à un truc, un blocage ostéo que sais-je...
En même temps, le soir c'est devenu aussi dur dur de le coucher: c'est 3-4 tétées à 10 ou 20 mn d'intervalle, il babille à fond, il se relève pour jouer, il revient, il est super agité, il alterne parfois entre rire et larmes, il tète comme un lutteur qui se débat avec une bête sauvage (c'est fou ce que c'est extensible un nibard...), il pousse des cris suraigus d'excitation... bref. Je sens qu'il y aussi un moment charnière entre la communication (qu'est-ce qu'il cause!) et la préparation de la marche, il est tout près de tenir debout sans appui, donc tout ça + les dents (on les voit pas mais elles poussent j'en suis sûre!), j'essaie de me convaincre que tout est bien normal... Par contre, j'ai bien du mal à me dire que mes prochaines nuits de plus de 4h d'affilée sont peut-être à des années-lumière de moi... gasp. Dire que de ses 2 à ses 6 mois y dormait 7-8h d'affilée... Heureusement je savais que ça pouvait changer!
Je me suis demandée aussi si le fait d'être un peu moins disponible (je bosse chez moi, il joue à mes pieds mais je suis à l'écoute quand il veut téter ou siester, par contre je prends moins de temps pour jouer ou juste rester à ses côtés qu'il ya quelques temps), qu'il ait commencé à être gardé (3 fois 3h par mois, pas l'enfer quoi) par une nounou, peut-être ça le perturbe un peu...
Et puis, y a des changements de caractère: il est plus colérique, moins patient, a parfois des pulsions violentes (griffe, arrache, tire, tape), et il cris plus... Bref, je sens que la vie est moins facile pour ce p'it bout d'homme, et donc pour nous aussi par extension.
C'est dur d'être leur seul repère dans le déluge de leurs émotions et découvertes du monde! Même si je reste convaincue de chacun des choix faits jusqu'à maintenant...
allez, une bonne dose de courage, de bravo, de bravoure à toutes, et bonne nuit!
 

Maman and co

Voie lactée
Adhérent(e) LLLF
Je Vous rejoins c'est très très dur chez Nous aussi. 8 mois que je suis réveillé plusieurs fois dans la nuit je sens que je m'énerve plus facilement Ça m'énerve encore plus et me culpabilise. même le cododo ça change rien certes elle se rendort vite mais moi pour me rendormir c'est compliqué. j'en ai marre. allez courage les filles On finira bien par dormir un jour...
 

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Je vois que je suis pas la seule dans cette situation :( . Le mien aussi faisait des nuits super cool entre 2 et 6 mois : 6/8h d'affilée, un réveil tétée et dodo direct pendant 3/4h..Le rêve. Je suis désolée de dire ça mais ça me rassure un peu de lire que vous passez aussi par là. Les mamans que je rencontre ne comprenaient déjà pas qu'il ne fasse pas de nuits d'adultes à 4 mois...Alors maintenant j'ose même pas aborder le sujet ! Moi aussi j'ai été moins dispo ces dernières semaines, j'ai eu pas mal d'entretien pour du travail et toute la préparation et le stress qui va avec...Peut être qu'il le ressent...Ou peut être que ça n'a rien à voir. Bref tout est propice aux questionnement, ça chamboule quand même ces pleurs au milieu de la nuit, ça attaque les nerfs, la patience et un peu le moral aussi.
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Un message de Myriam sur un autre post:
"Les chiffres du centre du sommeil montrent que 70 % des bébés font leur nuit à 3 mois ( restent 30 % qui ne les font pas, oui )
A 6 mois, ils sont 50 % à faire leur nuit ( tiens ! tiens ! des bébés qui les faisaient ne les font plus ???!!!)
Le maximum de bébés qui se réveillent la nuit se situe dans la deuxième année ( entre 1 et deux ans ) : on ne peut plus incriminer l'allaitement ! entre 1 et 2 ans, ils sont très rares à être encore allaités !
Dernier chiffre : 60% des enfants se réveillent régulièrement plusieurs fois la nuit à 3 ans : cauchemars, doudou perdu, tétine égarée, lumière à laisser allumée, maladies..."
 

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Ah je vois qu'en fait c'est fréquent les bébés qui ne font plus leurs nuits à 6 mois...Bon on va arrêter de se prendre la tête et attendre que ça passe. Cette nuit ça a été carrément mieux : un réveil de 3h30 à 4h30, avec une grosse tétée et il s'est rendormi tout seul dans son lit, sans crise. Je crie pas victoire, je sais que ça reste "exceptionnel" ce genre de nuit, mais qu'est ce que ça fait du bien de dormir 5h d'affilé !!
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ce qui m’horripile, c'est qu'en essayant de trouver la source de ces chiffres, je suis allée sur le site de l'institut national su sommeil et de la vigilance. J'y ai retrouvé à peu près les mêmes chiffres, mais eux recommandent de "dresser" les enfant dès 8 semaines pour qu'ils fassent leur nuit. Donc cet institut et donc les professionnels qui établissent les recommandations qui en émanent (médecins et chercheurs du sommeil) connaissent ces chiffres mais continuent à les nier, à dire aux parents de laisser leurs enfants pleurer, de supprimer les tétées à partir de 6mois, que ce n'est pas normal qu'un bébé de quelques mois ne fasse pas ses nuits et disent aux parents que c'est de leur faute (allaitement, bercement...).
http://www.institut-sommeil-vigilance.org/tout-savoir-sur-le-sommeil#savoir-sommeil-03
Pour moi ces recommandations et cette négation de ce qu'est la réalité des rythmes des enfants sont responsables d'une partie de ce qui découle des nuits fragmentées des parents: bébés secoués, enfants qu'on laisse pleurer, utilisation d'alcool ou de somnifère dans les biberons, parents au bord du pétage de plomb parce que leur enfant à eux ne fait pas ses nuits alors que tous les autres les font..

Quand je repense au doute que m'a mis le pédiatre quand à 6 mois il m'a dit de laisser ma fille s'endormir seule, que c'était parce que je l'endormais au sein qu'elle se réveillait la nuit. Elle a pleuré durant 45 minutes pendant 3 jours avant que je reprenne mes esprits et que je continue à l'endormir au sein.
 
Dernière édition:

chiloé

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
C'est fou cette culpabilisation, qu'elle émane des proches qui n'y connaissent rien, pourquoi pas, mais aussi des pro qui ont connaissance de ces chiffres, c'est quand même dingue ! Surtout jeunes parents, on se remet souvent en question et quand on vient te dire que c'est de ta faute si ton petit ne dort pas, c'est vraiment dur...Le pire que j'ai entendu c'est "il ne fait pas ses nuits car tu ne veux pas qu'il les fasse, tu n'es pas prêtes à te séparer...". Et j'y ai cru un moment...
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
J'étais moi même chercheur dans le domaine du sommeil (pas des petits), et franchement, pour la plupart, on ressort ce qu'on apprend.
Un ancien collègue pédiatre me parlait du sommeil des bébés quand j'étais enceinte. Il faisait souvent référence au livre de M-J Challamel et M Thirion : "un enfant de 5kg est capable de faire ses nuits. Un bébé ça doit s'endormir seul, dans son propre lit parce qu'en plus il y a le risque de mort subite du nourrisson...blabla". Bon moi je n'avais pas d'enfant à l'époque et je me suis dit oui pourquoi pas. Mais bon, on verra.

Il a eu un bébé. Ils ont fait du cododo ( :) ) parce que ce bébé ne pouvait dormir que dans le lit de ses parents et que sa femme était fatiguée de se lever pour allaiter. Voilà, il y a les discours...et la pratique.
Et je mettrais ma main à couper qu'il dira à des parents qu'une enfant ça doit faire ses nuits, dans son lit.
 

AnnaC

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Ce qui m’horripile, c'est qu'en essayant de trouver la source de ces chiffres, je suis allée sur le site de l'institut national su sommeil et de la vigilance. J'y ai retrouvé à peu près les mêmes chiffres, mais eux recommandent de "dresser" les enfant dès 8 semaines pour qu'ils fassent leur nuit. Donc cet institut et donc les professionnels qui établissent les recommandations qui en émanent (médecins et chercheurs du sommeil) connaissent ces chiffres mais continuent à les nier, à dire aux parents de laisser leurs enfants pleurer, de supprimer les tétées à partir de 6mois, que ce n'est pas normal qu'un bébé de quelques mois ne fasse pas ses nuits et disent aux parents que c'est de leur faute (allaitement, bercement...).
http://www.institut-sommeil-vigilance.org/tout-savoir-sur-le-sommeil#savoir-sommeil-03
Pour moi ces recommandations et cette négation de ce qu'est la réalité des rythmes des enfants sont responsables d'une partie de ce qui découle des nuits fragmentées des parents: bébés secoués, enfants qu'on laisse pleurer, utilisation d'alcool ou de somnifère dans les biberons, parents au bord du pétage de plomb parce que leur enfant à eux ne fait pas ses nuits alors que tous les autres les font..

Quand je repense au doute que m'a mis le pédiatre quand à 6 mois il m'a dit de laisser ma fille s'endormir seule, que c'était parce que je l'endormais au sein qu'elle se réveillait la nuit. Elle a pleuré durant 45 minutes pendant 3 jours avant que je reprenne mes esprits et que je continue à l'endormir au sein.
J'étais sur le site... Oh mon dieu, ils appellent "thérapie" la méthode du 5,10,15 et parlent de "troubles" alors que c'est juste habituel chez les bébés de ne pas dormir toute la nuit et de ne pas savoir se rendormir seuls... du coup ils sous entendent que les parents sont responsables et que l'enfant a un "problème".

Une maman m'a dit l'autre jour qu'elle pensait que cette pression venait du fait que les parents doivent vite revenir au travail et y être performants et consommer (en sortant le soir, en faisant garder par une Baby sitter), donc l'enfant ne doit pas moufter ou déranger la nuit pour surtout que tout le monde continue à contribuer au capitalisme, exactement comme le sevrage précoce ou l'absence d'allaitement. On fait croire aux parents qu'il est important qu'ils forcent leur enfant à être autonome pour lui et pour eux mais est-ce vraiment le cas...?
 
Dernière édition:

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Imagine l'incompréhension des parents d'un bébé de 6 mois qui se reréveille la nuit alors qu'ils lui avaient scrupuleusement appris à dormir une nuit de 12h à 3 mois en le laissant pleurer (même si eux aussi en pleuraient) comme le leur avait demandé le pédiatre
 
Haut