• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

2 ans : sevrer "sous la pression" ?

lillibab

Colostrum
Bonjour, mon fils a deux ans, je l'allaite toujours à la demande, il tète environ 6 fois par jour plus 2 fois par nuit en moyenne.
Personnellement, j'aimerais qu'il diminue un peu les nombre des tétées de jour comme de nuit. J'ai commencé à différer les tétées de journée qui ne me semblaient pas indispensables pour lui et je lui ai dit que je ne souhaitais plus qu'il tète la nuit, nous arrivons à peu près à nous y tenir depuis 1 mois et demi : plus de tétée entre 21h et 5h (il se réveille quand-même mais ne tète plus). Je souhaite qu'on poursuive doucement ce chemin vers le sevrage, ensemble.
En revanche, mon conjoint en a vraiment marre, il se sent "délaissé" depuis trop longtemps et surtout, n'assume plus le fait que j'allaite un bambin. Notre entourage semble assez choqué par cet allaitement long et pense que mon fils et moi avons un problème... Classique me direz-vous !
Tout cela commence à me peser beaucoup et a me faire douter.
J'aurais besoin de conseils pour avancer vraiment vers un sevrage en douceur. Si vous avez vécu l'expérience et avez continué d'allaiter plus longtemps malgré l'entourage, comment vous y êtes-vous prises ?
Merci d'avance pour votre aide.
 

vali

Colostrum
c'est vrai qu'il faut une sacrée dose de confiance en soi pour assumer le regard des autres

Côté papa, pas de souci. Mon mari était toujours pour (j'ai allaité mon fils jusque 3 ans et 2 mois). Creusez avec le vôtre la cause de se sentiment et Voyez avec lui quel compromi trouver ? Avec le temps qui passe, la relation qu'on a à l'allaitment change, les habitudes aussi, c'est toujours à renégocier (changer l'organisation du coucher, laisser une place différente au père, remettre des vêtements normaux, ....)
Le temps passant, je me suis "caché" un peu plus quand j'allaitais. J'avais expliqué à mon fils que je voulais que l'allaitement se passe au calme, tout seuls. Nous avions un code pour qu'il me demande autrement qu'en venant m'atraper le sein (le signe "téter" en langage des signes bébé). Du coup, les tétées aitaient plutot au moment des couchers.

Et puis, parfois, ayant l'âme "militante", j'alaitais dans pudeur pour porter ma contribution à la chute de ce tabou.

Une chose est sûre, j'aurai très mal vécu un arrêt "sous la pression", tellement convaincue par le bienfondé du sevrage naturel. Nous sommes avant-gardistes !

Essayez de trouver d'autres personnes qui approuvent votre démarche. Discutez-en souvent. ça aide
 

flippyanne

Colostrum
J'allaite toujours ma puce de 20 mois pas de reflexion du papa !!!

Mais pour ma 1ere j'ai du batailler avec lui!Quand mon ainée a eu 6 mois, il a commencé a me demander quand est ce que je compter sevrer notre fille! moi ben je sais pas quand elle aura decidé !! Puis v'là les 8 mois : même question je lui réponds que dans c'est cas là c'est lui qui se leve la nuit !!! ;) et au un an, rebelotte a force de discuter avec lui je me suis rendu compte qu'il subissait la pression sociale!!! ben oui pas normal que sa femme allaite sa fille de 1an!! Mon ainée s'est sevrée a 19 mois pour cause de grossesse

jusqu'a present, je n'ai toujours pas eu de reflexion pour ma 2eme : il a bien vu ce que ça donnait avec la 1ere : elle est belle, intelligente et et tout et tout (non non je suis objective) De plus sa cousine allaite aussi son fils qui a le même age que ma 2eme!! Mais les 2 ans approchent a grand pas, et je m'attends a des reflexions du coup, je lui dis que j'ai hate qu'elle diminue ses tétées, qu'elle se sevre .... Il voit au moins que je me pose des questions aussi !!!!
 

lafleur74

Colostrum
Coucou,
mes jumelles ont 20 mois et toujours la tétée du soir. Vers un an elles avaient trois téte
ées, puis on est passé à deux tétées et maintenant une seule. Je dois parfois leur dire: non ce n'est pas l'heure, avant dodo. J'ai mis quelques règles car j'avoue que j'en avais un peu assez des tétées pour s'amuser et elles deviennent lourdes. J'avais remarqué que parfois elles demandaient quand elles s'ennuyaient. Du coup, je me déplace et leur propose un jeu. En revanche, il y a une place du canapé où je ne m'assois plus car cette place = tétée! Donc je fais gaffe ou je pose mes fesses!!
Bien sûr, il y a parfois des tétées en extra, notamment la nuit si elles se réveillent pour une dent ou autre.
Si des tétées trop fréquentes te pèsent à deux ans, essaye de limiter pour vraiment prendre plaisir à celles qui restent.
Pour l'instant, on continue comme ça, on verra si je poursuis ou pas. Aucune limite définie à l'avance mais pas non plus de championnat de longueur a battre.
Quand à la pression sociale, ils sont blindés maintenant, surtout avec les jumelles. J'ai aussi l'avantage que la plupart de mes connaissances de la région allaite environ un an. Donc ça va.
Et le point d'orgue a été quand la nounou a dit a mes parents: a ben moi j'ai allaité jusque vers ses quatre ans. Cloués!
Tu peux aussi ne rien dire ou répondre: cela vous met mal à l'aise, vous avez un soucis avec ça? Du coup c'est eux qui ont un pb mais pas toi.
Entre six tétées et zéro, vous pouvez bien trouver un terrain d'entente.
Voilou
 

stefanie

Colostrum
Concernant l'entourage, tu peux essayer d'expliquer à ton loulou que tu préfères des tt quand vous êtes seuls si tu ne veux pas avoir à te justifier. Quand il avait 2 ans, je restreignais l'allaitement dans les lieux publics mais pas chez des amis, ni dans la famille. J'ai toujours considéré que mes choix ne les regardaient pas, je voulais bien expliquer mais pas me justifier/ me défendre. Quand on allait dîner avec des personnes qui n'étaient pas au courant, je prévenait que le loulou était fatigué et qu'il viendrait demander à téter, parce oui je l'allaite encore, pour que ces personnes ne soient pas surprises. Le fait d'être sûr de soi, désamorce pas mal de situations.
Ca doit être difficile de ne pas être soutenu par ton conjoint...
 

lillibab

Colostrum
Merci pour vos réponses. Mon conjoint m'a toujours soutenu sur le principe et trouve que l'allaitement est "beau" et bon pour l'enfant. Sur la durée, il à l'impression malgré tout que cela à trop duré, s'inquiète de notre fusion et surtout ne sait plus quoi répondre à l'entourage. Il pense que le moment est venu de passer à autre chose car notre fils a grandi, tout simplement. Je n'allaite plus jamais devant d'autres personnes depuis plusieurs mois, mais les questions des autres restent et je ne leur ment pas : oui, oui, j'allaite encore. Mon fils ne réclame généralement plus devant les gens mais ça arrive encore parfois et là... je n'arrive pas à être assez sûre de moi et à assumer vraiment, surtout depuis qu'il a passé le cap symbolique des 2 ans.
Vos suggestions quant à la mise en place de certaines règles (notamment pour supprimer les tétées dues à l'ennui) vont dans le sens de ce que j'essaye de mettre en place. Je vais poursuivre de cette manière.
En tout cas, ce qui aide beaucoup effectivement c'est de rencontrer des parents qui sont aussi dans cette démarche. Nous n'en avons pas dans notre entourage proche, mais nous savons que cela existe chez quelques connaissances, nous en parlons parfois, mais concernant l'allaitement, nous allons bien plus loin que la plupart d'entre elles. Cela fait aussi du bien de vous lire !
 

mamandebambin

Montée de lait
lillibab, quand je te lis j'ai l'impression de me lire juste un petit post de soutien, n'hésite pas si tu veux en discuter.
 

flippyanne

Colostrum
En revanche, il y a une place du canapé où je ne m'assois plus car cette place = tétée! Donc je fais gaffe ou je pose mes fesses!!
bizarre ici c'est pareil, il y a des endroits où il ne faut pas que je m'assoies (canapé et fauteuil de sa chambre) et il ne faut surtout pas que j'enleve mon pull devant elle sinon c'est a coup sur tétée
 

ssof

Période de pointe
Coucou,

Je fais remonter le post car je suis en plein dedans, le papa en a franchement marre, ça devient conflictuel depuis les vacances de noel chez mes parents où Charlotte semblait sentir le malaise puisqu'elle a redoublé les tétés jusqu'à se mettre à huuuuuuuuuuuuuurler au moindre refus de ma part pour la faire juste patienter, bref, le cauchemar quoi !

Elle aura deux ans le 21 mars prochain, je panique !!!!!
 

AnnabeLLLe

Hyperlactation
Bonjour !
Les vacances dans nos familles ou chez des amis sont parfois propices aux doutes... J'ai vécu moi aussi la même chose... dur dur...
Et bien hier j'ai été passer l'après-midi chez une copine qui allaite son grand de 6 ans, va accoucher à la maison et toussa toussa et bien ça fait un bien fou !!
Je me suis recentrée sur MES choix (pas les siens hein, les MIENS) et je me sens maintenant bien plus forte, mon compagnon était avec moi mais ça ne change pas grand chose, lui ce qu'il n'aime pas ce n'est pas mes choix mais mes doutes...
Alors les filles... une 'tite réunion LLL en ce mois de janvier, ça vous dit ??
Plein de courage à toutes !
 

adecalie

Voie lactée
annabellle : 6 ans? oua !!! j'ai une amie qui a allaité son ainé pendant 4 ans et déjà tout le monde l'a dévisagé quand elle l'a dit !!

ici nous sommes loin de ça (quoique cela passe vite!), poupette va avoir un an en février et le papa m'a dit "OK" jusqu'à deux ans....et du coup j'y pense aussi régulièrement...comment cela se passera quand elle aura eu deux ans?...c'est vrai que cela me parait aussi bizarre de continuer après l'entrée à l'école mais bon...je n'aime pas penser au jour où il faudra s'arrêter...même en douceur!

c'est clair que les regards des autres sont parfois lourds...l'impression d'être anormal déjà en allaitant, alors longtemps !!
hier j'ai été chez le médecin pour une grosse angine, il me prescrit les médicaments, et puis après en discutant je lui dit que j'allaite toujours, et du coup il reste con (il est au courant du projet jusqu'à 2 ans mais avait oublié!) et doit refaire l'ordonnance car incompatible !!...

je pense comme dit annabellle que de se retrouver entre mamans de même idées, cela nous aide à recentrer nos choix et nos envies !!
 

AnnabeLLLe

Hyperlactation
Oui, 6 ans mais cela fait bien longtemps qu'elle ne le dit plus à personne... et elle a mis du temps pour me le dire !
Cet allaitement ne regarde personne d'autre que sa famille et les tétées ne se font que dans la cellule familiale, loin de tous jugements, bons ou mauvais !!

Nous on a passé les 2 ans sans s'en rendre vraiment compte, quand on décide d'être à l'écoute de son enfant les dates buttoir perdent tout leur sens (et pourtant ni moi ni le papa aurions imaginé ce que nous vivons actuellement)... je ne sais où je vais... je ne le sens pas prêt à s'arrêter pour l'instant... pour ma part je sais que ça peut s'arrêter ou continuer, les 2 auront avantages et inconvénients...

Reste que la valse des réveils commence à me saouler, je laisse tout cela murir, et la situation va certainement évoluer d'elle même...
 

Carole

Période de pointe
Ola,

Je viens juste apporter mon témoignage, car les allaitantes de bambins ne le disent pas forcément, alors que c'est tout à fait normal. J'espère, sûrement de l'utopie, qu'un jour l'allaitement jusqu'au sevrage naturel reprendra sa place légitime :D
Mon fils a 3 ans 1/2 et tète encore +++ et je ne me cache pas. En principe, il ne réclame pas en public, sauf quand ça dure trop longtemps ! Je ne refuse pas toujours, même pas souvent lol, le regard des autres ne m'importe pas, et j'ai du répondant au cas où, mais ce n'est jamais arrivé :D Ma famille est plus que habituée, je crois que ce qui les surprendra, c'est quand Liam ne tétera plus !
Je pense, mais c'est très personnel, que le sevrage devrait juste dépendre de la maman et de son enfant.
Bon courage pour la suite et bonnes tétées :D
 

AnnabeLLLe

Hyperlactation
Je crois m'être mal exprimée, je ne voulais pas dire qu'elle DEVAIT se cacher, c'est juste son choix.
Et c'est plus facile comme ça... c'est tout.

Ici on se cache pas, je suis fière de mon allaitement et espère ainsi participer à l'évolution des mentalités...
 

Carole

Période de pointe
J'apportais simplement mon propre témoignage, ma façon de voir les choses, sans porter de jugement sur la façon de faire des autres :D Chacune réagit avec son passé, son histoire, sa famille etc. Je pensais juste que de dire que ça existe fait du bien ;)
 

ssof

Période de pointe
Oh la la comme je vous envie les filles ..... Ici, nous avons tout deux été élevés au lait artificiel de vache, il nous a rendu peu ouvert aux autres, je vous assure .... nos discussions au sujet de l'allaitement sont quasi inéxistantes tellement elles virent au cauchemar, bien triste tout ça ..... j'envisage seulement d'acheter le livre lll sur le sevrage, pour le calmer un peu, j'ai même penser me cacher de lui pour continuer à l'allaiter vous vous rendez compte ?!!! Et puis je l'achèterai aussi ce bouquin pour me préparer à la sevrer un jour car quel que soit l'âge où elle arrêtera ce sera une souffrance pour moi, c'est ma p'tite dernière ... :(((((((((((((
 

Salwa

Modératrice
Animatrice LLL
Coucou,

Je fais remonter le post car je suis en plein dedans, le papa en a franchement marre, ça devient conflictuel depuis les vacances de noel chez mes parents où Charlotte semblait sentir le malaise puisqu'elle a redoublé les tétés jusqu'à se mettre à huuuuuuuuuuuuuurler au moindre refus de ma part pour la faire juste patienter, bref, le cauchemar quoi !

Elle aura deux ans le 21 mars prochain, je panique !!!!!
Bonjour Ssof,

Quand l'allaitement devient un élément perturbateur dans le couple, c'est très culpabilisant pour la mère, et c'est difficile de se recentrer.
Peut-être essayer de comprendre ce qui gêne vraiment le papa dans cet allaitement. Est-ce l'allaitement en lui-même? Le fait de voir ta fille à ton sein trop régulièrement? Ou bien de ne plus avoir une minute avec toi, rien que pour lui?
Peut-être commencer par voir ce qui ne va vraiment pas.
Ensuite, si c'est un sevrage qu'il aimerait, essayer peut-être de trouver une solution qui convienne à tous les trois (proposer une date, qu'il prenne le relais quand sa fille demande trop souvent le sein, etc...)
Qu'en penses-tu?
 

ssof

Période de pointe
Je pense effectivement que c'est la seule solution qui puisse nous sortir des problèmes à tous les deux, seulement nos problèmes de couple actuels nous empêchent un peu d'ouvrir la discussion sereinement....je suis persévérante, j'arriverai bien à trouver comment ouvrir la discussion sans crainte de finir par une dispute ... il va me falloir du temps, il va nous falloir du temps à tous les deux...et puis il faut bien le dire l'allaitement me réconcilie un peu avec mon corps et envisager qu'il s'arrête un jour me fait craindre de ne plus accepter mon corps tel qu'il est sans lait dedans .... je pense que le problème se situe d'abord de ce côté.

Mais il est bien sûr hors de question que j'en discute ailleurs qu'ici au risque de m'entendre dire que j'allaite pour moi et non pour ma fille ! C'est dur de ne pouvoir m'exprimer librement sur le sujet avec les personnes qui comptent le plus au monde pour moi !

Il m'arrive aussi parfois de souhaiter ardemment que mon allaitement se termine au plus vite afin de tisser un autre lien avec ma fille.

Je suis jalouse de mon mari qui lui arrive à jouer avec elle et tisser un lien très fort. Elle réclame parfois à grand cri son papa à qui elle tient tant. Et moi, j'ai du coup envie parfois de tisser un lien autre que l'allaitement, je crois que j'ai besoin de sentir dans le regard de ma fille que je ne suis pas là que pour les tétés pour elle. J'en doute encore tellement elle réclame de tétés lorsque je suis avec elle.

Pas simple tout ça .... Plein de contradictions se bousculent dans ma tête au sujet de l'allaitement. J'ai du mal à y voir clair, même en dehors de toute considération relatives au sevrage ....
 

Salwa

Modératrice
Animatrice LLL
Pleins de soucis accumulés, alors...
Je trouve que tu as la solution dans ton message :) : tisser d'autres liens que l'allaitement avec ta fille.
L'allaitement est un trampoline pour rebondir dans sa vie future. Le sevrage n'est pas la fin du maternage, de l'amour, de la relation avec ta petite fille, c'est le commencement d'une nouvelle vie, une autre façon d'envisager les choses.
Pour sevrer sereinement, il vaut mieux que tu sois prête à le faire à l'intérieur, sans te mettre la pression... Et peut-être cela viendra alors de ta fille, qui te sentira prête à passer à autre chose avec elle. Le lien lacté est très fort et merveilleux, mais, fort heureusement, il n'est pas le seul :)

Je pense que les liens que ta fille a crée avec son père sont complémentaires de ceux qu'elle a créée avec toi, via l'allaitement. Et que naturellement, quand l'allaitement prendra fin, peu importe quand ou comment, vous inventerez des milliers d'autres façons d'être reliée et en symbiose :)

Le livre de LLL sur le sevrage est très bien, et te permettra de faire le point avec toi-même. Pleins de courage dans cette étape.
 

kaly

Période de pointe
Bonjour ssof, tout d abord félicitations pour ton allaitement!
Je suis d accord avec salwa qui a tout bien résumé
Je n ai pas de conseil à te donner, ma fille et moi avons arrêté l allaitement progressivement quand nous etions prêtes,
Si j avais dû arreter alors que je n etais pas prete , cela aurait été difficile pour moi...
Peut etre pourrais tu emmener ton mari à une reunion LLL ? Il verrait que ce n est pas inhabituel d allaiter...
Et puis, je suis sûre que tu partages d autres choses avec elle,le bain...?
Pour annecdote, le 1er mot de ma fille etait mumum ( je pensai que c etait moi!), puis elle a dit papa , puis elle a dit maman mais a continué à dire mumum qui voulait dire: j ai faim miam miam, sur le coup j ai été triste, maintenant ça me fait sourire :p
 
Haut