1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

qui pratique le co-allaitement?

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par mamandelud, 9 Février 2011.

  1. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

  2. mamandelud

    mamandelud Montée de lait

    ok merci, et bien je ne savais pas ce que c'était un DAL, et maintenant je sais .

    En fait on "essaye" de faire un autre enfant, mais çe ne viens pas. Ma petite de 15 mois tète pas mal par jour, est ce que cela peut bloquer la fertilité? Pourtant j'ai eu mon RDC quand elle avait 12 mois. Mais c'est différent d'avant. Avant j'avais hyper mal au bide a me plier en deux la veille de mes règle,s et la ça ne me fait rien du tout. C'est difficile de comprendre tout ça ! lol
    En fait ce qui me fait peur comme d'autres mamans, c'est la récation de ma poupette qui tète bcp, lorsque je vais être enceinte, et après, la jalousie... Même si je sais qu'elle comprend tout, je lui parle de tout, je lui parle bcp... On est très fusionnelles, du coup j'ai un peu peur.
     
  3. mamandelud

    mamandelud Montée de lait

  4. mamandelud

    mamandelud Montée de lait

    merci de ta réponse très complète. Il y a des mamans qui ont vraiment de la force et du courgae. Bravo

    Effectivement, un DAL permet de donner des compléments au sein. Il y a plein de situations qui peuvent nécessiter l'utilisation d'un DAL : souci de lactation ( relactation, chirurgie mammaire, hypoplasie, lactation induite pour allaiter un enfant adopté, dérèglement de la thyroïde... ) et souci de succion du bébé ( ankyloglosie, menton retrognate, mauvaise technique à cause du biberon ou REF, bébé préma trop faible, fente palatine... ). On n'a pas besoin d'un DAL sans raison. Parfois certaines mamans cumulent souci de lactation et souci de succion du bébé. On peut choisir d'utiliser un SNS de Medela comme on voit sur la photo, ou un lact-aid qui n'a qu'un seul tuyau et qui a des sachets jetables alors que le SNS c'est comme une gourde avec des tuyaux ( sans bisphénol A ).

    Il y a différents calibres de tuyaux, selon les difficultés du bébé. Parfois il a tellement de mal à prendre le sein qu'on peut commencer à lui donner au doigt, ou utiliser des bouts de sein. Donner le DAL avec le doigt est le plus proche de la succion au sein. Ainsi, même la nounou ou le papa peuvent donner les compléments sans compromettre les progrès de succion du bébé.

    Le plus difficile quand on a besoin d'un DAL est de comprendre pourquoi on a besoin d'un DAL. Ce n'est pas un manque de volonté du bébé, parfois il ne peut pas téter et doit faire de gros efforts. C'est pour ça qu'il faut s'assurer qu'il mange à sa faim et ne s'épuise pas au sein. La prise de poids nous aide à savoir si il mange assez, parfois le bébé ne réclame pas assez, donc on propose souvent et on donne jusque satiété. Ainsi on est sur que bébé mange à sa faim.

    Il existe un forum spécial pour les utilisatrices de DALs, Allaitement pour tous. C'est grâce aux mamans et professionnelles de ce forum que j'ai pu avec la force de tout leur soutien, remettre Paul au sein après un sevrage total du sein. Mes deux premières réunions LLL ont été une épreuve ! J'ai du m'isoler toute la réunion pour essayer de mettre Paul au sein, il ne voulait plus téter. Je n'étais pas la seule isolée, une autre maman était près de moi, grève de tété pour elle à cause de REF... pas de bol.... on s'en est sortie toutes les deux... mais c'est parfois très difficile d'aller aux réunions LLL avec un bébé qui ne veut pas téter. Bref, je suis toujours sur Allaitement pour tous, avec certaines mamans on est devenues amies, on a ramé ensemble avec notre DAL...

    Pour ma petite Eléonore, avec tout ce que j'ai appris avec Paul, je devais avoir "facile", et manque de bol, elle pouvait pas téter... bref, j'ai décidé d'aller rencontrer le Dr M qui avait sauvé tant d'allaitements en pratiquant une frenotomie quand c'était nécessaire. Ma petite avait un frein de langue court type4 et elle a aussi le menton retrognathe, donc elle ne pouvait pas téter toute seule. Donc j'ai eu besoin du DAL pour elle aussi.

    Sur le site d'Allaitement pour tous, dans le chapitre "Ressources", on peut trouver des documents et des témoignages classés selon les difficultés. Ce sont tous des allaitements impossibles, et malgré des débuts catastrophiques, il n'est pas rare que l'enfant tète plusieurs années, même si la maman a du donner des compléments dans un DAL les premiers mois. Le sevrage du DAL et du tire lait est très émouvant pour ces mamans. Je suis très émue de constater que les mamans connaissent le DAL et savent que pour complémenter un bébé, il existe plein d'autres accessoires autre que le biberon qui risque de saboter la succion du bébé.

    Grâce à internet et à LLL, les mamans s'informent et informent leur pédiatre qui ne connait pas le DAL ( comme le mien d'ailleurs !). Ma sage-femme connait le DAL et la softcup ! Une perle rare ! Quand un pédiatre dit qu'il faut donner un biberon, en fait il faut entendre qu'il faut donner des compléments, mais on n'est pas obligée de donner avec un biberon. Mais quand le bébé est en danger et ne mange pas à sa faim, il ne faut pas hésiter à donner un peu de LA, c'est fait pour ça, en attendant de rétablir la lactation ( quand c'est possible ). C'est humiliant de ne pouvoir nourrir son bébé avec uniquement notre lait, mais à défaut de pouvoir allaiter exclusivement avec notre lait, on peut grâce à un DAL, allaiter exclusivement au sein, même avec une faible lactation, du moment que le bébé peut téter.

    SNS Medela :

    Lact-aid :

    Bises[/QUOTE]
     
    Dernière édition par un modérateur: 20 Février 2019
  5. zaza

    zaza Montée de lait

    Je pratique aussi le co-allaitement avec mes 2 enfants (25 mois et 4 mois1/2)
    Ma fille avait 11 mois quand je suis tombé enceinte et très accro aux tétées!!!:p
    Avec le début de la grossesse les tétées étaient assez douloureuses, c'était surtout celles de la nuit qui m'agaçaient le plus...j'ai fini par lui expliquer qu'il n'y aurais plus de tétées la nuit car ça me faisais mal, elle a réussi à s'en passer assez facilement!!!

    Je n'avais plus beaucoup de lait non plus pendant la grossesse mais je savais qu'après l'accouchement je redeviendrais une vrai fontaine!!!;)

    A la naissance de son petit frère tout c'est bien passé, je les ai mis au sein tous les 2 en même temps pour que ma fille voit que son petit frère ne lui piquait pas ses tétées!!! Elle lui prenais la main, c'était trop mimi!!! Pendant mon séjour à la maternité, elle venait tous les jours pour faire son plein!!!

    Je les ai mis tous les 2 en même temps au sein les premiers jours mais ce n'était pas très pratique!!! Donc maintement c'est chacun son tour!!!:)

    Ma fille tété environs 3/4 fois par jours et mon fils à la demande!!!

    Tout se passe le mieux du monde et j'espère pendant encore pas mal de temps!!!:)
     
  6. mariel

    mariel Colostrum

    Chez nous aussi c'est co-allaitement, et pour la deuxième fois.
    Bb2 et Bb3 on partagé les tétées pendant près de 2 ans, ensemble la plupart du temps, malgré des "bastons au tété" de temps en temps.
    Et puis bb3 et bb4 depuis presque 2 ans plutôt l'un après l'autre ( trop de différence de rythme de succion entre les deux pour que cela soit supportable) et de façon un peu plus calme.

    De belles aventures ...

    marie
     
  7. sophie

    sophie Colostrum

    Bonjour,
    J'apporte ma pierre à l'édifice...
    J'ai moi aussi fait du co-allaitement.
    Mon grand avait 10 mois et était toujours allaité quand je suis tombée enceinte du deuxième. J'ai décidé de ne pas arrêter l'allaitement pendant la grossesse et de voir ou cela me menait. Aubin ( mon grand) a continué à téter pendant toute la grossesse. Je n'avais presque plus de lait, et au fur et à mesure que la grossesse avançait, mon lait faisait "machine inverse" et redevenait du colostrum. Mais mon petit bonhomme ne s'en est pas inquiété et a continué à téter. Certes c'était juste 3x/jour, pour le plaisir, parce que ca ne le nourrissait plus des masses.
    J'ai perdu les eaux pour Hector ( mon deuxième) en allaitant Aubin. Quand Hector est arrivé, je ne me voyais pas dire à Aubin "Maintenant stop, le lait c'est pour ton petit frère, toi, tu arrêtes". Je me disais que c'était le meilleur moyen pour rendre Aubin jaloux de son frère dès le départ. Donc j'ai allaité les deux. Les tétées du matin, du soir et du midi se faisaient à deux, chacun sur un sein, tête contre tête. C'est là que j'ai assisté aux premiers gestes de tendresse d'Aubin envers son petit frère. Il lui caressait la tête pendant qu'ils tétaient tous les deux.
    Le co-allaitement a duré 24 mois, soit jusqu'aux deux ans d'Hector et trois ans et demi d'Aubin. Ils se sont sevrés naturellement. Il faut dire aussi que j'étais enceinte à nouveau, et que je fatiguais, j'en avais un peu marre, et surement plus ou peu de lait. La nature a bien fait les choses ( bon, sauf que j'ai perdu le bébé après, mais ça c'est une autre histoire..).
    Le co-allaitement a été magique pour moi. Si je dois juste y trouver des points négatifs, c'est les contractions que cela amène en fin de grossesse. Mais sinon, c'est génial......
     
  8. Angélique

    Angélique Colostrum

    Bonjour et merci pour vos histoires, elles sont toutes plus belles les unes que les autres !!! Le bébé 2 arrive dans fin mars début avril, je crois que je verrai quand j'y serai et surtout j'essaierai de répondre au mieux à la demande de tétée de Chloé et à ses questions en espérant ne pas avoir de réticence à lui donner le sein. Parce que c'est ce qui me gène le plus : avoir pris du plaisir à l'allaiter mais ressentir une gêne et presque du dégoût à l'imaginer téter bientôt avec son petit frère ou sa petite sœur comme si je ne souhaitais plus ce lien entre nous . ah c'est bien compliqué des fois ;-)))
     
  9. isis

    isis Voie lactée

    Ah les filles vos récits me renforcent encore plus dans mon désir de faire un co-allaitement. Mais bb3 veut pas venir :(

    Angélique: On habite dans le même département. ;)

    Mamandelud: Je suis dans le même cas que toi. J'ai eu mon RDC aux 12 mois de mon fils et là il a presque 17 mois et toujours pas de bb3 en vue... Pareil, avant j'avais mal au ventre pendant mes règles. Est ce que tes cycles sont réguliers?
     
  10. loulettes

    loulettes Voie lactée

    bonjour,
    co-allaitement pour nous aussi.
    Je suis tombée enceinte aux 2ans de louna qui tétait++ à la demande. A 3mois de grossesse grosse baisse de la lactation pour ne plus rien avoir le mois d'après, ce qui n'a pas déstabilisé ma "grande" , elle tétait à vide! C'était douloureux mais supportable.Je lui disais que le lait reviendrait aussi bon à la naissance du bébé!
    Et le jours J, après avoir découverte sa petite sœur elle a demander à téter! et depuis plus de cacao le matin (mon lait est meilleur na ;) en pleine compétition avec mister cacao!!! lol )

    Cela fait maintenant un mois et demi et les sentiments aux cours du co allaitement sont très ambivalent, par ex je ne supporte plus que la grande joue avec le tétons ça me "dégoute", ça me fait une impression d'inceste ou de je ne sais quoi, puis je la vois trop grande alors que c'est encore un bébé, mon bébé. Puis elle tète beaucoup trop à mon gout donc j'essaie de sevrer partiellement, de différer les tétées quoi, de la faire patienter, et enfin je perd patience! Je me sens souvent comme comprimée, et je lui demande d'arrêter... ça me fait mal au cœur... surtout que souvent c'est vraiment une impulsion de ma part, je ne peux plus :(

    Mais il y a une nette amélioration ,j 'arrive à trouver des tétées rien que pour elle (je pense quand je lui demande d'arrêter alors que je laisse sa sœur au sein elle doit se sentir terriblement rejeté ...) et je reprend du plaisir à l'allaiter. Il faut dire qu'elle demande moins.

    Heureusement que j'ai lu que les sentiments et émotions au court du co allaitement pouvait être aussi ambiguë, cela est tout a fait normal, une façon de protéger le nouveau né? mais bon j'aurais aimé ne pas être autant déstabilisée... j'espère que ça va aller de mieux en mieux

    A part ça, c'est vrai que de voir l'ainée tenir la main du bébé c'est trop craquant, trop beau, trop trop!!! c'est touchant et magnifique! en fusion a 3, c'est magique!

    J'espère ne pas vous avoir découragé, mais je pense qu'il est important de savoir qu'il y a cette ambiguïté au niveau émotionnel, que tout ne peut pas etre tout beau tout rose dans le co allaitement, surtout a cause de la fatigue.

    Je souhaite un sevrage naturel pour mes filles
     

Partager cette page

Chargement...