1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

jumeaux, prématurité, allaitement mixte imposé : comment diminuer les bibs ?

Discussion dans 'Allaiter des jumeaux et plus' démarrée par Sweet Peas, 4 Avril 2016.

  1. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Bonjour à toutes,

    Je parcours le site et le forum depuis mon séjour à la mater, et je vous remercie pour ces mines d'informations ! Je me décide enfin à poster aujourd'hui dans l'espoir de recueillir quelques conseils personnalisés, voire des encouragements car je commence à m'épuiser et à me demander si je fais bien de vouloir m'obstiner à allaiter...

    Voici le détail de mon parcours. Je m'excuse pour le pavé, mais j'ai voulu donner le plus de détails possible, au cas où l'un d'eux ait son importance. Les points importants sont en gras, si vous préférez lire en diagonale ;-)

    Mes jumelles sont nées il y a tout juste 3 mois, prématurées à 31+6 SA, par césarienne (déclenchement décidé par la gynéco car une des mes filles étaient surveillée de près pour un retard de croissance, les échanges ont soudain ralentis et j'ai commencé à faire de l'hypertension...)

    Elles sont restées 5 semaines en néonat, nourries par sondes toutes les 3h (avec mon lait que je tirais, puis peu à peu avec du lait prématuré. La plus grande avait à un moment donné 4 repas de lait pré par jour, je culpabilisais de ne pas tirer assez... et le jour de la sortie on m'a remis 21 biberons de mon lait qui avait été congelé, alors que je n'étais pas au courant ! bref...) Pendant cette période, le démarrage de la lactation a été un peu bancal :
    - je n'ai pu voir mes filles que 24h après la césarienne ! Pendant tout ce temps (et même avant la césa), j'ai demandé comment ça se passerait pour l'allaitement, si elles pourraient avoir un peu de mon lait dès la naissance... à chaque fois on m'envoyait paître en me disant que j'aurais bien le temps de voir ça après, qu'il fallait pour le moment que je me repose !)
    - Donc au bout de 24h, j'ai enfin l'autorisation de voir mes filles dans leur couveuse... Je tombe enfin sur quelqu'un qui comprend mon désir d'allaiter et me montre comment utiliser le tire-lait. Mais impossible de sortir la moindre goutte de colostrum avec cet appareil ! J'exprime ce que je peux manuellement dans le lavabo afin d'entretenir la lactation. Ce n'est qu'encore un jour après que je rencontre une infirmière qui m'informe qu'il est effectivement plus facile d'extraire le colostrum à la main, et que j'ai le droit de le faire dans un biberon stérile pour qu'il soit donné à mes filles ! Donc là je m'acharne à extraire le plus possible le colostrum à la main jusqu'à la montée de lait, ouf !
    - Niveau tire-lait, j'arrive à me faire prêter un tire-lait... qui m'arrache un bout de peau (aïe !) Je descends régulièrement en néonat pour utiliser leur tire-lait, mais avec la cicatrice, les examens, les visites... pas facile de le faire toutes les 2h !J'arrive enfin à en louer un et je tire de plus en plus. Toutefois, pendant ces 5 semaines, j'ai tiré 5 à 6 fois par jour, je n'ai pas réussi à aller au-delà (fatigue, trajets de près d'une heure pour aller à l'hôpital...) Si bien qu'à la fin, il me manquait environ 150ml pour subvenir aux besoins de mes filles.

    Ensuite, j'ai eu la chance d'aller en unité kangourou pour 3 semaines avec mes filles. Là, nous avons commencé les mises au sein toutes les 3h, avec pesée avant et après la tétée (bouts de sein obligatoires) puis complément administré par sonde gastrique la première semaine. Mes filles prenaient environ 10 à 30ml par tétée.
    Au bout d'une semaine, une infirmière me dit qu'il serait temps de retirer les sondes gastriques et de passer au biberon si je souhaite rentrer bientôt chez moi. Je fonds en larmes car je n'ai vraiment pas envie de donner de biberons, je sais que cela risque de compromettre mon allaitement... Mais elle me rétorque que de toute façon, il est fort peu probable que j'aie assez de lait pour mes jumelles, que l'allaitement de jumeaux va m'épuiser, et que les biberons ne feront aucun mal car la confusion sein-tétine n'existe pas chez les prématurés. Au passage, au moins 3 infirmières m'ont confirmé que, comme la naissance avait eu lieu plus d'un mois auparavant, ma quantité de lait resterait stable et ne pourrait augmenter (et à ce moment-là, je tirai 450ml par jour alors qu'on m'en demandait 600ml !) Heureusement que la lecture de votre site m'a appris que c'était faux !

    Je vois finalement la conseillère en lactation qui se montre très compréhensive et me propose de donner des compléments via le DAL au doigt (donné par le papa ou une infirmière). Cela fonctionne bien pendant 48h, les petites augmentent leurs quantités prises au sein. Toutefois, au bout de 48h, cela stagne : elles ne boivent pas plus au sein et mettent beaucoup de temps au DAL. Je dois alors, la mort dans l'âme, accepter de donner des biberons (au début c'est le papa et les infirmière qui les donnent car je m'y refuse, mais un matin on a fini par m'en mettre un dans la main en me disant qu'il est temps que je m'y mette si je veux rentrer chez moi avec mes filles !)

    Commence alors une organisation que je trouve absurde et fatigante : toutes les 3h, je réveille une des filles, la change, la pèse, la met au sein, la pèse pour voir combien elle a pris, lui donne un complément au biberon, la prend dans mes bras pour qu'elle digère. Puis rebelote avec la soeur. Ensuite, je tire mon lait. Le tout me prend 2h au bas mot ! Il s'écoule souvent moins de 2h entre le tire-lait et la tétée suivante, ce qui fait que mes seins ne sont souvent pas assez remplis pour que mes filles fassent venir facilement le lait. On me dit que téter les fatigue trop, je dois chronométrer pour ne pas les laisser plus de 10mn au sein. La plus petite n'aime pas le biberon (on découvrira plus tard qu'elle a un RGO), elle s'y endort ou crie de douleur. Une des infirmière me dit qu'elle est fainéante et que je dois me montrer moins douce avec elle, elle la réveille régulièrement en la "secouant" pour l'obliger à prendre son bib, ce qui prend une heure ! Je ne vois pas en quoi tout cela est moins fatigant que de la laisser au sein qu'elle apprécie... je pense aussi qu'elle téterait mieux si on lui donnait le sein quand elle a vraiment faim.

    Pendant toute une semaine, je note les quantités de lait tirées et bues par les filles : finalement, contrairement à ce que m'avaient dit plusieurs infirmières, ma production a augmenté (je suis passée à 600ml, mais les besoins de mes filles ayant augmenté également, ça ne suffit toujours pas, bien que je tire mon lait 8 fois par jour, même la nuit)

    Bref, je craque plusieurs fois pendant ce séjour pénible... Le pire étant de me faire enguirlander par quelques infirmières qui m'ont pris en "flagrant délit" d'allaitement en dehors des horaires établis !

    Heureusement, je revois la conseillère en lactation qui comprend mes envies et accepte que je tente l'allaitement à la demande (à condition de garder le rythme des 3h maxi car les prémas peuvent oublier de réclamer la nuit). Je suis très heureuse, mais certaines infirmières n'ont pas la même vision que moi de l'allaitement à la demande, pour elles il faut espacer les tétées d'au moins 2h pour ne pas surcharger l'estomac (je crois bien que c'est faux, non?) et surtout ne pas les laisser téter plus de 10mn et faire suivre du complément au biberon... Je continue de me faire réprimander par certaines si j'ai une fille au sein 1h30 après son repas, ou bien si je la laisse téter 20mn ou pire encore, tétouiller pour le plaisir !!!

    Bref, je suis vite épuisée nerveusement par tout ça. Heureusement, mes filles prennent du poids, acceptent les biberons, et au bout de 3 semaines j'ai enfin le droit de rentrer chez moi. D'ailleurs, le jour du retour à la maison, ma plus petite _pour qui j'avais encore l'obligation d'utiliser des bouts de sein_ a décidé de ne plus vouloir de ces derniers et de mes les décrocher avant chaque tétée !
    Au début, nous continuons comme à l'hôpital : tétée suivie d'un biberon de complément (de LA ou de mon lait tiré), sans les pesées car nous n'avons pas de balance. Très vite, cela s'est avéré contraignant et j'ai eu envie de diminuer les biberons pour privilégier le sein, avec l'idée de tendre vers un allaitement exclusif.

    Cela fait maintenant plus d'un mois que nous sommes à la maison et j'ai l'impression de ne pas savoir où j'en suis. Avec de tels débuts, est-ce encore possible de diminuer les compléments de LA ? Est-ce même possible de continuer en mixte, ou bien le fait de donner des biberons implique-t-il forcément un sevrage à court terme ? Je souhaiterais allaiter jusqu'à la reprise du travail au moins (soit 6 mois ).

    Ce que je fais depuis quelques temps, c'est que pendant la journée je ne donne plus que le sein. Mais cela n'est pas facile :
    - elles semblent avoir gardé l'habitude de s'arrêter de téter au bout de 10mn. Parfois elles ne veulent plus ouvrir la bouche, s'assoupissent. Je les recouche : elles se réveillent 15mn plus tard en criant famine (mais parfois elles dorment 2h à 3h, je n'arrive plus à prévoir leur comportement). La plus grande (ma "goulue") rejette fréquemment le sein après avoir bien tété, comme si elle était repue, mais descend avec voracité un biberon si on lui en présente un !
    - Je ne tire plus mon lait après chaque tétée, c'est trop contraignant ! Depuis que je ne tire plus (ou juste une ou deux fois par jour), mes seins sont bien pleins : quand ils coulent abondamment, les filles tètent bien et déglutissent à chaque mouvement de mâchoires. Mais dès que le débit ralentit, elles s'arrêtent. J'ai cru plusieurs fois qu'elles étaient frustrées que je manque de lait mais quand je presse mon sein j'arrive à en faire sortir sans trop de problème...
    -... sauf le soir, bizarrement vers 18h j'ai les seins "vides" et j'ai tendance à donner alors un biberon de complément...
    - et à l'inverse, parfois ma plus petite d'énerve, rejette et reprend le sein plusieurs fois comme si elle n'arrivait pas à boire. Je constate parfois que ce n'est pas par manque de lait, mais que j'ai de puissants jets qui vont à 1m ou un peu plus... Comment savoir si c'est un REF ?
    - quand elles se synchronisent, je tente une double tétée en "ballons de rugby" mais elles n'apprécient pas trop, lâchent le sein, s'endorment...

    Je ne sais pas si je fais bien... Je lis partout que plus on les met au sein, plus les quantités augmentent pour s'adapter aux besoins. Mais quand j'étais en kangourou, avec 16 tétées par jour et 8 expressions au tire-lait, je n'avais gagné que 150ml sans réussir à atteindre la quantité que l'on me demandait au bout d'une semaine. Comment savoir si, maintenant, je pourrai réussir à couvrir un jour leurs besoins ? Je précise que je prends des galactogènes (tisane d'allaitement tous les jours, purée d'amandes, lait d'avoine, et occasionnellement bière sans alcool, flocons d'avoine, fenugrec)

    Ces derniers jours, j'ai eu les filles au sein quasiment en continu (le temps d'en recoucher l'une, l'autre réclamait de nouveau). Je me suis demandé s'il s'agissait d'un pic de croissance (elles ont eu un moins hier en âge corrigé) ou si elles étaient vraiment frustrées au sein. Je me vois mal continuer comme cela pendant des mois, j'ai beaucoup de mal à me trouver quelques minutes pour me nourrir moi-même et j'ai renoncé depuis longtemps à faire une sieste ! Je commence à être épuisée et j'ai peur de craquer, il m'arrive déjà de donner un bib en journée quand je sature (comme tout à l'heure : ma grande m'a demandé 3 fois à téter en une heure, à chaque fois elle finissait par refuser le sein au bout de quelques minutes, j'en ai eu marre et lui ai fait un bib qu'elle a englouti ! A l'inverse, sa soeur a tétouillé, a refusé le bib et vient de dormir 3h, je n'y comprends plus rien )

    Je suis angoissée à l'idée de ne pas les nourrir suffisamment, il faut dire qu'on m'a tellement mis la pression à l'hôpital avec les pesées avant et après tétée (+ ils ont insisté pour que la petite qui a un retard de croissance prenne au moins 2 bibs de lait préma par jour). Pourtant, leur prise de poids est bonne. J'ai l'impression que je n'aurais jamais assez de lait (je tire 110ml le matin sur les 2 seins confondus, alors que c'est la ration que la grande est censée prendre à elle seule), et que les filles attendront toujours leur complément derrière...

    Est-ce que vous voyez des techniques pour les amener à prendre plus au sein, à ne pas s'arrêter de téter dès que le débit diminue ? (car je vais devenir folle si elles réclament toutes les heures, surtout la nuit)
    Si je continue à donner des biberons (la nuit, quand les 2 réclament en même temps, souvent le papa donne un bib à l'une d'elles), est-ce que cela signe forcément la fin de l'allaitement ? Ai-je involontairement entamé un sevrage en leur donnant des biberons depuis la mater, même si j'ai diminué la fréquence de ceux-ci ?


    Encore toutes mes excuses pour ce pavé, comme vous le voyez je suis de nature angoissée, et mon épuisement actuel n'arrange rien ! Merci d'avance à toutes celles qui prendront le temps de me conseiller :D
     
    Tags:
  2. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Je lis combien ton parcours est difficile !
    Bravo d'avoir ainsi initié et continué cet allaitement qui te tient à coeur ! tes filles peuvent vraiment être fières de leur maman !!!!

    De nombreuses animatrices LLL sont mamans de jumeaux.
    Est-ce que tu voudrais en contacter une afin de parler avec une maman qui a connu l'allaitement des jumeaux ?
    Dis moi où tu habites ?
     
  3. bilou

    bilou Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    Waou, quel parcours! je suis vraiment admirative de tout ce que tu as fait jusqu'à présent, et de ta ténacité malgré les difficultés (et l'ambiance dans ta maternité...), c'est vraiment formidable!

    J'ai l'impression que tu fais vraiment tout bien. La preuve est que d'apres ce que tu dis leur prise de poids est bonne.

    Il me semble que ce qui te pèse le plus, c'est le tire lait, avec les biberons de complément et du même coup cette obsession des quantités à produire et à leur faire prendre, c'est cela?
    Peut être pourrais tu te permettre d'essayer de ne donner que le sein pendant 48h/72h (avec controle de poids au bout de ces 3 jours), sans te préoccuper des quantités données, juste en faisant attention à leur bon positionnement, et en les stimulant pendant la tétée dès qu'elle ralentissent le débit. Tu peux les chatouiller, stimuler la joue avec ton doigt, et en même temps masser/appuyer sur ton sein pour augmenter le débit et les inciter à reprendre une tétée plus active.

    Si tu es effectivement en plein pic de croissance (ce qui est possible vu l'âge et ce que tu décris), c'est peut etre la bonne période d'essayer cela, surtout en ne faisant rien d'autre qu'allaiter et te reposer. Même sans tes difficultés, les pics de croissance c'est épuisant, et on a vraiment l'impression d'avoir les seins "vides" et de ne plus avoir de lait.
    Si la position au sein est bonne, la technique de succion aussi (je pense que oui comme tu as été suivie par une conseillère en lactation et qu'elles prennent bien du poids) ça peut le faire!
    Pour te reposer d'avantage, pourrais tu les faire téter ensemble plus souvent? (j'ai vu que tu avais essayé le ballon de rugby qu'elles avaient pas trop apprécié). Ca a en plus l'avantage, pour la plus faible), de faire couler le lait plus facilement (la plus forte fait le boulot, et le 2ème sein coule pendant qu'elle tète). Tu peux aussi essayer en position semi allongée (le buste redressé par des coussins, avec les 2 calées contre toi, et dodo à 3!

    As tu de l'aide extérieur (en plus du papa), pour la logistique au quotidien? Le plus important est que tu arrives à dormir en même temps qu'elles,quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit.

    En tout cas bravo bravo bravo, et surtout courage, tu as fait vraiment un parcours extra! Tu vas avoir des conseils et du soutien ici.

    Allaiter des jumeaux c'est possible, épuisant les 1ers mois mais quand ça roule apres ça facilite vraiment la vie, et (si si je t'assure!) ça devient agréable! Pour mois ça fait 21mois que ça dure, en énorme partie grâce à LLL et à ce forum.
     
  4. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Merci pour vos réponses.
    Sylvie, je vais t'envoyer un MP avec mon adresse.
    Bilou, tu me rassures en me disant que cela va devenir agréable par la suite... J'aime allaiter mais parfois c'est un gros stress, quand les deux réclament en même temps et s'énervent en ballon de rugby, ou quand je choisis d'en faire patienter une et qu'elle hurle pendant 10 mn... Il faut aussi que je pense à me reposer, je n'ai pas fait de sieste depuis plus d'un mois car il y en a toujours une qui se réveille et réclame quand je m'installe dans le lit !

    Pendant que je rédigeais mon message, hier, elles ont accepté une double tétée et ont très bien bu en ballon de rugby, il faut dire que j'avais du lait qui coulait à flot à ce moment-là ! Elles ont réclamé 2h plus tard et là je n'avais pas beaucoup de lait, elles se sont énervées, ne voulaient plus prendre le sein et criaient... j'ai fini par craquer et leur donner un petit biberon. Idem cette nuit vers 4h du matin, mais là je les ai laissées bien stimuler le sein avant de leur proposer le complément. Elles n'arrêtent pas de tétouiller depuis, j'ai l'impression d'avoir peu de lait (il y en a toujours quand je presse, parfois de petits jets, mais pas de flux abondant comme elles aiment). J'ai peur de les affamer ainsi, l'une d'elle n'a fait que pipi sur les 3 derniers changes !

    En tout cas, vous confirmez donc que ma production peut encore augmenter, 3 mois après l'accouchement dont 2 mois exclusivement au tire-lait ? Ou qu'elle peut au moins rester stable pour que je donne encore quelques tétées par jour ? Je suis inquiète depuis que j'ai lu je ne sais plus que dès lors que l'on introduisait un biberon, on lançait un sevrage à plus ou moins court terme ! Et je suis toujours inquiète des mauvais démarrages de mon allaitement, entre la césarienne, le tire-lait pourri (j'ai mis 2 mois avant de changer de modèle), les premières tétées au bout d'un mois et demi (et encore, avec des bouts de sein et limitées à 10 mn)...

    Je n'ai pas de quoi peser les filles quotidiennement pour me rassurer, mais la PMI passe le faire une fois par semaine.

    Sur ce, je vais tenter de faire une sieste car je suis épuisée, parfois au point de me coucher le soir sans manger... or je sais que le repos est important pour allaiter !

    Ah oui, autre question : je vais retenter le fenugrec (j'avais commencé à la maternité mais avais arrêté avant d'avoir atteint le dosage recommandé car je le croyais responsable des coliques de mes filles). SI j'en prends pendant quelques jours et que j'arrête, la production reviendra à son niveau d'avant la prise de fenugrec, ou bien se maintiendra à son nouveau niveau (si tant est que le fenugrec fonctionne sur moi) ? Pour le moment ce qui a le mieux fonctionné sur moi, c'est la pâte d'amandes complètes (mais bonjour les calories !)
     
  5. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonjour,

    je ne suis pas maman de jumeaux, je ne pourrai donc pas t'apporter d 'aide sur ce point.

    Tout d'abord, je voudrais te féliciter pour ta ténacité et ta détermination à tenir tête au personnel de la maternité pour pouvoir allaiter tes petites. Il y a des endroits où il ne fait pas bon accoucher et vouloir allaiter.
    Ensuite bravo pour avoir tenu 3 mois avec une mise en place de l'allaitement aussi difficile.
    Je ne peux même pas imaginer tes journées.

    Selon moi (mais je ne suis pas professionnelle de l'allaitement et je n'ai qu'une seule expérience d'allaitement) tout peut se faire. Ton expérience en est la preuve: malgré une mise au sein tardive, tu ne donnes que quelques compléments de LA à tes deux filles.

    Voici quelques astuces qui ont fonctionné pour moi en période de baisse de lactation:
    -fenugrec: 8 gélules en 4 prise (au moment des repas et la nuit si tu te lèves pour allaiter car c'est hypoglycémiant et ça donne des fringales). Tu es à la bonne ose quand ton urine et ta transpiration sentent le fenugrec
    Je crois que si tu veux arrêter d'en prendre, il faut arrêter progressivement.
    -les tétées nocturnes stimulent particulièrement la lactation
    -les tétées (ou tirages) fréquent(e)s
    -la surperalternance (je ne sais pas comment ça se pratique avec des jumeaux)
    -les tirages selon la technique de Jane Morton (si tu tires ton lait): http://newborns.stanford.edu/Breastfeeding/MaxProduction.html
    -l'amande sous toutes ses formes
    -boire à sa soif

    Si une de tes filles a une meilleure succion, peut-être peux-tu la mettre sur un sein puis sur l'autre pour la tétée suivante afin qu'elle stimule les deux seins plus efficacement.

    Éventuellement, selon tes possibilités d'organisation, peut-être peux tu donner certains compléments à l'aide d'un DAL, cela permettrait de stimuler ta lactation. Je t'indique un lien pour en fabriquer un maison (avec une sonde de gavage pédiatrique 5 Ch acheté en pharmacie). Je crois que ça fonctionne jusqu'à 4 mois et peut-être que si on a commencé dès le début. Quelqu'un te précisera peut-être ça dans une prochaine réponse.
    https://www.youtube.com/watch?v=7jCGLGG2bfI (la vidéo montre des papas donner le DAl au doigt, mais tu peix aussi le fixer au sein)

    Bonne sieste
     
  6. bilou

    bilou Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    Bien sûr que ta production de lait peut encore augmenter pour couvrir les besoins de tes filles! Ce qui peut conduire au sevrage, c'est quand on donne un bib à la place d'une tétée (et pas en plus comme tu le fais), sans que cette absence de tétée soit compensée par un tirage. En effet, le bébé a eu son bib, donc il ne va pas réclamer à téter tout de suite, donc le message envoyé aux seins est qu'il n'est pas nécessaire de produire. Du coup il y a moins de lait, donc le bébé réclame plus de compléments et tète moins etc... Il n'y a pas de raison que cela arrive dans ton cas, car entre les tétées et le tire lait, tes seins sont bien stimulés.
    Les compléments sont parfois nécessaires, surtout quand les bébés sont prématurés/faibles, pour leur permettre de prendre du poids, et donc des forces pour enfin téter mieux. Tu n'as pas à culpabiliser d'en avoir donnés!
    Tu as admirablement géré le démarrage de ton allaitement. Certaines mamans arrivent même à relancer un allaitement arrêté complètement depuis plusieurs jours voire plusieurs semaines

    Les trucs anxiogènes à éviter :
    -les pesées avant/apres tétée, ou les pesées quotidiennes. En effet, la prise de poids quotidienne étant d'environ vingt grammes, et la marge d'imprécision des balances étant de 20g environ, ce n'est pas fiable. Une pesée par semaine (2 grand max à mon avis) c'est déjà bien.

    -le tire lait! C'est utile pour stimuler la lactation, sachant qu'il est inutile de tirer pendant 30min, 10min suffisent pour stimuler. En revanche, je me souviens que les quantités que je tirais quand j'étais en présence de mes bébés étaient vraiment faibles, déprimantes, et me donnaient l'impression que je ne produisait plus rien. La quantité que tu vas tirer ne correspond pas à ce que tes filles peuvent recevoir en tétant, le sein produit du lait à mesure que le bébé tète, donc même si le sein à l'air «*vide*», le bébé reçoit encore du lait (il est vrai que ca lui demande plus d'effort et que ça coule moins vite!)

    C'est super qu'elles aient bien tété en ballon de rugby. Vraiment je t'encourage à les faire téter simultanément, au moins tant que tu es crevée, car avec un peu de chance elles s'endorment toutes les 2 aux seins, et pendant ce temps tu peux dormir aussi! Et ça évite le stress d'allaiter la 1ere pendant que la 2eme hurle... Apres si tu arrives à les allaiter les 2 en position allongée, c'est encore mieux pour le repos (il y a les positions sur le site «*allaitement-jumeaux;com*»).

    Et si effectivement elles sont en pic de croissance, comme les seins ne sont quasiment jamais au repos, ils n'ont pas le temps de se remplir et de stocker le lait et semblent donc vides, mais ce n'est pas le cas! Plus elles tètent plus tu auras du lait!

    Courage en tout cas!
     
  7. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Merci pour vos conseils :)

    Sur la journée d'hier, je me rends compte que j'ai donné :
    - un petit complément de 30ml après une tétée où elles avaient visiblement faim
    - un biberon complet vers 20h30 (après les avoir mises au sein, mais elles s'énervaient car le sein avait l'air vide et je me sentais mal de les affamer)
    - un biberon à 8h ce matin, après mise au sein (idem, pas beaucoup de lait, mais la plus petite a bien tété plusieurs fois dans la nuit) et tire-lait juste après pour bien stimuler.

    J'espère réussir à diminuer encore un peu les bibs, mais je me dis qu'i y a déjà un gros progrès par rapport au séjour à la mater ! Je paniquais un peu de les affamer mais la PMI vient de passer et elles ont très bien pris, on m'encourage donc à continuer comme ça, la petite avec RCIU peut même arrêter le lait pour prématurés ! La plus grosse a dormi de 20h30 à 2h, ça fait du bien ! Sa soeur (qui ne pèse pas encore 4kgs) en a profité pour téter les 2 seins dans la nuit ;-)

    Bref, je suis contente, même si je stresse toujours à certains moments quand les petites s'énervent sur les seins. Parfois, j'ai une montée de lait juste après leur avoir donné le bib de complément, je pense qu'il y a parfois un problème d'horaires entre les montées de lait et leur demande ! Là je prends du fenugrec depuis hier, en plus de mes galactogènes chéris (amandes, avoine et tisane d'allaitement), j'attends de voir un effet (pour le moment, je sens juste le fenugrec sous les aisselles !)

    Je viens de refaire une double tétée : ça commence toujours bien, les filles tètent avidement, et puis au bout d'un moment ça devient n'importe quoi : elles râlent, lâchent le sein, chouinent pour que je les repositionne, s'endorment repues mais pleurent dès que je les repose et réclament de nouveau... D'après la PMI, c'est que les demoiselles préféreraient avoir maman pour elles toute seules. On m'a conseillé ce matin de les mettre au sein l'une après l'autre mais ça stimulera moins si j'ai bien compris (et puis pendant ce temps là, il y en a une qui hurle). Tout à l'heure j'ai pris le parti de faire un câlin individuel après la double tétée : la plus grande a tétouillé avec plaisir, sa soeur s'est endormie...
     
  8. bilou

    bilou Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    Eh bien ce sont de bonnes nouvelles!

    La double tétée c'est une bonne facon de gérer l'urgence, mais ca n'a aucun caractère obligatoire, tu fais comme tu le sens et comme tes puces le sentent.

    Avec tout ce que tu fais la stimulation de tes seins est vraiment optimale, donc peu a peu tu arriveras a diminuer les compléments si tu le souhaites.

    Et avec le temps, leur technique de succion s'ameliore,elles ont plus de force, donc ca ira de mieux en mieux (ma fille qui etait la plu faible n'a tete correctement que vers 3mois (2mois en age corrigé)).

    En tout cas, avoir le moral (et etre un minimum reposee) ca change tout, j'espere que ca va continuer dans cette bonne dynamique!
     
  9. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    J'ai commencé le fenugrec il y a 3 jours. Au bout de 24h, j'ai cru remarquer un effet (les filles semblaient avaler plus de lait, j'entendais une déglutition à chaque mouvement de mâchoire). Puis, elles ont fait une nuit de 22h à 4h, avec disparition des tétées de 2h et 4h. Je ne sais pas si ça a un rapport, mais juste après j'ai eu l'impression d'avoir moins de lait : pas vraiment de sensation de montée de lait dans la journée, bébés qui tètent longtemps, s'énervent, s'endorment et réclament 10mn plus tard. L'une des filles a tété à 4h du matin, j'avais l'impression de manquer de lait. Du coup, j'ai sorti le tire-lait juste après et je n'ai tiré que 80ml, à grand peine (j'ai tiré 3 fois 10mn sur une heure pour bien stimuler). Pas senti de montée de lait ensuite (ça fait plus de 7h), juste des picotements quand l'une des filles a tété après.

    Est-il possible que ma lactation ait subitement diminué, par exemple du fait que les filles aient sauté 2 tétées pendant une nuit sans que je compense avec le tire-lait ? Ou bien, est-ce cette histoire de lactation autocrine ? Tout à l'heure, M. a tété un moment avant de commencer à déglutir, comme si le lait mettait du temps à venir alors que j'avais tiré plus de 5h auparavant ! Du coup elle a abandonné au bout de quelques minutes et s'est rendormie, mais je doute que ça l'ait rassasiée ! Comment les inciter à téter plus longtemps, jusqu'à ce que lait arrive ? Elles ont passé la journée d'hier à tétouiller, on a fini par leur donner 2 gros biberons le soir pour les caler car j'avais l'impression qu'elles n'avaient rien mangé de la journée. ça me déprime car je m'attendais à une belle montée de lait cette nuit, avec tout le fenugrec pris hier, plus une bière sans alcool.

    Avez-vous des conseils ?
     
  10. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    c'est de pire en pire, j'ai l'impression de ne plus avoir de lait... Je crois que c'est la fin de mon allaitement. Je m'en veux de ne pas avoir mis un réveil à 2h du matin pour tirer mon lait les deux fois où les filles ont sauté cette tétée...
     
  11. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonjour,

    es-tu en contact avec une consultante en lactation où une animatrice de la leche league?
    Je ne pense pas que ta lactation puisse disparaître aussi tôt, surtout avec 2 bébés qui stimulent.
    Je pense que tu as besoin d'être entourée par une spécialiste en allaitement pour pouvoir te donner les bons conseils, adaptés à ton allaitement et surtout pour te soutenir, c'est le plus important, et te rassurer au moindre doute.
    La sensation de manquer de lait est très fréquente quand on allaite. Peut-être qu'elles sont dans un pic de croissance?

    Et surtout ne culpabilise pas. On fait comme on peut. Le sommeil est également très important pour la lactation.
     
  12. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Merci pour ta réponse. Je viens justement de contacter une consultante par mail. Elle travaille dans le département voisin, mais en fait à 20mn de chez moi. J'espère vraiment pouvoir la rencontrer !

    le pic de croissance, je pense qu'elles l'ont fait la semaine dernière car elles étaient rivées aux seins non stop, mais depuis elles s'étaient calmées et commençaient à faire des siestes et à dormir 5h d'affilée ou plus la nuit.

    Je me demande si la baisse n'est pas liée à ma fatigue... On a eu du monde ce week-end, j'ai fait un peu de rangement et de cuisine alors que j'étais déjà épuisée (j'ai failli préparer un biberon pour mon chat qui miaulait_il faut dire que son cri ressemble à ceux de mes bébés). Je me dis aussi que mes filles dorment plus longtemps la nuit et font une longue sieste l'après-midi, donc près de 3 tétées en moins par jour pour chacune d'elle, que je n'ai pas le courage de compenser par le tire-lait.

    Là je sais que j'ai vraiment moins de lait : elles tètent un moment en déglutissant peu (quand elles acceptent de téter, depuis hier elles donnent un ou deux coups de mâchoires et rejettent le sein !), parfois même sans déglutir du tout. Les deux seules fois depuis hier où elles ont accepté de téter un peu plus longtemps, le lait a fini par arriver au bout de quelques minutes (déglutitions plus fréquentes). Mais tout ceci m'étonne car d'habitude, j'ai les seins tendus au bout de 3h, et le lait coule tout seul en début de tétée (elles déglutissent à chaque mouvement de mâchoires les premières minutes, puis ça se ralentit,et dès qu'il leur faut plus de 3 mouvements pour déglutir, elles rejettent le sein même si elles ne sont pas rassasiées, ce qui fait qu'elles réclament 30mn plus tard).

    Il y a quelques jours, je cherchais comment les amener à continuer de téter quand le débit baisse, jusqu'à être repues. Là, je cherche comment les faire accepter un sein qui ne coule pas tout seul au début de la tétée, et comment leur faire comprendre qu'il faut téter jusqu'à ce que le lait arrive... Ce matin j'ai pris C. au sein, elle a tétouillé 1 minute même pas, voyant que le lait ne coulait pas assez elle s'est rendormie. J'ai exprimé manuellement quelques gouttes mais ça ne l'a pas motivée, je l'ai donc recouchée et ai pris sa soeur M. qui réclamait à son tour. Même cirque. Je recouche M. et reprend C. qui s'est réveillée et a réalisé qu'elle avait toujours faim. Même cirque, elle tourne la tête, rejette le sein et s'endort. J'essaie de la stimuler en la chatouillant et en lui envoyant un peu de lait dans la bouche, mais non, elle s'énerve et refuse de prendre le sein. Je la recouche et retente avec la soeur qui s'impatiente. Même chose. Je recouche M. et reprend C. Bref, ce manège dure plus d'une heure. Je finis par craquer et les laisse patienter le temps de prendre ma douche. Elles ont faim mais refusent toujours le sein !
    je m'inquiète de voir les couches légères (du pipi, mais pas autant que d'habitude d'après le poids), d'autant qu'elles ont bien dormi cette nuit et n'ont tété qu'une fois. Je capitule et prépare un bib,avec la tétine Calma qu'elles détestent : elles s'impatientent aussi dessus et finissent par la rejeter, puis pleurent jusqu'à un biberon plus "facile". Je leur ai donné un petit biberon (40 ml) pour être certaine qu'elles réclament peu de temps après, mais ça a été le même manège. J'ai l'impression qu'elles préfèrent se laisser affamer plutôt que de faire quelques efforts au sein...

    Tout à l'heure, C. a fini par réclamer le sein et téter assez longtemps, j'ai bien vu qu'au bout d'un moment, comme cette nuit, le lait finissait par arriver. Mais elle n'a pas tété très longtemps. J'ai l'impression que mes filles n'ont rien mangé de la journée, et elles ne crient pas plus que ça ! Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai proposé le sein... Je m'inquiète, mais je suppose qu'elles ne vont pas se laisser mourir de faim non plus ? ça me perturbe de ne plus sentir de montée de lait, d'avoir les seins tout mous même après des heures sans tétée, de ne pas entendre mes filles déglutir...
     
  13. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Alors ce que tu me décris me fait penser à ma situation quand je suis passée en lactation autocrine. Comme je ne savais pas que ça arrivait j'ai été stressée aussi et j'ai cru que je n'avais plus de lait. et ce qui m'a aidé c'est la compression du sein au moment de la tétée, le temps que le réflexe d'éjection arrive (ça prenait quelques minutes quand j'étais stressée). Du coup en comprimant ton sein le lait coule et le bébé tète et a le temps de déclencher le réflexe d'éjection.
    Au bout de quelques jours ou semaines j'ai réduit progressivement (sur plusieurs jours ou semaines) la force de compression pour que ma fille prenne tout doucement l'habitude de téter ''à vide'' avant d'avoir le lait.
    Et maintenant, 10 mois plus tard j'ai l'impression que le réflexe arrive beaucoup pus vite qu'avant. Je suppose qu'elle a augmenté sa force de succion avec l'âge.

    C'est peut-être ce qui arrive pour toi. Je crois que ça arrive vers les 4 mois après l'accouchement mais c'est variable.
    Tu peux essayer de compresser ton sein en début de tétée pour tester et voir si ça vient de ça. ça peut être une piste.

    Courage. Je sais que c'est stressant quand on est la seule à nourrir nos bébés et qu'on a l'impression de ne plus rien avoir à offrir. Mais tu as du lait. Il faut juste attendre un peu plus pour qu'il arrive
     
  14. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Oui, j'ai tout de suite testé la compression du sein quand j'ai vu que le lait n'arrivait pas. J'arrive ainsi à faire sortir quelques gouttes, voire de petits jets. Mais mes minettes se contentent de sortir la langue pour les laper, elles ne veulent pas téter pour autant ! Quoique, à l'instant, l'une d'elle a tété quelques minutes jusqu'à avoir quelque chose à déglutir. J'avais tiré mon lait 30mn avant jusqu'à ce que plus rien ne sorte, or après la stimulation faite par ma fille, en comprimant mon sein j'ai sorti de petits jets.
    Je l'ai encouragée et félicitée. Elle a fini par se lasser et prendre un complément au bib, mais pas grand-chose (elle n'a même pas bu tout ce que je lui proposais, pourtant je sais qu'elle n'a pas eu grand-chose au sein... Donc je m'attends à ce qu'elle réclame de nouveau dans 30mn, à moins qu'elle ne soit malade, elle éternue pas mal depuis ce matin).

    Je pense aussi qu'il s'agit de la lactation autocrine, vu que ces derniers jours j'ai laissé le lait stagner dans les seins quand les filles ont d'un seul coup décidé de dormir 7h d'affilée... Mais quand je vois qu'avant cela, quand j'avais les seins bien gorgés, elles s'arrêtaient de téter dès que le débit diminuait (en gros, si elles n'ont pas la bouche pleine à chaque coup de mâchoire !), là j'appréhende la suite...

    je vois une consultante en lactation jeudi matin, j'ai hâte !
     
  15. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Jeudi sera vite là.
    Courage et garde confiance en toi.
     
  16. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    Merci.

    Mes filles ont l'air d'avoir compris le truc hier soir,;) elles reprennent le sein, tètent avec force et plus longtemps. je sens les montées de lait au bout d'une minute, elles déglutissent rapidement (mais le lait semble vite diminuer, donc je les change de sein pour les réveiller).

    N'empêche, ce passage est plutôt mal tombé, pile au moment où le fenugrec commençait à faire effet et où je reprenais confiance pour diminuer les compléments ! J'espère que la consultante me proposera un plan d'attaque pour passer en exclusif, en espérant que ce soit possible vu que ma production n'a jamais bien décollé. En tout cas, je vais vite diminuer le fenugrec, ça me provoque des maux de ventre terribles !
     
  17. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Pour moi, l'allaitement ça a été ça: des hauts et des bas. Tu finis par connaître par cœur ta lactation, savoir quoi faire quand ça baisse et même agir avant.
    Et puis un jour il n'y a eu plus que des hauts.
     
  18. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Alors ce rendez-vous?
     
  19. Sweet Peas

    Sweet Peas Colostrum

    ma voiture m'a lâchée au dernier moment... Heureusement, je vais pouvoir poser mes questions par tel.
    je ne comprends pas trop le comportement de mes filles :
    - il y a 3 jours, baisse soudaine de lactation (rétrospectivement je ne pense pas être passée en mode autocrine car depuis les montées de lait sont revenues en dehors des tétées), les filles refusaient de prendre le sein, criaient...
    - il y a 2 jours, au contraire elles ont bien tété, C. a même passé 1h30 au sein à tétouiller, ce qui a bien stimulé ! Elles ont bien tété la nuit (mouvements des mâchoires, déglutition régulière...) mais je trouvais que les couches étaient un peu légères en pipi...
    - Hier : micro tétées alors que j'avais du lait. M hurle de faim, prend le sein moins d'une minute, s'endort dessus et refuse de continuer malgré des stimulations (j'ai même été jusqu'à lui faire couler le lait dans la bouche !) Je la pose donc pour prendre la soeur qui hurle depuis quelques minutes. La soeur me fait exactement le même cirque. Pendant ce temps, M se réveille, réalise qu'elle a encore faim et se remet à pleurer. Je repose C qui s'est rendormie elle aussi, reprend M. qui tétouille et se rendort, pendant que C réclame de nouveau. Et ce manège a duré 2h, bien entendu à l'heure où je tombais de sommeil (et où elles font la sieste d'habitude) Pourtant, j'avais du lait, mais peut-être pas assez pour que le débit les motive ? Ou bien, elles ont senti mon stress (je déteste en faire patienter une qui hurle pendant que la soeur tète) ?

    Depuis, M. ne fait que tétouiller (sa soeur tète plus longtemps et vide presque le sein_je dis presque car ses selles sont vertes). Elle n'a pas beaucoup mouillé ses couches, j'ai donc proposé des compléments, voire un gros biberon hier soir tellement j'étais inquiète qu'elle se déshydrate, mais elle n'a presque rien bu ! Elle m'a refait des micro tétées ce matin, je me suis demandé si elle n'était pas trop fatiguée (mais elle trouve de l'énergie pour hurler et trépigner d'impatience le temps que je la prenne). J'ai tenté de décongeler un bib de mon lait et de lui donner mon lait fraîchement tiré, et là elle a tout bu comme une goulue ! Je me demande vraiment ce qu'elle a, peut-être que son reflux est revenu et la gène par moments ?

    J'espère vraiment qu'elles vont finir par téter longtemps et efficacement, car je déteste les micro-tétées qui font que je les entends pleurer en alternance pendant tout l'après-midi. Je commence à être épuisée... J'hésite à tenter le DAL au sein, à l'hôpital les infirmières m'avaient dit que ce serait ingérable à la maison avec 2 bébés.
     
  20. bilou

    bilou Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    Désolée je n'ai pas pu me connecter depuis un moment... Je vois que la situation n'est guere plus facile pour toi.

    As tu finalement pu avoir au téléphone, ou avoir une visite de ta conseillère en lactation?

    As tu pu faire peser tes filles récemment? La bonne prise de poids te prouverait que tu es bien efficace dans ta façon de procéder et te rassurerait.

    Tant mieux si tes filles dorment un peu plus longtemps la nuit! Ne culpabilise surtout pas de ne pas te lever pour tirer ton lait! je ne sais pas qui aurait le courage de le faire, il faut bien dormir!!!

    Je ne peux pas t'aider pour le DAL, je n'ai aucune expérience là dessus.

    Dans ton dernier message, tu parle des pleurs de celle que tu fais patienter pendant que tu fais téter l'autre, et tu dis que cela te stresse, ce qui est bien compréhensible. Je te relance à nouveau sur les tétées simultanées, même si c'est sportif pour se placer et pas de tout repos pour les aider toutes les 2, au moins il n'y a pas de cris! Car pour ma part les pleurs toute la journée (et encore plus les pleurs simultanés) ça commencait à me rendre cinglée vers 2mois 2 mois1/2...

    J'espère que tu tiens le coup. C'est bien plus facile à dire qu'à faire, mais accroche toi, tu as fait le plus dur avec les 1eres semaines, maintenant il vous faut trouver votre rythme de croisière et pour toi reprendre confiance et récupérer un peu physiquement et moralement.
     

Partager cette page

Chargement...