1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Douleurs, crevasses et désespoir

Discussion dans 'Les premiers jours - les bases' démarrée par Aivi, 12 Avril 2019.

  1. MagPuceron

    MagPuceron Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Oui il peut y avoir des douleurs au début qui finissent pas s’estomper. Pour mon aînée, j’ai eu très mal au début. Pourtant elle tétait bien, bonne ouverture de bouche, bonne position... mais j’avais les tétons en feu :confused: Chaque prise du sein me faisait serrer les dents... par contre ça allait mieux au bout de quelques minutes. Ça a dû passer au bout de 3 semaines. Mais la lanoline a suffi et je n’ai jamais eu de crevasses. La prise de poids était bonne aussi.
     
  2. Mamangâteau

    Mamangâteau Lactarium

    Pardon si je fais 1 doublon mais as tu consulté 1 conseillère en lactation certifiée ibcl ?
    Voici le lien http://consultants-lactation.org/annuaire-des-ibclc/annuaire-des-ibclc-departement/

    Un '' Super doc '' à Chatillon peut également donner un premier avis par photo pour les freins (envoyée par e-mail.)
    Plusieurs mamans l'ont rencontré ici.

    Une séance chez un chiropracteur pourrait peut-être aider en cas de tensions dans la mâchoire entre autre.

    Bon courage !!
     
  3. Aethel

    Aethel Période de pointe

    Je confirme pour le super Doc à Châtillon !

    Sinon je viens juste témoigner que les bouts de sein, c'est ce qui m'a permis de sauver mon allaitement. J'ai commencé à la maternité car ma puce n'avait pas assez de forces et prenait le sein du bout des lèvres (en plus seins un peu ombiliqués). Il n'y a que comme ça qu'elle a réussi à téter. De mémoire on s'en est servi 1 mois et quelques. J'avais trop mal sans (pas de crevasses pourtant, mais elle pinçait fort)

    Puis un jour, j'ai réalisé, qu'avec, elle avalait beaucoup d'air, ce qui aggravait ses coliques. Du coup je les ai enlevés. Je crois que dans la semaine qui suivait on a fait le frein. Elle râlait un peu sans le bout de sein... Puis j'ai voulu le remettre car couper le frein n'a pas fait effet de suite et j'avais encore un peu mal. Eh bien elle les a refusés ! Bref, au final, elle n'en a plus jamais eu. Comme le frein avait résolu le problème, je n'avais plus mal.

    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas diaboliser les bouts de sein. Je n'ai jamais eu de baisse de lactation en tout cas (par contre je grignotais beaucoup d'amandes, ça devait aider).
     
  4. Sekhmet

    Sekhmet Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Ça me fait penser qu'à la maternité, ils avaient prêté des bouts de sein à ma voisine de chambre qui avait des crevasses (ils ont aussi corrigé la posture au sein). Comme le but était d'allaiter sans, ils lui ont conseillé, si elle pouvait, de ne les utiliser pas sur toute la tétée : à toi de voir si c'est le début, le milieu ou la fin de la tétée qui fait le plus mal et essayer de ne pas mettre le bout de sein au moment "le pire", le temps que ça guérisse. Je crois qu'à la fin du séjour elle arrivait à allaiter sans bouts de sein presque à chaque fois.

    Bref, tu vas trouver la solution, je suis sûre ! Courage et plein de pensées ! <3
     
    Aurelala aime ce message.
  5. Aurelala

    Aurelala Période de pointe

    Oui je suis d’accord, à la maternité je m’en servais pour amorcer ma fille, puis quelques secondes après, une fois que la douleur était passée je le retirais, ça m’a bien aidé j’avoue ! Sur certaines tétées, je le laissais du début à la fin mais ça s’est vite terminé, après malgré la douleur je ne m’en servais pas ;)
     
  6. Mamangâteau

    Mamangâteau Lactarium

    Comment ça va @Aivi ?
     
  7. Aivi

    Aivi Colostrum

    Bonjour à toutes,

    Merci pour vos retours !
    J'ai eu un très très bon contact avec une sage femme spécialisée en allaitement, qui a pris le temps de faire l'anamnèse de la situation. Elle est très confiante quant à la possibilité de repasser à l'allaitement exclusif car mon petit bonhomme n'a que trois semaines mais prend bien le sein. Elle n'est pas conseillère agréée mais m'a été conseillée par une qui l'était et qui ne pouvait me recevoir faute de créneaux.

    Pour l'instant, je l'allaite un repas sur trois et tire mon lait pour les autres moments, le temps que mes mamelons cicatrisent. J'ai toujours des crevasses, c'est toujours douloureux mais je ne perds pas espoir que ça s'améliore. La SF a corrigé ma position, et m'a expliquée beaucoup de choses, pris le temps et écoutée. Mon fils a fait un ictère sévère à la maternité, et était en photothérapie pendant la première montée de lait. Entre ça et l'accouchement difficile (ventouse/forceps et j'en passe), il était très fatigué les premiers moments et les têtées peu productives. De plus, les fortes douleurs dues à ma déchirure et qui me font toujours souffrir impactent ma position assise (je ne suis pas capable de m'asseoir convenablement) n'ont pas facilité l'allaitement. Petit à petit, les choses vont se faire de mieux en mieux.
    Elle m'a donnée les coordonnées d'un ORL pour le frein si besoin, mais selon elle et le médecin qui a vu mon fils, ça n'est pas indispensable de le couper pour le moment. En tout cas elle m'invite à le contacter si besoin, en expliquant la situation, il me prendrait très rapidement.
    Depuis le soutien et les rdv avec la SF, mon fils a retrouvé une courbe de poids normale ce qui est une très bonne nouvelle.
    J'espère pouvoir bientôt l'allaiter de plus en plus, mais j'ai repris espoir ! J'ai rdv d'ici deux semaines avec une gynéco pour comprendre et gérer les douleurs et séquelles de l'accouchement. J'ai aussi l'intention d'évoquer la question avec une psy.

    Voilà où j'en suis actuellement, on s'accroche et on y croit !
     
  8. Tatian@

    Tatian@ Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Ce sont de bonnes nouvelles ça! Bravo pour ta persévérance!
     

Partager cette page

Chargement...