• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

VEO

Aurelala

Hyperlactation
Bonjour les mamans, j’espère que vous vous portez toutes (et tous ? ) très bien :)

Très peu présente ces derniers mois, pas mal de problèmes personnels qui m’ont empêchés d’être plus active sur le forum :/ je m’en excuse pour commencer.

Je me pose des questions concernant les VEO :
Je regarde beaucoup de reportages, notamment sur les dires de Mme Filliozat et Mme Gueguen et je m’interroge sur un point bien particulier :

Si je suis honnête, j’ai déjà utilisé des VEO, certaines donc j’étais consciente (phrases rabaissantes, mots très durs, gestes brutaux, mais pas de fessées ni de gifles, il m’est arrivé de mettre des tapes sur la main plusieurs fois quand ma fille était toute petite et j’ai très vite arrêté car je me sentais mal après ça et j’ai un jour mis une tape derrière la tête et je m’en suis terriblement voulu, des cris également etc) et d’autres dont je ne me rendais pas forcément compte (lui dire que j’en avais marre d’elle, lui dire « mais t’es bête ou quoi ? » même en rigolant, lui dire que j’allais la punir ou l’empêcher de faire telle ou telle chose).

J’ai bien compris l’impact de ces VEO (que je reproduis beaucoup car j’ai été élevée comme ça j’en suis maintenant sûr car beaucoup de souvenirs de mon enfance remontent et me mettent une sacrée gifle dans la figure quand j’y pense), même si j’ai connu ça dans mon enfance je n’est plus envie de faire subir tout ça à ma fille de 21 mois, je veux stopper net toutes ces VEO (je suis déjà sur la bonne voie).

Ma question est :
jusqu’à quel âge l’utilisation répétée de ces VEO est elle irréversible ? Est ce que je peux me dire que même si j’ai fais subir ces VEO à ma fille jusqu’à il y a quelques mois, cela peut s’inverser et ne pas avoir inscrit cette peur et toutes ces détérioration en elle ?
Car il est bien expliqué que ça détruit beaucoup de choses dans le cerveau de l’enfant mais il n’est jamais mentionné à partir de quel âge cela peut être définitif ou non, je ne sais pas si je m’exprime bien :/

Je veux complètement inverser la tendance, et je ne veux pas que ce qui s’est déjà passé refasse écho plus tard dans son cœur et dans sa tête.

Merci de m’avoir lu et merci d’avance de vos réponses :)
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Faber & Mazlich disent que ce qu'il y a de génial avec les enfants, c'est qu'ils nous offrent toujours l'opportunité de se rattraper, quand on "rate" quelque chose.
On peut craquer, on peut ne pas avoir eu l'information avant, on peut réagir sans bienveillance, et bien la situation, quasi identique, va se représenter et nous permettre de montrer à l'enfant qu'on peut agir différemment.
L'important c'est que ta fille se rende compte qu'il y a d'autres possibles, et que même si parfois tu flanches, parfois tu réagis aussi de manière à lui montrer une autre voie.
Tous les enfants peuvent trouver des chemins de résilience même avec des parents très défaillants. Même adulte on peut évidemment se reconstruire. C'est plus facile quand on rencontre les bonnes personnes qui nous accompagnent.

Ta fille a de la chance d'avoir une maman qui se remette en question de la sorte !
 
Dernière édition:

Bezapot

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Le cerveau reste plastique toute notre vie, c'est ce qui nous permet d'apprendre, même à 60 ans.
Donc oui je pense que ce qu'on vit dans la toute petite enfance nous marque (on entend parfois que la façon dont on est né influence nos grossesses) mais ce qu'on vit plus tard aussi. Si tu évolues dans ta façon d'élever ta fille tu lui montres surtout qu'on a le droit d'apprendre, de changer, de s'améliorer...
 

Aurelala

Hyperlactation
Faber & Mazlich disent que ce qu'il y a de génial avec les enfants, c'est qu'ils nous offrent toujours l'opportunité de se rattraper, quand on "rate" quelque chose.
On peut craquer, on peut ne pas avoir eu l'information avant, on peut réagir sans bienveillance, et bien la situation, quasi identique, va se représenter et nous permettre de montrer à l'enfant qu'on peut agir différemment.
L'important c'est que ta fille se rende compte qu'il y a d'autres possibles, et que même si parfois tu flanches, parfois tu réagis aussi de manière à lui montrer une autre voie.
Tous les enfants peuvent trouver des chemins de résilience même avec des parents très défaillants. Même adulte on peut évidemment se reconstruire. C'est plus facile quand on rencontre les bonnes personnes qui nous accompagnent.

Ta fille a de la chance d'avoir une maman qui se remette en question de la sorte !
Merci beaucoup pour ton message réconfortant, j’essaie de m’améliorer et de grandir avec elle, ne pas répéter mes erreurs mais quand ça revient je me dis mince, c’est trop facile de s’excuser après avoir dit des méchants mots, mais oui je pense qu’avoir pleinement conscience de ces « vices » ne peut que m’aider, j’ai compris que ma propre enfance allait continuer d’influencer ma manière de faire avec ma fille mais il ne tient qu’à moi de modifier tout ça !
Merci beaucoup beaucoup 🙏🏻
 

Aurelala

Hyperlactation
Le cerveau reste plastique toute notre vie, c'est ce qui nous permet d'apprendre, même à 60 ans.
Donc oui je pense que ce qu'on vit dans la toute petite enfance nous marque (on entend parfois que la façon dont on est né influence nos grossesses) mais ce qu'on vit plus tard aussi. Si tu évolues dans ta façon d'élever ta fille tu lui montres surtout qu'on a le droit d'apprendre, de changer, de s'améliorer...
Merci de ta réponse !
Je pensais que le cerveau était malléable jusqu’à un certain âge et qu’ensuite tout ce qui était inscrit restait de manière plus ou moins indélébile, c’est ce qu’on entend souvent dans les interviews de chercheurs en neuroscience etc qu’il faut veiller à ne pas reproduire ces vilaines choses trop souvent :/

Mais oui j’essaie de m’améliorer et j’ai conscience de ce qui est mauvais dans mon comportement, je grandis en même temps que ma fille et c’est ma plus belle expérience :)
 
Haut