• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Témoignage rciu, prématuré et allaitement difficile

Popcorn

Colostrum
Bonjour, voilà je tenais à vous poster mon témoignage, tant votre forum, vos articles, votre présence sur le net ont pu nous aider !
Je suis aujourd'hui maman d'un petit Isaac, né le 7 janvier 2020, un peu moins de deux mois avant terme. C'était une grossesse, comment dire, terrible. Grossesse surprise, non désirée, dure à accepter , puis très anxiogène, j'ai fait à plusieurs reprises des hématome rétro placentaire, tout les deux mois on m'annonçait qu'il y avait '' une chance sur deux '' de le perdre, diabète gestationel, prise de poids insuffisante ... C'était difficile de s'attacher, alors que je ressentais déjà tellement d'amour pour ce petit être. J'ai accoucher par césarienne d'urgence, après deux semaines de monitoring à la maison (détection d'un rciu harmonieux au 7ème mois) car les échanges placentaire ne se fesaient plus (placenta hypotrophe, nécrose à plus de 50 pourcent) . Heureusement tout à été fait dans l'heure, bébé n'as pas vraiment souffert de cette situation, aucune anomalie génétique, ni séquelles, hormis sont très petit poids, 1.5kg. Ça a été très dur d'être séparés quelque secondes après l'avoir entendu pousser son premier cri, que j'attendais comme une libération.. le temps d'un regard, et hop, soins intensif. Je n'ai pu le retrouver que 2h plus tard, après le réveil de l'anesthésie.
S'en est suivi un long combat, hospitalisation, les soins intensif, la couveuse, le retour à la maison sans bébé... j'ai toujours voulu l'allaiter, et on a franchit énormément d'obstacles durant ses trois semaines d'hospitalisation. Le personnel soignant, pas toujours formé à l'allaitement, n'était pas toujours bienveillant, c'était '' quinze minute sur le sein et pas plus '', ou alors '' on voit bien que pour vous c'est important, mais.... '' ou encore '' ça ne fonctionnera jamais ''. Il est vrai qu'il faut s'imaginer que ce tout tout petit bébé avait pour lui une paire de lolo taille XXL, avec des tétons taille 30mm, pour sa si petite bouche (moi qui était plate comme une limande !) heureusement dans mon '' malheur '' (souvent engorgée, hyperlactation ) ça coulait tout seul une fois le petit en peau à peau, mon astuce a été de l'y familiariser en lui offrant à lecher au goutte à goutte.
À côté j'ai tirer mon lait à la maison, à la machine, avec un réveil toute les trois heures sur mon portable, et toutes les après-midi à l'hôpital, car il y avait une salle dédiée au tirage.
À y repenser, ça a été long et dur, d'être séparés, tout ces obstacles... Mais le retour à la maison à tout effacer et on a pu commencer à réellement s'entraîner à l'allaitement. D'abord avec la puéricultrice de la pmi, puis tout vos articles et messages sur la leche league,tout ce que je pouvais trouver. Ça a été tétée, complétée par un biberon, jusqu'à ce qu'on voye qu'il ne finissait plus ses rations, et la encore, une épreuve, le muguet (ouch !). Avec deux semaines de traitement, c'en était finis. Puis juste après, toujours aussi douloureux, je me retrouve avec des hematomes bien marqués sur les téton (confusion sein/tétine) .
Alors j'ai opter pour la solution que je ne voulais surtout pas prendre, par peur de manque de contact, de naturel, les bouts de seins.
Au final aujourd'hui mon allaitement est '' sauvé '', ça s'est enfin mis en place, papa donne un bib le soir, et le reste du temps il prends le sein avec joie, et grossit si vite ! (il est sorti de l'hôpital à 1.9 kg, et en pèse aujourd'hui 3.8).
J'ai aussi opter pour le co-dodo, bébé fesant des poussée de croissance à répétition, il a besoin de se nourrir très souvent !
Les principaux '' hic'' que je connais encore aujourd'hui, sont qu'il s'endort très souvent avant d'avoir finis sa' 'ration' ', et se réveille dès qu'on le pose en hurlant qu'il a toujours faim, puis nous n'avons toujours pas réussi à nous passer de ces bout de seins en silicone, bébé s'énerve et gigote dans tout les sens si je lui propose sans, peut-être dû à un ref ?
Enfin bref, je vous remercie fort, car sans ces forums, ces articles, cette présence sur internet, ces paroles entre mamans à l'hôpital, je n'aurai peut-être pas su mener cette barque jusqu'au bout, au combien de fois j'ai pu penser à arrêter d'allaiter.
Je souhaite tout le courage et le bonheur du monde aux mamans qui ont elles aussi du passer ces moments chaotiques, entre hôpital et tire-lait.
J'espère que mon témoignage pourra servir =)
 

Nat08

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Quel beau témoignage, rempli d'amour ! Tu es une maman formidable, je suis très émue par ta persévérance et ton courage.
Bravo !
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bravo à toi pour ta détermination, pour ton courage et merci d'avoir témoigné ici ! ton témoignage aidera assurément d'autres mamans !
Viens échanger ici et donne nous de vos nouvelles !
 

Popcorn

Colostrum
Bonjour à toutes, merci pour vos message qui nous font chaud au cœur ! À 3 mois mon petit bout pèse déjà 4.5 kilo, et depuis deux semaines nous nous sommes débarrasser des bouts de seins (non sans mal !) le plus dur étant d'être toujours vigilante à la position de sa bouche pour la rectifier au besoin.. Voilà, de bonnes nouvelles de notre côté ! Je souhaite beaucoup de courage aux mamans qui traversent cela pendant le confinement ! Pour nous en trois mois tout est rentré dans l'ordre, bébé téte et adore teter ! Quelle joie =)
 

Gayana

Colostrum
Merci pour ton témoignage... je commence tout juste le même chemin que toi. Ma fille née à 33 SA est toujours en néonat, je tire mon lait et on vient d'essayer la 1ere mise au sein, mais elle n'a pas encore la force de téter assez fort.
Ca fait plaisir de voir que avec de la perséverence les choses se passe bien. :)
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Merci pour ton témoignage... je commence tout juste le même chemin que toi. Ma fille née à 33 SA est toujours en néonat, je tire mon lait et on vient d'essayer la 1ere mise au sein, mais elle n'a pas encore la force de téter assez fort.
Ca fait plaisir de voir que avec de la perséverence les choses se passe bien. :)
J'ai connu cela aussi. Courage, d'ici quelques semaines le tire lait ne sera plus qu'un souvenir. Mais cette étape est très difficile. N'hésite pas à faire du peau à peau régulièrement (en lui mettant d'une couverture dessus, etc) en attendant de pouvoir l'allaiter
 

Popcorn

Colostrum
Merci pour ton témoignage... je commence tout juste le même chemin que toi. Ma fille née à 33 SA est toujours en néonat, je tire mon lait et on vient d'essayer la 1ere mise au sein, mais elle n'a pas encore la force de téter assez fort.
Ca fait plaisir de voir que avec de la perséverence les choses se passe bien. :)

Beaucoup de courage à toi, je vous souhaite bonheur et réussite ! Avec patience et douceur tout finis par rentrer dans l'ordre , même si, à y repenser, parfois moi j'étais à '' la limite '', fatigue et stress ne font pas bon ménage après un accouchement, alors ménage toi =) pour le tire lait mes astuces étaient de placer une photo du bébé sur la table (+ celles que j'avais sur mon smartphone) , mettre une musique que j'aime, à grignoter, et surtout, bien dormir ! (au moins une tranche de 6-7h la nuit entre deux tirages)
Pour nous maintenant 5 mois après ce n'est plus qu'un souvenir, on y repense le moins possible, bébé emplis nos vies de bonheur !
Petit isaac est aujourd'hui en pleine santé, et à rattraper ses courbes de croissance pour son âge Non corrigé, j'allaite toujours exclusivement (pas de reprise du travail, et une petit fille de 88 ans a la maison, alors congé parental pour moi ) , et nous commenceront la diversification à ses 6 mois, on est très heureux d'avoir tenu le choc sur ses deux premiers mois de vie, ça en valait amplement la peine =)
 
Haut