• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Succion compliquée (frein ?)- cherche adresses en région Rhône Alpes

Cabi

Colostrum
Bonjour !

Je suis maman d'un petit bout de 6 semaines.
Après un démarrage qui semblait prometteur à la maternité, de retour à la maison il a commencé à téter plus souvent mais à s'endormir très rapidement au sein et à perdre du poids.
Épuisée, anémiée depuis l'accouchement et inquiète, on est passé à un allaitement mixte depuis ses 3 semaines avec la tétine calma de medela pour qu'il garde l'habitude du sein.
Depuis bébé a repris du poids, moi beaucoup de repos et ma lactation est en hausse stimulée avec le tire lait.

Mais il s'endort toujours au sein après avoir tété le lait "facile" (lait de début de tétée ou exprimé par compression).
J'ai beaucoup utilisé le DAL, le tire lait pour stimuler ma lactation, essayé diverses positions et suis allée voir une Ostéo spécialisée dans les problèmes de succion. On m'a dit qu'il avait une langue courte et une manière de téter "particuliere" mais que ça ne devrait pas gêner l'allaitemement...pas de problèmes de freins à priori.

Toujours est il que ça ne va pas mieux...aucune amélioration.
J'ai beaucoup pleuré de frustration et de tristesse, et j'ai lâché le DAL ces derniers temps...je suis en train de faire mon deuil de l'allaitement mais c'est très dur et j'aimerais être sûre de ne pas être passer à côté de quelque chose...

Du coup, cette histoire de frein me titille...est ce que quelqu'un connait en région lyonnaise/rhone alpes, un pro capable de détecter des freins de langue/lèvre qui ne sont pas flagrants?

Par avance merci pour vos conseils et témoignages et passez un bel été !

Cabi
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour Cabi. je suis comme toi, je recherche un spécialiste frein de langue/lèvre en région lyonnaise mais c'est pour un enfant plus âge donc ça pose problème quand je parle d'allaitement.
Ton bébé a 6 semaines, tu peux aller voir une consultante en lactation certifiée IBCLC sur Lyon, normalement elles sont compétentes en freins de langue et lèvre. Ensuite l’hôpital femme mère enfant pratique les freinectomies chez les petits mais je ne connais pas leur compétence (c'est au scalpel).
En page 2, tu as les coordonnées de consultantes: http://www.chu-lyon.fr/web/attached...t.pdf?ComponentId=kmelia16&attachmentId=20543

Ne lâche pas l'affaire si tu as vraiment envie d'allaiter.
 

Cabi

Colostrum
Merci pour ton message et tes encouragements ! As tu une personne à conseiller parmi celles notées sur le document ?

Je suis déjà allée voir une sage femme spécialisée en allaitement sur Lyon (par contre je ne sais pas si elle était certifiée IBCLC) mais j'ai été très déçue car j'ai trouvé plus de conseils sur ce forum que pendant les consultations...du coup, c'est pour cette raison que je demandais conseil !

Mais pourquoi pas tenter ma chance à HFME..

De ton côté tu as réussi à allaiter ton enfant malgré le frein ? Comment as tu fait ?
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je n'ai consulté personne de Lyon puisque je viens seulement de découvrir leur existence. Je n'ai donc personne à te conseiller.

J'ai,oublié de te dire aussi qu'il y a une pédiatre consultante en lactation à la PMI de la verpillère.
Il y a aussi une consultante en lactation à l’hôpital Pierre Oudot de Bourgoin Jallieu. Je suis allée la voir 2 fois et elle est super. Mais on n'a pas exploré la piste des freins. Dommage.


Je suis presque certaine que les freins sont en partie responsable du RGO interne de ma fille et c'est pour cela que je cherche un spécialiste des freins de langue et lèvre. Mais tous me disent que l'opération se fait plus tard ou alors chez les nourrissons pour l'allaitement. Aucun n'envisagent l'allaitement à 20 mois ni les troubles digestifs que cela entraine.

Et comment j'ai réussi à allaiter... je me le demande encore.
ça a été très compliqué. J'allaite depuis presque 20 mois avec des bouts de seins. Ce n'est pas pratique mais c'est la seule solution que j'ai trouvé à l'époque pour pouvoir allaiter sans pleurer de douleur. Et ensuite je n'ai pas pu es enlever car ma fille ne voulait plus téter sans et les rares fois où elle a bien voulu j'ai eu mal pendant 3 jours.
J'ai eu des baisses de lactation (par défaut de stimulation), ma fille a eu des coliques atroces et un RGO interne important. J'ai suivi de très mauvais conseils d'allaitement jusqu'à 4 mois (allaiter toutes les 3-4 heures), une prise de poids insuffisante à 3 et 4 mois et on a aussi 2 grèves de tétées + la reprise du travail à 2mois1/2.
Bref on s'est accrochées toutes les deux. Et maintenant j'ai presque oublié les états de détresse par lesquels je suis passée et les tétées difficiles où je pleurais en silence.

Et le soutien de la consultante en lactation de Bourgoin Jallieu a été déterminant pour moi. Quelqu'un me comprenait enfin. Elle ne m'a pas donné de solutions toutes prêtes mais elle m'a permis de les trouver et c'est encore mieux je trouve.

C'est pour ça que je te dis de t'accrocher, ça me fait toujours mal au coeur d'entendre des mamans qui disent qu'elles auraint voulu allaiter plus longtemps mais qu'il y avait un soucis. ces soucis peuvent être solutionnés par du personnel compétent. Mais il est rare et on est si peu informées.
 
Haut