• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Sevrage nécessaire à 16 mois, help

mamanbio

Période de pointe
Bonjour à tous,

Mon fils est atteint d'une malformation du larynx. Ca a rendu sa vie TRES compliquée surtout la première année. C'est en cours d'amélioration.
Avec mon aînée nous avons fait le sevrage naturel et ça s'est passé à merveille. Pour mon fils j'imaginais la même chose, pensant idéalement que ça se passerait après ses 2 ans pour qu'il garde mes précieux anticorps le temps que son larynx mature (ce qui le rend plus vulnérable aux infections).

Je me retrouve pourtant confrontée à une réalité différente. Il a 16 mois, il adore téter...il réclame dés qu'il a faim/est fatigué/s'ennuie/a du chagrin.

Seulement je peux clairement différencier les tétées où il boit vraiment (qui n'arrive qu'à la tétée du matin en fin de nuit vers 6h, il boit calmement et goulument avant de se rendormir un peu) des tétées où il tétouille, s'agite, me pousse avec ses pieds...bref vous comprenez que ces tétées ne sont pas agréables pour moi et ne semblent pas non plus l'être tout à fait pour lui vu comme il se tortille et change parfois de positions n'importe comment.
Quand il est avec papa il peut se passer de téter pendant très longtemps et s'endormir sans soucis.

Surtout, il mange bien maintenant et je soupçonne l'allaitement de lui donner du reflux qui l'empêche de dormir.
(Sa pathologie entraîne un tirage respiratoire qui lui donne déjà du RGO, avoir l'estomac trop rempli + avec quelque chose de liquide aggrave la situation).
Je m'aperçois maintenant que s'il s'endort sans téter (avec papa) il fait de très bonnes siestes, il est plus apaisé pcq il est moins fatigué.
Quand il s'endort avec moi (avec forcément une tétée même petite avant de se coucher bien qu'il ne s'endorme pas au sein), il se réveille systématiquement 30 ou max 45mn après en étant ronchon et pas bien et en voulant à tout prix téter de nouveau (ce qui me fait penser au RGO car il réclame à mon avis pour calmer la brulure).
A noter aussi qu'il a du mal à sortir ses rots à cause de son larynx donc il peut facilement être réveillé parce qu'il n'arrive pas à roter.
On a déjà tenté de laisser papa gérer seul la nuit : notre fils a fait ses premières nuits à ce moment là, et puis pendant une période plus compliquée (mal aux dents etc) mon mari a lâché et m'a réclamée et depuis notre fils se réveille de nouveau souvent en demandant de téter. Mon mari peut le rendormir quand même en quelques minutes sans téter mais il ne dort plus d'une traite et souvent il réclame +++ avant de dormir le soir (mais si je lui donne, il se réveille en pleurs au bout de 30mn systématiquement et on est sûrs qu'il va se réveiller très fréquemment ces nuits là c'est à chaque fois le même scénario).

Tout ça m'amène à prendre cette décision : il a besoin d'être sevré pour pouvoir enfin dormir. Il n'a pas pu dormir pendant de très longs mois et maintenant qu'il pourrait au niveau respi je vois que l'allaitement l'en empêche...

Idéalement j'aimerais vraiment garder la tétée du matin car là il boit vraiment, ça lui permettrait d'avoir tous les bénéfices de mon lait + de garder l'aspect relationnel important pour nous deux.

Mais j'ai peur que ça crée de la confusion et que ce soit plus facile à comprendre pour lui de tout stopper plutôt que de n'en garder qu'une (comprendra t il pourquoi une fois c'est oui et le reste du temps c'est non ? ).

Dans la journée il peut très facilement accepter le non, s'il joue et qu'il s'ennuie, il vient me réclamer, je lui dis doucement non et il repart directement tranquillement jouer sans se plaindre. Pour le coucher il a vraiment associé l'arrivée dans la pénombre à téter. Quoi qu'il arrive même s'il vient de manger énormément, dés qu'on éteint la lumière il supplie pour téter quitte à arracher mon tshirt ou s'énerver...

Du coup me voilà en quête de vos conseils éclairés ! Comment pensez vous que je pourrais m'y prendre ?

J'avais pensé à modifier le rituel du coucher mais quoi qu'il arrive à un moment donné j'éteins et ça ressemble à ça...il finira par retrouver ce schéma quand même ...

Je vous écoute ! Merci beaucoup d'avance à toutes pour avoir lu mon message et pour vos réponses ;)
 

mamanbio

Période de pointe
Oh et bien sûr j'avais pensé idéalement à le laisser à chaque fois à mon mari pour être couché le temps qu'il s'habitue à se coucher systématiquement sans téter mais malheureusement ça tombe à une période où mon mari est absent +++ à cause du boulot donc je ne peux pas compter là dessus...
 

Trefle

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Bonjour je pense qu'il n'y a pas de souci à garder la tétée du matin seulement. Je crois que quand c'est un jour oui un jour non que c'est confus mais s'il peut téter tous les matins 1 fois, c'est clair et régulier .
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @mamanbio, contente d’avoir des nouvelles ;).
Tu peux très bien garder la tetee du matin. Il comprendra. Mes aînés ont eu que celle ci pendant longtemps.
Après, c’est comment supprimer celle du soir. Tu peux déjà lui expliquer pourquoi, il peut déjà comprendre pleins de choses. Changer de rituel parait aussi une bonne idée.
y aller progressivement avec un timer en réduisant la durée peut aideraussi.
Ta lactation risque par contre de baisser avec une seule tétée. Si tu veux continuer l’allaitement il faudra peut être envisager de tirer une fois.
 

mamanbio

Période de pointe
Merci beaucoup, je suis soulagée de voir qu'une seule tétée est possible. En plus je me rends compte qu'il y a des repères pour celle là : il se réveille avec papa et je ne suis pas là, il m'appelle (je dors ailleurs pour qu'il se rendorme la nuit sans le sein) j'arrive et on se recouche pour téter.

Il peut peut être comprendre que quand on est actifs et que papa n'est pas avec nous on ne tète pas ?

En tous cas j'aurai vraiment eu mal au coeur de me passer de celle là, alors que les autres tétées par contre commencent vraiment à me faire peiner.
Je sature un peu de me sentir obligée en sachant par avance que ce sera désagréable pour moi, et d'être coupée aussi dans mes activités pour donner le sein à un bébé qui n'en a pas vraiment besoin et qui va s'agiter.

Sans compter que moi non plus je n'ai pas dormi depuis un bail : grossesse pratiquement sans sommeil et fatiguée +++, puis sa malformation qui m'a poussée pendant presque un an à tourner sur 24h. Je n'avais même plus de rythme jour/nuit parce que je devais systématiquement le mettre en porte bébé et rester debout au moins 30mn après chaque tétée (donc la nuit pour un tout petit bébé je vous laisse imaginer..). Et que la journée il fallait s'occuper de la grande en plus, et du bébé qui souffre et ne dort pas, qui se réveille au bout de 10mn à cause d'une apnée du sommeil...et papa qui part bosser dans un autre département plusieurs semaines pendant que bébé est au plus mal parce qu'on a vraiment besoin de son salaire malgré tout...
Nous n'avons aucune famille ici, pas de relais, et j'ai fait l'erreur de refuser l'aide des copines pendant tout ce temps (qui proposaient de prendre la grande, ou de venir les garder à la maison le temps que je dorme même 30mn, je ne voulais pas les déranger) et du coup elles ont arrêté de proposer.

Je suis vraiment fatiguée, mon mari et moi on a pris 10 ans en un an physiquement ;) et surtout je commence à ne plus avoir la patience de supporter des tétées où je me prends des coups de pieds, on me tire les cheveux,où mon fils se retourne dans tous les sens en tirant sur mon sein...

Bon c'était l'instant "je vide mon sac" pardon mais dans ma vraie vie je suis en mode "wondermum" non stop et j'adore ce forum car il permet de lâcher et de s'autoriser ce genre de propos ;) merci à toutes celles qui le font vivre !
 

mamanbio

Période de pointe
Me revoilà déjà !

Avoir passé un moment sur ce forum ce matin m'a fait du bien car je me suis sentie plus assurée dans ma démarche (les enfants sentent bien quand on n'est pas sûrs...) + ça m'a donné une idée.
Une des mamans du forum raconte qu'elle a proposé de la tisane comme alternative à son fils. Du coup je me suis dit que je pouvais essayer.
Avant de monter j'ai dit à mon fils que c'était fini de téter, qu'on allait monter mais qu'il n'aurait pas à téter. Que s'il voulait manger ou boire avant on pouvait mais il ne voulait rien à part un peu d'eau.
J'ai quand même rempli sa gourde de tisane en me disant que ça lui ferait peut être du bien de boire chaud au moment où il voudrait téter.

Et bien oui!!!!!

On a fait le même rituel que d'habitude, il referme le livre, se retourne et me dit "téter".
Là je lui rappelle que c'est fini de téter mais qu'il peut avoir de la tisane, il goûte et il semble satisfait.
Finalement il m'a fait un gros câlin tout en buvant sa tisane, parfois en se redressant, parfois en buvant tout contre moi, parfois en lâchant la tisane et juste en étant content d'un câlin. Un petit moment magique de complicité et de douceur sans maltraiter mes tétons haha.

Pour demander le gobelet il signe toujours "eau" en LSF, et pour demander le sein il dit oralement depuis très longtemps "téter". Ce matin, au bout de plusieurs gorgées/câlins etc il s'est mis à dire "téter" en se penchant vers le gobelet : il a donc déjà fait l'association !

Mon fils adore boire de l'eau il réclame très souvent et il n'a pas une seule fois dit "téter" en le demandant. Donc c'est vraiment exceptionnel qu'il ait dit ça, j'ai l'impression qu'il a vraiment compris que c'était la substitution du coup. Et ça me conforte dans l'idée qu'il est prêt et que je ne suis pas une affreuse tortionnaire égoïste haha.

Du coup je lui ai laissé la fin de son gobelet au lit pour qu'il puisse reprendre quelques gorgées avant de dormir s'il voulait.

Merci merci merci, hier j'avais voulu commencer à refuser les tétées et ça s'était super mal passé : je n'étais pas à l'aise, je me sentais en même temps nostalgique et coupable et en même temps plus capable de supporter de continuer ces tétées...et là je me sens sûre, forte et compétente et c'est grâce à ce forum !

Pourvu que ça dure comme ça !!
 

Trefle

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Ça fait plaisir à lire :joie:

Pour les copines, c'est pas trop tard pour accepter leur aide . Elles te l'ont proposé donc tu sais que c'est ok . Ne le vois pas comme un dérangement: je suis sûre que à tes copines et à tes filles ça leur ferait super plaisir de passer du temps ensemble . Et le fait de savoir que ça te soulage c'est un bonus .
 

Jud

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je passe juste pour dire : chouette que la tisane fonctionne pour toi, ici on n'a pas essayé mais papa a depuis peu dégainé la gourde d'eau la nuit ;)
Et pour les copines, moi à leur place ça me ferait plaisir que tu m'appelles alors essaie !
 

mamanbio

Période de pointe
bonjour à toutes,

merci pour vos réponses et vos conseils qui m'ont fait du bien.

me voilà de retour, à nouveau en détresse je dois dire...

les premiers jours ça s'est super bien passé on est très rapidement passés à une tétée le matin finalement avec de temps en temps un petit craquage quand vraiment c'était trop dur de s'en passer mais globalement ça allait.

et puis il a eu de nouveau mal aux dents et là mon mari m'a réclamée à nouveau la nuit et donc il s'est mis à téter +++ la nuit, donc à ne plus dormir correctement non plus (pcq il tétouille non stop, reste dans un état comateux mais pas profondément endormi puisqu'il se réveille dés qu'il perd le sein ou qu'il veut de nouveau le sein même pas 1h après à chaque fois..).
du coup il s'est remis à réclamer ++ la journée, à ne plus manger correctement etc et on est repartis sur le même cercle vicieux qu'avant.

chaque fois j'essaie de remotiver mon mari à le coucher le soir et à essayer de le rendormir lui même la nuit mais en fait au bout d'une nuit ou moins il (mon mari) est épuisé, à bout, et il me réclame de nouveau.. donc je repasse en mode milkage et là on recommence la même rengaine..mon mari dort mais moi non, il est plus en forme pour le boulot et moi je suis HS toute la journée avec les enfants...

c'est dur et puisque du coup on revient à la phase précédente, mon mari s'est énervé la dernière fois en me disant "mais il faut le sevrer ! il faut le sevrer pour de bon cette fois c'est plus possible!!!"

je suis assez d'accord (pour mon mari "le sevrer pour de bon" veut dire ne garder que la tétée au lit du matin), mais je ne vois pas comment y arriver TOUTE SEULE !!

je lui ai redit que ça tient surtout à lui ! que c'est à lui de me soutenir là dedans en l'éloignant de moi pour qu'il se réhabitue à passer des journées sans téter et à reprendre ce rythme qui était bien et qui est tellement plus difficile à faire quand c'est moi (par exemple hier j'ai refusé une tétée mon fils s'est mis dans une rage folle, il me tapait, essayait de tirer mon tshirt etc... et mon mari répétait "qu'est ce qu'il faut faire ? " : mais PRENDS LE bon sang !!!!! lol)

Bref vous l'aurez compris, je suis épuisée, au point de faire des malaises pcq je ne mange plus ,je ne dors plus, je ne fais que courir après les soins de ce petit chou ou accompagner sa grande soeur quand il me laisse un répit, je n'ai plus envie de l'allaiter la journée non seulement pcq je vois que ça ne lui fait plus de bien et qu'il est non stop en train de râler les jours où il téte . mais aussi pcq j'ai besoin de me reposer, de tenir mon chemisier fermé une journée tranquille, et de ne plus subir ces sollicitations qui ne sont que pour tétouiller dans tous les sens en gigotant...(si encore il tétait paisiblement ce serait une toute autre histoire).

Je suis tellement fatiguée que j'ai du mal à tenir et à me dire "allez je vais dire non et rester là à accompagner ses pleurs, valider son ressenti.." je sais qu'il le faudrait mais ce bébé a été tellement mal avec sa pathologie, il a tellement pleuré que je n'ai plus de courage pour accepter tout ça en ce moment...

Je me demande si je ne devrai pas trouver une jeune fille au pair ou quelqu'un qui serait là au quotidien pour m'aider à prendre soin d'eux, faire des activités avec les enfants pour que j'avance un peu sur la maison sans courir, s'occuper de l'un pendant que je donne de l'attention à l'autre...mon mari bosse énormément et on ne peut pas franchement ralentir ce rythme pcq ça ne rapporte déjà pas tellement, moi j'ai abandonné mon boulot pour prendre soin des enfants étant donné ce que demande mon fils en terme de soin et d'attention (et que personne ne garderait un enfant avec une telle pathologie dans tous les cas) mais là..j'ai besoin d'aide...

Qui d'entre vous a pu sevrer son bébé sans papa ? comment faire ?

merci beaucoup !!!
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Coucou @mamanbio, je t’envoie d’abord une cargaison de courage :calin:.
@Laaura a servré sa grande sans papa.

Ici quand on est tout les 2 sont ko, on fait un truc intermedaire. Papa gère le début de nuit (jusque 1h -2h) pendant que moi j’enchaîne quelques heures de sommeil avec boules caisses. Puis c’est papa qui dors et moi qui gère.

une organisation comme ça pourrait peut être marcher chez vous ?
 

Laaura

Lactarium
Coucou @mamanbio . Effectivement j'ai sevrer mes enfants sans papa. Ma puce avait 20 mois à l'époque je crois.
Elle teter h24, plusieurs fois dans la nuit également.
J'ai sevrer car j'étais enceinte et je ne «supportais» plus l'allaitement.

Mon fils a été sevrer il y a peu.. il y a 3 mois. Il venais d'avoir 2 ans

Je n'ai malheureusement pas de méthode miracle à te donner cependant quelque conseils que j'ai appliquée pour les 2 enfants et qui a plus tôt reussi.
Déjà être totalement D'accord sur le sevrage afin de «tenir le coup» sur la durée.
J'ai dabord commencer par stopper les tt de jours puis ensuite celle de la nuit. J'ai beaucoup parler, expliquer, négocier, fais diversion (proposer autre chose à boire et/ou à manger).
La nuit jai toujours dormis avec meme si je ne donner plus le sein. Jaccompagnais lorsqu'il y a eu de pleures en faisant des calins, des chansons, porter... C'était «encore + fatiguant» finalement mais sur une assez courte période.
 

mamanbio

Période de pointe
Merci beaucoup pour ce retour d'expérience !
Ce matin il était avec papa tout allait très bien mais il a peu mangé (il avait bien tété ce matin!). Finalement quand il m'a retrouvée il voulait absolument téter et il s'est mis dans une colère et des pleurs +++. Mon mari m'apportait toute sorte de nourriture qu'il avait préparée en disant "non tiens bon ne lui donne pas!!!" et j'ai accompagné mon fils dans sa détresse sans lui donner même quand il voulait me griffer et tout jeter de rage...
A un moment il s'est arrêté de pleurer, a mangé un peu le contenu de son assiette, puis s'est remis à réclamer et à pleurer quand j'ai dit non.
Il a fini par pleurer tellement que mon mari l'a emmené (il était aussi super fatigué, je pense que papa avait loupé le coche sur le moment de le coucher !) et du coup il l'a couché comme ça sans téter et il s'est vite endormi.

Je veux vraiment tenir bon mais oh cette petite bouille qui ne comprend pas pourquoi on lui refuse c'est dur...j'ai l'impression de le trahir et en même temps je vois bien qu'il faut le faire qu'il en a vraiment besoin.

Mon mari me dit qu'il faut qu'il ait faim pour se mettre vraiment à manger et je sais qu'il a raison...allez courage courage il faut que je tienne bon !!

Ma dernière résolution de ces derniers jours ceci dit a été de dormir comme je pouvais, dés que je couche ma fille je file faire à toute vitesse ce qui ne peut pas attendre et je me mets au lit, tant pis si je ne vois plus mon mari le soir je sais que la fatigue rend tout tellement plus compliqué, j'ai besoin de dormir quelques heures pour tenir le coup moralement ! et c'est vrai que ça change tout sur mon moral de la journée et ma capacité à supporter tout ça...
 

Trefle

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Tu fais bien de dormir dès que tu peux pour recharger les batteries!
J'espère que tu trouveras un moyen de faire taire cette petite voix qui parle de trahir .
J'ai sevré de nuit en tant que maman solo et comme @Laaura je pense que ça aide de se sentir à 200% légitime dans sa démarche.
Plein de courage !
 

Laaura

Lactarium
Effectivement le mieux est d'être reposé et en forme pour tenir.
Bon courage. Si vous etes vraiment décidé à le sevrer ça va aller. Il faut du temps.
 

mamanbio

Période de pointe
oui cet après midi ça s'est mieux passé, quand il m'a réclamé j'ai répondu "maiiiis nooooooon" d'un ton rigolo et il s'est amusé à répéter "téter" et moi je disais "mais non mais noooooon" et il rigolait à chaque fois et puis finalement j'ai réussis à détourner son attention et à l'emmener manger un petit goûter ! ouf !!!
 

mamanbio

Période de pointe
news du jour : je me suis endormie par mégarde en couchant ma fille à 20h30 (bébé était parti s'endormir avec papa) et réveillée ce matin à 7h30 pour l'appel de mon mari pcq mon fils réclamait la tétée (bon et un réveil perso à 4h pour me rendre compte que je n'avais pas fermé le poulailler donc petite sortie nocturne tout de même !). Mon mari s'est lui aussi endormi hier soir vers 21h en couchant notre fils = deux parents reposés ça change la vie !

+ bébé a donc pu tenir toute la nuit sans moi et ce matin je m'attendais à ce qu'il tète hyper longtemps mais pas du tout en 5mn c'était réglé et il se recouchait à côté de moi paisiblement

aujourd'hui ça a été un peu sport de refuser mais mon mari est resté à la maison (et hier aussi) et ça aide beaucoup de pouvoir nous séparer quand ça devient trop insistant et qu'il fixe toute son attention là dessus. Du coup jusqu'ici pas de tétée à part celle de ce matin et il n'a même pas réclamé quand je suis venue le chercher après la sieste (alors qu'en général il me saute dessus) !

Je sens qu'on peut y arriver allez !

Restera à voir si demain ce sera le même numéro quand papa sera absent ;) mais je vais tenir bon parce que ce midi il a dévoré son repas comme jamais et ça fait plaisir de le voir se régaler et manger correctement comme ça !

Merci encore à toutes
 
Haut