1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Risque d'anesthesie générale et allaitement

Discussion dans 'Maladie de la maman' démarrée par shurikenette, 26 Mai 2012.

  1. shurikenette

    shurikenette Colostrum

    Bonjour,
    Je sais qu'il existe déjà des messages à ce sujet mais je suis dans une autre configuration et j'aimerai vos conseils car je suis vraiment super inquiète.
    Voilà presque 11 mois que j'allaite entièrement mon 2ème (que le sein pour apport laitage) et cela fait 2 jours que je suis en suspicion d'appendicite mais aujourd'hui je n'ai plus de douleur ni de fièvre bref pas assez pour être opérée mais dans le doute quand même.
    Si je devais être amenée à être hospitalisée et opérée, ce serait pour au minimum 5-6 jours (je suis infirmière et je travaille en plus dans le service de chirurgie viscerale), je serai obligée de laisser mon fils à mon mari et je me demande comment m'y prendre :
    -Maintenir la lactation à l'aide de mon tire-lait et donner un lait de croissance pendant toute l'hospit et redonner le sein à l'issue.
    -Maintenir ma lactation les premiers jours puis faire venir mon fils 4 à 5 fois par jours pour le faire téter.

    Comme il n'a jamais pris de bib, dois-je commencer à en introduire au moins un au cas où ? je suis inquiète surtout sur le fait qu'on risque d'être séparé brutalement or on ne s'est jamais quitté...Je suis désemparée mais je garde espoir sur le fait que ça reste une suspicion !!
     
  2. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonjour Shurikenette,

    L'épée du doute est bien anxiogène même si tu sembles espérer une issue heureuse.

    Je t'invite à lire cet article Lorsque la mère allaitante doit être hospitalisée, article paru dans les Dossiers de l'Allaitement n° 76 (Juillet – Août – Septembre 2008) pour les aspects généraux de l'hospitalisation et d'une intervention.


    Dans les différents choses à envisager pour toi et ton enfant :
    - exprimer ton lait en l'absence de ton enfant.... ce serait dommage d'ajouter un engorgement ou une mastite comme problème supplémentaire à ta situation. Donc prévoir un tire-lait (efficace) sur place dans la chambre. Le faire juste avant l'intervention permettra d'éviter un début d'engorgement au réveil (je ne connais pas la durée de l'intervention, ni la fréquence à laquelle tête ton enfant). Il pourra être utile aussi de pouvoir compter sur quelqu'un qui pourra t'aider juste après l'intervention et dans les premiers jours post-opératoires.

    - a priori, comme beaucoup de médicaments sont compatibles avec l'allaitement (voir par exemple la rubrique du Coin du Prescripteur des Dossiers de l'Allaitement ou sa compilation Médicaments et allaitement, ou le site du CRAT, ou d'autres sources comme Cybèle, e-lactancia, LactMed) il est toujours possible de trouver un traitement compatible avec TON allaitement (en fonction de la part de solides que ton enfant mange et en tenant compte qu'il n'est plus un nouveau-né)... donc si les professionnels de santé qui t'entourent prennent en compte ton allaitement, il n'y a pas de raison de jeter ton lait ou de refuser une tétée à ton enfant

    Ton enfant boit-il au verre, à la paille ou à la tasse ? Il est toujours possible de donner du lait ainsi (comme n'importe quelle autre boisson : eau, jus de fruit, ...)

    Certaines mamans sont heureuses de revoir leur enfant chaque jour (et leur enfant également), d'autres sont déchirées par les séparations et préfèrent ne pas voir leur enfant de la durée du séjour. Comment penses-tu que tu vivras la séparation ? Et ton enfant ?

    Peut-être que des mamans qui ont été hospitalisées pourront témoigner de comment elles ont vécu (et leur enfant) cette absence prévue ou imprévue.
     
  3. maloudaine

    maloudaine Période de pointe

    oui oui je connais ton stress et tes angoisses shurikenette!
    J'ai été deux fois hospitalisée depuis que j'allaite mon fiston qui aura 2 ans dans une dizaine de jours. La première fois mon fils avait 7 mois et demi, alors j'étais déterminée à ne pas arrêter mon allaitement, tout en sachant que je ne pourrai pas allaiter pendant 4 ou 5 jours!
    D'abord ne crois pas d'office ce que te diront les médecins concernant les médocs et les pseudos contre indications avec l'allaitement et file sur le forum lll et sur le site du crat pour vérifier toi même...
    Ensuite pour ma part j'avais tiré du lait à l'avance et congelé ces réserves, et pendant ces 4 jours sans tétées je tirais le lait pour éviter les engorgements (le jour et surtout la nuit c'était pas simple de se réveiller avec des seins en bétons) et redoublais de patience pour faire patienter mon fiston et lui donner double ration de câlins et de bisous.
    Et lors de ma deuxième intervention j'ai tiré le lait pour éviter engorgement et je lui ai donné des laitages en attendant la reprise des tétées et là encore avec moultes câlins et explications!
    Pour le bib, peut être que ça passera si ce n'est pas toi qui le donne et si tu n'es pas présente quand on le lui donne...?
    Bon courage et fais toi confiance ainsi qu'à ton enfant!
     

Partager cette page

Chargement...