• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Rgo, pilule, lactation autocrine et pic de croissance

Audreymor

Colostrum
Bonjour à toutes ! Ma fille aura 3 mois dans 4 jours. Depuis deux semaines et demi elle n’était pas bien, refusait le sein, se tordait et reflux une heure après tétées. Après visite pédiatre, diagnostique de RGO tombé. Elle est sous traitement depuis. Le reflux va mieux, et elle semble moins souffrir entre les tétées, mais ces dernières sont toujours compliquées. Elle se tord toujours, tire sur le téton et le lâche. Je pense être passée en lactation autocrine car il faut bien 3/4 minutes avant que le lait n’arrive. Ce qui l’énerve. De plus, elle semble ne pas être rassasiée. Elle ne déglutit plus au bout de 5 minutes et impossible de la mettre sur l’autre sein, elle ne veut plus faire l’effort d’amorcer le lait une seconde fois et pleure. Tire lait depuis peu impossible aussi. Rien ne sort même en attendant 10 minutes. Les seuls moments où cela se passe bien c’est quand elle n’a pas mangé sur ce sein depuis au moins 7h. Là je le ressens dur et plein comme avant et elle le prend bien avec la quantité nécessaire. J’ai essayé tous les galactogènes pour favoriser la lactation. Le dernier point qui reste en suspend étant ma pilule contraceptive (antigone générique de cerazette) qui n’a normalement pas d’influence. Pensez vous que cela puisse jouer sur la lactation, du fait de mon éventuel passage en autocrine ? Mon manque de lait disponible peut-il être lié à un pic de croissance ? Et dois-je continuer de lui proposer le sein comme je le fais depuis deux semaines toutes les 2h, 2h30 pour relancer tout ça, ou est-il préférable d’attendre qu’elle réclame vraiment et que ce soit plus facile pour elle avec un sein plus dur. Sachant qu’avant son traitement pour le RGO elle avait mal et était trop agitée au sein, donc je lui proposais dès son réveil, mais maintenant elle semble aller mieux sur ce point. Merci d’avance !
 

Cactus2002

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Il y a effectivement un pic de croissance vers 3 mois donc ça peut être lié. Si elle a un rgo, tu fais bien de lui proposer régulièrement le sein (c'est ce que je faisais, j'avais remarqué que ça l'aidait). Tu pourrais aussi avoir un retour de couches qui diminuerait provisoirement la lactation.
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonsoir @Audreymor , la contraception hormonale peut jouer sur la lactation.
En fait, les pilules microdosées sont compatibles avec l'allaitement dans le sens où elles ne présentent pas d'effets pour le bébé, mais elles peuvent entraîner une baisse de lactation. Les dysfonctionnement de la thyroïde peuvent aussi être à l'origine d'une diminution de la lactation.
Ne pas ressentir de réflèxe d'éjection ne signifie pas que le bébé ne reçoit pas de lait ;) Si bébé fait des mouvements des déglutition actifs, il arrivera à obtenir du lait.
Le fait de proposer le sein à l'offre est une très bonne stratégie car plus le sein est drainé, plus il produit de lait. En fait, il n'y a pas un moment où la lactation "bascule", les mécanismes de contrôle endocrines (liés aux hormones) et autocrines (liés à des facteurs présents dans le sein lui même) cohabitent tout au long de la lactation. Plus le sein sera drainé souvent et plus la production augmentera.
 
Haut