• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 relactation help !

nath23

Colostrum
Bonjour a toutes, j'ai accouchée il y a presque 3 semaines de ma fille que j'allaitais exclusivement jusqu'à ses 2 semaines et 2 jours. Je suis tombée malade la semaine dernière (angine fièvre...) bref pas en forme... En plus des petites crevasses qui me décourage a poursuivre l'allaitement..dc je suis aller consulter pour me faire soigner de cette angine car j'étais venu a un point ou je ne mangeais plus, buvais plus, dormais plus, et parlait plus tellement la douleur était horrible...Résultat mon medecin qui me diagnostique un beau phlegmon (abcès) a l'amygdale et me prescrit des antibiotiques et me dit d'arrêter l'allaitement pendant 48h au moins en raison de mon état et de la fièvre en attendant que les antibio fassent effet car une bactérie circule dans mon sang.
Dc moi démoraliser de devoir donner du lait artificiel a contre coeur a ma fille, mais elle s'y fait très vite malgré que sans voix je n'ai rien pu lui expliquer et que d'une heure a l'autre elle se retrouvait a ne plus tétée le sein
Jai dc tirer mon lait 2 fois pendant ses 48h car mes seins devenaient gonflées
Et voila qu'au bout de 48h je me sens mieux et decide de reprendre l'allaitement mais voila que mes seins sont mous...lorsque j'appuie sur les tetons du lait coule mais faut vraiment appuyer...J'essaie donc de donner le sein avant chaque biberon mais j'ai limpression que ca lui demande beaucoup d'effort de tétée et sendors vite au sein,bien qu'avant elle sendormait vite aussi mais elle tetait au moins 10min avant..la elle tète a peine 2 et sendors...et si elle ne s'endors pas elle s'énerve au sein et je moblige a lui faire un biberon. Cela fait presque 3 jours que je retente l'allaitement mais je suis au meme stade
Je n'ai toujours pas assez de lait
Ma fille sendors trop vite ou s'énerve au sein
Je culpabilise beaucoup de plus qu'elle va bientot avoir 3 semaines et je redoute ce pic de croissance si mes seins ne sont pas prêt a lui offrir ce quelle réclame...
Aussi le fait de ne pas avoir manger ni bu ni dormi pendant 4 jours joue t'il sur la lactation ?
Combien de temps peut prendre une relactation ? Je pensais qu'en stoppant 48h ca serait facile...
Merci d'avance pour vos futures réponses
 

Jujumeo

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @nath23,

Ça n'a pas dû être facile pour toi.
Pour relancer ta lactation (je ne suis pas experte mais je vais essayer de te conseiller au mieux), déjà, continuer de proposer le sein très souvent, faire du peau à peau.
Ensuite tu peux prendre du fenugrec ou des tisanes spécial allaitement.
Les fruits secs comme les amandes, de la bière sans alcool.
Et surtout garder le plus possible contact avec la puce et peut-être aussi tirer ton lait pour entretenir ta lactation.

J'espère ne pas t'avoir dit de sottise.
Sur le site je pense qu'il y a des articles qui parlent de ça.
Je vais essayer de les chercher
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Est-ce que tu as la possibilité de rester au lit avec ta puce et de ne faire que lui donner le sein ou presque (on nomme ça une perfusion lactée).
La fatigue influe sur la lactation en effet.
Tu peux aussi donner le sein plus souvent qu'avant pour compenser. Un bébé tète en moyenne 8 à 12 fois par 24h avec des tétées très rapprochées en soirée et des tétées la nuit. Les tétées du soir et de la nuit sont très très bénéfiques à la lactation. Il faut quelques jour à la lactation pour s'adapter.
Et si tu vois que les urines ne sont plus aussi volumineuses qu'avant, tu peux introduire quelques compléments pendant un peu de temps.
Qu'en penses-tu?
 

Christine13

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @nath23

Je suis sûre que tout n'est pas perdu!!
Il va te falloir patience et courage, mais en s'accrochant je suis persuadée que ça va le faire !
Comme les filles je conseille un max de peau à peau, coller ta fille au sein autant que faire se peut, proposer sans attendre qu'elle réclame et faite une cure tisane ou gélule si tu penses vraiment avoir une baisse de ta production.
On te soutient !
 

Mamangâteau

Lactarium
Bonjour @nath23 c'est une situation difficile que tu vis là mais comme les filles j'opterais pour une stimulation maximum: bébé et tire-lait en sachant que qu'un enfant est plus efficace qu'une machine. Tu peux mettre ta fille au sein même quand elle dort en lui chatouillant la bouche avec ton sein. Elle va le prendre sans se réveiller et je te souhaite qu'elle tète calmement car elle sera bien détendue. Courage à vous 2
 

nath23

Colostrum
Bonjour @nath23,

Ça n'a pas dû être facile pour toi.
Pour relancer ta lactation (je ne suis pas experte mais je vais essayer de te conseiller au mieux), déjà, continuer de proposer le sein très souvent, faire du peau à peau.
Ensuite tu peux prendre du fenugrec ou des tisanes spécial allaitement.
Les fruits secs comme les amandes, de la bière sans alcool.
Et surtout garder le plus possible contact avec la puce et peut-être aussi tirer ton lait pour entretenir ta lactation.

J'espère ne pas t'avoir dit de sottise.
Sur le site je pense qu'il y a des articles qui parlent de ça.
Je vais essayer de les chercher
Merci beaucoup de ta réponse jujumeo et pour les articles, je vais de ce pas les lires.
Je vais suivre tes conseils ; -)
 

nath23

Colostrum
Est-ce que tu as la possibilité de rester au lit avec ta puce et de ne faire que lui donner le sein ou presque (on nomme ça une perfusion lactée).
La fatigue influe sur la lactation en effet.
Tu peux aussi donner le sein plus souvent qu'avant pour compenser. Un bébé tète en moyenne 8 à 12 fois par 24h avec des tétées très rapprochées en soirée et des tétées la nuit. Les tétées du soir et de la nuit sont très très bénéfiques à la lactation. Il faut quelques jour à la lactation pour s'adapter.
Et si tu vois que les urines ne sont plus aussi volumineuses qu'avant, tu peux introduire quelques compléments pendant un peu de temps.
Qu'en penses-tu?
Bonjour SEmilie
Pour te répondre je ne peux pas me permettre d'être toute la journée avec la puce au sein car jai un autre loulou de 2ans et demi qui me sollicite pas mal aussi et le papa travail...il va a la crèche 3 fois par semaine, jessaierais a ce moment la d'en profiter pour la mise au sein +++
Je ne savais pas que les tetees de nuit etait plus bénéfique aussi mais la c'est a ne plus dormir la nuit si je lui donne jai essayer et des que je la recouchais elle chounais ca a duree 2h...dc je lui fais un biberon sinon je pense que je passerais la nuit.
Pensez vous que je puisse compléter au biberon après chaque tétée ou faut il que je supprime un bib au fur et a mesure comme pour le sevrage ?
Merci de votre reponse en tout cas
 

nath23

Colostrum
Bonjour @nath23

Je suis sûre que tout n'est pas perdu!!
Il va te falloir patience et courage, mais en s'accrochant je suis persuadée que ça va le faire !
Comme les filles je conseille un max de peau à peau, coller ta fille au sein autant que faire se peut, proposer sans attendre qu'elle réclame et faite une cure tisane ou gélule si tu penses vraiment avoir une baisse de ta production.
On te soutient !
Merci beaucoup !
Je vais suivre vos conseil et merci du soutien !!
 

nath23

Colostrum
Bonjour @nath23 c'est une situation difficile que tu vis là mais comme les filles j'opterais pour une stimulation maximum: bébé et tire-lait en sachant que qu'un enfant est plus efficace qu'une machine. Tu peux mettre ta fille au sein même quand elle dort en lui chatouillant la bouche avec ton sein. Elle va le prendre sans se réveiller et je te souhaite qu'elle tète calmement car elle sera bien détendue. Courage à vous 2
Merci bien ! Mais ma puce quand elle dors elle dors !! Je pense ca risque detre difficile de la mettre au sein endormie... : -/
En tout cas merci de votre reponse : -)
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour SEmilie
Pour te répondre je ne peux pas me permettre d'être toute la journée avec la puce au sein car jai un autre loulou de 2ans et demi qui me sollicite pas mal aussi et le papa travail...il va a la crèche 3 fois par semaine, jessaierais a ce moment la d'en profiter pour la mise au sein +++
Je ne savais pas que les tetees de nuit etait plus bénéfique aussi mais la c'est a ne plus dormir la nuit si je lui donne jai essayer et des que je la recouchais elle chounais ca a duree 2h...dc je lui fais un biberon sinon je pense que je passerais la nuit.
Pensez vous que je puisse compléter au biberon après chaque tétée ou faut il que je supprime un bib au fur et a mesure comme pour le sevrage ?
Merci de votre reponse en tout cas
Un texte pour cerner les rythmes des bébés et l'allaitement: https://www.lllfrance.org/vous-info...aissance-des-rythmes-peut-lever-des-obstacles
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Merci à toutes les mamans qui t'ont répondu : tu as déjà de nombreuses pistes à ta disposition.

Je me permets de reprendre ton message en quelques points (n'hésite pas à en laisser de côté... ma réponse est longue et tout ne te sera pas forcément utile)

Bonjour a toutes, j'ai accouchée il y a presque 3 semaines de ma fille que j'allaitais exclusivement jusqu'à ses 2 semaines et 2 jours. Je suis tombée malade la semaine dernière (angine fièvre...) bref pas en forme... En plus des petites crevasses qui me décourage a poursuivre l'allaitement..dc je suis aller consulter pour me faire soigner de cette angine car j'étais venu a un point ou je ne mangeais plus, buvais plus, dormais plus, et parlait plus tellement la douleur était horrible...Résultat mon medecin qui me diagnostique un beau phlegmon (abcès) a l'amygdale et me prescrit des antibiotiques et me dit d'arrêter l'allaitement pendant 48h au moins en raison de mon état et de la fièvre en attendant que les antibio fassent effet car une bactérie circule dans mon sang.
Peut-être transmettre à ton médecin ces feuillets pour sa formation continue ?
https://www.lllfrance.org/vous-info...illets-du-dr-newman/966-feuillet-9-b-maladies
https://www.lllfrance.org/vous-info...extraits/1110-29-vous-pouvez-allaiter-meme-si
https://www.lllfrance.org/vous-info...aitement/1493-da-69-lait-humain-et-infections

Et également un texte de la Haute Autorité de Santé concernant l'allaitement et les maladies que la maman peut attraper et le traitement
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/Allaitement_rap.pdf en page 145 et 148 :

IX. CONTRE-INDICATIONS À L’ALLAITEMENT MATERNEL
IX.1. Chez la mère
IX.1.1. Maladies infectieuses

Dans la très grande majorité des cas l’allaitement maternel protège l’enfant vis-à-vis des agents infectieux présents dans l’environnement qu’il partage avec sa mère grâce aux facteurs de défense anti-infectieux spécifiques et non spécifiques du lait maternel. Pour la plupart des infections courantes bactériennes ou virales, qu’elles soient ORL, pulmonaires ou digestives, le risque maximal de contamination se situe avant l’apparition des premiers symptômes chez la mère (177,268). Si l’allaitement est interrompu, l’enfant ne pourra bénéficier ni des anticorps spécifiques de l’agent pathogène infectant qui sont sécrétés dans le lait maternel ni des autres facteurs anti-infectieux du lait maternel ; la poursuite de l’allaitement doit être encouragée. La fièvre n’est que le symptôme d’une maladie dont la cause peut éventuellement être une contre-indication mais rien n’indique que la fièvre en elle-même justifie l’interruption de l’allaitement. Dans de rares circonstances, à l’occasion d’une infection maternelle, des agents infectieux peuvent passer dans le lait et le risque d’infection de l’enfant est possible en cas de bactériémie ou de virémie.
[...]
X. MÉDICAMENTS ET ALLAITEMENT
Ce chapitre a été rédigé en collaboration avec l'AFSSAPS, à partir des travaux du groupe de travail sur l’incidence des médicaments sur la reproduction, la grossesse et l’allaitement. Les conclusions de ce groupe de travail pourront être consultées au cours de l’année 2003 sur le site de cette agence, toutes les spécialités n’ayant pas encore été réévaluées.
X.1. Généralités
En pratique, 2 situations peuvent se rencontrer lors de la prescription (ou poursuite) d’un traitement chez une femme qui souhaite allaiter ou qui allaite : – mère atteinte d’une maladie chronique ou préexistante à l’allaitement. Le plus souvent, le traitement a été débuté avant ou pendant la grossesse, l’imprégnation fœtale préexiste. Cependant, en cours de grossesse le foie et le rein maternels assurent l’élimination du produit et de ses métabolites, ce qui n’est plus le cas en postnatal. La question qui se pose est celle de savoir si la mise en route de l’allaitement maternel est possible ; – mère atteinte d’une maladie aiguë dont la guérison nécessite la prescription de médicaments. Se posent alors les questions de l’utilité du traitement et de la poursuite ou non de l’allaitement. En effet, le bénéfice thérapeutique dans ces situations est avant tout maternel. Il s’agit d’estimer chez l’enfant allaité le risque induit par le médicament pris par la mère sans bénéfice pour l’enfant.
Avant de prescrire un traitement à une femme qui allaite, il faut donc se poser ces questions :
• Le symptôme ou la pathologie nécessitent-ils vraiment un traitement ?
• Ce traitement est-il, à efficacité équivalente, celui qui présente le moins de risques pour l’enfant allaité ? • Le risque potentiel pour le nouveau-né est-il supérieur à l'avantage que lui procure l'allaitement maternel ?
Souvent la tendance des professionnels de santé est de suspendre l'allaitement le temps du traitement avec pour conséquence in fine une interruption de l'allaitement. Or de nombreux médicaments peuvent être administrés sans risque. Il est donc nécessaire d’estimer ce risque potentiel. Cette estimation se fait à partir de données pharmacocinétiques et surtout de données cliniques.
Dc moi démoraliser de devoir donner du lait artificiel a contre coeur a ma fille, mais elle s'y fait très vite malgré que sans voix je n'ai rien pu lui expliquer et que d'une heure a l'autre elle se retrouvait a ne plus tétée le sein
Jai dc tirer mon lait 2 fois pendant ses 48h car mes seins devenaient gonflées
Et voila qu'au bout de 48h je me sens mieux et decide de reprendre l'allaitement mais voila que mes seins sont mous...lorsque j'appuie sur les tetons du lait coule mais faut vraiment appuyer...J'essaie donc de donner le sein avant chaque biberon mais j'ai limpression que ca lui demande beaucoup d'effort de tétée et sendors vite au sein,bien qu'avant elle sendormait vite aussi mais elle tetait au moins 10min avant..la elle tète a peine 2 et sendors...et si elle ne s'endors pas elle s'énerve au sein et je moblige a lui faire un biberon. Cela fait presque 3 jours que je retente l'allaitement mais je suis au meme stade
Je n'ai toujours pas assez de lait
Ma fille sendors trop vite ou s'énerve au sein
Je culpabilise beaucoup de plus qu'elle va bientot avoir 3 semaines et je redoute ce pic de croissance si mes seins ne sont pas prêt a lui offrir ce quelle réclame...
Aussi le fait de ne pas avoir manger ni bu ni dormi pendant 4 jours joue t'il sur la lactation ?
Combien de temps peut prendre une relactation ? Je pensais qu'en stoppant 48h ca serait facile...
Merci d'avance pour vos futures réponses
Les seins mous ne sont pas un signe que ta lactation est défaillante... mais qu'elle s'est adaptée à la situation... rien n'empêche de la stimuler pour la relancer.

Que ce soit pour relancer une lactation ou pour répondre à une demande accrue par exemple en période de pointe des 3 semaines, la méthode est la même :
Les tisanes ou autres aides galactogènes ne pourront être utiles que si ton bébé (ou le tire-lait) sont efficaces au sein et que tes seins soient suffisamment stimulés.
Même si ton enfant n'est pas pleinement réveillée, elle peut être capable de téter... en lui proposant de téter aux signes d'éveil :
https://www.lllfrance.org/vous-info...nt-aux-signes-deveil-allaitement-a-la-demande
https://www.lllfrance.org/vous-info...aissance-des-rythmes-peut-lever-des-obstacles

Je culpabilise beaucoup de plus qu'elle va bientot avoir 3 semaines et je redoute ce pic de croissance si mes seins ne sont pas prêt a lui offrir ce quelle réclame...
Aussi le fait de ne pas avoir manger ni bu ni dormi pendant 4 jours joue t'il sur la lactation ?
Combien de temps peut prendre une relactation ? Je pensais qu'en stoppant 48h ca serait facile...
Merci d'avance pour vos futures réponses
Une baisse de lactation peut arriver effectivement lors d'une maladie et par manque de stimulation.
Souvent une plus grande stimulation de 24-48h permet de remonter une lactation. Donne-nous de tes nouvelles.
 

nath23

Colostrum
Bonjour ! Je viens donner des nouvelles apres 3 semaines en vous remerciant de vos conseils car j'ai réussi la relactation apres 5-6 jours au final : -) dc plus de biberon depuis ! Je suis très heureuse en plus avec cet arrêt de l'allaitement je n'ai plus du tout de crevasses. Un bonheur ! L'allaitement se passe très bien
Bonne journée a toutes
 

Jujumeo

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Super, tu as eu raison de venir frapper à la porte de la lèche league !!!
Félicitation et bon allaitement !!!
 
Haut