1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Question au parlement : allaitement dans les lieux publics

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par LLLFrance, 7 Juin 2018.

  1. LLLFrance

    LLLFrance Modératrice Animatrice LLL

    Mme Bérengère Poletti député des Ardennes a posé au Parlement une question relative à l' allaitement en public. Voici sa question et la réponse du ministre des solidarités et de la santé :
    http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-6558QE.htm

    En voilà un commentaire du WBTi France (World Breastfeeding Trends Initiative ou Initiative mondiale de suivi des tendances de l’allaitement) : https://wbtifrance.jimdo.com/2018/06/07/question-au-parlement-de-france/

    (Pour en savoir un peu plus sur le WBTi : https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1867-wbti-le-suivi-de-l-allaitement)
     
    Nerialka, vanessa67 et ParisianLawyer aiment ce message.
  2. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je trouve la réponse très politiquement correcte mais ça brasse beaucoup de vent...
     
  3. MagPuceron

    MagPuceron Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Tout à fait d'accord avec @bad mom..
     
    Al dente aime ce message.
  4. vanessa67

    vanessa67 Hyperlactation

    Haaa la culpabilisation des femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas allaiter ,elle a bon dos pour rien faire du tout ! Et la culpabilisation des fabricants de lait artificiel, qui ont fait croire, à force de pots de vin et autre lobbying, que leur poudre était équivalente ,voire meilleure, que le lait maternel, avec des mythes qui subsistent jusqu'à aujourd'hui ,elle se fait quand? Je trouve ça fou qu'au nom du respect du choix individuel, on n'explique pas aux mères ce qu'implique le choix de donner de la vache en poudre à leur bébé. Ce n'est pas un vrai choix si elles croient que c'est du pareil au même. ..Mais ça, on va pas le dire, hein, ça serait culpabilisant.
     
    Laaura, Nerialka et Al dente aiment ce message.
  5. Al dente

    Al dente Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    C’est un peu le serpent qui se mord la queue.

    Il est souligné dans un premier temps que « l'initiation et la durée de l'allaitement sont influencées par divers facteurs sociodémographiques, socioéconomiques et macrosociaux » mais qu’il ne faut pas stigmatiser les femmes qui font un autre choix. Un choix dépendant donc de ces facteurs.

    L’objectif de cette campagne est-elle d’aider les femmmes à faire un choix plus éclairé et moins dépendant de leur catégorie sociale, économique, géographique , donc de favoriser l’égalité entre les femmes, ou bien s’adresserait-elle, comme on croit le comprendre à la lecture de la réponse, aux femmes qui ont déjà fait le choix de l’allaitement ?

    J’ai l’impresion que le problème est vraiment pris à l’envers...
     
    Thècle, bad mom, vanessa67 et 1 autre personne aiment ce message.
  6. BeatriceRB

    BeatriceRB Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Je ne vois pas en quoi une campagne objective et informative serait culpabilisante.
    Mettre des affiches du genre : Travailler et allaiter c'est possible, ça permet d'informer ou de faire réfléchir celles qui sèvrent à contre cœur à la reprise du boulot. Et si certaines mamans qui donnent le biberon se sentent accusées, c'est que de base elles se disent que leur choix n'est pas le meilleur.

    Surtout qu'à côté de ça les pubs lait deuxième âge ne sont pas si transparente que ça. Par exemple a pub Novalac avec un nourrisson, certes sur la boite il y a écrit deuxième âge, mais tout le message tourne autour des nouveaux parents, pourquoi je pleurs, suis-je fatigué...
     
    Nerialka, vanessa67 et Al dente aiment ce message.
  7. Zouzou84

    Zouzou84 Période de pointe

    Non, mais en fait, je suis pas sûre que la comm télévisuelle là dessus soit le point à appuyer en ce moment. Je veux dire: que le lait maternel est meilleur, on le martèle à toute femme enceinte pendant la grossesse, depuis les premières visites. Moi je me souviens qu'on m'en avait beaucoup parlé lors de ma première grossesse, alors que je n'étais pas trop motivée, et qu'on me regardait avec de gros yeux méchants quand je disais: "je ne sais pas, on verra si ça me plaît, j'ai pas trop envie d'avoir des crevasses et de mourir de douleur, le bib ça a l'air plus facile quand même". J'avais bien compris, merci. Mais j'allais pas dire "Oh oui" alors que je voyais l'allaitement plutôt comme un truc à essayer le jour de l'accouchement pour mourir moins bête, et puis voilà. Sans remettre en question la supériorité alimentaire du lait maternel, ça ne me disait pas plus que ça, et je n'avais pas l'envie de me justifier de mon non-allaitement à venir devant la planète entière.

    Je comprends les femmes qui en ont marre des campagnes pro-allaitement, elles sont informées. Elles aimeraient bien aussi qu'on les laisse dans ce qui est d'abord un choix de vie...

    Il se trouve que ça m'a plu, finalement, que j'y ai trouvé des satisfactions inattendues (oui, j'ai allaité parce que j'étais shootée aux hormones, que j'ai pris mon pied à allaiter, et j'assume en plus), et que j'ai eu le démarrage à la noix et les crevasses et le REF et que j'ai quand même continué. Et là... On m'a dit que je devrais quand même arrêter, que c'était trop dur, que j'allais être fatiguée. Je me suis rendu compte que ce qu'on attendait de moi, c'était de louer l'allaitement, pour ensuite laisser tomber aux premières difficultés et dire en pleurnichant que c'était trop dur madame, j'avais pas assez de lait.

    Au final, mon expérience a été la suivante: on a pas arrêter de me faire ch *** avec mon allaitement, peu importe ce que je faisais, et j'ai dû me débrouiller toute seule, à la fois pour gérer ma culpabilité quand ça ne me disait rien (oui parce que c'est quand même embarrassant quand ta propre patronne vient te voir et te disant qu'il faut allaiter sinon...) et rabattre le caquet de ceux qui trouvaient que j'allais trop loin ensuite (pas ma patronne pour le coup, ce qui au final a été pratique pour tirer mon lait au boulot... Vieille briscarde va!)

    Bref, le point "le lait maternel est meilleur", on a bien développé je pense. Ça devient comme dire "la vivisection c'est mal" Surtout que les gens se méfient de plus en plus des produits industriels, sans parler des salmonelles dans le lactalis et tout... Tout le monde est d'accord, mais personne n'a d'axe pour avancer une fois qu'on a dit ça. Le problème qu'ont les femmes c'est qu'elles veulent bien essayer, en général, mais quand elles cherchent à savoir comment faire, en pratique, au quotidien, personne ne répond. Ou alors à côté de la plaque. Donc je pense que le premier cheval de bataille, si on doit avoir une action politique, c'est pas la télé, c'est la formation des professionnels, et aussi la banalisation de l'allaitement dans la vie quotidienne: Que les pros soient bien formés et qu'on ait l'habitude de voir de temps en temps une maman sortir son néné pour bébé, et pas toujours avoir un bib dans les séries télé et tout...

    Pour ouvrir le débat, voici un article que je trouve très intéressant, pour porter une action militante efficace, et non idéologique... Je trouve que la communication à l'assemblée verse fort dans ce qui est rappelé au point 3: fixer des objectifs, la sensibilisation ne suffit pas...
    Je trouve qu'il y a eu une réponse générale... A une question qui l'était tout autant et ne fixait aucun objectif précis, à part la sensibilisation (campagne télévisuelle)

    Une campagne pub qui a été plus parlante, pour moi, a été par exemple celle où les mamans allaitaient sur des toilettes: On dit "on veut allaiter en public, pas en cachette", tout le monde va être d'accord. Ça ne culpabilise pas celles qui veulent le biberon, on expose les situations auxquelles nous sommes parfois confrontées, on fait réfléchir les personnes qui s'occupent des magasins et qui refusent de nous voir allaiter dans leur établissement, et on met des photos d'allaitement dans l'espace public, ce qui le banalise. On fait réfléchir le pékin moyen, sans le prendre de front, et la prochaine fois qu'il voit allaiter une maman, il se dira: Oh, c'est sympa!
     
    Dernière édition: 9 Juin 2018
    MamanRose, picurka, Lewelly et 5 autres personnes aiment ce message.
  8. Apicobi

    Apicobi Lactarium

    Je ne trouve pas normal qu'encore une fois la société s'interroge sur comment décider à la place de la femme concernée. ...
    Les textes ne parlent que de "comment influencer les décisions des femmes", et même pas de "comment les informer au mieux" !! Encore une fois la femme est reléguée au rang de masse brute non pensante tout juste bonne à obéir....

    Quant à légiférer pour ou contre la pratique de l'allaitement dans les lieux publics (et non "en public"), ça ne changera pas notre quotidien avant longtemps : Déjà on peut fumer un pèt dans la rue en toute impunité, alors avant d'arrêter toutes les femmes qui ont une tête de bébé devant leur téton, y va se passer du temps...
     
    Nerialka, Gna et vanessa67 aiment ce message.
  9. Lewelly

    Lewelly Période de pointe

    Je trouve cela très bien que la question ait été posée et que des mesures soient prises. Il ne faut pas toujours tot critiquer. Et puis je suis d'accord qu'il ne faut pas culpabiliser les mamans. Sinon cela peut peut être braquer les esprits.
     
    ParisianLawyer et anicetlaviolette aiment ce message.
  10. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Bof.

    Une campagne promouvant l'allaitement maternel à la télévision?
    Et en plus sur un public-cible? "les femmes qui ont un projet d'allaitement"? (et pourquoi pas tout le monde?)

    Non. Je n'y crois pas. On ne verra jamais cela sur une chaîne de grande écoute.
    Je ne pense pas que la ministre en ait l'intention. Et en plus, oh, scandale!

    Je préfère les propositions du WBTI, plus concrètes.
     
    Dernière édition: 11 Juin 2018
  11. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Pour rebondir sur Zouzou84,

    Moi je n'ai malheureusement pas l'impression que le message le lait maternel est le meilleur soit si bien ancré...
    Il peut être vite fragilisé, si des arguments, ou un article contraire apparait.

    J'en ai fait l'expérience hier, sur un autre forum, qu'on aurait pu penser sympathique, que non, même parmi celles qui avaient allaité, plusieurs disaient que le lait maternel n'est pas le meilleur dans les pays développés, à renfort d'article partisan. Et même, que "si j'avais su cela avant, je n'aurais jamais tiré mon lait pendant 1 an!" ou encore "l'allaitement maternel, ce n'est pas forcément plus économique, ça peut même coûter bien plus cher en cas de problèmes d'allaitement ou de régime d'éviction..."
    Je vous passe les détails les plus navrants, comme celui d'interroger le choix des mères (dont moi) sur la question du sacrifice de soi ou non, ou même de l'impression orgueilleuse de faire un choix supérieur. Ou encore, "ce n'est pas parce que vous avez allaité une fois, que vous allez pouvoir le refaire. Toutes les femmes ne peuvent pas allaiter"...
     
    Nerialka et Al dente aiment ce message.
  12. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Wouah c'est chaud l'autre forum @anicetlaviolette :eek:

    Bon perso à la base (il y a presque 20 ans) je n'etais pas sure d'allaiter mais ce qui me préoccupait c'etait la place du papa :) je pensais au moins essayer au moins une fois pour coir ce aue ca faisait :) mon cheri etant cash il m'a dit que lui pensait que c'etait mieux pour le bébé et donc la question a été réglée sans même de projet d'enfant à court ou moyen terme :p

    Je ne pense pas que les gens aient vraiment les infos sur les bienfaits de l'allaitement.

    Après je pense que la communication est pas facile. Il y a une dizaine d'année beaucoup de maternités étaient très culpabilisantes auprès des femmes qui n'allaitaient pas (j'ai entendu bp de temoignages au boulot) et je ne pense pas que ca aide à part faire des clans biberons / allaitement.

    Ce qui est vraiment à revoir c'est l'accompagnement. Je pense que si j'avais découvert le forum bien avant j'aurais peut etre eu moins de difficultés. Dans des pays où le taux d'allaitement est bien plus important que la france on voit dans les reportages que le soutien familial et/ou médical est bien plus présent. Et bp de femmes témoignent qu'elles n'ont jamais imaginé ne pas allaiter car toute sa famille a allaité (un peu l'inverse de la france quoi).

    Ce qui pourrait aider :
    - rêvons un peu mais un congé maternité plus long mais je ne pense pas que ca arrive demain.. mais c'est comme le loto, si tu ne joues pas tu ne gagnes pas
    - plus proche de chacun de nous et qu'on peut faire a son niveau pour les salariés: avoir une pause d'allaitement rémunérée (ca se negocie tres facilement dans un accord d'entreprise ou en décision unilaterale alors allez botter les fesses de vos elus si vous en avez ;) )
    - renforcer la formation des soignants
    - et la c'est ma phase évangélisation: parlez autour de vous. J'ai bp parlé d'allaitement avec une collègue qui reprend dans 2 semaines : son bébé va avoir 5 mois, est tjs en exclusif et elle va continuer :cool:. Le fait de voir d'autres faire rend cela plus proche et plus réel ca crée des émules :)

    Une campgne nationale serait quand même une bonne chose.

    Et en attendant plus d'infos / posters / dépliants dans les cabinets des sages femmes et gynecos ?
     
    Al dente et anicetlaviolette aiment ce message.
  13. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Pour continuer sur la lancée de @Parisian Lawyer,

    Je dirais qu'en France on est en situation intermédiaire.

    Moins bien que dans les pays Nordiques, (ou même, en moindre mesure, Germaniques), où tout le monde allaite, et donc cela paraît naturel. L'allaitement est activement promu en maternité, et tout le monde se doit d'essayer. On allaite partout sans problèmes, et les mères restent les premiers mois avec leur bébé. Et ce dernier facteur, c'est très important pour le maintient de l'allaitement dans la durée.

    Mais mieux que dans les pays Anglo-saxon, où allaiter dans les lieux publics, ou en présence d'autrui est mal vu, et souvent très mal vécu.
    Soit on essaye de trouver un petit coin, dédié à l'allaitement ou pas. Dans le pire des cas, et c'est souvent, c'est les toilettes (comment peut-on....?:().
    Ou alors on a la solution d'allaiter "sous couverture" ;). C'est très répandu aux Etats-Unis. Pourquoi pas, mais je trouve ça franchement pas discret, et si bébé est comme le mien, c'est même pas la peine!
    La dernière solution, est d'allaiter, en dernier recours, "très discrètement", en ne laissant voir aucun centimètre de peau. Surtout pas un mamelon!
    Enfin, l'ultime solution, est tout simplement de rester chez soi. Et de sevrer ou donner des biberons lorsqu'il faudra ressortir avec bébé.

    En Grande-Bretagne, c'est même un frein majeur à l'allaitement:
    https://www.theguardian.com/lifeand...arrassed-breastfeeding-in-public-survey-finds
    60% se cachent.
    10% renoncent totalement à l'allaitement.

    Celles qui ont allaitées en public sont une minorité (46-47%, contre 63-71% de mères ont déjà donné le biberon en public).
    (source, LLL GB :https://www.laleche.org.uk/pope-francis-repeats-encouragement-breastfeeding/ ).

    Moi, j'ai allaité partout, et je n'ai pas constaté que ce soit un problème. Enfin, jusqu'à très récemment, où bébé a essuyé sa première critique, à 2 ans! :mad:. Même mon mari est gêné maintenant que j'allaite à la maison, car on peut me voir par la fenêtre!
    En revanche, c'est vraiment très peu commun. Qui a déjà vu un bébé allaité en place publique plus d'une fois (avant de le faire soi-même?)
    C'est peut-être plus facile d'en voir en région parisienne, avec le brassage de population qu'il y a, non?
     
    Zouzou84 aime ce message.
  14. vanessa67

    vanessa67 Hyperlactation

    Bah ce serait culpabilisant pour les fabricants de lait artificiel, et pour les personnels de santé qui font foirer les allaitements quand ils n'y connaissent rien et donnent qd même des conseils
     
    Nerialka et anicetlaviolette aiment ce message.
  15. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    @anicetlaviolette : je suis sur Paris et je ne vois jamais ou presque de mamans allaiter (hors rdv à la maternité)

    La ou j'en ai vu le plus c'est dans le vol aller paris tokyo : sur 3 couples avec petits, on était 3 à allaiter (dont 2 en mixte). C'etait rigolo car les 3 etaient "grands" (11 mois, 13 mois et 18 mois).

    Sinon j'ai deja vu des mamans allaiter dans le train et une maman donnait le sein a la creche à un bambin lors d'un goûter.

    Mais c'est rare :)
     
    Nerialka, anicetlaviolette et vanessa67 aiment ce message.
  16. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Ben moi je vois assez souvent des petits bébés allaités.
    Par contre, des bambins, c'est beaucoup plus rares en effet.
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  17. Zouzou84

    Zouzou84 Période de pointe

    ... Je trouve qu'effectivement, dans un pays développé, l'impact santé de l'allaitement est moins crucial que dans les pays développé. Effectivement, si la maman n'avait pas plus envie que ça de tirer son lait, elle n'avait pas à se sentir obligée de le faire. Les substituts sont tout de même efficaces, et on a de l'eau potable. Moi je tire mon lait au travail, mais je sais qu'à un moment j'en aurai marre, et j'arrêterai de le faire. Je donnerai du lait de suite (probablement on en sera au lait de croissance directement en fait) et ça me va comme ça.
    Après, faut aussi se prendre en main, se dire "non maintenant ça va comme ça" et assumer dans les actes, au lieu de tout le temps essayer de satisfaire autrui... Yen a qui préfèrent s'apitoyer et se poser en victimes...

    Après pour le reste, ya des rageuses partout... Garde à l'esprit qu'elles ont sûrement vécu également des pressions, dans le sens contraire. Souvent elles font dans la provoc pour te faire sortir de tes gonds, et pouvoir dire "ho je savais que c'était une folle bio de la leche league".

    Moi je trouve qu'un truc à notre portée, ce serait de promouvoir l'allaitement après la reprise du travail. De faire comprendre que c'est possible: Je connais quantité de femmes qui ont arrêté en reprenant le boulot, simplement parce qu'elles étaient persuadées que ce n'était pas faisable. Elles n'ont pas envisagé ça comme un problème technique qui peut trouver des solutions, mais simplement comme un non-sens: quand on allaite, on ne peut pas bosser... Faux!

    Une campagne chez les pédiatres, en maternité, avec par exemple des affichettes de plusieurs femmes au travail, en tenue, avec le nombre d'heures travaillées, l'âge du bébé à la reprise et le nombre de mois d'allaitement final, ce serait pas mal... Je vois bien Parisian Lawyer en robe d'avocat noire avec les ptis froufrous et tout ;)
     
    Nerialka, anicetlaviolette et ParisianLawyer aiment ce message.
  18. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    J'ai pas d'hermine sur ma robe car je suis avocat à paris :p

    L'hermine c'est l'espece de pompon blanc la : robe.jpg

    Donc pas de froufrou ;) mais certainess consoeurs font coudre par exemple un beau foulard a l'interieur de la robe ;)

    (C'etait la minute culturelle :D )

    Mais l'idee pour une campagne de pub est top !!! @Zouzou84
     
    Eclira, Zouzou84, Nerialka et 1 autre personne aiment ce message.

Partager cette page

Chargement...