• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Quand la proximité del'allaitement sauve une vie

maudJ

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Attention tout ce que j'ai fait n'est pas forcément à faire, merci de lire jusqu'au bout pour savoir ce qui est bon ou pas!

Voilà, je tenais à témoigner de ce que nous avons vécu dernièrement avec mon bébé de 1 an.
Le jeudi 20 février, nous sommes allés faire les vaccins chez notre médecin. Pitchoune n'était pas malade, nn rhupe, ni fièvre, donc le médecin lui fait ses vaccins. 1h30 plus tard notre fils commence à avoir de la fièvre sans gravité (il est alors 20h30). Nous lui donnons du dolip*ane et dodo. A 1h30 du matin, il se réveille à plus de 39 de température. Du coup nouvelle dose de dolip*ane. Sur les conseils d'un médecin de garde du samu, nous lui mettons de la glace sous les aisselles (dans des gants de toilette). Comme la fièvre ne descend toujours pas et qu'il a besoin de s'hydrater en permanence, je m'installe assise plus confortablement dans notre lit et le met au sein, après avoir retirer les gants glacés. Je finis par m'assoupir vers 2h30 alors que pitchoune a lâché le sein et s'est endormi.
Entre 3h et 3h30 du matin, sa chaleur me réveille et je le trouver qui ne respire plus, les yeux révulsés, cyanosé et le corps mou. Là c'est la grosse panique. J'appelle les pompiers pendant que mon mari lui fait les gestes de 1er secours. Il reprend connaissance et recommence à respirer pendant que j'explique au pompiers. Ce dernier nous redirige alors vers le samu qui nous envoie une ambulance de garde. Mon fils est alors à 39,6°c. L'ambulance arrive à l'hôpital vers 5h du matin.
Là-bas, on n'écoute pas mes explications et on me dit que c'est parce qu'il est trop enrhumé et qu'il s'est étouffé au sein (!!!). On remet donc en cause à la fois le bénéfice de l'allaitement, la présence de fièvre (mon thermomètre ne serait pas fiable), mes sensations (réveil dû à la chaleur de son corps), mes compétences de mère (vous ne mouchez pas suffisamment votre enfant) et les compétences du médecin qui n'avait pas décelé de rhume la veille au soir. Rien que ça! Imaginez un peu mon état!!!
La personne si aimable que je viens de décrire place mon fils dans un lit à barreaux métalliques dans une chambre inconnue et sort en me disant de le faire dormir!
Du coup dès son départ je descend un côté du lit, et donne le sein à mon fils pour le calmer et l'endormir. N'entendant plus mon fils crier (je précise que d'habitude il est très calme et ne pleure jamais!!!), elle entre à nouveau et me dt: encore au sein!
Heureusement l'équipe du matin est beaucoup plus sympathique et me conseille de l'allaiter le plus possible pour l'hyadrater (il recommence la fièvre).
Le vendredi soir, alors qu'il est assis sur mes genoux dans la chambre d'hôpital, il refait un malaise. Mais là je peux voir ce qu'il se passe:
1) il perd connaissance (le regard est vide et il ne réagit plus aux stimulations)
2) il arrête de respirer
3) Il devient violet, les yeux révulsés et son corps devient brusquement tout mou.

L'équipe médicale a très vite réagi et l'a ranimé en 1min30s. La fièvre a ensuite été correctement surveillée et ma version a été retenue par les soignants (mais pas corresctement transmise à tous mais bon...).
Nous sommes finalement sortis le ludi soir après moult examens tout négatifs.L'interne de service alors nous a fortement déconseillé la glace. Il vaut mieux des linges humides et frais au niveau des aisselles ou de l'aine.
Le reste de la semaine son corps se marbrait à chaque début de fièvre. Il nous a refait une forte fièvre à 39,7°c le mardi soir. Le samu nous a conseillé d'attendre ou de prendre notre voiture (25min de route jusqu'à l'hôpital!!!) Nous avons donc géré avec des linges humides combiné avec le doliprane. Ce qui a été bien plus efficace. Nous avons perdu 1°c en 1h30 environ. Bon, nous avons passé la nuit à veiller mais le sein a là encore été très fortement utilisé.
Il semblerait que ce soit la grippe qui se soit déclarée en même temps que les vaccins d'où les fièvres excessives.
Maintenant ça va mieux, mais il a encore du mal à se nourrir puisqu'il enchaine avec otite et gros ganglions.
Il a même pris du poids alors qu''il n'avale presque rien d'autre que mon lait.
L'allaitement a donc été vital pour plusieurs raisons:
- découverte du malaise mon bébé avant qu'il ne soit trop tard (imaginez s'il s'était trouvé seul dans son lit?)
- hydratation constante
- apports nutritifs
- rassurer mon bébé dans des lieux nouveaux et peu accueillants

Le médecin m'a conseillé de ne pas le laisser dormir seul avec la fièvre. Une amie qui se demandait toujours pourquoi il dormait près denous dans la chambre, maintenant dit sans arrêt qu'heureusement que je l'avais avec moi!

Pour celles qui n'étaient pas encore entièrement convaincues, je le dis et le répète:
Allaiter c'est la nature des choses et c'est tout simplement la vie!
 

Doobida

Lactarium
J'ai des frissons de penser à ce que vous avez vécu...!
Bravo pour votre sang-froid...!
Je me rends compte que ni moi ni mon mari ne connaissons les premiers secours sur un bébé :(
J'espère que tout va s'arranger pour vous.
 

maudJ

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
J'ai des frissons de penser à ce que vous avez vécu...!
Bravo pour votre sang-froid...!
Je me rends compte que ni moi ni mon mari ne connaissons les premiers secours sur un bébé :(
J'espère que tout va s'arranger pour vous.
Je ne connais pas non plus les gestes qui sauvent (j'ai passé le test il y a 15ans et je n'ai jamais utilisé les gestes depuis...). Et j'étais tellement paniquée que je n'arrivais pas à appeler au début (je me suis même trompée et ai composé le numéro des gendarmes...) Donc non je n'ai pas du tout assuré, on aurait pu aller beaucoup plus vite en gardant notre sang froid. C'était carrément la panique à bord. Heureusement je pense que je me suis réveillée aussitôt (aucune certitude sauf qu'il n'a a priori aucune séquelle d'après les examens effectués et qu'il a recommencé à respirer assez vite).
 

Nat08

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ton témoignage fait écho à ce que j'ai vécu avec mon grand en décembre dernier. Les crises convulsives dues à la fièvre ne sont pas graves mais très impressionnantes, je dirais même traumatisantes.

Nous dormons auprès de lui à chaque fièvre maintenant tellement nous craignons de nouvelles crises.

Tu as écouté ton instinct et c'est ce qu'il y a de mieux. :calin:
 

Éole

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Il est arrivé un début d'histoire a ma meilleure amie identique à la tienne. Sauf que la fièvre est montée jusqu'à 42. Qu'il y a eu convulsion (pas celle du petit de @Nat08 ). Qu'ils l'ont mis dans le coma. Que la seule manière au 21eme siècle de faire baisser la fièvre dans un hôpital après quelques semaines de Doliprane (qui abime le foi) c'est la méthode des langes quelques degrés inférieur.
Qu'il est resté deux mois dans l'entre deux. Il est revenu de tout cela hémiplégique mais vivant. Pleins de leçons sont a tirées dont celle est de veiller sur la fièvre des enfants !
@maudJ pleins de câlins a toi et a ton fils...
 

Maman-chat

Voie lactée
Quand un de mes enfants a une forte fièvre, ou une grosse toux, je fais du cododo inversé et je sais que mon cerveau n'est pas totalement au repos.
La semaine dernière, mon bébé de 9 mois s'est étouffé entre une grosse goulée de lait et les glaires d'une bronchite, des gros bruits de gargouillis, elle "hurle" mais sans que l'air ne passe, puis perd connaissance et devient toute molle dans mes bras. La porter différemment et une tape dans le dos a suffit pour qu'elle respire à nouveau. Son père est arrivé en courant, l'a calmé, pendant que je tremblais.
La croix rouge organise des sessions de formations aux gestes de premiers secours généraux mais organise aussi des sessions spéciales bébé :
https://www.croix-rouge.fr/Je-me-fo...ion-aux-premiers-secours-enfant-et-nourrisson
J'y suis inscrite pour la prochaine près de chez moi !
 
Dernière édition:

Emilie0210

Période de pointe
J'ai fait la formation il y a quelques années je dois faire mon recyclage...
Depuis la naissance de ma fille j'ai peur de la mort subite du nourrisson et ça me rassure beaucoup de dormir avec elle, je l'entends respirer, juste a ouvrir un œil pour me rassurer..
Je n'ose même pas imaginer la terreur qu'on doit ressentir dans ces moments là:eek: c'est atroce et traumatisant pour tout le monde.
Je ne savais même pas que la fièvre chez les bébés pouvait provoquer ça :eek:
 

Belfée

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
J allais aller me coucher....

Il va m'etre difficile de trouver le sommeil avec une telle lecture....
Je n'ai qu'une envie, aller me blottir prêt de mes 2 trésors....

J'ai un nœud dans le ventre et des larmes qui roulent à la lecture de ton récit.


Je suis aussi soulagée de vous savoir réunis tous les 3.
Il y a peu de mots pour qualifier ce que je ressens pour des parents qui ont su traverser une telle épreuve. Une horreur.

Bravo pour avoir tenu debout face un tel discours culpabilisateur. Bravo pour avoir réagit à temps. Bravo à ton instinct.
Je vous souhaite beaucoup de repos et de belles tétées encore longtemps :calin:

:jap:
 

maudJ

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Quand un de mes enfants a une forte fièvre, ou une grosse toux, je fais du cododo inversé et je sais que mon cerveau n'est pas totalement au repos.
La semaine dernière, mon bébé de 9 mois s'est étouffé entre une grosse goulée de lait et les glaires d'une bronchite, des gros bruits de gargouillis, elle "hurle" mais sans que l'air ne passe, puis perd connaissance et devient toute molle dans mes bras. La porter différemment et une tape dans le dos a suffit pour qu'elle respire à nouveau. Son père est arrivé en courant, l'a calmé, pendant que je tremblais.
La croix rouge organise des sessions de formations aux gestes de premiers secours généraux mais organise aussi des sessions spéciales bébé :
https://www.croix-rouge.fr/Je-me-fo...ion-aux-premiers-secours-enfant-et-nourrisson
J'y suis inscrite pour la prochaine près de chez moi !
Je n'en ai pas trouvé par chez moi, mais je vais souvent aux locaux croix-rouge, ils sauront peut être me renseigner...Avec le papa dans tous les cas on sera désormais plus tranquilles avec une formation mise à jour...

Et oui ça fait trembler la peur, je l'ai expérimenté aussi, à l'hôpital, mes jambes ont manqué me lâcher, j'ai dû m'asseoir! En tout cas que de frayeurs pour toi aussi.
 

maudJ

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
J allais aller me coucher....

Il va m'etre difficile de trouver le sommeil avec une telle lecture....
Je n'ai qu'une envie, aller me blottir prêt de mes 2 trésors....

J'ai un nœud dans le ventre et des larmes qui roulent à la lecture de ton récit.


Je suis aussi soulagée de vous savoir réunis tous les 3.
Il y a peu de mots pour qualifier ce que je ressens pour des parents qui ont su traverser une telle épreuve. Une horreur.

Bravo pour avoir tenu debout face un tel discours culpabilisateur. Bravo pour avoir réagit à temps. Bravo à ton instinct.
Je vous souhaite beaucoup de repos et de belles tétées encore longtemps :calin:

:jap:
Oui, j'ai attendu de ne plus être dans l'inquiétude constante pour écrire ce message. Mais c'était important pour moi de partager, non pas ma peur, mais mon infinie reconnaissance en l'allaitement et sa proximité. Et j'espère qu'il servira aux mamans hésitantes à voir que leurs efforts seront de toute façon récompensés (même sans en passer par là, je ne le souhaite à personne!).
L'allaitement est un don de dame nature pour nos enfants, ce serait dommage de passer à côté!
 

maudJ

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
J'ai fait la formation il y a quelques années je dois faire mon recyclage...
Depuis la naissance de ma fille j'ai peur de la mort subite du nourrisson et ça me rassure beaucoup de dormir avec elle, je l'entends respirer, juste a ouvrir un œil pour me rassurer..
Je n'ose même pas imaginer la terreur qu'on doit ressentir dans ces moments là:eek: c'est atroce et traumatisant pour tout le monde.
Je ne savais même pas que la fièvre chez les bébés pouvait provoquer ça :eek:
moi non plus en fait... mais maintenant tout le monde se méfie, à commencer par le médecin traitant!
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
J'avoue ça fait peur... et en même temps ça me rappelle que quand mon Petit Loup avait une grosse fièvre, je l'ai fait dormir avec nous car je le sentais mieux comme ça... en plus collé contre moi sa chaleur s'évacue sur moi et je l'aide à réguler (le peau à peau ça marche dans les deux sens).

Il me semble que dans les recommandations "standard" qu'on voit partout pour le couchage des nourrissons (et donc où on ne parle pas de cododo par exemple), il est fortement recommandé de dormir dans la même pièce les 6 premiers mois... et c'est au même niveau que les trucs de sécurité de base (sur le dos, pas de couverture, etc). Donc on peut considérer que dormir près de son enfant est une recommandation de santé publique... ;)
 

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Merci de ton témoignage @maudJ je suis surtout ravie que vous allez bien !
Grippe ici aussi et cododo des qu'on a senti qu'elle avait de la fièvre. Je sentais quand elle ne supportait plus la fièvre et nous avons traversé ensemble la maladie (mon mari exilé dans la chambre de la miss pour éviter de le contagier)

Ça me fait penser à mon neveu, né prématuré et qui a fait des apnées de sommeil pendant ses premiers mois de vie, il oubliait de respirer d'un coup. En Colombie on allaite et on cododote sans se poser de questions et je suis sûre que cela a sauvé sa vie.
 

StéphanieJonathanJohann

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Ton récit m'a beaucoup émue. Heureusement que vous étiez là pour lui. Et heureusement que tu as écouté ton instinct de maman et que tu as persévéré en lui donnant le sein car sur ce point-là l'équipe médicale 0 pointé même. Beaucoup de courage et :calin:
 
Haut